Belfort : 3 mois de prison avec sursis et 7.500 euros requis contre Christine Tasin (Maj)

Addendum:


Procés de C.Tasin : le procureur (l'État… par prechi-precha

[Extraits d'un très long article paru sur Riposte Laïque]

Le procès de Christine se déroulait au tribunal de Grande Instance de Belfort, ce mercredi 2 juillet, suite à la plainte de trois associations musulmanes. Des précautions de sécurité avaient été prises, et plusieurs amis avaient fait le déplacement depuis Paris pour protéger au mieux la présidente de Résistance républicaine, des fois que quelques personnes aient eu des intentions malveillantes à son encontre.

Le procès devait commencer à 11 heures, et, par sécurité, nous avions choisi de rentrer à 10 heures 30, avec l’avocat de Christine, Maître Joseph Scipilliti…

Nous avons eu droit pendant de longues heures au jugement de trois délinquants, dont nous n’évoquerons pas les origines, pour attaque à main armée dans un prieuré, avec violence physique contre un moine âgé de 76 ans. On entendait avec intérêt le palmarès du meneur, multirécidiviste, déjà 24 fois condamné.

Pendant une interruption de séance, un avocat local vint voir Christine et Pierre, et, très amicalement, leur fit savoir qu’ils sont très lus dans le milieu judiciaire. Il les encouragea à continuer le combat de Riposte Laïque et félicita Christine de son action à Belfort. Il les informa que la précédente mairie socialiste avait été virée aux dernières élections, et que l’organisation de l’abattoir halal en plein centre-ville, près d’un hôpital, avait pesé lourd dans la défaite de cette équipe….

A 14 heures 30, à l’heure du verdict du premier procès, arrivent les amis des « plaignants », au nombre de 30, dont la voilée de service, derrière Olivier Benamirouche, militant pro-palestinien local qui fut l’interlocuteur le plus virulent à l’encontre de Christine, en ce jour d’octobre 2013….

Quatre plaintes ont été déposées. Le président reprend un à un les fameux propos de la vidéo.

Christine et son avocat contestent une transcription. Alors que les plaignants certifient Lire la suite

Média Complices : les questions très embarrassantes de Jean-Pierre Elkabbach à Sarkozy enflamment Twitter.

Jean-Pierre Elkabbach (Europe 1), qui interviewait déjà Valéry Giscard d’Estaing lorsqu’il était à l’Elysée, a donné sa pleine mesure mercredi, lors de son interview de Nicolas Sarkozy aux côtés de Gilles Bouleau (TF1).


EXCLUSIF – Nicolas Sarkozy : « Je suis… par Europe1fr

Une fois de plus, ses questions ont été plus embarrassantes pour la profession de journaliste que pour l’interviewé. Voici l’intégralité de ses interventions :

  • « Comment vous réagissez au principe et à la longueur de la garde à vue ? Elle a été exceptionnelle : quinze-seize heures avec les policiers. Vous étiez sans avocat. Quelle est votre réaction ? »
  • « Donc il faut bien expliquer aux Français qu’il y a eu d’abord les seize heures avec les policiers, et à partir d’une 1, 2 heures du matin, pendant deux heures, une interrogation par deux juges… »
  • « Est-ce que vous pensez que les chefs d’accusation contre vous étaient déjà anticipés ? Qu’elles avaient décidé avant de vous voir ? »
  • « Là, on assiste à la revanche des “petits pois”… [terme employé par Nicolas Sarkozy pour qualifier les magistrats et que vient de rappeler Gilles Bouleau, ndlr] »
  • « Ce soir est-ce que vous demandez, est-ce que vous réclamez de nouvelles juges, moins militantes selon vous ? »

Lire la suite

Droits de l’homme : l’Ukraine pointée du doigt par Human Right Watch

bhl-sul

03/07/2014 – KIEV (NOVOPress via Bulletin de réinformation)
La nouvelle n’aura pas défrayé la chronique dans la presse occidentale, et pour cause. Car c’est en effet l’Ukraine, et non la Russie, qui se voit pointée du doigt par l’ONG Human Right Watch  dans un rapport paru hier.

En cause ? La répression tous azimuts menée par l’Etat ukrainien à l’encontre des régions indépendantistes de l’est du pays. Tirs de mortiers, recours à l’artillerie et à l’aviation : on est bien loin des frappes chirurgicales, et les chiffres sont éloquents (en Une, copie d’écran d’une vidéo du bombardement par l’aviation ukrainienne, hier, du village de  Kondrashovka dans l’est de l’Ukraine).

Sur un bilan actuel de 356 morts, 257 sont des civils, dont 14 enfants. Le rapport de l’organisation internationale devrait cependant rester lettre morte. L’Ukraine n’étant pas signataire des statuts de la Cour pénale internationale, des poursuites ne pourraient être engagées qui sur intervention expresse du conseil de sécurité des Nations unies.

Argelès-sur-Mer : deux jeunes femmes violées par une bande

Deux jeunes femmes, 19 et 20 ans, ont été victimes d’un viol collectif dans la nuit de lundi à mardi à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), selon une information du quotidien Midi Libre. Les enquêteurs de la brigade de gendarmerie d’Argelès recherchent d’éventuels témoins, assistés par la brigade de recherches de Céret, à qui les investigations ont été confiées

Le deux jeunes femmes, originaires de Lyon et en vacances à Argelès, ont été agressées vers 3 h 30 du matin, par une bande de garçons, en plein coeur de la station balnéaire. L’une d’elles a eu la force d’appeler les secours avec son téléphone portable.

A l’arrivée des secours, les deux victimes étaient entièrement dévêtues. En état de choc, elles ont été évacuées vers le centre hospitalier de Perpignan, où elles ont subi des examens qui confirment les viols. Leurs vêtements, retrouvés plus tard, font l’objet d’expertises.

Les agresseurs, mais aussi d’éventuels témoins sont activement recherchés par les enquêteurs.

Source

Enquête ouverte sur la vidéo d’un supporter qui brûle un drapeau algérien

Voir aussi : Des Franco-algériens brûlent un drapeau français pour tous les fils de pute de france

Et aussi :Drapeau algérien brûlé : réaction de Marion Maréchal Le Pen (vidéo)

Aucune association ni aucun homme politique n’a jusqu’ici porté plainte contre les supporters algériens qui ont remplacé les drapeaux français par des drapeaux algériens au fronton des mairies. Aucune association ni aucun homme politique n’a jamais porté plainte contre les supporters franco-algériens qui ont à de multiples reprises brûlé le drapeau français.
Vos élus, comme les associations anti-racistes financée par vos impôts, ne sont pas là pour protéger la paix civile mais pour imposer leur idéologie Grand Remplaciste avec la complicité totalitaire des média.

La préférence étrangère c’est maintenant.

——

Alors que la France fêtait la qualification des Bleus pour les quarts de finale de la Coupe du monde lundi soir, un supporter s’est fait filmer en train d’enflammer un drapeau algérien à Bourges. La vidéo en ligne depuis ce mardi provoque un tollé sur la toile, une enquête a été ouverte pour incitation à la haine raciale.

Une enquête a été ouverte pour « incitation à la haine raciale »

Ce geste suscite depuis un tollé avec la mise en ligne de la vidéo sur la toile. Il intervient dans un climat politique tendu après les débordements liés à la victoire des Fennecs la Lire la suite

Drapeau algérien brûlé : réaction de Marion Maréchal Le Pen (vidéo)

Voir aussi : Des Franco-algériens brûlent un drapeau français pour tous les fils de pute de france

Et aussi : Enquête ouverte sur la vidéo d’un supporter qui brûle un drapeau algérien

La député FN réagit à l’image d’un supporter français qui brûle un drapeau algérien. Elle condamne cet acte mais s’étonne que les associations anti-racistes ne réagissent pas quand il s’agit d’un drapeau français.


Drapeau algérien brûlé : réaction de Marion… par prechi-precha

Affaire des écoutes : Sarkozy mis en examen.

Extrait d’un article du journal Le Monde

Après dix-huit heures de garde à vue, Nicolas Sarkozy a été mis en examen, dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 juillet, pour « corruption active », « trafic d’influence » et « recel de violation du secret professionnel ». Peu avant, son avocat, Me Thierry Herzog, et un haut magistrat de la Cour de cassation, Gilbert Azibert, avaient eux aussi été mis en examen.

(…)

Les magistrates, qui mènent leurs investigations dans la plus grande discrétion, enquêtent sur un réseau d’informateurs susceptible d’avoir renseigné les proches de M. Sarkozy, voire l’ancien président de la République lui-même, dans les procédures judiciaires pouvant le menacer, en particulier le dossier Bettencourt.

C’est à la faveur de l’enquête sur un possible financement libyen de la campagne présidentielle victorieuse de M. Sarkozy, en 2007, que des interceptions téléphoniques opérées en janvier et février 2014, ont révélé des faits troublants : l’ex-président et son avocat semblaient ainsi très renseignés sur l’avancée des travaux de la Cour de cassation, alors saisie de la procédure Bettencourt. Par ailleurs, il apparaît aussi que les deux hommes se savent placés sur écoute, au point d’acheter en toute discrétion, sous un nom d’emprunt, des téléphones portables. D’où l’incrimination de « violation du secret de l’instruction ».

(…)

SARKOZY APPARAÎT COMME LE « DONNEUR D’ORDRES »

Si le contenu des écoutes téléphoniques entre M. Sarkozy et Me Herzog est extrêmement embarrassant pour les deux hommes, leur implication n’est pas la même. L’ancien président apparaît comme le « donneur d’ordres », bénéficiaire final des informations obtenues, son avocat jouant davantage les intermédiaires. En effet, c’est Me Herzog qui est en liaison régulière avec M. Azibert. Les deux hommes se connaissent depuis de longues années. L’avocat rendant compte ensuite à M. Sarkozy. De fait, M. Sarkozy, lorsqu’il évoque M. Azibert, parle de « notre ami », suggérant une grande proximité avec le haut magistrat. Lire la suite

Nouvelle réforme en droit des étrangers : création du titre de séjour pluriannuel

Un projet de loi sur l’immigration devrait être présenté, mi-juillet en conseil des ministres, par le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve. Ce projet de réforme prévoit essentiellement la création de titres de séjour pluriannuels. Cette réforme a été annoncée en 2013 et a été préparé par Manuel Valls, à l’époque ministre de l’intérieur.

Ce futur projet de loi propose notamment la mise en place d’un nouveau titre de séjour pluriannuel, valable quatre ans, délivré après un an de séjour régulier en France. Cette carte de séjour permettra justement de limiter les passages en préfecture aux ressortissants étrangers. (…)

Juritravail

konk11

Un internaute filme sa rue à Paris : Violences, vendeurs à la sauvette, insultes et grand remplacement (vidéos)

Un internaute filme de chez lui la rue Dejean à Paris dans le 18ème. ( voir sa chaine sur Youtube.) Au menu violence, pick-pocket, laxisme sécuritaire, abandon politique et grand remplacement.

Le 17/12/2011

Les vendeurs à la sauvette sont toujours rue Dejean Paris 18. Metro : Chateau Rouge.
Contrefaçon (sacs, vêtements, DVD) , produits de blanchiment de la peau (interdits à la vende en France) sont vendus en toute impunité.

Le 30/12/2011

Trois officiers de police passent dans la rue, les vendeurs à la sauvette ont rangé leur marchandise. Les policiers ont à peine fait quelques mètres que la marchandise est réinstallée.

Le 14/01/2012

Trois CRS sont au bout de la rue. Cela n’inquiète pas les vendeurs à la sauvette.

Le 08/03/2014

Très bon exemple du jeu du « chat et de la souris » entre les vendeurs à la sauvette de la rue Dejean et la police. Ce jeu dure depuis plus de 4 ans !!!!!

le 26 juin 2014

Circulation impossible dans la rue. Toujours les mêmes vendeurs à la sauvette. Une nouvelle fois je me suis fait insulter et bousculer en essayant de rentrer chez moi. Cette situation est insupportable !!!!!

le 30 juin 2014

Encore une bagarre entre pick-pocket et vendeurs à la sauvette. Voilà la violence dans la rue.