Espagne : Vaste coup de filet anti-terroriste à Barcelone

Une opération anti-terroriste a débuté tôt ce mardi matin à Barcelone.

Ce mardi matin, vers 6 heures, les Mossos d’Esquadra ont démantelé une cellule djihadiste à Barcelone qui était en capacité de mener une attaque selon La Vanguardia.

La police catalane a confirmé sur Twitter qu’elle effectuait six perquisitions dans les villes de Barcelone et d’Igualada.

Cesare Battisti : l’ancien activiste d’extrême-gauche arrêté en Bolivie

L’ensemble de la presse parle de militant ou d’activiste d’extrême gauche. Or Battisti a été jugé par contumace pour terrorisme par la justice italienne.

Il s’agit donc d’un terroriste, et non d’un simple militant victime des méchants fascistes. Rappelons aussi qu’avant son jugement Battisti a toujours dit être fier de sa jeunesse d’extrême gauche dans un groupe terroristes.

ALERTE : L’OR DE LA BANQUE DE FRANCE N’EST PLUS SANCTUARISÉ

Sarkozy avait déjà taper dedans (1).  Les français élisent des escrocs au service des mondialistes et leurs banques. Ils jouent avec patrimoine de la France sans jamais en rendre compte.

1: https://www.lepoint.fr/economie/cour-des-comptes-quand-sarkozy-liquidait-un-cinquieme-du-stock-d-or-de-la-france-08-02-2012-1428657_28.php


Article de Philippe Herlin.

Au mois de novembre, la presse, et GoldBroker, ont annoncé la création d’un marché de l’or à Paris, qui associe la Banque de France et la banque américaine JP Morgan. La nouvelle n’a pas fait beaucoup de bruit ni l’objet de commentaires, mais il est temps d’y revenir en y apportant un nouvel éclairage, et des révélations.

Commençons par préciser qu’il ne s’agit pas d’un marché de l’or au sens classique, c’est-à-dire qui coterait le Napoléon et le lingot, les deux supports privilégiés du métal précieux en France. Ce type de marché a existé, de 1948 à 2004, mais son volume d’échange trop faible, à cause d’une fiscalité plus lourde que dans les autres pays européens, l’a amené à disparaître.

Comme l’explique un article bien informé de la Revue Banque, le stock d’or de la Banque de France va être « mobilisé » pour garantir des « swaps or contre devise » (contrats d’échanges or contre devises) et du « leasing d’or » (location d’or). Pour l’instant, seules les autres banques centrales de la planète pourront faire usage de ces produits Continuer la lecture de ALERTE : L’OR DE LA BANQUE DE FRANCE N’EST PLUS SANCTUARISÉ

Gilets jaunes : éclats de grenades, brûlures, membres arrachés… retour sur 82 blessures graves

«Libération» a épluché et vérifié des centaines de photos, vidéos ou déclarations, notamment à partir du recensement du site Désarmons-les, un collectif «contre les violences d’Etat», afin de dresser un profil des manifestants blessés gravement lors des huit week-ends de mobilisation des gilets jaunes.

(…)

Blessures retenues : les membres arrachés, les organes ayant perdu leur fonction principale, les os fracturés, les pieds et jambes incrustés de bouts de grenades, les brûlures graves, mais aussi toutes plaies ouvertes au niveau de la tête. Ainsi, les hématomes, parfois exceptionnellement vastes, causés par des tirs de lanceur de balles de défense (LBD) ou des coups de matraques n’ont pas été comptabilisés. Enfin, nous n’avons gardé que les cas où nous pouvions identifier la victime, soit par son prénom ou parce que nous avions suffisamment d’images d’elle.

De ces 82 blessés graves, dont l’âge varie entre 15 et 80 ans, on remarque que la très grande majorité sont des hommes. Dix femmes, toutes touchées à la tête, ont été recensées. Parmi elles, on compte Zineb, l’octogénaire morte, ainsi que Fiorina, une étudiante de 20 ans éborgnée par un tir de lanceur de balles de défense (LBD), selon ses proches, en plein visage. Cette arme – fortement critiquée pour les dégâts qu’elle peut causer et dont le Défenseur des droits, Continuer la lecture de Gilets jaunes : éclats de grenades, brûlures, membres arrachés… retour sur 82 blessures graves

Gilets jaunes : Un policier dénonce la logique répressive des CRS et du régime Macron

Guerre culturelle : faut il encore diaboliser la Nouvelle Droite ?

Reportage de la chaine Sputnik France : « A Paris s’est installée une librairie, qui a fait scandale dans les plus grands médias. Qualifiée d’« extrême droite », elle est plus exactement la dernière émanation de la Nouvelle Droite, une mouvance mise à l’index depuis un demi-siècle. Qu’est-ce donc ? Faut-il la faire taire ? Edouard Chanot a mené l’enquête. »

https://www.youtube.com/watch?v=BVYIGPSLl9Y

Revue de presse et commentaires sur l'actualité