Interview de Marine Le Pen dans le journal La Provence (Maj vidéo)

Marine Le Pen tabasse l’inconsistant sarkozy et rappelle que celui-ci avait monté pour la campagne Balladur une société offshore basée au Luxembourg par laquelle transité l’argent liquide illégal.

Égypte: Il faudrait éviter qu’il se passe la même chose en France


Le Pen sur le retour de Sarkozy : un… par FranceInfo

Quelle leçon tirez-vous des événements en Égypte ?
Marine Le Pen : Comme dans plusieurs pays arabes, on voit qu’il existe une fracture entre deux projets de société. L’un qui va vers la modernisation et la laïcité. Et un autre projet qui est islamique. Ils sont incompatibles, ce qui va rendre ces pays structurellement instables. Cela devrait amener l’Europe à revoir sa copie. La démocratie ne suffit pas à résoudre la question lorsque deux projets incompatibles se heurtent.

Ceci conduit à la guerre civile. Et il ne faudrait pas qu’en France, un jour, s’affrontent également deux projets de société.

1421963_3_8982_pour-les-quotidiens-lundi-marine-le-pen

En l’occurrence, c’est plutôt vous qui incarneriez un projet traditionaliste…
M.L.P. : Oui, la culture européenne est de tradition chrétienne. C’est incontestable. Comme tout peuple, nous avons le droit de défendre cette identité, même si l’Europe essaye de nous expliquer le contraire.

Le Parlement européen a levé votre immunité parlementaire. Redoutez-vous que soit prononcée contre vous une peine d’inéligibilité ?
M.L.P. : Si vraiment il était envisagé de me condamner à une peine d’inéligibilité pour un délit d’opinion, je vous engage à parier l’intégralité de votre patrimoine sur mon élection à l’Élysée en 2017 ! Non seulement, je pense que je ne serai pas condamnée, mais je suis convaincue de pouvoir faire condamner l’association qui, avec la complicité de députés du Parlement européen, se sert des lois françaises pour mener contre moi un combat politique.

Au nom du principe de la liberté d’exception, Daniel Cohn-Bendit a voté contre la levée de votre immunité. Vous le remerciez ?
M.L.P. : Je n’ai pas à le faire. Quand il a lui-même bénéficié de son immunité lorsqu’il était poursuivi pour avoir caché le terroriste allemand Hans-Joachim Klein, cela me paraît la moindre des choses qu’il s’attache à faire respecter le même principe à ses adversaires. Ou alors, on n’est plus en démocratie.

N’y a-t-il pas de l’extrémisme dans vos propos quand vous évoquez l’occupation allemande lorsqu’il s’agit de prières dans les rues ?

M.L.P. : Qui détermine l’extrémisme ? Vous, la presse ? L’Assemblée nationale ? Il s’agit de liberté d’expression. Un principe qui permet de ne pas dire, tous, la même chose. Un principe qui vous amène à accepter que quelqu’un puisse exprimer une pensée différente de la vôtre et même une pensée contre laquelle vous vous battez. C’est ça, la liberté d’expression ! Je maintiens mes propos. Les Français, dans leur immense majorité, sont d’accord avec moi. S’il devait y avoir procès, cela me permettra de parler à nouveau de la laïcité bafouée.

Le débat sur le mariage pour tous a-t-il rapproché les électeurs des différents partis de droite ? Continuer la lecture de Interview de Marine Le Pen dans le journal La Provence (Maj vidéo)

Mariage homo/Nicolas: Les veilleurs sont toujours debout (vidéo)

C’est une scène intrigante…depuis plusieurs semaines, des dizaines de personnes campent debout, sur la place Vendôme face au ministère de la Justice devant l’œil médusé des touristes et celui plus agacé de la police.

Ils se font appeler les veilleurs debout, une nouvelle forme de protestation née de la manifestation anti mariage gay. Résister pacifiquement mais fermement au gouvernement. Après l’adoption du mariage entre les couples de même sexe, ils ont désormais un autre cheval de bataille : la PMA (procréation médicalement assistée), mais surtout la libération d’un des leurs Nicolas Bernard Busse.

Valls autorise les Frères Musulmans à défiler dans les rues de Paris : Dehors !

Alors que les veilleurs qui manifestent sans bouger et pacifiquement contre le mariage pour tous sont arrêtés et poursuivis en justice, Manuel Gaz autorise les manifestations des Frères musulmans….

texte de Riposte Laïque

Non, non, ces images ne viennent pas du Caire, de Tunis ou d’autres capitales arabes. Non, non, les fous d’Allah qui protestent, accompagnés de quelques rares femmes voilées, contre le coup d’Etat des militaires égyptiens ne sont pas des Frères musulmans évoluant de l’autre côté de la Méditerranée. Ils sont de chez nous, en France, parfaitement organisés, en parfaits soldats de l’islam.

Valls et son ineffable préfet Boucault avaient interdit la manifestation de Résistance républicaine, prévue la 22 juin contre les antifa et les islamoracailles. Par contre, le ministre de l’Intérieur, quand il n’inaugure pas les mosquées et ne vient pas rompre le jeûne du ramadan avec les imams de service, autorise les fascistes islamistes, qui soutiennent les Frères musulmans, à manifester dans les rues de Paris. Les mêmes qui massacrent les coptes, en Egypte ! On attend avec impatience la réaction de tous les enfumeurs qui nous ont fait le coup de la bête immonde, quinze jours durant, suite au décès accidentel du jeune Méric.
Faut-il rappeler que jusqu’en 1981, il était interdit à des étrangers de faire de la politique en France, et que le droit d’association ne leur était pas reconnu. Trente années plus tard, voilà le spectacle que donne la France de Hollande-Valls : une véritable armée de combattants jihadistes défile dans les rues de Paris, et le gouvernement trouve cela normal.

Dehors !

Paul Le Poulpe

Ecologie : Toujours plus d’inondations et de sécheresses en France (vidéo)

La pédologie (du grec Pedon, sol) est avec l’édaphologie (ou agrologie), une des deux branches principales de la science des sols, de leur formation et de leur évolution.

Claude et Lydia Bourguignon sont des agronomes. Ils sont parmi les premiers à avoir alerté sur la dégradation rapide de la biomasse et de la richesse des sols en micro-organismes (bactéries et champignons microscopiques), ainsi que sur la perte d’humus et de capacité de productivité des sols agricoles européens, ou des sols auxquels on appliquait les mêmes méthodes en climat tropical ou subtropical.

L’appel aux dons de l’UMP va coûter cher à l’État

Quoi qu’il arrive, l’UMP nous coutera toujours trop cher….

– – – – – – – – – – –

La souscription nationale de l’UMP ne sera pas sans coût pour l’État. Si le Conseil constitutionnel a rejeté le compte de campagne de Nicolas Sarkozy et prive donc l’UMP de 11 millions d’euros de remboursement étatique, l’ouverture de la souscription entraîne automatiquement le droit à des réductions d’impôts pour les particuliers et qui sera donc supportée par l’État durant plusieurs années.

C’est la loi: tout citoyen faisant un don à une association se voit gratifié d’un coup de pouce fiscal. Dans le cas des partis politiques, le versement d’un don à une association agréée de financement d’un parti (ici, l’Association nationale de financement de l’UMP) ouvre le droit à une réduction d’impôt égale à 66% du montant du don. Par exemple, une personne donnant 50€ à l’UMP n’en paiera en réalité que 17€.

Si l’UMP réussit à récolter ses 11 millions d’euros, il en coûtera donc à l’État 7,26 millions de cadeau fiscal. Il s’agit toutefois de la somme maximale. De nombreux mécanismes font que l’addition finale devrait être moins élevée. Il suffit que les personnes donnant à l’UMP décident, en contrepartie, de donner moins aux associations caritatives qu’elles financent habituellement pour que la facture pour l’État baisse mécaniquement.

La loi prévoit également des limites aux dons et au montant du remboursement. Un citoyen ne peut pas donner plus de 7500€ par an à un parti politique, soit une limite de 15.000 € par foyer fiscal. En donnant la somme maximale, le contribuable se voit donc offrir une réduction d’impôt de 4950€, soit 2550€ réellement sortis de sa poche. […]

Le Figaro

Les 3.000 milliards de dette que nous cache l’Etat

Si l’on prend en compte les engagements de l’Etat comptabilisés « hors bilan », la dette de la France atteindrait 242,2% du PIB, contre 90,2 % actuellement.

D’après l’INSEE, la dette de la France atteint 90,2 % du PIB au 4ème trimestre 2012, soit 1.833,8 milliards d’euros. Mais si l’on prend en compte les engagements de l’Etat comptabilisés dans ce que les experts appellent le hors-bilan, la dette de la France serait beaucoup plus élevée.

Elle atteindrait 242,2 % du PIB (4923,8 milliards d’euros). C’est du moins ce que révèle le dernier rapport de la Cour des Comptes publié le 30 mai dernier.

Les engagements hors bilan retracent les obligations susceptibles d’avoir un impact significatif sur la soutenabilité financière d’un Etat sans avoir les caractéristiques obligeant une nation à les intégrer dans son bilan. On y intègre les retraites, les mécanismes européens de stabilité financières ou encore la garantie des épargnants. Continuer la lecture de Les 3.000 milliards de dette que nous cache l’Etat

A la Fête de la violette, l’UMP en pleine sarkolâtrie

Ils sont quand même bien illuminés à l’UMP…..

– – – – – – – – – –

3sqaIl n’en fallait pas plus pour remonter à bloc les plus fervents supporters de Nicolas Sarkozy. Deux jours après la décision du Conseil constitutionnel de rejeter les comptes de la campagne de l’ancien chef de l’Etat, plus de 1 500 militants UMP ont participé à la première Fête de la violette. Une fête champêtre organisée samedi 6 juillet en Sologne par la Droite forte, le courant le plus sarkozyste du parti.

Ici, pas besoin de faire des circonvolutions pour faire applaudir le public : à chaque fois que le nom de Nicolas Sarkozy est prononcé, le triomphe est assuré. « Nous sommes là pour lui dire notre affection, notre amitié, notre loyauté », clame le jeune Guillaume Peltier, vice-président de l’UMP et fondateur de la Droite forte.

Alors que l’ancien président de la République a décidé de s’exprimer devant le bureau politique de l’UMP, lundi, la question de son retour sur la scène politique est sur toutes les langues, à commencer par celles des militants. « Il est victime d’une chasse à l’homme. Plus il sera attaqué, plus nous le soutiendrons », lance Stéphane Tiki, délégué national des Jeunes UMP. « On tente de l’abattre. Il n’y a pas mieux pour nous motiver à le soutenir à 300% ! Et je suis sûr qu’il n’y a pas mieux aussi pour le motiver à revenir ! », estime François, « à 300% sarkozyste ».

Non loin, un retraité s’égosille à chanter le nom de Nicolas Sarkozy. « Il revient ! C’est notre sauveur ! », s’enthousiasme André, drapeau tricolore à la main et tee-shirt à l’effigie de l’ex-président sur les épaules.

« Nous avons besoin de lui. Il le sait, et c’est pour ça qu’il va revenir », juge à ses côtés Continuer la lecture de A la Fête de la violette, l’UMP en pleine sarkolâtrie

Le bac, une illusion démocratique

Le jour où les français auront cessé de croire aux « vertus » du BAC, on aura fait un grand pas en avant…. ce diplôme, qui n’en est plus un, est à l’image de notre modèle de société : un artifice pour rassurer les gogos.

– – – – – – – – –

Tribune d’Alain Bentolila, professeur de linguistique, université Paris- Descartes, sur ce qu’est devenu le bac. Un bilan très sévère.

347640-jpg_221905

Il y a une trentaine d’années, face à la montée d’un échec scolaire qu’ils s’étaient montrés incapables d’endiguer, les responsables politiques ont sorti leur baguette magique pour décréter que, dans les délais les plus brefs et sans changer grand-chose, ils allaient démocratiser l’école. Ces illusionnistes maquillèrent donc la massification de l’école pour lui donner une façade démocratique et décidèrent qu’il fallait que l’on atteignît à marche forcée 80 % de réussite au baccalauréat. Ainsi notre école put-elle démontrer aux yeux du monde son efficacité et son équité.

Mais comment réussir ce tour de passe-passe alors qu’année après année une partie de plus en plus importante des élèves avaient du mal à lire et encore plus de mal à écrire ?

Aucun problème ! Pour que la majorité pût franchir l’obstacle, il fut décidé d’ajuster la hauteur de la barre à la faible détente des élèves. On trafiqua donc progressivement les examens : après la suppression de l’examen de 6e vint le tour du BEPC ; et après le BEPC, on dilua le baccalauréat dans un incompréhensible fouillis d’options qui n’avaient pour point commun que d’exhiber le vocable «baccalauréat» dans leurs intitulés respectifs. Et bien sûr, année après année, on diminua les exigences du bac pour en arriver à cette parodie d’examen auxquels seuls certains candidats et leurs parents anxieux semblent encore croire : ils déchanteront vite en s’apercevant du peu d’impact que ce diplôme a sur le destin professionnel des lauréats. […]

Ceux qui payent cher la note de cette manipulation sont les élèves et leurs parents que l’on continue à tromper sur la qualité et la durabilité des connaissances et surtout sur les capacités d’analyse et de raisonnement des bacheliers, seule condition d’une réussite possible dans l’enseignement supérieur.

Car après un baccalauréat «soldé», les lauréats sont autorisés à franchir la porte de nos Continuer la lecture de Le bac, une illusion démocratique

Lille: prison ferme pour une fonctionnaire du service des étrangers.

Une fonctionnaire du service des étrangers de la préfecture du Nord a été condamnée aujourd’hui à Lille à 3 ans de prison dont deux ans avec sursis pour avoir délivré frauduleusement des récépissés de demandes de titres de séjour.

La septuagénaire, jugée pour corruption passive, aide au séjour irrégulier et fourniture frauduleuse de documents administratifs, avait été poursuivie pour avoir « fermé les yeux » sur des certificats d’hébergement de complaisance en 2006 et 2007. L’enquête avait porté sur l’aide au séjour de 107 étrangers faussement domiciliés chez neuf hébergeurs principaux.

Une femme d’origine algérienne âgée de 67 ans, soupçonnée d’avoir été l’organisatrice du système et d’avoir versé de l’argent à la fonctionnaire, contre laquelle quatre ans de prison avec sursis avaient été requis, a été condamnée à trois ans de prison avec sursis.

Article complet sur LeFigaro.fr

François Hollande confond l’Egypte et la Tunisie

Après avoir confondu les japonais avec les chinois, Moi président a fait une nouvelle bourde : il a confondu l’Egypte avec la Tunisie. Pour Mimolette les asiatiques se ressemblent tous et les arabes sont tous les mêmes…. on se demande s’il n’a pas pris des cours de géographie avec Cécile Duflot.

– – – – – – – –

Interrogé, ce jeudi 4 juillet, sur le regard de la France sur les événements en Egypte, François Hollande commet une gaffe diplomatique :

La France a pris acte de la situation en Tunisie …

Perdu, c’est évidemment d’Egypte que voulait parler le chef de l’Etat. Mais le président de la République s’en rend compte dans les secondes qui suivent et corrige lui même ses propos. […]

Le Lab / Europe 1

Quand Hollande confond les chinois avec les jamonais :

Rejet des comptes de campagne de Sarkozy

Bravo ! l’UMP est ruiné, ils gèrent leur boutique comme ils ont géré la France…. les finances de la droite d’argent n’étaient déjà pas bien folichonnes, aujourd’hui, avec le rejet des comptes de campagnes elles sont au plus bas.

– — – — –

Le montant des dépenses électorales du candidat UMP pour la présidentielle de 2012 était bel et bien trop élevé, selon le Conseil constitutionnel, qui confirme l’invalidation des comptes de campagne.

Le Conseil constitutionnel a confirmé jeudi le rejet du compte de la campagne présidentielle 2012 de Nicolas Sarkozy, une décision qui prive l’ex-candidat UMP du remboursement par l’Etat de quelque dix millions d’euros de frais de campagne.

Dans un communiqué, le Conseil constitutionnel a jugé que « c’est à bon droit que la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a rejeté le compte de campagne de M. Sarkozy » le 19 décembre 2012.

Il a déclaré que le montant des dépenses électorales du candidat UMP « excéd(ait) de 466.118 euros, soit 2,1%, le plafond autorisé ».

Ces Français qui découvrent les joies de l’État obèse et de ses impôts

En 2012, 1,6 million de Français ont payé l’impôt pour la première fois, découvrant très concrètement les joies de l’État obèse. Une progression record, et ça va continuer, explique Nicolas Doze mercredi matin sur BFM TV.

Les socialistes Kleptomanes lèvent toujours plus d’impôts, mais c’est inefficace. Lorsque les impôts et les taxes sont déjà élevés, leur augmentation conduit à une baisse des recettes fiscales, c’est ce que nous constatons…. (voir : Les recettes fiscales rentrent mal, le déficit de l’État se creuse (Maj Vidéo-BFM))

Les socialistes Kleptomanes et la droite d’argent sont en train de nous ruiner !

Revue de presse et commentaires sur l'actualité