Éric Zemmour : «Et si les Corses étaient moins nationalistes ou autonomistes qu’identitaires ?»

CHRONIQUE – Au contraire de la Catalogne, la Corse est plus pauvre que le reste du pays et dépend largement de la solidarité nationale. Mais un peuple peut accepter délibérément un sacrifice matériel s’il croit son identité en jeu.

Ils vont gagner. Ils ont gagné. Les «natios», comme on les appelle, sont sûrs d’être les prochains patrons de l’assemblée territoriale de Corse. Le second tour n’est qu’une formalité. Mieux qu’une victoire, un triomphe. Mieux qu’un triomphe, une revanche. Oublié, le préfet Erignac, exécuté il y a vingt ans. Oubliées, les conférences de presse d’encagoulés. Oubliés, les attentats, les liens entre nationalistes et mafieux. Les mallettes de billets aussi, distribuées par le ministère Continuer la lecture de Éric Zemmour : «Et si les Corses étaient moins nationalistes ou autonomistes qu’identitaires ?»

Pascal Bruckner : «Aujourd’hui, l’antisémitisme vient d’une partie de l’extrême gauche et des musulmans»

Pascal Bruckner (romancier, essayiste) : «Aujourd’hui, l’antisémitisme d’extrême droite est très minoritaire, il vient d’une partie de l’extrême gauche qui déteste les juifs par anticapitalisme et d’une bonne partie aussi du monde arabo-musulman, puisqu’on a vu que les 10 citoyens français de confession juive qui ont été tués, d’Ilan Halimi à Sarah Halimi, l’ont été par des extrémistes musulmans.»

Jean-Pierre Le Goff : «Le mythe Johnny, entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle»

Je n’aime pas le répertoire de Johnny Hallyday. Il n’a jamais écrit une seule de ses chansons et celles qui l’on rendu célèbre furent de simple traduction  des  standards du rock américain. Sa musique était  médiocre, son jeu de guitare rudimentaire  et  si ses chansons furent des rengaines populaires sympathiques elles ne possédaient pas la dimension poétique que véhiculent celles par exemple de Barbara ou de Léo ferré.

La France n’a donc pas perdu un grand artiste hier soir;  elle a  perdu bien plus.

Elle a perdu une star, une légende, un fantasme, une icône, un mythe.  Johnny c’était l’incarnation des années yéyé, celle d’une France émancipée des miasmes de la guerre, celle d’une adolescence éternelle. Johnny c’est la France d’avant l’Islamisation, le multiculturalisme, la domination idéologique et culturelle de la gauche.

Johnny Hallyday est et restera  pour les français un morceau de patrimoine; il était le rêve renversée du peuple, l’accomplissement libéral qui fait encore fantasmer aujourd’hui le petit employé blanc obligé de se lever tôt pour aller au chagrin tous les matins.

Le déchainement médiatique et populaire autours de sa mort n’est donc pas une surprise.  Mais cette hystérie d’émotion conditionnée ne doit pas nous interdire de réfléchir au phénomène et au mythe Johnny Hallyday. Comment en est-on arrivé à vouer une véritable dévotion a un chanteur de variété alors que la mort de personne bien plus valeureuse est passée souvent inaperçue? Que dire d’une société qui se met à traiter en immortel des rockers alors que les enfants qui sortent de ses écoles ne savent le plus suvent ni lire et écrire?

Jean-Pierre Le Goff dans une interview publiée par le Figaro revient sur le mythe Johnny Hallyday .

Le grand sociologue explique pourquoi Johnny Hallyday a pris tant de place dans notre imaginaire collectif. Pour lui le chanteur, figure de l’adolescent éternel, permettait l’idéalisation de la France d’avant la crise.


LE FIGARO. – La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collective. Comment expliquer une telle popularité? Est-il devenu une mythologie nationale?

Jean-Pierre LE GOFF. – Oui, sans nul doute, et il y a plusieurs raisons à cela. Cette mythologie combine une forte nostalgie pour les années de sa folle jeunesse pour une partie de la population mais aussi pour la France d’avant la crise, celle des années 1960 et de la dynamique des Trente Glorieuses, à laquelle s’ajoute l’image du rockeur, perpétuel rebelle, qui est devenu l’un des traits marquants de la culture des sociétés démocratiques. Johnny Hallyday est l’incarnation nationale d’une culture rock qui transcende les âges et les catégories sociales. En ce sens, on pourrait dire qu’il est un facteur d’unité nationale, que l’on apprécie ou non ses interprétations. Continuer la lecture de Jean-Pierre Le Goff : «Le mythe Johnny, entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle»

Le niveau des écoliers en lecture baisse encore, la France tombe à la 34e place d’un classement de 50 pays

Des professeurs indigents qui ne méritent pas le titre qu’on leur donne,  un niveau de concours plus que médiocres,  des universités transformées en établissements de relégation scolaire, un bac totalement inutile, une submersion migratoire, un apprentissage négligé, une collège unique mortifère, une idéologie pédagogie de gauchiste fielleux….  l’ éducation nationale est un fruit mort qui n’a pas fini de pourrir!


La dernière enquête Pirls (Progress in International Reading Literacy Study), réalisée en 2016 dans 50 pays et dévoilée mardi 5 décembre, montre les très faibles performances en lecture des élèves français scolarisés en CM1. La France est très loin derrière le peloton de tête emmené par la Russie, Singapour et Hong-Kong.

Il a été demandé aux élèves de ces 50 pays de lire 12 textes courts, soit des histoires, soit des articles, dont le vocabulaire était adapté à leur âge. Les chercheurs n’ont pas uniquement observé si les élèves savaient lire ces textes, mais aussi s’ils savaient les comprendre, les interpréter… Le résultat est très médiocre pour les écoliers français.  

La France, seul pays avec les Pays-Bas à régresser en quinze ans

Les écoliers français se classent 34e sur 50 en compréhension en lecture, avec 511 points. Ils sauvent tout juste l’honneur, en dépassant de peu le dernier pays européen, la Belgique francophone (497 points). L’étude Pirls existe depuis 2001, et en quinze ans, avec les Pays-Bas, la France est le seul pays qui a régressé dans ce classement. Continuer la lecture de Le niveau des écoliers en lecture baisse encore, la France tombe à la 34e place d’un classement de 50 pays

Comment les Français se positionnent sur une échelle gauche-droite : 43% se placent à droite, 21% au centre, 30% à gauche et 6% ne se prononcent pas

Macron à Alger : « Vous n’avez jamais connu la colonisation, qu’est-ce que vous venez m’embrouiller avec ça ? »

Si les décisions de Macron étaient aussi pertinentes que les réponses qu’il donne à ses contradicteurs lors de ses déplacements à l’étranger nous serions ravis… mais ce n’est malheureusement pas le cas.

Macron comme Mr Blancher pratiquent la réplique d’enfumage…


Alger Macron interpellé sur la colonisation

+ 32% de naturalisations en Espagne en 2016 : 37.000 Marocains ont obtenu la nationalité espagnole

Si l’année 2015 avait été marquée en Espagne par une chute vertigineuse du nombre de Marocains naturalisés (19.000), l’année 2016 a de son côté vu une hausse importante de ce chiffre. Ainsi en 2016, « 37.009 ressortissants marocains établis en Espagne ont obtenu la nationalité espagnole, arrivant ainsi en tête des ressortissants étrangers ayant été naturalisés au cours de l’année dernière », rapporte la MAP.

En deuxième position, on retrouve les Boliviens, avec 15.802 naturalisés, en troisième place les Équatoriens avec 15.255 personnes ayant obtenu la nationalité espagnole, rapporte l’INE (Instituto Nacional de Estadistica). L’INE souligne qu’au total, Continuer la lecture de + 32% de naturalisations en Espagne en 2016 : 37.000 Marocains ont obtenu la nationalité espagnole

Laurence Debray – Comment Chávez a ruiné le Venezuela

Extrait d’un bon article de Laurence Debray (la fille de régis), historienne qui s’est opposée à Mélenchon.

Est-ce utile de préciser que nous parlons d’un pays pétrolier, membre fondateur de l’Opep, qui possède les premières réserves du monde d’hydrocarbures (devant l’Arabie saoudite), dont les revenus lui ont permis d’être la nation la plus riche de la région, jouissant d’une exceptionnelle stabilité démocratique depuis 1958 jusqu’à l’abrogation par Nicolás Maduro de l’Assemblée nationale, dûment élue mais à l’opposition majoritaire, l’été dernier ? « Ce que nous n’obtiendrons pas par le vote, nous l’obtiendrons par les armes », a-t-il précisé (le 27 juin 2017). Puisque, contrairement aux Vénézuéliens, vous avez la chance de vivre dans une démocratie, patrie des droits de l’homme, je ne peux que respecter votre opinion sur un pays qui est le mien, prenant votre condescendance comme le trait de caractère d’une certaine élite française. Ou serait-ce le reliquat du mythe XVIIIèmiste du bon sauvage ? Je ne me bornerai qu’à démentir quelques insinuations insultantes pour mes compatriotes, acculés à survivre au quotidien. Car votre légèreté est scandaleuse au regard de la crise humanitaire qui sévit dans mon pays. Le Venezuela est malheureusement devenu un lieu d’expérience politique pour divertir une frange de la gauche française, confortablement attablée dans les restaurants parisiens, alors que 32 millions de personnes ne trouvent là-bas plus de quoi se nourrir ou se soigner. Je me sens d’autant plus autorisée à vous répondre, monsieur Besson, que j’ai fréquenté assidument, enfant, les camps d’entraînement militaire et idéologique à Cuba, que j’ai arpenté en tant que jeune journaliste les bidonvilles de Caracas, et que j’ai longuement interviewé votre héros, Hugo Chávez, juste avant son arrivée au pouvoir.

La fille d’Hugo Chávez est devenue la femme la plus riche du pays

Continuer la lecture de Laurence Debray – Comment Chávez a ruiné le Venezuela

Corse : Mélenchon se réjouit de la victoire des nationalistes et de l’échec des communistes

Le leader de la France insoumise a félicité la liste arrivée en tête de l’élection territoriale en Corse dimanche soir. Une joie qui s’explique davantage par la cinglante défaite de la République en marche et du Parti communiste.

Les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Jean-Luc Mélenchon a vérifié le vieil adage dimanche soir. Sur Twitter, le chef de file de la Continuer la lecture de Corse : Mélenchon se réjouit de la victoire des nationalistes et de l’échec des communistes

Béziers (34) : les pompiers tombent dans un guet-apens et se font caillassés par des jeunes encagoulés

Un équipage des sapeurs-pompiers de la caserne de Béziers sont tombés dans un guet-apens, tendu ce dimanche soir dans une rue de la cité de la Devèze, en zone de priorité sécuritaire -ZSP-, selon le Sdis de l’Hérault.

L’appel reçu au 18 vers 22h ce soir mentionnait un feu de voiture. Quand le véhicule des pompiers s’est présenté à l’adresse indiquée, il s’agissait d’un feu de détritus. Un incendie volontairement allumé Continuer la lecture de Béziers (34) : les pompiers tombent dans un guet-apens et se font caillassés par des jeunes encagoulés

La population musulmane progresse en France et en Europe  (+ de 18% en 2050)

INFOGRAPHIES – Selon une étude, la France est le pays européen qui compte le plus de musulmans. La proportion variera, selon les hypothèses, de 12,7 % à 17,4 % de la population nationale en 2050.

Les musulmans sont et seront de plus en plus nombreux en Europe. Le très sérieux institut de recherche américain Pew, reconnu pour ses recherches en matière de démographie religieuse, est catégorique. Ils pourraient représenter, selon lui, entre 7,4 % et 14 % Continuer la lecture de La population musulmane progresse en France et en Europe  (+ de 18% en 2050)

Gilbert Collard : « Manuel Valls a raison de dire que l’islamisme découle de l’islam. Mais il nous reprochait hier de le dire »

Revue de presse et commentaires sur l'actualité