Affaire Bygmalion: Gardes à vue prolongées pour trois responsables de la campagne de Nicolas Sarkozy

Les gardes à vue de trois responsables de la campagne de Nicolas Sarkozy, entamées mercredi matin, ont été prolongées jeudi dans l’affaire Bygmalion, un système de fausses factures durant la présidentielle de 2012.
sarkozy-546x291
Ces personnes sont Guillaume Lambert, qui était directeur de la campagne et est aujourd’hui préfet de Lozère, le député UMP Philippe Briand, qui en était trésorier, et un avocat du parti Philippe Blanchetier, impliqué dans le suivi financier de la campagne. A l’issue de leur garde à vue, qui peut durer 48 heures, elles peuvent être relâchées ou présentées aux juges financiers en vue d’une éventuelle mise en examen.

source

Les électeurs UMP et FN se retrouvent sur les questions identitaires, pas sur l’économie

Selon l’étude réalisée par l’Ifop pour Le Figaro Magazine, des propositions comme l’interdiction du port du voile à l’université convainquent les électeurs de droite comme ceux d’extrême droite. Mais les divergences restent nombreuses.

Source Le Figaro MagazineSi l’UMP se focalise sur un programme économique libéral (suppression de l’ISF et des 35 heures…), il ne lui sera pas facile de convaincre les électeurs du FN. Et, sur l’opportunité de sortir de l’euro, le fossé est profond entre les sympathisants des deux partis. En revanche, ils se retrouvent sur les thèmes liés à l’immigration ou la laïcité, par exemple sur la proposition du FN de diviser par vingt le nombre d’immigrés qui entrent chaque année en France. C’est le principal enseignement de l’étude réalisée par l’Ifop pour Le Figaro Magazine.

Un faux débat pour Marine Le Pen, persuadée que les électeurs viennent en masse chez elle par antilibéralisme et parce qu’elle défend les services publics, se faisant ainsi l’apôtre d’une France déclassée et de territoires oubliés.

l’UMP offre le département du Gard à la gauche.

En lice pour la présidence du conseil départemental du Gard:

Bouad (PS), Burgoa (droite), Meizonnet (FN)

1er tour :

2ème tour:

Embauche embarrassante au Louvre-Lens (vidéo)

Rappel: En 2010 Marine Le Pen dénonçait la politique clientéliste et de la corruption de la région Nord-Pas_de-Calais:

La fille du président PS de la région Nord-Pas-de-Calais va travailler au musée. Même la famille politique de son père dénonce un parachutage.

Scandaleuse, l’arrivée au Louvre-Lens d’Elvire Percheron, fille de Daniel, lui-même président socialiste de la région Nord-Pas-de-Calais? À peine rendue publique, cette nouvelle a en tout cas créé une vague de commentaires offusqués, sur le thème du «népotisme» et des «vieilles méthodes du PS». «Quel message envoie-t-on aux habitants de Lens et du bassin minier, dont une grande partie sont au chômage?» tonne ainsi Guillaume Vittu, de la section UDI-MoDem local. En pleine déroute électorale pour les socialistes du Nord, et à la veille de régionales qui s’annoncent du même tonneau, chacun a beau jeu de dénoncer «une pratique» faisant le lit du FN. Et un «parachutage» organisé à temps.

Interrogé, le Louvre-Lens défend un choix de recrutement rationnel. «Nous avons auditionné six candidats pour ce poste d’administrateur général adjoint en charge de la communication, rappelle Catherine Ferrar, administratrice générale du musée. Elvire Percheron était nettement au-dessus du lot.»…

Le figaro

Tarn : le buraliste condamné à 7 ans de prison pour avoir tué son cambrioleur (MàJ vidéo)

Luc Fournié, propriétaire du bar-tabac le Saint-Roch à Lavaur a été condamné mercredi soir par les Assises du Tarn, à Albi, à sept ans de prison.

Le buraliste était jugé pour avoir tué d’un coup de fusil Jonathan Lavignasse, 17 ans, alors que celui-ci cambriolait l’établissement au milieu de la nuit, le 14 décembre 2009.

La famille du cambrioleur(La Depêche)

Source

Quatre jours avant le drame, Luc Fournié avait été alerté par sa soeur que les barreaux d’une fenêtre de son établissement avaient été sciés. Selon un des experts psychiatres, il s’était alors «préparé au retour des voleurs : son fusil était chargé et par précaution il dormait dans la réserve», située au rez-de-chaussée. «On était sur le qui-vive depuis plusieurs jours et je croyais que les gendarmes nous protégeaient», s’est défendu le buraliste.

 

«Nous n’existions plus, à Lavaur nous n’étions que des noirs, des négros»

«M. Fournié a préparé son piège pendant quatre jours», a tonné pour sa part l’avocat de la partie civile, Lire la suite

La RATP refuse les affiches du concert de soutien des « Prêtres » aux chrétiens d’Orient. Mais accepte les affiches pour l’Islam

Le groupe Les Prêtres se réunit en juin prochain à l’Olympia à l’occasion d’un concert de soutien aux chrétiens d’Orient. Mais ses affiches promotionnelles, ont été refusées par la RATP, qui invoque le principe de la laïcité.

CBhsUPqWQAAggme

Les voix de l’affichage publicitaire à la RATP sont impénétrables. Le groupe de chanteurs religieux à succès « Les Prêtres », vient d’en faire l’amère expérience. Le trio, constitué en 2010 par l’évêque de Gap et d’Embrun monseigneur Jean-Michel Di Falco, doit se produire en concert en juin prochain à l’Olympia. Mais pour assurer la promotion de ce spectacle, les planches soumises à la régie publicitaire Métrobus qui gère l’affichage dans le métro parisien, mettaient en avant la destination des fonds récoltés à l’occasion de ce concert caritatif. En l’occurrence, venir en aide aux chrétiens d’Orient, victimes de l’expansion du groupe Etat islamique en Irak et en Syrie.

Laïcité à géométrie variable?

C’est l’évêque en personne qui s’est chargé de rendre publique la décision de l’entreprise de transports publics. Sur Twitter, il met en ligne une photo de l’affiche de la discorde, bardée de graffitis, l’un d’entre eux dénonçant: « Et la laïcité? » La mention « Pour les chrétiens d’Orient » doit disparaître, se borne à expliquer l’évêque. Contacté par nos confrères du Figaro, il précise ce mercredi que c’est la production du concert, la chaîne TF1, qui l’a informé de la décision de la RATP. Il s’insurge également contre une règle a géométrie variable en matière de laïcité. « Je demande le même traitement pour tous. Si, il n’y a pas eu de soucis avec l’annonce du film Qu’Allah Bénisse la France, je ne vois pas pourquoi il y en aurait avec la mention « chrétiens d’Orient » sur notre annonce de concert. »

CBickokWAAEbC80

Depuis, les soutiens s’organisent. « Je suis laïc, pas catholique, mais là c’est de l’abus de qualification », réagit par exemple le député radical de gauche Joël Giraud dans les colonnes du quotidien. Celui-ci a d’ailleurs mis en ligne, ce mardi, trois courriers adressés au Premier ministre, au Ministre des Affaires Etrangères et à Ségolène Royal, en charge des Transports. « J’ai été sidéré par une telle décision, car je ne vois pas en quoi un concert qui a pour objet de venir en aide à un peuple victime d’un génocide que dénonce avec force le gouvernement peut être une entorse à la laïcité », écrit le parlementaire dans ce courrier.
« Principe de neutralité »

CBiCEeoWYAAP3oY

En savoir plus sur

Marine Le Pen : «Une mèche et une moustache, ça va être ça l’axe d’attaque» (vidéos)

vu sur Fdesouche

Voir complément:
http://www.prechi-precha.fr/finkielkraut-sur-le-front-national-lextreme-droite-lantisemitisme/

Reçue dans l’émission La preuve par trois sur la chaîne Public Sénat, la présidente du Front national déplore les propos tenus par le couple Serge et Beate Klarsfeld. «Marine Le Pen, ça veut dire la destruction de la mémoire de la Shoah ?», s’insurge-t-elle, avant de se comparer à Hitler.

Libération

Beate Klarsfeld, Serge Klarsfeld et Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1

« Nous, nous savons que Marine Le Pen, ça veut dire la destruction de la mémoire de la Shoah en France », estime le chasseur de nazis, interrogé à l’occasion de la publication, avec son épouse Beate, de leurs « Mémoires » (Fayard-Flammarion).

« On croit réellement que Marine Le Pen peut arriver au pouvoir à la faveur de la présidentielle du fait qu’il y aura trois candidats et qu’il n’en restera plus que deux », souligne l’auteur, en 1978, du « Mémorial de la déportation des Juifs de France ».[…]

Didier Barthès / Denis Garnier : « Environnement et pression démographique »

Conférence donnée par l’association “Démographie Responsable” au salon écologiste “Primevère” de Lyon, le 22 février dernier. L’état d’urgence démographique y est clairement proclamé – avec chiffres incontestables à l’appui – et situé au premier rang des préoccupations écologiques.

Y est par ailleurs évoqué le risque de dérive que contient l’idée trop souvent sommaire de décroissance, consistant à régresser pour vivre plus nombreux, ce qui conduirait la société à une indigence généralisée.

L’influence de la démographie sur l’environnement peut être appréciée à l’aide des concepts d’empreinte écologique et de biocapacité. Cette dernière étant, in fine, reliée à la densité de population.

Partie 2:

Grenoble : ses fenêtres criblées de balles car il a demandé que cesse un rodéo

« Ce jour-là vers 13 heures, un habitant de la cité a eu le courage de s’adresser à l’un des jeunes gens qui, en permanence, prennent le quartier pour un circuit. Rodéos à scooter et en voiture, hurlements, musique poussée à fond à toute heure du jour et de la nuit : tel est le quotidien des habitants du quartier.

Sans doute révolté parce qu’il venait de voir des enfants se faire frôler par l’homme à scooter lancé à pleine vitesse, le riverain lui a demandé de cesser ce rodéo, puis est remonté chez lui. Quelques minutes plus tard, alors qu’il se trouvait à sa fenêtre au quatrième étage, il a eu le temps d’apercevoir une silhouette brandir une arme à feu et viser ses fenêtres. Trois coups de feu ont retenti, qui n’ont heureusement pas fait de blessé. Un impact de balle a été retrouvé dans le plafond d’un palier extérieur. »

Source

Mantes-la-Ville (78) : le maire FN supprime les subventions à la Ligue des droits de l’homme (LDH)

« C’est un choix politique et symbolique : nous ne souhaitons plus subventionner cette association très politisée », a expliqué le maire FN Cyril Nauth à l’issue du conseil municipal.

Le Front national s’en prend une nouvelle fois à la Ligue des droits de l’homme (LDH). La municipalité FN de Mantes-la-Ville a voté en conseil municipal, dans la nuit du lundi 3 au mardi 31 mars, la suppression des subventions à LDH. Lire la suite

La Justice enterre-t-elle l’enquête sur le compte présumé de Fabius en Suisse ?

Dans le cadre de l’affaire Cahuzac, le juge Renaud Van Ruymbeke avait recueilli sur procès-verbal les confidences d‘un témoin qui affirmait que Laurent Fabius et sa famille détenaient un compte bancaire domicilié en Suisse et non déclaré à l’administration fiscale en France. Un témoignage jugé suffisamment crédible par le magistrat vedette du pôle financier du TGI de Paris pour envisager des suites judiciaires.

Le 3 juillet 2013, le juge Van Ruymbeke demandait donc « un supplétif pour faits nouveaux sur les agissements de la banque Pictet de Genève », censée détenir le fameux compte en banque de la famille Fabius qui de surcroît échapperait au fisc français. Le 8 juillet, le parquet répondait en promettant « une enquête préliminaire distincte (de l’information judiciaire ouverte contre Jérôme Cahuzac, NDLR) sur les agissements de la banque Pictet afin d’en vérifier la réalité, la portée et l’ampleur ».

Presque deux ans plus tard et alors que les magistrats en charge de l’affaire Cahuzac ont clôturé leur instruction, aucune enquête préliminaire n’a été ouverte pour connaître la réalité ou non de l’existence d’un compte bancaire lié aux Fabius à la banque Pictet à Genève et s’il échappait au fisc. Le parquet national financier, créé au moment de l’affaire Cahuzac, n’a pas répondu à nos questions, nous renvoyant vers le procureur de la République de Paris.

lire la suite sur Le Point

Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : ATT entendu comme témoin à Dakar

L’ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré, a été entendu en qualité de témoin le 24 mars à Dakar par la Division des investigations criminelles (DIC) dans le cadre de l’affaire du financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

L’information est restée secrète pendant près d’une semaine. L’ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré (ATT), a été entendu en qualité de témoin le 24 mars à Dakar par la Division des investigations criminelles (DIC) dans le cadre de l’affaire du financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. L’audition a eu lieu en présence de deux juges d’instruction français du tribunal de grande instance de Paris et a duré plusieurs heures. La DIC exécutait ainsi une commission rogatoire de la justice française.

>> Lire aussi : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

Le Mali fut l’un des terrains de jeu préférés de Kadhafi et le premier bénéficiaire de ses investissements en Afrique – environ 250 milliards de F CFA (380 millions d’euros) entre 2002 et 2011. Les juges français veulent vérifier le rôle de Bamako dans d’éventuels versements occultes et soupçonnent certains hommes d’affaires maliens d’être impliqués dans l’affaire.

Dans le cadre de l’enquête, ils avaient déposé en août 2014 une demande d’entraide judiciaire internationale au ministère de la Justice à Bamako, par le biais de l’ambassade de France. Outre des politiciens et des hommes d’affaires de l’entourage d’ATT, son ancien conseiller Cheick Amadou « Bany » Kanté est cité dans la demande d’entraide. Lire la suite

Soupçon de financement libyen de Sarkozy: le fils de Guéant en garde à vue

Plus de trois semaines après la mise en examen de Claude Guéant, son fils vient à son tour d’être placé en garde à vue, selon une information d’i-Télé, confirmée par des proches de l’enquête.

S’il ne s’agit pas de l’affaire dite des tableaux flamands, cette garde à vue intervient toujours dans un dossier lié aux soupçons de financement de la campagne présidentielle 2007 de Nicolas Sarkozy par la Libye de Kadhafi.

Sarkozy-de-nouveau-accuse_article_landscape_pm_v8
François Guéant, avocat, a notamment été conseiller technique au cabinet de Rachida Dati, garde des Sceaux, en 2007.

Le fils de l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy, entendu depuis lundi matin, est interrogé sur «des mouvements financiers», a précisé une source proche de l’enquête. Sa garde à vue porte sur des faits distincts de la vente des tableaux flamands, a -t-on également précisé.

Guéant et Bugshan mis en examen
Lire la suite