Quand Bayrou payait son assistante avec l’argent de l’UE (Màj)

01 Mars

Certains fillonistes ont exhumé sur les réseaux sociaux un extrait du livre «Les mains propres», publié par Corinne Lepage en 2014, dans lequel l’ex-ministre de l’Environnement dénonçait le recours à des emplois fictifs d’assistants parlementaires au MoDem. Le MoDem dément avec virulence.

Hebergeur d'image

Les soutiens de François Fillon sur Twitter viennent de lancer une nouvelle offensive sur Twitter. Leur trouvaille : des accusations d’emplois fictifs à l’encontre de François Bayrou, le nouvel allié d’Emmanuel Macron, cible désignée des fillonistes. Dans son livre «Les mains propres», paru en 2014, l’ancienne ministre centriste de l’Environnement Corinne Lepage dénonçait le recours à de «nombreux « emplois fictifs » pour assurer le secrétariat des uns ou des autres, grâce à des personnes payées par des entreprises Continuer la lecture de Quand Bayrou payait son assistante avec l’argent de l’UE (Màj)

Macron : « l’immigration est une chance … ça ne devrait pas inquiéter la population française »

Emmanuel Macron a répondu à Geneviève Jacques, présidente de la Cimade, sur les questions de politique migratoire, dans Réforme, l’hebdomadaire protestant d’actualité.

Il faut ensuite favoriser la discrimination positive sur le terrain de l’emploi. Je veux aider chaque personne à s’insérer, lutter contre les pratiques discriminatoires dans les entreprises, y compris par ce que l’on appelle le « testing ».

Quel message entendez-vous porter sur les questions de politique migratoire ? Quelle politique entendez-vous impulser pour sécuriser les droits des personnes étrangères qui vivent en France et favoriser leur contribution à la vie de notre société plurielle ?

Il faut regarder les faits. Contrairement à ce que certains disent, nous ne sommes pas aujourd’hui confrontés à une vague d’immigration. Un peu plus de 200 000 titres de séjour ont été octroyés l’année dernière, ce n’est pas un tsunami que nous ne saurions freiner.

Les composantes de ce mouvement migratoire sont multiples. Elles Continuer la lecture de Macron : « l’immigration est une chance … ça ne devrait pas inquiéter la population française »

Mosquée de Fréjus (83) : permis de construire caduc

C’est l’ancien maire LR qui avait donné ce permis de construire. Le FN s’y était opposé. Aujourd’hui au pouvoir David Rachline mène guerre une juridique contre cet édifice illégal. Bravo à lui.


Encore un rebondissement de plus dans l’affaire qui oppose les gérants de la mosquée de Fréjus, dans le Var, au maire frontiste de la commune David Rachline. Le permis de construire de ce lieu de culte a été déclaré illégal par le rapporteur public devant le tribunal administratif de Toulon. (…)

« Le tribunal d’Aix a désormais une preuve supplémentaire des travaux sans permis effectués par l’association El Fath », a déclaré aux journalistes Frédéric-Pierre Vos, avocat de la commune de Fréjus, évoquant la décision que doit prochainement rendre la cour d’appel d’Aix-en-Provence dans ce dossier. (…)

Source

Marine Le pen est accueillie avec des « Marine presidente »… Macron est accueilli avec des œufs sur la tête !

Nicolas Bay : «Le Pouvoir Socialiste utilise la justice contre les candidats qui ne sont pas soutenus par le PS. C’est inquiétant !»

J’en ai marre des cruches qui se prennent pour des journalistes… on balance des oeufs aux hommes politique, un jour il faudra que les journalistes aient leur part d’omelette…

Bravo à Nicolas Bay. La justice n’est pas un totem et son indépendance n’est pas un tabou. Quand elle est corrompue par des syndicats gauchistes et des franc-maçons il faut la dénoncer et faire le ménage. Si la droite revient, ce qui est encore possible, on espère que les juges les plus militants seront dégagés et iront récurer les chiottes des tribunaux


Nicolas Bay réagit à la convocation de François Fillon le 15 mars en vue d’une mise en examen et aux accusations d’emploi fictif au Front National. Il fait face à des journalistes ardent défenseurs de la justice …

– BFM TV, 1er mars 2017, 13h46

Nicolas Bay : «Il y a une grande incohérence dans l’attitude de François Fillon, parce qu’il dénonce à juste raison l’instrumentalisation de la justice, c’est très grave, c’est-à-dire l’utilisation aujourd’hui de l’institution judiciaire à des fins de parasitage de la campagne électorale, et pour affaiblir tel ou tel candidature, en l’occurrence celles qui ne sont pas soutenues par François Hollande ou le Parti Socialiste, et puis en même temps, il cède aux exigences et va à la convocation du juge

Karine de Ménonville : «Il cède ou il répond aux exigences de la démocratie !»

Nicolas Bay : «Nous, ce que nous disons, c’est qu’il ne faut pas qu’il y ait d’interférences, faut pas priver les Français d’un débat fondamental pour l’avenir du pays. Nous avons déjà eu l’occasion de répondre à toutes les accusations. Nous le ferons à nouveau. Marine Le Pen le fera auprès de la justice ou de la police si c’est nécessaire. Mais après les élections. Il n’y a aucune raison qui peut justifier, à 2 mois de l’élection présidentielle, que le calendrier judiciaire soit construit sur-mesure en fonction des différentes étapes de la campagne pour essayer d’attaquer telle ou telle candidatureContinuer la lecture de Nicolas Bay : «Le Pouvoir Socialiste utilise la justice contre les candidats qui ne sont pas soutenus par le PS. C’est inquiétant !»

Conférence de Presse de Fillon : convoqué par les juges il reste candidat à la présidence de la République.

Fillon est incohérent: On ne peut pas dire que le pouvoir se sert de la justice comme d’un levier politique et affirmer dans la foulée qu’on fait confiance aux institutions de son pays.
Fillon devrait refuser de se présenter devant les juges. Il faut en finir avec ce système tenu par les syndicats de la magistrature. Il est temps de faire le ménage. Et si la droite avait un minimum d’honneur, elle ferait cause commune avec le FN pour jeter les socialistes dans les poubelles de l’Histoire.

Malgré sa convocation en vue d’une mise en examen le 15 mars, François Fillon déclare qu’il se présentera à la Présidentielle quoiqu’il arrive : « Oui, je serai candidat à la présidence de la République, et nous tirerons de ces épreuves, avec tout ce qu’elles comportent de juste et d’injuste, le surcroît de force qu’il nous faut pour l’emporter et pour redresser notre pays. »

Voir aussi : [PenelopeGate] Philippot : « Peut-être un jour Macron s’exprimera-t-il sur certaines affaires »

Philippot : « Peut-être un jour Macron s’exprimera-t-il sur certaines affaires »

Suite à la conférence de presse de François Fillon où il a déclaré qu’il ne se retirerait pas de la course à la présidentielle, BFM TV a recueilli les réactions d’Emmanuel Macron (En Marche) puis de Florian Philippot (FN). Philippot a invité Macron à éclaircir les zones d’ombre sur sa déclaration de patrimoine.

Emmanuel Macron : « Si Marine Le Pen et François Fillon aujourd’hui proposent une trêve judiciaire, je comprends donc qu’ils la proposent pour les délinquants, pour les criminels, parce qu’on ne saurait la réserver aux délinquants en col blanc ou à la simple classe politique. »

Florian Philippot : « François Fillon dit que c’est une mascarade, un assassinat, que le calendrier est très étrange, c’est vrai que le calendrier est très étrange, que tout est organisé, EVIDEMMENT pour soutenir le candidat du Hollandisme, c’est-à-dire monsieur Macron qu’on vient d’entendre, qui peut-être un jour s’exprimera sur certaines affaires qui le concernent et qui sortiront, je l’imagine, dans les jours qui viennent ou les semaines qui viennent, et qui sont déjà sur internet, notamment son histoire de patrimoine. Continuer la lecture de Philippot : « Peut-être un jour Macron s’exprimera-t-il sur certaines affaires »

Près de 40 000 immigrés dorment toutes les nuits à l’hôtel

« Dans le gros millefeuille que représente le rapport annuel de la Cour des comptes, rendu public le 17 février dernier, il y a, au chapitre concernant « l’hébergement des personnes sans domicile », une facture salée et difficile à avaler : une note d’hôtel présentée comme celle des « sans domicile fixe », les SDF, nos bons vieux clochards d’autrefois. En 2015, elle s’est élevée à 234 millions d’euros, alors que, dans le même temps, on nous expliquait qu’il n’y avait jamais eu tant de SDF à la rue – et tant de morts parmi les SDF.

Le collectif « Morts de la rue » assure par exemple que, en 2015, 498 « sans domicile fixe », d’une moyenne d’âge de 49 ans, sont décédés faute d’avoir eu un toit. […]

En 2014, on recensait quotidiennement au plan national 32 300 nuitées d’hôtel affectées à des personnes sans domicile fixe. En 2015, ce chiffre est passé à 37 950, soit 16,5 % de plus ! Au prix moyen de 16,9 euros la nuitée, la facture annuelle a donc atteint, pour la seule année 2015, 234 millions d’euros (16,9 euros x 37 950 nuitées x par les 365 jours de l’année). […] Continuer la lecture de Près de 40 000 immigrés dorment toutes les nuits à l’hôtel

Bernard Lama : Barthez ? « Un Blanc, pas très intelligent »

Une déclaration que ne provoquera aucun tollé médiatique et aucune plainte de la part d’une association « anti-raciste ».


Interrogé à donner son avis sur certains footballeurs qu’il a côtoyés, Bernard Lama lâche notamment sur Fabien Barthez « C’est un bon soldat ! Il est blanc, pas très intelligent, il ne fait pas trop d’histoires, il a été le chouchou à une époque, mais aujourd’hui, on ne l’appelle pas pour parler de football » […]

Sports

Villers-Cotterêts (02) : le bilan de trois ans de municipalité FN

Les journalistes sont embêtés, ils ne trouvent aucune trace de fascisme quand ils visitent une ville gérée par le FN.

Lire aussi:  SORTIE DU FILM «CHEZ NOUS»: A HÉNIN-BEAUMONT, ON N’A (PRESQUE) RIEN À REPROCHER AU FN


Visite à Villers-Cotterêts en Picardie, une des onze villes à avoir basculé à l’extrême droite lors des élections municipales en 2014. Depuis son arrivée, le maire FN Franck Briffaut a baissé les impôts de 1%, retiré les subventions de la CGT et de la FCPE et modifié les tarifs de la cantine scolaire. Sandra Boulanger a demandé aux habitants quel bilan ils font de ces trois ans d’exercice.

(Merci à C’)

Florian Philippot prend la défense des médias alternatifs sur internet

Florian Philippot s’est étonné qu’Emmanuel Macron « ne soit pas plus haut » dans les sondages parce que « sa candidature était gonflée tous les jours à l’hélium médiatique », ajoutant que « manifestement il est plombé » par ses soutiens : « Cohn-Bendit, Minc, Attali, Bergé, Cazeneuve, Le Guen, Bayrou, c’est d’ailleurs la vieille politique. Sous le masque Macron, il y a François Hollande »

Selon le vice-président du FN, « certaines questions » ne sont pas posées par les médias à Emmanuel Macron. « Nous allons mettre les libertés numériques dans la Constitution française pour les protéger, et nous croyons beaucoup aux réseaux sociaux et à internet. Il y a des médias alternatifs qu’il faudrait mieux soutenir », a déclaré le vice-président du FN.

Regardez l’intégralité de l’entretien de Florian Philippot le mercredi 1er mars 2017 sur franceinfo.


Pour Florian Philippot, la présidente du FN met… par franceinfo

Pour Florian Philippot, la présidente du FN met en garde « contre les barbouzeries possibles du gouvernement »

Florian Philippot, vice-président du Front national, parti visé par plusieurs enquêtes, était l’invité de franceinfo mercredi 1er mars. L’eurodéputé frontiste s’est expliqué sur les déclarations de Marine Le Pen à Nantes dimanche 27 février qui a dénoncé la tentation d’un « gouvernement des juges » et adressé une mise en garde aux agents de la fonction publique, qui mettent « en jeu leur propre responsabilité » à cause des « méthodes illégales »du gouvernement actuel.

Pour Florian Philippot, « Marine Le Pen a mis en garde contre les barbouzeries possibles d’un gouvernement qui n’a rien à perdre, qui veut se succéder à lui-même avec Macron. »

Selon Florian Philippot, « Marine Le Pen a confiance dans les fonctionnaires, s’ils ne l’empêchent pas de pouvoir critiquer le syndicat de la magistrature, qui a un comportement politisé insupportable ». Le vice-président du FN a aussi reproché aux gouvernements actuel et précédent « d’avoir agi contre les fonctionnaires, en gelant le point d’indice ».

Une forme de « renoncement » vue chez Fillon

Florian Philippot a commenté Continuer la lecture de Pour Florian Philippot, la présidente du FN met en garde « contre les barbouzeries possibles du gouvernement »

revue de presse et commentaires sur l'actualité