Nouvelle « panne » au ministère de l’Intérieur autrichien : Participation de 146,9 % dans une ville

voir l’ensemble de l’article sur Fdesouche

Nouvelle « panne » du ministère de l’Intérieur : Participation de 146,9 % dans une ville !

Le ministère de l’Intérieur a publié sur son site Internet de faux résultats pour la ville de Waidhofen an der Ybbs (Basse-Autriche). Le tableau indique une participation de 146,9 % (http://wahl16.bmi.gv.at/1605-303.html). Comme Robert Stein, responsable du département des élections, l’a dit lundi soir dans l’émission « ZiB 2″ de la télévision autrichienne ORF, le résultat est corrigé.

Mais cela ne représente pas un changement important pour les résultats globaux et il n’y a pas actuellement d’indications que d’autres erreurs de ce type aient été commises, qui pourraient influencer le résultat final, a déclaré Stein.

(Traduction Fdesouche)

Oe24

Un vol EgyptAir Paris-Le Caire : des traces d’explosion sur les corps

Selon un responsable égyptien, des traces d’explosion ont été retrouvées sur des corps repêchés après le crash de l’Airbus A320 d’EgyptAir, survenu jeudi dernier.

Un élément qui pourrait accréditer la thèse de l’explosion à bord. L’examen des corps repêchés après le crash de l’Airbus A320 d’EgyptAir, qui s’est abîmé jeudi dernier en Méditerranée, vient confirmer l’hypothèse d’une explosion à bord de l’avion, a indiqué un responsable égyptien, cité par l’agence Associated Press.

Selon cette source, les autopsies menées sur les premiers restes humains qui ont pu être récupérés ont mis en évidence l’hypothèse de la présence d’une explosion survenue à bord de l’appareil. (…)

bfmtv.com

Autriche : défaite de Norbert Hofer de quelques milliers de voix face aux mondialistes

Le candidat du FPÖ avait toute l’oligarchie contre lui. Même en France les médias de la caste ont redoublé d’effort pour l’associer aux « heures les pus sombres de notre Histoire.
Or, malgré cette propagande, le résultat réalisé par le FPÖ (49,7%) est inespéré.
L’explosion des partis du système et la progression du parti national souverainiste marque un tournant dans l’histoire de l’Europe. C’est le début d’un grand bouleversement.
D’autant que sans le vote par correspondance le candidat cacochyme des verts aurait été largement battu.
On constate aujourd’hui que le système ne peut plus compter sur le peuple, mais doit avoir recours à des immigrés et des subterfuges dignes d’une dictature.

Nous souhaitons bon courage aux autrichiens; ils vont devoir assumer une politique immigrationiste et anti-nationale d’un écolo azimuté de 73 ans…

Lire le communiqué du FN

Autriche: les méthodes staliniennes de la presse française.

Les dérives idéologiques et éthique de la presse française, et notamment de l’agence afp dont les cadres sont nommés par le gouvernement, devraient inquiéter tous les démocrates….

La réthorique du Reductio ad Hitlerum a encore des adeptes chez les derniers staliniens de France

Autriche: La fracture entre Vienne et le reste du pays

Ce que cette élection a révélé, c’est un pays fracturé entre ses pôles urbains et ses zones rurales, entre ses jeunes et ses personnes âgées, entre ses diplômés et ses non-diplômés, entre ses femmes et ses hommes. Le résultat des votes et des enquêtes post-électorales le montrent clairement. Deux Länder seulement ont donné la majorité à Alexander van der Bellen : Vienne (à 63 %) et le Voralberg (à 56,4 %), Land traditionnellement « différent » du reste du pays, au point qu’en 1919, sa population avait par référendum réclamé de devenir un canton suisse à 81 % pour ne pas rejoindre la république autrichienne. « Vienne la Rouge » prouve donc une nouvelle fois sa singularité et met donc en avant le paradoxe de la petite Autriche issue du traité de Saint Germain : pays rural enclavé doté d’une métropole démesurée (un cinquième de la population du pays) et mondialisée depuis des siècles.

Ville contre campagne Continuer la lecture de Autriche: La fracture entre Vienne et le reste du pays

Pour Nadine Morano, la Gare du Nord, « c’est l’Afrique »

Illustration des propos de Nadine Morano:

Invitée sur le plateau du Supplément, sur Canal +, ce dimanche, la candidate à la primaire de la droite a comparé le quartier de la Gare du Nord à l’Afrique. « Ce n’est plus la France », a-t-elle ensuite affirmé.

Ses propos risquent de créer, une fois de plus, la polémique. L’ancienne ministre Nadine Morano a livré ce dimanche une de ses sorties dont elle a le secret, sur le plateau du Supplément de Canal +.

« On a l’impression d’être en Afrique »

Dans un sujet diffusé au cours de l’émission, la candidate à la primaire de la droite en vue de la présidentielle de 2017 s’en prend au quartier de la Gare du Nord, dans le 10e arrondissement de Paris, qui n’est selon elle, « plus la France ».

« Dans le quartier où j’ai grandi, il y avait quatre familles africaines, quatre. Dont une est restée ma meilleure amie. Quand vous retournez dans ce quartier, regardez la Gare du Nord, on n’a plus l’impression d’être en France, on a l’impression d’être en Afrique », s’emporte Nadine Morano.
Et l’ancienne ministre d’insister: « Vous arrivez dans la Gare du Nord, c’est l’Afrique. Ce n’est plus la France. On n’a pas le droit de le dire? C’est vrai! ».

(…)) BFM TV

Nadine Morano se paye Ali Baddou: « Votre trafic de permis de conduire, c’est pas terrible ! »

Nadine Morano était ce midi sur Canal Plus dans l’émission présentée par Ali Baddou « Le supplément ».


Nadine Morano se paye Ali Baddou: "Votre trafic… par morandini

La femme politique a été malmenée par le journaliste et les chroniqueurs en plateau qui ont pointé ses positions sur l’immigration et en particulier sur les propos de Nadine Morano sur la Gare du Nord et le nombre « d’africains » qui n’ont pas de travail dans ce quartier.

Et quand une chroniqueuse en remet une couche après le retour pub, elle décide de risposter en évoquant l’affaire des permis de conduire achetés par des personnalités dont Ali Baddou:

« Je peux en remettre une couche aussi sur votre permis de conduire.

Trafic de permis de conduite ce n’est pas terrible non plus.

Dans aucune organisation on resterait en poste après une information comme celle-là. »

Malaise visible sur le plateau, même si l’animateur lui rétorque : « C’est de bonne guerre »…