Un internaute filme sa rue à Paris : Violences, vendeurs à la sauvette, insultes et grand remplacement (vidéos)

Un internaute filme de chez lui la rue Dejean à Paris dans le 18ème. ( voir sa chaine sur Youtube.) Au menu violence, pick-pocket, laxisme sécuritaire, abandon politique et grand remplacement.

Le 17/12/2011

Les vendeurs à la sauvette sont toujours rue Dejean Paris 18. Metro : Chateau Rouge.
Contrefaçon (sacs, vêtements, DVD) , produits de blanchiment de la peau (interdits à la vende en France) sont vendus en toute impunité.

Le 30/12/2011

Trois officiers de police passent dans la rue, les vendeurs à la sauvette ont rangé leur marchandise. Les policiers ont à peine fait quelques mètres que la marchandise est réinstallée.

Le 14/01/2012

Trois CRS sont au bout de la rue. Cela n’inquiète pas les vendeurs à la sauvette.

Le 08/03/2014

Très bon exemple du jeu du « chat et de la souris » entre les vendeurs à la sauvette de la rue Dejean et la police. Ce jeu dure depuis plus de 4 ans !!!!!

le 26 juin 2014

Circulation impossible dans la rue. Toujours les mêmes vendeurs à la sauvette. Une nouvelle fois je me suis fait insulter et bousculer en essayant de rentrer chez moi. Cette situation est insupportable !!!!!

le 30 juin 2014

Encore une bagarre entre pick-pocket et vendeurs à la sauvette. Voilà la violence dans la rue.

Des Franco-algériens brûlent un drapeau français pour tous les fils de pute de france

Pour être complet c’est une réponse à des crétins ( normal ce sont des supporters) qui n’ont rien trouvé de plus intelligent à faire que de bruler un drapeau algérien.Même si l’arrogance et la bêtise crasse des algériens exaspèrent les français, il n’y a aucune raison pour que nous nous mettions à leur niveau.

Ces deux vidéo ont cependant l’avantage d’illustrer les tensions inter-ethniques qui ne vont faire que s’aggraver et nous entraineront vers une situation de non retour.

En souvenir :

10517590_685660234802634_7842408903257483714_n

Victoire de l’équipe de France : l’arbitre refuse un but, un pénalty, et confond le jaune avec le rouge.

Les Bleus sont qualifiés pour les quarts de final après avoir gagné contre les bras cassés du Honduras, de l’Equateur. En Huitième, confrontés aux nigérians, ils ont largement été aidés par le strabisme de l’arbitre en leur faveur.

Un but refusé qui, s’il avait été accepté, n’aurait pas été un scandale dans la mesure où il faut être muni d’une décimètre pour dire si oui ou non le joueur nigérian est en position de hors jeu.

 

Un penalty refusé quand Evra ceinture un joueur adverse dans la surface de réparation alors que ce dernier s’apprête à placer une tête pour mettre un but.

Une faute de Matudi qui aurait dû lui valoir un carton rouge et donc une expulsion.

Un coup de coude de Giroud… on a expulsé des joueurs pour moins que ça d’autant que lors d’un précédent match Mamadou Sakho avait commis la même agression sans qu’aucune sanction ne soit prise.

le coup de coude de Sakho

Baccalauréat : Dans les coulisses d’une notation en trompe-l’œil

Qui aura le courage de mettre fin à ce diplôme qui n’est pas un ? Ou alors revenons, comme le propose Renaud camus, a un BAC sélectif où même pas 50% des élèves pourraient prétendre le passer.
Mais cessons cette mascarade, ça devient grotesque.

——-

L’année dernière, le taux de réussite atteignait 87 % toutes filières confondues, et dépassait même le seuil des 90 % dans la filière générale, conformément à une politique partagée par la droite et la gauche. Le baccalauréat est-il prisonnier de son taux de réussite?

[...] «Amener chaque année une part plus importante d’une classe d’âge au baccalauréat, voir chaque année une proportion plus élevée de candidats réussir à l’examen, c’est une promesse de la République envers ses jeunes», rappelait l’actuel ministre, Benoît Hamon, lors du lancement de la session 2014. Dans un tel contexte, la courbe ne peut être qu’ascendante. [...]

Le 19 juin, des candidats ont lancé une pétition, qui a recueilli plus de 56 000 signatures, pour dénoncer la difficulté des épreuves, particulièrement en physique-chimie et mathématiques de la série S. Parallèlement, des consignes de clémence sont venues de l’inspection générale. Le syndicat d’enseignants Snalc a divulgué un barème faisant état d’une notation sur 24. «Il faut arrêter de bidouiller pour faire correspondre le niveau des élèves aux résultats attendus. Cela fait des années que l’on jongle avec le taux de succès» [...]

Bernard Egger, président de l’Association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public (Apmep), met en avant cette «scolarisation de masse qui nécessite une gestion des flux». «A-t-on peur d’annoncer aux élèves d’une classe “normale” de terminale que 9 sur 10 vont réussir leur examen? Ils le savent déjà, et, comme l’a montré la pétition, ils le revendiquent».

Suite sur le Le Figaro

Faute d’argent, un Français sur quatre renonce à se soigner

Selon une vaste enquête, plus d’un quart des Français ont renoncé à au moins un soin en 2012 pour des raisons financières.

Au pays de la santé pour tous, ces données laissent perplexe. Selon une enquête de l’Institut de recherche et documentation en économie de la Santé (Irdes) publiée ce vendredi,

plus d’un Français sur quatre (25,7%) a renoncé à un soin dans les douze derniers mois pour des raisons financières en 2012.

Et les chiffres sont à la hausse : en octobre, le baromètre santé d’Europ Assistance dénombrait, lui, un Français sur trois dans cette même situation une année plus tard.

Soins dentaires et optiques en tête Lire la suite

Aurélie Filippetti: «On a tous un peu d’Algérie en nous» (vidéo)

Aurélie Filippetti regretterait-elle l’Algérie française ? Sait-elle que ce pays est indépendant depuis 62, et que le pouvoir militaro-socialiste encore en place aujourd’hui fut responsable d’attentats commis contre des civils français ? Sait-elle que le FLN a enlevé, violé, égorgé, massacré, pendu un grand nombres de femmes, d’hommes et d’enfants qui étaient soit harkis, soit français d’Algérie. Sait-elle que les rescapés ont dû fuir la terre de leurs ancêtres sous la menace ?. Eux ont un peu d’Algérie en eux, le reste ils ont dû le laisser derrière eux.
En revanche pour les français que nous sommes, nous n’avons rien d’algériens. Ni dans leur coeur ni dans notre sang. Les algériens sont des africains, nous sommes des français. Et si ce soir, à l’occasion de la coupe du monde notre cœur devait battre pour une autre équipe que celle de la France, en tant qu’européen, ce serait pour l’Allemagne… qui je l’espère va dynamiter celle qui plait tant à notre ministre de l’inculture.

«ce beau mouvement populaire pour la qualification pour la première fois dans l’histoire de l’Algérie en huitièmes de finale, on y participe un peu tous. On a tous un peu d’Algérie au cœur ce soir (…) La France a une histoire particulière avec l’Algérie. On a tous un petit peu d’Algérie en nous».

Marine Le Pen : «La reine d’Angleterre est plus utile que François Hollande»

La présidente du FN estime que le rôle du président de la République n’est pas de visiter les festivals d’été ni de commenter les matchs de la Coupe du monde.

Marine Le Pen ne regardera pas le match France-Nigéria ce soir, elle dit avoir mieux à faire. Invitée de RTL lundi matin, la patronne du FN confie qu’elle rencontrera des chefs d’entreprise pendant que les Bleus joueront leur qualification en quarts de finale. Et l’eurodéputée voudrait que François Hollande fasse de même: «Je pense que parler football, aller à Solidays, ou aller à des théâtres d’improvisation de M. Debbouze, ce n’est pas le rôle d’un président de la République. En l’occurrence la Reine d’Angleterre est plus utile que François Hollande».

Réformer les 35h mais pas tout de suite

Puisqu’elle rencontrera ce lundi soir des patrons, Marine le Pen a par ailleurs égrené ses priorités pour redynamiser l’économie. Elle juge «bien sûr nécessaire» une baisse des charges pour les entreprises, mais la présidente du Front National s’oppose au pacte de responsabilité de Manuel Valls. Le texte qui va, selon elle, «constituer à tuer la demande pour essayer d’enclencher l’offre.»

Marine Le Pen estime par ailleurs qu’il faut réformer la durée du temps de travail, mais pas  « retrouver la voie de l’emploi  »

Les entreprises qui créent de l’emploi ce sont les TPE, PME et PMI, ce sont ces entreprises qu’il faut aider.


Marine Le Pen : "Le pacte de responsabilité… par rtl-fr

« Ne pas supporter de voir un drapeau algérien, c’est une forme de racisme ! » (Bourdin/RMC)

Dans Bourdin & Co, un message d’un auditeur répond à Jean-Jacques Bourdin qui, un peu avant, avait fait l’amalgame entre entre supporters algériens et supporters portugais.

« Dites clairement les choses ! Vous ne supportez pas qu’il y ait un drapeau algérien brandi dans les rues françaises ! » – Jean-Jacques Bourdin

Un commentaire sur Fdesouche qui résume ce que je pense:

T’as raison boudin, les français sont racisses et ça ne date
pas d’hier, d’ailleurs en 40 ils ne supportaient déjà pas le drapeau allemand…
c’est te dire…

Et il y en avait même qui se permettaient d’abattre l’un ou
l’autre envahisseur… on les appelait des résistants, ci ce n’est pas
malheureux, quelle époque… Il y en a qui prétendent que cette horrible époque revient
car ils disent aussi que les mêmes causes provoquent toujours les mêmes effets…

Si j’étais toi, je foutrait le camp… en al-chierie par
exemple.

Algérie-Allemagne : 25.000 hommes mobilisés pour la sécurité en France

Vous apprécierez le mot « trouble » que le journaliste emploie avec prudence. Et puis il y a aussi cette phrase ambiguë qui cherche à nous faire croire que ce ne sont pas vraiment des supporters algériens qui ont saccagé les rues de France et de Navarre:  Depuis le début de la coupe du Monde, des casseurs se prétendant supporters algériens se sont illustrés partout sur le territoire

Au Figaro on maitrise l’art de la litote. À moins que cela ne témoigne d’une profonde lâcheté.

——–

Après les troubles de jeudi, lors du match Algérie-Russie, le ministère de l’Intérieur a peaufiné un dispositif musclé pour dissuader les éventuels trublions de gâcher la fête lors de cette nouvelle rencontre.
mondial-algerie-violences-2712684-jpg_2353652Le ministère de l’Intérieur met la dernière main à son dispositif de sécurité dans les villes, à l’occasion du match, ce lundi, entre l’Allemagne et l’Algérie. Après les troubles occasionnés par des supporters algériens, jeudi dernier, Le Figaro est en mesure de révéler que pas moins de 25.000 hommes seront mobilisés par Beauvau pour encadrer les rassemblements spontanés dans les communes après le match qui suivra d’ailleurs la rencontre entre la France et le Nigéria.

La quinzaine d’unités des forces mobiles mobilisée est passée à une vingtaine. «Ce n’est pas le soir de la Saint-Sylvestre et ses 50.000 hommes sur le terrain, mais l’affaire est prise au sérieux», assure un haut fonctionnaire de la Sécurité publique à Paris. Il confirme que des moyens lourds de maintien de l’ordre seront également mis à disposition, dont des canons à eau et des hélicoptères pour l’identification de nuit des éventuels fauteurs de troubles.

Canons à eau et bateau-pompe

C’est que les précédentes séquences ont été des plus violentes: policiers blessés, saccages, caillassages, incendies de véhicules par dizaines, notamment jeudi dernier, à l’occasion du match Algérie-Russie. Des incidents qualifiés vendredi «d’insupportables» par le premier ministre, Manuel Valls.

Depuis le début de la coupe du Monde, des casseurs se prétendant supporters algériens se sont illustrés partout sur le territoire: Marseille, Roubaix, Creil, Clamart, dans les Hauts-de-Seine, Guyancourt et Élancourt, dans les Yvelines, Mulhouse, Lille, Maubeuge, Lyon, Vaulx-en-Velin, Saint-Priest, Grenoble et plusieurs villes voisines.

Pour le match de ce lundi, la préfecture des Bourches-du-Rhône, a requis deux compagnies de CRS, en plus des 300 policiers locaux en tenue mobilisables. Un bateau-pompe sera même mis en veille pour éteindre les éventuels incendies, en souvenir des incidents de 2009, quand les supporters algériens avaient offert à Marseille un petit soir d’émeute, lors, d’un Égypte-Algérie, brûlant notamment six bateaux sur le Vieux port.

Contrôle des sacs

À Paris, comme dans de nombreuses villes de France, la municipalité a renoncé a mettre Lire la suite

Dette publique : plus 45,5 milliards d’euros en trois mois

La dette publique brute de la France a augmenté de 45,5 milliards d’euros entre le dernier trimestre 2013 et le premier trimestre 2014, pour atteindre 1985,9 milliards d’euros à fin mars, a annoncé l’Insee aujourd’hui.

480x280-ct

La dette publique brute, calculée selon les critères du traité de Maastricht, représente 93,6% du produit intérieur brut de la France (PIB), en hausse de 1,8 point par rapport au quatrième trimestre 2013, précise l’Institut national de la statistique et des études économiques dans un communiqué.

Dans ses dernières prévisions, le gouvernement avait déjà annoncé que la dette publique de la France monterait jusqu’à 95,1% du PIB cette année et ne refluerait pas avant 2016.

Pour le premier trimestre, c’est la contribution de l’Etat à la dette qui représente la plus grande augmentation (+43,3 milliards d’euros). Vient ensuite la contribution des administrations de sécurité sociale (+4,6 milliards) alors que la contribution des administrations publiques locales, au contraire, baisse de 2,1 milliards d’euros.