Gilbert Collard : « Trump doit-il prendre le risque de faire rentrer des gens potentiellement dangereux ? »

Gilbert Collard (Avocat et Député RBM/FN du Gard) s’est exprimé sur le décret anti-immigration de Donald Trump le 30 janvier 2017 sur LCI.

« Je m’étonne qu’on s’émeuve de la décision de Trump alors que 17 pays, peut-être même plus, interdisent aux Israéliens de rentrer chez eux. Personne ne s’en est indigné. Personne n’a manifesté, et c’est objectivement scandaleux. Le seul reproche que je ferais à Trump sur la mesure qu’il a prise, c’est la rétroactivité (…) Mais qu’il ait pris la liste des pays signalés par Obama comme très dangereux, et qu’il ait décidé d’organiser des mesures d’interdiction, il tire les conséquences logiques du constat fait par Obama. »

(Sur l’absence de pays comme l’Arabie Saoudite) : « Il peut les rajouter, si vous voulez. »

(Sur la question de la discrimination) : « Comme disait Aragon, à quoi bon ouvrir les yeux si c’est pour qu’après je les ferme ? On va mourir. Y’a du terrorisme. Il ne s’agit pas d’être méchant, il s’agit de protéger son pays. Si on était dans une situation pacifiée, mais moi je suis pour que tout le monde vienne. Mais après tout ce qu’on a Continuer la lecture de Gilbert Collard : « Trump doit-il prendre le risque de faire rentrer des gens potentiellement dangereux ? »

Décret Trump : « Et pourquoi pas ? » en France, dit Steeve Briois (FN)

Le maire (FN) d’Hénin-Beaumont n’exclut pas que son parti puisse envisager les mêmes restrictions à l’immigration prises par le président américain, en cas de victoire du FN à la présidentielle.

« Quitte à choquer ». Le maire frontiste de Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, Steeve Briois a déclaré lundi que le Front national pourrait envisager des restrictions à l’immigration telles que celles imposées par Donald Trump aux États-Unis, en cas de victoire de Marine Le Pen à la présidentielle.

« Pas un monde de bisounours ». « Et pourquoi pas? », a répondu à l’AFP Steeve Briois, interrogé pour savoir si le FN pourrait s’inspirer du décret américain interdisant temporairement l’entrée aux États-Unis de ressortissants de certains pays musulmans.  « On n’est plus dans le monde des bisounours. On est dans un monde horrible, donc de temps en temps il faut prendre aussi des mesures d’autorité, quitte à choquer », a argumenté le vice-président du FN, membre de l’équipe de campagne de Marine Le Pen.

Continuer la lecture de Décret Trump : « Et pourquoi pas ? » en France, dit Steeve Briois (FN)

Luz , ex-dessinateur de Charlie Hebdo, raconte une soirée Pétard-Alcool au ministère de la culture

Luz se remémore d’ailleurs un événement qui lui a fait du bien, quelque temps après les attentats. « La ministre de la Culture de l’époque, Fleur Pellerin, a invité les gens de Charlie pour un dîner » raconte le dessinateur, ajoutant : « On a pu boire des coups, fumer beaucoup de choses. Cette soirée, c’était n’importe quoi ».

Source

Paris: un lycéen mort poignardé devant un lycée ( Maj: expédition punitive dans un lycée voisin)

Le rappeur Gradur prend en stop un élu FN qui, entre deux dabs, démonte Manuel Valls

La probabilité était de l’ordre de zéro. Et pourtant, jeudi 26 janvier, l’improbable s’est passé. Le rappeur Gradur a pris en auto-stop un élu FN, Éric Richermoz, conseiller régional des Hauts-de-France et membre de l’équipe Stratégie et Communication du FN. L’histoire pourrait s’arrêter-là sauf que, comme l’a repéré Le Courrier Picard, le rappeur a filmé la scène pendant qu’il conduisait, réalisant une séquence où se mêlent malaise et amusement.

Interrogé par Le Courrier Picard, Éric Richermoz confie ne pas avoir reconnu le conducteur du véhicule. « Dans la voiture, les vannes ont fusé de part et d’autre ; c’était un bon moment. Je ne connaissais pas Gradur, le rappeur qui a publié la vidéo qu’il tournait en conduisant, et il ne me connaissait pas. J’ai découvert la suite sur internet, dit-il. […] J’avais vu que Gradur filmait et diffusait sur Snapchat, mais je pensais que cela aurait été vu par quelques amis à lui. Je ne savais pas qu’il avait une telle audience. Nous avons bien ri pendant ce trajet, c’est un bon souvenir et cela se voit. »

La vidéo est une succession de dialogues invraisemblables. « Tu n’as pas peur de monter avec des noirs et des arabes ? » demande Gradur. « Il n’y a pas de raisons d’avoir peur », lui répond le conseiller régional FN.

Puis le rappeur part en délire total : il en est sûr, Éric Richermoz, qu’il Continuer la lecture de Le rappeur Gradur prend en stop un élu FN qui, entre deux dabs, démonte Manuel Valls

Louis Aliot : « Comment Benoit Hamon a-t-il pu être nommé professeur à l’université Paris8 sans en avoir les diplômes ?

Louis Aliot soulève là le problème de la mafia socialiste au sein des université et la chasse aux sorcières dont souffrent ceux qui ne pensent pas bien au sein de cette institution.

Quand Florian Philippot et Jean-Luc Mélenchon ont parlé de Jean-Pierre Chevènement dans le RER…

Contrairement à ce qu’il cherche à faire croire Mélenchon n’est pas « patriote » ni même « souverainiste ». Tout au long de sa carrière politique il a toujours insisté sur son attachement à l’internationalisme… c’est bien ce qui l’a empêché de rejoindre chevènement dans les combats que celui-ci a mené au cours des années 90.

À l’époque les mange-merdes comme Mélenchon traitaient chevènement de fasciste. Et afin de faire planer un soupçon sur lui, ils rappelaient également que l’ancien maire de Belfort était l’auteur d’un mémoire sur Charles Maurras.


VIDEO. « 13h15 ». Quand Florian Philippot et Jean-Luc Mélenchon ont parlé de Jean-Pierre Chevènement dans le RER…

Florian Philippot réfléchit à « inscrire la défense de l’identité nationale, de nos traditions » dans la Constitution

Extrait d’une interview réalisée par Valeurs Actuelles

Identité française, Front National, Trump… le numéro deux du Front National s’est confié à Valeurs actuelles, dans une interview sans concession.

(…) Valeurs actuelles. Un de vos adversaires, François Fillon, n’a pas hésité à se déclarer “gaulliste et chrétien”. Comment avez-vous réagi ?

FP. Ce qui m’a le plus choqué, c’est qu’il se revendique gaulliste ! Il est le plus éloigné des principes gaullistes. Ce serait plutôt “François Fillon le fédéraliste”, “François Fillon l’homme de la trahison de Lisbonne”… Quant au mot chrétien, il a parfaitement le droit de l’être, je le suis aussi, et il a le droit de la dire. Ce qui devient un problème, c’est lorsqu’il en fait un argument électoral. C’était opportuniste.

Valeurs actuelles. Pensez-vous qu’il faille inscrire les racines chrétiennes de la France dans notre Constitution ?

FP. Non, je ne pense pas que la Constitution soit le lieu idéal pour cela. Ce qui n’empêche pas de reconnaître les racines chrétiennes de la France, qui sont absolument évidentes. En revanche, qu’on réfléchisse à y inscrire la défense de l’identité nationale, de nos traditions, très certainement oui. Marine Le Pen dévoilera très bientôt son projet de grande réforme constitutionnelle soumise à référendum

François Fillon supprime de son discours la mention de l’Arabie saoudite et du Qatar

François Fillon prononçait ce dimanche 29 janvier le discours de son lancement de campagne présidentielle. Comme il est d’usage, le texte avait été envoyé à la presse, avec la mention « seul le prononcé fait foi ». L’on peut tout de même s’interroger sur ce qui était inscrit sur le document mais n’a délibérément pas été prononcé lors du meeting, sur l’Arabie saoudite et le Qatar, à propos de la lutte contre l’islam radical.

Voici le passage envoyé aux rédactions :

L’Islam radical mine nos concitoyens musulmans. Il les infiltre, il les prend en otage. Les fanatiques détestent ce que nous sommes. Je les combattrai sans relâche et sans pitié. Je veux un strict contrôle administratif du culte musulman, tant que son ancrage dans la République ne sera pas pleinement achevé. Je veux la dissolution immédiate de tous les mouvements qui se réclament du ‘salafisme’ ou des Frères musulmans. Je veux la clarification de nos relations avec l’Arabie saoudite et le Qatar qui abritent les doctrinaires de l’Islam radical et les marchands de ‘burkini’.

Je nomme les choses. Je nomme le problème que nous avons avec l’Islam radical.

Et voilà ce que François Fillon a effectivement prononcé :

L’Islam radical mine nos concitoyens musulmans. Il les infiltre, il les prend en otage. Les fanatiques détestent ce que nous sommes. Je les combattrai sans relâche et sans pitié. Je veux un strict contrôle administratif du culte musulman, tant que son ancrage dans la République ne sera pas pleinement achevé. Je veux la dissolution immédiate de tous les mouvements qui se réclament du ‘salafisme’ ou des Frères musulmans. Je veux la clarification de nos relations avec les États qui abritent les doctrinaires de l’Islam radical et les marchands de ‘burkini’.

Moi, je nomme les choses. Je nomme le problème que nous avons avec l’Islam radical.

Continuer la lecture de François Fillon supprime de son discours la mention de l’Arabie saoudite et du Qatar

Décryptage du “muslim ban” et des mensonges par omission des médias français

Depuis quelques jours, la gauchosphère est en ébullition. En cause, un décret de Donald Trump, que d’aucuns surnomment déjà le “muslim ban”. Justin Trudeau et Emmanuel Macron y sont allés de leurs messages, suintant la moraline bon marché. Tous deux ont communiqué en anglais – leur première langue. Plus près de chez nous, Raphaël Glucksmann, fils de son père André et « intellectuel » engagé, a écrit : « – Dis papa, ça s’effondre comment une démocratie ? – Prends le RER et va à l’aéroport mon fils #MuslimBan. » Carrément ! Bien décidé à m’informer sur la question, j’ai entrepris de trouver le texte traduit en français, ou au moins des extraits importants, dans la presse française. Las, je n’ai rien trouvé. J’ai donc été obligé de lire le décret “Protecting the Nation from Foreign Terrorist Entry into the United States” (Protéger notre nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux États-Unis) en anglais sur le site de CNN.

Contrairement à ce que nos médias laissent entendre, le “muslim ban” ne concerne pas tous les musulmans. En outre, ce bannissement est limité dans le temps. Pendant 90 jours, les ressortissants de sept pays à majorité musulmane (Iran, Irak, Syrie, Libye, Somalie, Soudan et Yémen) seront interdits de séjour. Les Syriens le seront, quant à eux, pour une durée indéfinie. La section 1 du décret le justifie pour protéger l’Amérique d’éventuelles intrusions de terroristes, de personnes ne respectant pas les valeurs fondamentales du pays ou d’individus privilégiant la charia à la Constitution. Il est, d’ailleurs, particulièrement mensonger d’affirmer que les détenteurs de cartes vertes issus des pays concernés n’auraient plus le droit de retourner aux États-Unis durant les 90 jours. En effet, des laissez-passer seront fournis au cas par cas.

La Maison-Blanche estime qu’une période de 90 jours est nécessaire pour distinguer le bon grain de l’ivraie. Finalement, il s’agit plutôt de bon sens. C’est une mesure symbolique qui permet aux États-Unis de faire une démonstration de force : un État souverain peut décider souverainement qui entre, ou pas, sur son territoire.

Les belles âmes sont promptes à s’émouvoir quand une Continuer la lecture de Décryptage du “muslim ban” et des mensonges par omission des médias français

Attentat terroriste dans une mosquée de Québec : Un suspect marocain. Les hommes auraient crié «Allah Akbar

Seulement un des deux hommes arrêtés par la police de Québec, dimanche soir, en lien avec la fusillade à la grande mosquée de Sainte-Foy, est toujours considéré comme suspect. Il s’agit d’Alexandre Bissonnette, 27 ans, connu pour avoir déjà tenu des propos identitaires.

[…]

Lundi matin, on ne disposait encore que de très peu d’informations sur le potentiel second suspect, Mohamed Belkhadir. Les informations divergent d’ailleurs sur son nom exact. D’autre médias l’identifient comme Mohamed Khadir ou encore Mohamed El Khadir.

Or, la SQ a confirmé lundi à 12:15 qu’il avait été rencontré mais n’était pas retenu comme suspect. Il est désormais considéré comme un témoin.

Le Soleil


Deux agresseurs – dont un d’origine marocaine – ont fait irruption, dimanche soir, dans une mosquée de Québec, faisant six morts et blessant huit personnes parmi la cinquantaine de fidèles réunis pour la prière du soir. Il s’agirait d’Alexandre Bissonnette et de Mohamed Khadir, selon TVA Nouvelles.

La Presse


Une fusillade a éclaté dimanche soir au Centre culturel islamique de Québec à Sainte-Foy, faisant au moins six morts et huit blessés selon la police.

Deux suspects ont été arrêtés pour l’instant, dont l’un d’eux près du pont de l’Île d’Orléans après avoir pris la fuite. Le Service de police de la ville de Québec n’écarte pas qu’il y ait d’autres suspects.

Un témoin a raconté à Radio-Canada que les hommes ont crié «Allah Akbar» (Dieu est grand) au moment de tirer vers la foule.

Le HuffPost Quebec Continuer la lecture de Attentat terroriste dans une mosquée de Québec : Un suspect marocain. Les hommes auraient crié «Allah Akbar

Fillon assure ne détenir qu’un compte bancaire… Le Parlement en impose deux

En matière de communication politique Fillon c’est une catastrophe…


Ce dimanche, François Fillon s’est de nouveau posé en garant de la vertu lors d’un meeting à Paris. Il a ainsi affirmé ne détenir avec son épouse qu’un seul compte bancaire au Crédit agricole de Sablé-sur-Sarthe. Encore raté. Le règlement de l’Assemblée nationale impose en effet au député de Paris de détenir deux comptes, rappelle Libération.

Comme le soulignent plusieurs députés, les parlementaires reçoivent obligatoirement leurs indemnités de représentation et de frais de mandat (IRFM),sur un compte séparé. Continuer la lecture de Fillon assure ne détenir qu’un compte bancaire… Le Parlement en impose deux

France TV explique la fachosphère aux enfants

Quel est le point commun entre Black M, Alain Juppé et les migrants ? A première vue, il n’y en a pas. Et pourtant ils ont tous un point commun : ils ont été la cible de la fachosphère ! La facho-quoi ? Fa-cho-sphère, de facho, comme fasciste, et sphère comme blogosphère. Ce terme, pas vraiment très scientifique, s’est imposé ces dernières années pour désigner une extrême droite ayant fait d’Internet son premier terrain de bataille.


La fachosphère

Une bataille… menée en ordre dispersée. Car la fachosphère n’a rien d’un milieu homogène : sa diversité est celle de l’extrême droite, anti-sémite ou islamophobe, traditionaliste ou complotiste… Continuer la lecture de France TV explique la fachosphère aux enfants

revue de presse et commentaires sur l'actualité