Sarkozy entre en campagne sur l’identité et l’islam

1608222005300091

Nicolas Sarkozy sera candidat à la primaire de la droite en vue de l’élection présidentielle de 2017, et l’annonce dans un ouvrage, Tout pour la France, qui paraîtra mercredi.

Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, annonce sa candidature à la primaire de la droite en vue de la présidentielle de 2017, dans un livre Tout pour la France, à paraître ce mercredi, a indiqué son entourage à l’AFP ce lundi.

« J’ai décidé d’être candidat à l’élection présidentielle de 2017. La France exige qu’on lui donne tout. J’ai senti que j’avais la force pour mener ce combat à un moment si tourmenté de notre histoire », écrit ainsi l’ancien chef de l’Etat, dans ce livre édité chez Plon.

« Ce livre est le point de départ » a tweeté dans la foulé l’ex-président de la République, joignant un aperçu de la couverture de son livre.

Nicolas Sarkozy, qui avait jusqu’à jeudi pour quitter la présidence du parti Les Républicains, afin de se consacrer à sa seule candidature à la primaire en vue de reconquérir l’Elysée, quitte cette fonction dès ce lundi, a précisé son entourage.

BFM

Florian Philippot : « On parle du burkini, mais on ne pourra pas laisser les maires seuls. Il faut interdire tous les signes religieux ostensibles dans l’espace public »

Atlantico : Depuis janvier 2015, les Français doivent apprendre à vivre avec la menace terroriste. Vous vous êtes montré très critique à l’égard du gouvernement sur cette question, quelle aurait été l’action menée par le Front national, si le parti avait été en situation de responsabilité ?

Florian Philippot : Le Front national aurait pris toute une série de dispositions en amont, bien avant les premiers attentats, qui auraient permis de tendre au maximum vers le risque zéro, même s’il n’existe pas. Mon premier constat est que la France navigue à l’aveugle dans cette lutte anti-terroriste. Elle n’a plus les instruments de base. Par exemple les frontières nationales. Mais il faut aussi rétablir les services de renseignements de terrain, puisque Sarkozy a supprimé les RG. Une restauration des effectifs des forces de l’ordre et des effectifs militaires nous semble également indispensable.

Le premier grand acte est de redonner des outils à l’Etat.

Un deuxième grand chantier, qu’il ne faut pas éluder, c’est celui de l’immigration massive. Tous les attentats, d’une manière ou d’une autre, sont liés à l’immigration. Soit ce sont des étrangers, soit ce sont des binationaux, soit ce sont des Français qui ont eu accès à la nationalité française de manière déraisonnable par un code de la nationalité vraiment laxiste, soit ce sont des étrangers qui ont été condamnés, mais qui ont été conservés en France parce que la double peine a été supprimée. Nous avons alerté et nous continuons de le faire : il faut que la France revoie totalement sa politique d’immigration légale et clandestine après le laxisme inouï des mandats Sarkozy et Hollande.

Le troisième domaine d’action, c’est la lutte contre l’islamisme, qui est indissociable du combat contre le communautarisme. Parce que la France a capitulé. Les attentats constituent les manifestations les plus sanglantes sur ce point. Mais l’été que nous vivons nous le rappelle : avec le burkini, ce qui s’est passé à Sisco, le centre aquatique qui devait être privatisé pour des femmes en burkini, etc. Ce sont ces capitulations que subissent maintenant quotidiennement les Français. La République, la laïcité et la loi ont cédé, capitulation après capitulation, depuis des années et des années. Nous avons accepté d’aménager des horaires, de prendre des dispositions particulières dans des cantines. Nous avons laissé les chefs d’entreprise et les chefs d’établissement scolaire seuls face aux revendications religieuses. La loi sur le voile intégral n’a pas été appliquée convenablement. Des revendications communautaristes arrogantes ont été acceptées dans l’espace public et ceux qui tiraient la sonnette d’alarme, comme Marine Le Pen lorsqu’elle parlait des prières de rue, ont été diabolisés. Nous avons laissé des mosquées salafistes ouvertes et des imams radicaux, même étrangers, continuer de prêcher la haine tranquillement. Il faut les expulser et fermer ces mosquées radicales. Mais cela, le FN le disait bien avant 2015.

Le dernier point concerne les associations. Là aussi il y a une action à mener. Grâce aux expériences étrangères, nous savons pertinemment comment s’infiltrent les Frères musulmans et l’islamisme au sens large au sein d’une société. Ils utilisent les associations culturelles, sportives, humanitaires, etc. Je pense que la puissance publique a tout intérêt à regarder ce qui se passe dans les associations où l’objet déposé en préfecture, qui leur permet souvent d’obtenir des subventions publiques, n’est pas du tout respecté. L’association marseillaise qui voulait privatiser le centre aquatique déclare en préfecture depuis février qu’elle pratique des actions humanitaires pour les femmes en difficulté, les aide à maîtriser les nouvelles technologies, les apprends à rédiger un CV… En consultant leur Facebook et leur site Internet, nous voyons plutôt l’apprentissage de l’arabe pour lire le Coran. Je pense que cela mérite une enquête. De la même manière, une enquête devrait être menée sur le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), qui fait beaucoup parler de lui en ce moment en traînant les maires devant les tribunaux administratifs et qui passe trois fois par jour dans les médias. Le Canard enchaîné nous apprend hier (Ndlr : le 17 août) qu’il aurait des liens avec les mouvances islamistes. Je ne sais pas si c’est vrai, mais cela mérite évidemment une enquête. Ensuite, pourquoi la justice leur reconnaît-elle un intérêt à agir ? De quel droit peuvent-ils contester un arrêté anti-burkini ? En quoi il y a une suspicion d’islamophobie ? Juridiquement, tout le monde ne peut pas aller devant les tribunaux, il faut être concerné. Par exemple, une femme qui porte un burkini le pourrait, mais pourquoi cette association ? Nous apprenons que le milliardaire Georges Soros les financerait. Pourquoi le fait-il ? Le fait-il vraiment ? Il faudrait que nous soyons moins naïfs. C’est la condition de la paix civile. Je me méfie des affrontements entre populations, comme ce qu’on a vu à Sisco où des habitants ont dû se défendre face à des voyous armés. Quand l’Etat démissionne, les gens se font justice eux-mêmes : baisser les bras mène à l’affrontement.

Vous pensez que de nouvelles lois sur la laïcité seraient nécessaires ?

Continuer la lecture de Florian Philippot : « On parle du burkini, mais on ne pourra pas laisser les maires seuls. Il faut interdire tous les signes religieux ostensibles dans l’espace public »

Calais : selon le maire, Nathalie Bouchard, « La violence des migrants est hors de contrôle »

Encore une preuve de la fumisterie des sarkozystes:

Voilà ce que déclarait nathalie Bouchard le 28 août 2015


Aout 2016

Le maire de Calais a déclaré que la violence des migrants dans la ville a atteint des niveaux «incontrôlables» alors que les camionneurs britanniques ont réitéré leur appel à l’armée afin de déployer des militaires sur les routes. Dans une interview à la télévision française, Natacha Bouchart a averti que les policiers découragés et épuisés, ne sont pas assez nombreux et ne peuvent plus contrôler les gangs de migrants.

Et dans un appel séparé ce soir, l’influente Road Haulage Association (RHA) a mis en garde contre le chaos en cours qui peut avoir un effet dévastateur sur l’économie britannique, exhortant François Hollande à envoyer l’armée. Les camionneurs britanniques ont été menacés par les demandeurs d’asile brandissant des tronçonneuses, des barres de fer et de blocs de béton à l’extérieur du port, secteur qui a été décrit comme une «zone de guerre».

C«ela fait plus d’un an que je demande à l’armée d’intervenir. Aujourd’hui, il n’y a pas de système de vérification des antécédents, nous ne savons pas qui sort et qui s’en va.» Continuer la lecture de Calais : selon le maire, Nathalie Bouchard, « La violence des migrants est hors de contrôle »

Italie: des musulmans demandent d’autoriser la polygamie après l’adoption du mariage gay

Rappel:

Hamza Roberto Piccardo, responsable de plusieurs associations musulmanes italiennes, a adressé une pétition aux autorités dans laquelle il réclame que la polygamie soit reconnue comme un droit civil dans le pays car elle n’était pas une «perversion».

«Si le mariage homosexuel, avec lequel les musulmans sont en désaccord parce qu’il est interdit par la charia est un droit civil, les Italiens doivent accepter la polygamie comme droit civil aussi, puisqu’elle […] n’est pas considérée comme perversion», a écrit Roberto Piccardo sur le compte compte officiel de l’Union des communautés islamiques en Italie (UCII).

Il a en outre souligné qu’au moins 1,7 million de personnes de confession musulmane habitait en Italie, ce qui représente environ 2,8% de la population totale, raison pour laquelle il faudrait aussi prendre en considération leur opinion, et pas seulement celle des homosexuels. […]

RT

L’islamophile Darmanain entre dans l’équipe de campagne de Nicolas sarkozy

Après avoir vivement critiqué la dérive identitaire du chef de Les Républicains et de ses lieutenants, le maire de Tourcoing annonce son ralliement.darmanin

 

Sarkozy se serait-il ravisé ? Aurait-il abandonné l’idée d’interdire les menus de substitution sans porc dans les cantines ? Renoncerait-il soudain à bannir des sorties scolaires les mères de famille musulmanes coiffées d’un foulard ? On serait tenté de le croire, en découvrant samedi dans le Figaro que le maire de Tourcoing (Nord), Gérald Darmanin, a finalement décidé de soutenir l’ancien chef de l’Etat dans la primaire des 20 et 27 novembre.

Dans un texte dédié à son grand-père, le tirailleur algérien Moussa Ouakid, «héros français» de la Seconde Guerre mondiale, le jeune élu du Nord avait en effet pris la peine, en juin dernier, d’expliquer qu’il fallait en finir avec ces manifestations d’une «laïcité punitive» qui ne font que creuser un peu plus, au risque de la «guerre civile», le fossé entre musulmans et non-musulmans.

Après avoir défendu devant tous les candidats à la primaire son «Plaidoyer pour un islam de France», Darmanin juge finalement que Nicolas Sarkozy serait «le plus à même» de «régler» cette question. Cette conclusion a de quoi surprendre. Continuer la lecture de L’islamophile Darmanain entre dans l’équipe de campagne de Nicolas sarkozy

Il fut un temps où Montebourg militait pour la primaire

Quel jean foutre ce type. Cela fait plus de 10 ans qu’il vante comme Mélenchon les mérites d’un 6ème république et des primaires. Aujourd’hui il se présente en dépit de tout ce qu’il a défendu comme le sauveur suprême de la cinquième république.
Tocard!


L’ancien ministre de l’Économie, qui a officiellement annoncé sa candidature à l’élection présidentielle, n’a pas dit un mot sur la consultation organisée par le PS.

C’était la seule inconnue de sa déclaration de candidature. Arnaud Montebourg, qui veut se faire l’inventeur d’une nouvelle France, va-t-il se soumettre à la primaire organisée par le Parti socialiste? Malgré un discours de plus d’une heure quinze dimanche, la question reste en suspens. Alors que Benoît Hamon, Marie-Noëlle Lienemann, François de Rugy, Jean-Luc Bennahmias et Gérard Filoche ont déjà fait part de leur intérêt pour cette consultation, l’ancien ministre de l’Économie a pris soin d’éluder le sujet depuis Frangy-en-Bresse.

Ce mutisme déplaît au PS. En laissant planer le doute, et en affirmant qu’il lui était impossible, «comme à des millions de Français»,

Continuer la lecture de Il fut un temps où Montebourg militait pour la primaire

Aubervilliers: cible de violences, la communauté chinoise dans la rue

La société multiculturelle du PS, de LR, des verts, de mélenchon, du NPA et de l’UDI est une société multiconflictuelle.
CqZatazWEAAKEtn


La communauté chinoise d’Aubervilliers a manifesté ce dimanche après l’agression mortelle d’un couturier. Ils dénoncent un climat de violences récurrentes et appellent les autorités à agir.

« On ne le supporte plus, presque chaque jour on a des agressions », assure une manifestante à BFMTV. Ce dimanche, des membres de la communauté chinoise d’Aubervilliers se sont réunis après l’agression mortelle d’un cuisinier, le 12 août dernier.

105 actes de violence en 8 mois

En dehors de l’hommage, le rassemblement a aussi pour but de dénoncer l’augmentation des violences subies par les Chinois dans cette ville de Seine-Saint-Denis. Entre janvier et août, le nombre d’agressions contre cette communauté a triplé, avec 105 actes de violence recensés.

Les vols sont nombreux, comme l’explique une jeune femme : Continuer la lecture de Aubervilliers: cible de violences, la communauté chinoise dans la rue

Calais: Il n’y a pas de fatalité de la Jungle (Marine Le Pen)

En février dernier, les pouvoirs publics annonçaient que la Jungle de Calais serait en partie démantelée, vidée de la moitié de sa population. Pourtant à peine six mois plus tard, nous constatons que ce bidonville géant n’a jamais rassemblé autant de migrants, entre 6900 et 9000 selon les sources, chiffre en spectaculaire augmentation depuis quelques semaines.
Les promesses de 2016 n’étaient une nouvelle fois que chimères, comme le furent celles des gouvernements précédents ou celles de Xavier Bertrand pour gagner la présidence du conseil régional.

La Jungle est le symbole, douloureux, insupportable, honteux, de

Continuer la lecture de Calais: Il n’y a pas de fatalité de la Jungle (Marine Le Pen)

Baignade en burkini à la Ramée : le président de Toulouse métropole ne prendra pas d’arrêté d’interdiction

Des cas de baignades en burkini ont été constatés à la nouvelle plage du lac de la Ramée, à Toulouse. Jean-Luc Moudenc ne prévoit pas d’arrêté d’interdiction. Ses explications.

Il arrive encore à certains grands médias nationaux de se tromper mais Toulouse n’est pas au bord de la mer. Pour autant, la capitale de l’Occitanie n’échappe pas au grand débat du moment, à savoir l’interdiction ou non du Burkini.

C’est nouveau depuis cet été mais la Ville rose dispose en effet d’une belle plage pour la baignade au lac de la Ramée. A l’entrée, un règlement stipule que parmi les tenues de bain autorisées, les femmes peuvent porter un maillot de bain une ou deux pièces. A contrario, « les personnes désirant se baigner habillées se verront refuser l’accès à l’eau ».

Quid du fameux burkini – vêtement de bain qui enveloppe tout le corps sauf la tête, les mains et les pieds – qui n’est pas mentionné dans le règlement ?

Depuis l’ouverture du site le 2 juillet dernier, de très rares cas de baignade en burkini ont été signalés.

« Je doute de la pertinence et de l’utilité de prendre un arrêté anti burkini »

A quelques jours de la fermeture de la plage de la Ramée et alors que la polémique nationale est à son paroxysme, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de la métropole, « doute de la pertinence et de l’utilité de prendre un arrêté anti burkini ».

Sur le fond, compte-tenu du contexte actuel que nous connaissons en France, utiliser cette tenue pour se baigner constitue, selon Jean-Luc Moudenc, un acte militant et politique, alors même que la religion musulmane ne prescrit absolument pas ce type de tenue, et relève donc de la provocation. Je note que la justice ne s’est pas positionnée, de manière ferme et définitive, sur cette tenue. Seul un tribunal administratif s’est prononcé en référé. Nous ne connaissons donc pas la position du Conseil d’État en la matière. Dans ce contexte d’incertitude juridique, prendre un arrêté qui pourrait être annulé par la suite serait contre-productif, puisque les partisans de ce geste militant y verraient le triomphe de leurs provocations et l’affaiblissement des valeurs de la République. Je ne compte pas courir ce risque.

Sur le plan juridique, de nombreux juristes estiment d’ailleurs que l’interdiction de ce vêtement de bain ne serait pas légale. Seule la dissimulation intégrale du visage étant interdite en France.

Continuer la lecture de Baignade en burkini à la Ramée : le président de Toulouse métropole ne prendra pas d’arrêté d’interdiction

Primaire LR : Estrosi rallie Sarkozy après l’avoir accusé de faire monter le FN

Souvenir:

 


C’est qui le plus fort ? Nicolas Sarkozy montre les muscles à l’approche de sa déclaration de candidature à la primaire et de sa démission de la présidence de LR. Après avoir enregistré samedi le soutien de Gérald Darmanin, il reçoit ce dimanche 21 août celui d’un autre ténor de LR, celui de Christian Estrosi qui l’annonce dans le JDD, voulant se placer en garant « d’une dimension sociale » de la campagne de Nicolas Sarkozy :

J’ai fait le choix de soutenir Nicolas Sarkozy. Ce choix n’est pas fondé sur notre amitié ni sur un passé politique commun mais sur une analyse du contexte et sur un projet que nous partageons. Je considère que face à la menace intérieure et extérieure que nous connaissons, il est le meilleur candidat. (…) Il est catalogué très à droite, mais je connais son sens de l’équilibre et sa dimension sociale. Si je m’engage à ses côtés, c’est aussi pour être le garant de cette dimension sociale.

Comme Gérald Darmanin, qui était critique envers l’ancien président il y a quelques mois encore avant de finalement changer d’avis, Christian Estrosi, pourtant sarkozyste historique, ne mâchait pas ses mots contre celui qui rêve de retrouver l’Elysée. Il l’accusait notamment de faire monter le parti de Marine Le Pen. « Plus on va à droite, plus on fait monter le FN », expliquait le président LR de la région PACA dans une surprenante interview anti-sarkozyste en décembre 2015.

Mais tout cela, c’est du passé. Christian Estrosi est revenu à ses

Continuer la lecture de Primaire LR : Estrosi rallie Sarkozy après l’avoir accusé de faire monter le FN

Soros a mis 970000 dollars sur la table pour empêcher l’élection de Marine Le Pen et nous islamiser

Soros

Suite au piratage des dossiers secrets de l’américain Soros, les documents qui sortent peu à peu sont accablants. Pour Soros mais plus sûrement pour ceux qu’il paye en France pour imposer sa vision du monde et de la France.

Voici un document en anglais ( traduction exclusive RR, mille mercis à Denis ) qui vaut son pesant d’or, il faut impérativement le faire circuler, l’imprimer et le distribuer… C ‘est le texte qui faitréférence à Amnesty International, à la LDH, CCIF, la fondation Anna Lindh etc… et précise clairement les buts de Soros. Corruption et ingérence dans le domaine politique pour empêcher que les Français n’élisent Marine Le Pen, avec la complicité de l’UE, de l’OTAN et de la plupart des associations droidelhommistes. Tout en nous empêchant de lutter contre le terrorisme au nom de la préservation des droits des musulmans. Ça c’est la cerise sur le gâteau.

Ou comment bafouer la souveraineté populaire et renvoyer le peuple à son statut de sans-dents, sans pouvoir, juste bon à travailler, consommer et dire béni-oui-oui à nos prétendues élites, politiques et associatives qui nous vendent du prêt à penser venu d’ailleurs.

En téléchargement ici :

http://dcleaks.com/wp-content/uploads/2016/soros/reserves/rf215-france.docx

En réaction à la préoccupante remise en cause des droits fondamentaux en France, suite aux initiatives abusives prises concernant les mesures anti-terroristes.

Mise de fonds requise de 970 000 dollars US.

Résumé de la proposition :

[NdT : traduction intégrale de la section Résumé]

Depuis les attaques à Paris en novembre 2015, le gouvernement français a décrété un état d’urgence qui accroît les pouvoirs de la police et des autorités administratives. Le gouvernement instaure de nouvelles législations qui mettent en péril les droits fondamentaux ainsi que les libertés. Ces nouveaux pouvoirs sont appliqués de manière abusive, discriminatoire et arbitraire tout particulièrement contre les musulmans (ou ceux qui sont perçus comme tels). Nos actions ont pour objet de donner les moyens à la société civile de lutter et de se mobiliser contre les mesures [gouvernementales], de manière efficace, y compris la création de liens entre les associations s’occupant des droits de l’homme, et des nouveaux outils comme des cyberactivistes ainsi que les nouveaux acteurs de la société civile quant aux droits et libertés.

[NdT : Extraits des autres sections]

Migrants : comment les maires récalcitrants deviennent accueillants

[…] « La facture d’eau, d’électricité ? Ce n’est pas un hôtel ! Hier, je suis passé à une heure du matin, tout est allumé : c’est Versailles ! Qui paye ? », interroge un homme. « Vous les mettez au Champ-de-Mars, y a de la place au Champ-de-Mars… Pourquoi chez nous ? », lance une habitante en colère au directeur départemental de la cohésion sociale, Philippe Sibeud, venu en renfort et qui, dans le brouhaha, rappelle les engagements internationaux de la France et de l’Europe, et explique que le groupe va très vite diminuer, au fil des relogements.

Rien n’y fait : « Et les SDF qui sont dehors, on ne s’en occupe pas! », interpelle une habitante, qui s’inquiète également : « Qui va tourner, qui va surveiller ? Moi j’habite un endroit, les huit pavillons vont être fermés. On fait comment ? On part pas en vacances, alors ? » « Y a des inquiétudes, au niveau de la communauté féminine, que ce soit 200 hommes! Quand on sait ce qui s’est passé en Allemagne… », s’alarme une jeune femme, qui demande des renforts de gendarmerie. […]

Le Monde

Terrorisme, Libye, Calais : Copé démolit le bilan de Sarkozy

Jean-François Copé fait campagne en dressant un bilan très sévère du quinquennat de Nicolas Sakozy. Il se dit certain d’obtenir d’ici à « la semaine prochaine » les parrainages d’adhérents LR qui lui manquent.

Lui promet de faire en 2017 « la rupture que Nicolas Sarkozy n’a pas faite en 2007″.

Pour pouvoir concourir [à la primaire], il a fait le plus dur. Il a déjà déposé les 230 soutiens d’élus locaux et les 20 de parlementaires requis ; il lui faut encore 2.500 signatures d’adhérents. Ce sera chose faite « la semaine prochaine », assure-t-il. […]

« Ce sera peut-être un bide total mais je suis chaud« , prévient-il. De fait, il lâche ses coups. Avec une cible quasi exclusive : Nicolas Sarkozy. « Il avait tous les pouvoirs pour faire et il n’a pas fait« , accuse-t-il. L’inventaire du bilan de l’ex-président et futur candidat vire au jeu de massacre : « A la fin du dernier quinquennat, le chômage avait augmenté, les impôts avaient augmenté et la délinquance avait augmenté.  » Certes, « la gauche a été lamentable, juge-t-il, mais la droite n’a pas fait son devoir non plus« . Il déplore qu’ »on [ait] fait croire aux Français qu’on avait changé les régimes spéciaux« , rappelle qu’il voulait « qu’on supprime l’Aide médicale d’État » et ajoute : « Ils n’ont pas voulu.  » L’intervention en Libye? « Une erreur historique.  » La ­situation à Calais? « C’est encore la faute de la droite!  » Et face au terrorisme, « il aurait mieux valu qu’on ne démantèle pas nos services de renseignements, qu’on ne supprime pas la police de proximité. Ça, c’est pas la gauche, hein. C’est la droite.  » […]

Le JDD

Il n’y a pas de « vivre-ensemble » possible avec l’islam

« Vivre ensemble » : telle est l’ardente obligation que la propagande officielle veut imposer aux Français ! Discours politiques et associatifs, chartes d’entreprise, (dés)informations médiatiques, séries télévisées, films, publicités : tout doit y concourir, tout y concourt !

« Vivre ensemble », c’est l’injonction politiquement correcte pour faire accepter aux Français de vivre dans une société multiraciale et multiculturelle.

Seulement voilà : le « vivre-ensemble » avec l’islam est impossible. Pour une raison simple : le « vivre-ensemble » exige la réciprocité dans les relations (le don/le contre-don) et l’islam ignore la réciprocité.


Ainsi, si vous invitez un pieux musulman chez vous il sera courtois de ne pas lui proposer du cochon et de l’alcool. Mais si vous êtes invité chez lui vous n’aurez pas d’autre solution que de manger halal.

Lorsqu’une union rapproche un homme et une femme de confessions différentes, chacun peut garder sa religion ou l’un ou l’une adopter la religion de l’autre. Mais un non-musulman qui veut épouser une musulmane doit se convertir au préalable, tout comme la non-musulmane qui voudrait épouser un musulman. Avec l’islam la conversion est toujours à sens unique. Tout comme l’instruction religieuse des enfants. C’est l’islam qui impose sa loi !

Continuer la lecture de Il n’y a pas de « vivre-ensemble » possible avec l’islam