AAA : Nouvelle dégradation de la France (vidéo)

L’agence de notation Moody’s vient de dégrader la France. Et ce qui devait arriver arriva : Moody’s invite le gouvernement à presser le pas en matière de dérèglementation. Il suffit d’écouter le petit soldat Doze pour comprendre que le seul remède qu’envisagent de prescrire aux Français les Diafoirus de la caste politico-médiatique, est celui qui a échoué en Grèce, en Espagne, au portugal, en Italie, ou encore en Irlande. Les peuples et les Nations n’ont pas d’importance pour cette oligarchie; seul compte la survie de la zone euro et des banques.
Et on peut faire confiance à François Hollande pour obéir aux injonctions de ses maîtres….
La France brûle, à petit feu certes, mais elle brûle….

Là où on rit c’est quand Moody’s déclare que

– La note a été baissée car la France n’est pas maître de l’émission de sa monnaie.

On notera que c’est ce que dénonce les souverainistes depuis de longues années et c’est ce qu’a défendu Marine Le Pen lors de la dernière campagne présidentielle.

– La note a été baissée car la France est solidaire de la dette des pays de la zone euro.

HÉ BIen alors faut pas l’aider et la sortir de l’euro. On aurait pu le faire en 2009 ça nous aurait couté moins cher. Mais à part Marine Le Pen, l’ensemble de nos grands savants médiatisés étaient contre.
Ils nous soutenaient que payer pour la Grèce ça ne coûterait rien. Et puis si on en croit François Hollande la crise est derrière nous… alors pourquoi s’inquiéter ?????

 

Zemmour : la revanche du pain au chocolat.

(…) Les militants n’étaient pas dupes, ils voyaient bien les arrières pensées tactiques de Copé, comprenaient bien que sur l’essentiel rien ne le différenciait vraiment de Fillon, n’ignoraient point que Copé était une sorte de Sarkozy au chocolat, comme Sarkozy lui-même était un Le Pen au chocolat; murmuraient que dans certaines banlieues la situation était bien pire que ce qu’il décrivait, savaient parfaitement que Copé refuserait farouchement tout accord avec le Front National ce qui risque de lui causer des soucis quand il dirigera l’UMP lors des municipales de 2014.(…)


"La Chronique d'Eric Zemmour" : la revanche du… par rtl-fr

Bouteldja relaxée : une justice hémiplégique

Lu sur Boulevard Voltaire

Je suis un souchien.

Première, deuxième, troisième générations : nous sommes (majoritairement pour le moment…) des enfants de souchiens.

Houria Bouteldja, ancienne porte-parole du parti des Indigènes de la République, elle, est d’origine algérienne : c’est donc, par essence, une opprimée, qui en veut fort légitimement à la terre entière. Enfin surtout à tous ceux qui ne lui ressemblent pas : vous, moi, nous autres souchiens. Ces souchiens empreints d’idéologie française, racistes et colonialistes, qu’elle veut selon ses propres termes « rééduquer ».

Dix mois après le Tribunal correctionnel 1, la Cour d’appel de Toulouse a décidé, ce lundi, qu’il était parfaitement légal d’injurier la majorité de la population française. C’est cette même justice qui a condamné Eric Zemmour pour avoir constaté des faits relatifs à l’origine ethnique de nombreux délinquants.

Seulement voilà : le délit d’opinion, le désormais incontournable « dérapage », le propos qui « discrimine » et qui « stigmatise » ne peut émaner que d’un souchien, un représentant de l’ordre prétendument dominant. Cet « ordre » ignoré et bafoué dans un nombre croissant de quartiers.

32 % des magistrats français soutiennent le Syndicat de la magistrature, organisation professionnelle d’extrême gauche hautement toxique, qui contrevient délibérément à cette vérité remarquablement exprimée par François Mitterrand : « l’humeur des juges n’entre pas dans le code pénal ». En manifestant avec autant de constance que d’aveuglement un ethnocentrisme négatif, ces juges sont des idéologues au petit pied. Afin de redonner tout son sens au principe fondamental selon lequel la justice est rendue au nom du peuple français, dans le strict respect de la volonté du législateur, ne serait-il pas temps de procéder à l’élection par les citoyens de certains magistrats ? Des magistrats plus légitimes et plus représentatifs de la société française contribueraient à la restauration de la crédibilité de la justice à laquelle Mme Taubira semble particulièrement attachée. Alors, Madame le Ministre, chiche ?

Etienne Lahyre, le 20 novembre 2012

Notes:

  1. Dans l’émission de télévision « Ce soir ou jamais », Houria Bouteldja déclare le 2 juin 2007 : « Moi, j’ai envie de dire : c’est le reste de la société qu’il faut éduquer, (…) c’est le reste de la société occidentale, enfin de ce qu’on appelle, nous, les souchiens — parce qu’il faut bien leur donner un nom —, les Blancs, à qui il faut inculquer l’histoire de l’esclavage, de la colonisation… […] » Elle est alors poursuivie pour « injures raciales », accusée d’avoir voulu parler de « sous-chiens ».

Un mariage à trois officiellement reconnu au Brésil

Nous l’avons déjà dit : le mariage n’est pas une affaire d’amour ni même d’égalité. Re-baptisé pour des raisons de markéting politique en mariage pour tous, le mariage Homosexuel aboutira à un changement de civilisation.
Car quoi qu’en disent les idéologues du post-modernisme et de la théorie du genre, après le mariage pour tous, et pour des raisons d’égalité ou d’amour puisque ce sont les arguments qu’ils avancent, toutes les différentes formes d’unions deviendront institutionnellement légitimes.

Que dira-t-on quand des couples Père-Fille ou Mère-Fils réclameront leur droit au mariage au nom de l’amour et de l’égalité ?
Que dira-t-on aux polygames, qui, encore une fois au nom de l’amour et de l’égalité, voudrons que l’institution reconnaisse l’union d’un homme avec plusieurs femmes ou inversement ?

Au Brésil, ils ont décidé de ne discriminer personne, et ont choisi de franchir un nouveau cap en reconnaissant un mariage à trois…

Un notaire de Sao Paulo, au Brésil, a uni civilement pour la première fois trois personnes, un homme et deux femmes. Une démarche qui ne fait guère l’unanimité.

L’union civile entre deux brésiliennes et un brésilien remonterait à trois mois, mais n’a été officialisée qu’hier mercredi selon la chaîne brésilienne TV Globo. Le trio est passé devant notaire pour remplir cette formalité, ces défenseurs jugeant benoitement que cette démarche n’est pas contraire à la loi nationale.

Une union qui a toujours existé

Sur BBC.com, la notaire qui a reçu l’acte, Claudia Domingues do Nascimento, s’en justifie : « nous n’inventons rien, nous accordons simplement à ce type d’union une reconnaissance officielle. Une union qui, du reste, a toujours existé. » Selon elle, « la définition ancestrale de la famille a changé, et ne cadre plus avec son sens actuel. Il ne nous appartient pas d’en juger la qualité. » Continuer la lecture de Un mariage à trois officiellement reconnu au Brésil

Hamas : Les femmes et les enfants comme boucliers humains.

En avril 2008, le député du Hamas Fathi Hamad, qui est aujourd’hui Ministre de l’Intérieur du gouvernement de l’organisation terroriste dans la bande de Gaza, a déclaré fièrement:

«Pour le peuple palestinien, la mort est devenue une industrie, dans laquelle les femmes jouent un role majeur ainsi que chaque personne vivant sur cette terre. Les personnes âgées, les moudjahidines et les enfants se distinguent particulièrement eux-aussi dans ce domaine. C’est dans l’optique de rendre plus complexe les attaques sionistes que des femmes, des enfants, des personnes âgées, et des moudjahidines sont utilisés comme boucliers humains. C’est comme s’ils disaient à l’ennemi sioniste : ‘Nous désirons la mort comme vous désirez la vie»

Echirolles : les policiers caillassés après avoir tenté de contrôler un chauffard

Les forces de police ont été visées dans la nuit de samedi à dimanche à Echirolles par des jets de pierres et d’oeufs alors qu’elles tentaient d’interpeller un véhicule dont le conducteur avait refusé de s’arrêter à un contrôle.

Vers 2 heures, une première équipe de gardiens de la paix avait tenté de stopper une voiture en fuite, rue d’Auvergne, dans le quartier du Limousin à Echirolles.

Suite et source : Le Dauphiné

Caroline Fourest peut-elle encore se prétendre journaliste ? (vidéo)

Texte lu sur riposte laïque

L’événement de ce dimanche, jusqu’aux résultats de la primaire UMP, et ses deux vainqueurs auto-proclamés, parait avoir été l’agression supposée de Caroline Fourest, par le service d’ordre de Civitas, organisateur de la deuxième manifestation du week-end contre le mariage et l’adoption homosexuelles.

Or, si on regarde ces images, il apparaît clairement que les agresseurs sont les militantes féministes, qui, armées de fumigènes, attaquent le rassemblement, de manière à provoquer délibérément des affrontements.

Là où les choses sont plus graves, c’est quand on entend Caroline Fourest raconter qu’elle suivait ces militantes, et travaillait au service de France 2. C’est-à-dire du service public.

La question n’est pas de savoir si on est d’accord ou pas avec avec le projet gouvernemental ou les mots d’ordre de la manifestation. Celle-ci a été officiellement autorisée, et est donc légale. Par contre, ce qui s’apparente à une contre-manifestation n’a pu être autorisée sur le même lieu que la marche de protestation, c’est contraire aux pratiques de la préfecture de police. Cela signifie donc que cette contre-manifestation était totalement illégale.

Or, Caroline Fourest, qui prétend l’avoir suivie au nom de France 2 ne pouvait pas l’ignorer. Tout comme personne ne peut ne pas savoir que cette militante LGTB, qui se dit journaliste, était également présente et active dans les squelettiques contre-manifestations de la veille, à Paris. Elle paraît pour le moins complice des militantes de Femen. On est donc à même de s’interroger sur son rôle, connaissant sa proximité avec ce groupe. S’est-elle comporté en journaliste, ou en meneuse politique ? A-t-elle vraiment cherché à informer, ou à diffamer délibérément ?

Chacun connait les intérêts d’un pouvoir en difficulté : utiliser des provocateurs pour faire dégénérer des manifestations. De tous temps, Continuer la lecture de Caroline Fourest peut-elle encore se prétendre journaliste ? (vidéo)

Une quinzaine de tombes profanées en Haute-Savoie

Une quinzaine de tombes d’un cimetière de Haute-Savoie, dont celles d’adolescents morts dans un accident de car à Allinges en 2008, ont été profanées durant le week-end, a-t-on appris lundi auprès de la police de Thonon-les-Bains, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Des crucifix et des plaques funéraires ont été déplacés ou renversés, des plantes arrachées, mais aucune inscription à caractère religieux ou satanique n’a été relevée, a-t-on précisé.

Suite et source : Le Point

Plus de 200.000 personnes dans les rues contre le mariage homo

La manif pour tous a été un succès. Alors qu’ils espéraient réunir 10.000 personnes, ce sont plus de 200.000 manifestants au total qui ont exprimé dans tout le pays leur opposition au projet de loi.
Mais nous sommes en France, et la gauche considère la rue comme sa propriété. Alors certains groupes ont organisé des contre manifs. Pourtant quand la CGT, ou le DAL, ou Le Gisti, ou les associations LGBT se retrouvent dans la rue pour revendiquer, leurs opposants se font discrets et les laissent manifester.

Encore une fois, les démocrates et les républicains ne sont pas ceux que l’on croit.


« Manif pour Tous » à Paris: le film par KTOTV

« Vade-Mecum germanopratin »

Vous posez votre valise sur les bords de la Seine et redoutez quelque impair de langage ?
Pas de panique ! Avec ce nécessaire de discussion indispensable à qui souhaite faire montre d’intégration rive gauche, vous êtes sauvé…

[…]
COLONISATION : initiative de la gauche qu’elle reproche à la droite.
COMMUNISME : jamais mis en œuvre. N’a donc ni échoué ni causé de massacres. Moins à la mode malgré tout.
DÉBAT : consensus de gauche. A accompagner de l’adjectif « démocratique ».
DÉRAPER : omettre d’alimenter les robinets d’eau tiède.
DEVOIR DE MÉMOIRE : exercice d’oubli sélectif.
DIVERSITÉ : tout le monde sauf la majorité de la population.
[…]
FRANC-MACONNERIE : religion officielle de la République laïque. Black du Parlement.
IMMIGRATION : juste retour des choses.
INTOLÉRANCE : manque d’enthousiasme.
ISLAM : racines de l’Europe.
JEUNE : jusqu’à quarante ans. Héros anonyme des chroniques judiciaires.
[…]

Lire l’intégralité du billet sur Boulevard Voltaire

Michèle Tribalat : «Le vote musulman en France est presque aussi polarisé que celui des noirs aux Etats-Unis»

Michèle Tribalat, démographe spécialiste de l’immigration, analyse le poids des minorités dans les élections aux Etats-Unis et fait une comparaison avec la France.

Le PS a donc tout intérêt à bichonner cet électoral. Nul doute que le droit de vote accordé aux étrangers, s’il passe, viendra sécuriser ce matelas de voix.

La France a une population d’origine étrangère en proportion moins élevée que les États-Unis. La polarisation du vote latino, et plus encore du vote noir sur les candidats démocrates est bien connue. […]

Si la situation de la France est plus confuse, on sait néanmoins que le think tank Terra Nova a défini la nouvelle cible du PS, qu’il appelle la France de demain, comme étant composée des minorités des quartiers populaires, des femmes, des jeunes et des diplômés. La stratégie électorale ainsi dessinée doit choyer ces segments d’électorats afin, notamment, de disposer d’un matelas de voix que la droite ne sera pas en mesure de disputer au PS. […]

L’insee a estimé à 11,7 millions leur nombre, soit 19 % de la population de la France métropolitaine. En 2017, on devrait, si la croissance en nombres absolus observée entre 1999 et fin 2008 se maintient, il devrait y avoir une population d’origine étrangère de l’ordre de 13 millions, ce qui représenterait environ 21 % de la population. […]

Atlantico

« Le vrai coût de l’immigration » : Jean-Paul Gourévitch répond à l’Express

Dans un dossier au titre choc « Le vrai coût de l’immigration » , le magazine hebdomadaire l’Express du 14 novembre 2012 consacre une longue interview à Xavier Chojnicki, qui remet en cause les travaux réalisés par Jean-Paul Gourévitch pour Contribuables Associés. Nous lui donnons la parole, puisque l’Express n’a pas jugé bon de l’interroger.

Le Cri : Que Pensez-vous de la méthode du journal, un peu cavalière, de dénigrer vos travaux sans pour autant vous laisser la parole ?

J-P Gourévitch : L’Express a le droit d’interviewer sur les comptes de l’immigration le seul Xavier Chojnicki « coauteur d’une étude qui fait autorité » , il a aussi le devoir de vérifier la véracité des propos rapportés. Il ne suffit pas de titrer « les chiffres contre les clichés » ou de souligner malignement qu’une étude est « souvent citée par Marine le Pen » pour la décrédibiliser.

Si l’Express avait lu toutes les monographies publiées par Contribuables Associés il aurait constaté que les propos qui nous sont prêtés sur la contrefaçon, la prostitution ou l’aide publique au développement sont inexacts. Enfin, concernant la sous-estimation des recettes provenant des enfants d’immigrés, que Monsieur Chojnicki souligne, nous avons pris en compte ses remarques dans notre dernière monographie à paraître à la fin du mois de novembre.

Le Cri : Xavier Chojnicki annonce que l’immigration rapporte au budget de l’Etat, comment arrive-t-il à cette conclusion étonnante ?

JPG : La grande différence entre ses estimations et les nôtres vient de ce qu’il se fonde sur des chiffres de 2005 et nous sur ceux de 2010 à 2012. Il fait également l’impasse sur les coûts de l’immigration irrégulière, les coûts de structure, les coûts sécuritaires, les coûts sociétaux et même la plus value apportée au PIB par le travail des immigrés.

Depuis 2010, Xavier Chojnicki (avec son équipe) proclame que l’immigration rapporte 12,4 milliards d’euros à la France, équation reprise avec enthousiasme par la presse bien-pensante. En 2012, il s’en tient plus prudemment à « un gain net de 3,8 milliards d’euros ».

Le Cri : Les conclusions de votre prochaine monographie sont bien différentes, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

JPG : Selon nos dernières estimations, le déficit de l’immigration se monte à 8,760 milliards d’euros : 5,551 pour l’immigration régulière et 3,209 pour l’immigration irrégulière. Il convient également d’y ajouter les investissements de l’Etat et des collectivités locales pour 8, 652 milliards d’euros dont la rentabilité est nulle (pas de réduction de la pression migratoire par l’aide au développement des pays d’origine) ou difficilement mesurable (concernant la politique d’intégration). In fine, l’immigration représente donc un coût net de 17,4 Milliards d’euros pour la France.

Source : Le Cri.fr

Revue de presse et commentaires sur l'actualité