Nicolas Bay à Florian Phillipot (FN) : « le débat est toujours préférable au chantage » (Philippot réagit)

Philippot confond tout. Dans la hiérarchie des problèmes que rencontrent la France la question principale n’est pas l’euro, mais la question identitaire. L’euro est évidemment un problème mais le retour à une monnaie nationale doit être abordé avec plus de finesse et de stratégie. La radicalité de Philippot nuit au combat des souverainistes.

Selon le secrétaire général du FN, qui a réagi aux propos de Florian Philippot sur la sortie de l’euro, « le débat est toujours préférable au chantage ».

Une sortie qui ne va pas faire que des euros… Nicolas Bay a réagi aux propos du vice-président du FN Florian Philippot qui avait déclaré la semaine dernière qu’il quitterait le parti si la question de la sortie de l’euro était abandonnée. « Nous ne pourrons pas faire l’économie d’une réflexion. Le débat est toujours préférable au chantage », a estimé le secrétaire général frontiste dans un entretien auFigaro publié lundi.

« Il faudra y réfléchir ». Le numéro 2 du parti a déclaré jeudi qu’il quitterait le parti si la question de la sortie de l’euro était abandonnée, jugeant qu' »un parti qui défend la nation », ne peut Continuer la lecture de Nicolas Bay à Florian Phillipot (FN) : « le débat est toujours préférable au chantage » (Philippot réagit)

La mosquée du Mirail : bientôt le plus grand lieu de prière de Toulouse avant la cathédrale Saint-Étienne

Si la visite du chantier exige des facultés de projection, l’édifice est bel et bien sorti de terre. La grande mosquée du Mirail est d’ailleurs visible depuis les rames du métro, en direction de la station Basso-Cambo, à Toulouse.

Les murs sont bâtis et le mihrab est tourné vers La Mecque. À terme, un dôme vitré de 13 mètres de diamètre sera posé, tandis qu’un minaret de 22 mètres de hauteur surplombera le quartier. Livraison prévue d’ici fin 2017.

Bientôt le plus grand lieu de culte à Toulouse

D’une capacité revendiquée de 4 000 personnes, la mosquée du Mirail deviendra l’édifice religieux pouvant accueillir le plus de fidèles à Toulouse. Cette capacité serait ainsi supérieure à la mosquée As-Salam (Impasse de Londres) ou celle encore en chantier à Empalot.

À titre de comparaison, la cathédrale Saint-Étienne a une capacité de 1 200 fidèles, tandis que la jauge de la basilique Saint-Sernin est estimée à près d’un millier de pratiquants. Continuer la lecture de La mosquée du Mirail : bientôt le plus grand lieu de prière de Toulouse avant la cathédrale Saint-Étienne

Rokhaya Diallo : « La France se voit comme un pays blanc et chrétien, on doit changer cette perception »

La journaliste et activiste Rokhaya Diallo discute des problèmes de racisme en France.

« Nous devons changer la perception que le peuple Français a de lui-même. Ce n’est plus un pays blanc et chrétien »

« La France a un problème profond de racisme institutionnel »

« La France se voit comme un pays blanc, toutes les productions cinématographiques ou télévisuelles sont blanches »

« Les journalistes sont trop blancs »

(…)

Al Jazzera

L’intronisation d’Emmanuel Macron tourne à l’extase chez les commentateurs télé

Une partie de la presse avait déjà tressé des lauriers en or massif à Emmanuel Macron, au soir de sa victoire du 7 mai. Pour son investiture au cours de la passation de pouvoir avec François Hollande ce 14 mai, certaines chaînes de télévision n’ont pas moins versé dans la flagornerie.

En ce dimanche matin, le service public était particulièrement en forme, à l’heure de semer sur le parcours du nouveau président mille qualificatifs plus élogieux les uns que les autres. Compilés par certains twittos, dont le journaliste Samuel Gontier, les saillies des commentateurs de France 2 ne laissent guère planer de doutes sur la cote d’amour d’Emmanuel Macron auprès de ces derniers. Florilège.

Laurent Delahousse orchestrait « ces instants républicains« , avec une myriade d’envoyés spéciaux dans les rues de Paris. La seule remontée des marches en courant du nouveau président suscite l’admiration : « Il a monté les marches quatre à quatre, à une vitesse incroyable. Ça rappelle Jacques Chaban-Delmas »,apprécie le journaliste Franck Ferrand.

Tandis que les figures obligées de la passation de pouvoir se déroulent sans surprise particulière, le plateau de France 2 est en ébullition : « C’est l’investiture la plus romanesque de la Ve République« , « On est véritablement dans le roman, et même, osons le mot, dans l’épopée« . Rien que ça. Et quand Laurent Delahousse y va de sa description du nouveau président, voilà le résultat :« Ce visage, ce masque d’Emmanuel Macron, cette gravité qui arrive ».

Le journaliste vedette de France 2 peut bien feindre de demander si « les Français avaient besoin d’être réassurés sur la présidentialisation d’Emmanuel Macron ? », pour lui, il n’y a aucun doute. D’ailleurs, quand Emmanuel Macron prend une femme en larmes dans ses bras, « c’est le protecteur de la Nation » qui se présente à nous. « Des personnes se sont réfugiées dans ses bras. Autrefois, les rois touchaient les écrouelles le lendemain du sacre, il y a un peu de ça« , lâche un intervenant, dans une comparaison tout en simplicité.

Des personnes se sont réfugiées dans ses bras. Autrefois, les rois touchaient les écrouelles le lendemain du sacre, il y a un peu de ça.

Invité sur le plateau, l’ancien patron du Monde Eric Fottorino voit Continuer la lecture de L’intronisation d’Emmanuel Macron tourne à l’extase chez les commentateurs télé

Alliance DLF et FN: Nicolas Dupont-Aignan dénonce un mensonge des médias

Il n’ a jamais été question d’alliance aux législatives contrairement à ce que cherchent à faire croire les journalistes. Il suffit de réécouter la conférence de presse donnée par Marine le Pen et Dupont-Aignan au lendemain de leur alliance pour la présidentielle pour savoir qu’aux législatives chaque parti reprendrait son indépendance. Dés le soir de la victoire de Macron, Dupon-Aignan était sur les plateaux pour dire qu’il n’y aurait aucune alliance au premier tour mais un soutien au candidat le mieux placé au second tour.

Encore une grosse propagande destinée à fausser les élections qui viennent. Arrêtez de regarder la télé, d’écouter la radio, et de lire la presse de caniveau…

Emission Méridien Zéro : “Je suis une légende. Comprendre Patrick Buisson”Itw de François Bousquet

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Emission n°307 : “Je suis une légende. Comprendre Patrick Buisson”

Une présidentielle pas si perdue que cela ?

La victoire d’Emmanuel Macron lors de la présidentielle du 7 mai 2017 déçoit, bien sûr, les patriotes de conviction. Et comme toujours les critiques fusent contre l’adversaire malheureux : Marine Le Pen, son équipe de campagne et sa stratégie.

Les Grecs auraient accusé les Dieux, les Romains, la Fortune. Mais en France, on est toujours coupable de perdre. Vae Victis !

On retiendra cependant cinq enseignements de cette élection présidentielle qui devraient nuancer le « noircissisme » ambiant.

1) D’abord on ne doit pas oublier que la victoire d’Emmanuel Macron résulte d’une mobilisation sans précédent de l’oligarchie en sa faveur :

Médias, institutions, puissances d’argent, patronat, lobbies, classe politicienne, chefs d’Etat étrangers, Union européenne. Du jamais vu en France depuis la Libération ! Et à vrai dire du jamais vu dans le monde occidental !

Le Forum de Davos de janvier 2017 nous avait prévenus : pour éviter un nouveau Brexit ou l’élection d’un nouveau Donald Trump en Europe, il fallait un meilleur contrôle de la « qualité de l’information », donc une plus grande propagande. C’est exactement ce qui s’est passé au service d’Emmanuel Macron. La présidentielle de 2017 a ainsi permis de s’attaquer ouvertement à la liberté de diffusion de l’information pluraliste, c’est-à-dire à la liberté d’expression tout simplement. Donc à la démocratie.

La victoire d’Emmanuel Macron incarne pour cette raison, non pas le « pari gagné d’un couple » (*) comme nous le serinent les médias serviles, mais le retour des candidats officiels du Second Empire confisquant l’expression démocratique à leur profit, mais à la puissance mille.

Face à un tel déploiement de pouvoir, d’argent, de pressions et de propagande, que Marine Le Pen rassemble près de 11 millions de voix au second tour ne semble donc pas une mince performance.

2) Malgré toutes les critiques que l’on peut toujours formuler sur sa stratégie ou sa communication, Marine Le Pen a réussi à dédiaboliser le courant populiste et identitaire.

Continuer la lecture de Une présidentielle pas si perdue que cela ?

Législatives: « En Marche! » suspend l’investiture du producteur télé Christian Gerin après la révélation de plusieurs tweets antisioniste

Si cette info avait concerné FN elle aurait tourné en boucle. On remarquera que le porte parole socialiste de Macron, richard Ferrand, est dans la même situation que Christian Guérin.


La commission d’éthique d’En Marche! a été saisie par des adhérents du parti à propos de ces tweets, dont nous ignorions évidemment l’existence, ce qui suspend automatiquement et immédiatement son investiture », a déclaré à l’AFP l’entourage du président élu.

Christian Gerin, 62 ans, producteur d’émissions aussi célèbres que « Faites entrer l’accusé » et « Le Magazine de la santé », figurait jeudi dans la liste communiquée à la presse des 428 candidats investis sous les couleurs de La République en Marche!.

« Je suis investi dans la 5eme de Charente Maritime pour REM. Je suis fier et heureux. ET EN MÊME TEMPS je suis fier et heureux », avait-il tweeté jeudi.

A la suite de plusieurs signalements d’internautes, la Licra (Ligue contre le racisme et l’antisémitisme) s’est émue vendredi dans un communiqué de messages tweetés ou retweetés par ce journaliste-producteur favorables au mouvement de boycott de produits Continuer la lecture de Législatives: « En Marche! » suspend l’investiture du producteur télé Christian Gerin après la révélation de plusieurs tweets antisioniste

François Bousquet :«La droite a perdu parce qu’elle a préféré l’économisme à l’âme française»

Dans votre livre La droite buissonnière(éditions du Rocher), vous faites une archéologie de la «droite hors-les-murs», qui ne se reconnaît, ni dans la démagogie frontiste, ni dans la pusillanimité libérale. Comment décrire cet ethos de droite? Où est-il passé pendant la campagne?

François BOUSQUET*. – C’est une famille de pensée informelle née des circonstances politiques. Elle emprunte à trop de traditions pour se laisser enfermer dans une seule et existe surtout à travers ses trois personnalités les plus emblématiques: Villiers, Zemmour et Buisson. Le premier procède de la chouannerie, le deuxième du bonapartisme, le troisième du catholicisme social. En l’état, c’est une droite orpheline qui ne se reconnaît dans aucune dénomination partisane, ni les LR ni le FN, mais à leur jonction, reprenant à son compte les éléments électoralement structurants qui ont fait le succès de Sarkozy en 2007, la fameuse «ligne Buisson», qui reposait sur une stratégie de désenclavement sociologique du bloc traditionnel de droite en lui adjoignant le vote des catégories populaires aujourd’hui captées par le FN. C’était la stratégie des gaullistes en 1947 et 1958. En gros, la synthèse du conservatisme (Fillon) et du populisme (Le Pen).

Cette droite buissonnière a pris la clé des champs après la défaite de 2012 – au demeurant plus qu’honorable – à la suite de la débuissonnisation méthodique à laquelle l’ex-UMP s’est livrée, avec Continuer la lecture de François Bousquet :«La droite a perdu parce qu’elle a préféré l’économisme à l’âme française»

Laïcité : « On est des Français musulmans, c’est pas pareil que Français-Français »

A Marseille, l’illustratrice Agnès Charlemagne organise des débats sur la spiritualité avec de jeunes Français musulmans.

[…] Partisans d’une laïcité ouverte, qui «autoriserait les femmes voilées à travailler partout où ­elles le souhaitent», ces adolescents ont l’impression que leur religion est «stigmatisée», qu’il est plus difficile de la pratiquer qu’une autre en France. Alors ils s’y accrochent.

Inès, longs cheveux bruns, ne comprend pas pourquoi l’appel à la Continuer la lecture de Laïcité : « On est des Français musulmans, c’est pas pareil que Français-Français »

Belgique: Un nouveau parti musulman turc

Ce nouveau parti se concentrera sur plusieurs thèmes, dont la lutte contre le racisme et l’islamophobie.

Le polémiste Abou Jahjah et l’ex-conseiller provincial SP.A Ahmet Koç ont annoncé mercredi qu’ils fondaient un parti. D’ici le mois de septembre, ils donneront un nom à leur formation politique en vue de se présenter aux élections communales à Bruxelles et dans le Limbourg.

M. Koç, fervent partisan du président Recep Tayyip Erdogan, a été exclu au cours de l’été passé du parti socialiste flamand en raison de messages sur les réseaux sociaux à la suite du coup d’État manqué en Turquie. Il avait fait savoir qu’il créerait son propre parti.

Plusieurs thèmes Continuer la lecture de Belgique: Un nouveau parti musulman turc

revue de presse et commentaires sur l'actualité