« Ma burka, elle t’emmerde, ma jupe longue, elle t’emmerde, mon afro, elle t’emmerde… » (vidéo)

« Marche des indigènes de la République » hier à Barbès (Paris 18e), à l’initiative du PIR, du NPA et des Indivisibles de Rokhaya Diallo (co-signataires).

Des centaines de personnes ont défilé ce mardi 8 mai dans la capitale à l’appel de plusieurs collectifs pour dénoncer notamment l’islamophobie et la négrophobie.

« Ma burka, elle t’emmerde, ma jupe longue, elle t’emmerde, mon afro, elle t’emmerde… ». Les slogans scandés ce mardi par le cortège entre Barbès et Châtelet à Paris à l’occasion de la manifestation organisée par plusieurs associations étaient sans équivoque.

Réunis sous le nom « Le 8 mai, c’est notre tour !« , les militants des Brigades Anti-Négrophobie, de  la Protection du peuple Palestinien (CCIPPP), du Nouveau Parti Anti-capitaliste (NPA), ou encore du Collectif des sans-papiers ont foulé les pavés pour revendiquer des droits et rejeter toute forme de racisme.

 

Le 8 mai n’avaient pas été choisi par hasard. « Cette date met en lumière le paradoxe de la République française: en 1945, ce jour-là, à l’heure du rétablissement de l’État de droit dans la métropole, l’État français commettait simultanément un massacre de masse dans ses colonies, à Sétif, Guelma et Kherrata. Bien d’autres massacres précèdent et ont suivi mais cette date précise pointe un clivage : jour de massacre pour les uns, jour de libération pour les autres, dénonce le collectif dans son communiqué.

Cette marche est faite pour marquer un premier pas vers un front politique de résistance pour et par les quartiers populaires« . Selim, 24 ans, attend beaucoup du nouveau Président français. « Ras-le-bol de la répressions, des expulsions, des violences policières… Nous sommes en France et nous avons des droits comme tout le monde, que nous soyons demandeurs d’asile, ou citoyens français. Le racisme d’Etat, ça suffit. La mixité, ici, comme ailleurs, elle est indispensable a témoigné le jeune étudiant qui vit en France depuis 17 ans.

 

Outre les nombreux drapeaux aux couleurs de leurs pays, les manifestants ont brandi diverses pancartes sur lesquelles on pouvait lire »Non au racisme », « Non à l’intégration par le jambon » ou encore « Désarmons la police ». (…)

Metro

Rioufol : le PS aurait-il un double discours sur les accommodements au communautarisme ? (RTL)

Rioufol : 93% des musulmans ont voté Hollande, le PS aurait-il un double discours sur les accommodements au communautarisme ?

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

L’euro baisse face au dollar, dans un marché inquiet du blocage politique en Grèce

L’euro poursuivait son repli face au dollar mardi, le marché connaissant un regain d’anxiété face à la situation de la zone euro, particulièrement en Grèce, confrontée à un blocage politique après la victoire aux élections législatives des opposants à l’austérité. (…)

Le cours de la monnaie unique était plombé mardi par la nervosité croissante du marché à l’égard de la situation politique en Grèce, deux jours après la tenue d’élections législatives qui ont laminé les deux partis gouvernementaux sortant, pro-euro et ayant accepté de signer le programme d’assainissement de l’économie grecque. (…)

« Est-ce que les Grecs vont pouvoir s’entendre au point de vue politique? Et est-ce qu’ils vont rester dans l’euro? De plus en plus de gens doutent que la Grèce termine l’année en tant que membre de la zone euro »,

a noté Charles St-Arnaud, cambiste chez Nomura.

Or, comme le soulignent les experts de Commerzbank, « le scénario catastrophe d’une sortie de la Grèce de l’euro peut alimenter une fuite des capitaux hors des autres pays dits de la périphérie, ce qui pousserait la BCE (Banque centrale européenne) à les aider », et à assouplir encore plus vite sa politique monétaire. (…)

Le Point

Israël, Juifs, Palestine : les supporters de Hollande s’expriment….(vidéo)

Quand la jeunesse de gauche s’exprime sur Israel, les juifs et la palestine c’est un savant mélange d’un sketch de Dieudonné et d’un article des cuistres du Monde Diplomatique…
Pour résumer: C’est tout de la faute aux sionistes et aux américains si le monde il est pas bien …..et puis même que les juifs ils ont pas le droit d’avoir un pays à eux…..

– Je suis prêts à aller en Israël pour les virer à coup de botte…. à n’importe quelle arme qu’il le faut…si ça suffit pas des poings ben on ira avec des armes…
– Comment tu t’appelles
– Moi, Mohamed Merah

Même avant la victoire de Hollande, la gauche détenait déjà le vrai pouvoir en France

On juge un président sortant à son bilan. Celui de Nicolas sarkozy a été considéré comme décevant, voir honteux. L’hostilité des français à son égard aura été l’allié objectif du PS. Et on peut penser que s’ il n’avait pas plié devant les injonctions de la bienpensance qui interdit à l’UMP toute forme d’alliance avec le FN, Nicolas Sarkozy serait encore président à l’heure qu’il est. Car ce ne sont pas les thèmes abordés et pillés au Front National pendant cette campagne qui ont fait chuter le président-candidat. Ce  sont au contraire les reniements à ses promesses et le manque de cohérence de l’UMP sur des questions comme l’immigration, l’identité, l’europe, le protectionnisme, le multiculturalisme, qui lui ont couté cher.
La gauche devrait donc rester modeste. Car avec plus de 30 % de vote anti-système au premier tour, 20% abstention et un record de vote blanc, ce n’est pas François Hollande qui a gagné l’élection mais Nicolas Sarkozy qui l’a perdu. Le vote en faveur du PS aura pris la forme d’une catharsis. D’un défoulement. D’ un remède purgatif… mais aura-t-il les effets escomptés ???… Pas si sûr.

Non, La gauche ce n’est pas le changement

Les électeurs moutonniers de la gauche qui, à l’annonce du résultat donnant leur favori vainqueur  ont laissé exploser une joie ridicule (1), ne devraient pas trop se bercer d’illusion. S’ils pensent qu’en votant pour le PS, ils ont pris une revanche sur la droite et renverser un fasciste, ils se trompent lourdement.
D’abord parce que  malgré une désacralisation de la fonction présidentielle pendant 5 ans, malgré une crise  économique et financière exceptionnelle, malgré une animosité médiatique toujours plus grande, la droite (avec le FN) réalise un très bon score. Ensuite parce que le président Sarkozy n’a jamais été le personnage que nous ont vendu les officines de la propagande de gauche et les média-complices. Si ces derniers étaient un peu honnêtes, ils auraient même pu en faire leur homme providentiel (ce qui fut d’ailleurs le cas au début de son mandat).
En effet, Sarkozy a été le président de l’abandon de la double peine, de l’immigration incontrôlée, de la discrimination positive, de la diversité dans la constitution (heureusement rejeté par la commission Veil), du multiculturalisme et du métissage. Il aura choisi la voix  du Keynesianisme avec un plan de relance de 26 milliards d’euro, de l’européisme fédéral et de la sauvegarde de l’euro.  Avec un gouvernement composé  en grande partie d’hommes et des femmes de gauche, Sarkozy aura peut-être fait preuve de la plus grande ouverture politique que l’on ait jamais connu sous la Cinquième République. Et ce sont ces  choix, ainsi que l’adhésion aux codes du post-modernisme imposés par la gauche, qui ont déçu les électeurs de droite et ceux du FN.
Donc contrairement à ce que l’on nous raconte, Sarkozy avait tout pour plaire à la gauche bobo. Il en fut l’incarnation jusqu’à l’outrance. Il a endossé les habits du modernisme qu’aurait enfilé à sa place Strauss-Kahn et  que le rad-soc Hollande ne mettra pas longtemps a revêtir.

Alors, non! en votant pour le PS, la France n’a pas emprunté la voie du changement. Et si les militants de gauche pensent avoir mis un terme à un pouvoir absolu, qu’ils sachent au contraire qu’ils n’ont fait que le renforcer.

Car le vrai pouvoir en France c’est la gauche qui le détient.

L’hégémonie culturelle de la gauche corrompt le vrai sens de la République Continuer la lecture de Même avant la victoire de Hollande, la gauche détenait déjà le vrai pouvoir en France

F. Lenglet/ J. Sapir donnent raison à marine Le Pen: François Hollande sera peut-être le président du retour au Franc. (vidéo)

Vous vous souvenez de François Lenglet. Nous vous en avons souvent parlé sur ce blog. Parfois en bien, quand ses chroniques nous semblaient pertinentes. Et parfois en mal quand il se sentait obligé de mentir devant Marine Le Pen afin de ne pas lui donner raison.
Or, comme son collègue Nicolas Doze, françois Lenglet vient d’avouer ce qu’il n’aurait jamais osé dire devant les caméras en face de Marine Le Pen: François Hollande sera sans doute le président du retour au Franc.

Les journalistes ont préféré attendre la fin des élections pour donner raison aux analyses de Marine Le Pen et Dupont-Aignan . Seul le camps des patriotes a dit la vérité aux Français. Ils ont été les seuls a prendre le risque d’affronter les cerbères médiatique du politiquement correct.

Les autres vous ont menti….

François Lenglet : « Il est possible que nous ayons élu hier le président du retour au Franc. C’est possible, c’est assez vraisemblable compte tenu de l’accélération des évènements en Europe »

Présentateur : « c’est terrible ce que vous nous dites là ! »

François Lenglet : « C’est logique, une simple logique ! »

Présentateur : « est-ce que vous y croyez sérieusement ? »

François Lenglet : « C’est évident ! »

Jacques Sapir donne raison à Lenglet et explique comment sortir de l’euro.

Polémique autour du jet privé de François Hollande

Nous savions que le président normal François Hollande aime déjeuner avec le philosophe belliciste BHL aux tables les plus chères de Paris. En févier dernier, les deux compères s’étaient en effet retrouvés au restaurant chez Laurent, pour y déguster: en entrée des « Truffes noires et une salade de mâche, toasts « melba » » à 140 euros, un petit carré d’agneau pour 92 euros avant de terminer sur une note sucrée avec un ananas rôti pour la bagatelle de 30 euros.

Maintenant nous apprenons qu’un président normal ça loue 2 falcons 900 pour faire Brive-Paris en dépensant la modique somme de 30 000 euros.

François Hollande a-t-il commis une première boulette? Le candidat socialiste est l’objet de critiques sur la toile pour avoir rallié Paris à bord d’un jet privé (Falcon 900) dont le coût de la location avoisine les 17.000 euros, à en croire les tarifs proposés sur un site spécialisé, pris au hasard.

Un montant qu’a confirmé l’équipe de François Hollande qui révèle dans le Huffington Post avoir loué 2 Falcons pour 30.000 euros. S’il souhaitait être présent à Tulle au soir du second tour de l’élection présidentielle pour asseoir le caractère « normal » de sa présidence,

ce choix risque fort de se retourner contre le candidat du changement à l’instar de la soirée du Fouquet’s organisée par Nicolas Sarkozy au soir de son élection, en 2007. (…)

source 7sur7

Incroyable ! Le journaliste économique Nicolas Doze donne raison à Marine Le Pen sur la sortie de l’Euro.(vidéo)

Souvenez-vous le 23 juillet 2011, nous consacrions un article au chroniqueur Nicolas Doze qui s’ intitulé: Nicolas Doze: journaliste au service de la caste.
Nous lui reprochions à l’époque son engagement contre les promoteurs de la sortie de l’euro et du protectionnisme.
Maintenant que l’élection est finie, le petit journaliste aux ordres de la caste peut se permettre de dire la vérité aux téléspectateurs, et avouer que la Grèce va devoir sortir de l’euro….et il rajoute que si la France veut s’en sortir elle va devoir reprendre la main sur sa politique monétaire et dévaluer ! Exactement ce que l’on vous dit depuis plus d’un an.

« La Grèce va quitter la zone euro, il n’y plus d’équivoque là-dessus car personne ne connait la suite mais tout le monde sait que ce sera un précédent et un précédent historique (…) 68 % des Grecs viennent de dire non aux solutions proposées par l’Europe pour le maintient de la Grèce dans la zone euro ! »

Dans un deuxième temps il donne clairement raison à Marine Le Pen et à Dupont-Aignan en validant leur projet et leurs analyses économiques.

« Le seul moyen pour redonner de l’espoir et une dynamique et une chance aux jeunes de France, c’est de les libérer de la dette. Car compte tenu du stock de dettes que nous avons, il n’y a qu’un seul moyen pour libérer notre pays de la dette, c’est de reprendre la main sur notre politique monétaire, de dévaluer la monnaie qui sera suivie d’une forte inflation, il n’y a pas d’autre solution ! »

Nicolas Doze est l’incarnation des média-menteurs et des média-complices.

Europe: Hollande a déjà perdu, Merkel lui dit « Nein ». (Vidéo)

Selon le journal Le Point, L’Allemagne a posé, lundi, ses conditions au président élu français François Hollande en excluant toute renégociation du pacte budgétaire européen et toute initiative de « croissance par les déficits ».

« Il n’est pas possible de renégocier le pacte budgétaire », qui a déjà été « signé par 25 des 27 États membres de l’Union européenne »

et qui a pour but de renforcer la discipline dans la gestion des finances publiques, a dit le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, Steffen Seibert, lors d’une conférence de presse régulière. Il était interrogé sur la volonté de François Hollande d’adjoindre à ce pacte un volet sur la croissance.



Voilà une vidéo édifiante qui confirme que le PS, avant même d’être élu, a échoué à convaincre Angela Merkel et la troïka. De la renégociation du traité jusqu’au Eurobonds les propositions du PS sont des fumisteries. Elles visent toutes à une plus grande intégration de la France au sein de l’Europe, à un abandon de notre modèle social, et pour finir de notre souveraineté. Hollande va devoir accepter une libéralisation du marché du travail en échange de quelques ajustements du pacte budgétaire européen.

La France est coincée dans le carcan européen et l’euro. Il n’y a que deux solutions pour sortir de la crise:
– Soit aller vers une europe fédérale avec un gouvernement européen. Dans ce cas, on perd l’ensemble de nos souverainetés et notre modèle social qu’il sera nécessaire d’aligner sur celui de l’Allemagne. Cette solution se fera au prix d’une grosse casse sociale et économique. Mais l’Europe fédérale sera enfin une réalité et l’euro pourra peut-être survivre.

– Soit on sort de l’euro de façon concertée, on se libère de l’emprise des marchés en revenant sur la loi de 1973, on retrouve nos frontières, on conserve l’euro comme monnaie commune et on fait une europe des Nations. Cette solution sera elle aussi douloureuse mais nous serons maîtres de notre destin.

93% des musulmans ont voté pour François Hollande

(…) Les musulmans réclamaient le changement, et ils l’ont eu. Selon une étude du corps électoral menée par OpinionWay et Fiducial le 6 mai pour Le Figaro sur 10 000 votants, 93% des pratiquants ont glissé un bulletin « François Hollande » dans leur enveloppe. Seuls 7% d’entre eux ont voté pour Nicolas Sarkozy.

Le candidat socialiste est plébicité depuis le début de la campagne par cette partie de la population, qui représente environ 2 millions d’électeurs selon l’institut de sondages. Déjà au premier tour, la même étude avait montré que 59% d’entre eux avaient voté pour lui. Les deuxième et troisième places revenaient au candidat du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon (23%) et au centriste François Bayrou (7%). Le président sortant, lui, arrivait quatrième, avec seulement 4% des suffrages.

« C’est la marque d’un véritable rejet de Nicolas Sarkozy », explique Julien Goarant, directeur d’études chez Opinionway, spécialisé dans les enquêtes d’opinions politiques. (…)

 

(…)« Pour autant, il ne s’agit pas d’un rejet de la droite en général », précise Julien Goarant. Selon le spécialiste, les musulmans pratiquants adhèrent à certaines valeurs de droite. « Quand on leur pose la question, ils disent être pour plus de sécurité et contre la carte scolaire, des sujets défendus par la droite ». Il est même un point qui les oppose totalement à la gauche et qui les rapproche du vote catholique : la libéralisation des moeurs. « C’est un électorat très conservateur, qui rejette en bloc l’homosexualité par exemple ».

 

Source: La vie

2 millions de votes blancs… un record historique.(vidéo)

51 % du vote FN s’est reporté sur Nicolas Sarkozy – Selon un sondage de l’institut Ipsos-Logica, effectué jusqu’à la veille du vote, Nicolas Sarkozy a réussi à obtenir 51 % de reports de voix de la part des électeurs de Marine Le Pen au premier tour. 25 % se sont abstenus, 10 % ont voté blanc ou nul, et 14 % ont voté pour François Hollande. Le Monde

 

Score historique… pour le vote blanc – Deux millions de Français n’ont voté pour aucun des deux finalistes, un record dans l’histoire de la 5e République.

7% des électeurs ont choisi de se déplacer au bureau de vote, mais sans glisser de bulletin Nicolas Sarkozy ou François Hollande dans l’urne, selon un sondage OpinionWay. Ainsi, deux millions de Français n’auraient reporté leur voix sur aucun des deux candidats qualifiés pour le second tour. C’est la première fois dans l’histoire de la 5e république que le nombre de bulletins blancs et nuls est aussi élevé. Au premier tour, il s’établissait à 1,92%. Atlantico

Revue de presse et commentaires sur l'actualité