Notre pays ne mérite déjà plus son triple « AAA… mais il y a un accord aujourd’hui entre le gouvernement et les agences de notation (vidéo)

Dans l’une de ses chroniques économique du mois de juin, Nicolas Doze faisait un résumé plutôt étonnant de vérité sur l’échec des politiques économiques menées par l’UMP et le PS sur ces 40 dernières années.
Le chroniqueur affirme : « Les rapports de la Cour des comptes sont toujours conformes à la réalité des choses, en gros la France dépense tous les ans 1100 milliards d’euros mais elle ne gagne en face que 900 milliards d’euros, donc ce qui manque est comblé par la dette et cette situation dure depuis 37 ans, 37 années consécutives.
Il aurait pu souligner que notre difficulté à rembourser la dette date de la loi Pompidou-Giscard du 3 janvier 1973(1). Cette loi nous interdit d’emprunter directement à la Banque de France à un taux d’intérêt faible ou nul (par création monétaire), et nous oblige à emprunter à des taux d’intérêts plus élevés aux banques privées sur les marchés.

La note de triple A de la dette français est-elle en danger ?

Nicolas Doze répond : « Il est totalement en danger, la dette de notre pays est de 1.600 milliards d’euros c’est-à-dire près de 85 % de la richesse totale de la France, et tout le monde sait qu’à partir de 90 % d’endettement, l’histoire économique l’a prouvée, le retour en arrière est très difficile voire quasi impossible ! Notre pays ne mérite déjà plus son triple « AAA », seulement il y a un accord aujourd’hui entre le gouvernement et les agences de notation, cet accord veut qu’en aucun cas il ne puisse y avoir de dégradation avant la présidentielle, car la perte de ce triple A obligerait à prendre des mesures sauvages et immédiates en terme de baisse de dépense et en terme de TVA, seulement l’effet ricochet sur le vote des français serait lui aussi sauvage et immédiat ».

(1): http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_n%C2%B073-7_du_3_janvier_1973_sur_la_Banque_de_France