Archives août 2015 : « Non, les terroristes de Daech ne s’infiltrent pas parmi les migrants »

Le Nouvel Observateur – 5 août 2015

« Des terroristes se cachent parmi les migrants »

Faux. Régulièrement agité par l’extrême droite, le chiffon rouge de prétendus terroristes cachés parmi les migrants ne dispose d’aucun véritable précédent. Néanmoins, l’arrestation près de Milan, au mois de mai dernier, d’un Marocain de 22 ans soupçonné d’avoir participé à l’élaboration de l’attentat du musée du Bardo a ravivé ces craintes. En effet, l’homme avait réussi à atteindre la Sicile au mois de février sur une embarcation clandestine partie de Libye. Pour autant, nul ne sait si l’individu avait rejoint l’Europe pour échapper à la justice tunisienne ou pour commettre un attentat.


Source Twitter / lien vers l’article


Libération – 11 août 2015

Voir la suite sur Fdesouche

Italie : arrestation d’un groupe de passeurs dirigé par un partisan de l’Etat islamique

La police italienne annonce l’arrestation de huit personnes soupçonnées d’avoir falsifié des documents officiels pour faire entrer illégalement des migrants en Europe, vendredi 5 août. Le réseau est accusé d’avoir acheté des contrats et des factures falsifiés à une entreprise de textile située près de Naples (Italie). Ces documents permettaient ensuite aux huit passeurs, dont aucun n’est de nationalité italienne, d’obtenir des visas de travail pour des migrants en situation irrégulière. Ils étaient vendus 600 euros, selon Corriere della sera (en italien).

Une proximité entre des sympathisants jihadistes et des passeurs

Mais le profil du chef du réseau interpelle également les enquêteurs. Ils le soupçonnent de liens avec le terrorisme, ou, du moins, lui reprochent d’avoir fait l’apologie du terrorisme. Mohamed Kamel Khemiri, un Tunisien de 41 ans, avait en effet prêté allégeance au groupe Etat islamique, lors de conversations sur les réseaux sociaux. « Je le soutiens tant que je serai en vie », avait-il notamment indiqué sur Facebook, indique La Repubblica (en italien). Il avait également salué l’attaque commise contre Charlie Hebdo et les attaques du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. Par le passé, le Tunisien de 41 ans avait déjà été condamné pour trafic de drogue. Continuer la lecture de Italie : arrestation d’un groupe de passeurs dirigé par un partisan de l’Etat islamique

Menton (06) : 300 migrants forcent la frontière française et déambulent dans le centre-ville

Entre 200 et 300 migrants ont passé la frontière entre l’Italie et la France ce vendredi matin.

Ils ont quitté leur camp tenu par la Croix-Rouge, à Vintimille, au petit matin et sont passés par le poste frontière de Menton. Certains sont passés par les rochers.


Un groupe de migrants franchit la frontière à… par nice-matin
Après un long moment d’attente sur le pont Saint-Ludovic, ils ont entamé une marche, dans le calme, en direction de Menton encerclés par la police.

La plupart des migrants sont restés au niveau de Port Garavan tandis que d’autres ont continué leur chemin dans les rues du centre-ville.

Ces migrants ont décidé de quitter leur camp, mécontents de leurs conditions d’accueil à Vintimille.

 

Nice Matin

« Nous n’en sommes qu’au début du terrorisme qui se greffe sur le choc de civilisation interne

Atlantico : Comment expliquer que depuis maintenant plusieurs semaines, le rythme des attentats en Europe se soit intensifié, au point que plusieurs attaques surviennent désormais chaque semaine ?

Alexandre del Valle : C’est le résultat d’une stratégie que j’appelle la « démocratisation du terrorisme 3ème génération ». Celle-ci consiste en une déprofessionnalisation, dès lors que nous n’avons plus à faire à une structure pyramidale qui donne des ordres – et donc démantelable – mais à un appel mondial au meurtre qui devient autonome, qui s’autoalimente et se développe comme un virus. Cela change tout. C’est la première fois que nous faisons face à un terrorisme globalisé qui s’appuie sur le religieux et le choc apocalyptique des civilisations mais aussi sur les technologies modernes et réseaux sociaux pour appeler tous les fanatiques, psychopathes et autres ressentimentaux du monde, à commettre, de n’importe quelle manière, des meurtres contre les « infidèles » diabolisés.

A ces éléments s’ajoute le phénomène de mimétisme qui fait que plus un nombre important d’individus commet ce genre d’actes, plus cela donne d’idées à des psychopathes et ou fanatiques potentiels. Il y a donc là un double phénomène d’autonomisation et de globalisation du terrorisme, caractérisé par sa déprofessionnalisation et son expansion virale. Dans ces conditions, si Al-Qaïda et Da’esh étaient définitivement détruits, cela ne changerait pas forcément la donne, car des simples idéologues charismatiques improvisés ou des groupes connaissant les techniques de communication modernes sachant surfer sur la vague anti-occidentale et islamiste radicale mondiale et le culte de la violence mimétique et s’appuyant sur des textes religieux pourraient avec succès multiplier des appels meurtre. Aussi faut-il préciser que dans nos sociétés culpabilisées par leur identité judéo-chrétienne et leur patriotisme et productrices de haine de soi et d’autoflagellation, le discours haineux des islamo-terroristes rencontre un succès presque naturel.

Alain Rodier : Pour mener ses opérations terroristes en dehors de son noyau syro-irakien, Daech procède de deux manières : envoyer un « commando » mener des tueries de masse comme lors du 13 novembre 2015 à Paris ; et compter sur ses sympathisants présents sur le sol européen pour passer à l’action suivant les instructions délivrées depuis la fin 2014 par Al-Adnani, son porte-parole et peut-être son responsable des « opérations extérieures ».

Une troisième méthode pourrait être de renvoyer des volontaires arrivés depuis peu au Proche-Orient en leur disant qu’ils sont plus « utiles » à la « cause » en participant à la campagne de terreur déclenchée en Europe. Mais pour l’instant, cette dernière hypothèse n’a pas encore été confirmée formellement dans les faits.

Il est toutefois notable de voir que la majorité des actions sont l’œuvre de « djihadistes solitaires », l’appellation « loups solitaires » ne correspondant pas parfaitement à leur cas puisque les activistes passés récemment à l’action entretenaient des liens (parfois extrêmement ténus) avec Daech via des messages échangés. Par contre, leurs correspondants résidant en Syrie ou en Irak sont pour l’instant difficilement identifiables.

La multiplication des actions terroristes sur le sol européen peut s’expliquer par un effet d’entraînement, les activistes djihadistes étant encouragés par l’exemple de leurs prédécesseurs. Il est vraisemblable que cela va malheureusement perdurer.

Malgré une forme de nihilisme qui anime certains auteurs d’actes terroristes à caractère islamiste, ces derniers sont motivés par un objectif, à savoir provoquer la guerre civile dans nos sociétés occidentales et les soumettre au nom de l’islam. Que pourrait-il advenir en Europe dans le cas où nous ne réussirions pas à contenir le flot d’attaques terroristes et où ils parviendraient à accomplir ces objectifs ? 

Alexandre del Valle : La guerre civile est effectivement l’un des objectifs recherchés par Daech, dans les pays où cela est possible, soit les pays musulmans, multiculturels ou chaotiques très divisés (Irak, Syrie, Liban, Nigeria, Libye, etc), soit dans les pays occidentaux où il y a une forte communauté musulmane ghettoïsée et facilement radicalisable comme la France, la Belgique, les Pays-Bas, la Grande Bretagne ou l’Allemagne. Chez nous, cette guerre civile larvée, localisée dans des zones urbaines hétérogènes et déjà problématiques où la courbe de la délinquance rencontre celle de l’islamisation radicale, aurait lieu en premier dans des quartiers sensibles à forte concentration de minorités extra-européennes musulmanes qui pourraient être fanatisées progressivement. Encore une fois, ceux qui passent à l’acte ne représentent qu’une infime minorité, mais il ne faut pas sous-estimer le nombre de sympathisants de la haine barbare des assaillants, qui constituent un réservoir important, et ce pour des raisons à la fois économiques, sociales, religieuses, psychologiques, etc. Ce phénomène a donc de l’avenir devant lui et je pense que nous ne sommes qu’au début de terrorisme déprofessionnalisé qui se greffe sur un phénomène bien plus large qui est le choc de civilisation interne qui gangrène comme cela était prévisible nos sociétés béatement multiculturelles devenues inévitablement de plus en plus multiconflictuelles, faute de patriotisme intégrateur et faute de politique d’immigration responsable.

Au-delà du danger de guerre civile auquel je ne crois cependant pas du tout dans les sociétés ouest-européennes pacifiées et politiquement correctes, l’objectif des Islamo-terroristes de Da’ech est avant tout de rechercher un processus de terreur psychologique et de soumission volontaire, ou encore Syndrome de Stochkolm généralisé. N’oublions jamais que l’objectif premier de terroristes qui cherchent à se Continuer la lecture de « Nous n’en sommes qu’au début du terrorisme qui se greffe sur le choc de civilisation interne

Ansbach: le kamikaze était un soldat de Daesh, arrivé en Europe en 2013 pour se faire soigner

Le 24 juillet, un Syrien se fait exploser à l’entrée d’un concert en plein air dans la ville bavaroise d’Ansbach. Il s’appelle Mohamed Daleel (ou Abou Youssef pour Daesh). Au moyen d’une bombe, cachée dans son sac à dos, il fait quinze blessés mais il est le seul à perdre la vie. Depuis, son profil et son parcours interrogent les autorités allemandes. Une enquête du New York Times lève à présent une partie du mystère.

De la Bulgarie à l’Allemagne en passant par l’Autriche

L’homme arrive en Europe en avril 2013, en Bulgarie plus précisément. Il se présente quelques mois plus tard, en novembre, à Ilana Savova qui dirige à Sofia une organisation de défense des droits de l’Homme. Près de trois ans plus tard, elle se souvient bien de lui:

« On ne voit pas gens avec des éclats d’obus dans la jambe tous les jours! »

Il lui explique qu’il est blessé depuis qu’un obus est tombé sur sa maison tuant sa femme et ses enfants et qu’il a fui la Syrie pour se faire soigner et échapper à la guerre. Il obtient bientôt l’asile en Bulgarie mais il ne peut recevoir le traitement qu’il souhaite.

Continuer la lecture de Ansbach: le kamikaze était un soldat de Daesh, arrivé en Europe en 2013 pour se faire soigner

Menace terroriste: la Braderie de Lille annulée

Les gens ne doivent pas se tromper, tout ça découle d’une politique. Celle menée par l’UMP et le PS. Le multiculturalisme détruit notre culture, met fin à nos traditions. Jusqu’à ce qu’un nouvel ordre s’impose. À vous de choisir l’ordre que vous souhaitez pour l’avenir.

Souvenir:


Martine Aubry a annoncé vendredi 5 août l’annulation de l’édition 2016 de la Braderie de Lille en raison « des risques que nous n’arrivons pas à réduire ».

« C’est un problème de responsabilité morale de la maintenir. Je pense donc qu’il faut suspendre la braderie de 2016 », a expliqué Mme Aubry lors d’une conférence de presse commune avec le préfet du Nord.

Alors que les annulations des festivités du mois d’août se multiplient ici et là en France, la question du maintien de la grande braderie de Lille initialement prévue les 3 et 4 septembre 2016 se posait. La raison principale étant la sécurité, difficile à assurer après l’attentat du 14 juillet à Nice qui a fait 85 morts. La braderie de Lille accueille d’habitude chaque premier week-end de septembre entre 1 à 3 millions de visiteurs et plus de 10 000 exposants dont 300 brocanteurs participent à ce gigantesque vide grenier.

Grabuge à l’hôpital de Roubaix : l’un des auteurs passera deux mois en prison

Notons que pour Nord Eclair des insultes et des menaces c’est juste… du grabuge.


Les deux hommes qui s’en sont pris au personnel de l’hôpital Victor-Provo, lundi soir, et ont dégradé l’accueil ont été condamnés ce jeudi. L’un à de la prison ferme, l’autre à une peine avec sursis.

Deux hommes qui ont fait du grabuge à l’hôpital Victor-Provo, le soir du 1er août, étaient jugés en comparution immédiate ce jeudi après-midi. L’un d’eux avait cassé la porte d’entrée à coups de pied. L’hôtesse d’accueil et l’agent de sécurité avaient été menacés et insultés.

« Si l’hôpital porte plainte, c’est pour exprimer un ras-le-bol. Les insultes, les menaces font désormais partie du quotidien des personnels soignants et administratifs », explique Me Marie Laloux. Le procureur Thibaut Arnou rejoint l’avocate de la partie civile : « Ce sont des faits intolérables. »

Une nièce hospitalisée

Les deux hommes dans le box des prévenus ne sont pas des habitués de la justice. Omar D., 37 ans, est installé à Roubaix depuis dix ans, il a même été employé à la mairie. Mustapha B., 19 ans, vit à Lille chez sa compagne, enceinte de sept mois. Il a obtenu un CAP de plombier et attend ses papiers pour pouvoir travailler.

Dimanche, Omar D. était venu voir sa nièce hospitalisée avec le père de l’enfant et un ami, Mustapha B. Il était 21 h 30. L’heure des visites était passée et seul le père a été autorisé à entrer. Les deux autres n’ont pas supporté. Continuer la lecture de Grabuge à l’hôpital de Roubaix : l’un des auteurs passera deux mois en prison

Terrorisme: « L’année à venir va être épouvantable pour la France », selon le juge Marc Trévidic

Voir la vidéo

(…) En France, la loi est claire, après dix ans un juge d’instruction spécialisé doit changer de poste. Frustré, déçu, Trévidic quitte l’antiterrorisme. Adel Kermiche, l’un des tueurs de Saint-Etienne-du-Rouvray, est ensuite placé sous surveillance électronique malgré l’avis défavorable du parquet. « J’ai appris par cette affaire qu’il avait été libéré sous bracelet électronique en mars 2016. Chaque juge est libre de ses décisions. Je dis quand même qu’il faut de nombreuses années pour commencer à voir et à repérer ceux qui sont dans la dissimulation des autres. Il y a des gens qui m’ont fait froid dans le dos. Une minorité mais il y en a cinq ou six qui m’inquiètent« , indique le magistrat de 51 ans.

En guerre en temps de paix

Depuis plusieurs mois, la France et la Belgique sont touchées par le terrorisme. Mais pour lui, la France est particulièrement visée:  « L’année va être épouvantable avant les élections présidentielles. La tentation pour l’organisation terroriste état islamique va être très grande de s’en prendre au pays. On est dans une guerre en temps de paix. C’est le principe de l’attentat terroriste. Mon espérance à moyen terme, c’est l’essoufflement suite au degré d’horreur. Mais cela peut durer dix ans. Ce n’est pas exclu.« 

«Emni», la branche de Daech qui tisse son réseau terroriste à travers le monde

Une enquête du New York Times révèle en partie les rouages de cette «filiale», chargée de recruter des combattants et de planifier des attentats à l’étranger.

On savait encore peu de chose sur la cellule secrète «Emni». Une longue enquête du New York Times publiée ce mercredi permet d’en apprendre davantage sur cette branche de l’État islamique chargée d’exporter le terrorisme à travers le monde. Selon le quotidien américain qui a pu consulter des documents des services de renseignements européens, interroger des officiels américains et rencontrer un ancien combattant de Daech, Emni serait un rouage essentiel de l’organisation terroriste.

Objectif de cette «filiale» créée en 2014: planifier des attaques en dehors des territoires contrôlés par Daech. Pour cela, les responsables d’Emni recrutent, forment et envoient des combattants à l’étranger.

Continuer la lecture de «Emni», la branche de Daech qui tisse son réseau terroriste à travers le monde

Italie. Le capitaine de l’équipe de cricket préparait un attentat

Accusé de fomenter des attentats pour le compte de l’organisation de l’Etat islamique, Aftab Farook vient d’être expulsé d’Italie. D’origine pakistanaise, il a été l’ancien capitaine de l’équipe d’Italie des moins de 19 ans de cricket. Ain de prouver son innocence, l’ancien sportif compte saisir la Cour européenne des droits de l’homme et contester son expulsion vers le Pakistan.

Un ancien sportif, d’origine pakistanaise, a été expulsé d’Italie. Aftab Farook est soupçonné d’avoir préparé des attentats terroristes pour le compte de l’organisation de l’État islamique (EI). Ce partisan de Daech de 26 ans a été le capitaine de l’équipe nationale italienne junior (U-19) de cricket, a rapporté mercredi la presse italienne. Des photos de Sportweek, le supplément hebdomadaire du quotidien Gazzetta dello Sport, montre l’ancien joueur défendant les couleurs italiennes.

Une kalachnikov ou une bombe

Continuer la lecture de Italie. Le capitaine de l’équipe de cricket préparait un attentat

Maison-Blanche : Clint Eastwood votera Trump

Dans une interview au magazine Esquire, l’acteur américain Clint Eastwood a indiqué qu’il avait une préférence pour Donald Trump avant les élections présidentielles. Il « tient quelque chose » selon lui, parce que « tout le monde commence à être fatigué du politiquement correct ».

cycle-clint-eastwood-avec-lecume-des-films

Donald Trump ou Hillary Clinton ? « Dur choix, pas vrai? » lance Clint Eastwood dans une interview au magazine Esquire. La star du grand écran ne tergiverse pas : « Il faudra que je vote Trump, parce qu’Hillary Clinton a dit qu’elle suivrait les pas d’Obama. Il y a juste eu trop d’embrouilles d’un bord politique comme de l’autre. Elle s’est fait beaucoup de fric en étant femme politique ».

Si le milliardaire « tient quelque chose », c’est selon Eastwood parce que « tout le monde commence à être fatigué du politiquement correct ». Et d’exprimer son propre ras-le-bol des pincettes prises par les hommes politiques américains dans toutes leurs prises de position : « On est en pleine génération lèche-cul, maintenant. On est vraiment dans une génération de lâches. Tout le monde marche sur des œufs. On voit des gens en accuser d’autres d’être racistes et plein d’autres trucs. Quand j’étais plus jeune, on n’appelait pas ces choses du racisme ».

Turquie : l’Autriche demande à Bruxelles de stopper le processus d’adhésion

Le chancelier autrichien a demandé aujourd’hui à l’UE de stopper le processus d’adhésion de la Turquie, estimant que les « normes démocratiques » étaient « loin d’être suffisantes » dans le pays d’Erdogan.

La rupture entre l’Union européenne et la Turquie est en train d’être consommée. Depuis le coup d’Etat manqué contre le président turc, ce dernier mène des purges de grande ampleur dans son administration et son armée. « Nous devons faire face à la réalité: les négociations d’adhésion ne sont plus que de la fiction » a donc lancé le chancelier autrichien, Christian Kern, ajoutant que « les normes démocratiques turques sont loin d’être suffisantes pour justifier son adhésion ». Continuer la lecture de Turquie : l’Autriche demande à Bruxelles de stopper le processus d’adhésion

La taxe sur les produits halal existe déjà

Déjà envisagée dans les années 90 par Charles Pasqua, la taxation des produits halal servirait à financer l’islam de France de manière transparente et autonome. Mais selon le Conseil français du culte musulman les revenus issus de ces produits existent déjà, notamment perçus par les mosquées de Paris, d’Évry et de Lyon. Le marché du halal représenterait 5,5 milliards d’euros chaque année en France.

«Brûlez les Français !» : l’État islamique menace la France dans une nouvelle vidéo

Dans une vidéo tournée sur le front irakien à Kirkouk montrant des combattants de l’État islamique au combat, une séquence met en scène un soldat hurlant des menaces à l’encontre des français, incitant les sympathisants de Daesh à les tuer.
Dans une vidéo tournée sur le front irakien à Kirkouk montrant des combattants de l’État islamique au combat, une séquence met en scène un soldat hurlant des menaces à l’encontre des français, incitant les sympathisants de Daesh à les tuer.

Attention images violentes

À partir de 9mn 50

Source