Politique,  vidéo

Olivier Delamarche au sujet du triple AAA : « Il n’y a que Baroin qui y croit encore ! »

Quinze pays de la zone euro sont sous la surveillance des agences de notation, avec un focus particulier sur la France…. et on fait mine de s’étonner. Mais les marchés financiers n’ont pas attendu de voir la note française être dégradée par augmenter nos taux d’intérêts…. on le dit et on le répète la France n’a plus son triple AAA

Ce coup de semonce de Standard & Poor’s est le signe que les plans européens ne peuvent plus être ( il n’ont jamais été) une réponse à la crise. Et c’est surtout un message de défiance vis-à-vis de la zone euro et de doutes sur les solutions que sont en train de préparer les européens.

Les agences ont compris que la zone Euro va demander aux investisseurs internationaux de lui prêter plus de 800 milliards…. pour une zone dans laquelle des pays comme la France sont en récession, c’est un peu beaucoup trop…..

Et les agences comme le marchés savent que nos banques sont dans une situation qui n’ont rien à envier à celle de la banque Dexia avant qu’elle ne sombre. Nos banques n’ont plus d’avances, plus de devises… et peut-on penser un seul instant que l’Etat français pourrait leur venir en aide si jamais ce qui doit logiquement se passer arrive…. Groupama vient presque d’être nationalisé, et après ?

Alors Merkel et Sarko peuvent se torturer les méninges, nous mettre la tête sous l’eau ou nous refaire le coup de Maastricht… les carottes sont cuites… il faut revenir à nos monnaies nationales avant qu’il ne soit trop tard… si non c’est une Europe fédérale sous la domination d’une oligarchie qui détruira ce qui nous reste de liberté.