Dimanche dans le 93 : une seule voiture de police disponible dans tout le département !

Le résultat de 30 ans d’UMPS et d’europe libérale.

(…) Brassard de police sur le biceps, un brigadier-chef de la BAC (brigade anticriminalité) en poste depuis 20 ans en Seine-Saint-Denis détaille les conditions de travail devenues souvent surréalistes : « Dimanche, 40 véhicules de police étaient affectés à la surveillance d’édifices religieux, essentiellement des synagogues. Il n’y avait plus qu’une seule voiture police secours disponible dans tout le département. »

La situation s’est répétée le lendemain. Les forces de l’ordre étaient démunies quand elles ont dû intervenir sur les échauffourées devant le lycée de Tremblay-en-France. « On a été obligés de faire appel à la police municipale pour faire du maintien de l’ordre ! », s’étrangle Antoine*, policier à la BAC. Les policiers en colère du 93 dénoncent aussi l’effet pervers de la médiatisation de certains événements. « Lors de la vague d’agressions des Asiatiques, trente véhicules police tournaient dans Aubervilliers », confie l’un d’eux. Une politique qui se fait selon eux au détriment du reste de la population et qui va à l’encontre de leurs missions de service public.

Continuer la lecture de Dimanche dans le 93 : une seule voiture de police disponible dans tout le département !

Vive réaction en Norvège après des propos du ministre de l’Intégration sur les musulmans

Cette semaine, à la veille d’une conférence nationale sur l’intégraton, Sylvi Listhaug, ministre et membre du Parti du Progrès, avait publié un post incendiaire à l’endroit des immigrés musulmans.

«Je crois que ceux qui viennent en Norvège doivent s’adapter à notre société. Ici on mange du porc, on boit de l’alcool et on montre notre visage. Quand vous venez en Norvège, vous devez respecter les valeurs, les lois et règles qui existent ici», a-elle écrit dans un post qui a reçu plus de 20 000 «like».

Capture d'écran du compte facebook de Sylvi Listhaug© Capture d’écran du compte facebook de Sylvi Listhaug
Capture d’écran du compte facebook de Sylvi Listhaug

Ces propos ont fait vivement réagir une responsable locale du Parti du Travail à Oslo, Zaineb Al-Samarai, qui a répondu au ministre dans un article publié par le journal Dagbladet : «Si vous êtes la ministre de l’intégration, vous devez commencez à intégrer.» Continuer la lecture de Vive réaction en Norvège après des propos du ministre de l’Intégration sur les musulmans

Nicolas Sarkozy : « Mon électorat est populaire, ce sont des ploucs »

Selon nos informations, l’ancien président de la République a tenu ces propos lors d’un déjeuner organisé à l’AFP.

Un candidat ne devrait pas dire ça… A l’invitation de la direction de l’AFP, Nicolas Sarkozy a déjeuné mardi 18 octobre au siège de l’Agence France Presse, en compagnie de journalistes de la rédaction. Selon plusieurs sources contactées par « l’Obs », l’ancien président de la République a prononcé cette phrase :

« Mon électorat est populaire, ce sont des ploucs. »

Nicolas Sarkozy n’a pas non plus été tendre avec ses adversaires à la primaire de la droite, mais il a surtout eu la dent dure contre Marine Le Pen, qualifiée d’ »épaisse », « vulgaire » et « dépressive ». Continuer la lecture de Nicolas Sarkozy : « Mon électorat est populaire, ce sont des ploucs »

Policiers en colère : quatrième nuit de manifestations

Imaginez ce que diraient les média français d’un pays  où les policiers manifesteraient tous les soirs….


Pour le quatrième soir consécutif, plusieurs centaines de policiers se sont rassemblées dans toute la France. À Paris, près de 500 fonctionnaires étaient réunis place du Trocadéro, dans la nuit de jeudi à vendredi, avant de partir en cortège sauvage vers les Champs-Élysées pour continuer d’exprimer leur mécontentement, douze jours après l’attaque contre des policiers à Viry-Châtillon. La manifestation d’agents, tous en civil, certains portant un brassard ou un foulard masquant en partie leur visage, se déroulait dans le calme près de la Tour Eiffel. Et ce, en dépit de leur droit de réserve et des réprimandes de Bernard Cazeneuve, leur ministre de tutelle.

Les manifestants ont entonné à plusieurs reprises la Marseillaise et scandé «Policiers en colère», «Cazeneuve, démission», «Falcone démission», du nom du directeur général de la police nationale (DGPN) Jean-Marc Falcone. Certains ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait notamment lire: «Marre d’en prendre plein la gueule», «ras-le-bol» ou encore «soutien à nos collègues blessés». Un petit nombre de personnes, munies d’affiches réclamant «la vérité» pour des proches victimes selon eux de violences policières, a rapidement été écarté par les forces de l’ordre.

Continuer la lecture de Policiers en colère : quatrième nuit de manifestations

Metz (57) : des surveillants de prison manifestent après une agression au couteau

[…] Une trentaine de surveillants du centre pénitentiaire de Metz-Queuleu a manifesté jeudi matin après l’agression au couteau de l’un d’entre eux par un détenu, demandant des effectifs supplémentaires, a-t-on appris auprès des syndicats.

Objectif de ce rassemblement, organisé devant la prison, « dénoncer les violences qu’on subit au quotidien: tous les jours, on se fait insulter et menacer et les agressions deviennent de plus en plus fréquentes« , a expliqué Arnaud Gateau, secrétaire régional adjoint du syndicat Ufap-Unsa.

Les surveillants demandent une fouille générale de l’établissement et des effectifs supplémentaires, alors qu’à « Metz, il manque entre 15 et 20 surveillants« , selon M. Gateau. Le détenu, qui a blessé superficiellement un surveillant vendredi en le frappant deux fois au ventre avec un couteau, a été transféré vers un autre établissement.

Orange

Belfort: un policier grièvement blessé lors d’une intervention

Les faits se sont déroulé ce jeudi vers 4 heures du matin, avenue Wilson à Belfort près de la gare. Un policier de 41 ans a été agressé au cutter lors d’une intervention par une femme visiblement déséquilibrée.

C’est vers 4 heures du matin ce jeudi que les policiers sont appelés par le voisinage d’un immeuble de l’avenue Wilson près de la gare, à Belfort. Une femme est en train de créer du trouble. Arrivés sur place, les cinq fonctionnaires de police voient en effet une femme à sa fenêtre en train de vociférer et de les insulter. Les policiers entrent alors dans l’immeuble. La femme vient à leur rencontre et très vite elle sort de sa poche un cutter et blesse au visage l’un des fonctionnaires au niveau de l’œil. Continuer la lecture de Belfort: un policier grièvement blessé lors d’une intervention

Lorànt Deutsch et les mélenchonistes: «Deux profs militants m’empêchent d’aller à Trappes»

Le comédien «passeur d’histoire» ne rencontrera pas les élèves d’un lycée de Trappes le 4 novembre comme il l’avait prévu. Il estime que c’est le parti pris idéologique de deux enseignants encartés au Front de gauche qui a forcé sa décision.

La vision enthousiaste de l’histoire de France de Lorànt Deutsch, auteur à succès d’ouvrage de vulgarisation, ne semble pas faire l’unanimité dans le corps enseignant. Sa rencontre, prévue le 4 novembre, avec les élèves de 4e d’un lycée de Trappes a dû être annulée après la levée de boucliers de deux professeurs, Nicolas Kacmarek et Marie-Cécile Maday, qui ont publiquement déclaré qu’ils ne partageaient pas les valeurs et l’approche du comédien.

Pour Le Figaro, Lorànt Deutsch explique que cette position, qui se pare de vertus pédagogiques, est en fait guidé par l’idéologie de deux militants du Front de Gauche.

LE FIGARO – Qui sont les deux professeurs qui vous empêchent de venir parler d’histoire et de géographie aux élèves de Trappes?

 

Lorànt DEUTSCH – Ces deux enseignants, dont je ne remets pas du tout leurs compétences en cause, sont des militants du Front de Gauche. Leur démarche est, me semble-t-il, idéologique. Je souhaite simplement rencontrer les élèves pour leur faire partager ma passion de l’histoire. Eux, ils se servent de l’histoire pour faire passer des idées politiques. Cela me rappelle une querelle que j’avais eue avec Alexis Corbière, qui avait voulu tout bonnement interdire mon travail au Conseil de Paris. Mais peu importe, j’étais prêt et je suis toujours prêt à débattre avec eux.

Continuer la lecture de Lorànt Deutsch et les mélenchonistes: «Deux profs militants m’empêchent d’aller à Trappes»

Une kalachnikov, plusieurs kilos de drogues et 13 000 euros saisis à Toulouse

La police de Toulouse a réalisé une importante saisie de drogues, d’argent et d’armes, dans la nuit du mardi 18 à mercredi 19 octobre, dans le quartier de Bellefontaine.

C’est une belle prise des policiers de la Sûreté départementale de Toulouse. Dans la nuit de mardi 18 à mercredi 19 octobre, ils sont intervenus dans un appartement du quartier de Bellefontaine et sont tombés sur un important stock de drogues, de numéraire et d’armes à feu : pas moins de 12 kg d’herbe, 1,2 kg de cocaïne, 500 grammes d’héroïne, 200 grammes de résine de cannabis, 13 000 euros en liquide et quatre armes, dont une kalachnikov, ont été saisis !

Une saisie liée à une autre opération

L’occupant du logement, un homme d’une quarantaine d’années a été interpellé et placé en garde à vue. Il serait un simple dépositaire d’après les forces de l’ordre. Aucun autre suspect lié à cette affaire n’aurait pour le moment été interpellé. « Ce stock appartiendrait à un dealer qui l’aurait caché dans cet appartement après notre intervention de la semaine dernière », précise un enquêteur.

Lundi 10 octobre, les policiers ont réalisé un gros coup de filet dans le quartier en interpellant une dizaine de personnes suspectées d’appartenir à un vaste trafic de drogues.

Source

1 Français sur 2 considère que ceux qui ont du pouvoir sont corrompus

Cela confirme la méfiance des Français vis-à-vis de la classe politique et des sphères de pouvoir en général. Selon un sondage, la moitié de la population considère que les élites sont corrompues.

Rachida Dati, Jean-Marie Le Guen… élus et ministres qui demandent cadeaux et argent au Qatar

cvto6qsxyaav0zh

Georges Malbrunot et Christian Chesnot sortent « Nos très chers émirs », où ils révèlent les relations troubles de ministres et d’élus avec les monarchies du Golfe en général et avec le Qatar en particulier.

Vénissieux (69) : des policiers de la BAC attaqués par une quarantaine d’individus

Un véritable guet-apens. Selon les informations de LCI, des effectifs de la Brigade anti-criminalité (BAC) départementale ont été pris à partie, ce mercredi soir vers 20 h 20 par une quarantaine d’individus à la cité des Minguettes, à Vénissieux (Rhône). Pris au piège dans ce quartier de la banlieue lyonnaise, les policiers ont répliqué en faisant usage de leurs flash-ball.

Des poubelles ont été incendiées sur les voies du tramway, dont le trafic a été aussitôt interrompu. Une source syndicale évoque le jet de « cocktails Molotov ». Les forces de l’ordre ont finalement pu s’exfiltrer sans qu’il n’y ait de blessé dans leur rang.

LCI