Eric Zemmour : allez, chapeau bas, perfide Albion ! (vidéo)

There are going to leave ! ils vont partir. Dans quelques semaines, quelques mois, quelques années, peu importe le moment c’est la direction qui compte. Les eurosceptiques ont gagné la bataille de l’opinion anglaise.


« La Chronique d’Eric Zemmour » : allez, chapeau… par rtl-fr

Voir aussi : Le Royaume-Uni, le pays des eurosceptiques va-t-il sortir de l’Union Européenne ?(audio-France Info)

En Espagne, grandissent les humeurs séparatistes

Au début de novembre, la Catalogne a présenté à Bruxelles le plan de l’accession à l’indépendance, la séparation avec l’Espagne et l’entrée, en l’Union Européenne. Le 25 novembre, les Catalans prendront part aux élections législatives régionales, où, le plus probablement, les séparatistes locaux remporteront la victoire. En demandant la souveraineté pour l’autonomie, ils intensifient, au dire des experts, la crise de l’intégration européenne.

Après la victoire aux élections régionales, les séparatistes veulent initier le référendum régional sur la séparation. Le chef du gouvernement de la province espagnole, Arthur Mas, en se produisant devant les fonctionnaires de l’UE, a déclaré que la Catalogne n’était pas la seule région, souhaitant obtenir l’indépendance. À son avis, ces derniers temps, les chances de la sortie de la Catalogne de l’Espagne, de la Flandre – de la Belgique, de l’Ecosse – du Royaume Uni ont, rudement, augmenté. En même temps, la Catalogne souhaite rester dans l’Union Européenne.

Cependant, Bruxelles a refroidi un peu l’ardeur des Catalans. En cas de leur séparation avec l’Espagne et la demande de l’entrée en UE, il leur faut se mettre à la fin de la liste d’attente, parmi les autres Etats souhaitant le faire et passer toutes les procédures prévues, pour cela. Cependant, les Catalans sont stimulés par l’intérêt économique, trouve le chef du Centre des études économiques de l’Institut de la mondialisation et des mouvements sociaux, Vassili Koltachov.

«Puisque l’UE impose de plus en plus aux pays la politique de l’austérité, à la population de certaines régions, il semble possible d’éviter ce cours impopulaire et pénible (mené de façon particulièrement active aujourd’hui en Espagne, en Grèce et au Portugal) tout simplement en sortant de ces pays. C’est ainsi qu’apparait le désir de la séparation. C’est la base du séparatisme moderne européen. Mais en même temps, j’ai de grosses craintes de voir ce référendum échouer. Parce que les gens redouteront sérieusement le pire».

Et les Catalans ont le droit de demander une attitude particulière envers eux. Car à un certain sens, ils sont des sponsors pour toute l’Espagne. De nouveau, Vassili Koltachov prend la parole : Continuer la lecture de En Espagne, grandissent les humeurs séparatistes

Le Royaume-Uni, le pays des eurosceptiques va-t-il sortir de l’Union Européenne ?(audio-France Info)

D’après un sondage publié dimanche, 56% des Britanniques veulent quitter l’Union européenne. Seuls 30% d’entre eux souhaitent rester au sein de l’UE.

Une hostilité ambiante

Au fond, le Royaume-Uni n’approuve que le marché unique. Il fustige la bureaucratie européenne et les « diktats » de Bruxelles.  Peter Walker, qui dirige une petite entreprise dans le sud de l’Angleterre,  ne supporte pas d’être

« soumis aux décisions d’inconnus qui n’ont même pas été élus. Je veux que le Parlement britannique me dise quoi faire. Je veux qu’une personne élue par un électeur britannique me dise quoi faire« , insiste-t-il. « Pas juste quelqu’un qui a postulé à un job et l’a obtenu à Bruxelles.« 

Ce chef d’entreprise vote conservateur. Mais l’hostilité envers l’Europe transcende les clivages politiques. A gauche aussi, les travaillistes veulent désormais en majorité quitter l’UE.

Un référendum sur l’Union européenne ?

L’hypothèse d’un référendum est tout à fait probable selon Charles Grant, du Centre pour la réforme européenne : Continuer la lecture de Le Royaume-Uni, le pays des eurosceptiques va-t-il sortir de l’Union Européenne ?(audio-France Info)

Après les Identitaires, la gauche Pol Pot veut dissoudre Civitas

Lu sur Riposte laïque

Il y a décidément un divorce total entre ce qu’est devenu la gauche et la culture démocratique. Alors que le mur de Berlin est tombé depuis plus de vingt ans, les plus mauvais réflexes de l’époque communiste reviennent dans la bouche de nombreux anciens trotskistes qui, dans leur jeunesse, ont le plus combattu ce cancer du mouvement ouvrier qu’était le stalinisme.

Ainsi, lorsque les Identitaires sont montés sur le toit de la mosquée en construction de Poitiers, sans agresser personne, ni perturber le moindre office religieux (contrairement aux hystériques d’Act Up ou aux illuminées de Pussy Riot), il s’est trouvé Julien Dray et Harlem Désir, issus tous deux de la mouvance Sos Racisme, pour exiger ni plus ni moins la dissolution de l’ensemble de la mouvance Identitaire, maison mère et filiales comprises.

Bien sûr, jamais un mot sur les agressions de l’extrême gauche contre tout ce qui ressemble à des valeurs patriotiques, amalgamées à du fascisme. Bien sûr, jamais une protestation quand Nicolas Dupont-Aignan se fait virer d’un rassemblement devant l’ambassade de Grèce par les sbires de Mélenchon. Bien sûr, jamais un commentaire quand des apprentis Pol Pot empêchent Marine Le Pen de s’exprimer à l’université de Dauphine. Selon le jargon des jeunes années de Julien Dray, c’est sans doute de l’auto-défense ouvrière !

Dray-Désir ne faisaient que confirmer le verdict d’Alain Finkielkraut : « L’anti-racisme sera la communisme du 21e siècle ».

Quelques semaines plus tard, à l’occasion de ce qu’on appellera pudiquement les incidents de dimanche, ayant opposé le service d’ordre de Civitas aux militantes de Femen, qui, poitrine en avant, et munies de fumigènes et d’extincteurs, ont forcé les premiers rangs de la manifestation, on a droit au même refrain. Il faut dissoudre Civitas, coupable de s’être défendu ! Et le message vient de haut, puisque la porte-parole du gouvernement elle-même, la franco-marocaine Najat Belkacem, ose dire :  « Il n’y a aucune place pour les agressions d’extrême droite dans notre pays. » Cela signifierait-il qu’il y a de la place pour les agressions des nervis de Besancenot ou de Mélenchon… Continuer la lecture de Après les Identitaires, la gauche Pol Pot veut dissoudre Civitas

Pourquoi la “finance de l’ombre” reste au-dessus des lois

Les nouveaux chiffres sont sortis le 18 novembre. La finance de l’ombre, ou “shadow banking”, continue de croître au su et au vu des régulateurs. Sa taille atteint aujourd’hui 67.000 milliards de dollars, soit une taille égale à l’ensemble de l’économie mondiale.

On peut la définir comme un système financier parallèle au système bancaire réglementé. Le shadow banking se compose essentiellement de spéculateurs sophistiqués. Son rôle dans les crises de 2002 (Enron, Worldcom) et 2008 (subprime) est avéré.

Et pourtant, les gouvernements, en procédant au sauvetage de l’ensemble du système financier en 2008, ont récompensé l’échec de la finance spéculative et incité les spéculateurs déréglementés à poursuivre leurs activités, qui ont augmenté de 5.000 milliards depuis la crise!

En cause également, le lobbying efficace à Washington qui met en échec les velléités actuelles de la France et de l’UE de réglementer le shadow banking.

Syrie : les nouveaux amis de la France (vidéo)

François Hollande a dernièrement reconnu la coalition d’opposition au régime Syrien. Comme sarkozy avec les « rebelles Libyen », François Hollande a choisi son camp. Il faut donc aujourd’hui vous présentez nos nouveaux alliés, les voilà :


Une Armée syrienne libre, constituée de combattants étrangers, et soutenue par les puissances occidentales, dont la France, la Turquie et les pétro-monarchies du golfe Persique. 143 d’entre eux auraient été abattus selon Damas « lors d’activités terroristes » sur le territoire du pays.

La liste des 143 mercenaires étrangers abattus par les forces de Damas comprend des ressortissants du Qatar, d’Arabie saoudite, de Tunisie, d’Egypte, du Soudan, de Libye, d’Afghanistan, de Jordanie, de Turquie, du Yémen, d’Irak, du Koweït, du Liban, d’Algérie, du Tchad, du Pakistan ainsi que des Palestiniens. Cette liste mentionne également des Tchétchènes et des Azerbaïdjanais.

Il y a un mois, la Syrie avait soumis au Conseil de sécurité une première liste mentionnant 108 terroristes étrangers.

Selon des experts indépendants, qui ont récemment présenté leurs conclusions à l’état-major de l’ONU, des terroristes en provenance de 11 pays participent aux combats sur le territoire syrien.

Source : RIA Novosti

Mais qui sont les féministes de Femen et de Pussy Riot ? (vidéo + photos )

Elles font l’objet d’une admiration puérile de la part des média bobo. À l’occasion de la manifestation contre le mariage gay organisée par les cathos traditionalistes de Civitas, elles se sont fait remarquer en agressant les manifestants avec des fumigènes. Inconséquentes, elles se plaignent aujourd’hui de la réaction « fasciste » de Civitas. Or, comme on peut le voir dans cette vidéo tournée par les féministes elle-mêmes, les gros bras des cathos tradi sont loin d’avoir lâché leur plus gros coups :

FEMEN : révélations scandaleuses sur une organisation sulfureuse

Alors qui sont ces résistantes un peu douillette ? Une journaliste d’une chaîne de télévision ayant infiltré l’organisation féministe ukrainienne a découvert des détails intéressants concernant le fonctionnement de l’organisation. Sa conclusion : les militantes ont pour objectif de se faire de la publicité et sont financées par des représentants des milieux d’affaires européens et américains.

Les activistes de FEMEN sont payées pas moins de 1000 dollars par mois, le triple du salaire moyen en Ukraine. En outre, le loyer que l’association verse pour son bureau de Kiev s’élève à 2500 dollars par mois, alors que le loyer mensuel du bureau parisien se monte à plusieurs milliers d’euros.
Qui sont les généreux donateurs de cette manne financière ? La journaliste suppose qu’il s’agit certainement de personnes qui apparaissent souvent aux côtés des militantes du mouvement. Il s’agirait notamment du milliardaire allemand Helmut Geier, de la femme d’affaires allemande Beat Schober, et de l’homme d’affaires américain Jed Sunden.

Cliquer pour voir le Diaporama : Les membres de l’organisation FEMEN sont descendues dans les rues de Paris
Cliquer pour voir le Diaporama : Les membres de l’organisation FEMEN sont descendues dans les rues de Paris

Cette orgaisation ressemble à s’y méprendre aux Pussy Riot, comme le fait remarquer Christine Tasin dans son article pour Riposte laïque:

Femen et Pussy Riot : des pseudo-féministes dégénérées en mission contre la Russie et la France

On rappellera que, dans le même ordre d’idée, la France du tout Paris et des medias s’était indignée de voir les Pussy Riot condamnées pour avoir perturbé un service religieux pour crier leur haine de Poutine. L’inévitable Duflot s’était même surpassée dans le ridicule.

Sait-elle qu’outre la perturbation de services religieux, ces dégénérées se font filmer dans un super-marché, devant la clientèle, en train de se masturber avec un poulet, ou, enceintes, en train de se faire sodomiser publiquement ? Continuer la lecture de Mais qui sont les féministes de Femen et de Pussy Riot ? (vidéo + photos )

Vote UMP : les votes de trois fédérations d’outre-mer oubliés

Addendum : Les deux protagonistes de la grande embrouille étaient les invités des journaux télévisés.

Fillon renonce à la présidence de l’UMP

Invité au JT de TF1, François Fillon a indiqué qu’il comptait renoncer à la présidence de l’UMP : « Je renonce à la présidence de l’UMP. Il y a une fracture politique et morale. Ce que je demande c’est qu’Alain Juppé constitue une équipe et nous propose une sortie de crise pour qu’on puisse régler cette question de façon collégiale », a-t-il réclamé.

L’ex-premier ministre a également indiqué qu’il n’allait pas déposer de recours devant la commission interne à l’UMP. « Je n’ai pas confiance. Il n’y a jamais eu la direction de l’UMP une véritable instance indépendante. Si je dois déposer un recours, ce sera devant la justice. Si personne n’écoute ce qu’on demande, alors oui je déposerai un recours devant la justice. J’irai jusqu’au bout. »

François Fillon a cependant rejeté l’hypothèse d’un éventuel départ de l’UMP. « C’est mon parti, je ne veux pas le quitter. La France a besoin d’une UMP qui représente la morale, l’éthique. Je mesure la souffrance des militants et je sais que je suis en train de faire va susciter des critiques. Mais ce n’est pas mon sort qui est en cause mais l’honneur de mon parti. »

Un recours en justice ? Copé ne « peut pas l’imaginer »

Invité sur le plateau de France 2, Jean-François Copé a réagi à la menace brandie par son adversaire de saisir la justice si sa demande d’une direction collégiale confiée à Alain Juppé n’était pas entendue. « Je ne peux pas imaginer qu’il aille à une telle extrémité. Les militants ont voté, les résultats ont été proclamés », a-t-il indiqué. Et de renvoyer à nouveau aux statuts de l’UMP, qui indiquent que la commission des recours doit être saisie en cas de contestation.

Le président de l’UMP a déploré le « spectacle absolument désolant » donné par sa famille politique. « Je ne peux pas accepté que François Fillon et ses amis parlent de ‘fracture morale’ sans se remettre en cause », a-t-il assuré, tout en se disant « disponible » pour une rencontre avec son adversaire.


Les votes de trois fédérations d’outre-mer (Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna et Mayotte) correspondant à 1.304 voix, n’auraient pas été comptabilisés.
En prenant en compte ces votes, François Fillon aurait recueilli 88.004 voix, et Jean-François Copé 87.978, et l’emporterait donc avec 26 voix d’avance.
Source : 20 Minutes

Après Copé, c’est maintenant Fillon qui revendique la victoire. Eric Ciotti, directeur de campagne de François Fillon, a affirmé cet après-midi lors d’un point presse à l’Assemblée que plusieurs fédérations UMP (Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, Mayotte) n’avaient pas été prises en compte par la Cocoe avant la proclamation de la victoire de Jean-François Copé.


Présidence UMP : le camp Fillon demande… par BFMTV

Les fillonnistes estiment qu’au final, François Fillon l’a emporté par 88.004 voix contre 87.978 à son adversaire. Et ils demandent à la Cocoe de modifier le résultat final. Source : Le Figaro

Pour Marine Le Pen : l’UMP n’est plus une opposition « crédible et sérieuse »… ça devient un gag

Continuer la lecture de Vote UMP : les votes de trois fédérations d’outre-mer oubliés

Marion Maréchal Le Pen défend la préférence nationale à l’assemblée nationale. (vidéo)

Après avoir concentrés des populations pauvres en très grande partie issues de pays à faible niveau de vie dans une même zone géographique et en leur donnant accès à tout l’éventail des droits sociaux, dont le logement, certains s’étonnent naïvement que les recettes soient insuffisantes pour financer les dépenses.
J’aimerais voir autant de vigueur de la part du gouvernement pour favoriser la mixité sociale dans l’autre sens, j’entends celle qui permet l’accès à la propriété notamment pour les ménages modestes.

Breakdance: Les champions français brandissent le drapeau algérien, palestinien et sénégalais (vidéo)

Ambiance électrique ce week-end dans l’Arena de Montpellier pour les championnats du monde de break-dance. Au son du hip-hop et sur des chorégraphies toujours plus spectaculaires, ce sont les Français de Vagabonds qui ont été sacrés pour la deuxième année d’affilée. En finale, pour le plus grand bonheur du public, ils ont remporté la bataille qui les opposait aux Japonais de Flooriorz.

source : Euronews

Gaza. L’horrible parade (Photo Paris Match)

L’image que propose Paris Match n’est pas la reconstitution d’un rodéo dans une cité de France.

– – – – – – – – – – – – – – –

L’image glace le sang. Mardi, le Hamas a affirmé, par la voix de sa station de radio, avoir abattu six hommes présentés comme des traîtres à la solde d’Israël. Après presque une semaine de bombardements israéliens sur la ville, le groupe qui tient l’enclave palestinienne a voulu frapper les esprits. Des hommes armés sur des motos ont entrepris de traîner dans les rues de la ville le corps d’un de ces supposés traîtres.

Le Hamas jure que les hommes ont été pris « en flagrant délit » d’espionnage

Selon la radio du Hamas, citée par Reuters, ces six hommes avaient été pris «en flagrant délit». «Ils étaient en possession de matériel de haute technologie et de matériel pour filmer des positions (des activistes palestiniens)», a expliqué le média aux mains du Hamas, affirmant s’appuyer sur une source au sein des forces de sécurité.

Lire la suite sur Paris Match

Revue de presse et commentaires sur l'actualité