Europe : 3 ministres pour offrir les excédents de viande bovine aux réfugiés

Trois ministres de l’Agriculture européens appellent de leur vœux la mise en place d’un « programme humanitaire » à destination des réfugiés, afin de résoudre les problèmes liés aux excédents de viande bovine dans l’UE, selon un communiqué diffusé dimanche.

Cette prise de position a été actée lors d’une rencontre au Mans vendredi entre le ministre français Stéphane Le Foll et ses homologues allemand et polonais, Christian Schmidt et Krzysztof Jurgiel, consacrée à « la situation des différents secteurs qui traversent des difficultés, notamment le lait » et « la viande bovine ».

Face à ces difficultés, « les ministres invitent la Commission européenne à travailler sur la mise en place d’un programme d’aide humanitaire +en nature+ portant sur des produits à base de viande bovine, au bénéfice des pays faisant face à un afflux de réfugiés« , indique le ministère français de l’Agriculture dans ce communiqué. Continuer la lecture de Europe : 3 ministres pour offrir les excédents de viande bovine aux réfugiés

Ramonville-Saint-Agne (31) : 15 mois de prison ferme pour 15 cambriolages en 15 jours

Alors qu’ils travaillaient, dans le cadre d’une enquête toute autre, les policiers de la sûreté départementale ont été intrigués par le manège suspect de deux individus. Ces garçons, fraîchement expulsés du camp de gens du voyage de Montaudranvaient élu domicile impasse Barthe, dans un tout nouveau camp.

Surveillés malgré eux, ils n’ont pas manqué d’attiser la curiosité. Ainsi, ce mardi, les policiers de la brigade de répression des atteintes aux biens les ont suivis jusqu’à Ramonville-Saint-Agne. Trois heures durant, les deux hommes, méticuleux, ont littéralement pillé un pavillon. Meubles, matériel hi-fi, bijoux… ils ont tout vidé.

Razzia dans le Muretain

Continuer la lecture de Ramonville-Saint-Agne (31) : 15 mois de prison ferme pour 15 cambriolages en 15 jours

Aiton (73) : mutinerie en cours à la prison ( Fin de la mutinerie)

Le ministère de la justice vient d’annoncer la fin de la mutinerie à la prison d’Aiton. « Les ERIS (équipes régionales d’intervention et de sécurité), appuyées par les forces de sécurité intérieure, sont intervenues et ont repris le contrôle de la détention.

Les pompiers ont maîtrisé les foyers d’incendie qui demeuraient. Aucun agent n’a été pris en otage ou blessé. La situation a été maîtrisée en 4 heures. » a indiqué le ministère, dans un communiqué, diffusé à 21 h. « L’autorité judiciaire se prononcera sur les suites envisagées. »


 

C’est une mutinerie qui est en cours au centre pénitentiaire d’Aiton, en Savoie, composé d’un centre de détention (peines de durée moyenne en cours d’exécution) et d’une maison d’arrêt (détentions provisoires et courtes peines). Le centre de détention où sont emprisonnés 200 détenus n’est plus sous contrôle.

Les mutins ont caillassé des surveillants qui ont tous été évacués de cette partie de l’établissement où les prisonniers sont livrés à eux-mêmes. Des feux ont été allumés et ont provoqué la fumée qui s’échappe des bâtiments, ils ont été maintenant maîtrisés. Continuer la lecture de Aiton (73) : mutinerie en cours à la prison ( Fin de la mutinerie)

Quand la gauche et les LGBT font la promotion de DAESH contre la Manif Pour Tous

Les mélenchonistes à l’oeuvre:

cu593adw8aakeaj

Le communiste Ian Brossat, élu à FDG à la mairie de Paris,

Des antifas agressent un père de famille de LMPT: On va vous pendre bande de batards

La gauche, la tolérance, la démocratie, la diversité des opinions….

Tandis que la femme et les deux enfants, indemnes, se tenaient à quelques mètres de leur proche pris à partie, la scène a suscité l’indignation de plusieurs contre-manifestants qui se trouvaient là, a constaté le reporter de RT France, qui a filmé la scène en direct sur Facebook Live.

cu57hj7wiaqazcy

Yvelines : les forces de l’ordre attaquées par une centaine de jeunes à Mantes-la-Jolie après un guet-apens

Jets de cocktails Molotov et projectiles : la soirée du samedi 15 octobre a été très chaude à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Appelés vers 22h30 dans la cité du Val-Fourré, dans l’ouest de la ville, pour une fausse alerte à une « voiture brûlée », des policiers ont été pris dans un guet-apens suivi d’échauffourées avec une centaine de jeunes de ce quartier sensible. La mairie annexe du quartier a également été la cible de jets de pierres, rapporte France 3 Ile-de-France.

Ces incidents n’ont pas fait de blessé, ni entraîné d’interpellation dans l’immédiat, selon la police, citée par l’AFP.

Cocktails Molotov contre tirs de Flash-Ball

Arrivés sur place, les agents de la brigade anticriminalité (BAC) se sont retrouvés face à une centaine de jeunes, qui s’en s’ont pris à leur véhicule à coups de jets de projectiles et de cocktails Molotov. « Heureusement, sans parvenir à y mettre le feu », d’après une source policière, cité par l’AFP. Les renforts appelés par les policiers ont reçu le même traitement.

Continuer la lecture de Yvelines : les forces de l’ordre attaquées par une centaine de jeunes à Mantes-la-Jolie après un guet-apens

“Entre Juppé et Sarkozy, plutôt que de choisir entre la peste et le choléra, il faut choisir le remède”

Atlantico : Vous participez dimanche 16 octobre à la Manif pour tous contre la loi Taubira sur le mariage homosexuel et les « nouvelles offensives contre la famille et la société ». Que faut-il entendre par-là ?

Marion Maréchal Le Pen : Le mariage et l’adoption homosexuels ont constitué la réforme la plus médiatique mais de nombreuses attaques beaucoup plus pernicieuses continuent d’être menées contre la famille et la filiation. Je pense au système des mères porteuses, aujourd’hui interdit en France, mais dont le recours à l’étranger est facilité par le gouvernement à travers une circulaire : la circulaire Taubira qui oblige la retranscription à l’état civil français d’un enfant né d’une mère porteuse à l’étranger. Une décision identique de la Cour européenne des droits de l’homme n’a pas fait l’objet d’appel de la part du gouvernement français alors qu’il en a encore la possibilité jusqu’au 21 octobre.

C’est ainsi une véritable incitation au contournement de la loi française qui est menée par le gouvernement. De même, une circulaire punissant les gynécologues orientant leurs patientes vers l’étranger pour recourir à une PMA sans père a été abrogée récemment. Par ailleurs, les attaques fiscales contre la famille n’ont cessé de se multiplier sous ce quinquennat. Enfin, la lutte contre l’apprentissage de la théorie du genre à l’école est une bonne raison supplémentaire de manifester. Et que l’on ne me dise pas que cela n’existe pas, Christian Estrosi cette semaine a fait voté en commission plénière de nombreuses subventions pour des actions dans les lycées de PACA prônant la théorie du genre.

Marine Le Pen ne semble pas vouloir vous suivre sur cette question. Quel est l’objet de votre désaccord concrètement ? Et votre position trouve-t-elle des alliés chez les cadres du parti ?

La seule divergence sur cette question a relevé de la participation ou non aux manifestations. A l’origine, il faut se souvenir que Frigide Barjot refusait de donner la parole aux élus du FN quant elle la donnait à tous les autres, il y avait donc de bonnes raisons pour que Marine Le Pen, eut égard à l’importance de son rôle politique, n’accepte pas de se faire traiter de la sorte.

Je rappelle que l’opposition à la loi Taubira a été votée à l’unanimité en bureau politique, que cette opposition apparaissait déjà dans le programme présidentiel de 2012 et que le Front national est le seul parti à avoir défendu sans tergiverser l’abrogation de cette loi.

Cet été, des divergences ont pu être observées entre vous et Marine Le Pen, notamment sur la loi travail. Si le FN a fustigé le projet de loi qui, selon lui, pourrait « précariser les salariés », vous avez avec Gilbert Collard déposé 25 amendements qui allaient dans un sens plutôt libéral. Comprenez-vous les personnes qui s’interrogent sur un risque de division pendant la campagne présidentielle ? Que souhaitez-vous leur répondre ?

Continuer la lecture de “Entre Juppé et Sarkozy, plutôt que de choisir entre la peste et le choléra, il faut choisir le remède”

Course poursuite à Paris, un homme tué par balle

L’un des deux passagers du scooter a ouvert le feu sur une voiture, tuant le passager, selon des sources policières. Ils ont pris la fuite.

Dans la nuit de samedi à dimanche, « deux hommes circulant en scooter ont ouvert le feu sur un bar à chicha » rue de Crimée dans le 19e arrondissement de Paris, selon des sources policières, confirmant une information de Franceinfo. Deux autres hommes les ont alors pourchassés en voiture. Ils ont alors renversé le scooter avenue Jean-Jaurès. L’un des deux passagers du scooter a ouvert le feu sur la voiture, tuant le passager, selon les mêmes sources. Les deux agresseurs ont pris la fuite.

Le parquet de Paris a saisi la brigade criminelle d’une enquête pour assassinat, selon une source judiciaire.

Source

Paris : une fusillade fait un mort dans le 19e arrondissement

Un règlement de comptes sanglant s’est déroulé dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 octobre, rue de Crimée, dans le 19e arrondissement de Paris, selon les informations de franceinfo. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour assassinat. La brigade criminelle de la police judiciaire parisienne est chargée de l’enquête.

A 2h15, deux hommes à scooter ont ouvert le feu et visé à plusieurs reprises la vitrine d’un bar à chicha du quartier. Ils ont ensuite pris la fuite, avant d’être pourchassés par deux hommes en voiture.

Quelques centaines de mètres plus loin, les conducteurs de la voiture ont percuté le scooter et l’ont fait tomber. L’un des deux passagers du scooter a ouvert le feu en direction de la voiture, blessant mortellement l’un des occupants du véhicule. Ils ont ensuite pris la fuite à pieds.

France TV Info

Revue de presse et commentaires sur l'actualité