Jean-Marie Le Guen a minoré de 700 000 euros son patrimoine

D’après des informations recueillies par Mediapart, le secrétaire d’État Jean-Marie Le Guen a initialement « sous-déclaré » son patrimoine d’environ 700 000 euros à la Haute Autorité pour la transparence de la vie politique. Mediapart révèle qu’il devrait subir un redressement fiscal sur son impôt sur la fortune, qui pourrait atteindre 50 000 euros rien que sur l’année 2013.

Médiapart

Se souvenir :

- Jean-Marie Le Guen était un proche de DSK et de Cambadélis. Il fut lui aussi concerné par le scandale de la MNEF.

Jean-Marie Le Guen annonce sa mise en examen

-

Algérie-Russie : partout en France des émeutes.

Hier soir, un peu partout en France, les algériens ( que certains considèrent comme des français) ont fêté la qualification de leur équipe de foot à grands coups de mortier, d’incendies, de vandalismes, et d’affrontements avec la police. Comment expliquer que ce sont toujours les supporters des équipes maghrébines qui posent un problème ? Comment comprendre que des supporter du PSG ont été interdit de stade et réprimés pour moins que ça ? Comment la caste politico-médiatique peut-elle rester silencieuse et aveugle devant, ce qui est aujourd’hui une évidence, l’échec de l’intégration et le résultat désastreux de l’immigration de masse?

Nous vous proposons quelques vidéos sur la soirée d’hier. C’est loin d’être exhaustif. Si vous voulez en savoir davantage rendez-vous sur FDESOUCHE.

- Violences à Grenoble suite à la qualification de l’Algérie

- A Mâcon, les supporters algériens font reculer la police

Ivan Rioufol : le patriotisme algérien en France révèle l’échec de l’assimilation

Toute une jeune génération se comporte comme si elle voulait prendre sa revanche sur la France colonisatrice. Leurs parents ayant refusé l’Algérie française, ils veulent la France algérienne. Leurs drapeaux brandis dans les rues expriment un refus du vivre-ensemble, voire une volonté de contre-colonisation. La question qu’il faut se poser est: la France doit-elle accepter de se faire ainsi cocufier?


Les mêmes scènes de liesse ont eu lieu à Alger, mais sans les violences contre les forces de l’ordre: là-bas, on respecte l’Etat.
Le vrai responsable, ce serait-donc la faiblesse de l’Etat français?
Oui, c’est d’abord la faiblesse de la République qui entraine de telles dérives. L’Etat a été incapable d’enclencher un processus d’identification. Par une succession d’abandons, d’auto-flagellations, de démissions, d’indulgences, il a perdu toute attractivité et toute autorité.

Source

Mondial du Foot : ça suffit !

Voici que le méchant dieu foot est de retour avec sa coupe du monde, le fameux Mondial. Débauche d’images, débauche de matchs, débauche de commentaires débiles, débauche de manifestions violentes, bref, débauche de « sport ».

Un « sport » qui ne peut que soulever le cœur tant il nous montre un spectacle indécent : les noces hideuses du fric et du cosmopolitisme, sur fond de manipulation de masse.

Le conditionnement par le sport

L’abrutissement sportif constitue un rouage important du conditionnement des populations occidentales par le Système. Que ce soit par la promotion individualiste du faire-du-sport-pour-rester-en-bonne-santé (mais à condition d’acheter des chaussures Nike et des sacs Adidas, bien sûr) ou par la promotion collectiviste du sport de masse.

Le sport de masse permet en effet de créer des foules psychologiques, comme disait Gustave Le Bon. Le Mondial vampirise les médias – c’est-à-dire les recettes publicitaires – et donc l’attention de chacun.

On soupèse et commente ainsi les moindres faits et gestes des joueurs, comme s’il s’agissait des oracles de notre temps. Un tel a fait un doigt d’honneur, tel autre a donné un coup de boule. Tel joueur a « marqué ». Un autre a plaqué sa petite amie ou bien a insulté son entraîneur. Les médias s’en donnent à cœur joie pour nous « informer », c’est-à-dire pour nous submerger de cette grotesque insignifiance !

Dans le métro on nous annonce même les résultats des matchs. Pas question de rester indifférent ne serait-ce que l’espace d’un déplacement ! L’indifférence au foot devient suspecte. Presque un signe de fâââchisme.

Le foot mondialisé c’est un patriotisme débile

On agite les drapeaux comme s’il s’agissait de saluer une victoire militaire ou un grand événement national. Le foot serait-il le dernier refuge du patriotisme ?

Mais ces héros que l’on nous fait célébrer ne sont que des mercenaires et, leurs combats, des spectacles factices, sinon truqués ou dopés.

Les supporteurs s’arrogent pourtant le droit de « manifester leur joie » à chaque match en faisant un tintamarre de tous les diables, en hurlant pour chaque but marqué, en bloquant la circulation ou en cassant tout.

Les municipalités et les préfectures recommandent maintenant aux braves gens de ne Lire la suite

Grévistes SNCF ou milliardaires du CAC 40 : qui sont les véritables privilégiés ?

Entretien avec Alain de Benoist

Les grèves, sujet qui divise l’opinion publique, surtout s’agissant de celles des transports… Entre ceux qui voudraient pouvoir aller travailler ou passer leur bac et les autres, qui défendent – c’est selon – leur outil de travail ou leurs privilèges, réels ou supposés, comment faire la part des choses ?

Tout d’abord, un rappel. La loi Le Chapelier du 14 juin 1791 ayant interdit le droit de coalition des métiers et les grèves, les syndicats n’ont été légalisés en France qu’en 1884, à l’initiative de Waldeck-Rousseau. En 1886, voit le jour la Fédération nationale des syndicats, d’inspiration guesdiste ; en 1892, la Fédération des Bourses du Travail marquée par le syndicalisme révolutionnaire de Fernand Pelloutier. C’est ce dernier courant qui prendra le contrôle de la CGT lors de l’adoption en 1906 de la célèbre Charte d’Amiens. Georges Sorel, théoricien du syndicalisme révolutionnaire, fait alors de la grève générale le « mythe mobilisateur » par excellence – tandis que Clemenceau fait tirer sur les grévistes ! Le droit de grève est aujourd’hui inscrit dans la Constitution, et il n’y a pas à le regretter.

Être victime d’une grève n’est agréable pour personne, et je suis le premier à comprendre que les usagers soient en colère. Il m’arrive de l’être aussi. Mais personne ne fait la grève pour le plaisir. Une grève se fait pour soutenir des revendications. Quelles étaient celles Lire la suite

Valls : « La France reconnaît la grandeur, la finesse et la diversité de l’islam »

Le Premier ministre Manuel Valls a déclaré ce soir qu’il revenait « aux musulmans eux-mêmes d’agir, de refuser les intégrismes, les radicalismes », tout en soulignant que « dans ce combat, la République sera toujours à leurs côtés ».

Hebergeur d'Images GratuitLe chef du gouvernement s’exprimait à l’issue d’une visite de l’exposition « Hajj, le pèlerinage à La Mecque » présentée à l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris, devant des responsables des cultes chrétiens, musulman et juif.

« Au-delà des musulmans de France, c’est toute une nation qui reconnaît, ici, la grandeur, la finesse et la diversité de l’islam », a estimé Manuel Valls. « C’est toute une nation qui dit aussi que l’islam a toute sa place en France, parce que l’islam est une religion de tolérance, de respect, une religion de lumière et d’avenir, à mille lieues de ceux qui en détournent et en salissent le message », a-t-il poursuivi. [...]

Le Figaro

Nouvelle très forte augmentation du chômage à la fin du mois de mai

Il y a presque 1 an, Hollande délirait en direct :

Le nombre de demandeurs d’emploi a bondi de 34.300 personnes en mai, portant leur nombre total à plus de 5 millions, toutes catégories confondues. Ceux de plus de 50 ans, nouvelle priorité de l’exécutif, représentent désormais 22% des inscrits.

«Mauvais»! C’est ainsi que Manuel Valls a qualifié jeudi les résultats du chômage en mai. Il ne pouvait pas dire moins. Car le mois passé, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A (ceux n’ayant exercé aucune activité) a augmenté de 24.800 personnes. En y ajoutant les chômeurs en activité réduite, la hausse globale en catégories ABC a été de 34.300. Résultat, le seuil symbolique des 5 millions de chômeurs toutes catégories confondues a été franchi… Depuis janvier, le chômage non seulement ne baisse pas, mais il réaccélère.

Le mois de mai a été est l’un des plus mauvais de l’année.

Sur deux mois, la hausse du nombre d’inscrits en catégorie A a été de 19.800 personnes en moyenne par mois, contre + 14.000 au premier trimestre et… + 5000 au dernier trimestre 2013. L’embellie de la fin 2013 sur le marché du travail (21.000 emplois avaient été créés dans le secteur marchand) n’aura donc été qu’un feu de paille. Au premier trimestre 2014, les entreprises ont à nouveau détruit des postes (- 21.700). Rien d’étonnant puisque la croissance a été nulle de janvier à mars…

La promesse manquée d’inversion de la courbe ayant marqué les esprits, le ministre du Lire la suite

Le Pontet/cantine payante pour les pauvres : « C’est l’étoile jaune ! » (Soubré/RMC)

Beaucoup de contre-vérités dans les média sur cette affaire.

Premièrement : La gratuité n’existe pas. Il y a toujours des gens qui paient pour les autres.

Deuxièmement : Les familles concernées devront payer 1,57 euros par repas au lieu des 3,15 euros que paient les autres parents. Sur 4 jours d’école c’est l’équivalent d’un paquet de clopes. Une somme qui reste donc bien moins onéreuse que si ces parents, dont certains sont à la maison entre midi et deux, avaient à faire à manger à leurs enfants.

Troisièmement : L’UMP, qui a géré la ville de Le Pontet pendant de longues années, a laissé une dette de plus de 50 millions d’euros !. Pour une ville de 17 000 habitants cela représente pour chacun d’eux 3000 euros. Il faut donc boucher les fuites… mais à qui la faute ?

Quatrièmement: Il est faux de prétendre que le maire FN s’est augmenté. L’ancien maire était un cumulard. Ses différentes mandats lui rapportaient beaucoup. En bon démago il a baissé son salaire de maire en sachant que ses autres fonctions lui permettaient de compenser ou même de le dépasser. Ne bénéficiant pas des mêmes postes que le maire, le nouveau maire (FN) a juste fait revenir son salaire à son étiage normal .

Cinquièmement : La comparaison avec l’étoile jaune est un affront fait à la mémoire des juifs déportés. Il est bien pire que le mot fournée pour désigner un groupe d’ artistes. La bobo Soubret devrait donc en toute logique être attaquée par la LICRA si celle-ci était une association vraiment sérieuse. On peut toujours rêver.

——–

Les GG de RMC débattent de ce maire FN de Le Pontet qui compte mettre fin à la gratuité de la cantine pour les familles pauvres. Ces dernières paieront désormais 1.57 euros le repas. L’avocate Marie-Anne Soubré se lâche, avant d’être rappelée à l’ordre par Olivier Truchot.

« C’est toi qui mets des étoiles jaunes sur les gens. Tu dis ‘c’est le Front National, donc c’est pas bien.’ C’est toi qui mets des étoiles jaunes ! » – Olivier Truchot

Et revoici la crise : le PIB a reculé de 2,9% aux Etats-Unis au premier trimestre!

Le réel confirme les analyses de Delamarche et tous les autres éconoclastes.

Lundi 02 Juin 2014: Olivier Delamarche affirmait face aux gogos de BFM:  » Les indices montent pendant que les fondamentaux U S chutent…tout va bien ! Les chiffres américains sont mauvais, ils sont en récession même si ce n’est pas une récession technique. « 

————-

J’en avais parlé dans ce billet, le premier chiffre officiel de la croissance du PIB aux Etats-Unis sur le premier trimestre était de +0,1% (en rythme annualisé). Ce chiffre a été révisé une première fois à -1,0%. Voici la dernière révision, le chiffre définitif calculé par le Département du Commerce, les analystes s’attendaient à -1,8%, la réalité est encore pire : -2,9% ! Le pire chiffre depuis 5 ans (le premier trimestre 2009), lorsque l’économie américaine était touchée de plein fouet par la crise des subprimes et la faillite de Lehman Brothers.

Depuis toute la croissance est largement artificielle, dopée par les dépenses gouvernementales et les plans de QE de la Fed. Mais parfois la réalité perce le voile du mensonge. La Fed nous explique que ce mauvais chiffre est à mettre sur le compte d’un hiver particulièrement rigoureux, mais l’argument a été servi lors du premier chiffre, lors de sa révision, et maintenant, c’est un tour de prestidigitation un peu usé (et puis les données sont « corrigées des variations saisonnières », elles tiennent déjà compte des effets dus à la Lire la suite

Réduire le nombre de bacheliers pour reconstituer une classe cultivée…

Entretien avec Renaud Camus

Question foot évidemment. Tout le monde craint des débordements des supporters algériens ou franco-algériens en cas de victoire de leur équipe lors des prochains matches. Pourtant, il semble qu’il y ait aussi beaucoup de bruit pour rien… Des rumeurs d’une église qui aurait été brûlée dimanche soir à La Duchère étaient infondées, par exemple… On cherche à se faire peur ou à faire peur ?

Pardonnez-moi, mais là il me semble que vous évacuez bien vite la réalité des faits. Qu’il y ait eu des exagérations et même peut-être des inventions dans la relation qui en a été donnée, c’est possible, c’est tout à fait regrettable, mais enfin vous-même vous parlez de franco-algériens et de leur équipe. Si c’est leur équipe, ils ne sont pas français. Et s’ils ne sont pas français ils ne doivent pas rester en France en tant que peuple. S’ils y restent, et en ces termes-là, alors il y a conquête, colonisation. Et en ce cas les indigènes et assimilés sont pleinement fondés à s’engager dans une lutte anticolonialiste, pour la libération de leur territoire.

Partout dans le monde on voit craquer ces fictions imposées par le colonialisme d’abord, justement, puis par l’antiracisme remplaciste, qui s’obstine à vouloir faire vivre ensemble des peuples et des individus qui n’en ont pas la moindre envie et qui n’aspirent au contraire qu’à la séparation, au divorce, à la décolonisation. Voyez l’Ukraine, voyez l’Irak, voyez la Centrafrique ou le Mali. D’où vient le mythe de l’intangibilité des frontières ? D’un système de pensée qui veut l’homme remplaçable à merci, ou séparé, comme dit Hervé Juvin. Grand Remplacement et Grande Séparation, pour reprendre le titre de son livre, vont main dans la main, sinistrement. Et le récent redécoupage territorial de François Hollande, qui ne tient aucun compte de l’histoire, des identités, des appartenances, et traite les citoyens comme s’ils étaient des pions, des robots désincarnés, sans attaches, va dans le même sens. Il faut revenir à la nation, à la culture, aux civilisations, à l’âme des peuples : soit en pratiquant des modifications de frontières (Ukraine) ou des partitions (Irak), soit en recourant à la remigration (France, Europe), sur le modèle de ce qu’a fait en 1962 l’Algérie tant aimée de nos actuels colonisateurs, mais en y mettant infiniment plus d’humanité qu’elle n’en a alors témoigné.

Question Bac. Faut-il le supprimer dès lors que 90 % des candidats l’obtiennent ou est-ce important de le conserver comme “rite initiatique” ?

Il ne faut pas le supprimer, il faut le rendre à lui-même, c’est-à-dire lui redonner un sens. L’In-nocence propose depuis longtemps un objectif modeste et raisonnable, une réduction de 5 % par an du nombre des bacheliers. On arriverait ainsi assez rapidement à un taux de 50 %. C’est loin d’être l’idéal, mais ce serait tout de même moins ridicule que la situation actuelle. Et cela pourrait servir de base à la reconstitution progressive d’une classe cultivée.

Benoît Hamon veut revoir le système de notation scolaire. Supprimer les mauvaises notes suffit-il à devenir bon élève ? Lire la suite