L’islamophobie est devenue un délit : une information judiciaire ouverte pour « incitation à la haine et à la discrimination raciale » contre un policier

Le parquet de Versailles a ouvert une information judiciaire pour « incitation à la haine et à la discrimination raciale » contre un policier du commissariat de Trappes soupçonné d‘avoir partagé une image à connotation islamophobe sur son compte Facebook, en marge des violences urbaines de juillet, a annoncé vendredi le procureur Vi

Aide médicale aux étrangers : La facture explose

C’est marrant; en France il n’y a pas d’immigration mais on a mis en place plein de dispositifs financiers pour cajoler les immigrés…

– – – – – – – – – –

Un rapport parlementaire alerte sur l’explosion des dépenses médicales pour les sans-papiers et appelle à tout réformer.

Des dépenses de santé pour les étrangers les plus démunis, chaque jour plus nombreux, qui cheminent vers le milliard d’euros annuel.

eyrt

«Le système actuel de l’aide médicale de l’État (AME) est totalement à bout de souffle. Des adaptations marginales ne suffiront pas ; il convient de repenser globalement le dispositif en s’interrogeant sur sa philosophie même.

» Connu pour son franc-parler, le député UMP de Paris, Claude Goasguen, jette un sérieux Continuer la lecture de Aide médicale aux étrangers : La facture explose

Lyon : la préfecture ne veut plus financer les repas de l’Armée du Salut » vu l’afflux, à savoir 300 arrivées de demandeurs d’asile par mois »

Lu sur Fdesouche

Depuis septembre, la préfecture a supprimé le financement des repas du soir (environ 4 € par repas) proposés aux Charpennes par l’Armée du salut. Interrogée mi-octobre par Le Progrès , l’administration avait refusé de répondre. Hier, elle a admis cette décision, en la justifiant par le versement d’une allocation temporaire d’attente aux demandeurs (environ 10 € par jour) et en affirmant que le financement des repas n’est pas une obligation légale. « Dorénavant, nous assurons un seul repas, vu l’afflux, à savoir 300 arrivées de demandeurs d’asile par mois ». (…). Le directeur de l’Armée du salut de Lyon ne peut que constater. « Nous avons été mis devant le fait accompli alors que nous servions environ 750 repas le soir. »

Le Progrès

Sur Twitter l’Elysée confond la guerre de 1914 avec celle de 1939 !

Là on touche le fond. Le service de communication du président de la République confond la première et la seconde.

4453565-francois-hollande-en-janvier-2013-620x345-1

Extrait du discours de François Hollande sur le centenaire de 1914 :

elysé guerre mondialeLe discours de Hollande contient des perles d’idéologie multiculturaliste et anti-raciste du genre :

Commémorer, c’est renouveler le patriotisme, celui qui unit, celui qui rassemble, qui n’écarte personne au-delà des parcours, des croyances, des origines et des couleurs de peau

C’est beau comme du Yannick Noah

Le Crédit Immobilier de France met la clé sous la porte

A noter que les socialistes kleptomanes ont choisi de sacrifier les salariés du CIF pour pouvoir récupérer une partie des fonds propres de la banque. Elle n’est pas belle la gauche ?

cif-credit-immobilier-france-manifestations

Les actionnaires de cette banque spécialisée dans les prêts immobiliers ont voté en faveur de la cessation d’activité. 1.500 salariés se retrouvent sans emploi.

L’acte de décès du Crédit Immobilier de France (CIF) vient d’être signé. Requiescat in pace. Le plan de résolution du petit établissement bancaire spécialisé dans les crédits immobiliers a été voté ce mercredi à l’unanimité par ses actionnaires, selon une source proche du dossier. En d’autres termes, sa fermeture ordonnée, prévue par Bercy, a été actée par les Sociétés anonymes coopératives d’intérêt collectif pour l’accession à la propriété (Sacicap), actionnaires de référence des HLM.

Concrètement, cette décision concerne 2.400 salariés. 700 d’entre eux vont, pour au moins quelques années, continuer à gérer les crédits accordés par le CIF. La Banque Postale s’est engagée de son côté à reprendre 300 salariés, mais n’en a à ce jour effectivement recruté qu’une cinquantaine.

« Le plus gros plan social de l’année »

A minima, plus d’un millier de personnes devraient donc rester sur le carreau.

« C’est le plus gros plan social de l’année », avait prévenu Yannick Borde, le président de la banque. Même si elle est anticipée et que le sort des salariés banque émeut moins que celui des ouvriers, c’est une mauvaise nouvelle de plus pour le gouvernement, confronté actuellement à une vague de plans sociaux: FagorBrandt, La Redoute, Alcatel Lucent…

Placé sous surveillance négative par l’agence de notation Moody’s en février 2012, Continuer la lecture de Le Crédit Immobilier de France met la clé sous la porte

L’affaire de l’ISF de Hollande et Trierweiler rebondit

Lu sur Contrepoint

Xavier Kemlin est convoqué au Pôle économique et financier du TGI de Paris, le 13 novembre, pour être entendu dans le « scandale Trierweiler ».

francois-hollande-valerie-trierweiler

C’est quoi le scandale Trierweiler ? C’est très simple. En tant que Président de la République, il semble évident que François Hollande, plus que quiconque, doit être en accord avec la loi.

Or, un contribuable français, Xavier Kemlin, veut porter plainte contre Valérie Trierweiler. Pourquoi ? Parce que la compagne du Président Hollande bénéficie d’une équipe de collaborateurs, payés avec de l’argent public, donc par le contribuable, alors qu’elle n’occupe aucune fonction publique.

Que dit la loi ? Elle dit ceci. Continuer la lecture de L’affaire de l’ISF de Hollande et Trierweiler rebondit

Entrepreneurs, agriculteurs, vétérinaires… La grogne gagne tous les secteurs

Lu sur le Figaro

François Hollande voulait être un président «qui apaise». Mais, battant des records d’impopularité, il s’est mis à dos toutes les catégories de population.

• Les chefs d’entreprises

«Pigeons», «poussins», «moineaux», «tondus», «dupés»… les mouvements de fronde ne cessent de fleurir pour dénoncer le «zigzag fiscal» du gouvernement. Qu’ils soient auto-entrepreneurs, dirigeants de PME ou patrons du CAC 40, les chefs d’entreprises, grandes et petites, sont tous montés au créneau, la CGPME et le Medef allant jusqu’à adresser un «carton jaune» au gouvernement. Principal grief, la fiscalité avec sa liste à rallonge de prélèvements les plus divers «sortis du chapeau»: taxe sur l’EBE qui pénalise l’investissement et le «Made in France» (finalement annulée), hausse de l’impôt sur les sociétés, taxe sur la cession d’entreprise. Mais aussi coût du travail qui pénalise les entreprises françaises face à leurs concurrentes européennes, usine à gaz du Cice préférée à une baisse des cotisations sociales… Tous sont exaspérés par l’instabilité fiscale, la multiplication des contrôles fiscaux arbitraires, les lourdeurs administratives et réglementaires. Et fustigent la méconnaissance du monde de l’entreprise par des politiques qui n’y ont jamais mis les pieds, et font des lois déconnectées de la réalité économique.

• Les artisans et les commerçants

S’affirmant eux aussi «asphyxiés» par les taxes, ils préparent une action de «protestation d’envergure» d’ici à la fin de l’année. Déjà le 13 septembre, 20.000 artisans du bâtiment ont manifesté leur colère dans la rue avec des actions chocs comme des blocages, des opérations escargot, la construction de murs et même un lâcher symbolique de… dindons. La semaine dernière encore, des centaines d’artisans du bâtiment ont manifesté au viaduc de Millau. Les artisans sont remontés contre la hausse de la TVA prévue le 1er janvier, la concurrence déloyale de la main-d’œuvre low-cost venue de l’est de l’Europe, les charges toujours plus lourdes et la mise en place du «compte pénibilité» prévu dans la réforme des retraites et jugé irréalisable.

• Les professions libérales

Mardi, c’était au tour des professions libérales par la voie de leurs syndicats de mettre en garde le gouvernement contre le risque «d’une grave crise» s’il ne revient pas sur la gouvernance de leurs caisses de retraites. La réforme des retraites place en effet sous quasi-tutelle leurs caisses complémentaires, dotées de 21 milliards d’euros de réserves. Et les libéraux soupçonnent le gouvernement de vouloir faire main basse sur cette manne.

• Les vétérinaires

Les vétérinaires ont annoncé un mouvement de grève mercredi – une première depuis quarante ans – pour contester une disposition du projet de loi d’avenir agricole. Un alinéa limitant leur possibilité de vendre certains antibiotiques a été ajouté «à la hussarde par la volonté de la ministre de la Santé, alors que toutes les phases de concertation étaient passées », selon le Syndicat national des vétérinaires d’exercice libéral (SNVEL). Pourtant, souligne son président, une mission gouvernementale reconnaissait au printemps que le système actuel était efficace en termes de santé publique et de lutte contre l’antibiorésistance. Lundi, le gouvernement s’est engagé à retirer l’alinéa contesté. Mais soutenus par François Patriat, sénateur PS et président de la région Bourgogne, les vétérinaires maintiennent leur mouvement: 80 % des cabinets devraient être fermés, et un défilé à Paris pourrait réunir 3000 praticiens.

• Les agriculteurs

Accumulation des normes administratives et environnementales, loi d’avenir agricole et réforme de la PAC, passage de la TVA à 20 % pour les engrais, les produits phytosanitaires ainsi que pour les activités équestres, écotaxe… Les motifs de mécontentement des agriculteurs sont nombreux car la France, première puissance agricole européenne, perd du terrain par rapport à son voisin allemand. Les Bretons, fer de lance du mouvement contre l’écotaxe, ne décolèrent pas. Le secteur agricole et agroalimentaire, première activité économique de la région, est en crise et ces nouvelles mesures risquent de l’affaiblir un peu plus. «Nous ne participerons pas aux réunions officielles sur le Pacte breton tant que l’écotaxe ne sera pas supprimée», prévient Thierry Merret, du «Collectif pour l’emploi» et président de la FDSEA du Finistère.

• Les routiers

La suppression de l’écotaxe fait tache d’huile. Les petites entreprises de transport routier (regroupées au sein de l’Otre) ont lancé un appel à la mobilisation nationale le samedi 16 novembre contre l’écotaxe qualifiée de «mascarade». «Ce dossier dépasse largement les frontières de la Bretagne, indique l’organisation. L’écotaxe vise le secteur du transport routier de marchandises, constitué en très grande majorité de PME. Ce sont elles qui vont régler la taxe à l’État.»

• Les usagers des transports en commun

L’Association des voyageurs-usagers des chemins de fer (Avuc) menait depuis plusieurs semaines une fronde contre la hausse de la TVA sur les transports publics de 7 à 10% au 1er janvier prochain. Le recul du gouvernement sur l’écotaxe et le succès des «bonnets rouges» ont mis le feu aux poudres et encouragé la création d’un mouvement parallèle, les «bonnets verts». Ceux-ci réclament la suspension de la hausse de TVA pour les transports en commun et disent désormais s’inscrire «dans une logique de collectifs citoyens». «C’est un mouvement naissant, spontané, non sponsorisé et non manipulé par des groupes de pression» écrivent-ils sur Facebook. La pétition qu’ils ont lancée lundi dernier a déjà rassemblé plus de 1 200 signatures.

L’historien Daniel Lefeuvre spécialiste de l’Algérie coloniale est mort

Daniel Lefeuvre, historien de l’Algérie Coloniale, est mort le lundi 4 novembre 2013 à 23 heures dans une chambre de l’hôpital Saint-Louis à Paris. À l’âge de 62 ans.
Les média ne vous parleront pas de sa mort.Daniel Lefeuvre n’a pas eu la chance d’être dans les petits papiers de la volaille qui fait l’opinion. Ce n’est pas grave, ça lui a laissé le temps de travailler, occupation inconnue de ceux que les média adulent.
Les amoureux de l’Histoire, de la France et des idées ont perdu un complice et un combattant.

91246665

En 2006, il crée avec Michel Renard l’association Études Coloniales. C’est cette année là que Daniel Lefeuvre se fait connaitre du grand public grâce à son excellent livre: Pour en finir avec la repentance.

Deux ans plus tard Daniel Lefeuvre et Michel Renard publieront une contribution au débat sur l’identité National avec le livre : Faut-il avoir honte de l’identité française ?

Interview de Michel Renard au sujet du livre Faut-il avoir honte de l’identité française ?
Entretien que vous pouvez retrouver sous forme audio ici


Faut-il avoir honte de l'identité nationale ? 1 par luette


Faut-il avoir honte de l’identité nationale ? 2 par luette

91252204

 

La RATP cache-t-elle la découverte d’une engin explosif dans un wagon du RER A ?

Nos camarades de Riposte Laïque s’interroge sur la découverte d’un engin explosif que cacherait la RATP.

Riposte Laïque révèle le contenu d’une lettre d’un représentant du CHSCT de la RATP où il est question d’un engin explosif découvert dans un wagon du RER A, le 30 octobre dernier.

835561ratp1-3« Nous comprenons donc, à la lecture de cette lettre, dont nous avons vérifié l’authenticité, que les services de déminage sont venus sur place, ainsi que la Brigade antiterroriste. Mais le plus inquiétant n’est pas là. La bombe aurait été placée dans un wagon, sous une trappe. Or, dans les RER, les agents de la RATP interrogés nous disent qu’il n’y a pas de trappes dans tous les wagons, et qu’il faut être particulièrement bien informé pour connaître ces emplacements, les ouvrir et y déposer un engin.

On s’interroge donc sur le mutisme de la direction de la RATP, et surtout sur l’absence d’informations données aux salariés. Si la direction, cherchant à étouffer l’affaire, voire à la minimiser, nous raconte que l’engin était factice, pourquoi le taire ? Mais on peut s’interroger sur l’intérêt de glisser une fausse bombe, sous une trappe connue de très peu de personnes. »

[…]

Riposte Laïque

893327ratp2

Clash: Un auditeur désespéré par la politique de l’UMPS se paye les fumistes de la gauche au pouvoir.

Ce mardi 29 octobre 2013, sur Europe 1, dans le buzz du jour de 10h à 10h30, Jean-Marc Morandini abordait les nouvelles taxes sur l’épargne que le gouvernement est en train de mettre en place.
Comme chaque jour, les auditeurs interviennent à l’antenne pour réagir aux déclarations des invités en studio.
Mais le témoignage de Teddy a bouleversé les auditeurs.
Un homme désespéré, qui fait de l’intérim, qui n’arrive plus à boucler ses fins de mois et qui réclame une justice sociale au gouvernement de gauche.

La petit messe de l’élu PS qui lui répond montre la duplicité et le cynisme de la gauche. Devant la colère d’un salarié on dit : je comprends et c’est pas normal.
Le problème c’est que c’est aujourd’hui la gauche qui est au pouvoir.
Et que c’est elle qui est en train de spolier les français.
C’est elle qui organise le dumping social au profit d’une europe fédérale.
C’est elle qui allonge la durée des cotisations à la retraite qui fait que tout ceux qui sont nés en 1975 pourront prendre leur retraite à taux plein à l’age de 67 ans.
C’est elle qui organise le vol de l’épargne.
C’est elle qui va augmenter la TVA.
C’est elle qui a trahi ses électeurs en votant contre l’avis du peuple la constitution européenne et toutes les lois qui nous étouffent.
C’est elle encore qui magouille et organise une « démocratie » faite de clientélisme comme on l’a vu à Marseille.
Et que c’est elle qui détruit la République en organisant le grand remplacement, en favorisant le communautarisme, en achetant la paix sociale à grands coups de subventions, et en criminalisant les idées patriotes.

Alors oui, aujourd’hui on peut tranquillement dire que s’ il y a des représentants de « l’extrême droite » en France, il faut les chercher à gauche !

FN/accusations de racisme : les Portheault, une manipulation d’ex-encartés UMP ?

Addendum :

Communiqué de presse de Julien Leonardelli, secrétaire départemental du Front National de Haute-Garonne

Il est honteux que la presse, sans aucune prudence et sans s’être renseignée, répercute les diffamations des époux Portheault. Manifestement, la récente affaire de la fausse agression d’une militante de l’UNEF n’a pas servi de leçon.

Cette affaire grotesque est l’aboutissement d’une sombre histoire de jalousie au sein d’une fédération où Monsieur Portheault avait de multiples exigences auxquelles nous avons refusé de céder.

Le Front National portera donc plainte en diffamation contre Monsieur et Madame Portheault et transmettra à la justice des échanges de correspondances qui démontrent largement un règlement de compte local, les mensonges et l’intention de nuire de ce couple ayant récemment quitté l’UMP.

– – – – – – – – – – –

Selon RMC, le couple Portheault redoute la procédure judiciaire engagée par le Front National. Nicolas Bay y voit une manipulation d’anciens encartés UMP.

Ça sent encore la grosse embrouille à plein nez cette affaire. Qu’il y ait des gros cons au FN. Oui. Comme au PS et à l’UMP. Mais comme le disait Michel Audiard: Il y a aussi des poissons volants, mais qui ne constituent pas la majorité du genre.
La manipulation médiatique consiste justement à faire croire aux buses qui ne croient que ce qu’elles voient et entendent à la télé, que les poisson volants sont la majorité du genre….
En ce qui concerne les deux zozos en mal de reconnaissance, il va falloir qu’ils prouvent devant les tribunaux ce qu’ils avancent … et là on va rire.

Education nationale : «L’élève doit apprendre à se repérer dans une mosquée »

Il faut désormais vous y faire. Nos chères têtes blondes doivent connaitre l’islam. « Le document que nous reproduisons est un exercice exigé par un professeur d’une classe de 5e – les enfants ont autour de 13 ans – dans un collège de Bordeaux. L’enfant doit apprendre à « se repérer dans une mosquée » .

Il doit situer, sur le plan fourni, qui est celui de la mosquée de Kairouan, en Tunisie, l’emplacement de la qibia (le mur indiquant la direction de La Mecque…), du minaret, du mirhab (« cavité symbolisant la présence de Mohammed », le nom de Mahomet étant ici orthographié au plus proche de sa transcription de l’arabe), ou encore le minbar (l’équivalent de la chaire pour l’imam), ce qui est aussi l’occasion pour les enfants d’apprendre plein de mots nouveaux…

330411islamconfidentiel

Le professeur n’a fait qu’utiliser le manuel d’histoire-géographie de 5e publié par les éditions Belin, qui s’ouvre par un chapitre consacré aux débuts de l’islam. On y lit que cette religion a produit une « civilisation brillante », on y apprend la liste des « premiers califes » (jusqu’au XIIIe siècle…), on y découvre que, sous domi­nation mahométane, « les autres religions sont autorisées et encadrées par certaines règles contrai­gnantes », ce qui pourrait être l’occasion d’apprendre aux élèves le sens du mot euphémisme…

Après quoi on peut passer à « l’Occident féodal », où l’on voit que les paysans ne travaillaient toute l’année que pour payer les impôts que les seigneurs (chrétiens) exigeaient d’eux.

Revue de presse et commentaires sur l'actualité