La Grèce et l’Espagne s’apprêtent-elles à s’extraire du cloaque nommé Europe ?

À Bristol où il vit, mon frère a un ami qui travaille dans une grande imprimerie spécialisée dans l’impression des billets de banque. Il lui a récemment révélé que, depuis quelque temps, ils s’étaient mis à imprimer, en très grosses quantités, des drachmes et une autre ancienne monnaie européenne, dont mon frère n’est plus certain absolument qu’il s’agit de la peseta. Étrange, non ?

 

Source : le Blog de Didier Goux

Le collectif de « la Manif pour tous » pourrait appeler les Français à vider leurs Livrets A (vidéo)

Voilà une sage décision, surtout quand on sait que le livret A fait perdre de l’argent à ses épargnants…

– – – – – – – –

Frigide Barjot, porte parole de la « Manif pour tous », souhaite multiplier les actions dans tous les domaines en tapant au porte-monnaie du budget de l’Etat : démensualisation du paiement des impôts, déclaration d’imposition sur papier, retrait sur les livrets A…

Le collectif appelle les Français à déclarer leurs revenus, non plus sur internet (qui simplifiait considérablement la procédure), mais sur papier. Sur le même sujet, les mécontents de l’action du président de la République sur le sujet du mariage pour tous seront également appelés à résilier leur contrat de mensualisation de leurs impôts, et enfin de payer 2 euros en plus du montant réclamé.

Des mesures simples mais qui à l’heure, désormais, du « choc de simplification », compliquent considérablement l’action de la machine fiscale française.

Dernière mesure annoncée : le collectif de la Manif pour Tous envisage également d’appeler les Français à transférer leurs économies placées sur leur livret A vers un autre compte, tous à la même date. On est loin des retraits massifs d’argent qui planent sur Chypre actuellement mais quel que soit le jour annoncé pour cette action, il risque d’être marqué d’une croix « noire » pour les banques françaises…

Economie Matin

Olivier Delamarche et Olivier Berruyer : Qui va payer la dette ?

Olivier Delamarche du groupe Platinium Gestion et Olivier Berruyer , animateur du blog les-crises.fr, étaient invités de 27ruejacob le 19/03/2013 pour débattre de la question : États-Unis, Japon, Union Européenne, qui va payer la dette ?

 
On notera qu’il est fait référence à Maurice Allais, notre seul prix Nobel d’économie, qui était libéral, mais contre l’immigration, contre l’euro et pour le protectionnisme…. et proche du FN.
On notera aussi que ce débat a pour modérateur Jean-Claude Guillebaud. Journaliste au nouvel Obs qui depuis quelques années se rachète une conduite. Dans les années 80 il fut à l’origine, avec Laurent Joffrin et le journal Libération, de l’émission Vive la Crise. Une émission de propagande exceptionnelle, destinée à préparer les français au mondialisme et à la financiarisation que les socialistes mettaient en place. Les canailles ont toujours le talent de faire oublier leurs méfaits….

 

Lyon : Benzema fait don de 3 millions d’euros à une mosquée

L’attaquant de Réal Madrid Karim Benzema aurait fait un don de 3 millions à la construction d’une mosquée dans sa ville natale, Lyon. C’est à la suite d’une information d’un de ses amis qui l’informait qu’une mosquée avait besoin de 6 millions d’euros pour y achever sa construction que le joueur d’origine algérienne, dont la confession est musulmane, n’a pas hésité à faire un don de 3 millions d’euros, soit la moitié de la somme souhaitée.

(…) Le buteur

Rappels : K. Benzema refuse d’être le seul à verser une pension alimentaire à sa grand-mère maternelle, Yamina Benhattab Haddou, qui l’a en partie élevé.

Sortir de la zone euro serait « bien plus facile » pour Chypre, selon un lobby bancaire

L’Institut de la finance internationale (IIF) juge que la meilleure solution pour Chypre serait encore une dévaluation de sa monnaie, mais pour que cela soit possible il faudrait que le pays sorte de la zone euro.

« C’est le premier cas où on peut voir une forme de sortie (de la zone euro, ndlr) comme une possibilité réelle », a déclaré le chef économiste de l’Institut de la finance internationale (IIF), Philip Suttle. Une éventualité qui serait même « bien plus facile » pour un petit pays comme Chypre selon lui. La solution consistant à taxer lourdement les dépôts bancaires supérieurs à 100.000 euros et à faire disparaître la Laïka ne fait pas l’unanimité. Si bien, que ce lobby en prône une autre : la sortie de la zone euro.

Sortir de l’euro pour dévaluer la monnaie

 « Chypre est en train de pâtir de tous les coûts liés (…) à l’euro, sans avoir aucun des bénéfices », a estimé Philip Suttle jeudi, citant la dépréciation des dépôts bancaires et la « dépression » économique qui s’annonce dans le pays. Il considère que la dévaluation de la monnaie de Chypre est inévitable, or en gardant l’euro c’est impossible.

Une sortie de l’euro préférée d’autant plus que l’IIF – qui représente les intérêts de plus de 470 établissements financiers à travers le monde – est inquiet des conséquences du plan de sauvetage chypriote sur les autres banques européennes en difficulté. « Il est quasi certain que cela va augmenter les coûts de financement (…) des banques faibles ou perçues comme faibles », en particulier en Espagne, au Portugal ou en Italie, a indiqué Philip Suttle. « Cela aggrave d’une certaine manière les défis qui attendent ces pays », a-t-il ajouté.

La dette publique de la France atteint un montant record

Le déficit public de la France n’a été ramené en 2012 que de 5,3% à 4,8% du produit intérieur brut (PIB), en dérapage par rapport à l’objectif du gouvernement qui visait 4,5% en accord avec ses partenaires européens, a annoncé vendredi l’Insee.

 

Le dette publique a, elle, continué d’exploser atteignant fin 2012 un nouveau record à 1 833,8 milliards d’euros soit 90,2% du PIB, plus que les 89,9% prévus par le gouvernement, selon l’Institut national de la statistique et des études économiques. Elle s’élevait à 85,8% en 2011.

Le déficit public qui comprend les comptes de l’Etat, des collectivités locales et de la Sécurité sociale a été révisé à 5,3% du PIB en 2011, au lieu de 5,2% d’abord annoncés par l’Insee. Cette révision ajoutée à la recapitalisation de la banque Dexia intervenue en décembre et à une hausse des dépenses expliquent le dérapage.

Dans le détail, les dépenses sont passées de 55,9% du PIB en 2011 à 56,6% en 2012, un taux supérieur aux prévisions du gouvernement (56,3%). Le taux de prélèvements obligatoires est en revanche conforme aux prévisions, à 44,9% du PIB en 2012 après 43,7% l’année précédente, «sous l’effet de la hausse des impôts» (+5,3%), a précisé l’Insee.

Le gouvernement français s’était engagé à réduire le déficit public à 3% du PIB en 2013 mais a reconnu il y a un mois qu’il n’y parviendrait pas. Des discussions sont en cours avec la Commission européenne afin d’obtenir un délai d’un an.

 

AFP

Christiane Taubira tweete contre L’Express

Christiane Taubira, la ministre de la Justice, a explicitement lancé un message assassin sur Tweeter à l’encontre de L’Express mercredi.

Elle n’a que très peu apprécié le dernier article dont elle a fait l’objet par le magazine.

Quatre mariages et un enterrement » est le nom d’une comédie romantique de 1994 réalisée par Mike Newell. En début de semaine, L’Express a décidé d’en écrire un remake français sous forme d’article. Ce dernier, qui s’intitule « Taubira, un mariage et cinq divorces », revient sur les relations personnelles que la garde des Sceaux entretiendrait avec l’un de ses conseillers qualifié de « spécial ». (…)

Suite au tweet assassin de Christiane Taubira, Christophe Barbier, le directeur de la rédaction du magazine, a vivement répondu sur le site du média: « La garde des Sceaux semble nous accuser d’avoir mélangé vie privée et vie publique : il n’en est rien, et la présence de son compagnon au sein de son équipe est un réel problème, comme toujours en de tels cas. Il est donc légitime d’en rendre compte ». Et il a ajouté avec encore plus de virulence : « Il ne suffit pas de briller par son art oratoire durant les nuits de débats à l’Assemblée (…) pour être un grand ministre de la Justice ».

Dans l’article polémique, l’Express a résumé les récents et nombreux départs du cabinet de la garde des Sceaux. Et les a associés à la relation que la ministre entretiendrait avec l’un de ses collaborateurs. L’hebdomadaire a qualifié cette siuation de « mélange des genres ».

Planet

Taubira à Lyon pour le premier opéra de Badinter, huée par les anti-mariage gay

A l’issue de la représentation de « Claude », la ministre de la Justice s’est extirpée péniblement de l’Opéra de Lyon. Escortée par des forces de police supplémentaires, Christiane Taubira est sortie aux alentours de 22h40 par la rue de la République.

Un comité d’accueil de la Manif pour Tous, de 300 à 400 personnes, a profité de sa venue à Lyon pour réclamer le retrait de son projet de loi sur le mariage gay. Lyon Capitale

Du gaz lacrymogène a été utilisé lorsque des jeunes ont tenté de bloquer la voiture officielle de la ministre. Deux ou trois interpellations ont été réalisées. Lyon Capitale

 

 

La Chine ne veut plus de dette UE

OUPS, voilà un os qui risque de coincer…. Et si les russes avaient idées, je n’ose même pas imaginer le résultat.

– – – – – – – – – –

Le fonds souverain chinois a cessé d’acheter de la dette européenne. Gao Xiqing, président de CIC a fait part de ses inquiétudes concernant la crise sur le Vieux continent, il compte cependant y poursuivre d’autres investissements. Le dirigeant s’est également dit toujours très intéressé par l’Afrique.

source

L’eurodéputé vert Cohn-Bendit est-il une nouvelle fois rattrapé par son passé ?

En Allemagne, le libéral‑libertaire Daniel Cohn‑Bendit devait recevoir un prix de la Fondation Theodore Heuss, pour couronner « son combat pour la démocratie et les droits fondamentaux ». Problème : le président de la Cour constitutionnelle fédérale allemande a refusé de remettre le prix et de prononcer un discours.

La raison de ce refus ? D’après son service de presse, « le président ne pouvait associer la Cour de Karlsruhe avec des écrits parlant de la sexualité entre les adultes et les enfants. » Sans doute faisait‑il référence au livre Le grand bazar écrit par Cohn‑Bendit en 1975. Le soixante‑huitard y affirmait : « Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. S’ils insistaient, je les caressais ». Peut‑être, pour le haut magistrat allemand, ces faits juridiquement prescrits sont‑ils moralement imprescriptibles ?

source

Cannes : Elles fraudent pour bénéficier des aides sociales et de l’AME

Une dizaine de salariées interpellées à Cannes et Nice. Avec de faux papiers portugais, elles touchaient des prestations sociales. Avec leurs vrais passeports, elles bénéficiaient de l’aide médicalisée.

C’est sans doute la partie émergée de l’iceberg. Mais les enquêteurs de la Brigade mobile de recherche cannoise ont mis le doigt sur une véritable filière azuréenne clandestine, en interpellant une dizaine de Cap-Verdiens à Cannes et Nice. Depuis plusieurs années, ceux-ci usaient de faux papiers pour obtenir des aides sociales. Et exploitaient leurs vrais passeports pour bénéficier de l’aide médicale d’État réservée aux plus démunis. […]

Nice Matin

Travaux publics : un plan d’urgence en Midi Pyrénées

Les entreprises de Travaux publics en Midi-Pyrénées vont mal : la faute à la crise, qui a notamment pour effet de réduire les budgets d’investissement des collectivités locales, qui constituent d’importants donneurs d’ordres.

La faute aussi à la concurrence venue du sud de l’Europe où la crise, autrement plus sévère qu’en France, pousse les entreprises à s’expatrier pour trouver des marchés. C’est le cas de la société espagnole Comsa SAU qui a, légalement, décroché un marché à Toulouse pour le Tramway et un second à Albi pour réaliser une portion de la rocade. «Ils n’ont pas les mêmes charges que nous, ce qui fausse la concurrence» affirme Pascal Enjalbert, directeur de la société Colas et vice-président de la fédération régionale des travaux publics,qui redoute de «grandes difficultés» en 2014. «On craint en effet une baisse du volume d’activité en raison de la proximité des élections» ajoute-t-il.

Face à cette situation, le Conseil économique et social (Ceser) a, hier lors d’une séance plénière, renouvelé la demande d’une conférence régionale organisée par l’État avec les collectivités territoriales et locales, la métropole de Toulouse et la fédération des travaux publics qui tenait, hier, son assemblée générale. Objectifs : aborder les problèmes de concurrence déloyale et les investissements nécessaires pour l’entretien des réseaux, du patrimoine routier, et ferroviaire.

Tributaires à 74 % de la commande publique, dont 54 % pour les seules collectivités locales, les entreprises de la région ont perdu 3 000 emplois en 5 ans, et 98 d’entre elles ont été mises en procédures collectives depuis un an.

«La filière des travaux publics représente 14 000 emplois dans la région Midi-Pyrénées. De gros efforts ont été engagés pour qualifier les métiers, améliorer les conventions collectives et rendre cette filière attractive. La crise met en péril ces efforts» estime le président du Ceser, Jean-Louis Chauzy, favorable à un plan d’urgence.

L’Eurogroupe achète Chypre avec l’argent des créanciers et l’épargne des déposants !

L’Union bancaire européenne est en train de voir le jour, l’Europe fédérale sous le directoire d’une Allemagne dominatrice vient de poser la première pierre de l’édifice en prenant en otage Chypre, un paradis fiscal classé sur liste noire, un exemple paraît-il !

Le plan de sauvetage chypriote décidé par l’Eurogroupe et le FMI s’articule au travers de l’action de la Troïka, encore une fois. Il suggère de prendre l’argent des créanciers et des actionnaires des banques surendettées, ainsi que celui des comptes de dépôts des déposants / épargnants !

L’Eurogroupe et son président, Jeroen Dijsselbloem, argumentent honteusement en faisant croire aux peuples que ce plan de sauvetage chypriote préserve les contribuables, les citoyens de chaque pays de la zone euro, ce qui est totalement faux et mensonger.

Le contribuable c’est vous, vous êtes un citoyen et notamment client d’une banque. Il faut bien comprendre qu’il y a plus intérêt à spolier (voler) sur votre économie placée sur un compte bancaire (votre épargne) que vous imposer un impôt dérisoire.

L’Eurogroupe veut que le plan de sauvetage qui va être exercé à Chypre sur le compte bancaire des Chypriotes serve d’exemple à l’ensemble des pays dans la zone euro ! Les pays hors-zone euro sont heureux de ne pas avoir cette monnaie unique qui va ruiner les peuples.

Nicolas Doze : « il y a un moment où vous finissez à taper à la même personne ! »

« Je n’y crois pas une seconde, mais pas une seconde que les contribuables européens ne paieront plus pour sauver les banques. De toutes façons les déposants, les épargnants ou les contribuables, il y a un moment où vous finissez à taper à la même personne ! »

« Si une banque doit être mise en faillite, c’est l’autorité de contrôle prudentiel de la Banque de France et le Trésor qui décident. A quel moment la Banque de France va décider le trépas d’un établissement qui est son créancier et qui lui doit de l’argent ? (…) A partir du moment ou vous mettez en risque le fond de garanti des dépôts, vous mettez en risque l’argent du contribuable. »

Revue de presse et commentaires sur l'actualité