Manifestation propalestinienne : Les casseurs se sont attaqués à l’hôpital Lariboisière

Le Point fait le récit des émeutes lors de la manifestation propalestinienne à Barbès dans un article intitulé «scènes de guerre à Barbès». Extrait décrivant l’attaque de l’hôpital Lariboisière.

« C’est la révolution ! » s’exclame un homme arborant un autocollant du NPA ».

Tout à coup, une centaine de casseurs foncent vers l’entrée du métro Barbès. Une rumeur circule. La Ligue de défense juive serait présente. Aux cris de « Allah Akbar », ils s’acharnent à faire céder les grilles. Après quelques minutes, c’est chose faite. Les caméras de vidéosurveillance sont détruites les unes après les autres. Venue pour manifester dans le calme, Sarah, une étudiante de 19 ans, tente de les dissuader. En vain. Un homme s’amuse à faire résonner son Taser. Un autre déplie son couteau. Les CRS pénètrent à leur tour dans le métro. S’engage alors une bagarre d’une rare violence.

Les casseurs s’attaquent ensuite à l’hôpital Lariboisière. Les vigiles, trop peu nombreux, battent en retraite. « Vous êtes frappés ou quoi ? C’est un hôpital ! » s’époumone un vieil homme. « Un hôpital sioniste« , réplique un assaillant. Dans le même laps de temps, des barricades enflammées sont érigées sur le boulevard de Rochechouart, les très nombreuses palettes du marché n’ayant pas été enlevées… Une épaisse fumée noire s’élève dans le ciel. Le trafic du métro est suspendu face au danger provoqué par les flammes. Protégés par la police, les voyageurs évacuent les rames en marchant le long des voies aériennes. La réaction des forces de l’ordre tarde à venir. Elles sont dépassées par la tournure des événements, ce dont profitent les casseurs pour redoubler de violence. […]

Le Point

Mossoul (Irak) : L’évêché et la cathédrale incendiés, les chrétiens menacés.

Il y a quelques jours, on apprenait que les chrétiens de Mossoul, une ville du nord de l’Irak contrôlée par les djihadistes de l’Etat islamique (EI), fuyaient en masse après un ultimatum de ce groupe ultra radical leur donnant quelques heures pour quitter les lieux. La population chrétienne de cette ville, qui s’élevait à environ 100 000 personnes il y a dix ans, était estimée à 5 000 avant la prise de la cité par les djihadistes le mois dernier.

«Nous leur proposons trois choix : l’islam, la dhimma et, s’ils refusent ces deux choix, il ne reste que le glaive.»

Hier, samedi 19 juillet, le patriarche de l’Église syro-catholique, Ignace Joseph III Younan a confirmé que le palais épiscopal des Syriens catholiques de Mossoul avait été incendié par les islamistes.

Aujourd’hui, dans l’un des berceaux historiques du christianisme, il n’y a plus un seul chrétien.

Jusqu’à quand le reste du monde regardera-t-il passivement l’Irak s’enfoncer dans la folie et la haine ? La situation des chrétiens en Irak est de plus en plus dramatique. Après les menaces et l’ultimatum des fondamentalistes d’Isil, il n’y a maintenant plus de chrétiens dans la ville de Mossoul, et les extrémistes islamiques pourront en toute liberté piller et détruire.

Cette situation est la conséquence des guerres menées par l’Amérique et soutenue par l’Europe et Israël. On attend la réaction de BHL.

Syrie : Deux femmes lapidées pour «adultère»

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), une organisation proche de l’opposition syrienne, deux femmes ont été lapidées à mort par les jihadistes de l’Etat islamique à Raqa, dans le nord de la Syrie.

«Comme les habitants ont refusé de participer à la lapidation, ce sont les combattants de l’EI qui ont exécuté la femme», indique l’OSDH, précisant qu’ils avaient apporté une camionnette chargée de pierres pour l’exécution.

Le Figaro

 

Paris : la manifestation pro-Palestine interdite vire à l’émeute . (tweets + vidéos)

Hier, en marge des violences de la manifestation de Barbès, une cinquantaine d’émeutiers ont tenté d’investir la rue des Rosiers, coeur historique du quartier juif.


Des pro-palestiniens s'attaquent au quartier juif par infozinfoz

Plus d’une quarantaine de personnes ont été interpellées, 17 policiers et gendarmes ont été blessés au cours de cette manifestation. Dix sept-personnes avaient été placées en garde à vue samedi soir.

(…) Le Parisien

Voir à partir de 10mn des islamo-racailles exploser deux voitures de police.

Lire la suite

Toulouse : Sept braquages en série ont-ils servi à financer le jihad ?

Les enquêteurs de la police judiciaire ont placé en garde à vue quatre garçons, arrêtés en décembre après une tentative de vol à main armée. Ils sont soupçonnés de sept vols à main armée commis à Toulouse et en banlieue. Des crimes entrecoupés de curieux voyages.

Un Lidl le jeudi 16 mai, un Carrefour city le jeudi 19 juin, un restaurant Quick le dimanche 23 juin, un autre restaurant Quick le lundi 5 août, un magasin Lidl quatre jours plus tard, un supermarché Aldi le samedi 7 septembre et enfin un dernier passage chez Quick, le dimanche 20 octobre. [...]

[...] Un bon mois de surveillance non-stop réalisé par la BRI jusqu’à une arrestation en flagrant délit le samedi 21 décembre. [...] Les policiers de la BRI qui les surveillaient de loin et avaient suivi de multiples repérages dans les jours précédents, les ont alors arrêtés quelques minutes plus tard dans leur planque dans le Nord de Toulouse. [...]

Ces individus sont en effet soupçonnés d’avoir effectué, entre certaines attaques, des séjours en Turquie, et peut-être — les soupçons sont forts — en Syrie. Des braqueurs jihadistes [...] qui intéressent les juges antiterroristes qui ont également ouvert une information judiciaire pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste». [...]

Ce mélange des genres n’est pas nouveau. À Toulouse, cela concerne deux dossiers d’instruction. Cela laisse les observateurs circonspects. «Ils n’ont pas besoin de braquer pour partir au jihad», observe un policier. En même temps l’exploitation des ordinateurs et des téléphones portables de certains suspects de cette bande laisse peu de place pour de simple voyage touristique en Turquie et Syrie.

Source

Méditerranée : 1 200 migrants sauvés en 4 jours, 120 000 d’ici décembre

1 200 migrants sauvés des eaux de la Méditerranée en seulement 4 jours. Un chiffre qui peut paraître énorme mais qui pourtant est devenu habituel pour la marine italienne qui s’est fixée pour mission d’éviter que la mer ne devienne un cimetière pour migrants. Depuis que l’été est arrivé sur la zone, le nombre de candidats qui espère passer en Europe a considérablement augmenté et pour le moment l’Italie se retrouve seule pour gérer la situation.

[...] Sur un an, la hausse atteint plus de 1.000% ! Il n’y a pas un jour sans que les gardes côtés soient dépêchés pour venir en aide aux clandestins. Si cette action de la part de l’Italie permet de sauver de nombreuses vies, il n’en reste pas moins que parfois des drames surviennent encore.

Plus de 70.000 personnes ont été recueillies depuis le début de l’année, loin, très loin des estimations qui avaient été faites au début de la mise en place de Mare Nostrum. Les prévisions faisaient état de 30.000 personnes au maximum sur un an, à ce rythme les 120.000 devraient être dépassées. [...]

Source via Fdesouche

Quand François Hollande installe un rappeur au Conseil économique et social

Sarko avait son rappeur Doc Gynéco, Hollande a Rost. Les deux sont au rap ce que Annie Cordy est à la pop anglaise.  Mais Hollande fait mieux que sarko, il donne à son ménestrel une place dans les institutions….

Quand on en arrive à ce stade de décomposition c’est qu’il n’y a plus aucun espoir de retour à la normale.

————-

A l’occasion de la présidentielle de 2012, François Hollande «entamait la plupart de ses meetings sur l’un des titres du rappeur, « L’avenir, c’est nous! »»…

article-rost469-27-05-2014-06h28-50-rost-et-le-concept-be-fair-play

Il s’appelle Amewofofo Adom’Megga, mais il est plus connu sous son nom d’artiste: Rost. Et ce rappeur de 38 ans a fait son entrée au Conseil économique, social et environnemental (Cese), «suite à un décret signé le 29 mars 2014 par le président de la République», révèle L’Opinion ce vendredi.

A l’occasion de la primaire et de la présidentielle de 2012, François Hollande «entamait la plupart de ses meetings sur l’un des titres du rappeur, « L’avenir, c’est nous! »», rappelle le quotidien.

Le président de Banlieues actives, qui s’engage depuis des années «auprès des quartiers populaires sur les problématiques d’exclusion et de la jeunesse», est «une voix légitime dans le Cese», estime L’Opinion. L’écrivain, artiste, producteur et réalisateur est désormais l’une des 55 personnalités associées chargées d’enrichir les travaux de cette assemblée consultative qui conseille notamment le gouvernement en matière de politique publique…

20minutes

Périco Légasse : pourquoi la France est devenue moche

La mondialisation a bon dos. L’entrée des grandes villes comme leurs périphéries sont devenues moches parce que nous avons abandonner toute forme d’exigence esthétique. Qui parle de beauté en politique?. Personne. Au nom du progrès, de l’emploi, de la modernité, la beauté est devenue secondaire, passéiste. Les seuls qui s’en préoccupent encore sont: les identitaires, les réactionnaires, et les esthètes comme Renaud Camus.

En ce qui concerne les barres HLM, pour y remédier c’est très simple : arrêter de recevoir sur notre territoire toute la misère du monde.

——-

Ronds-points, parkings, zones commerciales…pour Périco Légasse, l’enlaidissement de la France est une conséquence de la mondialisation qui uniformise le territoire sous la bannière du double impératif produire/consommer.

FigaroVox : Les paysages français ont-ils beaucoup changé ces 30 dernières années du fait de la multiplication des zones commerciales et industrielles à l’entrée des villes ?

Périco Légasse : C’est même l’un des phénomènes marquants, voire déchirants, de la morphologie contemporaine française.

La France n’est pas qu’une entité culturelle de dimension internationale, c’est aussi un territoire culturel de réputation mondiale. Son visage participe de son image. Or nous assistons depuis trente années à un massacre organisé de ce tableau sur lequel s’est bâti, non seulement le renom touristique et pittoresque de ce pays, mais aussi sa légende de pays de l’art de vivre.

Il y a une quarantaine d’années, le journaliste Michel Péricard, avant qu’il ne soit élu député-maire de Saint-Germain-en-Laye, animait sur «la deuxième chaine» de l’ORTF une émission intitulée «La France défigurée». Il dénonçait déjà les ravages -que l’on appelle aujourd’hui environnementaux- d’un urbanisme brutal, de la mercantilisation sauvage des faubourgs de grandes villes et de «L’expansion économique» telle qu’elle est croquée dans la Soupe au chou, de Claude Zidi (1976) où Louis de Funés et Jean Carmet, symboles de la «France fossile» étaient confinés dans leur ferme comme des primates pour s’être opposés à l’ouverture d’un centre d’attraction autour de chez eux.

Caricature ? Hélas non, prémonition, car la réalité est bien pire.

Et de voir ces abords d’agglomérations ainsi transformés en boulevards de la surconsommation dans un concours de laideur fait mal au ventre. On a abîmé, souillé, détruit, violé des paysages magnifiques pour les remplacer par des enfers multicolores bétonnés ou métallisés afin que les citoyens viennent y accélérer la dynamique de défiguration de leur pays.

Il faut bien vivre, certes, et donner du travail à tout le monde, mais quand le remède consiste à enclencher un processus qui ruine l’économie nationale par un abaissement systématique des prix via une mutilation organisée du cadre de vie et de l’esthétique des espaces urbains, on se demande si la facture n’est pas chère payée. Je me promène en Europe, et il est vrai que peu de pays échappent à cette dégradation environnementale, toutefois, j’ai l’impression qu’en France, certains élus locaux ont lancé un concours de mauvais goût pour rendre les choses encore plus moches. Il faut avouer que l’horreur dépasse parfois la fiction.

Quelles sont les causes profondes de ces mutations ? Lire la suite

Palerme : à peine arrivés, des migrants protestent en bloquant une route

Quelques migrants sont arrivés à Palerme ces derniers jours pour bloquer le trafic routier. A peine sauvés par l’opération Mare Nostrum, ils ont fui la commune de Montelepre qui les accueillait et sont arrivés à pied dans le chef lieu Sicilien pour protester en bloquant la route avec du matériel de chantier.

Le trafic routier a disjoncté. Les policiers municipaux et la police nationale sont tout de suite intervenus. Les migrants voulaient être reçus par la Préfecture pour obtenir de l’assistance et le respect de leurs droits de réfugiés.

SI24

Calais (62) : Plus de 7000 migrants arrêtés au premier semestre 2014, deux fois plus qu’en 2013

Plus de 7000 migrants ont été interpellés dans le port de Calais au cours du premier semestre, soit plus du double par rapport à la même période de 2013, selon la préfecture du Pas-de-Calais.

Au total, 7 414 personnes ont été arrêtées au cours des six premiers mois de 2014 contre 3 129 au cours de la même période de 2013, a indiqué la préfecture du Pas-de-Calais ce vendredi.

«On remarque qu’il y a beaucoup plus de clandestins et, lors de nos contrôles, on en détecte plus», a-t-on indiqué au port de Calais.

Environ 1 200 migrants ont été arrêtés au cours des deux premières semaines de juillet dans le port de Calais, selon la préfecture.

Les migrants arrêtés à Calais alors qu’ils tentent d’embarquer clandestinement pour la Grande-Bretagne, qu’ils considèrent comme un Eldorado, viennent désormais surtout de la Corne de l’Afrique, de la Somalie, du Soudan et surtout de l’Erythrée, explique une source proche du dossier.

Plus de 10 000 migrants interpellés à Calais et Dunkerque Lire la suite

Droit de vote des étrangers : le PS veut « travailler la société française »

[court extrait] Droit de vote des étrangers : Jean-Christophe Cambadélis annonce vouloir créer un comité national pour sensibiliser les Français.

« La question est en suspens depuis trop longtemps. J’ai regretté depuis des années qu’il n’y ait pas de campagne pour agir en ce sens. Il est temps de travailler la société française pour qu’une majorité se dégage en ce sens. Le droit de vote des étrangers, c’est une revendication de la gauche, une revendication d’intégration.

C’est aussi une attitude d’ouverture par rapport à l’autre. Contre la tendance à la fermeture et à la stigmatisation de tout ce qui n’est pas de souche et qui, aujourd’hui, a le vent en poupe.

Marianne