Mitterrand: »L’#immigration a été utilisée par les entreprises pour peser à la baisse sur les salaires des travailleurs d’origine française! »

En campagne électorales les socialistes sont prêts à dire les plus grandes vérités….ils se sont toujours foutus de la gueule du « peuple ». Mélenchon, Valls, Hollande en sont encore des preuves vivantes.

Musique. Frère Animal, engagement extrême

Frère Animal, composé notamment du chanteur Florent Marchet et de l’écrivain Arnaud Cathrine, a sorti vendredi 21 octobre le deuxième volet d’un véritable OVNI musical, Second Tour. Une plongée très politique dans la peur, l’intolérance et le déclassement contemporains.

Frère Animal a sorti vendredi 21 octobre le deuxième volet d’un véritable OVNI musical, Second Tour. Une plongée très politique dans la peur, l’intolérance et le déclassement contemporains.

C’est une voix bien connue, celle de François Morel, qui narre l’histoire de ce Second Tour, alternance entre dialogues et chansons, interludes et mises en contexte. Thibault, le héros, sort de prison cinq ans après avoir incendié l’usine qui l’employait, et le maltraitait – on suivait sa douleur dans le premier épisode il y a huit ans. Pour lui, la liberté ne signifie pas la fin de la détresse ; il se retrouve embrigadé par le représentant local du Bloc National, l’extrême-droite dure et violente. Arnaud Cathrine, l’écrivain, Florent Marchet, Valérie Leulliot et Nicolas Martel les chanteurs, font vivre ces personnages.

Notre quotidien est baigné de paroles décomplexées qu’à force on aurait tendance à ne plus entendre

Arnaud Cathrine

Plongée ultra-réaliste dans la misère sociale et les peurs qui en découlent, Frère Animal s’écoute comme une fable du quotidien, aux thèmes bien connus, qui du chômage aux réfugiés, hantent nos journaux télévisés. Les deux auteurs ont en tête l’élection présidentielle, mesurés dans leurs ambitions : « Si ça peut permettre à des gens, ne serait-ce que de se poser la question, alors c’est déjà beaucoup », confesse Florent Marchet.

Second Tour est un album, mais surtout une pièce musicale, à voir sur scène. Une proposition artistique, subjective et engagée, qui laisse chacun libre d’en penser ce qu’il voudra.

Lire la suite sur France info

Réchauffement climatique: les cépages ancestraux au secours de la vigne

 Sécheresse et chaleur: le réchauffement climatique brûle la vigne. Mais l’avenir pourrait bien se trouver dans le passé: les vignerons découvrent que les cépages ancestraux, sacrifiés sur l’autel du rendement, sont en fait plus résistants.

Sur une petite parcelle nichée entre châteaux et villages gersois, au milieu des champs de blé au chaume grillé par le soleil, quelques rangées de vignes hautes abritent 37 cépages.
« Plant de Cauzette », « N°5 », « tardif », etc. Certains portent des noms qui tutoient le Moyen-Age. D’autres, estampillés « inconnus », n’ont pour l’instant qu’un numéro.
Ils ont été découverts lors de prospections débutées dès les années 90, puis amenés à Loussous-Débat (Gers), dans un conservatoire détenu par la coopérative Plaimont, qui produit 40 millions de bouteilles par an.

C’est dans ce musée vivant de la vigne, le plus grand de France à fonds privé, que s’invente l’avenir du vin. On y teste des cépages qui sont autant de trésors oubliés, certains retrouvés dans des vignes datant d’avant la crise du phylloxera, qui a décimé la viticulture au XIXe siècle.
« Avant le phylloxera, il y avait beaucoup plus de cépages. Puis on a voulu faire du volume, alors on a favorisé quelques variétés à fort rendement, abandonnant les autres », explique André Dubosc, Continuer la lecture de Réchauffement climatique: les cépages ancestraux au secours de la vigne

Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

En 2015, plus de la moitié des cœurs des villes moyennes avaient un taux de commerces vides supérieur à 10 %. Le gouvernement va débloquer une enveloppe de 1 million d’euros pour financer les stratégies de développement urbain.

Des commerces fermés ou parés d’un trompe-l’œil sur des façades abandonnées pour cacher la misère…

« Avec près d’un rideau sur dix baissé, la vacance commerciale s’aggrave et touche fortement les centres des villes moyennes en France. »

Un phénomène qualifié de « préoccupant » par le rapport sur la revitalisation commerciale des centres-villes de l’Inspection générale des finances (IGF) et du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), rendu public jeudi 20 octobre dans l’après-midi par le ­gouvernement.

A cette occasion, la secrétaire d’État au commerce, Martine Pinville, a annoncé que le gouvernement va débloquer une enveloppe de… 1 million d’euros pour « financer dès que possible les stratégies de développement urbain, les nouveaux partenariats entre les acteurs publics et privés, et le développement du management de centre-ville », et lutter ainsi contre cette désertification commerciale d’un certain nombre d’agglomérations de taille moyenne.

Cette somme proviendra du FISAC (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce). « C’est aux décideurs locaux d’aider chacun à trouver sa place », a déclaré la secrétaire d’État, préconisant une concertation plus grande entre structures publiques, élus et organisations de commerçants.

Les villes de moins de 100 000 habitants sont les plus touchées

L’état des lieux, commandé en février par le ministère du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité et par le secrétariat d’Etat au commerce, à l’artisanat, à la consommation et à l’économie sociale et solidaire, est assez alarmiste.

« Avec un taux moyen de vacance commerciale dans les centres des villes moyennes en France qui dépasse les 10 % en 2015, en augmentation sur les dix dernières années, la dévitalisation commerciale de nombreux centres-villes en France se confirme », constate le document.

Sur près de 190 centres-villes, le taux de vacance moyen, qui mesure la part des locaux commerciaux qui ne trouvent pas preneur à la location, est passé de 6,1 % en 2001 à 10,4 % en 2015. Sachant que, au-dessous de 5 %, les experts considèrent la situation comme conjoncturelle et que, au-delà de 10 %, cela témoigne « d’un déclin structurel de la commercialité du centre-ville ». Continuer la lecture de Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Marine Le Pen a pris le pouvoir… à Londres

Préférence nationale, Brexit, arrêt de l’immigration, protectionnisme, patriotisme économique, Ré-industrialisation, dévaluation de la monnaie (-20%)….. et ça marche….

La colère des policiers est la conséquence des 5 ans de présidence Sarkozyste

Sarkozy a supprimé plus de 12 000 policiers en 5 ans. À la fin de son mandat Hollande en aura embauché 6 000. Pour faire face à la montée des tensions il faudrait en embaucher encore 10 000.
Si les socialistes ont été lamentables; Sarkozy aura causé un mal profond à la France.

Mathieu Bock-Côté : après la polémique, ce qui restera du livre de Patrick Buisson

Le livre de patrick Buisson est l’un des meilleurs livres de philosophie et d’Histoire politique de ces trente dernières années.

Lisez-le!


L’essai de Patrick Buisson a déclenché les passions, mais sous l’angle des confidences à l’endroit de l’ancien président. Pour Mathieu Bock-Côté, La cause du peuple est d’abord et avant tout un livre d’analyse politico-philosophique de notre époque.

«Un brulot». Un «livre à charge». Un «règlement de comptes», ajoutèrent certains. C’est ainsi qu’on a accueilli La cause du peuple (Perrin, 2016), le dernier livre de Patrick Buisson, en prenant bien la peine de rappeler, comme à l’habitude, tout son parcours idéologique, comme s’il fallait mettre en garde le commun des lecteurs contre lui. Ces mises en garde faites, on a tout fait pour réduire cet ouvrage à une compilation de confidences et d’indiscrétions, comme s’il se livrait à la manière d’un petit tas de secret sur la Sarkozie. En gros, ce serait un livre de ragots.

Comment ne pas voir là une autre preuve que la plupart du temps, les journalistes ne lisent pas vraiment les livres dont ils parlent? Ou s’ils les ont lu, qu’ils se fichent bien de l’essentiel. Ou alors, peut-être ont-ils décidé d’enterrer celui qu’on veut à tout prix faire passer pour un mauvais génie? Chose certaine, ils ne se sont pas intéressés à l’analyse de notre situation historique que Buisson a pris la peine d’élaborer sur plus de 400 pages, avec un bonheur d’écriture indéniable: on se contentera d’y coller une sale petite étiquette radioactive pour en faire un infréquentable personnage. Le vrai pouvoir de la gauche médiatique, c’est de décerner des certificats de respectabilité auxquels on prête encore de la valeur.

Et c’est dommage. Très dommage. Car La cause du peuple est probablement un des livres les plus importants paru ces dernières années – j’ajouterais, un des plus passionnants. Si Buisson joue à sa manière le rôle du chroniqueur des années Sarkozy, qu’il a accompagné de 2005 à 2012 en voulant en faire le héraut de la France telle qu’il se l’imagine, il nous propose surtout, dans cet ouvrage, une puissante analyse de notre temps. Il croise la psychologie politique, la philosophie politique et l’anthropologie politique et son regard va très en profondeur.

Continuer la lecture de Mathieu Bock-Côté : après la polémique, ce qui restera du livre de Patrick Buisson

Rome : Grande prière au Colisée pour protester contre la fermeture de cinq mosquées

Plusieurs centaines de musulmans ont organisé […] une grande prière devant le Colisée à Rome, pour protester contre la fermeture récente de cinq lieux de culte dans la capitale italienne.

[…] A l’écart des hommes qui scandaient « Allah Akbar » (Dieu est le plus grand, en arabe) des femmes et des enfants ont prié dans un espace délimité entre plusieurs arbres par une grande toile bleue. […]

« Par la force des choses, on se sent montrés du doigt en tant que musulmans. Ensuite, dans les débats politiques, on entend le centre gauche (au gouvernement) qui dit qu’il nous aime bien mais qui ne nous aide pas, le centre droit qui ne nous aime pas mais le résultat est le même », a affirmé Francesco Tieri, un Italien converti et porte-parole d’une coordination d’associations musulmanes. « Il n’y a pas de volonté politique de reconnaître notre présence sur le territoire. Donc nous sommes obligés de louer des locaux et nous nous mettons à prier. Parce que la prière, pour celui qui veut cultiver la dimension spirituelle, c’est comme l’air. Si nous ne prions pas, nous mourons », a-t-il fait valoir. […]

Le Figaro

Les Européens ont un système immunitaire différent des Africains, un héritage de Néandertal

Le système immunitaire des Africains et Européens n’est pas identique, révèle une équipe de recherche française. En cause, la rencontre de ces derniers avec l’homme de Néandertal, il y a 50 à 60.000 ans.

Européens et Africains répondent différemment aux infections. C’est la conclusion de quatre ans de travaux menés par des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS, publiés dans la revue Cell. Une différence liée notamment à l’héritage que les Européens tiennent de l’Homme de Néandertal.

« Ce résultat permet de mieux comprendre la sensibilité de certaines populations à des maladies comme le lupus, dont l’incidence est plus importante en Afrique qu’en Europe »

Continuer la lecture de Les Européens ont un système immunitaire différent des Africains, un héritage de Néandertal

Croisilles (62) : la peur d’un village qui doit accueillir 30 migrants

Du haut de ses 75 ans, l’abbé a pris le micro après deux heures de dialogue tendu et a bien résumé la situation. « Je pensais venir assister à une réunion publique, mais c’est un pugilat. » Une semaine après un conseil municipal très houleux au cours duquel le village de 2.000 habitants situé au sud-est d’Arras a dit « oui » à l’implantation du seul centre d’accueil (CAO) de migrants du Pas-de-Calais, la mairie organisait ce jeudi soir une réunion publique.

[…] Depuis huit jours, des éléments perturbateurs soufflent sur les braises quasiment tous les soirs. Des membres du groupe d’extrême droite Génération identitaire (dont le chef de file, Aurélien Verhassel, était encore là hier soir) et des représentants du FN tractent en ville contre les migrants, s’invitant même devant le domicile d’élus locaux de la majorité…

« On n’en veut pas ! » ; « Et qu’est-ce qu’on fera quand nos enfants seront blessés et qu’il y aura des viols ? » ; « Ils profitent du système, c’est tout ce qu’ils font ! » Florilège de paroles vociférées ce jeudi soir dans une salle chauffée à blanc (250 personnes), où moult élus, le sous-préfet et des représentants d’associations ont été mis sur le gril.

La Voix du Nord

Une ONG alerte sur les agressions de réfugiés chrétiens en Allemagne

Un rapport de l’association évangélique Open Doors affirme qu’au moins 743 migrants chrétiens ont été victimes d’agressions à caractère religieux entre février et septembre 2016 dans des camps allemands.

«Nous avons sous-estimé le rôle de la religion», confiait le ministre de l’intérieur allemand Thomas de Maizières le 20 septembre dernier lors d’une conférence à Berlin au sujet de l’accueil des migrants. C’est à ce constat qu’invite également le nouveau rapport de la branche allemande de l’ONG évangélique Open Doors, qui alerte sur les attaques violentes dont seraient victimes les minorités religieuses, notamment chrétiennes et yazidis, dans les camps de réfugiés en Allemagne.

Selon ce rapport, fruit de centaines d’entretiens menés auprès de réfugiés dans toute l’Allemagne entre mai et septembre et publié le 17 octobre, 743 réfugiés chrétiens ont signalé des attaques à motif religieux, ainsi que 10 Yazidis. Un premier rapport avait été publié en mai recensant 231 attaques documentées entre février et avril. «Ce deuxième rapport n’est que le sommet de l’iceberg du nombre d’attaques à motivations religieuses contre des réfugiés chrétiens. On doit avoir à l’esprit qu’il y a un grand nombre de cas non signalés.» précise

l’ONG, spécialisée dans le combat contre la persécution des chrétiens dans le monde. Continuer la lecture de Une ONG alerte sur les agressions de réfugiés chrétiens en Allemagne

Paris : une lycéenne dépouillée, rouée de coups et poussée dans la Seine

Les faits ont eu lieu mercredi, à 21 heures. Alors que la jeune fille mangeait son panier-repas, cinq jeunes, quatre garçons et une fille, âgés d’environ 17 et 18 ans, l’abordent. Les choses vont crescendo. Ils lui demandent d’abord « normalement » une cigarette, puis de l’argent. Et de plus en plus agressifs, la terrorisent. Une « gifle dans la tête », « des coups de poing et des coups de pied ». Ils lui arrachent les cheveux. Mathilde est alors jetée à terre. L’un tire sur son sac tandis que les autres la poussent dans la Seine ! Puis partent en courant.

Mathilde sort de l’eau, hébétée. Il lui reste juste son téléphone dans la poche. « J’ai fait le 17 pour appeler la police. Les policiers ont décroché mais ils ne m’entendaient pas car mon portable avait pris l’eau ! ». Finalement, une dame l’aidera à se relever. Et appellera les secours. Mathilde est transportée à la Pitié Salpêtrière (XIIIe). Les cinq agresseurs ont disparu, non sans lui avoir volé son sac à dos avec ses cours mais aussi son portefeuille avec ses papiers d’identité, ses cartes bancaires, de cantine, de bibliothèque…

* Son prénom a été modifié

  leparisien.fr

Migrants: un maire héraultais annonce sa démission dénonçant un « diktat » de l’Etat

Le maire de Saint-Bauzille-de-Putois (Hérault) a annoncé vendredi sa démission pour protester contre la décision de l’Etat d’héberger prochainement 87 migrants dans cette petite commune cévenole de 1.800 habitants, a-t-on appris auprès de la mairie, confirmant l’information de plusieurs médias.

Depuis le 12 octobre, Michel Issert (sans étiquette), maire de cette commune située à 40 km au nord de Montpellier, refuse cette décision qui lui a été annoncée selon lui « sans aucune concertation préalable » et constitue « un camouflet aux fonctions des élus », a-t-il notamment écrit dans un courrier à la préfecture, assurant craindre « des troubles à l’ordre public ».

Il estime « inadmissible » que sa commune soit chargée d’accueillir 87 migrants – de jeunes majeurs célibataires – sur un total de 207 migrants qui doivent être envoyés prochainement au total dans l’Hérault. Continuer la lecture de Migrants: un maire héraultais annonce sa démission dénonçant un « diktat » de l’Etat

«Le magistère de la France d’en haut est terminé!»

Entretien avec Christophe Guilluy.(2/2)

Avec son nouveau livre « Le crépuscule de la France d’en haut », le géographe le plus scandaleux de France débusque les intérêts de classe qui se cachent derrière le discours antiraciste de la bourgeoisie et décrypte le mépris des grands médias pour le petit peuple.
manif alstom

Manifestation des salariés de l’usine Alstom de Belfort, menacée de fermeture, devant le siège du groupe à Saint-Ouen, 13 septembre 2016. © SEBASTIEN BOZON

Retrouvez la première partie de l’entretien ici

Quand les politiques parlent de « mixité sociale », ils entendent en fait « mixité ethnique ». Quel est la réalité de l’une et de l’autre ?

En réalité, elles vont rarement ensemble. En région parisienne, on peut avoir un peu de mixité sociale sans mixité ethnique. La famille maghrébine en phase d’ascension sociale achète un pavillon à proximité des cités. Par ailleurs, les logiques séparatistes se poursuivent et aujourd’hui les ouvriers, les cadres de la fonction publique et les membres de la petite bourgeoisie maghrébine en ascension sociale évitent les quartiers où se concentre l’immigration africaine. Ça me fait penser à la phrase de Valls sur l’apartheid. Il devait penser à Évry, où le quartier des Pyramides s’est complètement ethnicisé : là où vivaient hier des Blancs et des Maghrébins, ne restent plus aujourd’hui que des gens issus de l’immigration subsaharienne.

En réalité, tout le monde – le petit Blanc, le bobo comme le Maghrébin en phase d’ascension sociale – souhaite éviter le collège pourri du coin et contourne la carte scolaire. On est tous pareils, seul le discours change…

[…]  source

Grande-Bretagne : un « incident chimique » provoque l’évacuation de l’aéroport de Londres-City

En raison de la forte immigration musulmane et du Brexit, Londres risque de connaitre des attaques venant à la fois des islamistes mais aussi des services secrets de nations étrangères soucieuses de faire payer aux anglais leur choix pour l’indépendance.


Que s’est-il passé à l’aéroport de Londres-City? Un « incident chimique« , c’est ainsi que les autorités l’appellent, a provoqué l’évacuation des lieux, et sa fermeture temporaire. 26 personnes ont été prises en charge par les secours, avec des difficultés respiratoires, et deux ont été conduites à l’hôpital.

Haro sur le bobo !

(…)Le bobo, c’est aussi le royaume de l’entre-soi, affirme Guilluy. Par exemple dans la culture (cinéma, musique) où prolifèrent les « fils et filles de ». « Haut lieu de la lutte contre le racisme et de la promotion de la mixité, le milieu du cinéma est aussi le plus endogame. »

Il s’amuse du fait que la cérémonie des Césars a récompensé le film Fatima, qui raconte le quotidien d’une femme de ménage algérienne, devant une salle « singulièrement blanche et bourgeoise ». Il aurait surtout pu dire que ce sont des salles toujours blanches qui applaudissent des spectacles qui dénoncent les maux de la fracture sociale.

Mais pourquoi tant de haine ? Parce que pour Guilluy, le bobo ne fait pas ce qu’il dit, tout en faisant culpabiliser celui qui n’écoute pas ses belles paroles. Au moins, le bon réac de droite s’affiche comme tel alors que le bobo est un traître à l’idéal de gauche, qui brouille le clivage de classes.(…)

Le Monde