Oscar Tabarez, sélectionneur de l’Uruguay : « Ça ne sert à rien d’être champions du monde si nos jeunes ne savent pas où est la Russie ou pourquoi dans le groupe français il y a autant de joueurs originaires d’Afrique. »

Lui il a tout compris. Il a compris que le foot n’était qu’un jeu; que les instances mondialistes ont transformé en spectacle de l’hébétude. Il a compris que l’avenir d’un peuple ne tient pas à des joueurs de baballes et à la couleur de leur peau. Il a compris que l’Uruguay avait plus à gagner en donnant une bonne éducation à sa jeunesse plutôt qu’en l’anesthésiant avec des chimères sportives pseudo-patriotiques. Il a compris que seules le savoir  permet d’échapper aux illusions et aux apparences… comme celles qui pourraient faire croire que la France est un pays d’Afrique noire…


A la tête de la Celeste depuis 2006, Oscar Tabarez n’est pas seulement un fin tacticien ou un charismatique meneur d’hommes. Celui qui a contribué, depuis douze ans, à ramener l’Uruguay sur le devant de la scène footballistique mondiale est avant tout un éducateur et a toujours mis un point d’honneur à transmettre ses valeurs à ses joueurs.

Le message envoyé aux dirigeants de son pays par le sélectionneur uruguayen, après la défaite contre la France en quart de finale du Mondial russe, ne surprendra donc pas ceux qui connaissent déjà l’infinie sagesse d’Oscar Tabarez. “Ça ne sert à rien d’être champions du monde si nos jeunes ne savent pas où est la Russie ou pourquoi dans le groupe français il y a autant de joueurs originaires d’Afrique, a ainsi lancé l’ancien instituteur. C’est le moment de tenir la promesse d’atteindre 6% du PIB en faveur de l’éducation.“ […]

Yahoo