Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi: demande d’entraide judiciaire de la France au Mali.

Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi: demande d’entraide judiciaire de la France au Mali.

Rebondissement dans l’enquête sur le financement présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007. Soupçonnant certains hommes d’affaires maliens d’être impliqués dans l’affaire, la justice française a fait une demande d’entraide judiciaire internationale à Bamako.

kadhafi+sarkozy+1La justice française a officiellement déposé une demande d’entraide judiciaire internationale au gouvernement malien, dont Jeune Afrique a pris connaissance. Parvenue le 15 août au ministère de la Justice à Bamako, par le biais de l’ambassade de France, celle-ci concerne le financement présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 par l’ancien « Guide » libyen Mouammar Khadafi, alors que M. Sarkozy était ministre de l’Intérieur.

Alors qu’il occupait ce portefeuille, Nicolas Sarkozy s’est rendu au moins deux fois au Mali, en février 2003 et mai 2006. Outre l’ancien président, la demande d’entraide cite, côté français, Jean-François Copé, alors ministre du Budget, Brice Hortefeux, ministre des Collectivités locales, et Ziad Takieddine, homme d’affaires franco-libanais. Selon une source proche du dossier, l’entourage de l’ancien président Amadou Toumani Touré – politiciens et hommes d’affaires – est cité dans la demande d’entraide. Parmi les personnes concernées figure notamment Cheick Amadou « Bany » Kanté.

« Porteur de valises »

« Bany » Kanté gérait certains investissements libyens au Mali. Ex-DG d’Air Mali, représentant de la Libyan Africa Investment Portfolio (LAP) et secrétaire national adjoint du parti pour le développement économique et social (PDES) – le parti d’ATT -, il est soupçonné d’avoir joué un rôle de « porteur de valises » dans l’affaire du financement présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi.

D’autres hommes d’affaires établis au Mali pourraient être concernés par l’enquête française menée par les juges d’instruction Serge Tournaire et René Grouman. Mediapart Lire la suite

F.Philippot sur Morano: « Elle cherche à faire le buzz! »…

15% des « Français » ont un regard positif sur l’Etat Islamique en Irak

Up to 15 percent of French people said they have a positive attitude toward the Islamic State, formerly known as the Islamic State of Iraq and the Levant. The share of ISIS supporters is largest among France’s younger generation, a new poll says.

(trad: Jusqu’à 15 pour cent des Français ont dit qu’ils ont un regard positif envers l’État islamique, anciennement connu sous le nom Etat islamique d’Irak et du Levant. La part des supporters ISIS est la plus grande parmi la jeune génération en France nous apprend ce sondage.)

lire la suite sur RT

QKiHXnG

Saint-Ouen-L’Aumône (95) : Le cri d’alarme de l’infirmière agressée

Saint-Ouen-L’Aumône (95) : Le cri d’alarme de l’infirmière agressée

Une infirmière agressée la semaine dernière dans le quartier de Chennevières a décidé de témoigner pour alerter l’opinion.

Quand vous voyez qu’il y a une infirmière qui s’est fait tirer une balle dans la tête à Strasbourg, et qu’on a peut-être pas parlé du tout dans les médias, il y a un problème…


Saint-Ouen-L’Aumône : agressée et blessée, une… par leparisien

Lundi vers 12h30, quartier des Brouillards à Saint-Ouen-L’Aumône (Val-d’Oise). Audrey, Lire la suite

De Villiers en Russie : « J’échangerais volontiers Hollande et Sarkozy contre Poutine »

De Villiers en Russie : « J’échangerais volontiers Hollande et Sarkozy contre Poutine »


P. de Villier: "J'échangerais volontiers… par jerome-cortier

Philippe de Villiers est sous le charme de Vladimir Poutine. L’ancien eurodéputé et fondateur du Puy du Fou a rencontré le président russe jeudi 14 août, pour exporter le parc d’attraction dans le pays. Au micro de RTL, il parle d’une « rencontre inoubliable ».

Selon lui, la rencontre a duré « une cinquantaine de minutes » et Poutine « connaissait très bien le Puy du Fou ». « Il m’a dit ‘nous on veut que vous vous implantiez parce que c’est un loisir enraciné qui mettra en valeur notre patrimoine' », raconte-t-il.

Les deux hommes se sont accordés sur deux projets de parc : l’un à Moscou et l’autre en Crimée, « dans un lieu qui pour l’instant est tenu discret ».

Peu importe pour Philippe de Villiers que la Crimée ait été récemment rattachée à la Russie, sous le feu des critiques européennes et américaines. « Ça ne pose aucun problème », affirme-t-il.

« Les Criméens se sont exprimés par un référendum, il y a eu 85% de voix pour le rattachement à la Russie (…) Les Criméens dans une immense majorité se sentent Russes », insiste-t-il.
De Villiers dénonce les « sanctions » contre la Russie

Tandis que la Russie s’attire les foudres des Européens depuis que l’Ukraine a annoncé avoir détruit une colonne de blindés russe dans l’est du pays, Philippe de Villiers a choisi son camp.

« Je n’ai aucun problème car ce ne sont pas des convois militaires, ce sont des convois de secours humanitaire », dit-il, fustigeant les « sanctions » occidentales.

« Quand je vois l’engrenage des sanctions et des contre-sanctions, je pense que les dirigeants européens ne sont pas responsables », affirme-t-il. Et de lâcher : « J’échangerais volontiers Hollande plus Sarkozy contre Poutine »

Un nouveau meurtre au Mirail : les enquêteurs craignent une série noire

Lu sur la Dépêche du midi

Un homme s’est fait tirer dessus hier en début de soirée place du Milan, dans le quartier du Mirail à Toulouse. La victime est décédée à l’hôpital. Une réponse au meurtre de Beauzelle ?

Les armes ont encore parlé hier soir à Toulouse. Vers 21 heures, des coups de feu ont retenti place du Milan, au Mirail. Au moins un individu s’est avancé vers un groupe de jeunes gens qui se trouvait devant des commerces et il a ouvert le feu avec «une arme longue» selon les premiers témoignages recueillis par la police. Il a ensuite pris la fuite.

Les pompiers et une équipe médicale du Smur 31, très vite sur place, ont secouru un blessé touché par balle. Le pronostic vital de ce jeune garçon était engagé lors de l’intervention des secours. Son état de santé s’est aggravé à son arrivée à l’hôpital Rangueil. Hier soir à 23 heures, le procureur Michel Valet a d’abord parlé «d’un blessé très grave» mais le garçon n’a pas survécu malgré les soins prodigués aux urgences. Son identité n’était pas connue hier soir.

Bien sûr, moins de 48 heures après les coups de feu qui ont ensanglanté Beauzelle avec l’assassinat de Wallid Larbi-Bey, difficile de ne pas établir un lieu entre les deux affaires. «C’est trop tôt pour le dire. Beaucoup de choses doivent encore être vérifiées», a quand même estimé hier soir Michel Valet.

Sur place, sous le regard sombre et triste de quelques habitants, les hommes de la police Lire la suite

La zone euro sur la voie de la récession ? (P.Herlin)

Les Etats-Unis viennent d’annoncer une croissance (annualisée) de 4% pour le deuxième trimestre, après le très mauvais résultat du premier (finalement révisé, pour la troisième fois, à-2,1%, au lieu de -2,9%). Une bonne nouvelle, mais attendons les prochaines révisions officielles de ce chiffre, tant il paraît miraculeux… Nous y reviendrons.

En Europe par contre, la tendance est bien plus claire : elle passe progressivement d’un espoir déçu de faible croissance à la stagnation, puis aux premiers signes de récession. En Italie, le « miracle » Matteo Renzi a l’air de faire long feu : le pays connaît son deuxième trimestre de récession de suite, -0,2 après -0,1%. Réagissant à ces chiffres, le ministre de l’économie, Pier Carlo Padoan, a reconnu, dans une interview au quotidien Il Sole 24 Ore du 6 août, que le pays se trouve « dans une phase de sortie de la récession très pénible, car la récession est vraiment profonde. ‘’

La France n’est pas officiellement en récession, mais l’horizon de la croissance reste désespérément plat. François Hollande a déclaré attendre de l’Allemagne « un soutien plus ferme àla croissance », notamment en investissant plus. Berlin renvoie Paris dans ses buts : »Les déclarations très générales en provenance de Paris ne fournissent aucune raison pour de quelconques corrections dans la politique économique du gouvernement allemand », a déclaré la porte-parole du gouvernement, Christiane Wirtz. Elément aggravant pour Paris, par rapport à Rome, les comptes publics sont encore loin des 3% de déficit, et Bruxelles va devenir de moins en moins patiente.

Mais le chiffre le plus inquiétant, et le plus révélateur, vient d’Allemagne. Selon l’Office fédéral des statistiques, les commandes de l’industrie allemande connaissent une chute record à la mi-2014. Après une baisse de 1,6% en mai, elles ont chuté de 3,2% en juin. La demande au niveau national baisse (-1,9%), ce qui constitue un indicateur avancé d’un ralentissement de Lire la suite

Embargo: le FN veut des « mesures concrètes »

Le Front national a réclamé aujourd’hui « des mesures concrètes » pour les entreprises « les plus fragiles » touchées par l’embargo russe sur les importations alimentaires européennes.

« Nombre de PME du secteur agroalimentaire déclarent jour après jour qu’elles vont être en difficultés. Ces entreprises n’ont pas les services export qui leur permettent de redéployer rapidement leurs ventes », écrit le FN dans un communiqué, ajoutant que « les banquiers français risquent de freiner leurs engagements ou couvertures d’assurance, d’où des problèmes de trésorerie ».

« Le gouvernement français étant coresponsable de cette politique européenne absurde de sanctions contre la Russie, il est grand temps que le gouvernement prenne des mesures d’accompagnement des entreprises les plus fragiles », estime le FN.

Il réclame « d’anticiper en permettant aux PME la saisine simplifiée des commissions des Lire la suite

Dominique Reynié : « Le FN, c’est le socialisme pour les « petits Blancs »»

Dominique Reynié fait une analyse biaisée du FN. En disant que le FN c’est du socialisme et que c’est un parti de gauche, il fait de la propagande en faveur de l’UMP dont il est très proche. En effet, ce pseudo scientifique est à la tête de la Fondation pour l’innovation politique, ou Fondapol. C’est un cercle de réflexion français se définissant comme de centre-droit et d’orientation libérale fondé en avril 2004 avec le soutien de l’UMP.Son président d’honneur est Jérôme Monod, un proche de Jacques Chirac.
Il va falloir s’entendre une bonne fois pour toute : soit le FN est d’extrème droite, soit il est populiste, soit il est de gauche. Mais il peut difficielemnt être les trois en même temps.
Toutes ces analyses montrent bien que les experts médiatiques sont des jean-foutre.

(…) Peut-on aller jusqu’à dire qu’on assiste à l’autodestruction de la politique? S’agit-il d’une faillite des hommes ou des idées? L’année a également été marquée par la victoire de Marine Le Pen aux élections européennes. Vous avez écrit plusieurs livres sur montée des populismes. Qualifieriez le FN de parti populiste? Sa progression vous paraît-elle inexorable? Jusqu’où peut-elle aller?

La plupart des idées et toutes les institutions connaissent un terme à leur existence. Si nous considérons que nous sommes entrés dans une époque de bouleversements, ce n’est pas tant le désarroi des politiques qui est problématique, car il pourrait se comprendre, mais le sentiment que donnent la plupart d’entre eux de pas parvenir à prendre la mesure de ce qui se passe, de ce que nous allons devoir accomplir, à l’échelle de notre pays comme à l’échelle de l’Europe, si l’on veut, au moins, persister comme communauté libre d’orienter son destin dans l’Histoire. Au cœur de ce grand tourbillon, je ne vois aucun dessein proposé aux Français, aucun horizon tracé, aucun rêve de conquête ni de grandeur. Seul se distingue le Front national qui propose le grand repli, l’Etat providence, encore et toujours, mais cette fois grâce au nationalisme. C’est un programme de chauvinisme social, une sorte d’ethno-socialisme, le socialisme pour les «petits Blancs».

Le Front national est devenu la nouvelle gauche.

Au moins c’est une idée, même si elle est absurde ou mortelle. Dès lors, par un effet mécanique, le FN se trouve favorisé puisqu’il est le seul à porter un grand projet. Moins les partis de gouvernement se montreront capables de concevoir un grand dessein fait de renaissance et de conquête, plus la tâche du FN sera facile.

L’ascension de Marine Le Pen semble être également le fruit de l’effacement du clivage droite/gauche. Quelles sont les différences fondamentales qui opposent encore la droite et la gauche?

La polarisation qui se met en place n’oppose plus la gauche et la droite, mais les partis de gouvernement, de gauche et de droite, aux partis populistes, de gauche et de droite. La fin du clivage gauche/droite est aussi ce par quoi prospère désormais le Front national.

C’est pourquoi il affirme clairement depuis janvier 2011 un discours qui n’est plus seulement national mais qui est aussi social et étatiste, tandis que la gauche ne peut plus cacher son incapacité à être «socialiste». Résultat, le Front national est devenu la nouvelle gauche. On en trouve une parfaite illustration lors des dernières élections européennes au cours desquelles 41% du vote ouvrier est allé aux listes FN et 8% aux listes PS.

Les clivages «sociétaux» et identitaires ont-ils remplacé les clivages économiques et sociaux? Lire la suite