Législatives : mélenchon investit un candidat conspirationniste et négationniste

René Balme, le candidat Front de gauche dans la 11e circonscription du Rhône, anime Oulala.net, un site complotiste, et contenant des textes négationnistes.

Son nom ne vous dit probablement pas grand chose : René Balme est le candidat que le Front de Gauche présente aux élections législatives dans la onzième circonscription du Rhône. Ancien militant CGT et PCF (qu’il a quitté en 1997), rallié au Parti de Gauche en 2009, et maire de Grigny : jusqu’ici, rien d’exceptionnel. Mais en y regardant de plus près, le site Rue89 s’est rendu compte que René Balme est aussi le fondateur et l’animateur depuis 2001 de Oulala.net, un site marqué par sa ligne éditoriale complotiste.

René Balme ne se contente pas de remettre en question les attentats du 11 septembre, la mort de Ben Laden, ou encore d’expliquer que les vaccins contre la grippe H1N1 ont été créés « pour réaliser un génocide de masse contre la population américaine« . René Balme donne aussi la parole à des chroniqueurs proches des mouvances antisémites comme Paul Eisen qui s’est illustré par des propos négationnistes. Rue89 souligne qu’on peut aussi y lire un texte faisant l’apologie de l’Iran.

Interrogé par le site d’information, René Balme se défend :  « Tout peut être publié à condition que ça puisse être débattu, les forums sont là pour ça. » Et d’ajouter : « La règle, c’est pas de propos racistes, antisémites ni d’injures.« 

Comment la barbarie s’installe en France

Ce lundi matin, les mouvements antiracistes n’avaient toujours pas fait connaître leurs réactions à l’information, connue depuis hier : samedi soir, à Villeurbanne (Rhône), trois jeunes juifs portant la kippa ont été agressés par une dizaine d’individus qui les ont frappés à coups de marteau et de barre de fer. Hospitalisées, les victimes sont ressorties avec cinq jours d’interruption de travail.  Les agresseurs, décrits comme « d’origine maghrébine » par l’AFP, étaient toujours en fuite, lundi à midi.

 

Selon le député du Rhône (PC) André Gerin, de telles agressions se multiplient à Villeurbanne. L’élu communiste ajoute : « Oui, la gangrène intégriste existe bel et bien dans des quartiers de France. Se diffuse ce poison  de l‘obscurantisme religieux qui nourrit l’antisémitisme et le racisme anti-blancs. Arrêtons de faire l’autruche ».

 

Pour Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) : « Tout se passe  comme si Mohamed Merah (ndlr : le tueur de Montauban et de Toulouse, assassin de sept personnes dont trois enfants juifs exécutés dans leur école) était devenu une sorte de modèle, un exemple à suivre ».

Dans le mois qui a suivi le drame, le Service de protection de la communauté juive a recensé 140 actes anti-juifs, soit le tiers des actes comptabilisés pour l’année 2011. La barbarie s’installe en France, dans l’indifférence des belles âmes et autres « humanistes » de salons.

Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a condamné, lundi, un acte « très grave », d’une « violence insupportable ». Martine Aubry  parle d’un « acte ignoble ».

Ces indignations sont la moindre des choses. Mais il serait temps pour la gauche au pouvoir de se poser des questions sur les sentiments anti-juifs et plus généralement anti-français qui s’observent depuis longtemps dans les cités. Il serait temps qu’elle s’interroge sur ces mouvements prétendument antiracistes qu’elle protège en dépit de leur parti pris et des hiérarchies qu’ils opèrent dans les minorités à défendre. Il serait temps pour le PS qu’il confronte sa politique communautariste, destinée à s’attirer massivement l’électorat musulman, avec le risque de consolidation du multiculturalisme.

 

Le député (UMP) Jacques Myard relate, ce lundi, qu’à Sartrouville (Yvelines), il a été accueilli sur le marché des Indes par une jeune adulte : « Vous n’avez rien à faire ici, ici c’est un terre arabe, c’est une terre appartenant aux musulmans, ce n’est pas une terre française ; vous êtes des racistes, des sionistes,  vous devez partir ». Quand Manuel Valls demande à ses services une étude « sur ce qui a dysfonctionné » dans l’affaire Merah, il serait plus utile encore que le ministre de l’Intérieur se penche sur les mécanismes et les raisons qui ont créé des Français qui détestent la France et qui insultent, par leur intolérance et leur fanatisme, la démocratie laïque.

Source

Agression antisémite : « Les agresseurs sont très majoritairement des jeunes venant de la post-immigration maghrébine. C’est une évidence ! » (Jakubowicz/RMC)

Les GG de RMC débattent avec Alain Jakubowicz (Licra) de l’agression de trois Juifs par une bande de « jeunes » à Villeurbanne. Un auditeur de confession juive raconte comment il a été interpellé dans la rue par des Maghrébins. Avec Patrice Gourrier, Jacques Maillot et Pascal Perri.

« Je peux vous dire que pour le président de la Licra que je suis, ce n’est pas facile à dire. Mais il faut le dire parce que je crois que nos hommes politiques, mais également les services de police, ne nomment pas suffisamment les choses. Il y a une forme d’angélisme, on est en pleine campagne électorale, et aujourd’hui on veut ménager les Juifs, on veut ménager les Arabes, on veut ménager ceci, cela… Et du coup on ne dit pas les choses. » – Alain Jakubowicz

L’école et la gauche: le grand lavage de cerveau.

Deux sondages ont paru durant la campagne présidentielle, concernant le vote des étudiants dans les deux principales écoles de journalisme. Plusieurs centaines d’étudiants, une forte majorité pour Hollande au premier tour, des voix pour Mélenchon, Joly et les trotskistes de service.
Pas une seule pour Sarkozy, même au second tour. Ainsi se trahit l’emprise idéologique de la gauche sur le système médiatique, y compris au sein de la presse réputée de droite. De la PQR aux magazines en passant par les quotidiens nationaux, les chaînes de télé et les stations de radio, l’abordage du « réel » est saturé de présupposés qui déterminent le choix et l’ordonnance des sujets, la sémantique, la symbolique. Le « savoir » enseigné dans les écoles de journalisme a lavé les cerveaux pour y insinuer les attendus d’un conformisme subtilement bétonné.

J’apprends qu’au lycée français Jean-Monnet de Bruxelles, des surveillants ont célébré la victoire de Hollande en dansant sur les tables devant les élèves. « On a gagné ! », clamaient-ils sans vergogne, sachant qu’ils ne risquaient aucune sanction. Les profs exprimaient leur joie sans plus de retenue, certains ayant carrément exhorté en classe les « jeunes républicains » à combattre les idées du Front national. Dans ce même lycée, en classe de troisième, tel enseignant infligea à ses potaches une dissertation sur le thème suivant : « Immigration et métissage, deux pays, deux amours ». Sic. Afin d’étayer la réflexion des candidats au brevet, deux exemples leur étaient suggérés : la biographie de Jamel Debbouze et les « créations » de Thomas Mailaender à base de voitures convoyant des immigrés. Sic. Le même pédagogue invitait les élèves de la même classe de troisième à concevoir, je cite, « après la guerre, le rêve d’un monde nouveau » à partir de la Cité radieuse de Le Corbusier et des photos de Doisneau. J’ignore si l’initiative lui revient, ou si elle figure dans un programme. Elle reflète sur le mode grotesque une vaste entreprise de crétinisation et de manipulation des esprits juvéniles sans équivalent dans l’histoire de la pédagogie.

L’air de rien, tout y est : l’arrêt sur images d’une sous-culture de l’éphémère imputable à la télé, l’apologie sournoise du cosmopolitisme, la sur valorisation des minorités, la complaisance lâche des autorités. Ce qu’on serine aux étudiants dans les écoles de journalisme, on l’inculque en avant-première aux élèves dans les lycées ; la boucle est bouclée, les malheureux pataugeront ad vitamdans l’air du temps, captifs sans le savoir d’une idéologie démoralisante, dans les deux sens du terme.

Les enseignants en sont tout aussi captifs. Il serait trop commode de les incriminer. Tous les instits et les profs que je connais sont dévoués et très conscients du marasme de notre système éducatif. Tous déplorent l’incurie des parents, les méfaits du matraquage télévisuel et des jeux vidéo, l’absurdité des programmes, l’hétérogénéité des classes, la démagogie de politiques et de syndicalistes incapables de définir leur mission. Ils sont de gauche certes, mais outre leur sentiment de prolétarisation, ils cultivent la nostalgie de l’école de Jules Ferry. Ils vireraient de bord si une droite s’avisait de leur restituer de la dignité, donc de l’autorité, en assignant un sens à leur magistère. Continuer la lecture de L’école et la gauche: le grand lavage de cerveau.

« Il y a en France une recrudescence des actes antisémites en provenance des milieux musulmans » (Aliot/RMC)

Trois juifs portant une kippa ont été agressés hier soir à Villeurbanne dans le Rhône par une dizaine d’individus qui les ont frappés à coups de marteau et de barre de fer, indique ce dimanche soir la police.

Robert Ménard : « Vive l’Algérie française » (Radio Courtoisie)

Radio Courtoisie 01/06/2012 à l’occasion de la sortie de son livre « vive l’Algérie française » et du cinquantenaire du départ des Pieds-noirs d’Algérie.

Revue de presse et commentaires sur l'actualité