« L’Europe se suicide », affirme l’auteur britannique Douglas Murray

(Traduction Fdesouche)

Dans le débat sur les problèmes de l’immigration et sur l’identité de l’Europe, l’auteur et journaliste britannique Douglas Murray a fait exploser une sorte de bombe littéraire, comme le dit le Daily Mail.« L’Europe se suicide. Ou du moins ses dirigeants ont décidé de commettre un suicide, » écrit-il dans l’introduction de son nouveau livre « The Strange Death Of Europe » (« L’étrange mort de l’Europe ») […]

Cela conduira à ce que […] l’Europe ne sera plus l’Europe, et que les peuples d’Europe perdront le seul endroit dans le monde qu’ils pouvaient appeler patrie, assure Murray (37 ans) dans son livre publié début mai. Les élites européennes ont soutenu l’immigration massive en Europe, affirme-t-il.

Selon l’auteur, il y a deux raisons à cela. D’une part, les dirigeants politiques européens ont sciemment contribué à l’immigration massive des peuples vers l’Europe et ont « rempli des villes du nord froides et pluvieuses avec des gens portant des vêtements adaptés aux contreforts des montagnes du Pakistan ou aux tempêtes de sable des pays arabes». D’autre part, il pense que les élites intellectuelles et culturelles de l’Europe, y compris celles du Royaume-Uni, ont perdu confiance dans la foi, les traditions et la légalité. Les élites ont détourné leur regard de ces valeurs chrétiennes historiques, dont les électeurs attendent que les hommes politiques les défendent. Continuer la lecture de « L’Europe se suicide », affirme l’auteur britannique Douglas Murray

On ouvre la porte et on a un mur d’hommes devant nous à qui on doit demander la permission de sortir.

Moi qui croyais que les bobos adoraient la diversité…. ha,ha… et ces cons iront voter Mélenchon, ou Hamon… ne les plaignons pas et foutons-nous de leur gueule.
Je vais même aller plus loin: j’espère que toutes les connasses qui votent à gauche se retrouvent un jour dans la situation de ne plus jamais pouvoir sortir de chez elles à cause de la diversité qu’elles auront contribué à installer.

Marine Le Pen : « Ce retour à la souveraineté monétaire inquiète les Français, ça va être un débat »

Emission intégrale:

Marine Le Pen n’a pas exclu lundi un départ de Florian Philippot du Front national, estimant que son bras droit « irait au bout de ses convictions » et quitterait la formation d’extrême droite si elle ne défendait plus pour la sortie de l’euro.

Alors que la position de M. Philippot sur la sortie de l’euro a suscité des remous en interne, le numéro trois du parti, Nicolas Bay, dénonçant même un « chantage », la présidente du FN a dit sur franceinfo: « Je ne prends pas les propos pour du chantage ».

« Il exprime une conviction qui est une conviction forte et après tout, il ira au bout de ses convictions ! » a-t-elle poursuivi à propos des déclarations de M. Philippot. « Si, demain, les adhérents du FN décidaient qu’on doit Continuer la lecture de Marine Le Pen : « Ce retour à la souveraineté monétaire inquiète les Français, ça va être un débat »

Des Algériens témoignent : « La ville de Grigny (91) , elle ne fait pas partie de la France »

Vu sur Fdesouche

La Grande Borne à Grigny (Essone), une cité de 13 mille personnes où la police ne rentre que pour faire des rafles et interpeller des jeunes. Dans cette cité, les Algériens sont pratiquement la première communauté et nous sommes partis à leur rencontre, « Nos enfants sont harcelés, tabassés et provoqués en permanence par les policiers français. »

Merci à kentinbrooklynny

Avec son projet de traiteur Saveurs d’Exil, cette Toulousaine veut aider les demandeurs d’asile

À Toulouse, Emilie Germain veut lancer une activité de traiteur solidaire, avec des demandeurs d’asile en cuisine. L’un des enjeux est de financer les démarches du droit d’asile.

D’ici quelques mois, les Toulousains pourront peut-être commander leurs repas à domicile, découvrir de lointaines saveurs et faire une bonne action. Tout cela, en même temps !

C’est en tout cas l’ambition qui se cache derrière le projet d’Émilie Germain, dynamique éducatrice de 33 ans : une activité de traiteur solidaire, assurée par des demandeurs d’asile et dont les bénéfices serviraient à financer les démarches juridiques pour l’obtention de ce droit.

Aider les demandeurs d’asile à reprendre la main sur leur vie Continuer la lecture de Avec son projet de traiteur Saveurs d’Exil, cette Toulousaine veut aider les demandeurs d’asile

Sylvain Tesson sur l’Islam, le métissage, le multiculturalisme

Les abrutis de ONPC devraient lire Lévy Strauss. Bien qu’ayant fait le tour du monde, le plus célèbre ethnologue a toujours critiqué l’islam (1) et a fortement rejeté le multiculturalisme. Jean Raspail écrivain-voyageur et antropologue a visité plus de pays que les trois ravis de France 2. Lui aussi est un militant anti-immigration, et un observateur désenchanté de la disparation de notre civilisation au profit d’un Islam conquérant qu’il exècre. Sylvain Tesson a d’ailleurs rédigé une préface à l’un des derniers livres de Raspail… les grands esprits trouvent toujours un lieu pour se rencontrer mais c’est rarement un plateau de télé.

(1)
CLAUDE LEVI-STRAUSS : « LL M’A FALLU RENCONTRER L’ISLAM POUR MESURER LE PÉRIL QUI MENACE LA PENSÉE FRANÇAISE

Strasbourg (67) : Inauguration de la 3ème mosquée construite depuis 2012, d’autres sont à venir

La mosquée Arrahma de Strasbourg a été officiellement inaugurée ce vendredi après-midi en présence des élus dont le maire Roland Ries, des responsables religieux et d’une délégation qatarie. Après la prière du vendredi effectuée dans l’ancienne mosquée, les fidèles ont convergé vers la nouvelle mosquée sise avenue Racine au cœur du quartier de Hautepierre pour assister à la cérémonie.

Cette mosquée est l’aboutissement de quatre années de travaux. La surface totale de 2000 m² est repartie entre la mosquée, le centre culturel et le parking : Noyau central : De 1500 m², il est composé Continuer la lecture de Strasbourg (67) : Inauguration de la 3ème mosquée construite depuis 2012, d’autres sont à venir

Paris : au 4, place de la Chapelle, les habitants en veille contre le deal

Derrière la façade Art Déco du 4, place de La Chapelle (XVIIIe), la copropriété est au bord de la crise de nerfs. Dans ce secteur où les femmes se sentent en insécurité, et où la préfecture de police et la Ville de Paris ont annoncé vendredi des mesures pour lutter contre les trafics en tous genres, l’immeuble est plus particulièrement devenu, au fil des années, le repaire de consommateurs de drogue et de vendeurs. « Parfois jusqu’à 10 ou 11 d’entre eux occupent le hall, soupire une habitante de l’immeuble. D’ailleurs les portes ont été cassées pour rendre l’accès plus facile. Les stupéfiants sont cachés dans l’immeuble ».

Pour parer à ces intrusions quotidiennes, la copropriété a décidé d’agir. Elle a fait appel à un vigile, moyennant 3 000 € mensuels, qui, dès ce lundi, surveillera chaque soir les accès de 17 heures à 3 heures du matin… En attendant son arrivée, les habitants ont organisé samedi soir, une veille nocturne. Et ont dû chasser un Continuer la lecture de Paris : au 4, place de la Chapelle, les habitants en veille contre le deal

Oui, Najat Vallaud-Belkacem a bien imposé la réforme de l’orthographe

(…)Ce qui importe pour les élèves, c’est bien l’application soudaine de ces rectifications dans leur classe ou dans leurs manuels en 2016.

En 2008, sous un ministère de droite donc, les nouveaux programmes faisaient de l’orthographe révisée « la référence » en primaire et demandaient aux professeurs, pour l’enseignement de la langue française, d’en tenir compte (seulement). Mais, de fait, les programmes eux-mêmes ne respectaient pas les rectifications de 1990 : on y trouve 238 fois le mot « maître » (et apparentés) avec l’accent circonflexe qui devait pourtant disparaître ! Et, de fait encore, les éditeurs scolaires n’ont pas appliqué ces rectifications.

Mais en 2016 et pour la première fois, les rectifications orthographiques sont appliquées par les programmes eux-mêmes et la consigne devient la même en primaire et au collège (« L’enseignement de l’orthographe a pour référence les rectifications orthographiques publiées par le Journal officiel de la République française le 6 décembre 1990 »). Ce n’est d’ailleurs pas sans mal : les deux premières versions des programmes ne respectaient pas les rectifications, preuve de leur caractère artificiel, et il a fallu une relecture attentive de la troisième et dernière version des programmes pour qu’elles soient enfin appliquées.

(…) Marianne


ONPC – France 2 – 20/05/17 Continuer la lecture de Oui, Najat Vallaud-Belkacem a bien imposé la réforme de l’orthographe

Salafistes Français, ils vivent à Birmingham dans un quartier à 95% musulman surnommé « Peshawar »

De plus en plus de Français qui pratiquent un islam rigoriste viennent s’installer dans cette ville du centre de l’Angleterre, là où les restaurants halal, les salles de prières et les niqabs sont légion.

Voilà un an que Karim a quitté Gennevilliers avec Dounia, sa jeune femme, qui porte désormais le niqab – ce voile intégral couvrant le visage à l’exception des yeux –, et ses quatre enfants. On les avait croisés en mars dernier, au lendemain des attentats de Londres dans un salon de thé de Small Heath, ce quartier de Birmingham à 95% musulman, où se côtoient, sans forcément se mélanger, les 73 nuances de l’islam.

Née en France, Dounia est d’origine marocaine. Ses parents sont peu Continuer la lecture de Salafistes Français, ils vivent à Birmingham dans un quartier à 95% musulman surnommé « Peshawar »

Jean-Yves Camus : « Sans une stratégie d’union des droites, le FN est encore loin du pouvoir »

FIGAROVOX.- Alors que les législatives approchent, Marine Le Pen n’a toujours pas véritablement pris la tête de la campagne de son parti. Peut-elle vraiment conduire l’opposition à Emmanuel Macron, comme elle le disait au moment de la présidentielle?

Jean-Yves CAMUS.- « Il existe une différence importante entre le fait d’incarner arithmétiquement la première force d’opposition, ce qui est à ce stade le cas du FN, et incarner, aux yeux des électeurs, l’alternance la plus souhaitée. Sans une stratégie d’union des droites, dont la mise en œuvre ne dépend d’ailleurs pas que de lui, le FN est encore loin du pouvoir. Parce que le mode de scrutin législatif limite le nombre des sièges qu’il peut gagner à un seuil inférieur à son poids réel. Mais aussi parce que, face à une recomposition politique visant a dépasser le clivage droite-gauche, celui qui sera à la tête de l’opposition doit se situer résolument à droite, pas «ailleurs». »

(…)

Le Figaro

revue de presse et commentaires sur l'actualité