Ouagadougou : une attaque d’Aqmi fait au moins 23 morts au Burkina Faso, 3 assaillants tués ( MAJ: 2 victimes françaises)

16 Janvier 2016 à 19h

Deux Français sont morts selon le Quai d’Orsay

18h15: Les victimes françaises ont été tués dans un restaurant

Ces deux Français, un homme et une femme, ont été tués au restaurant Capuccino, un établissement prisé de la communauté expatriée de Ouagadougou, la capitale du BurkinaFaso, a indiqué le Quai d’Orsay.


16 Janvier 2016 à 10h

Une attaque terroriste a fait au moins 23 morts de 18 nationalités différentes, selon un premier bilan provisoire, dans un hôtel de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Des tirs et des détonations ont été entendus dès vendredi 15 janvier au soir, au restaurant « Cappucino » et au « Splendid », un des principaux hôtels de la ville, avant que des terroristes s’y retranchent. Trois d’entre eux ont été tués samedi matin et 126 personnes ont été libérées, dont 33 blessés, a annoncé le ministre de l’Intérieur burkinabé à 9 heures, samedi 16 janvier. L’assaut des forces de l’ordre a duré plusieurs heures, et une opération est encore en cours sur un autre hôtel de la ville.

Des témoignages recueillis par le directeur du principal hôpital de Ouagadougou parlent d' »une vingtaine de morts ». Il ajoute : « Nous avons eu une quinzaine de blessés par balles et d’autres par des chutes avec la panique ». Selon SITE (Surveillance sites islamistes), le groupe jihadiste Aqmi revendique cette attaque.