Espagne: les handicapés dans la rue contre les coupes budgétaires

On fait les poches des plus faibles et d’une population innocente, alors que les banquiers espagnols viennent de recevoir un chèque de 37 milliard de la part de l’Europe… c’est à dire de nous.
Mais rassurez-vous l’Europe de Hollande, Merkel et sarkozy devrait nous apporter croissance, bonheur et prospérité.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
En Espagne, près de 15 000 personnes handicapées ont défilé ce dimanche dans les rues de Madrid. Une mobilisation pour dénoncer les mesures d’austérité décidées par le gouvernement. Ces coupes budgétaires touchent notamment le secteur de la santé, et cela affecte le quotidien des handicapés. Le gouvernement a notamment réduit le montant des allocations pour les personnes handicapées. Il a aussi réduit la voilure du système des aides à domicile.

Cette manifestation intervient à la veille d’une nouvelle grève du personnel de santé de la région de Madrid, là aussi contre les mesures d’austérité.

« Pute, sale Française », deux coups de couteau de cuisine. Sans raison ?

Blessé à coups de lame dans la rue à Montpellier, sans raison

En 2010, un passant avait été agressé dans la rue à Montpellier par quatre individus. Ceux-ci, arrêtés, ont été jugés.

On rentrait chez nous après une soirée et on a raccompagné une amie, parce qu’on savait qu’il y avait des individus de ce genre dans le quartier… On est passé devant eux, je me suis fait insulter. » Ce qui arrive ensuite à ce jeune couple de Montpelliérains, en septembre 2010, près de la gare, fait froid dans le dos.

À leur passage, quatre individus saouls, leur lancent : « pute, sale Française ». Sans raison.

« Dans votre malheur, vous avez une chance extraordinaire »

« C’est bon les gars, pas la peine de nous insulter », tente de calmer le jeune homme.  »Qu’est-ce que t’as à me parler sale bâtard », s’entend-il répondre, alors que les agresseurs se mettent à courir vers eux. Il réussit à ouvrir la porte de leur immeuble et sa copine s’y engouffre.

Mais quand elle ressort quelques minutes plus tard, elle retrouve son petit ami à terre sur le bitume, inanimé, les yeux révulsés, la bouche et le dos ensanglantés, grièvement blessé par deux coups de couteau de cuisine. (…)

Midi Libre

Marine Le Pen : Le droit des femmes recule à cause d’une «immigration massive»

Sur France 3, la présidente du FN a également renvoyé dos à dos l’UMP et le PS, coupables, à ses yeux, de la même politique d’immigration.

Réfutant le terme de «sans-papiers» qui réduit «le problème à une situation administrative», elle a tranché : «Ce sont des clandestins, ils violent la loi française.»

Sur France 3, Marine Le Pen, présidente du FN, a assuré : «Le droit des femmes est en train de reculer, notamment à cause d’une immigration massive qui porte en elle une vision, une culture des fondamentalistes qui ont de la femme une vision absolument dépréciée, qui ont pour les femmes le plus grand mépris et l’expriment de manière quotidienne. Oui, l’insécurité qui touche les femmes augmente.»

Interrogée sur les conclusions de l’Observatoire national de l’islamophobie dénonçant à la mi-novembre une hausse «inquiétante» d’actes islamophobes, elle a dénié «tout sérieux, toute crédibilité, toute légitimité à cette association prosélyte», financée «par M. Soros, le grand manitou de la mondialisation et de la loi de la jungle».

Quand M. Valls en régularise 30 000, notamment ceux qui travaillent, «il répond aux exigences du Medef». «Le PS main dans la main avec le grand patronat, ça peut en étonner certains. Moi, en tout cas, ça ne m’étonne pas», a conclu Marine Le Pen.

Le Point (

Isabelle, convertie à l’islam et élue meilleure nounou de France

Samedi, Isabelle a remporté le concours national de la meilleure nounou et a été élue meilleure Nounou de France. Organisé par l’académie des gouvernantes, ce concours visait à démontrer que la garde d’enfant est un vrai métier.

(…) Isabelle très surprise remporte la somme de 4000€ . Une reconnaissance nationale de son travail et de son professionnalisme qui ne nous étonne pas. Les mamans musulmanes ont la bonne réputation de prendre soin des enfants et de leur porter des attentions particulières.

Ajib

Présidence Hollande : le fiasco

Les premiers mois de François Hollande à la présidence de la République sont catastrophiques.

Il faut bien l’admettre : les débuts de François Hollande à la présidence de la République sont catastrophiques. À sa place, n’importe qui d’un peu rationnel et intellectuellement honnête démissionnerait – mais ce ne serait pas un homme politique…

Explications.

Pourquoi Hollande a-t-il été élu président de la République ?

  • parce que le pays n’en pouvait plus de Sarkozy et du halo bling bling/corruption/anti-social qui l’entourait ;
  • parce que le profil de DSK a été révélé au grand jour, par la force des choses et parce que les médias américains travaillent un peu plus que les nôtres ;
  • parce qu’une grosse minorité des électeurs a été séduite par ses 60 points de programme ;
  • parce que le programme de Sarkozy était du socialisme de droite.

Or, au moment où débute le mois de décembre 2012, que constatons-nous ?

Que du point de vue sociologique, rien n’a changé :

  • Le gouvernement actuel nous coute plus cher que le précédent : augmentation du nombre de ministres, explosion de la taille des cabinets ministériels…
  • Il y a toujours du népotisme dans les cabinets ministériels [1].
  • Les jets privés sont toujours aussi utiles.
  • Les restaurants chics et chers du VIIIeme arrondissement de Paris vont bien, merci pour eux.
  • On peut toujours suivre dans les médias la vie privée des ministres.
  • Certains de ces mêmes ministres ont 100 000 euros de montres chez eux, plus Rolex que Swatch.
  • De Montebourg à Cahuzac, le XVIeme arrondissement de Paris reste une valeur sure.
  • Quand on vit dans l’est parisien, on utilise la police pour faire place nette.

Qu’au niveau du gap entre le programme et la réalité, les accusations de mensonge/de flou/de mou prennent corps : Continuer la lecture de Présidence Hollande : le fiasco

La France offre 630 millions d’euros à la Côte d’Ivoire

La France et la Côte d’Ivoire ont signé à Abidjan un contrat de désendettement-développement (C2D) qui doit apporter 630 millions d’euros en trois ans à ce pays d’Afrique de l’Ouest sorti en 2011 d’une crise politique meurtrière.

Les ministres de l’Economie et du Développement, Pierre Moscovici et Pascal Canfin, ont signé ce C2D avec le nouveau Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan. « Dans ce moment important pour votre pays, de réconciliation et de redressement », « la France est à votre côté », a déclaré Pierre Moscovici lors de la cérémonie officielle. « Nous faisons confiance à la Côte d’Ivoire », a-t-il ajouté, appelant les entreprises françaises, déjà très présentes, à prendre le « risque gagnant » d’investir encore plus dans ce pays.

Suite et source : Le Figaro

Florange : Montebourg affaibli et isolé au gouvernement (vidéo)

Tout était réuni pour faire des hauts-fourneaux de Florange l’emblème de la mission de redressement productif d’Arnaud Montebourg, mais le ministre, lâché et taclé par Matignon qui n’a pas retenu son plan de nationalisation, se retrouve isolé au sein du gouvernement.

« S’il perd la bataille de Florange, il va être réduit au ministre qui va jeter quelques bouées de secours », estimait récemment un de ses proches, le député socialiste de l’Essone Malek Boutih. Car Florange concentrait l’essence du Redressement productif, une industrie historique à la splendeur fanée (la sidérurgie et les hauts-fourneaux), un bassin d’emploi sinistré et une incarnation du capitalisme transnational dont le ministre dénonce les méfaits : ArcelorMittal.

L’échec de Montebourg

Arnaud Montebourg a donc échoué. Florange ne sera ni nationalisé, ni revendu. L’accord trouvé entre Jean-Marc Ayrault et Mittal prévoit que l’industriel indien injecte quelque 180 millions d’euros dans le site mosellan, qu’il protège les emplois (pas de licenciements secs) et qu’il maintienne fonctionnels les hauts-fourneaux.

L’action du ministre du Redressement productif a ainsi été sèchement balayée par son Premier ministre. Selon une source proche de la rue de Varenne, Jean-Marc Ayrault a estimé que le repreneur annoncé par Arnaud Montebourg n’était pas « crédible ». Ce dernier n’avait toujours pas réagi en fin de matinée.
Continuer la lecture de Florange : Montebourg affaibli et isolé au gouvernement (vidéo)

Bourg-la-Reine (92) : la racaille agresse les militants FN sous les vivats du Front de gauche

Addendum : Témoignage, de Julien Dufour (FN)

Notre militant agressé ce matin par derrière avec une barre de fer a eu 8 points de suture. résonnent dans sa tête les rires et sarcasmes des militants du FDG, qui ont dit à sa femme que si les policiers n’étaient pas arrivés, il lui auraient fait la même chose…

Communiqué de Steeve Briois, secrétaire général du Front National

Ce matin, sur le marché de Bourg-la-Reine (92), une équipe d’une dizaine de militants du FN, emmenés par Wallerand de Saint Just, distribuait des tracts pour soutenir la candidature de Michel Georget à la législative partielle de la 13e circonscription des Hauts-de-Seine.

Après une heure d’une distribution calme, un groupe de 6 racailles a surgi, frappant violemment (à la tête et par derrière) un des militants, insultant copieusement ses camarades avant de voler du matériel de campagne. Le militant frappé a dû être conduit aux urgences.

Si de nombreux badauds ont été choqués par cette agression inqualifiable, les militants du Front de gauche, eux, n’ont eu pour seule réaction que de ricaner, encourageant ainsi la racaille à poursuivre ses violences.

Steeve Briois, secrétaire général du FN, est scandalisé de voir une tentative de bâillonnement de la démocratie recevoir l’assentiment d’une formation politique qui se dit républicaine. Il exprime sa solidarité vis-à-vis des militants du FN 92 et souhaite bon rétablissement au militant blessé.

– – – – – – – – – – – – – –

Un militant du Front national a reçu des coups samedi matin sur un marché où il faisait campagne pour une législative partielle. Le militant, qui se plaignait de douleurs à la tête, a été transféré à l’hôpital. Selon Julien Dufour, directeur de campagne du candidat FN Michel Georget à la législative partielle, le militant a été violemment frappé à l’arrière de la tête, nécessitant huit points de suture.

Le militant blessé a l’intention de déposer plainte dimanche, a assuré le FN. Il a été « agressé par « un groupe de six racailles » qui l’ont « frappé violemment » a assuré le parti dans deux communiqués distincts. Par ailleurs, une plainte a été déposée pour vol de matériel, un sac contenant des tracts du FN et un chéquier ayant été volés sur le marché voisin de Sceaux.

(…) Yahoo !

200 000 visas schengen au profit des Algériens en 2012

Dans un entretien accordé au journal online TSA, l’ambassadeur de France en Algérie M. André Parrant souligne la volonté des deux parties de bâtir un avenir partagé. Parmi les nombreux sujets abordés par l’ambassadeur français, on souligne notamment la visite du président français à Alger en décembre prochain, la circulation des personnes, les relations économiques et le dossier malien.

(…)

Évoquant le sujet qui fait toujours débat des visas et de la circulation des personnes, M. Parrant estime qu’il y a en Algérie une forte demande de visas, ce qui montre l’intérêt que portent les Algériens à la France. Le nombre de visas délivrés est hausse. Selon l’ambassadeur, ce nombre devrait atteindre les 200 000 d’ici la fin de l’année, et il souligne que ce chiffre est en nette progression par rapport aux deux dernières années (2010-2011). Les consulats généraux de France en Algérie ont délivré entre 138 000 et 165 000 visas entre 2010 et 2011, explique l’ambassadeur français, affirmant que plus de 80% des demandes connaissent une issue favorable. «Nous continuerons à œuvrer dans ce sens» dit-il à ce sujet.  Il a précisé que la circulation entre la France et l’Algérie doit être facilitée dans les deux sens.

(…)

Algérie-Focus

Ça se dispute : Hollande a négocié le poids des chaines avec son maître

La commission de Bruxelles n’est pas européenne, elle est mondialiste.(…) aujourd’hui avec la mondialisation, nous avons au niveau mondial ce que nous avions au moyen age à l’échelle française, c’est à dire un roitelet, ça c’est Hollande, et on a des grands féodaux qui sont beaucoup plus puissants que le roitelet, ça c’est Mittal

.

Première partie :

Seconde partie

Florange: «On nous a menti tout au long» (Maj réactions politiques)

Florange : un compromis a minima

L’État écarte la nationalisation. Mais les hauts-fourneaux d’ArcelorMittal restent fermés.

«Le gouvernement a écarté l’hypothèse d’une nationalisation transitoire au vu des engagements obtenus du groupe ArcelorMittal.» Jean-Marc Ayrault a par cette phrase mis fin, vendredi soir à 21 heures, au bras de fer qui a opposé pendant deux mois l’État et le sidérurgiste.

Les deux parties ont en effet abouti à un compromis en trois volets. Les deux hauts-fourneaux de Florange, devenus les symboles de ce conflit social et dont ArcelorMittal avait annoncé la fermeture définitive fin septembre, ne redémarreront pas «à court terme, du fait de la faible activité en Europe», a expliqué le premier ministre. Le groupe s’est engagé à les maintenir «sous cocon», de façon à pouvoir les utiliser «le moment venu» pour la réalisation du projet Ulcos. Un projet que Jean-Marc Ayrault veut croire d’avenir, mais qui reste pour l’heure hypothétique.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Florange: « pas de plan d’ensemble » (FN)

Marine Le Pen a regretté   l’absence d‘ »un plan d’ensemble en faveur de la sidérurgie française », après le compromis trouvé pour le site de Florange par le premier ministre Jean-Marc Ayrault avec ArcelorMittal. « Le gouvernement n’a pas trouvé de solution de fond pour Florange et l’acier français », écrit la présidente du Front national dans un communiqué.

« Nous avions prévenu : la nationalisation temporaire n’était qu’un slogan, qui ne pouvait pas aboutir en l’état en raison de notre soumission à l’Union européenne. Mittal le sait et c’est pour cette raison qu’il n’a rien concédé sur Florange », poursuit-elle.

Marine Le Pen « regrette que le gouvernement n’ait pas profité de cette nouvelle crise de l’acier lorrain pour définir un plan d’ensemble en faveur de la sidérurgie française ». La relance ne viendra selon elle que « de la mise en place d’un véritable patriotisme économique ».

–  – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

À droite, on se délecte. Sur Twitter l’ancienne ministre Nadine Morano s’interroge: «Montebourg a annoncé un repreneur fantôme à l’Assemblée nationale, quelle crédibilité a-t-il devant les syndicats?».

Jean-François Copé a déploré «des revirements très inquiétants qui donnent le sentiment d’une forme d’improvisation au sommet de l’Etat». «Florange rappelle avec gravité à François Hollande que notre industrie a besoin de réformes de structures», prévient le président contesté de l’UMP. «Ce ne sont pas les coups de menton de certains ministres qui ont conduit à cet accord. Cette technique de matamore ne constitue pas une politique industrielle cohérente. Au contraire, elle met en danger les nombreux sites industriels partout sur le territoire», conclut-il.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – — – – – – – – – – – – –  –

Montebourg fragilisé sur le dossier Florange

Selon Matignon, «il n’y avait pas de repreneur crédible et ferme», pour le site. Des propos qui contredisent ceux tenus par Arnaud Montebourg. A droite comme à gauche, on s’interroge sur cette divergence.

Accueilli fraîchement par les syndicats, le compromis du gouvernement et d’ArcellorMittal sur Florange fragilise le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, chantre de la nationalisation. Quelques heures après l’annonce d’une solution, Matignon a désavoué à demi-mot son ministre. Selon Matignon, «il n’y avait pas de repreneur crédible avec une offre ferme et un plan de financement bouclé», pour le site. Ces propos contredisent ceux tenus mercredi par Arnaud Montebourg à l’Assemblée. Le ministre avait évoqué un repreneur prêt à investir 400 millions d’euros. En outre, la piste de la nationalisation transitoire, défendue par Montebourg, était «juridiquement hasardeuse et économiquement instable», justifie-t-on à Matignon. Le ministre du Redressement productif «s’est beaucoup battu sur ce dossier», ajoute-t-on de même source. «Il le fait avec sa fougue habituelle, avec son cœur. Il était sans doute persuadé que c’était la meilleure solution», a-t-on avancé.

Lire la suite Le Figaro Continuer la lecture de Florange: «On nous a menti tout au long» (Maj réactions politiques)

Bruxelles pourrait bloquer la nationalisation de l’aciérie ArcelorMittal de Florange (vidéo)

Si l’Etat français n’a pas pris ses précautions en s’expliquant avant auprès de la commission européenne, il y a un véritable risque de blocage de l’Union européenne.

L’Etat français a-t-il réellement le droit de nationaliser, temporairement, l’aciérie de Florange? Normalement, l’Europe ne se préoccupe pas des questions de propriété du capital.

Pour l’Union européenne, la règle est simple: l’Etat peut s’impliquer dans une entreprise parce qu’elle est viable et qu’un investisseur privé aurait fait de même. En revanche, si l’Etat intervient là où aucun homme d’affaire n’aurait misé, alors cela va à l’encontre des règles européennes de la concurrence.

Jean-Paul Gauzès, eurodéputé, l’explique sur BFMTV: « On a un dispositif qui donne le sentiment d’un crédit relais mais appliqué à une industrie, avec de l’argent public. Et donc je crois qu’on est très près de l’aide d’Etat. Si la France n’a pas pris des précautions en s’expliquant auprès de la Commission avant de déclencher l’opération qui est envisagée, il y a un fort risque que la Commission fasse ses observations qui sont considérées comme un blocage de Bruxelles ».

Documentaire : L’Argent de la Résistance (vidéo)

Ce film raconte des histoires humaines sur cette bataille de l’argent. L’influence des riches alliés, les pressions de Jean Moulin sur la Résistance intérieure, sa rivalité avec Henri Frenay, les containers de billets parachutés dans les maquis, le rôle de Malraux dans le hold-up de Neuvic et ses millions disparus, l’argent qui corrompt et sert à déboulonner les héros de la Résistance comme Georges Guingouin ou le Colonel Passy.

largent de la resistance from LCDS on Vimeo.

Faouzi Lamdaoui, proche conseiller de François Hollande, visé par une enquête préliminaire pour faux

La justice s’intéresse à l’un des proches conseillers de François Hollande à l’Elysée, Faouzi Lamdaoui. Le parquet de Paris a ouvert deux enquêtes préliminaires, en mai, à la suite des plaintes déposées par Mohamed Belaïd, un ex-militant PS d’Argenteuil (Val-d’Oise). La première, qui visait François Hollande et Faouzi Lamdaoui pour « travail dissimulé », « menaces et intimidations », a été classée sans suite, jeudi 29 novembre. Mais la seconde, ouverte pour « faux et usage de faux » devrait donner lieu à l’audition prochaine du conseiller à l’égalité et à la diversité. (…)

Mohamed Belaïd découvre alors que Faouzi Lamdaoui aurait également usurpé l’identité de sa femme. Naïma Belaïd se souvient de cet appel reçu en juin 2008. « Il me proposait d’être gérante de l’une de ses sociétés contre 500euros par mois. Il suffisait de signer les documents, je n’aurais pas à me déplacer. » La jeune femme affirme avoir décliné. Elle a pourtant bien été gérante, sous son nom de jeune fille, de la société d’import-export Alpha Distribution, enregistrée le 1erseptembre 2008 au tribunal de commerce de Paris, comme Le Monde l’a vérifié.

Suite et source : Le Monde

Empalot : nouvelle soirée d’affrontements entre jeunes et forces de l’ordre

Les soirées se suivent et se ressemblent dans le quartier sensible d’Empalot à Toulouse. Mardi puis mercredi, des affrontements se sont produits entre quelques jeunes habitants de la cité et représentants des forces de l’ordre.

Mercredi soir, un jeune homme de 20 ans a d’abord été interpellé vers 19 h 30 par les policiers alors qu’il les avait caillassés. La voiture des trois fonctionnaires, visée par plusieurs personnes, avait eu la lunette arrière brisée et le pare-brise étoilé. Un peu plus tard, à partir de 21 heures, rue de Menton, des échauffourées ont débuté entre une poignée de jeunes et la police au cours d’une opération de sécurisation mise en place conjointement par plusieurs services. Depuis les coursives d’un immeuble, de nombreux projectiles incendiaires ont été lancés en direction des forces de l’ordre et, notamment, des policiers à pied. Ces derniers ont dû faire usage de grenades lacrymogènes et de tirs de flashball pour repousser leurs assaillants qui se sont vite dispersés.

Une fois dans l’immeuble, les policiers ont retrouvé, dans une coursive, un engin incendiaire et des galets. Des recherches ont été engagées mais elles n’ont pas permis de mettre la main sur les auteurs de ces violences urbaines.

Le jeune homme interpellé en début de soirée a été jugé hier, devant le tribunal correctionnel. Il a été condamné à six mois de prison dont trois avec sursis mise à l’épreuve. Il est ressorti libre.

Hier, en fin d’après-midi, cheminement Auriacombe, dans le quartier voisin de la Reynerie, un affrontement, vite maîtrisé, a opposé jeunes des cités et policiers.

 

La dépêche

Les caisses d’allocations familiales au bord de l’implosion

Des centaines de mètres de queue devant certaines caisses d’allocations familiales (CAF), des dossiers en souffrance depuis plus de quinze jours dans d’autres. Ou des agences qui ferment tout bonnement leurs portes au public pendant trois semaines pour résorber leur retard dans le traitement des dossiers… De nombreuses CAF sont totalement débordées.

Pour protester contre la dégradation des conditions de travail des agents, demander l’arrêt des suppressions de postes et des embauches en CDI, plusieurs syndicats (CGT, FO, CFE/CGC) ont lancé un appel à la grève national pour jeudi. Une mobilisation qu’ils espèrent soutenue, tant la situation est urgente.

Un manque de moyens

Un climat explosif en partie dû au non-remplacement d’un agent partant à la retraite sur deux, qui aurait été à l’origine de 1.200 suppressions de postes dans les CAF dans les quatre dernières années.

Par ailleurs, la crise a mis les CAF en première ligne. «Car elles sont plus que jamais les premiers organismes vers lesquels les personnes précaires se tournent pour trouver une aide financière», souligne Jean-Louis Deroussen, président du conseil d’administration de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf).

Un afflux de demandes qui s’ajoutent aux nouvelles missions qui ont été confiées aux agents ces dernières années (RSA jeunes, gestion des impayés de loyer des bénéficiaires des aides au logement, trimestrialisation de l’allocation handicapés, le RSA Dom…). «Le contexte tendu fait que les relations avec les allocataires peuvent très vite dégénérer et les agents d’accueil en souffrent. Tout comme de ne plus être en mesure de bien faire leur travail», explique Christian Goupillot, secrétaire général FO des cadres des organismes sociaux. En témoignent, selon lui, les chiffres de l’absentéisme, qui seraient, pour les personnels de l’accueil, de 15% cette année, contre 3% pour l’ensemble du personnel. Un malaise aux effets boule de neige.

Source 20 minutes

Revue de presse et commentaires sur l'actualité