430 000 euros de dépenses irrégulières dans les comptes de campagne de Mélenchon

La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a publié mardi sa décision : aucun des onze candidats de l’élection présidentielle de 2017 n’a vu ses comptes invalidés. Parmi eux, pourtant, le cas de Jean-Luc Mélenchon, qui avait provoqué la démission d’un rapporteur de la commission en janvier, suscite des interrogations.

D’après le Monde, près de 434 939 euros de dépenses litigieuses auraient été rectifiées par la Commission au cours de son examen, pour des situations souvent douteuses. L’ex candidat aurait ainsi demandé le remboursement de nombreuses prestations facturées par l’association « L’Ère du peuple », qui assurait la diffusion de son livre-programme et l’organisation des événements de la campagne. Des prestations en moyenne cinq fois plus élevées que les salaires des employés. L’association « à but non lucratif » employait quatre salariés proches de Mélenchon, dont deux sont devenus députés France insoumise en 2017.

Autre point de litige, le versement par l’équipe de Jean-Luc Mélenchon de plus d’un million d’euros de prestations à la société Mediascop, détenue par sa plus proche conseillère, Sophia Chikirou. Entre le gonflement artificiel du montant déclaré des conseils en communication et le prix surélevé des prestations, le candidat de gauche aurait surpayé la communicante à hauteur de 54 600 euros.

Des insoumis sous statut d’autoentrepreneur pour ne pas payer de cotisations sociales

Continuer la lecture de 430 000 euros de dépenses irrégulières dans les comptes de campagne de Mélenchon

Moins de 15% des obligations de quitter le territoire français appliquées.


Continuer la lecture de Moins de 15% des obligations de quitter le territoire français appliquées.

La hausse inquiétante des violences «gratuites» en France

777 agressions de ce type sont déclarées chaque jour en France. Ces chiffres édifiants révélés par Le Figaro traduisent une impulsivité et une agressivité grandissantes dans la société, même dans les situations les plus banales.

À Meyzieu (Rhône), ce mois-ci, un collégien a été roué de coups par ses camarades lors d’un «jeu». Dans le même temps, sur Internet, une vidéo a fait scandale: on y voit un jeune en scooter traîner un Continuer la lecture de La hausse inquiétante des violences «gratuites» en France

Christiane Taubira : « il est complètement absurde de vouloir endiguer cette circulation humaine juste pour satisfaire une partie de l’opinion publique »

« Nous sommes dans une période de grande détresse. Nous sommes dans une période de circulation humaine. Il est complètement absurde de vouloir endiguer cette circulation humaine juste pour satisfaire une partie de l’opinion publique. »

Christiane Taubira – 12/02/18

Regards

Pour verser des aides la CAF prend en compte le droit islamique

Même Libé avoue. C’est marrant car cette situation est dénoncée depuis des années par le Fn et les identitaires mais jusqu’ici tout le monde avait fait la sourde oreille

En France, les cas de kafala concernent principalement les enfants algériens ou marocains. À la lecture de la définition du ministère de l’Intérieur, on comprend que le droit musulman ne reconnaît pas l’adoption avec filiation, telle qu’elle est prévue par le droit français; sauf dans les cas de «la Turquie, l’Indonésie et la Tunisie» qui la permettent selon la circulaire du 22 octobre 2014 relative aux effets juridiques du recueil légal en France.

Selon cette circulaire, le droit français ne reconnaît pas la kafala comme une adoption «afin de respecter la souveraineté des Etats prohibant l’adoption», mais la considère comme un «recueil légal». Le texte précise que le «recueil légal» est «inconnu dans l’ordre juridique français» mais qu’il est «assimilé à une délégation Continuer la lecture de Pour verser des aides la CAF prend en compte le droit islamique

Le Monde pris en flagrant délit de grave diffamation. Marine Le Pen porte plainte.

Communiqué de presse de Marine Le Pen

Contrairement à ce qu’affirme un article du Monde du 13 février 2018, l’intégration dans le compte de campagne de madame Marine Le Pen des intérêts d’emprunts correspondant aux emprunts signés avec les partis politiques Front national et Cotelec est parfaitement légale et ne constitue donc en aucun cas une « importante irrégularité », le mémento de la Commission des comptes de campagne n’étant qu’indicatif et ne préjugeant pas des décisions de la CNCCFP.

Jusqu’au 31 décembre 2017, les partis politiques pouvaient en effet prêter avec intérêts aux candidats aux élections. Cette faculté était reconnue par le Conseil d’Etat, tant dans son avis n° 263319 du 30 avril 2004, (« Pour l’application de ces dispositions les intérêts des Continuer la lecture de Le Monde pris en flagrant délit de grave diffamation. Marine Le Pen porte plainte.

Des dizaines d’islamistes radicaux travaillant dans le nucléaire recensés en 2017

Selon un recensement de 2017 de l’Etat-major opérationnel de prévention du terrorisme, qui contrôle le suivi des personnes radicalisées, cité par Mediapart, 59 islamistes radicaux travaillaient cette année ou ont travaillé dans le nucléaire.

Les chiffres font l’effet d’une déflagration : selon l’Etat-major opérationnel de prévention du terrorisme (EMOPT), organisation chargée de contrôler le suivi des personnes radicalisées, 59 islamistes radicaux travaillant ou ayant travaillé dans la filière nucléaire ont été recensés en 2017.

Mediapart, qui a révélé cette information troublante le 6 février 2018, a précisé où ces individus étaient employés. Une vingtaine de sites appartenant à EDF et à ses sous-traitants, des prestataires d’Areva, le CERN (l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire) et l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) seraient touchés. Le journaliste auteur de l’enquête précise qu’une quinzaine de personnes ayant accès à des sites dits sensibles, ainsi qu’une dizaine d’ingénieurs et de chercheurs faisaient partie de ces islamistes. Lire la suite sur RT

Une policière islamiste radicalisée et un militaire écroués pour vols d’armes à Bobigny

Lu dans Le Parisien du 13 février 2018 :

Une adjointe de sécurité serait impliquée dans la disparition de deux armes de service, à la direction territoriale de Seine-Saint-Denis, à Bobigny. Affaire dans laquelle un militaire a aussi été incarcéré.

C’est une affaire dont l’institution policière se serait volontiers passée. Deux armes de service, des pistolets automatiques Sig Sauer, calibre 9 mm, ont été dérobées au sein de la direction territoriale de Seine-Saint-Denis, et c’est une fonctionnaire qui est dans le collimateur. Cette jeune adjointe de sécurité (ADS) de 20 ans vient Continuer la lecture de Une policière islamiste radicalisée et un militaire écroués pour vols d’armes à Bobigny

N.Bay: La dernière fois qu’un président de la République a voulu « réformer l’islam », c’était Sarkozy : ça a abouti à donner les commandes aux islamistes.

Des employés de l’organisation humanitaire Oxfam sont à présent accusés de viol

Les gentils neuneus de gauche;  les grandes ONG qui ont mené tambour battant la campagne pour Mélenchon…


De nouvelles accusations sont portées contre l’ONG britannique. Une ancienne responsable parle d’une « culture d’abus sexuels ».

Les révélations d’une ancienne dirigeante d’Oxfam, allant jusqu’à accuser de viols certains employés au Sud-Soudan, ont alimenté mardi le scandale touchant l’ONG britannique. Elle est déjà dans le viseur du régulateur des organisations humanitaires.

Helen Evans, directrice de la prévention interne à Oxfam entre 2012 et 2015, a dénoncé l’existence d’une «culture d’abus sexuels au sein de certains bureaux», faisant état de viols ou tentatives de viols au Sud-Soudan ou d’agressions sur des mineurs bénévoles dans des magasins tenus par l’ONG au Royaume-Uni.

Autain (PCF-France Incoumise) se dit « terrifiée » par le traitement de la polémique Mennel

Clémentine Autain, qui affirme « combattre » les propos complotistes de la chanteuse Mennel, juge toutefois que cette polémique envoie un message d’exclusion à la communauté musulmane.

« Je dis juste faisons très attention, parce qu’il y a aussi dans notre pays un sentiment, qui est bien alimenté parce que la fachosphère est là, qui va exclure plus qu’attirer », insiste Clémentine Autain.

« Je suis inquiète de l’effet que cela va produire sur une partie de la population qui subit déjà la discrimination, et qui va voir là un symbole d’exclusion supplémentaire. »

source

La mairie de Paris refuse une sépulture à Michel Déon

Un scandale. Michel Déon était pour moi le dernier des Hussards. Un écrivain comme nous n’en connaîtrons plus.  Ceux qui pensent que la gauche n’est plus la gauche se trompent. La gauche a toujours été favorable à l’épuration de ceux qui ne pensent comme elle.


Il a vu le jour rue de la Roquette, à Paris, le 4 août 1919. Il s’est éteint le 28 décembre 2016 à l’âge de 97 ans, à la clinique de Galway en Irlande, des suites d’une embolie pulmonaire. Michel Déon était une figure emblématique. Romancier, journaliste notamment à Paris Match et à Marie Claire, chroniqueur aux Nouvelles littéraires, il avait aussi rédigé les mémoires de Coco Chanel ou de Salvador Dali et avait travaillé à un projet de film avec John Ford. Depuis 1978, il était membre de l’Académie française. Et pourtant, après sa mort, il n’a pas mérité de se reposer en paix dans une sépulture parisienne, indique Le Figaro le 10 février. En cause : la mairie de Paris ne veut pas donner son accord. Ses cendres sont donc gardées soigneusement par sa fille, Alice Déon. « J’aimerais bien qu’il ait une pierre tombale, pour que son souvenir soit visible », confie-t-elle au Figaro.

Le refus catégorique de la mairie de Paris

L’Académie française avait sollicité la Mairie de Paris afin qu’un cimetière accueille l’académicien, par exemple celui de Montparnasse, car nombre de ses pairs y reposent. Mais selon la Continuer la lecture de La mairie de Paris refuse une sépulture à Michel Déon

Revue de presse et commentaires sur l'actualité