Villeurbanne : Un agent d’un bureau de poste poignardé par un client

Un agent d’un bureau de poste de Villeurbanne a été poignardé par un client ce mercredi en fin de matinée.

Il était environ 11h45 ce mercredi matin, quand un client se présente au guichet de la Poste de Charpennes, du cours Emile Zola à Villeurbanne (Rhône). Selon la direction de la Poste, «le client souhaitait faire un retrait d’argent à la caisse du bureau. L’opération n’ayant pu aboutir a donc été annulée par le guichetier.» Le client mécontent s’est emparé de pièces comptables et est sorti. Deux agents de la Poste l’ont suivi pour récupérer les papiers et c’est à ce moment-là que l’homme a sorti un couteau et a frappé un jeune agent âgé de 23 ans.

Le client s’enfuit aussitôt, mais pris en chasse par des témoins, il a pu être repéré et interpellé par la police. L’agent de la Poste de Villeurbanne était lui, en milieu d’après-midi, au bloc opératoire.

Le Progrès

« Je préfère mille fois serrer la main de Marine Le Pen que d’un responsable du Front de gauche qui défile à côté des drapeaux du Hamas et du Hezbollah

« Je préfère mille fois serrer la main de Marine Le Pen que d’un responsable du Front de gauche qui défile à côté des drapeaux du Hamas et du Hezbollah

(..) Les juifs se tournent-ils dorénavant vers le Front national, parti dont le fondateur a déjà été condamné pour propos antisémites ? « Il n’est pas question que le FN nous instrumentalise », s’agace Joël Mergui, président du Consistoire français. Et, si des estimations internes à la communauté chiffrent à environ 8% le vote frontiste en 2012, cela demeure moins que la moyenne française. « Je préférerais dire que c’est un groupe politique comme le FN qui me fait peur plutôt qu’un mouvement religieux comme l’islam, assure Jonathan-Simon Sellem, créateur du site sioniste JSS News, proche de la droite israélienne. Mais ce n’est pas le cas.

Le problème, c’est que, quand Marine Le Pen dit « il fait beau », tout le monde se sent obligé de dire « il pleut ». »

« Je préfère mille fois serrer la main de Marine Le Pen que d’un responsable du Front de gauche qui défile à côté des drapeaux du Hamas et du Hezbollah », jure l’avocat et dirigeant du Crif Gilles-William Goldnadel. Tandis que les syndicats, des partis à la gauche de la gauche, tels le Nouveau Parti anti-capitaliste ou les communistes, ainsi que des membres du PS, comme les députés Razzy Hammadi et Alexis Bachelay, inquiètent la communauté juive par leurs positions jugées trop pro-palestiniennes, le discours du Front national cadre mieux avec les aspirations de certains amis d’Israël. « Quand l’Algérie marque un but, il y a des incidents dans la rue, se désole un jeune juif. Pour certains d’entre nous, la France n’a plus d’identité, ce pays est mort. »

La demande de Louis Aliot Lire la suite

Vandalisme de la basilique à Thonon-les-Bains: « Il s’agirait d’un jeune musulman »

Vandalisme de la basilique à Thonon-les-Bains: « Il s’agirait d’un jeune musulman »

Mardi 5 août à Thonon-les-Bains, un peu avant 8 heures, un homme d’une trentaine d’années a commis en quelques minutes de très importants actes de vandalisme à l’église Saint-Hippolyte et dans la basilique Saint-François-de-Sales contiguë : avec une force peu commune, l’individu a renversé et cassé deux autels, les candélabres et les lutrins, détruit des statues, arraché un tabernacle, tordu une croix en bronze massif, défoncé une porte de sacristie et même abîmé des vitraux.

Les dégâts, particulièrement impressionnants, se chiffreront assurément en milliers d’euros, le mobilier touché datant souvent des XVIIIe et XIXe siècles.

Un bénévole qui travaillait à ce moment-là dans la basilique a prévenu la police, et des agents sont venus interpeller le forcené pour le placer en garde à vue. Pour l’heure, ses gestes n’ont pas encore reçu d’explication même s’ils ont tous les aspects d’une crise de démence, peut-être mystique. Selon le curé Le Tué, il s’agirait d’un « jeune musulman », mais la piste du mobile religieux doit encore être confirmée.

Tous les offices à Saint-Hippolyte et Saint-François-de-Sales sont donc suspendus jusqu’à dimanche (le mariage devant être célébré samedi côté église le sera finalement Lire la suite

Les fautes politique se payent par les peuples.

Les fautes politique se payent par les peuples.
Très bonne chronique vidéo de Gollnisch. J’ignorais qu’il était le petit fils du ministre de la troisième républiqueÉmile Flourens. Ce qu’il dit sur la première guerre mondiale est très intéressant, et les critiques qu’il formule contre la politique étrangère menée par Sarko et Hollande sont plus que judicieuses.

voir son intervention au parlement européen sur la politique américaine en Irak.

Bébé trisomique en Thaïlande: L’affaire se double d’une histoire de pédophilie

Oh, le joli monde enchanté de la gauche progressiste et pierre Bergé.

——–

L’affaire se complique plus encore avec les dernières révélations de la presse australienne…

L’affaire du bébé trisomique né d’une mère porteuse thaïlandaise et abandonné par les parents australiens n’en finit pas de rebondir. Après les accusations de la mère porteuse lundi puis la réponse des parents ce mardi, les médias australiens révèlent désormais que le père a été condamné par le passé pour des agressions sexuelles sur mineures. 20 Minutes revient sur la chronologie de l’affaire.

1. La mère porteuse accuse les parents

La mère porteuse de 21 ans, Pattaramon Chabua, accuse le couple d’avoir emmené la fillette, bien portante, et laissé sur place son frère jumeau à cause de sa trisomie. Elle explique avoir accepté en échange de plus de 10.000 euros de porter l’enfant, résultat de la fécondation d’un ovule d’une donneuse thaïlandaise par l’homme australien. Après que les tests ont révélé la trisomie 21 du garçon, l’agence qui a servi d’intermédiaire lui a dit que les parents voulaient qu’elle avorte, a-t-elle expliqué. Mais elle a refusé. «L’agent a dit que le couple paierait pour l’avortement (…). Mais nous sommes dans un pays bouddhiste, ils ne comprennent pas. Si j’avais avorté, j’aurais été arrêtée, parce que c’est comme tuer quelqu’un», a-t-elle ajouté. Elle a également assuré à l’AFP que les Australiens avaient vu les deux bébés, allongés côte à côte à l’hôpital après son accouchement.

2. Les parents se défendent et accusent à leur tour la mère

Dans un communiqué diffusé par une amie et publié dans un journal de leur ville de résidence, Bunbury, le couple affirme avoir été informé des problèmes de coeur de l’enfant mais pas de sa trisomie. «Gammy était très malade à la naissance. On a dit aux parents biologiques qu’il ne survivrait pas, qu’il avait au mieux un jour à vivre», écrit cette amie. L’accouchement devait par ailleurs avoir lieu dans un grand hôpital international de Thaïlande mais la mère porteuse s’est rendue dans un autre établissement, violant ainsi l’accord passé avec les parents biologiques, selon le journal Bunbury Mail. L’accord rompu, le couple n’avait plus en principe aucun droit sur les enfants. La Thaïlandaise de 21 ans, déjà mère de deux enfants, a néanmoins accepté de leur confier la fillette, ajoute le quotidien. «Les parents biologiques étaient effondrés de ne pouvoir emmener le garçon avec eux (…) mais en restant ils prenaient le risque de perdre aussi la fillette», soutient l’amie.

3. Les médias australiens évoquent le passé pédophile du père

Lire la suite

De nouveaux affrontements entre migrants à Calais

Des affrontements ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi dans la zone portuaire de Calais. Au moins trente personnes ont été blessées.

Pour la deuxième nuit consécutive, des affrontements ont éclaté entre migrants à Calais. Dans la nuit de lundi à mardi, au moins une trentaine de personnes ont été blessées dans ces affrontements entre migrants africains dans la zone portuaire de cette ville du Pas-de-Calais.

Une bagarre au moment de la distribution des repas. En début de soirée, en plein centre-ville, une bagarre avait déjà éclaté entre une centaine de Soudanais et d’Erythréens, au moment de la distribution des repas. Au moins une trentaine de personnes avaient déjà été blessées. Puis, ces affrontements « ont repris après le repas et se sont déplacés sur la zone du port, pendant une bonne partie de la soirée et de la nuit. La police a du s’interposer », selon la préfecture du Pas-de-Calais.

Des policiers pour s’interposer. Vers 4 heures du matin, environ 300 migrants étaient encore en train de se bagarrer aux abords du terminal ferry. Un important dispositif policier a été mis en place pour « s’interposer entre les différents camps. Une heure plus tard, vers 5 heures, la situation semblait tenue par les policiers ».

Des affrontements dimanche. Ce n’est pas la première fois que Calais est le théâtre de Lire la suite

En 2015, les États-Unis investiront 19 millions de dollars dans la Garde Nationale Ukrainienne

Non content d’avoir favorisé l’émergence d’un califat en Irak, d’avoir financé des rebelles islamistes en Syrie, d’avoir livré le Kosovo à des fascistes, les États-Unis ont clairement décidé de tout mettre en œuvre pour faire tomber Poutine. Pour ça ils installent leurs forces en Ukraine avec l’assentiment de l’UE.
Il serait temps que les peuples européens se réveillent.

———–

En 2015, les États-Unis investiront 19 millions de dollars dans la Garde Nationale Ukrainienne

En 2015, les États-Unis investiront 19 millions de dollars dans la Garde Nationale Ukrainienne

L’année prochaine, les États-Unis prévoient de dépenser 19 millions de dollars dans la formation de la Garde Nationale Ukrainienne, a annoncé le Pentagone vendredi.

« Le Département de Défense et le Département d’État ont informé le Congrès de notre intention d’allouer 19 millions de dollars de fonds de réserve de la sécurité globale dans la Lire la suite

Mare-Nostrum (Italie) : 93.323 clandestins secourus depuis janvier

Depuis le début de l’année, 426 interventions de secours ont été réalisées dans le cadre de l’opéraion Mare-Nostrum et 93.323 clandestins ont été secourus.

En 2013, il y avait eu 95 interventions et 2.586 secourus.

Ces chiffres, qui datent du 30 juillet, ont été révélés dans un rapport de la Ministre de la Santé, Beatrice Lorenzin.

Ce que fait la Marine militaire « est une grande opération de santé publique pour l’Italie et l’Europe », a déclaré la Ministre italienne.

C’est pourquoi elle a décidé de « décerner la médaille d’Or du mérite de la santé publique à la Marine militaire italienne lors d’une cérémonie publique ».

Corriere (traduction libre Fdesouche)

Emeutes antijuives : sidération et hypocrisie de la République

Emeutes antijuives : sidération et hypocrisie de la République

Texte de G.Faye

Après les émeutes de guérilla urbaine de Barbès et de Sarcelles, au cours desquelles, aux scènes de pré-guerre civile, d’incendies, de pillages, de vandalisme, se sont ajoutées, pour la première fois au grand jour et de manière intense, des violences nommément antisémites, le pouvoir, avec une sidérante hypocrisie, fait semblant de découvrir une situation nouvelle. En réalité, cela fait longtemps que le feu couve, que tout le monde sait et se tait : la ”communauté” arabo-musulmane, entrainant à sa suite d’autres populations immigrées, notamment africaines et turques, développe un antisémitisme ouvert qui passe de plus en plus des paroles aux actes. Ce mouvement est, en outre, suivi par une extrême gauche (qui mord sur le PS et les syndicats) dont l’ ”antisionisme” est souvent un faux nez et qui renoue, hypocritement et de manière refoulée, avec l’antijudaïsme de gauche des XIXe et débuts du XXe siècle.

Analysons la situation : 1) Les habits neufs de l’antijudaïsme. 2) Antijudaïsme islamique structurel. 3) Une République dépassée par les événements. 4) Les résidus de l’antijudaïsme de droite. 5) Extrême-gauche et antisémitisme. 6) L’avenir est sombre mais ouvert.

Les habits neufs de l’antijudaïsme

Fait marquant : pour la première fois, depuis la dernière guerre, en France, le ”pays des Droits de l’homme”, on a assisté à ce qu’il faut appeler des pogroms, ou des débuts de pogroms. Des commerces juifs ont été dévastés et incendiés par des  jeunes arabo-musulmans, ces chéris intouchables, protégés, excusés, par une partie de la classe politique et de l’intelligentsia.  Sans les forces de l’ordre, des synagogues auraient été incendiées. Plus tard, dans un quartier de Paris où existe une forte communauté juive, des ”bandes ethniques” ont écumé les rues en se livrant à des menaces et des agressions, et ce en dehors de toute manifestation.

En Allemagne aussi, bien que beaucoup moins intensément qu’en France, des slogans directement antijuifs ont été remarqués lors des manifestations contre l’intervention israélienne à Gaza. Les auteurs en étaient, à côté de l’extrême-gauche pro palestinienne et de quelques néonazis folkloriques, des immigrés turcs. Pas étonnant depuis que le régime semi dictatorial d’Erdogan se rapproche en douceur de l’islamisme.

Élément notable : les débuts de pogroms et les scènes de guérilla urbaine précités n’ont donné lieu qu’à très peu d’interpellations et encore moins de condamnations lourdes. Pis encore : les manifestations, interdites, n’ont pas été dispersées dès leur début. Ce qui ruine toute l’autorité de l’État français. On a l’impression qu’à chaque émeute urbaine, sous n’importe quel prétexte, provoquée par la jeune population d’origine immigrée à majorité musulmane, la réponse policière et judiciaire est d’une (in)explicable faiblesse. En réalité, la ”République”, surtout depuis qu’elle est aux mains de l’État socialiste, tremble de peur devant les populations islamisées.

Comme je l’ai démontré dans mon essai La nouvelle Question juive (Éditions du Lore), l’antijudaisme (appelé aussi antisémitisme) repart de plus belle mais sur de nouvelles bases, à la fois arabo-musulmane et d’extrême gauche, sous le paravent de l’antisionisme. S’y agrège une frange minoritaire de ”l’extrême droite”, celle qui a suivi Dieudonné, ce dernier ayant obtenu du fait de ses spectacles antisémites une importante notoriété et une sympathie populaire, en dépit de son manque de talent.

Les manifestations contre l’action militaire israéliennes sont un prétexte. Le but est les Lire la suite

Fusillade meurtrière à Dunkerque (Maj le suspect interpellé en belgique)

L’homme soupçonné d’avoir tué lundi en fin d’après-midi un couple et leur fille de 40 ans, à Grande-Synthe, près de Dunkerque (Nord), a été interpellé dans la soirée en Belgique, a annoncé le procureur à l’AFP.

Le suspect, un quadragénaire français « qui serait l’ex-conjoint de la fille, a été interpellé par la police belge » après avoir « manifestement tenté de se donner la mort par absorption de médicaments » et a été hospitalisé, a indiqué Eric Fouard, procureur de la République de Dunkerque.

——–

 Fusillade meurtrière à Dunkerque

Un automobiliste a ouvert le feu sur une voiture lundi à Grande-Synthe, près de Dunkerque, tuant deux septuagénaires et leur fille.

Un automobiliste a ouvert le feu sur une voiture ce lundi en fin d’après-midi à Grande-Synthe, près de Dunkerque. Un septuagénaire et sa fille de 40 ans ont trouvé la mort sur le coup. L’épouse de la victime, grièvement blessée, a succombé à ses blessures quelques heures plus tard, à l’hôpital.

La fusillade a eu lieu sur la voie publique, devant la salle des fêtes municipale, l’Atrium, place du Marché à Grande-Synthe, en fin d’après-midi, a indiqué à l’AFP Eric Fouard, procureur de la République à Dunkerque. « De nombreux témoins présents sur place ont vu la scène de très près. Il y a même des photos de l’agresseur, un homme qui aurait été aperçu descendant de sa voiture et tirant sur l’autre véhicule », a quant à lui déclaré le maire (PS) de Grande-Synthe, Damien Carême, qui s’est dit « pantois devant un tel événement ».

Immigration : la police s’alarme de l’arrivée massive de clandestins

Rappel :

 Immigration : la police s’alarme de l’arrivée massive de clandestins

INFO LE FIGARO – Une réunion de crise s’est tenue à Nice à la suite d’une note confidentielle de la Police aux frontières alertant sur l’entrée en France, via la frontière italienne, d’un grand nombre d’illégaux érythréens.

La pression de l’immigration clandestine devient intenable à la frontière entre la France et l’Italie. C’est ce que révèle un document confidentiel dont Le Figaro a eu connaissance. Il émane de la direction zonale sud de la Police aux frontières (PAF). Il s’agit du «compte rendu» d’une «réunion exceptionnelle» qui s’est tenue, le 9 juillet dernier, à la préfecture des Alpes-Maritimes, «provoquée», est-il précisé, par le «phénomène migratoire érythréen». Le préfet des Alpes-Maritimes en personne, Adolphe Colrat, a présidé cette réunion. Elle rassemblait une trentaine d’agents de haut rang, dont des chefs de service de Menton, Nice, Marseille, Toulon, Avignon, et jusqu’aux Alpes-de-Haute-Provence. Des responsables locaux de la gendarmerie, des douanes et de la SNCF étaient également conviés.

Leur constat se veut clinique. Tout part d’un «état statistique des migrants par voie maritime en Italie»: «Entre le 1er janvier et le 30 juin 2014, 61.591 migrants irréguliers ont débarqué en Italie, ils n’étaient que 7913 pour la même période en 2013, et seulement 4301 pour les six premiers mois de l’année 2012. Les Érythréens représentent 31 % de ces migrants (18.282). Les Syriens arrivent en seconde position, avec 10.371 (17 %).»

La suite? «Ce sont les répercussions en France, et nous les vivons maintenant», explique un agent de la Police aux frontière de la zone sud. Le rapport du 9 juillet indique ainsi que «les migrants en provenance de la Corne de l’Afrique et du Soudan sont au nombre de 5757 au 30 juin 2014. Il s’agit principalement d’Érythréens (ou de personnes se déclarant érythréens), pour 5235 (d’entre eux), soit 91 % des personnes interpellées».

Un flux jamais vu depuis le printemps arabe

Le compte rendu, remonté jusqu’au cabinet du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, précise que «la pression migratoire sur la frontière avec l’Italie s’est accentuée à partir du début du mois d’avril 2014. 694 Érythréens étaient interpellés contre seulement 68 interpellations entre janvier et mars 2014. Les interpellations progressaient de + 165 % au mois de mai (1845) et encore de 43 % au mois de juin (2628). Au total, pour le premier Lire la suite