Marine Le Pen répond à l’article du Monde sur Philippe Peninque et Jérôme Cahuzac. (RTL)

Addendum :

Addendum :

Marine Le Pen : « Je suis en fuite dans les Ardennes, car ma boulangère a eu il y a 25 ans le même dentiste que Cahuzac »
Le Point

– « Philippe Péninque est depuis longtemps proche du FN. C’est notamment l’un de ceux qui avaient convaincu Jean-Marie Le Pen d’opérer un tournant dans sa campagne présidentielle de 2007 en tentant de séduire les jeunes de banlieue.  » Le Point

– L’avocat Philippe Péninque va porter plainte contre Le Monde

« Le deuxième article du Monde est truffé d’erreurs monstrueuses. Je vais les attaquer en justice et me faire de l’argent. Oui, j’ai ouvert en 1992 un compte pour Jérôme Cahuzac. Qu’il ne le déclare pas, ce n’est pas mon problème. »
L’avocat Philippe Péninque, L’Express

 

Le journal Le Monde, organe de propagande de la gauche caviar tenu par les mécènes du PS, le milliardaire Pierre Berger et le directeur de la banque Lazard Matthieu Pigasse, vient de lancer une information qui prouve son absence totale d’indépendance. De peur que l’EXtrèèèèèmme Droooaaattte tire un bénéfice de cette affaire, la rédaction du journal n’a rien trouvé de mieux que de mettre en Une une information selon laquelle Philippe Peninque, celui qui en 1992 a ouvert le compte de Cahuzac, est un proche de Marine Le Pen. Et alors ?. En tant qu’avocat spécialiste de finance internationale, Philippe Péninque a fait ouvrir un compte en Suisse chez UBS il y a 21 ans à son client de l’époque, ce qui, jusqu’à preuve du contraire n’est aucunement un délit. Et le fait de savoir ce que Cahuzac a fait ensuite de ce compte (géré par un autre que lui, à savoir Hervé Dreyfus) ne le concernait aucunement. De plus, un avocat est tenu par le secret professionnel, il n’a pas à révéler à des tiers ce qu’il sait de ses clients. On ne voit pas bien ce que vient faire cette info à la une du Monde.. si ce n’est encore et toujours d’enfumer les français.
Au train où vont le choses dans quelques semaines on aura en Une de Libé : « Scandale : Marine Le pen, mouillée dans une histoire de blanchiment d’argent et de terrorisme ». Ou à la Une de l’Humanité : « La nounou de Marine Le Pen était à la tête d’un réseau de prostitution en 1940 ». Cette caste politico-médiatique respire la dictature à plein nez……

– RTL : – On apprend que le compte suisse de Jérôme Cahuzac a été ouvert par l’un de vos proches en 1992, Philippe Péninque, et il vous a même tenu au courant.

Marine Le Pen : – Ce n’est pas un délit. Ouvrir un compte à l’étranger n’est pas un délit. Ce qui est un délit, c’est de ne pas déclarer les sommes qui sont versées. Rien que le fait de venir exprimer cette soi-disant information est cousu de fil blanc. Le système cherche à m’associer par un biais ou par un autre à cette affaire ce qui est absolument délirant. J’ai été avocat, et que j’ai des amis avocat c’est tout a fait légitime. Et en l’occurrence quand monsieur Péninque est intervenu pour son client Monsieur Cahuzac en 1992 moi j’étais étudiante en droit.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Affaire Cahuzac : « D’autres surprises à attendre » (Antoine Peillon-France Info)

Au lendemain des aveux de Jérôme Cahuzac, bien des questions restent en suspens. L’ex ministre du budget a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale et laissé libre. Pour le journaliste Antoine Peillon, spécialiste de la fraude, l’affaire est loin d’être terminée.

Il semble qu’un inspecteur des impôts il y maintenant de nombreuses années avait fait des signalements sur le compte de Jérôme Cahuzac, et que la conséquence a été l’éviction et la mise au rencard de cet inspecteur des impôts plutôt que le déclenchement d’une enquête

(…) Pour Antoine Peillon, il est évident que Jérôme Cahuzac a instrumentalisé la communication de son administration avant le déclenchement de l’information judiciaire. « Il est un peu choquant de voir qu’il y avait comme un conflit d’intérêt majeur entre un ministre qui utilisait sa propre administration pour faire une communication de blanchiment sans qu’il y ait eu plus de réactions politiques que cela. »

« La vraie question qui va se poser est : quel était le niveau d’information du Premier ministre, voire du président de la République sur l’ex-ministre du Budget ? Je crois pouvoir dire que le président de la République était peut-être informé mais n’avait pas les éléments qui lui permettaient de prendre une décision. »

« Moscovici a utilisé les moyens de l’Etat pour tenter de blanchir un copain »

Le plus drôle dans cette affaire c’est de voir tous les socialistes cracher sur Cahuzac alors qu’ ils vantaient ses mérites il y a encore deux jours. Quelle bande d’hypocrites ! La palme revient à Harlem Désir : condamné le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende pour recel d’abus de biens sociaux, il se permet de faire la morale à son pote socialope… Quand on vous disait qu’on allait se marrer avec la gauche au pouvoir, on ne vous avait pas menti…..

rappel :

Jeudi 07 février 2013

Interrogé sur France Inter, M. Moscovici a expliqué qu’il avait « demandé que jouent des mécanismes d’entraides fiscales qui existent depuis 2009 avec la Suisse » pour tenter d’éclaicir les accusations du site en ligne Mediapart selon lequel le ministre délégué au Budget aurait détenu un compte caché en Suisse.

(…) »Je n’avais pas de doute sur le résultat que pouvait engendrer cette procédure », a-t-il insisté, répondant laconiquement « non » à la question de savoir si son doute avait été ébranlé ces dernière heures.

Selon le Nouvel Obs, qui a révélé mercredi que la Suisse avait transmis un document à la France, « il semble » que le ministre n’a pas fermé de compte en Suisse en février 2010 contrairement à ce qu’affirme Mediapart. De même, d’autres recherches remontant à 2006 seraient également négatives.

Marine Le Pen réclame la démission du gouvernement (vidéo)

Marine Le Pen a réservé sa première réaction à i>TELE, réclamant une démission du gouvernement à la suite de l’allocution de François Hollande. Elle a également demandé à ce que l’Assemblée soit dissoute, affirmant que la « liste des affaires » après celle de Jérôme Cahuzac était « maintenant trop longue ».

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Orgeval : caillassages, appel au jihad et insultes antiblancs

Cailloux, canettes de bière et même blocs de glace volent parfois très bas dans les quartiers de Reims. Le 16 mars, vers 5 heures du matin, un équipage de police décide de contrôler une Citroën Saxo rue du 106e R.I., à Orgeval. Six personnes sont à bord.

Le conducteur s’arrête, les policiers se garent derrière. Soudain, une Golf surgit et pile contre le véhicule de police pris en sandwich. Les cinq occupants en descendent, ainsi que les passagers de la Saxo, pour ramasser des pierres, des blocs de glace et des détritus qu’ils balancent sur les trois fonctionnaires. Des renforts sont appelés d’urgence. A leur arrivée, tout le monde se disperse.

Aucun des policiers n’est blessé. Lancés aux trousses des fuyards, leurs collègues rattrapent un suspect qui les accueille en des termes outranciers : les noms d’oiseaux habituels, mais aussi des injures racistes envers « les Blancs » et « les Français », le tout ponctué de slogans élogieux sur « le Jihad ».

(…)

L’Union

Toulouse : coup de feu en plein centre commercial de Basso-Cambo

Deux braqueurs ont fait irruption hier matin au centre commercial de Basso-Cambo. Ils ont menacé des employés pour faire main basse sur l’or d’un magasin. Un coup de feu a été tiré. L’enquête a été confiée au SRPJ de Toulouse.

Un coup de feu, une cinquantaine de personnes dans le centre commercial… Le braquage qui s’est produit hier matin, à l’hypermarché Casino de Basso-Cambo, à Toulouse, aurait pu se terminer très mal. Il était aux alentours de 9 h 05 et l’établissement venait d’ouvrir ses portes au public lorsque deux hommes ont surgi.

Déterminés, ils ont garé leur moto sur le parking et sont entrés dans le centre commercial. Casqués, gantés, habillés de tenues de motards et armés, ils ont menacé le personnel. L’un d’entre eux, muni d’une arme de poing, a mis en joue un vigile tandis que l’autre se dirigeait vers la Boutique or, muni d’un sac de sport.

Ce dernier, menaçant mais sans arme, s’est adressé à la vendeuse. Il lui a demandé de placer dans le sac de sport un maximum d’or de valeur. La victime s’est exécutée.

Pendant ce temps, le complice, dans l’entrée de la galerie marchande, menaçait les vigiles. «Il s’est aperçu que l’un d’entre eux téléphonait», relate un témoin du braquage. «Il a paniqué et s’est mis un peu à courir dans la galerie. Un gardien s’est mis à terre entre deux caisses je crois, poursuit le témoin. C’est là qu’on a entendu un coup de feu et senti comme une odeur de poudre.»

Fuite à moto

Par chance, la balle est venue s’encastrer dans l’habillage d’une caisse. «Mais si elle avait ricoché ? s’inquiète une cliente, traumatisée. Elle aurait pu toucher un enfant ou un client.»

Forts d’un sac rempli de bijoux, les deux hommes ont pris la fuite à bord de leur moto en direction du quartier du Mirail. Dans leur fuite, ils ont dû abandonner tout ou partie de leur butin.

Hier matin, les experts de la police technique et scientifique se trouvaient sur place afin de relever les indices pendant que les enquêteurs auditionnaient les témoins du braquage. Ce type d’agression à main armée, n’est pas rare à Toulouse, mais il est rare qu’un coup de feu soit tiré d’autant plus à une heure d’affluence, dans un magasin très fréquenté.

Le service régional de la police judiciaire a été chargé de l’enquête.

Interview d’Olivier Delamarche par ThinkerView (vidéo)

Olivier Delamarche est convaincu que les pouvoirs publics ainsi que les régulateurs ne possèdent plus les qualités requises pour désamorcer une crise historique.

 » …des retraites ? il n’y en aura pas…. mais pas seulement les retraités, tous les épargnants vont trinquer. Pourquoi on vous a remonté le taux du Livret A ? C’est pas pour vous donner de l’argent. C’est pas pour vous donner du 75% d’intérêts. C’est simplement parce que cela permet à l’État de nationaliser l’épargne. Ils on nationalisé l’épargne, et les français qui sont contents qu’on s’occupe d’eux se sont précipités dans le livret A… et pourquoi on a fait ça, c’est tout simplement parce qu’en 2013 c’est la France qui sera le plus gros émetteur de dette en Europe, et qu’il fallait bien trouver quelqu’un pour acheter ces OAT (obligations d’états)… et bien ça y est on a trouvé le pigeon parfait c’est celui qui est allé dans le Livret A….et puis à un moment ou à un autre soit par le biais d’un défaut de paiement soit par le biais d’Hyperinflation votre Livret A il vaudra zéro, et voilà, merci, circulez, il n’y a rien à voir.

Jacques Sapir : « Vers une crise de régime ? »

La cinquième république exige un monarque républicain à sa tête.  Avec la délégation de souveraineté à laquelle l’UMP, le centre, le PS et les verts nous ont soumis, ce rôle ne peut plus être tenu. La cinquième république est fondée sur la redistribution. Avec l’endettement dans lequel nous ont plongé  l’UMP, le centre, le PS et les verts, plus aucune politique de redistribution n’est possible. La fin de régime est donc là…. mais nous continuons à faire semblant.

– – – – – – – – – – – –

Les sondages indiquent un effondrement de la popularité du Président, mais aussi du Premier Ministre et des ministres du gouvernement. Moins d’un an après l’élection présidentielle, et les élections législatives, c’est un phénomène très rare de désaffection massive, qui conduit certains commentateurs à parler d’« enfer ».

 

François Hollande se retrouve avec seulement 33% de réponses lui accordant leur confiance pour résoudre les problèmes du pays. Il est au plus bas d’un Président dans l’année suivant l’élection. Jean-Marc Ayrault, avec pour sa part 30% d’opinions favorables, enregistre un record absolu.

De manière significative, la chute des opinions favorables est la plus forte chez les ouvriers et les employés ainsi que chez les jeunes (avec 30%), et la plus faible chez les cadres. Notons enfin le faible nombre de réponses « ne se prononce pas » avec 5% de l’échantillon. Les résultats du sondage sont donc représentatifs de l’opinion des Français.

Des résultats à peu près similaires avaient été obtenus dans un sondage IFOP-Paris Matchréalisés quelques jours auparavant. On dira que ce gouvernement et ce Président l’ont bien cherché. Rarement a-t-on vu en aussi peu de temps autant de promesses se transformer en leurs contraires.

Rarement aussi aura-t-on vu s’établir, dans le cadre d’une supposée alternance politique, une telle continuité avec la politique du précédent gouvernement, politique qui avait été rejetée tant aux élections présidentielle que législatives du printemps dernier.

Ceci explique sans doute la chute de François Hollande dans les sondages, chute à la hauteur des espérances qui s’étaient portées sur sa personne. À cela ajoutons un style de gouvernement quelque peu déroutant. Et l’on sait bien que « le style c’est l’homme » (ou la femme).

L’effondrement de la popularité du pouvoir et ses conséquences

Le problème posé par cet effondrement de la cote de popularité tant du Président que du gouvernement est qu’a priori ceci ne devrait pas avoir Continuer la lecture de Jacques Sapir : « Vers une crise de régime ? »

Affaire Cahuzac: François Hollande savait

Addendum :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

 

L’Elysée aurait su dès décembre

L’Elysée aurait été destinataire dès le mois de décembre d’une « note blanche » (une note des services de l’Etat mais sans service, sans signature ni origine) confirmant les accusations de Mediapart, selon Le Point à paraître demain jeudi, qui l’annonce dans un tweet de sa rédactrice en chef adjointe Béatrice Parrino.
Si elle était confirmée, l’information serait très embarrassante pour François Hollande, qui a affirmé ce matin n’avoir su la vérité que ce mardi. Le Télégramme

Article du Canard Enchainé : l’Elysée était informé par Beauvau de l’authenticité de la bande Cahuzac depuis Noël.

Jérôme Cahuzac reconnaît avoir eu un compte à l’étranger (Maj)

L’argent pourrait provenir des laboratoires pharmaceutiques… de mieux en mieux, et dire que les socialistes ont traité Depardieu de minable… lui au moins a crée des emplois en France, ce qui ne sera jamais le cas d’un socialiste.
Rappelons que Cahuzac est un récidiviste. En 2007, il est condamné sans peine ni inscription au casier judiciaire pour avoir employé au noir dans sa clinique une femme de ménage philippine en situation clandestine en France de juillet 2003 à novembre 2004″ source

Quand Pinocchio-cahuzac jurait qu’il était innocent et que « non, un socialiste ne pourrait jamais s’adonner à ce genre de pratique »…



Addendum :

(vidéo)scoop du Canard Enchaîné : Jérome Cahuzac va avouer , un demi-million d’euros dans un compte à Singapour

http://www.itele.fr/politique/video/jerome-cahuzac-les-revelations-du-canard-enchaine

http://www.lepoint.fr/societe/cahuzac-s-appreterait-a-reconnaitre-des-comptes-a-l-etranger-02-04-2013-1648702_23.php

Merci Chariaphobe

– – – – – – – – – – – – – –

Oups…. ils ont l’air un peu bête les socialos moralisateurs…. la gauche kleptomane n’a vraiment plus aucune pudeur. Il serait bon de faire le tour des affaires qui concernent le PS, car entre DSK, Guerini, la fédération du Nord, Cahuzac j’en passe et des meilleurs, je me demande si ce parti n’est pas le plus corrompu de toute l’histoire de la cinquième république.

– – – – – – – – – – –

 

Après avoir nié pendant des mois, réaffirmant encore son innocence après sa démission du gouvernement, Jérôme Cahuzac a finalement avoué détenir un compte à l’étranger depuis une vingtaine d’années.

Mardi 2 avril, l’ex-ministre délégué au Budget a été entendu à sa demande par les juges d’instruction chargés de l’enquête.

Dans un communiqué, il demande « pardon pour une faute inqualifiable », se dit « dévasté par le remords » et déclare s’être « fourvoyé » dans « une spirale du mensonge ».

« Par lettre du 26 mars 2013, j’ai demandé à Messieurs les juges d’instruction Roger Le Loire et Renaud Van Ruymbeke Continuer la lecture de Jérôme Cahuzac reconnaît avoir eu un compte à l’étranger (Maj)

Le Texas veut rapatrier son or de la Réserve Fédérale américaine (FED)

C’est certainement l’une des plus intéressantes histoires qu’on a pu lire au sujet du métal jaune depuis longtemps. Le républicain texan Giovanni Capriglione serait en train de travailler sur une proposition de loi qui viserait à rapatrier l’or du Texas, qui est actuellement dans les locaux de la Réserve Fédérale à New York, afin qu’il soit stocké quelque part au Texas.

La raison pour laquelle cette proposition de loi est surprenante est que l’or est habituellement échangé internationalement sans que les acheteurs ou les vendeurs ne possèdent physiquement le métal précieux. Seuls quelques pays, comme par exemple la Chine, la Russie ou encore l’Iran détiennent tout leur or à l’intérieur de leurs frontières. Les autres pays achètent l’or mais ne détiennent qu’un certificat qui stipule qu’ils en possèdent à Londres ou à New York. En d’autres termes, ils ne possèdent pas de lingots d’or dans les coffres forts de leur banque centrale nationale, ou alors en faible quantité.

L’objectif du républicain est de rapatrier jusqu’à 1 milliard de dollars de lingots d’or qui appartiennent à l’University of Texas Investment Management Co. Soulignant que l’or est une valeur refuge, il considère, comme il l’a expliqué dans un récent article publié dans The Texas Tribune, que l’or doit donc être aussi proche physiquement que possible de l’entité détentrice. Il déclare que le Texas, dont certains parlementaires sont partisans de la sécession, sera en meilleure position vis à vis des investisseurs, notamment dans le cadre de la crise financière, s’il sait exactement où se trouve son or, que de dépendre de la bonne volonté de la FED.

Ron Paul, ardent critique de la banque centrale américaine, va évidemment aimer de tels propos!

Loin d’être une fantaisie de la part de Giovanni Capriglione, la proposition de loi pourrait être votée car elle reçoit un accueil favorable à la fois des républicains et des démocrates texans et est soutenue aussi par l’ancien candidat aux primaires républicaines, le gouverneur Rick Perry.

Cette volonté de rapatrier l’or du Texas au sein de l’Etat répond, selon de nombreux observateurs extérieurs, à une volonté politicienne d’Austin de s’affirmer face à Washington. Pour justifier sa proposition de loi, Giovanni Capriglione a ainsi déclaré qu’il est extrêmement difficile de transporter de l’or en cas d’urgence de New York vers le Texas pour des raisons de sécurité et de logistique. Pourtant, l’or est transporté presque chaque jour à travers le monde, parfois en grande quantité, sans problème particulier. La proposition de loi, qui devrait être étudiée dans les semaines à venir à Austin, s’inscrit d’une certaine manière dans la droite ligne de la pétition pour la sécession du Texas qui a circulé en fin d’année dernière et qui avait recueilli plus de 80 000 signatures.

 

source

L’Italie se rappelle à notre (mauvais) souvenir

(….)

Monte dei Paschi di Siena plonge…

Une nouvelle dimension émerge comme source de danger, accrue par la crise chypriote. On se rappellera que cette banque avait effectué une acquisition bancaire (Antonveneta) à un prix ridiculement élevé en 2007 et était engluée dans des problèmes de produits dérivés dont l’objet était de cacher des pertes. Le tout dans un contexte de scandale politico-financier.

Elle vient d’annoncer ses résultats annuels : une perte de 3,17 milliards d’euros en 2012,[1] soit le tiers de ses fonds propres. Et ce, malgré l’injection de 2 milliards d’euros par le Tesoro italien. Elle tente une operazione transparenza. Inutile de dire que les actionnaires ont perdu, depuis l’annonce du scandale, 40 % de leurs avoirs : qui pense encore aux actionnaires des banques ?

…et perd ses dépôts.

Depuis que l’éruption de la banque siennoise est publique, des milliards d’euros de dépôts ont quitté la vénérable banque du Palazzo Salimbeni, à quelques enjambées de la Piazza del Campo et de son illustre Palio. La baisse de 2012 était de l’ordre de 11 milliards, soit 7%.

Maintenant que l’Eurogroupe a accepté à Chypre le principe de la confiscation des dépôts, le mouvement de fuite va connaître une accélération brutale. Personne n’osera détenir des dépôts au-delà de 100 000 euros auprès de l’ancien Mont de Piété toscan, créé en 1472. Le risque d’une réduction forcée de ces dépôts est, plus que jamais, réel.

Comme le total des dépôts était, fin 2012, de 135 milliards d’euros auxquels s’ajoutent 43 milliards de prêts interbancaires et 33 milliards d’emprunts divers, l’Italie n’a pas les moyens de compenser une hémorragie de cet ordre sans mettre en péril son propre endettement, d’autant plus que ce phénomène commence à s’étendre à l’ensemble des banques italiennes.

lire l’article entier

Olivier Delamarche : « Il faut que le mouton se tienne tranquille »

Olivier Delamarche, du groupe Platinium Gestion, le 02 avril 2013 sur BFM Radio, met les points sur les i, dans l’émission “Intégrale Placements“, face à Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur.

« C’est beaucoup plus facile de tondre quelqu’un qui ne bouge pas, que quelqu’un qui est en pleine panique. Restez tranquilles le temps qu’on aiguise les couteaux et qu’on vous tonde. Suicidons-nous très vite, ça règlera les problèmes. »

Écologie : La Martinique et la Guadeloupe touchées par la pollution au chlordécone

Le chlordécone est interdit au États-Unis depuis 1976. En France, l’UMP, le PS et les Verts n’ont jamais rien entrepris pour que cesse l’usage de ce pesticide destiné à lutter contre les parasites qui se développent dans les bananeraies. Aujourd’hui ce sont les cours d’eau, les ruisseaux, et la terre de la Martinique et de la Guadeloupe qui sont touchées par cette pollution. Résultat : la santé des martiniquais et des guadeloupéens est menacée.

Toulouse : Les entreprises du BTP lancent un SOS

Avec 1 500 emplois perdus depuis 2010 en Midi Pyrénées le secteur du BTP subit de plein fouet le désengagement financier des collectivités territoriales, une frilosité qui pèse lourd sur l’entretien du réseau routier départemental en Haute-Garonne.

Depuis 2009, le chiffre d’affaires des 350 entreprises membres de la fédération des travaux publics de la Haute-Garonne chute chaque année de 7 % en moyenne. L’érosion a culminé à moins 7,6 % en 2012, et le mauvais démarrage du 1er trimestre 2013 ne permet pas d’espérer la moindre embellie avant le nouveau coup de frein à l’activité attendu en amont des municipales de 2014. Preuve du sérieux de la situation, le budget primitif de la région prévoit une baisse globale de 12,7 % des investissements dans les travaux publics pour 2013. Et un effondrement de 17 % de ces mêmes investissements pour la Haute-Garonne.

Dans le département, ce sont les routes départementales qui paient le tribut le plus visible à une crise des financements publics marquée depuis deux ans par une baisse de 40 % des investissements dédiés à l’entretien du réseau. Après avoir longtemps serré les dents, les entreprises du secteur accusent le coup. «Aux dépôts de bilan emblématiques de la Scam en 2010 et de la Pyrénéenne en 2012 il faut désormais ajouter la disparition de deux à quatre PME d’une vingtaine de salariés chaque mois sur la région», observe Jean-Marc Castillon, le vice président de la Continuer la lecture de Toulouse : Les entreprises du BTP lancent un SOS

Revue de presse et commentaires sur l'actualité