Présidentielle : le FN prêt à parrainer… Mélenchon

L’inverse n’aurait certainement pas été envisageable…


3170150_3_2bad_jean-luc-melenchon-lors-d-un-meeting-de_9e7e15d3e5f98f2938218290579cfb96

C‘est ce qui s’appelle prendre son adversaire au mot. Jean-Luc Mélenchon, à la peine pour récolter les 500 signatures nécessaires pour concourir à la présidentielle, appelle tous les élus «d’où qu’ils viennent» à parrainer sa candidature? Certains cadres du FN sont prêts à lui tendre la main.

Seulement 200 parrainages

«Une fois que nous aurons les nôtres, ça ne me poserait aucun problème d’appeler nos élus locaux à soutenir Mélenchon», assure, sans rire, Louis Aliot, le vice président du parti d’extrême droite et compagnon de Marine Le Pen. Pour la première fois le Front national, qui dispose maintenant d’un maillage territorial d’élus, n’aura aucun mal à sauter la première marche pour se qualifier dans la course de 2017. De quoi le rendre grand seigneur auprès du candidat de la France insoumise qui n’en a, pour l’heure, recueilli que 200.

«Il représente quelque chose»

Continuer la lecture de Présidentielle : le FN prêt à parrainer… Mélenchon

Quand l’acteur François Berléand fait l’expérience de la diversité à l’école publique.

Dans une interview à Paris Match la femme de François Berléand évoque le passage de leurs filles au sein de l’école publique et on devine que les choses ne se sont pas passées comme prévues…


Extrait de l’itw de Paris Match

Peu après la naissance des jumelles, vous aviez fait un choix curieux pour un acteur célèbre : celui de partir vivre en Seine-Saint-Denis…

A.S. Nous voulions inscrire nos filles à l’école publique, pour qu’elles voient des choses qu’aucun discours n’aurait pu leur mettre dans le crâne. La rencontre de l’autre, les différences. La maternelle a été géniale, avant que les choses ne se corsent au cours préparatoire. Du coup, nous avons décidé de réintégrer le centre de Paris.

sc_kw07_08_16berleand323_inside_full_content_pm_v8

Nice : le syndic demande à des retraités de retirer le drapeau français de leur balcon

Au départ le couple de retraités, comme beaucoup de personnes au moment de l’Euro de football, avait planté un drapeau français sur leur balcon de la corniche Bellevue à Nice. Puis avec l’attentat du 14 juillet sur la promenade des Anglais qui a fait 86 morts, ce couple a décidé de laisser ce pavillon en place pour rendre hommage aux victimes.

 

Sauf que ce drapeau tricolore n’était pas du goût de certains de ses voisins.  «Une dame m’a appelée, très vindicative, en exigeant que je l’enlève parce que ça faisait trop franchouillard. Mais j’ai refusé», explique le Michèle dans Nice matin. Quelques jours plus tard, c’est au tour du syndic de lui adresser une courrier lui demandant de retirer le drapeau, «pour éviter tout débordement».  Continuer la lecture de Nice : le syndic demande à des retraités de retirer le drapeau français de leur balcon

À Toulouse, une vingtaine de réfugiés syriens prennent d’assaut un train (Maj: plateaux repas offerts)

Le 15 Septembre

Le train Intercités Bordeaux-Marseille a été bloqué à la gare Matabiau, mardi soir, pendant plus d’une heure – le train est arrivé à 19 h 49. Un groupe de 17 réfugiés syriens a voulu monter dans un wagon sans payer leur billet. Une contrôleuse de la SNCF s’est interposée mais elle a été poussée sans ménagement.

Les membres de la sécurité générale de la SNCF sont intervenus mais sans arriver à faire sortir les voyageurs sans billet. Finalement, la SNCF a affrété trois bus pour que la centaine de passagers puissent poursuivre leur voyage jusqu’à Marseille.

Quant aux réfugiés, ils ont été accueillis pour la nuit dans un wagon. La SNCF leur a même offert des plateaux-repas.

La dépêche du Midi


Le 14 Septembre

Après avoir investi un train mardi 13 septembre à Toulouse, 17 migrants syriens ont été pris en charge par la SNCF. Deux enfants ont même été hospitalisés.

Un Intercités à destination de Marseille a été bloqué, mardi 13 septembre, dans la soirée à la gare Matabiau de Toulouse quand 17 migrants d’origine syrienne ont souhaité monter à bord sans titre de transports.

Ils ont tout d’abord été empêchés d’entrer dans le wagon par une contrôleuse SNCF qui a tenté de les retenir sur les quais. Selon une source policière, celle-ci a été bousculée violemment par certains des réfugiés qui sont alors montés dans le train.

La situation a été rendue compliquée par l’impossibilité de se comprendre, ces voyageurs ne parlant pas français. Cela a forcément conduit à tendre l’atmosphère dans un premier temps, relate-t-on du côté de la SNCF.

Pendant près d’une heure, les 17 Syriens ont refusé de descendre et il a fallu Continuer la lecture de À Toulouse, une vingtaine de réfugiés syriens prennent d’assaut un train (Maj: plateaux repas offerts)

Paris : un homme insulte les militaires et menace de les égorger ainsi que leurs familles

Il a insulté des soldats en faction de l’opération Sentinelle, les a menacé de mort, eux et leurs familles, menacé de les égorger, menacé de tortures…

Ce samedi, un homme de 46 ans était en garde à vue au commissariat du Xe. L’auteur des menaces, qui était alcoolisé au moment des faits, et qui habite l’arrondissement, a été interpellé vendredi soir , à 19 heures par les policiers de Belleville, rue du Buisson-Saint-Louis (Xe), une petite rue perpendiculaire au boulevard de la Villette. L’individu a été formellement reconnu par les soldats. L’un d’eux a d’ailleurs déposé plainte. L’auteur des menaces a également invectivé les policiers « en les menaçant de faire le djihad ».

Le Parisien

États-Unis : attaque à l’arme blanche au nom d’Allah (Màj : revendication de l’EI)

L’attaque à l’arme blanche qui a fait huit blessés samedi soir dans un centre commercial de St Cloud dans l’Etat américain du Minnesota « a été menée par un soldat de l’Etat islamique », a annoncé ce dimanche l’agence Amaq, organe de propagande du groupe Etat islamique.

« L’exécutant des attaques au couteau menées dans le Minnesota hier était un soldat de l’Etat islamique, en réponse aux appels à prendre pour cibles les ressortissants des pays appartenant à la coalition des croisés », indique Amaq. […]

L’Express

Un homme faisant « des références à Allah » a blessé huit personnes samedi soir à l’arme blanche, dans un centre commercial de l’Etat du Minnesota (nord des Etats-Unis), avant d’être abattu par un policier qui n’était pas en service, a annoncé la police.

« Nous avons confirmation qu’il a demandé à une personne au moins si elle était musulmane avant de l’attaquer », a également indiqué Blair Anderson, le chef de la police de St. Cloud, une ville à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Minneapolis, où les faits se sont produits dans le centre commercial Crossroads Center. Continuer la lecture de États-Unis : attaque à l’arme blanche au nom d’Allah (Màj : revendication de l’EI)

Etats-Unis. Série d’explosions

csurrgawaael5yf

Une explosion dans le quartier de Chelsea à New York (Etats-Unis) a fait samedi soir 29 blessés, dont un grave. Mais ce dernier ne serait pas en danger de mort. L’explosion a eu lieu vers 20h30 locales (2h30 en France) sur la 23e rue, entre les 6e et 7e Avenues, un quartier huppé de Manhattan avec de nombreux bars et restaurants, très fréquenté le samedi soir. Selon les médias locaux, l’explosion serait partie d’une poubelle.

Les témoins ont évoqué une violente déflagration, qui a retenti dans tout le quartier. Celui-ci a été bouclé et la station de métro la plus proche fermée. Le maire de la ville Bill de Blasio a indiqué qu’il s’agissait d’une explosion «intentionnelle». « Mais il n’y a aucune preuve à ce stade de lien terroriste pour cet incident », a-t-il ajouté, tout en soulignant que l’information restait «préliminaire». Le nouveau chef de la police new-yorkaise, James O’Neill, a cependant souligné que l’information restait «préliminaire» et que l’unité anti-terroriste du FBI était mobilisée. Continuer la lecture de Etats-Unis. Série d’explosions

Revue de presse et commentaires sur l'actualité