François Hollande va-t-il ré-instaurer la TVA sociale de Sarkozy

Ceux qui pensaient échapper à la politique de sarkozy en votant pour François hollande vont être déçus.

Pour sauver l’euro, obéir au dictat de la troïka Européenne, François Hollande est en train de renier tous ses engagements de campagne. Par sa politique, il pressurise les salariés, les contribuables et les consommateurs français.
On apprend aujourd’hui que non seulement le gouvernement va créer un nouveau bouclier fiscal, non seulement Cécile Duflot met sur pied une loi qui ressemble à la loi scellier à laquelle la ministre du logement vient de mettre fin, mais en plus nos bons ministres réfléchissent aussi à remettre en place la TVA sociale instaurée par Sarkozy et que Ayrault a supprimé dés son arrivée à Matignon !

Ce gouvernement est-il capable de diriger le pays ? vers où nous mène-t-il ?


Un arrière goût de TVA sociale par Europe1fr

Jean-Luc Delarue enterré dans un carré musulman (vidéo)

Addendum nouvel Obs


Jean-Claude Delarue : "Je ne sais pas ce qui… par LeNouvelObservateur

Addendum :

Jean-Luc Delarue ne s’est pas converti à l’islam, a indiqué Anissa Delarue, la veuve de l’animateur, dans un communiqué à l’AFP démentant les propos tenus par son beau-père sur Europe 1. « Jean-Luc Delarue ne s’est pas converti à l’islam comme le suppose Jean-Claude Delarue. Il était de confession catholique et baptisé », indique-t-elle. […]

Le Figaro

Au micro d’Europe 1, le père de Jean-Luc Delarue a accepté de se confier sur les circonstances de l’enterrement de l’animateur. Il a ainsi révélé que son fils avait été enterré dans le carré musulman d’un cimetière de la banlieue parisienne.

« J’ai fini par savoir que mon fils avait été enterré au carré musulman d’un cimetière parisien de banlieue », indique-t-il. Sa femme étant musulmane, Jean-Luc Delarue s’était visiblement converti peu de temps avant son mariage. « Il a épousé une jeune femme musulmane et je suppose qu’il a dû, d’une manière ou d’une autre, faire un acte de conversion avant le mariage. Quelques jours avant, il l’avait évoqué », confie Jean-Claude Delarue.


EXCLU – « Mon fils a été enterré dans un carré… par Europe1fr
Ce dernier a lancé un appel pour comprendre pourquoi il n’avait pas été alerté des obsèques de son fils.

« Je n’ai pas pu le voir pendant les trois mois qui ont précédé sa mort, je n’ai pas pu le voir avant qu’on le mette dans un cercueil et qu’on l’emmène, je n’ai pas pu savoir pendant longtemps où il était enterré, et je ne sais même pas quand il a été enterré. (…) Je ne comprends pas, c’est pourquoi je lance un appel.

D’ailleurs nous avons lancé une boîte mail spéciale pour ça qui s’appelle pourjean-luc2012@gmail.com », informe-t-il.

Propagande : Le mythe de l’Espagne musulmane (entretien avec Serafín Fanjul)

En se rendant au musée du Louvre afin d’y inaugurer le nouveau département des arts de l’islam, François Hollande a enfilé les perles de l’historiquement correct. Parmi les mensonges répétés par notre président Normal on trouve le mythe d’Al Andalous : celui d’un royaume musulman pacifique, ouvert et tolérant. Une jolie construction idéologique sans grand rapport avec la réalité.

Dans un récent entretien pour la Revue de la Nouvel Histoire, Sérafin Fanjul précise combien il est faux de continuer à dire que l’al-Andalus fut la « civilisation la plus avancée du haut Moyen-Âge ». Car selon Sérafin Fanjul , les textes du Moyen Age démentent totalement l’interprétation contemporaine.

Né en Galice, en 1945, Serafín Fanjul est un des plus prestigieux arabistes espagnols. Ancien directeur du Centre culturel hispanique du Caire, professeur de littérature arabe à l’Université autonome de Madrid, membre de l’Académie Royale d’Histoire depuis 2011 (*) il a consacré sa vie à l’étude de l’Islam comme phénomène religieux, sociologique, économique et politique. Auteur d’études littéraires érudites telles Las canciones populares árabes ou La literatura popular árabe et de traductions d’œuvres d’Ibn Battuta et d’Al-Hamadani, il est surtout connu pour avoir publié chez Siglo XXI, -qui fut l’éditeur espagnol emblématique de la pensée socialiste et marxiste dans un passé récent-, deux ouvrages essentiels : Al-Andalus contra España. La forja de un mito (Al-Andalus contre l’Espagne. La création d’un mythe) et La químera de al-Andalus (La chimère d’al-Andalus). Ces deux livres, dont on regrettera qu’ils n’aient pas encore été traduits en français, mettent en pièces l’image mythique d’al-Andalus, société raffinée, pacifique et cultivée soumise par des barbares chrétiens, et celle, non moins chimérique, d’une société musulmane espagnole dont l’influence se ferait toujours sentir dans l’Espagne du tournant du XXIe siècle. Pour compléter ses travaux, Serafín Fanjul a publié récemment une étude montrant le rôle fondamental joué par les européens dans la création de l’image mythique et stéréotypée d’une Espagne primitive, exotique et mystérieuse, qui a pour titre Buscando a Carmen (À la recherche de Carmen, Siglo XXI, 2012), une allusion insolite à la célèbre héroïne néoromantique de Mérimée et de Bizet.

Arnaud Imatz : Vous avez écrit des livres et de nombreux articles pour dénoncer le mythe d’al-Andalus « civilisation la plus avancée du haut Moyen-Âge », symbole de la cohabitation pacifique et tolérante des trois cultures musulmane, juive et chrétienne. La vie en commun était-elle sereine et harmonieuse jusqu’à l’expulsion des Morisques ou au contraire marquée par la confrontation ? Faut-il parler de « symbiose » ou d’ « antibiose » ?

Serafín Fanjul : On ne saurait voir de façon homogène tout un processus historique qui a duré près de huit siècles. Au VIIIe siècle, la société d’al-Andalus n’était pas celle du Xe siècle une époque où les musulmans étaient majoritaires, où l’hégémonie culturelle arabe était un fait et le christianisme en plein recul. Le royaume de Grenade, qui dura deux siècles et demi (1238-1492), n’était pas non plus identique à l’al-Andalus de la période antérieure.

Il s’agissait d’une société monoculturelle, avec une seule langue, une seule religion. Une société terriblement intolérante, par instinct de survie, puisqu’elle était acculée à la mer. La symbiose et l’antibiose sont deux notions qui relèvent d’une conception idéaliste de l’histoire.

Leurs promoteurs (le philologue Américo Castro et le médiéviste Claudio Sanchez Albornoz) sont au fond des néoromantiques.

AI : De quelle manière les musulmans gouvernaient-ils la partie de l’Espagne qu’ils dominaient ? Continuer la lecture de Propagande : Le mythe de l’Espagne musulmane (entretien avec Serafín Fanjul)

Najat Vallaud-Belkacem (PS) « bousculée et insultée» à la fête de l’Humanité (vidéo)

La gauche c’est l’ouverture, c’est l’échange, la convivialité. La gauche c’est la liberté d’expression et c’est aussi l’unité.

Toujours à la pointe du combat pour l’égalité, la démocratie et la lutte contre le fascisme, nos enragés républicain du front de gauche ont su faire preuve d’une grande fraternité en accueillant Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole Franco-marocaine du gouvernement socialiste.

Quelques islamo-stalinien ont même eu du mal à cacher leur émotion en voyant l’esprit du changement traverser en souriant les allées de la foire aux crasseux.

Soyons certain qu’ils se sont félicités d’avoir voté pour François Hollande au second tour comme leur avait ordonné le guide suprême de la gauche Tajine, Jean luc Mélenchon.

C’est beau la gauche !

Jihad à Paris, Fourest agressée : Oriana Fallaci avait raison… (vidéo)

Il suffit de regarder ce qu’un film comme « L’Innocence des musulmans » provoque partout dans le monde musulman, quelques années après l’affaire des caricatures, pour se convaincre que décidément, l’islam et la démocratie sont totalement incompatibles. Des mêmes scènes d’hystérie collective où des barbares imbibés de Coran, les yeux hors de la tête, la bouche tordue par un rictus de haine, rêvent, comme leur demande leur livre sacré, d’exterminer sauvagement tout ce qui n’est pas musulman, et, comble de l’horreur, serait athée, juif ou chrétien.

( Contrairement à ce qui est indiqué sur la vidéo, les manifestants ne disent pas littéralement qu’il faut égorger les Juifs mais crient 🙂

« Ô Juifs, souvenez-vous de la bataille de Khaybar ! »

Il suffit de regarder, sur cette vidéo choc de notre ami Guy Sauvage, les mêmes fanatiques, implantés sur le territoire français, qui, sur les Champs-Elysées, devant l’Elysée, près de l’ambassade américaine, rêvaient de faire subir aux impies le sort que leurs frères ont réservé à l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye. Notre ami Guy, dont une autre vidéo, rue Myrha, avait été vue par près de 2 millions d’internautes, était au coeur de cette manifestation jihadiste, et nous propose ces images inédites. On ne peut voir pire image de la barbarie, de l’obscurantisme, et du fascisme.

Ces jihadistes se permettent de venir manifester sans demander l’autorisation. Ils se permettent d’agresser les policiers, comme cela se produit de plus en plus souvent en France. Ils se permettent d’imposer leurs prières musulmanes sur les Champs-Elysées, et devant des gendarmes mobiles en principe payés pour faire respecter les lois. Ils se permettent de crier à six reprises, en arabe, « Mort aux juifs ». Ils se permettent exhiber des femmes portant le voile intégral, au mépris de la loi française. Ils se permettent, par cette nounou agréée voilée, de hurler haineusement qu’ils ne veulent surtout pas de violence… Ils se livrent à un véritable jihad, sur les Champs-Elysées (on n’est plus dans les quartiers islamisés de Barbès) et montrent à une police dépassée, qui subit impuissante toutes leurs provocations, que la seule loi qui compte pour eux est la charia, et absolument pas la loi commune, celle de la République. Ils seront pourtant relâchés dans les heures qui suivront. Aucun d’entre eux ne sera expulsé, et ils pourront tout-à-fait librement continuer à prôner le jihad sur le territoire français, jusqu’à ce qu’ils aient le rapport de force suffisant pour l’imposer.

Ce week-end, à Florence, Pierre Cassen et Christine Tasin, représentant Riposte Laïque et Résistance républicaine, intervenaient à la journée internationale pour la liberté religieuse, contre la persécution des chrétiens dans le monde. Ils étaient invités par l’association « Une via per Oriana Fallaci », présidée par Armando Manocchia.

 
Continuer la lecture de Jihad à Paris, Fourest agressée : Oriana Fallaci avait raison… (vidéo)

Mulhouse : Policier sauvagement agressé (vidéo)

Alors que durant l’été les quartiers de Mulhouse se sont enflammés, ce week-end c’est un policier qui a été victime d’une violente agression à Kingersheim.
Le fonctionnaire avait quitté son service avec son véhicule personnel quand il a été agressé vers 1 h 30 « par 10 à 15 individus cagoulés » qui l’ont entraîné dans une ruelle pour le passer à tabac. Ils ont ensuite tenté d’incendier son véhicule et ont pris la fuite avant l’arrivée de la police, a précisé la source policière.

« Ils lui ont crié ‘sale flic’ en l’attaquant »

« Notre collègue est formel, ils lui ont crié ‘sale flic’ en l’attaquant », a expliqué le responsable régional d’Alliance, Michel Corriaux, qui a rendu visite à la victime à l’hôpital.

Le policier, qui avait déjà été la cible d’un incident plus tôt dans la semaine selon Michel Corriaux, est tombé dans une véritable souricière, a dénoncé le syndicat. Un premier véhicule lui a barré la route, le forçant à emprunter une ruelle où ses agresseurs l’attendaient. Le fonctionnaire a perdu brièvement connaissance et à son réveil, il se trouvait assis dans son véhicule qui commençait à prendre feu. Il a toutefois réussi à maîtriser le début d’incendie.

Selon le syndicat, le policier souffre de « multiples plaies saignantes au visage ainsi qu’une fracture faciale ».

Sur RMC témoignage d’un collègue du policier agressé

Conférence de presse de Marine Le Pen : « Traité budgétaire européen : les Français exigent un référendum ! » (vidéo)

A l’occasion d’une conférence de presse – que peu de média ont relayé – Marine Le Pen ( jusqu’ici seule représentante d’une rassemblement patriote) a présenté la nouvelle campagne du FN pour s’opposer au traité budgétaire européen, avec des cartes postales déjà affranchies pour l’Elysée et réclamant un référendum sur le sujet.
Une initiative bien venue après la trahison de François Hollande qui avait pourtant déclaré durant sa campagne électorale: Je n’accepterai jamais que, au nom du contrôle des budgets nationaux, au nom de la coordination de la politique budgétaire, la Cour de justice européenne puisse être juge des dépenses et des recettes d’un État souverain.
D’autant que selon les derniers sondages, les français déclarent à 67 % que l’Union européenne va « plutôt dans la mauvaise direction », et que 45% des sondés pensent que l’euro a été un handicap face à la crise. Ils n’étaient que 34 % à le penser en août 2010. (source : Figaro)

Voter pour le traité de stabilité budgétaire c’est se jeter de façon définitive dans le gouffre. La France n’aura plus aucune souveraineté, et aucun homme politique n’aura la maitrise de notre avenir.
Ce que s’apprête à faire le PS aura la même conséquence qu’un putch. Le peuple français ne sera plus libre chez lui.

Il en va d’abord de notre souveraineté nationale, et donc au final de la démocratie. Quoi que puisse en dire le Conseil constitutionnel, au sujet duquel Marie-France Garaud rappelait récemment ce mot de François Mitterrand : « On les dit serviles, ils ne sont qu’obéissants », le Traité budgétaire mettra sous tutelle budgétaire la France.
Les Français ne seront plus vraiment libres de l’utilisation de leurs impôts, et ce sont les choix dogmatiques de commissaires européens ne dépendant pas du peuple mais de lobbies financiers qui guideront la politique de la nation.

Voir la vidéo qui suit (questions des journalistes comprises) ou lire le texte de la conférence de presse.

Dictature du Bien : Le mariage homosexuel, un non débat ? (i>télé/Canal +)

Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a mis en garde vendredi, après une rencontre avec le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, contre le mariage homosexuel qui ouvrirait selon lui la voie à la polygamie et à l’inceste.
Mal lui en a pris ! Ses déclarations ont fait l’effet d’une bombe et ont aussitôt provoqué un tollé médiatique. Les belles âmes, toujours prêtes à bondir sur les récalcitrants au dogme, y ont vu le retour de l’obscurantisme catholique.

Dans la dictature du Bien, le clergé est sympathique quand il défend l’immigration et le sans frontièrisme. En revanche, si certains de ses représentants s’avisent à donner leurs opinions sans suivre l’idée directrice du bien, ils se verront châtiés et voués aux gémonies du modernisme cool et sympa.
Seuls ceux qui pensent selon les codes de la doxa ont le droit à la parole. Pour les autres c’est le goudron et les plumes comme le cardinal Philippe Barbarin en vient de faire l’amère expérience.

Pourtant, ses déclarations, certes exprimées avec maladresse, sont fondées. Car, n’en déplaise aux modernistes de la gauche morale, et comme le souligne si justement éric Zemmour face au fuyant socialiste Nicolas Domenach, l’institution du mariage n’a jamais rien eu à voir avec l’amour et l’égalité.

La question du mariage des homosexuels qui, rappelons-le ne concerne qu’une minorité, remet clairement en cause les fondements de notre droit et de notre civilisation.
Y adhérer c’est souhaiter la fin d’une civilisation, et l’avènement d’une autre.

Mais allez faire comprendre ça aux cryto-staliniens et autres liberaux-libertaires de Canal + ou de France inter !?!?

Ecologie : Le potager géant, c’est l’avenir ?

Une poignée de haricots verts devant le commissariat, deux salades ramassées dans des plates-bandes du collège, quelques pommes de terre le long du parking, les oeufs proposés par le voisin et une tarte avec les pommes cueillies sur le trottoir d’en face. Le repas est prêt ! Surréaliste ? Pas tout à fait. Une ancienne ville industrielle du nord de l’Angleterre a transformé en trois ans cette folle utopie en réalité, au point d’être presque autosuffisante en alimentation aujourd’hui ! (…)

 

L’histoire commence en 2008, à Todmorden, petite ville de 14 000 habitants dans le nord de l’Angleterre. Ancienne ville industrielle, en pleine crise économique avec son lot de chômage, de précarité et d’incivilités, Todmorden se vide inexorablement de ses habitants.

Trois mères de famille décident de ne plus se poser en victimes du système, mais plutôt d’agir et de contre-attaquer. En commençant par regagner la première des libertés : celle de se nourrir.

 

(…) Un an après, la ville s’est véritablement transformée en verger et potager géant à la disposition de tous. Aujourd’hui, plus de 70 sites de plantation urbains fournissent pommes, fraises, petits pois, cerises, aromates, fenouil, carottes et oignons…

Les habitants se servent et participent à leur tour en mettant la main à la bêche, en plantant, en arrosant et en créant de nouvelles cultures.

 

Le pari pour l’autonomie complète est presque gagné puisque, fin 2011, la ville couvrait déjà plus de 80 % de ses besoins en alimentation. Car on trouve aussi des animaux, comme des poules, élevés par les habitants et dans certaines écoles.

Il existe le site pilote des incroyables comestibles en France

« L’histoire fabriquée ? Ce qu’on ne vous a pas dit à l’école… » (RMC+France inter)

France Inter le 5/7 de Laurence Garcia 15/9/2012

RMC les GG 30/8/2012

Vincent Badré, professeur d’histoire-géographie, qui publie « L’histoire fabriquée ? Ce qu’on ne vous a pas dit à l’école… » (Ed. du Rocher).

Foch, Joffre ou encore… Pétain. Ces noms, vous les connaissez. Vos enfants peut-être pas. Et pour cause : ils n’apparaissent pas dans leurs manuels ! Les nouvelles éditions des livres d’histoire pour troisième et terminale sont aujourd’hui au centre de la polémique.
Orientation des programmes d’histoire : qu’est-ce qui cloche ?

voir le blog consacré au livre

 

Quatre manuels de cinquième sur six affirment en effet que le statut de dhimmi (protégé de l’islam) est une marque de “tolérance” (les références sont dans le livre L’histoire fabriquée?). L’ancien cours de CM1 proposé par le site “académie en ligne” affirmait explicitement que l’islam “doit son succès à sa tolérance”. Ce cours a été modifié depuis

Dans les huit manuels d’histoire de première publiés en 2011, Bécassine est le seul exemple d’engagement volontaire dans le premier conflit mondial. Les nombreux autres témoignages de soldats qui se trouvent dans ces livres parlent de leurs souffrances, mais pas de leurs raisons de se battre.

Revue de presse et commentaires sur l'actualité