[Charlie Hebdo] Rémi Brague : «Dans les gènes de l’islam, l’intolérance»

Article du Point de la semaine du 7 janvier 2015

Remi Brague, membre de l’Institut, philosophe, historien de la pensée médiévale arabe et juive.

« L’attentat contre les dessinateurs de Charlie Hebdo rappelle de vieilles histoires qu’il me faut malheureusement rappeler ici.

A l’époque de Mahomet, dans l’Arabie du début du 7e siècle, il n’y avait évidemment pas de journalistes. Mais il y avait des poètes. Ils influençaient l’opinion, comme le font de nos jours les organes de presse.

Lorsque Mahomet se mit à prêcher son dieu unique, prétendit en être le messager et se mit à légiférer en son nom, déclarant ceci « permis» ou cela «interdit», certains de ces poètes se moquèrent de lui.

Mahomet ne tolérait pas qu’on mette en doute sa mission prophétique. Il demanda donc qui allait le débarrasser d’eux. Des volontaires se présentèrent et les assassinèrent. Leurs meurtres sont racontés dans la plus ancienne biographie de Mahomet.

Mahomet assura les assassins qu’ils n’avaient commis aucune faute, un peu dans l’esprit du verset du Coran: « Ce n’est pas vous, mais Dieu qui les a tués ».

On comprend l’embarras des musulmans d’aujourd’hui. [Car] comment dire que ces agissements n’ont rien a voir avec l’islam?

Le Coran appelle Mahomet « le bel exemple », qu’il est loisible, voire louable, d’imiter. Comment ne pas comprendre que certains se croient autorisés à commettre en son nom et pour le venger ce genre de crimes ?

Nigel Farage : « l’Occident tient sa part de responsabilité dans les attentats qui se sont déroulés à Paris »

Le chef de file de l’UKIP Nigel Farage a déclaré que l’Occident tient une part de responsabilité dans les attentats qui se sont déroulés à Paris en raison des guerres dans lesquelles il est impliqué mais également en raison d’une immigration de masse.

Il a en effet déclaré au Parlement européen : « Il suffit de penser à notre politique étrangère en Afghanistan, en Iraq, en Libye et mieux encore en ayant essayé d’armer les rebelles syriens »

« On nous a dit que nous faisions tout ça pour rendre nos rues plus sûres alors qu’en fait cela n’a fait qu’exacerber des sentiments d’hostilités parmi la communauté musulmane et in fine cela a produit exactement l’effet inverse. »

Il a enfin rajouté que l’immigration de masse avait rendu absolument impossible à certaines communautés la possibilité de pouvoir s’intégrer.

« Le pire de tout est que nous avons été coupables de faiblesse, d’un manque de courage et d’un manque d’affirmation de l’identité de notre peuple »

« Nous avons fermé les yeux sur certaines minorités qui ont des comportements et des pratiques qui ne seraient pas tolérés parmi d’autres pans de la population »

« Nous avons autorisés des prêcheurs distillant la haine autour d’eux et proférant des Lire la suite

Montpellier : bagarre au couteau dans un TER à quai, deux blessés sérieux

Une violente rixe entre deux bandes d’une dizaine d’individus a semé la panique ce lundi 12 janvier à la gare de Montpellier.

Peu après 17 h, deux bandes ont commencé à s’affronter à l’entrée de la gare puis, jusque dans le TER qui était à quai et qui devait prendre la direction de Lunel. C’est là que les couteaux ont été sortis : deux jeunes âgés de 16 et 23 ans ont été blessés, l’un à la jambe, le second à l’abdomen. Ils ont été évacués par les pompiers vers les urgences. La victime touchée au ventre serait grièvement blessée. (…)

Source

Attentats en France : à Marseille, la mobilisation moins importante interroge

Addendum : Samia Ghali, sénatrice PS des Bouches-du-Rhône, avoue avoir été « choquée par certaines caricatures » de Charlie Hebdo.

Entre 45.000 et 60.000 personnes ont défilé à Marseille, une mobilisation moins importante que dans d’autres villes.

La moindre mobilisation à Marseille lors de la marche républicaine interroge le préfet de police des Bouches-du-Rhône, qui dit espérer que ce chiffre « ne dise pas tout ».

Deux manifestations ont eu lieu samedi et dimanche à Marseille, qui ont rassemblé respectivement selon la police 45.000 et 60.000 personnes, soit, en tenant compte des personnes qui ont défilé deux fois, une mobilisation de 80.000 à 90.000 personnes, a estimé Jean-Claude Bonnetain lors d’un point de presse.

« C’est moins que dans d’autres villes de moindre importance démographique. Je le relève, je ne l’analyse pas », a-t-il ajouté. « J’espère que ce chiffre à lui seul ne dit pas tout de la mobilisation des Marseillais autour des valeurs de notre République », a-t-il encore estimé.
110.000 personnes à Grenoble, 140.000 à Bordeaux et 300.000 à Lyon

A titre de comparaison, la marche républicaine de dimanche a rassemblé 110.000 à Grenoble, 140.000 à Bordeaux ou 300.000 à Lyon, autant de villes moins peuplées que Marseille, la deuxième ville de France.

« Le terrorisme est deux fois dévastateur », a encore estimé M. Bonnetain: « Par les faits Lire la suite

Entretien avec G.-W. Goldnadel: la compassion devient hypocrite et même contre-productive lorsque l’on n’ose pas nommer le nom de leurs assassins.

Avec le recul, quelle est votre analyse sur les attentats de la semaine dernière à Charlie Hebdo, Montrouge et porte de Vincennes ?

Je ne suis malheureusement pas étonné de ces attentats qui étaient prévisibles et dont je subodore qu’ils devraient resurgir à plus ou moins long terme. Non seulement certaines têtes bien pensantes se sont acharnées à dénoncer les écrits pessimistes de Finkielkraut, Houellebecq ou encore Zemmour parce qu’ils ont le tort d’avoir raison, mais je suis persuadé que d’autres attaques sont programmées. À l’intérieur même de nos frontières, dans nos banlieues devenues véritables zones de non-droit, il existe de nombreux Kouachi et Coulibaly, prêts à prendre les armes pour accomplir leurs basses œuvres. Ces personnes ne représentent qu’une minorité, cependant loin d’être négligeable, mais elles sont prêtes à passer à l’acte, quand elles le veulent.

Pourquoi n’avez-vous pas pris part à la manifestation de dimanche 11 janvier ?

Le dimanche, je ne vais pas à la messe. Entendez par là que, si je comprends cette démarche, et que je la respecte, je ne souhaite en aucun cas répondre à la pression, d’où quelle vienne. Contre les prêcheurs de haine, le prêchi-prêcha ne m’intéresse pas. Cela ne veut en aucun cas dire que la compassion n’est pas nécessaire dans de tels moments. Je suis bien sûr solidaire de toutes les victimes de ces attentats aussi aveugles qu’abjects. La seule et nécessaire compassion pour les victimes ne suffit pas. Elle devient hypocrite et même contre-productive lorsque l’on n’ose pas nommer le nom de leurs assassins.

Je constate qu’avant même cette manifestation, nos politiques et certains médias ont banni ce mot « islamiste » de leur vocabulaire. Ils ne l’emploient plus, comme s’il était devenu tabou. On va jusqu’à taire le nom du bras armé des assassins : l’islamisme radical, lui-même bourreau de l’islam pacifique.

Je n’y participe pas non plus parce que ces grand-messes constituent autant de duperies. Lire la suite

Etre « Charlie » ou pas : à Roubaix, « on marche sur des œufs »

Roubaix est une ville qui est presque à majorité musulmane. En clair c’est le Big,Big remplacement. Mais attention: n’oublions pas que nous sommes tous Charlie!

——-

Source

Les grandes marches de ce week-end n’ont pas réussi à réunir la population française dans sa diversité. A Roubaix, « l’Obs » a rencontré des Français musulmans qui n’ont pas pu ou pas voulu s’associer à leurs concitoyens.

Samedi 10 janvier, à Lille, la mécanique des foules s’est quelque peu déréglée. D’un côté, les circumambulations de la population nordiste unie dans sa grande diversité pour profiter des soldes d’hiver. De l’autre, entre la porte de Paris et la place de la République, la procession rangée de 40.000 manifestants d’une saisissante homogénéité : blancs, venus en famille, lookés avec la même négligence soignée.

Samedi 10 janvier, à Lille, disons le sans fard : la population musulmane n’a pas su ou n’a pas voulu se mobiliser derrière la grande bannière noire « Je suis Charlie » du Club de la Presse Nord-Pas-de-Calais. Ou alors si peu. En l’espace d’un long quart d’heure, posté à mi-parcours du défilé, on aura vu passer une poignée de quinquagénaires brandissant des pancartes « pas en mon nom », et une petite famille – monsieur tiré à quatre épingles, madame en tchador, fillette trottinant à leurs côtés – magnifique par son aplomb mais si isolée dans sa singularité.

TOPSHOTS-FRANCE-ATTACKS-CHARLIE-HEBDOCes circonvolutions naissent aussi d’un drôle de climat, fait de peur, de méfiance, voire de paranoïa. C’est « la petite dame de la supérette » qui se met à chuchoter quand Leila arrive à la caisse. C’est un ami de Chams, analyste financier et pieux musulman, qui se sent subitement épié par ses collègues de travail. Ce sont les SMS alarmistes qui se propagent annonçant des attaques de skinheads aux entrées des mosquées. Ou les pages Facebook de militants lepénistes que l’on s’échange avec fébrilité. C’est aussi le principal du collège Pascal, catholique mais fréquenté par une majorité d’enfants de confession musulmane, qui, jeudi, après la minute de silence demandée par le gouvernement, a préféré ne pas épiloguer.

Ici, on marche sur des œufs. Je ne connais pas la position des parents, et, si vous ouvrez le débat, les opinions les plus extrêmes, d’un côté comme de l’autre, risquent d’être les premières à s’exprimer ».

L’annonce de la mort des frères Kouachi tombe sur les téléphones portables, l’ambiance s’alourdit encore dans la petite salle associative au bord du canal de Roubaix

Eric Zemmour, victime de graves menaces de mort, est sous haute protection policière

PAS D’ AMALGAME.

ON VOUS RAPPELLE QUE NOUS SOMMES TOUS CHARLIE. TOLÉRANCE, PAIX ET AMOUR

On l’apprend par le Cercle de Wallonie qui a annoncé l’annulation de la venue d’Eric Zemmour dans le cadre d’un débat autour du thème « Liberté, laïcité, obscurantisme » à Seraing (Liège), qui devait avoir lieu aujourd’hui, dans un communiqué: »Eric Zemmour fait l’objet depuis quelques jours de graves menaces de mort. Il vient d’être mis sous haute protection par le Ministère de l’Intérieur français. Ce dernier ne souhaite faire courir aucun risque tant à Eric Zemmour qu’à ses audiences. Toutes conférences ou manifestations publiques lui sont interdites. »

Carcassonne : « Sale Français », « Allah akbar », pompiers et policiers pris pour cible

PAS D’ AMALGAME.

ON VOUS RAPPELLE QUE NOUS SOMMES TOUS CHARLIE. TOLÉRANCE, PAIX ET AMOUR

C’était une intervention classique, comme ils en font des dizaines par an. Mais dans la nuit de vendredi à samedi, les sapeurs-pompiers et les policiers de Carcassonne ont été accueillis rue du Pont-Vieux sous des jets de projectiles, accompagnés de menaces racistes.

Il est un peu plus de 2h30 du matin. D’un petit immeuble de deux étages faisant l’angle entre les rues du Pont-Vieux et des Trois-Couronnes, s’échappe une épaisse fumée du logement situé au premier étage. Arrivés quelques minutes avant les pompiers, les policiers ont déjà établi un périmètre de sécurité. C’est alors qu’à une cinquantaine de mètres de là, depuis la résidence HLM du Pont-Vieux, fusent des cris.

Puis un «sale Français» suivi d’un «Allah akbar» lancé depuis un balcon avant le jet de plusieurs bouteilles de verre. L’une d’elles va même toucher un policier à la tête, le blessant légèrement. Le fonctionnaire sera directement transporté, quelques minutes plus tard, par ses collègues jusqu’à l’hôpital de Carcassonne, avant qu’une équipe de la BAC ne soit appelée en renfort. Et c’est sous la protection de leurs boucliers et de leurs armes de poing que les fonctionnaires vont investir la résidence sociale, pour interpeller, non sans mal, trois jeunes gens âgés de 18, 19 et 20 ans.

Source

Celui qui insulte le prophète c’est la mort (vidéo)

La concorde, l’amour de l’autre, le vivre ensemble, la tolérance, nous sommes tous Charlie au même titre que Tout le monde il est français, tout ça tout ça……

B7Kdw05IcAAaB7f

Depuis une semaine l’UMPS nous a plongé dans un remake minable et désastreux de Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentils. Réveillez vous !


Tout le monde il est beau (générique animé fin… par catyvblog

Le deuxième choc

Les récents événements meurtriers ont été un choc pour tout le monde. De plus ou moins grande intensité, mais pour pratiquement tout le monde. D’abord, les événement eux-mêmes : un attentat au fusil d’assaut avec douze morts innocents au beau milieu de Paris, plus d’autres événements tragiques – prise d’otages et meurtres. Certains se sont arrêtés là, mais pour d’autres, un deuxième choc a eu lieu : le refus catégorique de tirer les moindres conclusions du drame.

fou-folie-1336x648

Que des journalistes et politiciens (ce qui est maintenant la même chose), ceux qu’on appellera les « officiels » du système, osent, avec un culot inouï, ressasser que « cela n’a rien à voir avec l’islam », que « les premières victimes sont les musulmans », que « ce sont les même intégristes que les catholiques » et que finalement, comme le dit Libération, « les responsables sont d’abord Zemmour et Marine Le Pen » pour peut-être bientôt nous sortir que « ce sont des catholiques proches des idées du FN qui ont tiré » (ce qu’ils avaient commencé à faire pour les derniers attentats), on ne s’étonne plus trop. L’imposture est la condition de leur prestige, la mauvaise foi celle de leur succès, le mensonge est la pierre angulaire de leur pouvoir.

Mais là où on est proprement sidéré, c’est de voir des gens ordinaires, des amis ou connaissances reprendre comme de dociles caisses de résonance ce discours d’abrutis, répéter la formule magique consacrée « padamalgam », réciter en se balançant d’avant en arrière et les mains sur les tempes le manifeste du Parti Vivrensembliste : « L’histoire de toute société jusqu’à nos jours n’a été que l’histoire de la lutte des gentils modérés démocrates contre les méchants nauséabonds intégristes, surtout les catholiques. »

Ces gens, nous les connaissons, nous les apprécions, nous les estimons ; devant eux se dresse un panneaux lumineux grand comme celui d’Hollywood avec marqué ISLAMISME. Aucune réaction, ils ne voient rien, leur regard traverse l’obstacle comme s’il eût été de l’air. Le pire est que cet aveuglement volontaire est tellement absurde, si insensé, presque dément, qu’on n’arrive nous-mêmes pas à y croire. Nous ne pouvons pas accepter, nous refusons de voir qu’ils ne voient pas, parce que c’est impossible qu’ils ne voient pas, c’est juste là ! C’est paradoxalement cet aspect irréel de la chose qui alimente en nous une éternelle lueur d’espoir : ils ne peuvent qu’être sous l’empire de quelque hypnose, il vont se réveiller si on les secoue assez fort, ils vont se libérer de l’illusion dont ils sont captifs !

Mais il faut nous rendre à l’évidence : oui, ils sont sous hypnose, en théorie ils suffirait de les réveiller. Le problème, c’est qu’ils sont leur propre charmeur. À peine ouvriront-ils les yeux qu’ils seront à nouveaux envoûtés. C’est comme une drogue ! C’est une drogue, le mensonge est devenu vital à leur organisme mental. Ce n’est pas d’intelligence qu’il s’agit mais de volonté et d’amour de la vérité : leur cerveau imbibé de rêves et de miel n’a plus la force d’affronter un monde hostile et cherche désespérément à lui échapper. Faisons le deuil de nos espoirs : à l’heure qu’il est, s’ils avaient la capacité de voir, ils verraient déjà.

Bien sûr que les musulmans ne sont pas tous personnellement responsables, comme les communistes n’étaient pas tous responsables des attentats perpétrés dans toute l’Europe. Sauf que les bolcheviks ont fini par prendre le pouvoir et, soixante ans plus tard, le décompte des morts passait à cent millions. Mais peut-être était-ce déjà là l’œuvre d’Éric Zemmour.
Charles Rouvier

Un élève tué devant son lycée à Marseille

Un lycéen de 16 ans a été poignardé lundi devant son établissement, le lycée Camille-Jullian situé dans le quartier de La Barasse, à Marseille. On ignore pour le moment les circonstances exactes de ce drame.

«Il y a eu un échange d’insultes, une altercation, et on l’attendait à la sortie», a simplement déclaré le procureur Brice Robin à l’AFP, soulignant que le mineur avait «peut-être» succombé à un coup de couteau.

La Provence

Un lycéen tabassé après un échange sur l’attaque de «Charlie Hebdo»

Un élève du lycée technique et professionnel Blaise Pascal de Châteauroux a été passé à tabac vendredi par trois autres élèves après avoir publié sur Facebook des messages rappelant «deux des valeurs de la République que sont la tolérance et la laïcité», à l’occasion d’un échange sur les attentats à Paris, a-t-on appris lundi auprès du proviseur de l’établissement.

Le lycéen, âgé de 15 ans, a été sérieusement blessé, et s’est vu délivrer une incapacité totale de travail de huit jours, a indiqué le proviseur, Fabien Lascaux. «Ce n’est pas lui qui avait insulté la religion des agresseurs», a-t-il expliqué. Trois élèves, âgés de 15 et 16 ans, soupçonnés d’avoir molesté le lycéen, ont été convoqués lundi par la direction du lycée et comparaîtront prochainement en commission de discipline. Ils reconnaissent les faits et disent «s’être énervés», selon le responsable de l’établissement scolaire qui accueille un millier d’élèves et étudiants.

Une semaine de la citoyenneté va être organisée, la semaine prochaine, dans l’enceinte du lycée, a encore indiqué Lascaux.

Marine Le Pen: Quand j’entends Nicolas Sarkozy proposait la création d’une commission je tombe de ma chaise

La première question qu’ils se sont posés une fois l’attentat commis ce fut: est-ce-que ça ne va pas profiter au Front National. C’est scandaleux.

Romain Goupil ou les leçons de morale d’un ancien 68art devenu chantre de la guerre

Le guignol que vous voyiez là, fait partie de ceux par qui notre malheur arrive.

Lire Marianne: http://www.marianne.net/Les-idiots-utiles-de-la-guerre-en-Irak_a239573.html

Goupil est aussi un membre du cercle de l’oratoire. Atlantiste, c’est un cercle de réflexion belliciste soumis aux intérêts américains.


Romain Goupil revient sur les attaques du 7… par culturebox

Marine Le Pen: Ce sursaut a tout d’abord été celui du peuple français. (vidéo)

Je suis totalement sidéré par la saloperie des média qui ont accompagné la grande kermesse du pouvoir sans même être capable d’émettre une pensée construite, une analyse pertinente, une réflexion critique. L’unanimisme était total, un conformisme a faire rougir de jalousie toutes les dictatures.
Et aujourd’hui que leur idéologie multiculturaliste a fait des morts, ils continuent à faire les malins en s’en prenant au seul parti qui a su décrire ce qui nous attend. Cette obsession à défendre les musulmans qui pourraient être meurtris par des amalgames est non seulement une imbécilité mais tout à fait abject; car c’est en partie cela qui nous prive de notre liberté de nous défendre.

Quand je vois cette vidéo, je me dis que les djihadistes sont vraiment cons, car ils ne savent même pas choisir les bonnes cibles.

Si les français n’ouvrent pas les yeux très vite, ils vont très vite regretter de s’être comporter en mouton.


Marine Le Pen : "honte de quoi ?" par Europe1fr

Face à l’Islam, il y a deux camps : les collabos et les résistants

Depuis que les actes de guerre islamiques se multiplient contre la France, avec comme point d’orgue les drames de ces derniers jours, ce régime et son ineffable ministre de l’Intérieur n’ont qu’une seule priorité : sauver l’image de l’islam, pour mieux justifier la poursuite de la politique immigrationniste de son gouvernement.

Depuis des mois, niant l’évidence, Cazeneuve, dans la continuité de Valls, n’a cessé d’évoquer des actes de déséquilibrés, relayé sur tous les plateaux de télévision par les prétendus musulmans modérés, et toute la collabosphère Plenel-Askolovitch-Fourest. Bien évidemment, personne n’entendra des propos comme ceux de Pierre Cassen, sur TV-Libertés, accusant ouvertement l’islam et ses textes sacrés des crimes commis par des musulmans contre des Infidèles, dont les journalistes de Charlie Hebdo.

Jouant à fond sur l’émotion, ce régime a osé organiser une manifestation indécente, regroupant les islamistes de l’UOIF, émanation des Frères musulmans en France, toute la clique politicienne de la droite et de la gôche (en virant le Front national), des chefs d’Etat étrangers et Jean-Claude Juncker, président de l’Union européenne, cette officine Lire la suite