Nouvel assaut à Ceuta : 300 migrants africains forcent la frontière hispano-marocaine

Madrid – Quelque 300 migrants ont forcé lundi la frontière entre le Maroc et l’Espagne à Ceuta, selon la préfecture de cette enclave espagnole, deuxième passage en masse en trois jours dans un contexte de tension entre Rabat et Bruxelles.

Plusieurs centaines de jeunes migrants d’origine africaine ont forcé la double barrière grillagée de six mètres de haut entourant l’enclave, avant de célébrer en pleine nuit leur arrivée sur le sol espagnol aux cris de « merci Seigneur », « je suis en Europe », selon les images tournées par le média local Faro de Ceuta.


La surveillance de cette frontière terrestre de 8 km de long est exercée par l’Espagne et le Maroc mais ce dernier est en froid avec Bruxelles et a menacé à demi-mots de relâcher le contrôle qu’il exerce sur les migrants.

Le passage de lundi coïncide avec un sommet bilatéral franco-espagnol qui doit s’ouvrir dans la matinée à Malaga dans le sud de l’Espagne.

[…]

L’enclave de Ceuta constitue avec celle de Melilla la seule frontière terrestre entre le continent africain et l’UE et un point de passage pour l’immigration clandestine venue d’Afrique noire et du Maghreb.

Source