Laïcité,  Politique

Nouvelle vague de violence contre des églises au Nigeria

Au moins 36 personnes ont été tuées et une centaine blessées dans les attentats ayant visé dimanche des églises de l’Etat de Kaduna (nord du Nigeria), et les émeutes de chrétiens en colère qui ont suivi, selon des bilans de la police et des secours.
Au moins 36 personnes ont été tuées et une centaine blessées dans les attentats ayant visé dimanche des églises de l’Etat de Kaduna (nord du Nigeria), et les émeutes de chrétiens en colère qui ont suivi, selon des bilans de la police et des secours.
Un précédent bilan faisait état de 21 morts et 101 blessés.
Les attentats, dont des attaques suicide, ont eu lieu en un intervalle de près d’une heure à Zaria et Kaduna, les deux principales villes de l’Etat du même nom, où un couvre-feu immédiat de 24 heures a été décrété par les autorités locales.
« Des attentats suicides ont visé des églises des quartiers de Wusasa et Sabongari de (la ville de) Zaria, ainsi que dans le quartier de Trikania à Kaduna », a indiqué un porte-parole de la police de l’Etat, Aminu Lawan.
Deux autres explosions ont ensuite visé deux églises de Kaduna, dans les quartiers de Nassarawa et Barnawa, au sud de la ville, a affirmé un responsable de la NEMA. Mais la police n’a pas confirmé ces possibles attaques ni leurs objectifs supposés.
A Zaria, les explosions ont visé vers 8H35 à dix minutes d’intervalle la cathédrale catholique du Christ Roi et l’église évangélique de la Bonne Nouvelle. A Kaduna, c’est l’église de Shalom qui a été visée vers 9H30, dans des faubourgs sud de la ville à majorité chrétienne.
« Au total, seize personnes sont mortes du fait des explosions dans les trois églises », a précisé dans un communiqué un porte-parole de la police, Frank Mba.
« J’ai vu une voiture foncé vers l’église (de Shalom), elle a tout de suite explosé, tuant un soldat et deux gardes de sécurité », a raconté un témoin à Kaduna, Joseph Emmanuel.
Ces attaques n’ont pas été revendiquées, mais le groupe islamiste Boko Haram, auteur de nombreux attentats anti-chrétiens, a récemment déclaré qu’il continuerait à s’en prendre aux églises.
A Zaria, une fidèle du quartier de Wusasa a dit que « beaucoup de gens dans l’église avaient été blessés ». A Sabongari, dans la même ville, un habitant a rapporté que l’église avait été gravement endommagée. « Il est évident qu’il y a des morts vue l’ampleur des dégâts et le feu », a dit Mahmud Hamza à l’AFP.
Un autre habitant a ajouté que des « corps apparemment sans vie vu de loin étaient retirés de l’église ».
Des foules de chrétiens en colère se sont ensuite livré à des représailles contre des musulmans dans un faubourg majoritairement chrétien de la ville de Kaduna.

lire la suite