La Fed prend tout le monde à contre-pied en maintenant son QE (Le Point)

Ahaha, mais qui est surpris ? Les média aveugles et stupides ? Ceux qui vendent des fadaises ? Si la Fed arrête, tout s’effondre. Le système ne tiens que sur une pyramide de papier sans valeur….. une étincelle et tout s’enflamme.

Delamarche l’avait dit en Aout dernier :

– – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Surprise mercredi soir. Malgré l’amélioration de l’économie américaine, la banque centrale américaine (Fed) a annoncé qu’elle maintenait intégralement son soutien exceptionnel, défiant ainsi les pronostics des analystes.

Selon le communiqué du Comité de politique monétaire (FOMC) réuni depuis mardi, la Fed va continuer d’acheter chaque mois pour 85 milliards de dollars d’obligations d’État, afin de faciliter le financement de la dette américaine, mais aussi de titres hypothécaires dans l’espoir de soutenir le marché de l’immobilier.

Principale raison avancée : le resserrement actuel des conditions financières qui, « s’il continuait, pourrait ralentir le rythme de la reprise de l’économie et du marché du travail ». Un resserrement des conditions financières pourtant déclenché par l’annonce d’un possible retournement de politique monétaire en juin par le patron de l’institution lui-même, Ben Bernanke…

La Cour des comptes étrille les finances des collectivités

Dans un rapport à paraître mi-octobre, elle épingle des élus trop dépensiers. Les magistrats appellent à concentrer les économies sur le bloc communal.

L’événement est très attendu. Pour la première fois, la Cour des comptes s’apprête à publier, mi-octobre, un rapport consacré aux finances locales sur le modèle de ce qu’elle fait déjà pour les finances publiques et la Sécurité sociale. La Cour, qui se contentait jusqu’à présent d’examiner séparément les comptes des villes, départements ou régions, livre donc un premier panorama. Et les magistrats de la rue Cambon n’y sont pas allés par quatre chemins. Oui, les collectivités locales dépensent trop, disent-ils en substance. Quant aux orientations prises par le gouvernement au printemps pour tenter de freiner la machine (le pacte de confiance et de responsabilité), elles ne seront pas suffisantes. Et la Cour d’exhorter à plus de « vertu » budgétaire.

Une analyse que ne partagent pas les élus. Impossible d’en croiser un ces dernières semaines sans qu’il ne peste contre le rapport préliminaire que « Les Echos » ont pu consulter. « C’est un brûlot, un rapport très dur. Il est désagréable et exagère. C’est la pensée de la haute administration qui méconnaît la réalité du terrain », s’énerve l’un, tandis que Philippe Laurent, vice-président de la commission finance de l’Association des maires de France, ne cache pas son agacement de voir les communes clouées au pilori. « Le postulat de départ est que les collectivités gèrent mal. Ce n’est pas la réalité. Il y a certes des efforts à faire mais globalement cela va de mieux en mieux. »

La Cour épingle surtout les dépenses de fonctionnement.

Au fil de leurs enquêtes, les chambres régionales ont montré que les élus ne se sont pas dotés d’outils de maîtrise de leurs dépenses de personnels. La communauté d’agglomération de Béziers permet par exemple une demi-journée de repos systématique Continuer la lecture de La Cour des comptes étrille les finances des collectivités

Les dépenses publiques atteindront 57,1% du PIB en 2013, un record

Les dépenses publiques vont augmenter plus que prévu en 2013 pour atteindre 57,1% du PIB en raison d’un conjoncture dégradée et d’une inflation moins forte que prévue, selon les Echos.

Panier-abandonné-egal-panier-perceL’heure est à vouloir réduire les dépenses au gouvernement, qui a annoncé que l’année 2014 serait marqué par des réductions de dépenses qui représenteront 80% des 18 milliards d’euros d’effort budgétaire. Il faut dire que malgré les hausses d’impôts décidées ces dernières années, le niveau des dépenses publiques devrait atteindre un record cette année en représentant 57,1% du produit intérieur brut (PIB), selon le quotidien Les Echos citant Bercy.

Les dépenses ont augmenté plus vite que le PIB

C’est un petit peu plus que les 56,9% qui étaient attendus par Paris dans son plan de stabilité communiqué à Bruxelles pour cette année. Et c’est tout juste en deçà du Danemark, dont les dépenses publiques devraient représenter 57,9% du PIB à la fin de l’année. La dernière fois que les dépenses publiques de la France avaient atteint un niveau avoisinant les 56,8% du PIB, c’était en 2009. Cette année là, le pays avait connu sa pire récession depuis 1945 avec un recul de 2,2% de la richesse nationale, ce qui avait fait monter mécaniquement le ratio dépenses publiques / PIB. En 2012, la croissance avait été nulle.

Dépenses imprévues et inflation au ralenti

Cette fois-ci, selon le quotidien économique, l’écart entre la prévision fournie à Bruxelles et Continuer la lecture de Les dépenses publiques atteindront 57,1% du PIB en 2013, un record

Dictature du Bien : Le maire communiste de Gardanne (13) censure Jean Roucas

Addendum :

Communiqué de presse de Marine Le Pen.

Affaire Jean Roucas : où est le sectarisme ?

L’annulation soutenue et encouragée par la Mairie de Gardanne de la représentation de la pièce de Jean Roucas à la suite de la participation citoyenne de ce dernier à une réunion publique du FN est un événement de la plus haute gravité.

En effet, si l’on se place au niveau des principes de notre République et de notre démocratie, elle représente une atteinte directe à la liberté artistique dont devrait se saisir publiquement Madame Filipetti, Ministre de la culture, pour la condamner de la manière la plus ferme.

Au moment où le « sectarisme » est un sujet à la mode, celui-ci s’exprime d’une façon brutale et scandaleuse qui ne peut laisser indifférents les Français mais aussi les responsables politiques qui auront là une occasion de lutter, enfin, contre une discrimination en bonne et due forme.

Marine Le Pen et le Front National expriment leur soutien à Jean Roucas et leurs encouragements pour la création de l’ « association des Hommes libres » en coopération avec l’avocat Gilbert Collard afin que cesse dans notre pays cet odieux terrorisme intellectuel.

– – – – – – – – – – – –

Nos grands républicains ont une haute idée de la liberté. Comme le souligne un lecteur de Fdesouche cette décision des producteurs du spectacle et de la mairie de Gardanne est totalement discriminatoire et normalement punie par la loi : personne n’a le droit d’être discriminé en raison de son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie ou une race, sa religion, ses convictions, son âge, son handicap, son orientation ou identité sexuelle ou son sexe.

– – – – – – –

La décision officielle est tombée aujourd’hui : l’humoriste Jean Roucas, qui s’est rallié à Marine Le Pen, ce week-end aux universités d’été du Front national à Marseille, a été déprogrammé de la saison culturelle gardannaise.

Les idoles des communistes français applaudissent à la décision totalitaire de Roger Meï, maire communiste de Gardanne
Les idoles des communistes français applaudissent à la censure de Roger Meï, maire communiste de Gardanne


Son spectacle, qui devait être présenté à la Maison du peuple en octobre, a été retiré « en accord avec les producteurs du spectacle », indique la mairie. Les acteurs se sont désolidarisés de l’humoriste du fait de son engagement en faveur du FN. Un choix qui correspond à « la philosophie » de la municipalité, « notamment en matière de culture et de solidarité ».

La Provence,

Petit rappel historique : C’est le front populaire qui vote les pleins pouvoirs à Pétain. Les communistes vont collaborer avec les nazis jusqu’à la fin du pacte germano-soviétique qui lie Staline à Hitler, pendant que De Gaulle est à Londres avec la droite Maurassienne et les synagogues. Le leader du PPF ( parti fasciste français) est Jacques Doriot. Formé dans les écoles du Komintern à Moscou, député communiste à 25 ans, maire de Saint-Denis à 32, Jacques Doriot (1898-1945) fut au sein du PCF le grand rival de Maurice Thorez.

On ne fera pas l’injure au petit staline de Gardanne de lui rappeler que le gouvernement de Pétain était composé à 80% d’hommes de gauche. Que le Fascisme est une idéologie de gauche créer par le leader du parti socialiste italien, Benito Mussolini et que le National Socialisme a été créer par Adolphe Hitler, chef d’un groupuscule d’extrême gauche,le Parti des ouvriers Allemands. On épargnera également au Mao des Bouches du Rhones les100 millions de morts du communisme, et nous ne préciserons pas que jamais les artistes ou intellectuelles français qui ont soutenus cette idéologie totalitaire n’ont été interdit d’exercer leur métier dans des villes tenues par la droite gaulliste, pompidolienne, ou même giscardienne.

En interdisant Jean Roucas en raison de son engagement politique, le maire communiste de Gardanne prouve que le totalitarisme est une seconde nature pour la gauche !

Nicolas Doze : 2014 : l’anti-pause fiscale (vidéo)

Nicolas Doze sur lâche sur les minus qui nous gouvernent. Contrairement à ce que dit le gouvernement, on va devoir payer, encore payer, et toujours payer… Doze le démontre, la parole de cette bande d’incapables n’est plus crédible, elle est même devenue dangereuse…. il serait temps qu’ils dégagent.

Qu’est-ce-que vous voulez que je vous dise; la parole politique y en a plus. Elle est lunaire, elle est baroque….la pause fiscale qu’on nous annonce pour 2014 se prend un an dans la gueule en moins de deux semaines….

La pression fiscale en 2014 sera supérieure à la pression fiscale de 2013

Censure de Voyage sans retour : le réalisateur François Gérard dénonce la peur, la lacheté et l’islamophilie des décideurs. (Radio notre Dame)

« Je suis victime d’une double censure, économique et politique ». La censure politique se sont les pouvoirs publics qui m’ont lâchement abandonnés. J’étais il y a deux jours à Élysée. J’ai appelé l’attaché culturel de l’Élysée, monsieur david Kessler, à qui j’ai demandé de l’aide… j’ai appelé le centre de cinéma, à qui j’ai demandé de l’aide… et ces personnes m’ont laissées à l’abandon.

« Je suis seul à faire face à des appels téléphoniques et des menaces de mort, à cause de gens qui ont décidé que mon film ne serait pas vu à Toulouse ou Montauban et ailleurs….

Jacques Sapir : “Dissolution de l’Euro, une idée qui fait son chemin”

Depuis la fin du printemps, un concert de « bonnes nouvelles » nous vient des pays d’Europe du Sud. La croissance reviendrait au Portugal et en Espagne, et même en Grèce. Les taux se maintiennent à un niveau considéré comme « raisonnable ». En bref, la crise de la zone Euro serait derrière nous.

Il y a beaucoup de manipulations, mais un peu de vérité dans ces affirmations. Commençons par le peu de vérité qu’elles contiennent. Oui, la crise est en train d’atteindre un plancher. C’est évident en Espagne ou le chômage semble désormais stabilisé, quoiqu’à un niveau très élevé (25% de la population active). La crise ne semble plus s’aggraver ces derniers mois, mais ceci est loin d’être équivalent avec une sortie de crise.

Ajoutons que des nuages plus que noirs s’accumulent à l’horizon: le crédit est toujours en train de se contracter (en particulier en Italie et en France), l’investissement se réduit toujours (et avec lui les perspectives de croissance future). Rien ne permet de dire que les pays d’Europe du Sud vont trouver dans les prochains mois le ressort d’une croissance leur permettant d’effacer la crise qu’ils connaissent. Au mieux, la crise va durer au même niveau qu’aujourd’hui.

Au pire, et c’est ce que l’on peut craindre quand on regarde l’évolution du crédit et de l’investissement, après cette pause provisoire, les résultats devraient recommencer à se dégrader dès la seconde moitié de 2014.

Ceci nous conduit aux manipulations, largement évidentes dans nombre de médias. On ne parle plus que de la « reprise » alors que l’ensemble des indicateurs reste très inquiétants. Il y a un consensus dans une partie de la presse, essentiellement pour des raisons politiques, qui conduit à proclamer ce retour à la croissance alors que tout le dément.

On a eu un exemple de ces pratiques à propos des statistiques du chômage en France. Continuer la lecture de Jacques Sapir : “Dissolution de l’Euro, une idée qui fait son chemin”

En 2014 ou 2015 ? Cafouillage autour de la pause fiscale

Les impôts vont continuer à augmenter l’année prochaine. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a affirmé que la « pause fiscale » promise par le chef de l’Etat ne se produirait qu’en 2015.

1690734_3_8496_francois-hollande-le-24-avril-a-paris_9fa05239ac1f0099c1cd92f075ba3a9c« Le temps est venu de faire – plus tôt qu’il n’avait été prévu – une pause fiscale » avait dit François Hollande interrogé dans Le Monde le 30 août dernier. Le président de la République ne parlait pas au futur  mais au présent. Tout le monde avait donc compris que cette pause fiscale aurait lieu en 2014, même si c’était peu conciliable avec les décisions déjà annoncées par le gouvernement.

Interrogé sur le site internet du quotidien gratuit Metronews, le Premier ministre a donc précisé le calendrier de cette « pause fiscale » :  elle « sera effective en 2015″.

Le 20 août,  le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici s’était dit « très sensible à ce ras-le-bol fiscal que je ressens de la part de nos concitoyens, qu’ils soient des ménages, des consommateurs, ou qu’ils soient des entreprises, et ça nous l’écoutons. » Mais lui avait été plus précis que le chef de l’Etat une semaine plus tard. Il avait confirmé un objectif de stabilisation des prélèvements obligatoires en 2015.

Comment la France se vide de ses usines

Plus de 190 usines ont mis la clef sous la porte depuis le début de l’année.
Les créations de sites industriels ont chuté de 25 % depuis janvier, selon Trendeo.

Le chimiste Kem One, les abattoirs Gad ou le fabricant de cloisons amovibles Clestra… Les dossiers chauds ne manquent décidément pas pour le ministère du Redressement productif. Après une année 2012 marquée par l’arrêt des hauts-fourneaux de Florange (Moselle) et la fermeture de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois, les restructurations industrielles ne donnent pas de signe de ralentissement. Selon les données de l’observatoire Trendeo, le nombre de fermetures d’usines est resté quasi stable, avec 191 annonces depuis le début de l’année. En revanche, le solde net s’est sensiblement dégradé en raison d’une baisse de 25 % des créations de sites depuis janvier, à 71 unités.

Au total, 1.253 fermetures d’usine ont été recensées dans l’Hexagone depuis Continuer la lecture de Comment la France se vide de ses usines

François Fillon «clarifie» sa position sur le FN et rentre dans sa niche

François Fillon a clarifié sa position sur le FN au comité politique, Jean-François Copé a salué un «vrai consensus». Jean-Pierre Raffarin, qui avait sonné l’«alerte rouge, a jeté tout son poids dans la balance pour que l’ex-premier ministre modifie sa position et menacé de rejoindre les centristes.

chien550(…) Plus crispé à sa sortie de la rue de Vaugirard, François Fillon a résumé son intervention: «J’ai expliqué à mes amis que j’avais combattu le FN toute ma vie et que je n’avais pas l’intention de changer de position, que j’étais contre toute alliance et qu’à titre personnel, jamais je ne voterai pour un candidat FN, mais j’ai aussi dit que la crise profonde dans laquelle se trouve notre pays ne trouvera de solution qu’à travers un vrai mouvement d’union nationale, qui dépasse les rangs des formations politiques actuelles.»

Affaire Thomas Fabius : les juges ordonnent une commission rogatoire internationale

Après les ennuis judiciaires des fils de Taubira, de Marisol Touraine, et aujourd’hui de Fabius, on peut se poser des questions sur les capacités qu’ont les gens de gauche à éduquer leurs gosses. En revanche on comprend mieux leur laxisme en matière de justice… ce serait ennuyeux que leurs progénitures soient trop durement punis

– – – – – – – – –

JUSTICE. Déjà visé par le parquet de Paris, qui s’intéresse aux conditions d’achat de son appartement de 280 mètre carré à Paris, acquis en 2012 pour sept millions d’euros, le fils de Laurent Fabius, qui ne paie pas d’impôt sur le revenu en France, attirerait aujourd’hui l’attention de la justice française sur ses pratiques de jeu au casino.

1183608-laurent-fabius-et-son-fils-thomas-620x0-2La justice s’intéresse aux raisons pour lesquelles un casino de Monaco, appartenant à la SBM (Société des bains de mer) aurait effacé l’ardoise de Thomas Fabius après une soirée où le fils du ministre des Affaires étrangères aurait perdu beaucoup d’argent.

Les juges ordonnent une commission rogatoire internationale

Les juges d’instruction Roger Le Loire et René Cros chercheraient à en savoir plus sur les conditions dans lesquelles la dette de Thomas Fabius a été effacée après sa lourde perte aux jeux ainsi que sur les montants qu’il aurait pu gagner par le passé. L’affaire prendrait un nouveau tournant judiciaire cette semaine puisque les deux juges d’instruction auraient ordonné une commission rogatoire internationale à Monaco. Dans une telle affaire, la commission rogatoire internationale pourrait permettre des perquisitions à la SBM ainsi qu’au Département des finances (ministère des finances) de Monaco, par la police monégasque.

Interrogé par la rédaction de Valeurs actuelles, l’avocat de Thomas Fabius, Me Cyril Continuer la lecture de Affaire Thomas Fabius : les juges ordonnent une commission rogatoire internationale

France Orange Mécanique : attroupement de jeunes armés devant un lycée, 26 interpellations

Vingt-six jeunes ont été interpellés mardi vers midi alors qu’ils étaient sur le point de s’affronter devant une annexe du lycée Edgar Quinet, rue Duperré (9e arrondissement de Paris). De nombreux policiers ont été mobilisés et des armes ont été saisies.

photo-1Une guerre entre bandes a bien failli éclater mardi vers 12h30, en plein cœur 9e arrondissement de Paris. Vingt-six jeunes ont été interpellés alors qu’ils s’attroupaient devant le lycée général et technologique Edgar Quinet, rue Duperré, selon une information révélée par RTL.

Les suspects, qui n’étaient pas inscrits dans l’établissement, se sont rassemblés devant le lycée avec un véritable arsenal : battes, béquilles, armes blanches, couteaux, bombes lacrymogènes, machettes et même un sabre de samouraï, selon des témoins. Ils avaient la ferme intention d’en découdre avec un élève de 16 ans, scolarisé au lycée. 

 

La police demande des renforts

C’est le proviseur du lycée qui, voyant des jeunes à « l’air hostile » qui se regroupaient, a prévenu la police.  Pour éviter l’affrontement, la police a dû appeler en renfort plusieurs équipes de la brigade anticriminalité (BAC).  Les vingt-six interpellés ont été placés en garde à vue à la demande du parquet.  

Les origines du conflit étaient inconnues mardi soir. Il s’agirait « d’une histoire de bandes », a Continuer la lecture de France Orange Mécanique : attroupement de jeunes armés devant un lycée, 26 interpellations

La dette française va exploser tous les records en 2014

Le taux d’endettement du pays grimpera jusqu’à 95,1% du PIB fin 2014, selon nos informations. Soit environ 1950 milliards qui équivaudront, en théorie, à une ardoise de plus de 30.000 euros par Français.

Mains-noyade-mer-646x970

En présentant la semaine dernière les grandes lignes du projet de loi de finances pour 2014, les ministres de Bercy, Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve, se sont montrés particulièrement discrets sur un sujet: l’endettement. Et pour cause, la dette va crever tous les plafonds l’année prochaine. Selon nos informations, le texte qui sera présenté dans huit jours montrera qu’après avoir atteint 90,2% du PIB en 2012, la dette de la France en représentera 93,4% en 2013 et grimpera jusqu’à 95,1% fin 2014! Un record, bien supérieur au taux de 94,3% envoyé au printemps par Paris à Bruxelles dans le programme de stabilité.

Il faudra en fait attendre 2015 pour que l’endettement hexagonal entame sa décrue. «Avec le retour à un équilibre structurel des finances publiques et une croissance de l’activité de 2% en volume, le ratio de dette diminuerait de 2 points par an en moyenne», anticipe déjà l’exécutif pour la période 2015-2017.

Hausse de 120 milliards en deux ans Continuer la lecture de La dette française va exploser tous les records en 2014

Revue de presse et commentaires sur l'actualité