NKM propose la préférence aux immigrés (vidéo)

Avec des adversaires de cet acabit Marine Le Pen peut dormir tranquille. L’héritière politique NKM, ministre du « Pas grand chose » à ses heures perdues, fait le tour des média, tambour battant, pour dire que le Fn il est caca.
Accueillie par les journalistes avec une complaisance que l’on ne voyez même pas en Union Soviétique, l’écolo-bobo laisse filer de son panier percé quelques boulettes qui en disent long sur la marchandise avariée qu’elle trimballe.
Voilà ce qu’elle a déclaré lors d’une émission du matin:

On a aujourd’hui 25% de la population d’origine immigrée qui est en situation de chômage, la priorité c’est de leur trouver un boulot à eux


nathalie kosciusko-morizet pour la préférence… par elouvrier

Voir aussi: Nathalie Kosciusko-Morizet se fait bâcher par Zemmour et Naulleau

De Thilo Sarrazin et de l’immigration en Allemagne (vidéo)

Thilo Sarrazin (né le 12 février 1945 à Gera, Allemagne) est un politicien socialiste (SPD), économiste et banquier allemand. Il était membre du directoire de la Deutsche Bundesbank depuis le 1er mai 2009. Il a quitté le directoire de la Deutsche Bundesbank le 1er octobre 2010, révoqué après le tollé déclenché par la parution d’un ouvrage critique sur l’immigration et les musulmans.

Son livre « Deutschland schafft sich ab »(L’Allemagne court à sa perte) est le livre politique le plus vendu de la décennie en Allemagne.

Un peu partout en Europe, les conséquences d’une immigration incontrôlée inquiètent les peuples.
Et comme on peut le constater dans ce reportage de la télévision allemande ARD, les questions que soulèvent le multiculturalisme et toutes ses dérives sont loin d’être négligeables. Certaines informations de ce document vidéo font échos aux propos tenus par Malika Sorel (1):

(1) Interview de Malika Sorel: Immigration/intégration, le langage de la vérité (vidéo)

Voir aussi: David Cameron : Non au multiculturalisme, Oui à la britishness (britannicité)

Marseille: Un train attaqué à la barre de fer/Addendum-(vidéo)

Après les contrôles des camions de la banque Alimentaire (1), à Marseille on attaque les trains de marchandises avec des barres de fer. Et cela depuis 2008…
Tout va bien… dormez tranquille.

Un syndicaliste interrogé en 2008 indiquait que « deux attaques de ce genre » se produisait chaque mois

Une dizaine d’individus masqués ont bloqué un TER hier soir vers 22h à hauteur du quartier Ruisseau Mirabeau au Nord de Marseille en plaçant des caddies en travers de la voie. Ils ont d’abord tenté de pénétrer dans le train de passager, en vain. Les malfaiteurs ont ensuite ouvert les wagons d’un train de marchandises, mais n’auraient pas récupéré de butin selon la police.

Des attaques similaires se reproduisent régulièrement dans ce secteur. En juin 2008, du matériel informatique avait été dérobé et plusieurs trains de marchandises avaient été stoppés les mois précédents. Un syndicaliste interrogé en 2008 indiquait que « deux attaques de ce genre » se produisait chaque mois. Depuis, la SNCF et la police avaient pris des mesures permettant de limiter le phénomène.

source

Addendum:


Marseille : un braquage digne du Far West par BFMTV

(1) http://www.rmc.fr/editorial/168488/marseille-dans-les-cites-les-choufs-guettent-les-flics/

Viande halal imposée aux salariés d’Air France

Ce tract distribué cette semaine par la CFDT aux salariés d’Air France dénonce un véritable apartheid religieux dans les cantines du personnel à Orly et à Roissy : « la restauration serait 100% Halal au T2F et le T2E serait réservé aux autres ».

Le tout avec l’accord de la CGT, le syndicat majoritaire, qui a expliqué « agressivement » que servir des repas halal « ne gênerait pas les non musulmans, qui ne le savent pas, car cela ne change pas le goût ». La CFDT voit là une violation de la laïcité et une dérive communautariste dangereuse qui pourrait s’avérer, à terme, « une vraie bombe à retardement » !

15_11_laicite_ou_communautarisme

Après la Grèce, maintenant le Portugal !

La dégradation de la note du Portugal par Moody’s, ainsi que les difficultés du plan de sauvetage grec ont relancé l’anxiété sur les marchés financiers, ainsi que la spéculation.

Durant la crise grecque, beaucoup de spécialistes de la spécialité nous ont expliqué l’exceptionnalité de la situation grecque. Un pays de cigales réfractaires à l’impôt, un système de corruption généralisé et des gouvernements qui ont « triché » en arrangeant leurs comptes, une église orthodoxe toujours influente. Tout n’était pas faux dans cette description peu généreuse du pays. Mais avec la dégradation de la note du Portugal par l’agence Moody’s intervenue le 6 juillet, on comprend surtout que, comme certains économistes – Jacques Sapir, Jean-Michel Quatrepoint, Jean-Luc Gréau – l’avaient prédit dès 2008, la dette souveraine va provoquer les mêmes mouvements spéculatifs que la crise des subprimes. Hier mercredi 6 juillet, la dégradation de la note du Portugal a coïncidé avec l’information selon laquelle les autorités grecques ne parvenaient pas à finaliser le plan de sauvetage avec le FMI et l’Union européenne.

Comment Moody’s justifie-t-elle sa décision de classer le Portugal parmi les investissements spéculatifs, en baissant sa note de quatre crans ? Par le fait que le Portugal risque d’avoir besoin d’un second plan d’assistance financière. Un jugement qui peut étonner puisque le premier plan d’aide – de 78 milliards d’euros – vient à peine d’être bouclé. Bien entendu, la décision de Moody’s a provoque les cris d’orfraie de Barroso et d’autres dignitaires européens : « Nous regrettons profondément la décision d’une agence de notation d’abaisser la note portugaise. Nous regrettons ce fait, nous regrettons aussi la méthodologie choisie et la date choisie. » Au fait, un effort de mémoire : n’est-ce pas Nicolas Sarkozy qui avait dénoncé les agences de notation et leur rôle néfaste dans la crise ? N’était-il pas question de créer une agence européenne pour enrayer ces mécanismes délétères pour l’économie européenne déclenchés par ces mêmes agences? Pourquoi ce volet de la régulation des marchés financiers a-t-il disparu de l’agenda du G20 comme de celui de l’Union européenne ?

En réalité, les agences de notation financière témoignent surtout de l’irréalisme des plans de sortie de crise: comment penser que le Portugal, la Grèce, mais aussi l’Irlande, l’Italie, la Belgique ou même la France (dont l’écart de taux d’emprunt s’est écarté de 0,55% avec celui de l’Allemagne) peuvent rétablir l’équilibre de leurs finances par des plans d’austérité qui pèsent sur leurs recettes ? D’autant que comme l’euro reste fort, leurs entreprises n’améliorent pas leur compétitivité et le déficit commercial s’ajoute au déficit budgétaire. C’est d’ailleurs ce que constate Patrick Artus, de Natixis, dans une note récente : « si le pays n’a pas une capacité de croissance de qualité suffisante, parallèlement, ses finances publiques seront impossibles à redresser, et il aura un besoin impossible à satisfaire d’endettement extérieur. C’est ici qu’est la déficience des plans de soutien européens : ils ne s’occupent pas de la croissance. » L’analyse, très pertinente, oublie cependant de préciser que si l’Union européenne ne se soucie pas de la croissance, c’est que celle-ci ne fait pas partie de la feuille de route de la Banque centrale européenne, ce qui est une aberration qui a fait polémique dès le référendum de Maastricht. C’est d’ailleurs ce que soulignent de plus en plus d’économistes libéraux, comme Augustin Landier et David Thesmar dans une tribune publiée par le quotidien Les Echos, qui appellent à lever les tabous de ce qu’ils nomment « le consensus de Bruxelles ».

Ceci étant, les agences de notation ne sont pas seulement « objectives » : elles contribuent activement à des mouvements spéculatifs sur la dette. Derrière Moody’s et Fitsch, des milliers de spéculateurs parient sur l’effondrement ou le redressement de chaque pays dans la tourmente. Le malheur des Portugais ou des Grecs fait les bénéfices de ceux qui prêtent de l’argent à leur états à des taux usuraires : plus de 16% pour les prêts à deux ans sur la dette portugaise!

Source

Addendum:Les étranges arguments des « socialistes » marseillais pour justifier le système Guérini ! ( vidéo )

Addendum:
7 Juillet 2011

Eric Zemmour se paye avec justesse la maffia socialiste.

Première publication 23 Juin 2011

Ainsi le Parti Socialiste organise des « primaires » pour désigner son « champion » à la présidentielle de 2012… et se targue de pratiquer « la démocratie politique » tout en donnant des leçons aux autres, absolument imperméables à ce concept dont, eux, les socialistes, seraient les chantres éclairés.

L’ennui, c’est que tout cela n’est que mensonge et manipulation.

Notons d’abord que le PS va s’octroyer, gracieusement, des locaux publics pour organiser sa mascarade électorale privée… Ainsi se viole une fois de plus le principe laïque de séparation de l’Etat et de toutes les idéologies et organisations partisanes… Gageons que d’autres sauront s’en souvenir pour revendiquer, à leur tour, cette mise à disposition gratuite de l’espace public territorial !

Mais il y a mieux : en demandant à chaque votant de voter après avoir signé une charte des « valeurs de gauche », le PS organise, de fait, un fichage politique des citoyens qui se déplaceront… et, en contrôlant les noms de ceux qui vont voter (et de ceux qui ne vont pas venir voter), le PS ciblera parfaitement ceux et celles qui, dans chaque commune, auront accompli cette démarche… Ce qui lui sera bien utile pour lister les noms des agents municipaux et territoriaux « obéissants » travaillant dans les mairies, Conseils Généraux et Régions dominés par le PS… pour avoir connaissance des « bons » associatifs qui se seront déplacés (et des autres…), pour bien vérifier si les petites combines clientélistes ont une bonne efficacité…

Certes, les « électeurs » peuvent biaiser, prendre une posture convenue selon la commune concernée, faire semblant de… Il reste que tout ceci sent le « flicage » stalinien et annonce de futures pressions qui nieront l’exercice libre et secret du vote de chacun.

Car il ne faut pas prendre pour « argent comptant » la promesse faite par les responsables socialistes de « brûler » les listes électorales utilisées… C’est vrai qu’il n’y a pas de photocopieurs dans les mairies et que relever les noms au fur et à mesure du vote est impossible !

Mais c’est surtout vrai que les méthodes utilisées par les responsables socialistes pour le fonctionnement de leur propre parti sont tellement des « méthodes de voyous » qu’on ne peut que ne pas croire aux engagements « moraux » de ces gens.

La preuve ? Mais elle vient de l’aire marseillaise et des déclarations mêmes de ses dirigeants socialistes !

Depuis la mise en examen de Mme Andrieux, députée et ex-vice présidente de Région, pour avoir dilapidé l’argent public en versant des subventions à des associations-bidons destinées à lui procurer les « votes des quartiers sensibles » marseillais, on sait que le clientélisme électoral est une constante des pratiques des socialistes des Bouches du Rhône… (1)

Depuis la vaste enquête menée par la police et la justice à l’encontre d’Alexandre Guérini, (2) frère du Président socialiste du Conseil Général des Bouches du Rhône, pour toutes sortes de trafics et de blanchiment d’argent, on sait que le sieur Jean Noël Guérini lui-même est dans l’œil du cyclone… (3), ce qui montre, à l’évidence, que l’intérêt public n’est pas le premier souci de ce personnage…et qu’il a tendance à confondre les « affaires publiques » avec « les affaires » tout court.

Mais depuis la lecture attentive de l’article paru dans « Libération.fr » cité ci-dessous (4), on sait, de l’aveu même des dirigeants socialistes de Marseille que ce parti y est pourri totalement dans sa constitution comme dans son fonctionnement.

Qu’apprenons-nous, en effet :

Que ce qui caractérise le militant socialiste marseillais, c’est qu’il n’existe pas, que tout est manipulé (noms, adresses, pseudo-cotisations, rattachement à une section,…), que les noms recensés font apparaître une large majorité d’employés du département et des mairies annexes, que le clientélisme (c’est à dire l’octroi de logements, d’emplois, de subventions…) est une seconde nature…

Que, dans leur grande « naïveté » (ou tout simplement pour essayer de se blanchir), les responsables locaux font remonter la situation… à Gaston Defferre, dont les dirigeants actuels ne seraient que de pâles copies, mais des copies « perverties » car exclusives sur leur pré carré ! Les magouilles et autres manipulations auraient donc une authenticité « historique »!

Lisez : « «Depuis une dizaine d’années, nos pratiques se sont nettement améliorées. Mais il ne faut pas perdre de vue que la plupart des responsables en place sont des enfants de Gaston Defferre. Ce système, ce n’est pas Jean-Noël qui l’a inventé. Il le tient de Gaston.» C’est l’actuel secrétaire fédéral qui parle, JD Ciot, fraîchement « démissionné » du conseil général pour « garder » la fédération.

«Sous Gaston, nous avions un système clientéliste partagé. Il y avait des logements, des emplois et des subventions dont les élus se partageaient la distribution. Ce n’est peut-être pas bien, mais au moins c’était collectif. Jean-Noël Guérini et son frère Alexandre ont fait remonter tout cela au niveau du cabinet du conseil général et le clientélisme est devenu très concentré.» C’est Patrick Menucci, l’apparatchik maire des 1er et 7ème arrondissements, «Ségolin » pour tous ceux qui se souviennent de son attachement indéfectible à Ségolène Royal en 2007, qui l’affirme!

Faut-il commenter le caractère putride de ce marigot politicien où grenouillent des individus qui n’ont rien à faire d’un mandat public, sinon de s’en servir comme d’un sésame pour une carrière politicienne qui efface leur médiocrité et leur absence de moralité ?

Et c’est à des gens comme cela qu’il faudrait se fier quand ils affirment, la main sur le cœur, qu’ils respecteront les électeurs venant à leurs primaires ?

Et c’est à des gens comme cela qu’il faudrait se fier quand ils affirment vouloir prendre en compte les intérêts premiers des citoyens de France ?

Et c’est à des gens comme cela qu’il faudrait faire confiance pour conduire notre pays à travers les difficultés et les obstacles du monde d’aujourd’hui, et lui assurer sa place dans la modernité tout en sauvegardant les valeurs historiques de notre République ?

« Mais tout ceci n’est propre qu’à Marseille » ….

J’entends l’objection, et je laisse le secrétaire fédéral conclure : «Nous sommes prêts à expérimenter pour que cette fédération devienne un modèle, prévient Jean-David Ciot, mais il faudra penser à mettre cela en place dans les autres fédérations organisées elles aussi autour de grands élus.».

Marseille n’est pas une exception…

C’est même la règle !

Empédoclatès (riposte laïque)

1 – http://actu.orange.fr/une/subventions-de-la-region-paca-la-deputee-ps-sylvie-andrieux-mise-en-examen_21739.html
2 – http://www.laprovence.com/article/region/coup-de-filet-dans-laffaire-des-dechets-huit-gardes-a-vue-dont-alexandre-guerini
3 – http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/06/21/01016-20110621ARTFIG0…
4 – http://www.liberation.fr/politiques/01012344041-solferino-ausculte-l-occulte-ps-marseillais

Interview de Malika Sorel: Immigration/intégration, le langage de la vérité (vidéo)

Malika Sorel est membre du Haut Conseil à l’intégration. En 2007, elle publie le Puzzle de l’intégration, un premier coup de semonce contre la cléricature de la bien-pensance. Quelques petits prêtres du politiquement correct sont secoués par les tirs de l’assaillante, mais le gros de la troupe est loin d’avoir capitulé. Alors en 2011 Malika Sorel décide de leur administrer une deuxième salve: Immigration/ Intégration: le langage de vérité.

L’attaque est tranchante. Efficace. Imparable…

Première partie:
durée: 18 mn

Je consacre une partie de mon livre aux média. Ce sont de véritables faiseurs de roi. Depuis de nombreuses décennies ce sont eux qui choisissent un chercheur plutôt qu’un autre. Ce sont eux qui décident ce qu’il convient de dire ou pas… Mais il y a aussi une autre donnée à prendre en compte. Il s’agit de nos grands organismes de recherche. La plupart des chercheurs qui y travaillent, ne sont pas des chercheurs mais des militants. Ils n’hésitent pas à accommoder les chiffres à la conclusion qu’ils ont préétabli.
On a un monde de la recherche qui favorise les chercheurs militants dont la parole accrédite les thèses que l’on nous sert depuis plus de 30 ans.


malikasorel1 par prechi-precha

Seconde partie:
durée: 16 mn


En ayant accepté une immigration de plus en plus importante, nous devons faire face aujourd’hui à de véritables diaspora. Ce sont aujourd’hui des peuples qui se reconstituent sur les terres d’accueil, avec leurs propres modes de fonctionnement, leur propres référents culturels et sociaux. C’est ce qui empêche un certain nombre d’enfants de se construire dans une otique d’insertion. Parce que si vous n’êtes pas capable d’intérioriser les normes collectives de la France, il n’y a aucune chance pour que vous soyez reconnus un jour comme français.
Sur l’immigration familiale, il est urgent d’établir des critères sérieux. Aujourd’hui quelqu’un qui n’a pas de travail, et qui ne bénéficie que de la solidarité nationale pour vivre, peut faire venir sa famille en France.
Les sociétés européennes marchent sur la tête


malikasorel2 par prechi-precha

Télécharger l'interview (pdf)

Voir aussi:

– La France a-t- elle besoin de l’immigration ?

Le blog de Malika Sorel


Et aussi une interview de Malika Sorel de 2007, à l’occasion de la sortie de son livre: Le puzzle de l’intégration.

Présentation/ la pénalisation du débat public / les problèmes d’intégration: la faute à la République ?.

Durée: 11 mn

[dewplayer:http://luette.free.fr/spip/IMG/mp3/msintro.mp3]


B/ Halte à pénitence !

Durée: 20 mn

[dewplayer:http://luette.free.fr/spip/IMG/mp3/mspartie1.mp3]


C/ La discrimination positive: quelles conséquences ?

Durée: 18 mn

[dewplayer:http://luette.free.fr/spip/IMG/mp3/mspartie2.mp3]


D/ Identité et insertion.

Durée: 18 mn

[dewplayer:http://luette.free.fr/spip/IMG/mp3/mspartie3.mp3]

http://luette.free.fr/spip/IMG/mp3/msintro.mp3 [Télécharger]
Play in new window [Télécharger]
|
Download [Télécharger]

GB: les jeunes Britanniques prioritaires pour l’emploi devant les immigrés

Qui dira que l’immigration ne pèse pas à la baisse sur les salaires…. même les britanniques commencent à prendre des dispositions… à quand la France ?

Addendum:

Zemmour réagit à la préférence nationale que semble vouloir instaurer la Grande-Bretagne.


Eric Zemmour : "Grande-Bretagne/France : le… par rtl-fr

Première publication le 2 Juillet 2011.

Le ministre britannique du Travail a appelé vendredi les entreprises à employer en priorité les jeunes chômeurs britanniques, avant les travailleurs immigrés au Royaume-Uni, dans un discours à Madrid.

Plus de la moitié des nouveaux emplois créés au Royaume-Uni depuis l’arrivée au pouvoir de la coalition libérale-conservatrice en mai 2010 ont été pourvus par des étrangers, a reconnu le ministre Iain Duncan Smith, lors d’une conférence devant une fondation de recherche sociale espagnole près de Madrid.

Selon les statistiques officielles, ce sont 87% des 400.000 nouveaux emplois créés pendant la première année au pouvoir de la coalition libérale-démocrate, qui sont allés à des travailleurs immigrés.

Pour réduire le taux « douloureusement élevé » du chômage chez les jeunes, le gouvernement s’est engagé à renforcer les contrôles sur l’immigration, a rappelé le ministre.

Les entreprises ont en effet tendance à recruter des migrants, moins regardants sur leurs conditions de salaire et de travail.

« Le gouvernement ne peut pas tout faire tout seul », a souligné le ministre du travail. « Si nous travaillons d’arrache pied à réduire la dépendance à l’Etat providence et à remettre les jeunes sur le marché du travail, nous avons aussi besoin d’entreprises qui leur donnent une chance, et qui ne se reposent pas seulement sur les travailleurs étrangers ».

Ses déclarations font écho à une phrase de l’ancien Premier ministre travailliste Gordon Brown en 2007 sur « les emplois britanniques pour les travailleurs britanniques ».

Gordon Brown avait été critiqué, alors que les chiffres montraient que 80% des emplois créés sous mandat travailliste étaient pourvus par des travailleurs immigrés.

Selon une copie de son discours parvenue à l’AFP, M. Smith a promis de « réformer l’Etat-providence pour que le travail paie, et pour ramener les gens au travail ».

« Et nous durcissons les sanctions contre ceux qui refusent d’accepter un emploi disponible » a-t-il ajouté.

Le contrôle de l’immigration est « indispensable » pour éviter de « laisser une nouvelle génération tomber dans la dépendance et le désespoir », a estimé le ministre.

Le taux de chômage des 16-24 ans était de 19,3% selon les dernières statistiques publiées sur les trois mois terminés en avril. Le taux de chômage au Royaume-Uni au sens du Bureau international du travail s’est stabilisé à 7,7% sur cette période.

Source

Voir aussi sur Prêchi-Prêcha:
David Cameron : Non au multiculturalisme, Oui à la britishness (britannicité)

la Zique de Prêchi et la Zique de Prêcha

Sans la moindre concertation, Prêchi et Prêcha ont tous les deux choisi de partager avec vous deux duos.

Prêchi a choisi cette semaine la chanson  » l’herbe tendre » interprétée par Michel Simon et Serge Gainsbourg (extrait du film de Jean Renoir, une partie de Campagne)

Pour Prêcha, son choix s’est porté sur Neil Hannon (The Divine Comedy) and Thomas Walsh (Pugwash) qui interprètent la chanson Meeting Mr Miandad

Vous pouvez retrouver les Ziques de Prêchi et Prêcha de la semaine précédente dans la colonne de droite en page d’accueil.

Revue de presse et commentaires sur l'actualité