La profanation de la chapelle de Toulon laisse le ministre de la défense sans voix…

Peut-on saccager délibérément un lieu de culte, catholique en l’occurrence, dans une enceinte militaire sans que le ministre de la Défense ne réagisse ? Manifestement oui.
La seule réaction officielle est un communiqué laconique de la Marine nationale, mis en ligne dimanche à 15h15 sur son site internet, rubrique « au fil de l’eau »

, entre l’annonce d’un exercice incendie des marins pompiers de Cherbourg et la présence d’un chasseur de mines au large de La Seyne. Bref, le service minimum.
Le communiqué dit ceci : « Des actes de vandalisme sur des symboles religieux ont été constatés à la chapelle de la base navale de Toulon, samedi 8 décembre dans la soirée. Une enquête menée par la Gendarmerie maritime est en cours. La Marine nationale condamne avec vigueur ces agissements. » La Marine, d’accord, mais le ministre ?
Interrogé mardi par ce blog, le cabinet du ministre précise qu’ »une communication est évidemment prévue ultérieurement, une fois l’enquête terminée ».
Depuis le début du mois de décembre, le ministère de la Défense a diffusé 15 communiqués et notes aux rédactions, donc plus d’un chaque jour.

On pourra lire la réaction de Mgr Ravel, évêque aux armées.

via le blog de Jean-Dominique Merchet (Marianne)

Et si l’Algérie entrait dans le capital de PSA Peugeot Citroën…

Voilà comment fonctionne l’économie en Europe : la commission européenne donne 45 millions d’euros à l’Algérie. Et cette dernière s’achète des parts de peugeot avec l’assentiment de François Hollande et des marchés financiers. Elle n’est pas belle la vie ? Après avoir baissé son pantalon devant l’Allemagne lors des négociations sur la recapitalisation d’EADS, le gouvernement français cherche maintenant à vendre une partie de Peugeot aux oligarques Algériens corrompus par la manne des pétrodollars….

on creuse, on creuse, on creuse….

– – – – – – – – – – – – –

Et si l’Algérie entrait dans le capital de PSA Peugeot Citroën…

Source : la tribune

Et si l’Algérie, qui veut à tout prix se doter d’une industrie automobile, volait au secours de PSA? L’idée d’une participation algérienne au capital du constructeur français commence à faire son chemin entre les deux pays. Le sujet a même été évoqué lors de la visite à Alger fin novembre de l’envoyé spécial du président François Hollande pour les relations économiques entre les deux pays, Jean-Pierre Raffarin. « La France accepte bien volontiers que des intérêts algériens entrent au capital de ses entreprises, grandes ou petites. Cela relève de la décision des autorités algériennes et des entreprises concernées. C’est un sujet qui a été abordé au cours de récents contacts franco-algériens », a déclaré Jean-Pierre Raffarin à l’issue de sa visite au quotidien TSA.

L’Algérie au capital de Peugeot ? La Bourse séduite…

Le titre du français PSA Peugeot Citroën bondissait mercredi à Paris, soutenu par un article du site d’informations économiques Latribune.fr évoquant une possible entrée de l’Algérie au capital.

Pour l’Elysée, cela serait faire d’une pierre deux coups : renforcer la coopération économique avec l’Algérie tout en apportant de l’argent frais à un fleuron national mal en point…

La hausse du titre PSA intervient également alors que le groupe envisage 1.500 départs naturels non remplacés d’ici à mi-2014, qui s’ajouteront aux 8.000 postes supprimés dans le cadre de sa restructuration annoncée en juillet, a-t-on appris mardi de sources syndicales.

Bruxelles donne 45 millions d’euros à l’Algérie…

Bruxelles : 45 millions d’euros à l’Algérie

Par Europe1.fr avec AFP

L’UE soutient la transition démocratique. La Commission européenne a débloqué jeudi quelque 45 millions d’euros dans le cadre de programmes de coopération destinés à favoriser la bonne gouvernance et la diversification de l’économie algérienne. Le commissaire européen chargé du dossier, Stefan Füle, a assuré vouloir « soutenir l’approfondissement du processus de réformes en Algérie, notamment l’élargissement des libertés fondamentales », promettant de faire profiter le pays de son expérience en matière de « transition vers une démocratie solide, une économie durable qui profite à tous ».
suite de l’article ici : http://www.europe1.fr/International/Bruxelles-45-millions-d-euros-a-l-Algerie-1338175/
_________________________________________________________________________________________________
Algérie 2011 : Des caisses pleines à craquer !
L’Algérie boucle l’année 2011 avec des réserves de changes allant jusqu’à 178,30 milliards de dollars. Ce qui place le pays au 13e rang mondial en matière de réserves de change. Mais à qui profite tout cet argent ?
suite de l’article ici : http://www.afrik.com/article24425.html
__________________________________________________________________________________________________

Jet d’une bouteille d’acide dans une salle de classe : l’enseignante porte plainte (vidéo & audio)

Un jeune homme de 19 ans est toujours en garde à vue après avoir jeté une bouteille d’acide chlorhydrique dans une salle de classe d’un lycée professionnel d’Istres, dans les Bouches-du-Rhône. L’enseignante a porté plainte pour « menaces verbales ». Mais pour les enquêteurs, le mobile antisémite n’est pas établi.

Mardi matin, à 8h30, au Lycée Latécoère d’Istres, dans les Bouches-du-Rhône, un élève est entré dans une salle de classe et a précipité au sol une bouteille en plastique remplie de poudre d’aluminium et d’acide chlorhydrique. L’objet a explosé, provoquant une forte déflagration mais pas de dégât matériel.

Chantal Viroulo, la professeure d’arts plastiques, a eu le temps de sortir de la salle avant l’explosion.

L’enseignante a porté plainte pour « menaces verbales« . Elle a reçu des menaces antisémites. Pour le moment, les enquêteurs ne retiennent pas ce caractère aggravant.

 

Immigration: Déferlement de Haine du PS contre Marion Maréchal Le Pen.(vidéo)

Intervention intégrale (début de vidéo intervention de Marion Maréchal Le Pen. Se reporter à 12’45 pour entendre la venimeuse réponse de Manuel Valls)

Gilbert Collard réagit en traitant les socialistes de Fascistes et ajoute un savoureux « Laval c’est vous ! »


Reportages : Gilbert Collard (app FN) aux… par LCP

Intervention de Marion Marechal le pen qui dénonce la dépénalisation du séjour irrégulier Continuer la lecture de Immigration: Déferlement de Haine du PS contre Marion Maréchal Le Pen.(vidéo)

Comment la Grèce efface 20 milliards de dette comme par magie

Vous avez certainement lu ou entendu que la Grèce a racheté une partie de sa dette. Cette nouvelle peut paraitre assez curieuse. Comment un pays endetté  et ruiné peut acheter une partie de sa dette ?. Tout simplement parce que ce n’est pas lui qui paye… mais vous. Les média utilisent souvent un langage performatif pour présenter des évènements fumeux. Le rachat de dette grec par la Grèce n’est rien d’autre que du Fric-Frac. Les créanciers de la Grèce ont  reçu, en échange de leurs titres, des obligations du FESF, le fonds de secours européen. Or qui abonde ce fond : Nous. Mais nous ne pouvons le faire qu’en nous endettant nous même. Une opération qui profite à quelques acteurs privées mais qui nous dépouille tous les jours un peu plus.

 

Voilà les explications timides de l’Expansion :

 

C’est un tour de passe-passe digne des plus grands magiciens. En l’espace de quelques jours, la Grèce a réduit sa dette de 20 milliards d’euros sans débourser un centime de sa poche. On pensait pourtant le problème insoluble… Comment a été réalisé ce miracle? En rachetant une partie de sa dette à l’aide des fonds européens.

Deux effacements en moins d’un an

Concrètement, l’Etat grec a proposé à ses créanciers privés (banques nationales, fonds spéculatifs, etc) de leur racheter à bas prix ses propres obligations, c’est-à-dire avec un rabais très important par rapport au montant qu’elles lui avaient permis de lever. L’objectif du gouvernement grec était de mettre la main sur 30 milliards d’euros de titres pour ensuite les annuler. Mais comme la Grèce n’a plus un sou en poche, c’est l’Europe qui a donné un coup de pouce: les créanciers de la Grèce ont donc reçu, en échange de leurs titres, des obligations du FESF, le fonds de secours européen.

L’opération ne vous rappelle rien ? C’est à peu près la même que celle qui avait eu lieu en début d’année. Mais cette fois-ci, les montants en jeu sont moins importants et les créanciers ne récupèrent aucun nouveau titre grec au passage. En mars dernier, quelque 107 milliards de créances détenues par des créanciers privés avaient été effacées. Dans le cas présent, environ 20 milliards d’euros de dette grecque devraient l’être : 30 milliards de rachats auxquels il faut enlever les 10 milliards prêtés à la Grèce par l’Europe.

Les banques en première ligne Continuer la lecture de Comment la Grèce efface 20 milliards de dette comme par magie

La grande mosquée de Marseille selon ACAU

Sur trouvetamosquee.fr nous avons l’habitude dans la catégorie « Mosquée du futur » de présenter des maquettes de mosquées qui composerons notre paysage urbain dans les prochaines années. Aucun architecte (ou cabinet d’architecte) avait proposé un projet de ce style en France.

Une proposition de mosquée au centre de Marseille

Dans le cadre d’un projet personnel de fin d’étude, Abdelkader Chaoui, fondateur de l’agence d’architecture ACAU (Atelier de conception d’architecture & d’urbanisme) a fait une proposition visant à reconstruire le quartier de la Bourse au centre de Marseille, une proposition qui comprend notamment une mosquée.

ACAU a intégré cette mosquée dans son projet d’urbanisation afin de donner les mêmes chances à tous les habitants de Marseille de pratiquer leur religion. La ville compte 200 000 musulmans et ne dispose toujours pas de mosquée digne de ce nom au centre de la cité phocéenne. Tous les nouveaux projets de mosquée sont relégués en périphérie de la ville.

ACAU a su mélanger les deux contraintes de la mosquée, s’adapter à l’urbanisme du projet et adapter le bâtiment vers la Mecque.

Même si ce projet n’était pas un cas d’étude, ce style architectural aurait peu de chance de s’imposer auprès des associations musulmanes, pour l’instant.

Projet mosquée ACAU

Pour 64% des allemands, l’islam c’est la violence, et le gouvernement intensifie l’islamisation

Les Allemands sont extrêmement méfiants de l’islam et de l’immigration musulmane, selon un sondage de 28 pages (1) publié le 21 novembre dans le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung, et qui conclut que l’image de l’islam en Allemagne est « catastrophique ».

Les élites allemandes travaillent dur pour présenter toute critique de l’islam comme venant de l’« extrême droite », mais l’étude (1) apporte de nombreuses preuves que les électeurs de toutes les tendances politiques sont préoccupés par la propagation de l’islam en Allemagne.

Pour 64% des allemands, l’islam est enclin à la violence, a tendance à la vengeance et aux représailles (60%), est obsédé par le prosélytisme (56%), et tente d’influencer le processus politique (56%).

Plus de 80% des allemands considèrent que l’islam prive les femmes de leurs droits, et 70% disent que l’islam est associé avec le radicalisme.

En revanche, seulement 13% des Allemands associent l’islam avec l’amour de son prochain, 12% avec toute idée de charité, et 7% pensent que l’islam est ouvert et tolérant : un désastre.

un quart des répondants disent que le conflit est déjà là

A la question « pensez-vous qu’il y aura un grave conflit entre la culture occidentale chrétienne et la culture arabo-musulmane dans le futur ? » la réponse est oui à 44%, et un quart des répondants disent que le conflit est déjà là.

36% seulement pensent que le christianisme et l’islam peuvent vivre ensemble cote à cote, 53% qu’il y aura toujours des conflits graves entre ces deux religions, et seulement 29% pensent que les tensions ne vont pas se développer dans un avenir proche.

Les allemands ne veulent pas de politique d’apaisement

27% des allemands disent qu’il devrait y avoir une interdiction des discours qui pourraient insulter ou provoquer les musulmans, 39% sont pour interdire les minarets, et la majorité est totalement opposée aux tentatives récentes de certains politiciens pour décrire l’islam comme faisant partie intégrante de la culture allemande.

Cette étude ne surprend pas, elle s’inscrit dans une continuité que rejette les élites

 

La suite sur Dreuz

A Poitiers, la deuxième mosquée reste d’actualité

Un article du journal bien nommé  » La Nouvelle République« 

Le président du conseil régional du culte musulman défend le projet d’une seconde mosquée. Concernant la première, il souhaite la transparence.

A l’image du reste de la société, la communauté musulmane n’est pas constituée d’un seul bloc. A Poitiers comme ailleurs, des tiraillements, parfois de réelles divergences se font jour entre différentes tendances de l’islam. Elles émergent notamment au sujet de la future grande mosquée, encore en chantier du côté de la rue de la Vincenderie, dont le permis de construire fut accordé en octobre 2003 à l’UOIF ( Union des organisations islamiques de France).

«  L’entretien coûtera cher  »

« Déjà en 1998, rappelle le poitevin Bouchaïb Kamali, aujourd’hui président du conseil régional du culte musulman, un groupe avait commencé à réfléchir sur un projet de mosquée à Poitiers. » Puis le projet de la Vincenderie est arrivé, piloté par le président de la communauté musulmane Boubaker El Hadj Amor, l’un des dirigeants de l’Union des organisations islamiques de France, réputée proche des Frères musulmans (1).
A plusieurs reprises, le financement de la mosquée a posé question. D’où vient l’argent ? Des émirats arabes unis ? Des Etats du Golfe ?

« Il n’y a pas de traçabilité et de transparence sur l’origine des fonds. Deux millions d’euros ont déjà été dépensés. Et puis c’est un grand monument dont l’entretien coûtera cher. Comment gérer l’après ? Je crois en fait que tous ces éléments n’encouragent pas la communauté musulmane locale à donner », déplore Bouchaïb Kamali, inquiet par ailleurs de la destination d’une certaine partie de la future mosquée.

« Un institut de formation ou une école d’imams ? J’émets toutes mes réserves sauf si l’encadrement est fait par l’Etat, de manière claire et transparente. La formation des imams doit se traiter au niveau national. La question ce n’est pas de finir la mosquée, c’est son entretien et son utilisation, une fois construite… »
Aujourd’hui, Bouchaïb Kamali affirme qu’il est en train de travailler « sur un projet poitevin de deuxième mosquée. Une mosquée de proximité qui intégrerait toutes les nationalités et communautés, des Turcs aux Algériens… »

 

(1) Boubaker El Hadj Amor s’exprimera à son tour dans l’une de nos toutes prochaines éditions.

Argenteuil : le Maire socialiste installe un conseil des cultes à la Mairie

Bafouant délibérément la loi de 1905 dont l’article 2 dit clairement que l’Etat ne reconnaît aucun culte le Maire d’Argenteuil (Val d’Oise)  a proposé le 3 décembre à son Conseil municipal une délibération par laquelle la Commune créerait un « Conseil des Cultes » qui réunirait les institutions religieuses, les représentants de la collectivité territoriale et ceux de l’État en vue d’instaurer « un dialogue permettant […] de réfléchir à l’amélioration du vivre ensemble entre les différentes confessions religieuses, les non-croyants et les institutions publiques », instituerait  une « Journée des spiritualités consistant à ouvrir les lieux de prière aux curieux et prévoirait  d’aménager les abords de différents édifices du culte, ainsi que de consentir des baux emphytéotiques à des associations cultuelles.

Que croyez-vous qui arriva ? Cette délibération a été adoptée  par 27 voix ( 23 contre et une abstention).

Une première en France depuis la loi de 1905.

Personne ne sera étonné de savoir que le Maire, Philippe Doucet, appartient au PS. Personne ne serait étonné d’apprendre que le Conseil des cultes installé à la Mairie d’Argenteuil serve d’expérimentation à Hollande et compagnie avant d’être imposé partout en France. Ce qui sera possible quand ils auront réalisé leur objectif, faire inscrire l’article 1 de la loi de 1905 dans la constitution   et supprimer l’article 2 qui interdit reconnaissance et financement de l’Etat des cultes.

Monsieur Doucet n’en est pas à son premier coup de couteau contre la laïcité et la loi, c’est déjà lui qui, en 2010, justifiait  la présence des Quick halal dans sa commune. C’est dans sa commune que, la même année, Fillon avait inauguré une mosquée aux côtés d’une fillette voilée. C’est déjà lui qui, en 2012, aurait engagé à la Mairie un agent d’accueil refusant d’adresser la parole aux femmes et exigeant son vendredi après-midi pour aller à – mosquée… Bref, on peut sans crainte de se tromper dire que sa politique clientéliste est efficace, puisque celui dont on murmure pourtant qu’il n’est jamais réélu a été élu député (60%) aux dernières législatives. Aurait-il décidé de faire mentir son surnom en jouant, pour 2014, la carte du vote communautariste ?

 

lire la suite de l’article sur Riposte laïque

Blois : la nouvelle mosquée sera prête pour le ramadan (vidéo)

L’aide financière du roi du Maroc Mohamed VI a donné un gros coup d’accélérateur au chantier de la nouvelle mosquée de Blois. Les travaux avancent rapidement et elle devrait être achevée durant l’été 2013 pour le ramadan. Visite guidée des lieux.

Source : Le journal bien nommé « La nouvelle république »

Niveau de lecture : la France recule au 29e rang sur 45 pays (classement PIRLS)

520 points : le score sonne comme l’aveu d’un échec. Il place la France au 29e rang sur 45 dans le classement opéré par le Programme international de recherche en lecture scolaire (PIRLS), et divulgué ce mardi 11 décembre matin.

Celui-ci mesure, tous les cinq ans, les performances en lecture des élèves à la fin de leur quatrième année de scolarité obligatoire – soit le CM1. La France est distancée par la Pologne (526 points), l’Australie (527 points), la Lituanie (528)… loin derrière le « trio gagnant » que constituent Hong Kong (571 points), la Russie et la Finlande (568 points ex-aequo). […]

Le Monde

Les anglais blancs sont désormais minoritaires à Londres.

cliquer sur l'image pour l'agrandir
cliquer sur l'image pour l'agrandir

Dans un article du Daily Mail. on apprend que:

Les Britanniques blancs sont désormais en minorité à Londres pour la première fois, au moment où un recensement montre que le nombre d’immigrés en Grande Bretagne a fait un bond de 3 millions en 10 ans.

Juste 3.7 millions de Londoniens ont décrit leur ethnicité comme ‘ britannique Blanc ‘en 2011. C’est inférieur au 4.3million en 2001 soit 44.9 pour cent de la population de la ville.

on peut croire que c’est la première fois que les Blancs britanniques sont devenus une minorité dans n’importe quelle région du Royaume-Uni.

Un autre changement majeur pour la nation c’est la diminution du nombre de Chrétiens .
Ce recensement révèle que maintenant seulement 59% des habitants se disent Chrétiens, 25% sans religion et 5% musulmans.

Après le Libor, le scandale de l’Euribor va éclater (maj Vidéo)

Nicolas Doze : Les banques françaises dans la tourmente de l’Euribor

Selon le Wall Street Journal, la Commission européenne s’apprête à accuser plusieurs banques de s’être entendues pour manipuler les taux interbancaires européens.

(…)

Entre la mi-2005 et la mi-2008, des traders indélicats se seraient entendus pour demander à leurs collègues à la trésorerie de soumettre un taux plus haut ou plus bas, histoire de mieux valoriser leurs positions. Face à cela, Bruxelles s’interroge à la fois sur l’existence d’une fraude – avec un possible volet pénal – et sur un viol des règles de la concurrence. «C’est une enquête que nous considérons comme une de nos priorités», a précisé lundi un porte-parole du commissaire en charge de la Concurrence, Joaquin Almunia.

La pelote de Barclays

Que ce soit le Libor ou l’Euribor, ces taux sont calculés à partir des déclarations d’un panel de banques, 18 au maximum pour le Libor et 43 pour l’Euribor: dès lors aucune d’entre elles ne pouvait agir seule. Afin d’établir la connivence, les enquêteurs tirent notamment, depuis des mois, le fil d’une pelote recueillie chez Barclays, la seule banque officiellement épinglée, à la fois sur le Libor et l’Euribor. Le britannique a accepté en juin dernier d’acquitter une amende de 450 millions de dollars aux gendarmes financiers américain (SEC) et britannique (FSA) et au département de la Justice américain en échange de l’abandon des poursuites et de sa pleine collaboration.

Du britannique RBS au suisse UBS, d’autres établissements bancaires sont réputés négocier avec les autorités américaines, britanniques ou européennes des accords similaires. Concernant l’Euribor, selon le Wall Street Journal, une douzaine de banques feraient l’objet d’une enquête, y compris la Société générale, le Crédit agricole, HSBC et la Deutsche Bank. Ces noms reviennent régulièrement dans le sillage de l’affaire Barclays. Les autorités disposeraient, en effet, d’échanges de courriels compromettants entre certains traders de ces maisons et ceux de la banque britannique, suspectés d’avoir été au cœur d’un système de «truquage».

Lire l’article en entier sur Le Figaro

« Un marasme d’une décennie menace la France ». C’est le patron de l’institut allemand Ifo qui l’assure délicatement

Hans-Werner Sinn affirme dans une tribune publiée par Wirtschaftswoche que la France est bien un pays du sud, contrainte à dix ans de déflation pour redresser la pente, et qui est également déjà sous aide de l’Europe, donc de l’Allemagne…

(…)

jusqu’en 2009, la France a connu une croissance supérieure à l’Allemagne. Pourquoi ?

Parce qu’elle « a participé au boom provoqué par l’euro dans l’ensemble de l’Europe du Sud. » Et Hans-Werner Sinn de poursuivre : « comme les pays en crise de la zone euro, la France a bâti une bulle inflationniste qui éclate avec la crise. » Peu importe que les Français n’aient pas eu le sentiment de vivre ce « boom inflationniste », l’économiste allemand estime, en s’appuyant sur les calculs de Goldman Sachs, que la France doit, comme l’Espagne, devenir « moins chère de 20 % » pour retrouver de la compétitivité et avoir un niveau d’endettement soutenable.

Pour une politique déflationniste

Hans-Werner Sinn le reconnaît : « devenir 20 % moins cher, autrement dit dévaluer en termes réels, n’est pas aisé. » Du coup, il promet un marasme de dix ans au pays à la condition que son taux d’inflation demeure durant cette période de 2 points inférieur à la moyenne de la zone euro. Une gageure qui ne pourra être approchée que par une vraie politique de déflation. Et pas, le rappelle l’économiste par une « politique de relance à la Hollande » (mais laquelle ?).

Pour finir, le patron de l’Ifo ne peut s’empêcher de conclure en rappelant que, selon lui, la France est déjà sous aide de l’Europe (entendez de l’Allemagne, évidemment, car pour Hans-Werner Sinn, seule l’Allemagne paie pour l’Europe).

En effet, les banques françaises plus exposées que les banques allemandes aux pays du sud, ont bénéficié du soutien à ces pays. « L’Europe n’a pas que sauvé la Grèce avec ses décisions de la semaine passée, mais a surtout sauvé la France, son plus grand créancier et de loin », conclut Hans-Werner Sinn, oubliant encore de citer le cas de l’Irlande, renflouée pour sauver, cette fois, les banques allemandes…

Lire l’article en entier sur la Tribune

Jean-Marc Ayrault annonce une réforme de la CMU : 500 000 bénéficiaires de plus

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé mardi une revalorisation du plafond de ressources pour bénéficier de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), afin de permettre à davantage de personnes d’en profiter. « Le plafond sera révisé de façon à couvrir 500.000 personnes de plus », a-t-il déclaré en clôture de la grande conférence sur la pauvreté. Le plafond est actuellement de 7.934 euros par an et 4,3 millions de personnes en bénéficient.

Le Figaro

Revue de presse et commentaires sur l'actualité