Pourquoi nous ne sommes pas racistes

Tribune libre de Paysan Savoyard pour Fdesouche

Conséquence de l’invasion migratoire en cours, la question du racisme, omniprésente dans le débat public, est devenue un élément de structuration de la politique française. Gauche et droite se retrouvent en plein accord pour dénoncer « l’extrême droite », accusée d’être raciste voire fasciste ou nazie : cette unanimité antiraciste fonde la volonté de lui faire barrage en érigeant un « front républicain ».

Le droit des peuples à rester eux-mêmes

Nous voulons ici montrer que les accusations de racisme adressées à ceux qui s’inquiètent de l’ampleur et des conséquences de l’invasion migratoire en cours sont mensongères. Vouloir l’arrêt de l’immigration et le départ des étrangers n’a rien de raciste. Désirer rester majoritaire dans son propre pays n’est pas non plus du racisme.

Affirmer, comme nous le faisons, que le territoire de l’Europe appartient aux peuples de race blanche ce n’est toujours pas du racisme. Vouloir rester entre soi et maîtres chez soi ce n’est pas du racisme.

 

• Qu’est ce que le racisme

Il nous semble que le racisme est constitué de deux éléments. Le plus souvent le racisme consiste à penser que certaines races sont inférieures à d’autres. Corollairement, le raciste considère généralement que la race à laquelle il appartient fait partie des races supérieures, sinon supérieures à toutes les autres du moins à certaines d’entre elles.
Cette croyance en une hiérarchie des races peut s’accompagner d’un second élément : la volonté d’entrer en conflit avec les autres races, soit dans le but de les dominer, soit par hostilité envers elles, soit même avec le désir de les exterminer.

Il faut noter que les deux composantes du racisme ne sont pas nécessairement présentes conjointement. Le racisme peut ne comprendre en effet que le premier élément : certains racistes peuvent croire à la hiérarchie des races sans pour autant éprouver d’hostilité envers d’autres races que la leur, ni de volonté de domination.

Inversement on peut vouloir entrer en conflit avec les autres races ou même tenter de les Continuer la lecture de Pourquoi nous ne sommes pas racistes

« Elle » accusé de faire la promotion d’une combattante ukrainienne néonazie

Eh, eh, le réel est compliqué. Depuis le début des intrigues américaines, les anti-poutines français comme BHL ou Fabius sont les meilleurs alliés des néo-nazis ukrainiens…

———

Le magazine « Elle » dupé. Le 14 novembre dernier, l’hebdo féminin publiait dans ses colonnes un reportage à la gloire des combattantes ukrainiennes anti-séparatistes.

(…) Parmi les photos, celle d’une combattante appelée Sveta, « 19 ans, secrétaire et engagée volontaire dans un groupe d’autodéfense », avait été placée en ouverture du reportage. (…) Problème, des photos de cette même Sveta montrant sa proximité avec le néonazisme ont resurgi depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Plusieurs internautes ont ainsi accusé « Elle » de faire la promotion des néonazis ukrainiens.

Face à la polémique grandissante, le magazine a réagi par communiqué, confirmant que la jeune Sveta était en fait une « activiste d’extrême-droite ».

« Suite à la publication le 14 novembre dernier dans notre magazine d’un reportage (…) traitant du rôle de femmes au parcours très divers dans le conflit à l’est de l’Ukraine, nous avons appris, fin décembre, qu’une des jeunes femmes, interviewée et photographiée, était une activiste d’extrême-droite, diffusant sur les réseaux sociaux des photographies faisant l’apologie du néo-nazisme » explique la rédaction de « Elle ».

lire la suite sur Fdesouche

Éloge du consumérisme de Noël : contre Natacha Polony

Texte de G.Faye

Les agapes de Noël sont régulièrement l’occasion de condamnations aussi vertueuses qu’hypocrites sur la débauche de consommation. Elles sont le prétexte à des considérations superficielles contre la ”société de consommation”, le ”libéralisme”, l’ ”argent”, le” capitalisme”, etc. Et cela, souvent au nom d’une vision aussi ignorante du fonctionnement de l’économie que de la ferveur religieuse.

À titre d’exemple, je cite ici deux textes, l’un de Natacha Polony, (« Grande braderie de Noël » ), qui, une fois n’est pas coutume, n’est vraiment pas inspirée ; et l’autre, de la romancière Solange Bied-Charreton, ( « A-t-on perdu l’esprit de Noël ? » ) (1) qui s’indigne de la sécularisation de Noël par le consumérisme. Deux analyses aussi emblématiques l’une que l’autre d’un état d’esprit habile à manier les clichés les plus lourdement idéologiques et les plus déconnectés de la réalité.

Critique des idées fausses

Natacha Polony s’est fait un nom dans la défense, souvent talentueuse, des traditions, des enracinements, dans la dénonciation de l’effondrement de l’Éducation nationale ; mais aussi dans la défense de l’agriculture traditionnelle et familiale contre l’agriculture et l’élevage industriels (elle a raison) mais son romantisme terrien a quelque chose de fabriqué, de faux, d’urbain. Tout comme sa critique puritaine des festivités de Noël.

« Ces fêtes de Noël qui sont devenues la mise en scène gargantuesque du règne de la consommation sur nos existences », écrit-elle. L’excès même de la formule l’affaiblit. Nous serions «gavés de biens ». Trop riches en somme, ramollis comme les Romains de la décadence ? Elle fustige avec hypocrisie un « libéralisme » qui serait pire que le communisme (alors que les libéraux n’ont pas voix au chapitre dans ce pays) et aussi « les ardeurs de l’enrichissement personnel », comme s’il s’agissait d’un péché. Alors que la France crève d’assistanat, de fuite des cerveaux et des entrepreneurs, de fiscalisme confiscatoire, de sous-travail, ces intellectuels inconscients se dressent contre le goût de l’enrichissement privé qui est le moteur de la prospérité, de la créativité et du dynamisme d’une nation, comme l’a démontré Schumpeter.

Elle estime, dans une formule pompeuse que « ce qui constitue le phénomène majeur de ce début du XXIe siècle est l’extension du marché à l’ensemble des domaines de l’expérience humaine ». Ah bon ? Dans une société française collectiviste et corporatiste où 57% du PIB échappe au marché pour se reporter sur les redistributions, l’assistanat, les aides et les dépenses publiques ? Où l’emploi marchand ne cesse de reculer au profit de l’emploi fonctionnarisé ou aidé qui frôle les 6 millions d’agents ? Natacha Polony, comme tous les intellectuels parisiens, formule de grands principes globalement fondés sur l’ignorance et l’idéologie. Dans un pays où le collectivisme, le réglementarisme et l’étatisation (même de la Santé) ne cessent de progresser, ce genre de formule laisse pantois. C’est au contraire le rétrécissement du marché qui est la règle dans la société française. Et nos idéologues nous disent, désignant un chat : « observez ce chien ».

Fustigeant le « Divin Marché », elle vilipende la timide Loi Macron comme le symbole d’un libéralisme débridé, alors que c’est un pet de nonne : « le libéralisme de Continuer la lecture de Éloge du consumérisme de Noël : contre Natacha Polony

Irlande: facturation de l’eau, la goutte qui fait déborder le vase

Francetvinfo

Le gouvernement de Dublin, qui a décidé de taxer l’eau du robinet au 1er janvier 2015, alors qu’elle était gratuite auparavant, pourrait le payer cher dans les urnes. Depuis plusieurs mois, en effet, les Irlandais ne décolèrent pas et l’expriment dans la rue.

La cure d’austérité imposée depuis des années en Irlande (30 milliards d’euros de mesures d’économie prises depuis le déclenchement de la crise financière, il y a 6 ans) a été vécue avec plus ou moins de bonheur, mais sans grands mouvements de protestation, comme ce fut le cas dans d’autres pays de l’UE.

Mais aujourd’hui, la facturation de l’eau qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2015 a mis le feu aux poudres. Et soulevé la colère inattendue des habitants de l’île. C’est ainsi que plusieurs manifestations, sous l’appellation #Right2Water, réclamant l’annulation pure et simple de cette décision, ont eu lieu durant l’automne. La dernière a eu lieu le 10 décembre devant le Parlement de Dublin et a réuni entre 30.000 et 100.000 personnes, selon les sources.

Dublin en Irlande décembre 2014Les Irlandais ont défilé à Dublin, près de Leinster House sur Merrion Square, le 10 décembre 2014. Ils dénoncent la facturation de l’eau, jusque-là gratuite. © Cathal Noonan / Agence Anadolu

Très mal vécue, cette mesure a également généré une crispation. Auparavant financée par les Continuer la lecture de Irlande: facturation de l’eau, la goutte qui fait déborder le vase

Terrorisme djihadiste : Air France et Easyjet présentées comme des cibles par le magazine djihadiste « Inspire »

Le numéro 13 du magazine Inspire vient d’être publié. Il est notamment consacré aux attaques pouvant être menées par un djihadiste isolé (ce que les médias appellent les loups solitaires).

Mohammed Merah et Bilal Nzohabonayo sont cités parmi une série de modèles à suivre.

Une autre partie importante du contenu d’Inspire 13 est consacré au ciblage des compagnies aériennes, accompagné d’explications sur la fabrication de bombes et la façon de les dissimuler.

Les compagnies aériennes Air France et Easyjet font partie des cibles désignées.

Médias Presse Infos

Le magazine djihadiste « Inspire » salue les dernières atrocités commises dans le monde, prévoit qu’il y aura de plus en plus de « loups solitaires » pour accomplir ces attaques isolées et donne quelques recettes novatrices pour la fabrication de bombes.

Un des cerveaux d’Al Qaeda a fait dans son magazine de propagande « Inspire » la déclaration Continuer la lecture de Terrorisme djihadiste : Air France et Easyjet présentées comme des cibles par le magazine djihadiste « Inspire »

Après les producteurs de fruits du Sud…les abattoirs !

Après les producteurs de fruits du Sud…les abattoirs ! la fermeture de AIM est la conséquence de l’embargo de l’UE sur la Russie
  • Les abattoirs AIM emploient 600 salariés dans la Manche en Ille-et-Vilaine. Ce matin, un CCE pourrait faire des ; annonces douloureuses ".
    Les abattoirs AIM emploient 600 salariés dans la Manche en Ille-et-Vilaine. Ce matin, un CCE pourrait faire des«  annonces douloureuses « . | Archives Jean-Yves Desfoux
Les abattoirs AIM emploient 600 salariés dans la Manche en Ille-et-Vilaine. Ce matin, un CCE pourrait faire des « annonces douloureuses ».

Les Abattoirs industriels de la Manche (AIM) emploient 400 personnes à Sainte-Cécile (Manche), 200 à Antrain (Ille-et-Vilaine) et 30 à Vire (Calvados). Ils ne disposeraient pas de la trésorerie suffisante pour payer les salaires de décembre.

Le groupe réunit aujourd’hui un comité central d’entreprise extraordinaire. Il devrait faire « des annonces douloureuses ». Un dépôt de bilan aurait le mérite d’enclencher l’assurance de garantie des salaires (AGS) afin que tous les salariés soient payés. La direction n’a pas souhaité commenter la situation. Ni le président de Cap 50, la coopérative de producteurs de porcs de la Manche qui détient majoritairement AIM.

Problèmes de trésorerie

Depuis cinq ans, le groupe traîne des problèmes de trésorerie, malgré 280 millions de chiffre d’affaires. « Après la crise financière de 2008, le crédit bancaire s’est tari. AIM a investi sur ses fonds propres pour moderniser son abattoir de Sainte-Cécile », rappelle un spécialiste du secteur.

Fragilisé financièrement, AIM n’a pu affronter la concurrence à bas coût des jambons espagnols et allemands. Absence de marge sur le porc et moins de bovins abattus, l’outil Continuer la lecture de Après les producteurs de fruits du Sud…les abattoirs !

Christiane Taubira et les paras lynchés

Les paras ne sont pas du genre à se plaindre. Leur prière le dit bien : « Mon Dieu, donne-moi la tourmente, donne-moi la souffrance… » Mais ils savent aussi honorer leurs morts, surtout ceux que l’on voudrait oublier.

taubira_sipa_12

A Tarbes, ville de garnison du 35ème régiment d’artillerie parachutiste, le déni d’intérêt concernant l’un de leurs camarades mort en Guyane dans d’atroces conditions fait mal. L’affaire remonte à octobre mais la colère est toujours là. Père de deux enfants, Teva Paeahi, avait 35 ans. Cet artilleur para originaire de Tahiti servait à Kourou dans le cadre de la protection du centre spatial. Le 24 octobre, en permission avec un groupe de copains, il participe à une rixe dans une boite de nuit.

Les bérets rouges ont le dessus sur les civils guyanais mais ils poursuivent leurs assaillants dans la rue. Tout le monde a trop bu. Un 4 x 4 conduit par une femme surgit. Son passager lui crie : « Shoote-les ! » La voiture fonce et fauche deux paras. La conductrice s’arrête, « paniquée » selon son avocate. Encouragé par des badauds, son passager reprend le volant, fait demi-tour et roule sur Teva Paehi. Délibérément, racontent les témoins. Involontairement, assure son avocat. Le bassin et le thorax écrasés, Teva Paehi décèdera quatre jours plus tard. Un autre para est blessé. Placés en détention provisoire, l’homme et la femme ont été mis en examen pour « tentative de meurtre ».

L’alcool, la haine et la violence extrême – jusqu’à la mort ! – sont au cœur de cette affaire. S’agit-il d’un accident ou d’une discrimination meurtrière, allant jusqu’au lynchage, à l’égard de compatriotes portant l’uniforme français ? Un crime raciste ? Le Continuer la lecture de Christiane Taubira et les paras lynchés

Djihad Magazine

Article de caroline Artus

Les élus politiques européens, et français en particulier, connaissent-ils le magazine Inspire ? Si tel n’est pas le cas, cet article devrait les éclairer.

Lancé en 2010, Inspire est un trimestriel publié en anglais, diffusé sur des forums spécialisés, et aisément trouvable en ligne, dans la mouvance d’Al-Qaïda et entièrement financé par ses sympathisants. Il est publié au Yémen par un Américain converti à l’islam. La revue s’adresse aux djihadistes résidant en Occident et cherche à inspirer les « loups solitaires ». C’est d’ailleurs grâce à une rubrique « Fabrique une bombe dans la cuisine de ta mère », dans un numéro paru en 2010, que les frères Tsarnaev ont commis la même année l’attentat au marathon de Boston.

Son récent numéro 13 cite Mohammed Merah et Bilal – l’assaillant des trois policiers de Joué-lès-Tours – comme des modèles à suivre. D’ailleurs, le magazine « salue les dernières atrocités commises dans le monde » et déclare sans fioritures que « l’Occident devra se préparer à subir de plus en plus d’attaques émanant de personnes isolées ». D’ailleurs, avec ou sans explosif, avec ou sans arme, l’État islamique, en novembre dernier – donc bien avant les événements de Joué-lès-Tours, de Dijon et de Nantes –, l’avait clamé : « Isolez le Français infidèle […]. Écrasez-lui la tête à coup de pierre, tuez-le avec un couteau, renversez-le avec votre voiture, jetez-le dans le vide, étouffez-le ou empoisonnez-le. »

407782inspire13

Pas de quoi « céder à la panique », nous recommande le président de la République, ni perdre Continuer la lecture de Djihad Magazine

« Soumission »: Un livre sur le suicide de l’Europe et de ses habitants

Dans son dernier roman « Soumission », Michel Houellebecq raconte comment la France se donne à un parti islamiste sans (trop de) heurts et avec l’assentiment des partis politiques et des médias.

quote-l-islam-ne-pouvait-naitre-que-dans-un-desert-stupide-au-milieu-de-bedouins-crasseux-qui-michel-houellebecq-153191

 

Sous la plume de Michel Houellebecq, la société française semble se satisfaire de ce nouvel ordre des choses. C’est d’ailleurs ici que commence la véritable provocation du livre. Pour l’auteur, notre société avachie dans le confort émollient de la démocratie et biberonné à un État providence qui pourvoit à tout glissera presque naturellement vers cette charia douce.

Soumission (éditions Flammarion, sortie le 7 janvier 2015), le nouveau livre de Michel Houellebecq, est-il islamophobe ? Telle est la question qui suinte depuis quelques jours des discussions parisiennes… Si oui, le scandale menace d’être immense, une nouvelle affaire Zemmour… Eh bien non : Soumission n’est pas un brûlot anti-musulman. Il est pire que ça : une théorie convaincante et inspirée sur la fin de notre civilisation européenne, de sa culture et de sa démocratie. Cela mérite une explication.

Au printemps 2022, François Hollande achève son second mandat. Bien qu’il l’ait emporté cinq ans plus tôt contre Marine Le Pen il est déconsidéré, honni, détesté et ne parvient pas à Continuer la lecture de « Soumission »: Un livre sur le suicide de l’Europe et de ses habitants

Huit séquestrations par jour en France

Il y a eu plus de 2800 séquestrations en France en 2014. Presque 8 par jour. S’il fallait retenir un fait marquant dans le bilan annuel du ministère de l’Intérieur, ce pourrait être celui-là. Jamais cette activité criminelle n’a été aussi florissante. Elle a augmenté de plus de 25 % en un an.

Dans la zone police, celle des grandes villes et des villes moyennes, la hausse dépasse même les 33 %, avec plus de 2250 cas répertoriés depuis le 1er janvier. Tandis que dans les zones rurales placées sous sa responsabilité, la gendarmerie en a recensé un peu plus de 570.

Selon le commissaire Megret, «les équipes de l’Est et de gens du voyage, qui ont pas mal investi ce nouveau champ criminel, sont rejointes désormais par les gangs de banlieue, tentés par l’aspect lucratif de ces attaques, souvent nocturnes, où l’on repart avec les biens de valeur, les cartes bancaires avec code et les voitures des victimes, et où le risque de confrontation avec la police est bien moindre que lors d’un traditionnel hold-up sur la voie publique». Plus rien n’arrête les voyous.

Au plan national, la séquence se solde donc par 600 affaires de plus qu’en 2013, 600 faits supplémentaires, souvent synonymes de sévices, de tortures, de pressions psychologiques odieuses. Le Code pénal classe les séquestrations en délits en dessous de 7 jours de contrainte exercée sur la victime. Au-delà, ces faits sont qualifiés de crimes.

La carte des séquestrations établie par Le Figaro atteste de la vivacité de cette pratique Continuer la lecture de Huit séquestrations par jour en France

Kosovo-en-France ?

« Le cas du Kosovo est particulièrement intéressant car il montre bien comment les évolutions démographiques peuvent avoir des conséquences géopolitiques majeures, quand deux populations vivant sur un même territoire ont des dynamiques démographiques différentes. En l’occurrence, pour reprendre la terminologie du géographe Gérard-François Dumont, les populations albanaises répondent à la loi de la stimulation alors que les populations serbes répondent aux lois de la langueur et du repoussement, conduisant à l’application de la loi du différentiel. Le groupe politiquement dominé par la Serbie depuis sa reconquête du Kosovo sur l’Empire ottoman a fini par prendre un poids démographique tel qu’il a renversé à son profit la primauté politique. » Ainsi concluait le géographe Laurent Chalard dans un article de la revue Géostratégiques paru en 2011.

Les Serbes représentaient 24 % de la population du Kosovo en 1948, les Albanais 68 %. En 2006, les Serbes ne représentaient plus que 5 % et les Albanais pesaient désormais d’une majorité écrasante : 92 %. Globalement, cette évolution sur deux ou trois générations est d’abord liée à un écart important du taux de natalité entre les deux populations. En 1961, ce taux était de 4,6 % pour les Albanais, 3,1 % pour les Serbes. En 1990, ce même taux était Continuer la lecture de Kosovo-en-France ?

Jean-Yves Le Drian : Le sud de la Libye « est devenu un hub terroriste »

Le sud de la Libye « est devenu un hub terroriste », mais il n’est pas question pour l’instant d’y envisager une intervention militaire directe, assure dans le Journal du dimanche le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

Les responsables du chaos: SArkozy eet Juppé.
Les responsables du chaos: Sarkozy et Juppé. L’un était président, l’autre ministre des affaires étrangères. Et c’est pour ces jobastres que les adhérents de l’UMP en pincent..Pff

 

Dans une interview à paraître dimanche, le ministre estime que « frapper sans solution de sortie politique est stérile. La Libye est indépendante. » Il ajoute que « l’on voit apparaître aujourd’hui des points de connexion entre Daech (acronyme en arabe du groupe État islamique) et des groupes qui se réclamaient jusqu’à présent d’al-Qaida dans la zone sahélo-saharienne, notamment à Derna, en Libye, où Daech essaie de prendre la main. Le creuset de cette connexion est en Libye. » […]

« Avoir si près de la Méditerranée des organisations terroristes structurées met en cause notre propre sécurité », a ajouté M. Le Drian. « Et avoir des Français qui combattent aux côtés de Daech, également. Je ne distingue pas entre les terroristes. Ce que nous redoutons, c’est une fusion des mouvances qui, jusqu’à présent, se combattaient : ceux auxquels nous sommes confrontés au Sahel, issus d’al-Qaida, et ceux qui se sont regroupés depuis juin sous le califat de Daech. » […]

Le Point / AFP

Revue de presse et commentaires sur l'actualité