Elections européennes : le FN en tête

Résultats :

Front national 25,1 % (23 à 25 sièges)

UMP 20,2 % (18 à 21 sièges)

Parti socialiste 14,3 % (13 sièges)

UDI/MoDem 10 % (6 à 8 sièges)

Europe Écologie 9 % (6 sièges)

Front de gauche 6,4 % (3 à 5 sièges)

Debout la République 3,9 %

Premières estimations par circonscription :

 ÎLE-DE-FRANCE

Alain LAMASSOURE (UMP) 21,3 %

Aymeric CHAUPRADE (FN) 17,4 %

Pervenche BERÈS (PS/PRG) 14,3 %

Marielle DE SARNEZ (Udi MoDem) 11,9 %

Pascal DURAND (EELV) 9,3 %

NORD-OUEST

Marine LE PEN (FN) 32,6 %

Jérôme LAVRILLEUX (UMP) 17,8 %

Gilles PARGNEAUX (PS/PRG) 12,1 %

Dominique RIQUET (Udi MoDem) 10 %

Karima DELLI (EELV) 7,1 %

OUEST  Lire la suite

Non l’abstention n’est pas le premier parti de France.

Sondage exclusif : pour qui voteraient les abstentionnistes

L’Ifop et “Valeurs actuelles” ont posé la question de leur choix, en cas de vote obligatoire, à ceux qui s’apprêtent à s’abstenir le 25 mai. Surprise : le FN fait là encore la course en tête devant l’UMP et le PS — qui dispose des plus faibles réserves de voix !

À contre-pied des idées reçues, notre sondage Ifop-Valeurs actuelles le révèle : aux européennes, les abstentionnistes voteraient… comme ceux qui votent (lire notre tableau ci-dessous). Un pavé dans la mare de ceux qui annoncent déjà, pour le 25 mai, un scrutin dénaturé par l’abstention massive. Tout faux ! « Le fait que l’abstention concerne plus de 60 % des électeurs fait déborder celle-ci de ses frontières traditionnelles : les plus jeunes et les plus modestes, explique Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’Ifop. On retrouve donc, chez les abstentionnistes de ces européennes, globalement les mêmes rapports de force que chez les 40 % de Français qui se déclarent sûrs d’aller voter. »

Si le vote était obligatoire, le FN obtiendrait ainsi un résultat sensiblement égal à celui que lui promettent les sondages. Crédité, selon les instituts, de 22 à 25 % des voix Lire la suite

Les patriotes victorieux à 25%. Bravo à tous les patriotes !

Bravo à tous les patriotes !

Ne baissez plus la tête devant l’incurie et la pression médiatico-politique.Soyez fier de ce que vous êtes. Non, vous n’êtes pas des fachos, non vous n’êtes pas racistes, non vous n’êtes pas des nazis, non vous n’êtes pas des populistes. Vous aimez votre pays et ne supportez plus qu’il soit trainé dans la boue. Vous êtes les vrais démocrates. Pas eux. Eux sont des traitres.
Pour eux vous gueulez, vous grognez, vous bavez. Pour eux vous êtes des animaux quand vous votez. Pour eux , vous n’êtes pas intelligible, vous ne parlez pas, vous hurlez; vous ne reflechissez pas, vous en êtes incapable. Il vous est interdit d’analyser et de comprendre. Eux se croient plus lucides. Eux savent.

Mais ne les écoutez plus; vous êtes semblables à ceux qui se sont levés pour partir à Londres et préparer la libération de la France occupée.

Bravo, et merde à la médiacratie.

tractrsistez

Européennes : Le Front National dénonce des magouilles et des irrégularités (maj vidéo)

Le FN met à disposition de bulletin à imprimer sur son site.

http://frontnational.cmail1.com/t/ViewEmail/j/4F53A4848F347BF9/0AC119A533DB0880D9767B6002735221

——-

Après avoir annulé le vote des français sur la constitution, la dictature UMPS manipule les scrutins pour empêcher les patriotes d’arriver en tête. Si vous n’avez pas de bulletin FN dans votre bureau de vote, prenez le bulletin qui vous a été envoyé par la poste. Pour le vote électronique, c’est foutu.

Témoignage de la blonde sur les fraudes anti-FN :

Communiqué de Presse du Front National

De très nombreux dysfonctionnements nous sont signalés quant à la régularité du scrutin. Cela concerne plusieurs départements. Dans de nombreux bureaux, a été notée l’absence de bulletins de vote du Front National, ou la présence de bulletins de vote du Front National ne correspondant pas à la circonscription électorale du bureau concerné.

Big_brother_manuel_valls

C’est le cas par exemple dans le 3ème arrondissement de Paris, dans la ville d’Evry (Essonne), de Sainte-Geneviève des Bois (Essonne) ; c’est le cas aussi dans des communes de la Nièvre, la Seine-et-Marne, la Saône-et-Loire ou la Moselle, notamment. La multiplicité des remontées nous laisse penser que la fraude est massive.

Le ministère de l’Intérieur a choisi de tenter d’empêcher la victoire du Front National en lui interdisant simplement de concourir en certains endroits du territoire. C’est une entrave gravissime à la démocratie.

Le Front National accuse donc le gouvernement de Manuel Valls, et son ministre Bernard Cazeneuve, de truquer par les moyens les plus odieux le vote des Français. Cette manipulation industrielle du vote des Français doit être immédiatement interrompue, et les préfets doivent tout mettre en œuvre, dans des délais urgents, pour apporter dans toutes les communes de France les bulletins de vote du Front National.

Interpellé plusieurs fois depuis ce matin, le ministère de l’Intérieur n’a répondu que par un vague désintérêt, qui prouve une volonté de nuire au bon déroulement du scrutin.

Le Front National demandera de toute façon à l’issue du scrutin de faire la lumière sur les Lire la suite

Européennes : Le quotidien algérien Le Matin appelle les musulmans à «voter en masse» contre le racisme, la xénophobie et l’islamophobie

La presse algérienne s’ingère dans les affaires politiques de l’Europe. Voilà un signe qui ne trompe pas. Et elle le fait sur des bases confessionnelles et communautaristes, à l’opposé de nos principes républicains. Reprenant la litanie anti-raciste des associations subventionnées, le quotidien Le Matin demande aux musulmans européens de voter contre la xénophobie et l’islamophobie (1). L’auteur de l’édito souhaite également la création d’un lobby musulmans aussi fort que le lobby juifs afin que les mœurs musulmanes s’impose de façon définitives aux décideurs politiques des pays européens.
Voilà comment le discours sur la tolérance sert de levier à la balkanisation de nos pays européens.

(1) Il faut bien sûr  lire « voter contre ceux qui refusent l’arabisation et l’islamisation de la France » Donc voter contre ceux qui luttent contre l’envahissement de leur pays, contre l’intolérance religieuse, le recul des libertés.

——-

Article du quotidien algérien Le Matin sur la montée des «nationalismes populistes et xénophobes» aux élections européennes.

Il reste aux musulmanes et musulmans d’Europe à faire la différence ponctuellement le 25 mai en allant voter en masse pour barrer la route à l’intolérance, le racisme, la xénophobie et l’islamophobie mais un travail en profondeur et à long terme devra s’imposer sans délais afin de mettre en place un lobby musulman à l’instar du lobby juif et d’autres lobbies à connotation religieuse, politique ou encore économique.

Au jour J – 2 des élections européennes, les partis démocratiques préviennent du danger de l’extrême droite et font plus que du pied aux musulmans européens pour les inciter d’aller voter en masse afin de barrer la route aux partis extrémistes que tous les sondages donnent en très nette progression.

En Belgique, Malika Hamidi, Algérienne et directrice générale de «European Muslim Network» le Réseau des Musulmans Européens, multiplie les appels aux musulmans européens via une série de supports d’information, affiches, communiqués, flyers, conférences, pour sensibiliser les Belges musulmans au danger de l’extrême droite si elle venait à gagner le 1/3 des sièges au Parlement européen comme le lui prédise certains sondages «il faut vraiment aller ‘pêcher’ dans les quartiers pour mobiliser la population musulmane d’aller voter» indiquera Malika Hamidi. […]

Il faut dire aussi qu’en Europe, l’extrême droite fasciste ou néonazie est devenue marginale, Par contre, les nationalismes populistes et xénophobes progressent considérablement. Ils prônent l’arrêt de l’immigration, dénoncent la société multiculturelle et l’emprise de l’Islam. Cette nouvelle extrême droite rejette les partis traditionnels, mais à la différence de l’ancienne, ne conteste pas le système démocratique, voire même se présente comme garante de la liberté d’expression menacée par l’Islamisation. […]

Le Matin

« Sarkozy et l’Europe : moi et le néant » (J. Sapir)

Lu sur le blog d’Olivier Demeulenaere

J’ai hésité à reprendre cet article de Jacques Sapir, tant la tribune de Sarkozy dans Le Point relève en effet au mieux de la propagande, au pire du néant…

« Dans le numéro 2175 du magazine Le Point, l’ex-Président Nicolas Sarkozy vient de faire sarkozy-europe-moi-neantparaître un long article sur l’Europe, qui complète et répond à la tribune que le Président François Hollande avait fait paraître dans le journal Le Monde. Cette tribune, après un plaidoyer pro domo sur l’identité française (mais qui doute donc de celle de M. Sarkozy ?), s’articule autour de 5 points.

Le premier est l’affirmation que « l’Europe, c’est la paix ». On retrouvait la même affirmation dans l’article de François Hollande. Il est indiscutable que l’Europe occidentale a connu la paix depuis 1945. Ce ne fut pas le cas dans les Balkans, qui font partie de l’Europe, et qui ont été déchirés par des guerres pendant une dizaine d’année. Mais c’est aussi le cas de l’Amérique du Sud où les trois grands pays du Continent, l’Argentine, le Brésil et le Chili, sont en paix depuis longtemps. À tout prendre, il y eut moins de conflits en Amérique Latine qu’en Europe au XXème siècle, même s’il y en eut, connus ou pas. Cette situation particulière de l’Europe occidentale, on la doit à la coupure de l’Europe en deux blocs qui résulta de la seconde Guerre mondiale, puis à l’accession de la France au statut de puissance nucléaire qui gela définitivement toute possibilité de guerre en Europe occidentale.

Par contre, l’Union européenne a eu un effet destructeur sur les pays à sa périphérie, ce que l’on a constaté dans les années 1990 avec l’ex-Yougoslavie, et aujourd’hui en Ukraine. Il est donc faux et mensonger de prétendre que seule l’Union européenne garantirait la paix, et cette paix existe sur des continents où il n’y a pas de grand projet d’Union. Cette affirmation est cependant courante chez les européistes. Elle sert d’argument d’autorité. Il est particulièrement grave qu’un ancien Président la reprenne et néglige de signaler le rôle éminent que joua, et que continu de jouer, la dissuasion nucléaire française dans l’équilibre européen, dissuasion dont il eut pourtant la responsabilité. Cela discrédite en partie son argumentaire.

Le second point qu’il souligne est le rôle de l’Europe pour « mettre à la raison » les dirigeants européens. Mais, où est la raison quand on voit les résultats de la politique économique européenne, et des mesures décidées par les différents chefs d’État, dont Nicolas Sarkozy, de 2009 à 2012 ? Le chômage atteint 28% en Grèce, 26% en Espagne, et il s’approche, en chiffres réels, des 14% en Italie et en France. Où se trouve la raison quand on voit que l’Union européenne a été largement ouverte à la spéculation financière internationale, et qu’elle est incapable de s’en protéger ? Ce que Nicolas Sarkozy qualifie de raison, c’est la folie en réalité d’un système économique largement ouvert et complètement financiarisé. C’est cette folie, et les conséquences de cette folie, comme la pauvreté, le chômage, que refusent les peuples. Lire la suite

1992. Philippe Séguin sur l’Union européenne : «Et le piège sera refermé…»

[Extraits choisis du — long — discours de Philippe Seguin en 1992, à propos de la ratification du traité de Maastrich. Assemblée Nationale ]
Philippe-Seguin« Aucune assemblée ne peut déléguer un pouvoir qu’elle n’exerce qu’au nom du peuple. On demande au Parlement, qui n’en a pas le droit, d’abandonner sa compétence législative aux organes communautaires chaque fois que ceux-ci le jugeront nécessaire.

Toutes les garanties, précisions, corrections, conditions dont on nous parle relèvent, à mes yeux, de l’illusion.

Voilà maintenant 35 ans que le traité de Rome a été signé et que la construction européenne se fait sans les peuples, qu’elle se fait en catimini, dans le secret des cabinets, dans la pénombre des commissions, dans le clair-obscur des cours de justice.

Voilà 35 ans que toute une oligarchie d’experts, de juges, de fonctionnaires, de gouvernants prend, au nom des peuples, sans en avoir reçu mandat des décisions dont une formidable conspiration du silence dissimule les enjeux et minimise les conséquences.

Le conformisme ambiant, pour ne pas dire le véritable terrorisme intellectuel qui règne aujourd’hui, disqualifie par avance quiconque n’adhère pas à la nouvelle croyance, et l’expose littéralement à l’invective.

Qui veut se démarquer du culte fédéral est aussitôt tenu par les faiseurs d’opinion (…) pour un nostalgique, un primaire, ou un nationaliste for­cené.

(…) Notre communauté de destin est gravement mise en péril par les accords (de Mastrciht), alors qu’ils ne sont ni la condition de la prospérité, ni la condition de la paix.

La logique de l’engrenage, économique et politique mis au point à Maastricht est celle d’un fédéralisme au rabais, fonda­mentalement anti-démocratique, faussement libéral et résolument technocratique.

L’Europe qu’on nous propose n’est ni libre, ni juste, ni efficace. Elle enterre la conception de la souveraineté nationale .

Il est de bon ton, aujourd’hui, de disserter à l’infini sur la signification même du concept de souveraineté, de le décomposer en menus morceaux, d’affirmer qu’il admet de multiples exceptions…

Toutes ces arguties n’ont en réalité qu’un but : vider de sa signification ce mot [souveraineté] gênant. Pour qu’il n’en soit plus question.

En présentant chaque abandon parcellaire comme n’étant pas décisif, on peut se permettre d’abandonner un à un les attributs de la souveraineté, sans jamais convenir Lire la suite

Tuerie du Musée Juif : Bruxelles victime de son magma islamiste ?

À lire en complément :

-A Bruxelles, un bébé sur trois n’est pas Belge

- Belgique : le parti ISLAM admet vouloir imposer la charia (vidéo)

- Bruxelles : Pour les islamistes le quartier Molenbeek est désormais sous la loi islamique (vidéo)

- Molenbeek: Bienvenue chez les Belges (vidéo)

- Molenbeek : Deux policiers poignardés par un islamiste venu de France (vidéo)

- Bruxelles : Elue ou candidate, elles tiennent à conserver leur voile islamique. (vidéo)

- Belgique : Le vote communautaire a battu des records

Archive de l’observatoire de l’Islamisation.

Après s’être infiltrée dans la communauté musulmane du quartier de Molenbeek à Bruxelles (ou plus d’un tiers des habitants est musulman), la journaliste muslmane Hind Fraihi a enquêté pendant 2 mois et écrit le livre « Infiltrée parmi les islamistes radicaux», (cliquer sur le lien pour avoir un résumé), publié par les Editions Luc Pire (…) Ce livre sur la montée de l’extrémisme musulman en Belgique ayant fait beaucoup parler de lui et même choqué, la télévision belge est allée sur place pour filmer et interviewer Hind Fraihi.

Celle-ci met en évidence un rejet des valeurs occidentales par les jeunes les plus radicalisés, à tel point que pour des jeunes musulmanes radicales l’idéal est d’épouser un guerrier mulman (on appelle les fiancées du Jihad)

  Les autorités ont conscience d’un potentiel de violence dans le quartier de Molenbeek, où la situation est très tendue et où les policiers ont bien peur que l’autorité de l’Etat ne règne plus; les islamistes considérant désormais Molenbeek uniquement soumis à l’autorité et à la loi islamique (ainsi que commenté dans la vidéo).  Et dans leur propagande, la religion n’est plus une affaire privée ; toute la vie devenant islamisée … De plus en plus de jeunes dans de petites villes où dans des zones rurales sont infestés par  l’idéologie islamiste.

voir la suite sur l’observatoire de l’Islamisation.

L’Europe Fédérale de l’UMPS, des verts, de l’UDI et le grand rêve européen d’Hitler. (vidéo)

Les européistes traitent de fascistes et de réactionnaires les tenants d’une Europe des nations. Eux se placent sous l’égide du progrès. Ils militent pour l’avènement d’une Europe fédérale dont le but ultime serait la mort des patries.
Cette utopie ne les empêche nullement de se présenter comme de véritables patriotes. Cynique et malhonnête, surtout quand on sait qu’ils ont volontairement déshabillé la France de sa souveraineté monétaire, législative, budgétaire, et territoriale. Ce sont les valets de l’oligarchie Bruxelloise.

ps fédéralisme

Mais l’Europe fédérale qu’ils échafaudent c’est celle imaginée par Hitler et qui fit tourner la tête à tous les collaborateurs du régimes de Vichy.
Ils veulent mettre leur pas dans ceux d’Adolphe, nous préférons l’idée qui présida à la libération des Nations occupées.

Le 25 mai, choisi ton camp camarade.

 » L’Europe Nouvelle » de Hitler. Une illusion des intellectuels de la France de Vichy

 » L’Europe nouvelle  » : c’est sous ce vocable qu’en 1940 les sirènes de la propagande 09-ALIRE-LEuropeNouvelle-37a69qualifièrent le continent unifié de force par les armées du IIIe Reich. Si cette appellation fut synonyme pour des millions d’Européens de dépendance, de réquisitions et de travail obligatoire ou forcé, elle fut, étrangement, symbole d’espoir pour un certain nombre d’intellectuels français qui voulurent y voir l’annonce d’une possible union européenne.
Loin de se résumer à une simple affaire d’opportunisme ou à un pur engagement fasciste, cette attitude concerna d’authentiques militants de l’Europe unie qui pensèrent continuer là un combat politique souvent commencé dans les années vingt.

Pacifistes rêvant d’en finir avec la souveraineté absolue des Etats, « techniciens » confiants dans les vertus d’un gouvernement économique, socialistes en quête d’une dernière utopie mobilisatrice : tous furent victimes d’une illusion qui les fit croire à la volonté européenne de Hitler,
les rendant aveugles aux réalités monstrueuses de son ordre nouveau. Mais, tout à cette illusion tragique qui fit basculer nombre d’entre eux dans l’impasse du collaborationnisme – Drieu, Luchaire, Delaisi en tête -, les intellectuels européistes de Vichy n’en continuèrent pas moins les réflexions commencées au temps de Briand sur les conditions d’existence d’une fédération politique et économique. Avec parfois des expressions troublantes :  » communauté de communautés « ,  » organe de gestion supra-continental  » ou  » monnaie fédérale unique « … Et si les plans européens imaginés sous l’Occupation constituaient la préhistoire dérangeante de notre construction européenne démocratique ?

Elections européennes : qui fut le premier président de la commission européenne ?

Walter Hallstein (né le 17 novembre 1901 à Mayence et décédé le 29 mars 1982 à Stuttgart) était un homme politique allemand démocrate-chrétien. Il est également considéré comme un des Pères de l’Europe.

Walter-HallsteinProfesseur de droit, il est juriste pendant le Troisième Reich, appartenant à diverses organisations professionnelles du régime nazi : Association National-Socialiste des Enseignants (Nationalsozialistischer Lehrerbund), Association des Juristes Nationaux-Socialistes (Nationalsozialistischer Rechtswahrerbund), Association Allemande National-Socialiste des Maîtres de Conférence (Nationalsozialistischer Deutscher Dozentenbund) sans toutefois être membre du Parti national-socialiste1.

Du 21 au 25 Juin 1938 il représente le gouvernement nazi pendant les négociations d’État avec l’Italie fasciste concernant la mise en place d’un cadre juridique de « la nouvelle Europe ». Il sert comme officier durant la Seconde Guerre mondiale et est fait prisonnier par les Alliés pendant la bataille de Cherbourg. Entré en politique au sein de la CDU après la guerre, il devient le secrétaire d’État aux affaires étrangères du chancelier Konrad Adenauer en 1951. À ce poste, il élabore la doctrine Hallstein et négocie au nom de la RFA les modalités de la construction européenne.

Il est ensuite le premier président de la Commission européenne de 1958 à 1967 (Commission Hallstein). En 1965, il présente le plan Hallstein dans lequel il préconise Lire la suite