Pierre Cassen : interdiction du Voile et de la Kippa = guerre civile ?

Pierre Cassen, responsable du journal en ligne Riposte Laïque, s’exprime sur la proposition de Marine Le Pen visant à interdire le voile et la Kippa dans la rue.
Une loi qui, si elle était appliquée, pourrait faire naître de vives tensions.

Je vous laisse imaginer ce que serait le pays dans lequel nous voulons vivre quand ils seront 15 millions, quand ils seront 20 millions, quand ils seront 25 millions, ce que la démographie et le rythme actuel de l’immigration amènera forcement en 2020, en 2030, et en 2050.

Si aujourd’hui avec 8 millions de musulmans, on nous dit qu’empêcher le port du voile en France c’est l’ouverture de la guerre civile et que c’est quelque chose d’abominable, cela veut dire que l’Islam est supérieur à la République…ça serait un message terrible.

Rocade d’Albi – Tarn : l’Etat PS et les collectivités PS sont pour la préférence étrangère et contre le protectionisme.

C’est la société Comsa de Barcelone qui réalisera à partir du 15 octobre le doublement de la rocade d’Albi jusqu’au stadium. La fédération des travaux publics le déplore.

La Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement), maître d’ouvrage pour l’État, a attribué le marché pour un montant de 9,49 millions d’euros à l’entreprise Comsa SAU de Barcelone.

«C‘était 10 % soit 1,1 million d’euros de moins que Demathieu et Bard de Toulouse, qui déjà était allé au maximum de ce qu’il pouvait faire et bien en deçà des prix pratiqués. Ce groupement régional comprenait un terrassier d’Albi et aurait représenté énormément d’emplois locaux», fait valoir Isabelle Ferrer, secrétaire générale de la Fédération régionale des travaux publics (FRTP) à Toulouse.

Un «précédent» que déplore vivement Bruno Cavagné, Continuer la lecture de Rocade d’Albi – Tarn : l’Etat PS et les collectivités PS sont pour la préférence étrangère et contre le protectionisme.

Gilbert Collard : (aux députés PS) « Cocus de Feydaux, vous trahissez ici l’expression de la volonté populaire. » (vidéo)

Gilbert Collard s’en prend avec énergie aux anti-républicains, mondialistes et européïstes de la gauche bien-pensante. Lors de sa prise de parole, il a demandé un référendum relatif au traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l’Union économique et monétaire.
Intervention aussi de Nicolas Dupont-Aignan. A noter que Guigou (qui n’en est pas à son premier mensonge en matière d’europe) fait mine de ne pas savoir que Dupont-Aignan veut la sortie de l’euro… elle était où ces dernières années la duchesse Guigou ?…. dans son Riyad à Marrakech ?

Pierre Cassen réagit à l’éventuelle interdiction de la manifestation contre le fascisme islamiste. (audio)

Pierre Cassen, membre de Riposte Laïque, explique ses inquiétudes, suite à différents contacts avec la Préfecture de Paris, quant à une probable interdiction de la marche contre le fascisme islamiste, soutenue par 22 associations, prévue le 10 novembre prochain, à Paris.

durée : 2mn

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

vidéo :

Ecrire au Ministère de l’Intérieur

http://www.interieur.gouv.fr/sections/contact/ministre

Voir la réaction et les explications de Christine Tasin, présidente de l’association Résistance Républicaine, organisatrice de cette manifestation.

Assemblée nationale / Traité budgétaire européen : Marion Maréchal-Le Pen défend la souveraineté de la France

« Tout système qui consisterait à transmettre notre souveraineté à des aréopages internationaux serait incompatible avec les droits et les devoirs de la République . »

Charles De Gaulle 1963

Jean Gabin dans le film, le Président… un discours prophétique

Colonisation par l’argent du Qatar : Mélenchon va-t-il prendre les Français pour des imbéciles encore longtemps ?

Habitué au cirque Mélenchon, et à son double discours, je vais vous décoder le fonctionnement de ce Tartuffe que le système prend plaisir à présenter comme un rebelle.

Il fait, durant la campagne présidentielle, un ensemble de provocations contre celui qu’il appelle le « capitaine de pédalo », voire « Hollandréou », mais il appelle, dès le soir du premier tour, à voter pour lui, sans la moindre contre-partie. Fin du premier acte.

Il décide de se présenter à Hénin-Beaumont, pour, dit-il, terrasser « La bête immonde », Marine Le Pen. Il commence par allumer les socialos locaux, qui, entre nous, si on en croit l’ancien maire d’Henin-Beaumont, auteur du livre « Rosa Mafia » ne valent pas bien cher. Méluche, déchaîné, accuse ses anciens camarades socialistes de faire voter les morts, et d’être de vrais truands. Cela ne l’empêche pas, au soir du premier tour, où il se prend la fessée de sa vie, d’appeler à voter PS.

Apprenant que le Qatar va investir dans les banlieues, Mélenchon, qui, jusqu’à ce jour, n’a jamais eu mot contre la participation de Haouaria Hadj-Chikh dans l’Association nationale des élus locaux de la diversité (Aneld), découvre l’horreur de ce qu’il appelle la colonisation par l’argent !

http://www.leparisien.fr/politique/le-qatar-pour-melenchon-une-colonisation-par-l-argent-26-09-2012-2182407.php

Mais chez Mélenchon, il y a toujours deux discours. Côté cour, on condamne le Qatar, mais côté jardin, comme le confirme Haouaria Hadj-Chikh dans cette interview (voir vidéo), on se félicite de l’apport de l’émir dans l’économie française.

Cela commence à faire vraiment beaucoup. Mélenchon qui nous raconte qu’en France, il n’y a aucun problème problème avec l’islam, ni avec l’immigration, Mélenchon qui défend la viande halal et qualifie de raciste quiconque s’interroge sur un financement déguisé du culte, Mélenchon qui n’a jamais demandé à son lieutenant Corbière d’intervenir sur les prières musulmanes illégales, Mélenchon qui a couvert son Sancho Pança quand il a voulu faire interdire les Assises internationales sur l’islamisation de nos pays, Mélenchon qui a encore couvert son maire adjoint quand il a fait interdire Pierre Cassen et Christine Tasin d’un salon littéraire, et Mélenchon toujours qui, comme Hitler, regrette la victoire de Charles Martel à Poitiers, estimant qu’à cause d’elle, nous avons été privés de l’apport inestimable des disciples d’Allah…

Décidément, l’islamo-collabo est bien le rebelle préféré du système, même si, pour essayer de rester crédible, il doit tonner de temps en temps contre le Qatar…

Joël Locin 

La Loi « Duflot » est inapplicable dans les temps.

Le nouveau dispositif d’incitation locatif contraint les investisseurs à baisser de 20% leur loyer, par rapport aux prix du marché. Pour Guy Naflizan, patron de Kaufman & Broad, ce dispositif est tout simplement inapplicable à partir du 1er janvier 2013 !

« Comment voulez-vous que nous arrivions à faire baisser les coûts de construction d’ici 2013? Ces coûts augmentent car les normes changent constamment ».

« Les terrains que nous avons en portefeuille sont au prix du marché. Il faudrait donc que nous entrions en renégociations avec nos propriétaires fonciers pour baisser leur prix de 20%, ce qui s’annonce difficile ».

A lire aussi :

Logement : la gauche casse le marché. Un entretien de Jean-François Buet président de la Fnaim au journal Valeurs Actuelles.

Baisse du nombre de transactions et des prix : comment jugez-vous le marché immobilier ?

Jean-François Buet président de la Fnaim
La chute des volumes est plus inquiétante que celle des prix. Nous avions annoncé un repli de 20 % des transactions sur l’année. Dans certains endroits, la baisse pourrait être supérieure. La fin du prêt à taux zéro en début d’année, qui permettait à de nombreux ménages à revenus modestes de devenir propriétaires, explique en partie le ralentissement de l’activité. C’est aussi la conséquence du nouveau régime de fiscalité sur les plus-values au 1er février, qui dissuade les bailleurs de mettre en vente leur résidence secondaire ou leurs biens locatifs. Avec la situation économique et financière, les acheteurs et les vendeurs sont très attentistes.

Laurent Vimont président de Century 21
Auparavant, les cycles immobiliers étaient de dix ans, aujourd’hui, ils sont de trois ou six mois. Dès que les prix atteignent des plus hauts, les volumes se grippent, puis les prix redescendent. Le marché de l’ancien est de plus en plus volatil. En 2011, il y a eu 850 000 ventes dans l’ancien. Cette année, il y en aura environ 700 000. Principales victimes, les primo-accédants, qui ne peuvent pas mobiliser l’apport exigé par les banques ; la part des jeunes acquéreurs de moins de 30 ans a baissé de 30 % dans nos statistiques.

La baisse des taux d’intérêt, qui a d’ailleurs surpris les économistes, ne suffit plus à soutenir le marché ?

Jean-François Buet
Les taux sont bas mais les volumes de financement accordés par les banques diminuent. Les établissements financiers sont très frileux. La baisse des taux profite essentiellement à des investisseurs qui arbitrent leurs valeurs mobilières, par exemple en clôturant leur contrat d’assurance vie pour investir dans l’immobilier, généralement dans de petits logements qu’ils mettront en location. Dans une conjoncture financière difficile, la pierre reste une valeur refuge.
Continuer la lecture de La Loi « Duflot » est inapplicable dans les temps.

Hervé Juvin : Il n’y a plus un euro… mais plusieurs euros.

Hervé Juvin rejoint l’analyse que donnait jean Luc Gréau dans la revue Causeur et que nous vous avions fait découvrir (Jean-Luc Gréau : L’union monétaire est rompue (vidéo))
La BCE a joué la montre à faisant marcher la planche à billet ( pas pour investir mais pour sauver l’euro, les banques et nous endetter encore plus), mais la zone euro est dans une impasse que plus personne de raisonnable ne peut aujourd’hui nier.

L’euro censé unir les nations européennes et les mettre sur un même pied d’égalité est mort. Il y a qu’une multitude d’euros n’ayant plus la même valeur les uns par rapport aux autres.

L’euro-peseta n’égale plus l’euro-mark, n’égale plus l’euro-franc… l’euro c’est fini, il faut choisir la monnaie fiable, la monnaie stable et la monnaie durable, et cette monnaie s’appelle peut-être toujours l’euro, mais elle n’est plus l’euro de toute l’Europe et des nations européennes.


Euro : nouvelles du front (2) par realpolitiktv

Marseille/ Roms : Expulsion, mode d’emploi (vidéo)

A en croire les média, l’évacuation des roms par les riverains de la cité de marseillaise s’est passée pacifiquement. Or ce n’est pas ce que racontent les roms.
Quoiqu’il en soit cet événement est une honte. Seul l’État doit avoir le monopole de la violence dans une démocratie, car rien ne nous dit que ces riverains n’avaient pas un intérêt peu avouable pour exclure ces roms.

Des marocains sont venus, des personnes avec des armes, avec une bouteille d’essence. L’un d’entre eux s’est approché de moi et m’a dit : je t’en mets sur la tête et j’allume si tu ne pars pas. Il est parti vers la caravane pour y jeter de l’essence et les enfants étaient dedans.

Toulouse : une émeute autour de calligraphies arabes. L’oeuvre est retirée. (vidéo-Màj)

06/10/12 Addendum
Calligraphies du Coran : l’étudiante giflée porte plainte

L’étudiante toulousaine de 19 ans giflée sur le Pont-Neuf, mardi soir, parce qu’elle marchait, sans le savoir, sur des versets du coran projetés inopinément lors du Printemps de septembre, a déposé plainte. Interview.

Que s’est-il passé mardi soir ?

Je venais de raccompagner une amie et je rentrais chez moi. Il était environ 21 heures et je me trouvais sur le Pont-Neuf, en direction d’Esquirol. Il y avait des femmes un peu excitées. Sur le sol, je ne savais pas que l’on projetait des versets du coran dans le cadre du Printemps de septembre. J’ignorais tout de cela. J’ai donc marché sur ces inscriptions lumineuses sans savoir ce qu’elles représentaient. D’autant qu’elles avaient déjà été projetées dimanche dernier.

Vous avez été agressée ?

J’ai été frappée à trois reprises par-derrière. Trois gifles appuyées. Je me suis retournée et j’ai vu une femme en face de moi, de confession musulmane, très en colère. Elle m’a dit : «Tu ne respectes pas l’islam, ni le coran !….» Il y avait deux autres femmes à côté d’elle dont l’une avec une poussette. Je suis partie, très choquée. J’en ai eu les larmes aux yeux. Un passant a vu que je ne me sentais pas bien. Les pompiers et les policiers sont arrivés car la foule commençait à devenir hostile (1).

source : La dépêche du Midi

—————-

04/10/12 Addendum

L’Imam arrivé sur place pour calmer les esprits, a été reçu ce matin à la mairie.

—————-

Lu dans Libération :
Continuer la lecture de Toulouse : une émeute autour de calligraphies arabes. L’oeuvre est retirée. (vidéo-Màj)

Quand Jean-Marc Ayrault demandait un référendum au sujet du Traité de Lisbonne

Le 6 février 2008 Jean-Marc Ayrault prononçait devant l’Assemblée nationale un discours en faveur du référendum au sujet du Traité de Lisbonne… Maintenant qu’il a tous les pouvoirs il  refuse que le peuple puisse s’exprimer sur le TSCG…

Encore une fois, le gouvernement de François Hollande n’a rien à envier en matière de mensonge et de démagogie au gouvernement Fillon.

Lire le texte de Notre Premier Ministre Normal en 2OO8 à l’assemblée Nationale.

source: Site du PS

Pour le traité , Pour le référendum – Jean-Marc Ayrault 6 février 2008

Monsieur le Président,
Monsieur le Premier ministre,
Mesdames, Messieurs,

Cette motion référendaire est une exigence démocratique. Parce que l’Europe le vaut bien. Parce que c’est le droit des Français. Parce qu’il n’y a pas d’autre voie pour exprimer le double engagement des socialistes : pour le traité ; pour le référendum .

Les Français ont rejeté le traité constitutionnel européen qui leur était soumis le 29 mai 2005. Près de trois années plus tard, un nouveau traité a été négocié. Il doit être ratifié par les Français.

Cette exigence devrait nous rassembler toutes et tous.

A quelque banc que nous appartenions, que nous souhaitions approuver ou au contraire désapprouver le traité de Lisbonne, nous devrions partager cette volonté de rendre la parole à notre peuple.

Entendons-nous bien, il n’y a pas chez moi de mythification de la voie référendaire. La démocratie représentative est une voie tout aussi noble, tout aussi démocratique. Mais aujourd’hui elle n’est pas la plus logique, ni même la plus solide pour l’avenir de l’Europe. Un traité rejeté par le peuple doit être représenté au peuple même s’il a changé de contenu. C’est une question de confiance vis-à-vis des Français .

Non content de l’oublier, vous imposez au Parlement un examen du texte dans les pires conditions. A la sauvette, en pleine nuit, loin de l’attention des citoyens. Vous privez leurs représentants de la possibilité de les éclairer sur le contenu et le sens de ce traité. Continuer la lecture de Quand Jean-Marc Ayrault demandait un référendum au sujet du Traité de Lisbonne

Chacun son voile, chacun son chemin… Et si Diam’s était entrée au couvent ?

A l’occasion de la sortie de son autobiographie, Diam’s revient sur le devant de la scène après deux ans de silence. Voilée, maman et sereine, un bonheur apparent largement relayé par des médias aux anges, les mêmes qui la conspuaient lors de sa conversion à l’islam en 2009.

Atlantico : Critiquée en 2009 dans Paris Match et à ses concerts suite à sa conversion à l’islam, on a l’impression désormais que les médias la réhabilitent : pourquoi ce revirement et surtout dans quelle mesure les médias décident-ils de ce qui est bien ou mal ?

Elisabeth Lévy : Tout d’abord, je ne m’intéresse pas particulièrement à Diams et je n’ai aucune lumière sur une éventuelle polémique en cours. Cela dit, je me rappelle que tout le monde trouvait admirable sa chanson « Ma France à moi », dans laquelle figurent ces paroles: « Ma France à moi, elle parle du bled ». Quand quelqu’un ose parler de son bled en Auvergne, c’est atroce, ultra-beauf et en un mot raciste: en clair il vaut mieux être bledouillard que franchouillard. Bref, la beauferie, c’est super quand c’est exotique.

C’est ce que vous pensez ?

Non, moi je n’ai pas de problème avec le fait que les gens aiment leur patelin, même si je n’en ai pas vraiment.

Mais le point de vue dominant dans les médias, c’est qu’il est tout à fait acceptable d’être de quelque part, à condition que ce quelque part soit de l’autre côté de la Méditerranée.

Ce qui traduit, une fois de plus, le décalage énorme qui existe entre l’opinion médiatique et l’opinion générale. Le problème est que ce décalage nourrit le ressentiment : les « gens ordinaires », comme dit Michéa, ou les « vrais gens » comme on disait autrefois au Parti Communiste ont l’impression qu’une minorité de journalistes vivant à l’abri de frontières culturelles entend leur dire ce qu’ils doivent penser et s’ériger en arbitre des élégances morales. Heureusement, internet permet d’échapper au monopole des médias convenables. Même si économiquement cela reste difficile, les gens décrétés infréquentables peuvent s’exprimer….sinon, j’aurais dû changer de métier depuis longtemps !

(…)

On voit que les médias « choisissent » là où la critique va s’axer: auraient-ils une réaction similaire face à Diam’s si cette dernière était rentrée au couvent? A contrario, on l’impression que l’islam passe mieux, est-ce le cas?

Je suppose que si Diam’s était entrée au couvent, les médias auraient trouvé ça moins chic que sa conversion à l’islam.

Continuer la lecture de Chacun son voile, chacun son chemin… Et si Diam’s était entrée au couvent ?

Revue de presse et commentaires sur l'actualité