De l’islamisation de la cause palestinienne au complotisme antisioniste

Pierre-André Taguieff estime qu’il existe aujourd’hui une islamisation croissante de la judéophobie et de la cause palestinienne. Il dénonce le complotisme anti-sioniste.

Pour comprendre comment s’est fabriquée, au cours de la période post-nazie, une nouvelle configuration antijuive dans une Europe professant le respect inconditionnel des droits humains, il faut procéder à quelques détours historiques et géographiques, bref sortir à la fois de l’histoire européenne et de l’actualité la plus récente. Dans cette recherche, le fil rouge est constitué par l’islamisation croissante de la judéophobie, à travers la place toujours croissante occupée par la «cause palestinienne» dans le nouvel imaginaire antijuif partagé désormais par les musulmans et les non-musulmans. La «cause palestinienne» s’est ainsi transformée en cause arabo-islamique, comme par un retour à ses origines (les années 1920 et 1930), mais avec un point de fixation construit comme un mythe répulsif: le «sionisme», entité diabolisée érigée en ennemi universel (le «sionisme mondial»), et Israël, l’État jugé absolument illégitime et voué à la destruction.

Continuer la lecture de De l’islamisation de la cause palestinienne au complotisme antisioniste

Belgique. Philippe Moureaux (PS) « surpris par l’ampleur de la solidarité locale à l’égard des terroristes »

Accusé d’avoir joué la carte du communautarisme et contribué à la montée du radicalisme, Philippe Moureaux, l’ex-bourgmestre socialiste, revient dans le magazine flamand Knack sur la progression du salafisme, la complicité dont a bénéficié Salah Abdeslam et les propos polémiques de Jan Jambon.

« Je reconnais que l’ampleur de la solidarité locale avec les terroristes m’a aussi surpris. (…) Il s’agit d’une forme de loyauté et de camaraderie entre amis d’enfance du même quartier, quelque chose de difficile à comprendre pour nous vu la gravité des faits. Mais cette loyauté n’a rien de religieux, c’est un phénomène comparable à des parents qui continuent de défendre leurs enfants auteurs de crimes ».

A la suite des attentats de Paris, Moureaux est retourné dans les quartiers populaires de sa commune, où il est toujours domicilié. Il est allé au contact des jeunes pour parler de djihadisme.

« Je dois admettre que j’étais parfois très étonné. La jeunesse de Molenbeek semble avoir complètement changé en trois ans. Quand à l’époque, j’avais des discussions difficiles avec des jeunes, il s’agissait de petits larcins, de vandalisme, et de ce genre de choses.
Aujourd’hui, ils parlent uniquement de la Syrie. Vous vous souvenez des images d’Abdelhamid Abaaoud en Syrie dans une voiture qui traîne des cadavres? Un homme a l’estomac qui se retourne en voyant ce genre d’images. Mais certains de ses amis l’admirent. Ils le considèrent comme un héros
« , explique-t-il dans des propos traduits par Le Vif.

Moureaux concède également avoir assisté à la progression du salafisme dans sa commune lors de ses dernières années de maïorat.

Continuer la lecture de Belgique. Philippe Moureaux (PS) « surpris par l’ampleur de la solidarité locale à l’égard des terroristes »

Frédéric Lordon (Nuit Debout) favorable à la violence des antifas

Lordon se prend pour Robespierre. Les faux dissidents et autres gogos s’enivrent en écoutant ce genre de beau parleur et autres sophistes…
Nuit Debout c’est les 2% d’extrême gauche en France. Les média adorent. Ils savent que Nuit Debout ne représente aucun danger pour le système. À leur manière ils sont mondialistes, adorent l’immigration, sont pour faire table rase du passé, n’ont rien à opposer au multiculruralisme et soutiennent l’installation de l’islam en France.
De bons complices comme le furent les gauchistes de 68 pour les capitalistes ultra libéraux.

Comment interdire un camp d’été aux Blancs en utilisant la vulgate antiraciste ?

Le Figaro se penche sur cette information révéllée par Fdesouche que le Figaro se garde bien de mentionner:

Des proches des Indigènes de la République ont lancé un camp de formation à l’antiracisme… réservé uniquement aux personnes souffrant du « racisme d’état ». Une revendication de non-mixité de plus en plus présente dans les milieux de gauche radicale.

Ce «camp d’été décolonial» se présente comme une «formation à l’antiracisme politique». Un stage de quatre jours, du 25 au 28 août, ouvert à 150 personnes, qui aura lieu près de Reims et qui s’inscrit «dans la tradition des luttes d’émancipations décoloniales anti-capitalistes et d’éducation populaire», expliquent sur leur site les organisatrices, qui revendiquent déjà «plus de la moitié des places réservées.»

Une forme d’antiracisme très spéciale, puisqu’elle exclut les personnes blanches.


Cette information révélée par Fdesouche suscite aujourd’hui un débat sur les réseaux sociaux. Exemple ici avec la discussion entre Mehdi Ouraoui (PS), une féministe et le journaliste du journal Le Monde, Abel Maestre, qui fut longtemps chargé de suivre le FN.

1604211503550116 Échange assez piquant qui  lui aussi a suscité des commentaires amusés de la part de quelques représentants identitaires.

tw



Ce-Décolonial.org

Continuer la lecture de Comment interdire un camp d’été aux Blancs en utilisant la vulgate antiraciste ?

Croissance Bleu Marine: vers une meilleure visibilité du programme économique du FN

L’entrepreneur Mikael Sala lance Croissance Bleu Marine, un nouveau collectif du Front national dédié au monde des PME. Il est le porteur d’un projet entrepreneurial qui contribuera au programme économique du FN pour 2017. Tous les premiers jeudis du mois, Croissance Bleu Marine organise un tour de France auprès des patrons d’entreprises afin d’aborder les sept thèmes clés de ce programme. – Avec: Mikael Sala, président de Croissance Bleu Marine. – Good Morning Business, du jeudi 21 avril 2016, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.