Maroc: 90% des demandes de visas pour la France acceptées

Le ministre marocain des Affaires étrangères et son homologue français Alain Juppé à Rabat, le 9 mars 2012

Lu dans Au fait Maroc (extrait):

« Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Dine El Otmani et son homologue français, Alain Juppé, ont plaidé vendredi à Rabat pour une coopération triangulaire Maroc-France-Afrique à travers le développement de programmes d’action en Afrique.(…)Le chef de la diplomatie française a, en outre, annoncé que 90 % des demandes de visas déposées dans les différentes représentations consulaires françaises au Maroc, ont été acceptées, assurant que la France veillera à alléger encore les procédures d’obtention de visas« suite

Dans la même logique Alain Juppé a fait acheter un terrain par la mairie de Bordeaux afin de le mettre à disposition d’un islamiste marocain, Tareq Oubrou, qui se réfère dans ses ouvrages aux plus extrémistes des juristes hanbalites (Ibn Tayymiya, Ibn Qayyim Al-Jawziyya) et au fondateur des Frères Musulmans Hassan al-Banna.

Le PCF et l’épuration en France.

Mélenchon, pour qui le PCF n’a pas de sang sur les mains, manipule l’histoire. Jusqu’ici aucun média n’a réagi à ses propos négationnistes. Comme il ne trouvent d’ailleurs rien à dire sur son programme indigent. Alors on va rafraîchir la mémoire du petit père sans peuple et celle des communistes !
Sur Sud Radio, le 7 mars, Karim Hacène animait une émission consacrée aux épurations pendant la Libération. Il recevait l’un des auteurs du livre « Ainsi finissent les salauds » qui ont travaillé sur les débuts de la lutte armée menée par le Parti communiste à l’aide des Bataillons de la jeunesse à l’automne 1941 (Le Sang des communistes, 2004). ils sont aussi à l’origine d’un certain nombre de révélations sur la police politique du PCF entre 1941 et 1943 (Liquider les traîtres, 2007).

Entre le 20 août et le 22 septembre 1944, près de quarante corps sont repêchés dans la Seine, à Paris et ses alentours. Tous les corps portent au cou, attaché par une cordelette de soie, le même pavé de grès, pas assez lourd, semble-t-il, pour lester correctement les cadavres. Qui sont ces hommes et ces femmes ? Qui sont les tueurs ? Dans la tourmente de la Libération de Paris, toutes les hypothèses peuvent être formulées. Jean-Marc Berlière et Franck Liaigre ont mené l’enquête, qui à l’époque, n’alla jamais à son terme. Ils ont retrouvé les identités des victimes et remonté le cours de leurs vies. Tous les chemins les ont conduits à l’Institut dentaire, sinistre centre clandestin de séquestration et d’exécution, ou plus de deux cents personnes furent incarcérées et torturées entre le 20 août et le 15 septembre 1944. Qui tenait ce centre ? La Milice ? La Gestapo ? Non, des « FTP » de la dernière heure qui profitèrent de ces troubles journées pour régler quelques comptes sanglants. Comme dans Liquider les traîtres, Berlière et Liaigre ont réussi à conjuguer avec talent la rigueur historique et le souffle romanesque.

Première partie (présentation du livre):

durée:45mn

[audio:http://www.prechi-precha.fr/wp-content/mp3/epuration1.mp3]

Deuxième partie (Débat):

durée: 45 mn

[audio:http://www.prechi-precha.fr/wp-content/mp3/epuration2.mp3]

Plus de 6 500 médecins algériens ont émigré en France

En 5 ans de présidence, Sarkozy a été incapable d’augmenter le numerus clausus  afin de mettre un terme à l’immigration des médecins étrangers sur notre territoire.

Aujourd’hui l’Algérie, comme bien d’autres pays Africains, déplore ce phénomène migratoire qui affaiblit  son système de santé. En 2006 déjà,  le syndicat des Padhue avait tiré la sonnette d’alarme…. et Sarko le petit n’a rien fait. Pire, il a aggravé la situation en laissant ces médecins immigrés travailler en dessous des salaires pratiqués par les médecins nationaux. Et oui, ça sert à ça l’immigration: à peser à la baisse sur les salaires.

Plus de 6 500 médecins algériens ont émigré en France

La France attire les médecins algériens. Plus de 6 500 médecins algériens ont quitté le pays pour travailler en France ces dernières années en raison de la faiblesse des salaires et des mauvaises conditions de travail, a déclaré ce lundi 12 mars à l’APS, le Professeur Louisa Chachoua, du CHU Nafissa Hamoud (ex-Parnet), à Alger.

Le professeur s’exprimait en marge de la signature d’un accord de coopération dans la Santé entre l’Algérie et la France, à l’occasion de la visite à Alger de la secrétaire d’État française à la santé, Nora Berra. Mme Chachoua a indiqué que souvent, des médecins fraîchement sortis des écoles de médecine sont envoyés dans les régions de l’intérieur du pays où «les conditions de travail ne sont pas réunies, ce qui les pousse à émigrer vers la France».

Le Pr Chachoua a ajouté que les médecins algériens acceptaient de travailler en France avec des salaires bas ne dépassant les 3 000 euros par mois. «Ce salaire dépasse celui d’un professeur dans un CHU, en plus les médecins travaillant en France bénéficient de formations qui leur permettent d’améliorer leurs connaissances», a-t-elle dit.

Le Pr Chachoua a déploré le recours par le gouvernement à l’importation de praticiens étrangers pour combler le déficit national en médecins spécialistes. «Ces étrangers touchent des salaires élevés en devises. Les médecins algériens ne refuseront pas de travailler dans les régions enclavées si le gouvernement leur offre des salaires élevés», a-t-elle fait remarquer.

TSA

Poutine mate des dirigeants d’ industries voraces

Poutine est parvenu à faire plier les oligarques qui avait usurpé le pouvoir en Russie pendant la présidence de Boris Eltsine. C’est ce qui explique que les russes continuent à lui faire confiance. Car, n’en déplaise à nos éditorialistes français, Poutine est l’un des hommes politiques russe le plus apprécié de l’histoire de ce pays.

Dans cette vidéo Poutine met au pas des patrons voyous….


Quand Poutine mate des dirigeants d' industries… par kyuss1994

zemmour: Poutine aurait quand même gagné.


Eric Zemmour : "Poutine aurait quand même gagné !" par rtl-fr

Schengen: Sarkozy manipule les électeurs et recycle son discours de 2007 ! (vidéo)

Extrait d’une Tribune libre de Karim Ouchikh, conseiller politique à la Liberté d’expression de Marine Le Pen

(…) A son habitude, Nicolas Sarkozy vient de manipuler délibérément l’opinion publique française.

A la suite d’un accord inter-gouvernemental intervenu entre les ministres de l’Intérieur de l’Union européenne, jeudi 8 mars, nul n’ignore que les Etats, poussés en cela par leurs opinions publiques respectives, ont repris la main sur les modalités de gestion de l’espace Schengen. Désormais, en cas de fortes pressions migratoires, des mesures de sauvegarde (mécanismes d’alerte, rétablissement temporaire des contrôles aux frontières nationales,..) pourront être rétablies à l’initiative, non pas de la Commission européenne, mais des gouvernements. Quoique notoirement insuffisant, puisque qu’il prive toujours les Etats de la plénitude de leurs compétences dans le domaine migratoire, cet accord constitue un début de « gouvernement politique de Schengen ».

Évidemment, la nouvelle fut dissimulée aux Français par un Nicolas Sarkozy qui entendait tout bonnement exploiter l’information à des fins électorales, lors de son meeting de Villepinte. La manœuvre est grossière et nul ne sera dupe de la suite des évènements : dans les jours à venir, le chef de l’Etat ne manquera pas de s’attribuer le mérite personnel d’une décision collective prise voici plusieurs jours.

Décidément, Nicolas Sarkozy est prêt à tout pour conserver les clés de l’Élysée, y compris à abuser sciemment de la crédulité des Français pour tenter de les convaincre de son volontarisme politique. N’est-ce pas là la marque congénitale d’une faiblesse personnelle, chez un candidat qui, manifestement, voit s’éloigner peu à peu la confiance que nos compatriotes avaient jadis placée en lui ?


Schengen : Sarkozy s'inspire de son discours de… par LeNouvelObservateur

Lire l’article complet

Présidentielle 2007: Kadhafi aurait financé Sarkozy

Selon un document consulté par Mediapart, le marchand d’armes Ziad Takieddine, organisateur en 2005 et 2006 des visites de Nicolas Sarkozy et de ses proches en Libye, aurait mis en place les « modalités de financement » de sa campagne présidentielle de 2007 par le régime de Kadhafi, en lien avec Brice Hortefeux, alors ministre des collectivités locales, et Saïf al-Islam. Un montant de 50 millions d’euros, une banque suisse et un compte à Panama sont évoqués dans ce document.

Les accusations de financement de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy avaient été, à quelques jours de l’intervention occidentale de mars 2011, proférées par Mouammar et Saïf al-Islam Kadhafi.

Le fils du dictateur avait alors notamment déclaré à la chaîne Euronews: «Il faut que Sarkozy rende l’argent qu’il a accepté de la Libye pour financer sa campagne électorale. C’est nous qui avons financé sa campagne, et nous en avons la preuve. Nous sommes prêts à tout révéler.»

Mediapart.fr

François Hollande admire le terroriste et premier président d’Algérie Ben Bella (rediff du 13 mars 2012)

Addendum: Ben bella vient de mourir… François Hollande est en deuil.

« Un Français mort, c’est un Arabe libre », écrivait le philosophe sermonneur  Jean-Paul Sartre dans la préface du livre de l’anticolonialiste Frantz Fanon,  » Les damnés de la Terre« .

Cette phrase de Sartre montre parfaitement l’état d’esprit dans lequel se trouvait la gauche française lors de la décolonisation, et particulièrement pendant la guerre d’Algérie. Elle apporta un soutien considérable aux indépendantistes, et se rendit complice des pires atrocités commises par le FLN et l’ALN.

Cette proximité avec les terroristes algériens a fait naitre de véritables amitiés, comme celle qui lie aujourd’hui François Hollande à Ahmed Ben Bella. Ce dernier est l’un des co-fondateurs du FLN. Il  est  très fortement soupçonné d’être l’instigateur de plusieurs attentats commis  en Algérie et en France au début de la guerre.
En 1962, il devient le premier président de l’Algérie indépendante. Un président sans partage qui instaurera un régime de terreur visant à faire fuir les peids-noirs et à réprimer les communautés harkis et kabyles… ainsi que ses opposants politiques. C’est notamment à partir de cette période que beaucoup de civils européens seront enlevés et portés disparus. L’historien Jean-Jacques Jordi tente, dans son dernier ouvrage  » les disparus civils européens de la Guerre d’Algérie », de lever ce tabou qui plombe encore l’histoire de la guerre d’Algérie. Partisan d’un socialisme teinté de référence à l’islam, Ben Bella suscitera l’intérêt de nombreux militants gauchistes français qui viendront en Algérie comme coopérants avant de fuir le pays au moment du renversement de Ben Bella par l’armée et Boumédienne, le 19 juin 1965.

Alors que les bals de Vienne sont montrés du doigt par les média-mensonge, alors qu’il n’est même plus envisageable de citer un poème de Brasillach, on aimerait qu’un journaliste un peu courageux ( en existe-t-il  vraiment dans ce pays?) pose la question suivante à François Hollande:

Où avez-vous sympathisé avec Ahmed Ben Bella ? Aux réunions de l’Internationale socialiste, où l’ancien président algérien siégeait aux côtés de Laurent Gbagbo, Hosni Moubarak, Ben Ali et autre Mouammar Kadhafi ?

Et est-ce en raison de ces nombreuses amitiés avec des représentants du FLN que François Hollande souhaite faire repentance et s’excuser pour son passé colonial de 132 ans en Algérie

France 5: les risques sanitaires de l’abattage rituel ! (vidéo)

Comme nous le signalions en juin 2011 et en février dernier, l’abattage rituel présente des risques sanitaires. Et ce petit documentaire de quelques minutes le confirme. Ce mode d’abattage favorise la contamination de la viande par la bactérie E. coli. On décompte une centaine de morts infantiles par an. Les pouvoirs publics sont au courant de la situation, mais ne font rien. Certains chercheurs avaient soulevé le problème à l’occasion de la mort du jeune Benjamin suite à un repas pris dans un restaurant de la chaine Quick, dont on sait qu’elle se fournit majoritairement en viande Halal. À l’époque, très peu de journalistes ont eu le courage de faire le lien.

Cette situation est connue par les pouvoirs publics. En refusant d’intervenir, le gouvernement a volontairement mis en danger la vie des gens… mais, dormez tranquille, selon l’UMP, le PS, les verts, et le front de gauche il n’y a pas de problème avec le Halal.

voir tous nos articles sur le halal

Marine Le pen et Florian Philippot réagissent aux déclarations du meeting de Sarkozy

Ce week-end, le pantin de l’Élysée a tenu un meeting à 3 millions d’euros l’enfumage. Après avoir jeté un coup d’oeil sur une enquête réalisée par Ipsos-Logica Busines Consulting pour Le Monde (2-3 mars 2012) qui relève qu’une majorité de Français veut que la France redevienne souveraine et retrouve son pouvoir de décision, le président du « toujours moins d’emploi » a entonné la chanson des patriotes en allant comme d’habitude piller le programme de Marine Le Pen. !
Il n’y a qu’un malheur pour les gogos de l’UMP, c’est que Sarkozy l’américain est le président qui a fait voter par le parlement, un traité constitutionnel que les français avait rejeté lors d’un référendum. C’est lui qui a accepté les conditions du MES et du traité que les chefs d’États européens s’apprêtent à signer dont la conséquence sera la suppression de notre souveraineté budgétaire. Et en ce qui concerne Schengen, Sarkozy avait une occasion magnifique pour convaincre les autres états européen de revenir sur ce texte à l’occasion des arrivées de tunisiens à Lampedusa. Il ne l’a pas fait. Il est tellement convaincu par ce qu’il dit qu’il y a encore une semaine, il refusait de mettre cette proposition dans son programme. Sarkozy est un homme sans colonne vertébrale idéologique. Son seul souhait est de ne pas se faire éjecter dés le premier tour d l’élection présidentielle. Alors il cherche à créer un faux clivage entre l’UMP et le PS, même sur des sujets où ils partagent les mêmes idées. Mais ses propos résonnent comme un constat d’échec et en reprenant à son compte les idées du Front National que toute la caste s’échine à dénoncer, il leur donne du crédit.

Marine Le Pen a raison, sarkozy est à l’image de ce qu’est devenue notre société: cynique, sans scrupule et sans honneur. Un peu comme le petit journaliste BOBO du Point qui aboie dans la deuxième partie de l’émission qui suit. Il est inculte. Une tare très répandue dans le milieu journalistique parisien… c’est même pour ça qu’ils sont embauchés ces crétins. Ce qui leur tiens lieu de déontologie ?: être fort avec les faibles et faibles avec les forts.

En 2012, libérez-vous de vos chaines !

Voir la deuxième partie: IVG de confort, Halal,

Réaction de Florian Philippot, directeur stratégique de la campagne de Marine Le Pen, sur BFM TV:

La Libye de BHL et Sarkozy abandonnée à son sort

Ce devait être le grand succès international du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Mais la Libye post-Kadhafi semble inexorablement basculer dans l’impasse. L’annonce surprise, mardi, par des chefs de tribus et de milices de l’est du pays, de l’autonomie de la région de Cyrénaïque a fait l’effet d’une bombe. « La région fait le choix du système fédéral », ont affirmé devant des milliers de personnes près de 300 miliciens et chefs de tribu. Ceux-ci ont désigné un Conseil intérimaire, composé de portefeuilles aussi importants que le Pétrole ou la Défense. À la tête de la nouvelle entité baptisée Cyrénaïque, qui s’étend de la frontière égyptienne à Syrte (centre-nord), a été nommé Ahmed Zoubaïr, cousin de l’ancien roi Idriss al-Sénoussi, renversé par Kadhafi en 1969

Problème, cette proclamation n’est pas valable. Depuis la chute du dictateur, le pouvoir libyen est exclusivement entre les mains du Conseil national de transition (CNT), dont la mission est d’organiser fin juin l’élection d’une Assemblée constituante. Seule celle-ci pourra ensuite rédiger la nouvelle Constitution, qui définira le statut des régions. Pour l’heure, le CNT demeure fermement opposé à l’autonomie de la Cyrénaïque, qui possède près des trois quarts de la richesse pétrolière du pays. Son président Moustapha Abdel Jalil n’a d’ailleurs pas tardé à signifier son rejet catégorique, menaçant même de recourir à la force pour décourager toute ambition fédérale à l’est.

« Retour 50 ans en arrière »

« Nous ne sommes pas préparés à une division de la Libye », a-t-il dit, Continuer la lecture de La Libye de BHL et Sarkozy abandonnée à son sort

Eva Joly : « L’UE doit faire pièce à la puissance des Etats »

On peut reprocher beaucoup de choses à Eva Joly, mais pas son manque de franchise. La prochaine allié d’un éventuel gouvernement pS a déclaré ce que n’osent pas avouer Bayrou, SarKozy et Hollande: Il faut en finir avec la Nation au profit d’un gouvernement supra-national dans le cadre d’une Europe fédérale.

Au moins ça a le mérite d’être clair. Amis électeurs vous serez prévenus !

« Je suis la seule à porter un véritable projet européen, celui d’une Europe fédérale. » Devant un public largement europhile, celui des étudiants de Sciences-Po et des associations parties prenantes des Etats généraux de l’Europe, Eva Joly a martelé ce mot – « fédéralisme » – que François Bayrou avait refusé car « trop polysémique ».

Déplorant « l’infinie faiblesse des institutions européennes », la candidate d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a plaidé pour un renforcement du pouvoir du président de la Commission, « qui doit aussi présider le Conseil ».

L’idée étant de « faire pièce à la puissance des pays qui composent l’Union ».

Le Monde

Revue de presse et commentaires sur l'actualité