Toulouse : polémique sur le transfert dans l’Aube de l’islamiste Farouk Ben Abbes

L’islamiste belgo-tunisien Farouk Ben Abbes qui avait été exfitré de Toulouse le 15 juin sur ordre du ministère de l’Intérieur au prétexte qu’il constituait « une menace particulièrement grave pour l’ordre public », a quitté lundi Brienne-le-Château (Aube) où il était assigné à résidence, pour rejoindre son appartement de La Reynerie.

Dans la nuit du 18 novembre, quelques jours après la tuerie du Bataclan, les policiers de l’antenne du Raid de Bordeaux font sauter la porte de l’appartement de Farouk Ben Abbès situé dans le quartier de La Reynerie. C’est que l’homme est une figure de la mouvance radicale: son nom apparaît une première fois en 2009, quand un attentat au Caire (Egypte) coûte la vie à une lycéenne française. Il est également cité dans le cadre d’un projet d’attentat qui visait, déjà, le Bataclan en 2012. On le dit aussi proche de Fabien Clain, ce Français converti qui revendiquera l’attaque sanglante du 13 novembre au nom de Daech.

Exfiltré dans l’Aube pendant l’Euro à Toulouse

Continuer la lecture de Toulouse : polémique sur le transfert dans l’Aube de l’islamiste Farouk Ben Abbes

Turquie : « un pas en avant » vers la Russie

C’est son premier déplacement à l’étranger depuis le putsch manqué du 15 juillet. Le président turc Recep Tayyip Erdogan doit rencontrer en Russie son homologue Vladimir Poutine ce mardi 9 août. Depuis novembre, les relations entre les deux pays ont été orageuses : la destruction d’un avion de combat russe par l’aviation turque avait provoqué une escalade entre Ankara et Moscou. Renouer avec la Russie, un enjeu diplomatique pour un président turc déçu par l’Union européenne et les États-Unis.

Il y a quelques semaines, il y avait bien eu cette lettre d’Erdogan adressée à son homologue russe. Le président turc entendait arrondir les angles et tourner la page d’une confrontation diplomatique coûteuse. Étape suivante ce mardi : les deux chefs d’État se sont rencontrés à Saint-Pétersbourg.

Erdogan en Russie alors que le contexte intérieur est critique dans son pays. Pour le Kremlin, cette visite révèle l’importance stratégique de Moscou pour Ankara. Les sujets qui pourraient être abordés ne manquent pas: le dossier syrien d’abord, qui ne cesse de diviser les deux pays, une éventuelle compensation après la destruction de l’avion russe et bien sûr la reprise des relations économiques.

Continuer la lecture de Turquie : « un pas en avant » vers la Russie

Une expérience de psychologie sociale sur l’influence du groupe

Cette expérience sociale a été réalisée en caméra cachée dans le cadre de l’émission Brain Games sur le National Geographic Channel.

Pour cette expérience, un groupe de complices est installé dans une salle d’attente. À chaque retentissement d’un « bip », le groupe se lève et se rassoit. Rapidement, ils sont rejoints par une femme qui s’apprête à être piégée.

Tout d’abord perplexe, la jeune femme va rapidement se conformer aux actions du groupe… et ce n’est pas tout. Regardez (la vidéo est en anglais, les explications sont juste en dessous).

Au bout de 3 sonneries, alors qu’elle ne sait absolument pas pourquoi elle le fait, la jeune femme se met à se lever avec le reste du groupe. Cela ne vous arriverait sans doute jamais, non ? Et pourtant…

La vidéo prend alors une tournure encore plus hallucinante. Au fur et à mesure, les complices sont appelés un par un et quittent la salle. Ceux qui restent continuent leur manège… jusqu’à ce que la femme se retrouve seule (vers 1:00), toujours filmée. Une nouvelle sonnerie retentit et la femme continue de se lever et se rasseoir !

Source

Aubervilliers : un Chinois entre la vie et la mort après une agression

décrit Hua Qin Cao, président de l’association de l’amitié chinoise en France. Cette fois, c’est extrêmement grave. » Depuis novembre, les Chinois d’Aubervilliers sont la cible d’agressions en série.

Une de ces attaques ciblées, dimanche, a laissé un homme de 49 ans entre la vie et la mort. Il est hospitalisé à la Fondation Rothschild, dans le XIXe à Paris. Son pronostic vital est engagé. « Il n’y a plus beaucoup d’espoir… », lâche, ce mardi après-midi, un proche. Selon nos informations, l’homme serait en état de mort cérébrale.

« L’objectif était de les voler mais aussi de les frapper gratuitement »

Continuer la lecture de Aubervilliers : un Chinois entre la vie et la mort après une agression

Menton comme Lampedusa ont enterré Schengen, rétablissons nos frontières !

« Nous craignons que parmi les centaines de migrants qui arrivent sur notre territoire, se cachent parmi eux de possibles terroristes en puissance. » C’est le cri d’alarme de nos policiers en poste à Menton depuis maintenant quelques mois.

Le fiché S interpellé ces derniers jours à Menton dissimulé dans le flot continu de clandestins ayant passé la frontière ou encore le nombre effarant d’étrangers radicalisés se trouvant en France et qui passent régulièrement à l’acte démontrent la nécessité absolue du rétablissement immédiat des frontières nationales et de la sortie de l’espace Schengen devenu au fil des ans, le pain béni des trafiquants et des pratiques illégales en tout genre.

Menton vient comme Lampedusa enterrer Schengen !

Sans maitrise de nos frontières, sans maitrise de cette immigration massive qui a vu plus Continuer la lecture de Menton comme Lampedusa ont enterré Schengen, rétablissons nos frontières !

États-Unis : Le père pro-taliban du terroriste d’Orlando appelle à voter Clinton et assiste à son meeting

L’équipe de la candidate assure qu’elle n’était pas au courant. Seddique Mateen, le père de l’auteur de l’attentat terroriste d’Orlando (Etats-Unis), s’est installé derrière Hillary Clinton durant l’un de ses meetings à Kissimmee, en Floride, lundi 8 août, rapporte la chaîne locale WPTV.

Capture

Seddique Mateen a apporté un soutien sans équivoque à l’ancienne secrétaire d’Etat. « Hillary Clinton est bonne pour les Etats-Unis, contrairement à Donald Trump, qui n’a aucune solution,assure-t-il. Pourquoi devrait-on être surpris [de ma présence] ? J’aime les Etats-Unis et je vis ici depuis longtemps. »

Le profil trouble de Seddique Mateen a été souligné par de nombreux médias. Cet Afghan installé en Californie a notamment soutenu à de nombreuses reprises les actions des talibans, et s’était même autodéclaré « président par intérim » de l’Afghanistan.

FTV

Selon le maire de Menton: des personnes dangeureuses parmi les migrants qui passe la frontière »

Jean-Claude Guibal, député-maire Les Républicains de Menton, était sur RMC ce mardi. Il constate une arrivée de plus en plus massive de migrants, et a décidé de tirer la sonnette d’alarme.

« Depuis 12 mois, sont arrivés en Italie entre 80.000 et 100.000 migrants venus de Libye, qui sont massés le long de la frontière française », explique-t-il. « Pour la première fois, depuis des années, la frontière a cédé: 200 migrants se sont précipités et l’ont enfoncée. »

Appel à tuer des chrétiens à Verviers: le jeune homme voulait se rendre en Syrie

Le jeune homme qui apparaît dans une vidéo tournée à Verviers et qui lance un appel au meurtre de chrétiens avait manifesté son intention de se rendre en Syrie, a-t-on appris à bonne source. Aucune tentative de départ n’avait encore été signalée.

Le jeune homme était connu des services de l’Ocam depuis quelques mois pour ses discours de propagande.

Le parquet de Verviers a confirmé mardi son identité. «  Tous les éléments laissent à croire qu’il s’agit bien du fils de l’imam de Dison  », a indiqué le parquet de Verviers.

Le jeune homme qui tient des propos menaçant envers les chrétiens est bien le fils de l’ancien imam radical de Dison, qui est sous le coup d’un arrêté d’expulsion. «  Le jeune homme est né en 1998 et est donc mineur  », indique le substitut qui souligne qu’en principe ce dossier relève du parquet de la jeunesse.

Un haut-gradé de l’Etat islamique aurait été arrêté en Allemagne

Un cadre de l’Etat islamique aurait été arrêté en Allemagne selon une information publiée par le Bild, citant le ministère de l’Intérieur de la région du Palatinat rhénan. Une menace sur la reprise du championnat allemand du football a été évoquée.

Un suspect, qui serait un «représentant haut-gradé du groupe terroriste Etat islamique» selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur de la région du Palatinat rhénan, a été arrêté dans la ville de Mutterstadt (12 000 habitants) selon l’hebdomadaire allemand Bild.

«Il existe des informations selon lesquelles quelque chose était prévu pour le début de la Bundesliga», a déclaré à l’AFP un porte-parole du ministère. Ce dernier n’a fourni aucune précision sur la nature et le degré de préparation de cette éventuelle attaque, et le parquet n’était pas joignable mardi pour commenter.

«Il existe des informations selon lesquelles quelque chose était prévu pour le début de la Bundesliga», a déclaré à l’AFP un porte-parole du ministère. Ce dernier n’a fourni aucune précision sur la nature et le degré de préparation de cette éventuelle attaque, et le parquet n’était pas joignable mardi pour commenter. Continuer la lecture de Un haut-gradé de l’Etat islamique aurait été arrêté en Allemagne

La «journée burkini» annulée dans un souci «d’apaisement»

Suite à la polémique, le centre aquatique SpeedWater Park et le maire de la commune qui l’héberge, située près de Marseille, ont renoncé à accueillir l’association Smile 13 et sa journée réservée aux femmes et aux enfants devant respecter un code vestimentaire précis.

La journée «burkini» n’aura pas lieu. D’un commun accord, le maire de la commune des Pennes-Mirabeau, dans les Bouches-du-Rhône, Michel Amiel, et le responsable du parc aquatique, ont convenu de ne plus louer le centre SpeedWater Park, près de Marseille, à l’association Smile 13. La journée prévue par cette association de femmes le 10 septembre avait suscité une virulente polémique politique: l’événement était réservé aux femmes et aux enfants devant respecter un code vestimentaire strict et autorisait le port de burkinis et jilbebs de bain, tenues islamiques qui couvrent le corps des femmes, des chevilles aux cheveux.

Continuer la lecture de La «journée burkini» annulée dans un souci «d’apaisement»

Des chars allemands se déploient dans les pays baltes, à 150 kms de Leningrad

Qui connaît ce que fut le sort d’une ville qui s’appelle aujourd’hui St-Pétersbourg ?  Il fut un temps où elle s’appelait Leningrad.

L’ignorance de l’Histoire étant devenue une caractéristique des jeunes générations, rappelons que le siège de Leningrad par les troupes allemandes a commencé début septembre 1941. Parties des pays baltes conquis en juillet-août, les divisions allemandes du groupe d’armée nord de la Wehrmacht sont arrivées à proximité de la ville en quelques jours. Avec l’ordre d’Hitler de « raser Leningrad de la surface de la terre », elles passent à l’attaque et se heurtent à une résistance acharnée au point que les Allemands décident d’en faire le siège. Il a duré 872 jours pour se terminer en janvier 1944. Il a coûté la vie à 1.800.000 personnes, dont 1.600.000 Russes parmi lesquels un peu plus de 600.000 sont morts de faim. Mais la population de la ville et les forces soviétiques ont tenu bon. Cette ville est devenue, avec Stalingrad, un symbole de la résistance à l’envahisseur et des souffrances infligées par la Wehrmacht. Pendant trois ans, la formidable résistance de Leningrad a fixé sur place une partie importante de l’armée allemande, rendant impossible la conquête de l’URSS. La ville de Leningrad est une de ces grandes villes martyres de la Seconde guerre mondiale. Une de ces villes russes, innombrables, dont la conquête, réussie ou pas, a affaibli considérablement les capacités militaires de l’Allemagne d’Hitler.

Aujourd’hui, 72 ans après l’échec allemand devant Leningrad, des blindés allemands, frappés de la croix de fer, héritée de la Wehrmacht et restée le symbole de la Bundeswehr, se déploient, une nouvelle fois, à 150 km de la ville. (…)

(…)Les Etats-Unis d’Amérique ont besoin d’un ennemi pour justifier leur « leadership » mondial, comme dieu a besoin du diable pour justifier son existence. Et les va-t-en guerre à la tête des armées US représentent une menace permanente pour la paix du monde. D’autant qu’ils peuvent compter sur la servilité des dirigeants européens.

Les engagements pris après la fin de la guerre froide ont été reniés par les Occidentaux.  L’OTAN ne devait pas s’installer aux frontières de la Russie (ainsi que rappelé dans un excellent article de la revue Foreign Affairs, 29 octobre 2014). Les USA, avec des complicités européennes, ont fomenté des révoltes initiées par des ONG locales financées par les USA et l’UE. En utilisant habilement le ressentiment bien légitime des populations pour les épreuves subies du temps de l’Union soviétique, ces révoltes ont d’abord suscité de la part du pouvoir en place, démocratiquement élu, une répression qui a servi de prétexte à des rapports d’ONG internationales de défense des droits de l’Homme, financées elles aussi, par les USA et l’UE.

Ces ONG internationales, peu le savent, sont financées pour stigmatiser les gouvernements que les USA et leurs vassaux

Continuer la lecture de Des chars allemands se déploient dans les pays baltes, à 150 kms de Leningrad

Dopage des athlètes russes: « faut arrêter de prendre les gens pour des cons »

La propagande anti-russie aura touché les sommets de la fumisterie à l’occasion des jeux olympiques… on se croirait revenu au temps de la guerre froide… Obama et clinton sont des merdes.

Nîmes (30) : l’adolescent arrache les yeux de sa victime devant un bar à chicha

Au pays de Montaigne, de Balzac, de Proust…. nous en sommes là. Que les français continuent à voter avec leurs pieds…. et je ne donne pas cher de leur avenir.


Un homme est entre la vie et la mort aux urgences de l’hôpital Carrémeau de Nîmes. Il a été sauvagement agressé devant un bar à chicha dans la nuit de ce lundi à ce mardi.

Il est 3 h 30 du matin lorsque le commissariat de Nîmes reçoit l’appel d’une dame qui les alerte sur une tentative de meurtre sur la rocade en direction d’Avignon.

Lorsque les policiers arrivent sur place, précisément au 318 route d’Avignon, ils découvrent l’horreur. Un homme est étendu sur le sol. Il respire à peine. Il a été sauvagement agressé quelques minutes auparavant par un jeune homme de 18 ans. La bagarre s’est déroulée devant un bar à chicha. L’adolescent a arraché les yeux de sa victime. […]

Trois personnes ont été interpellées. L’agresseur présumé a été placé en garde à vue. Il était dans un état de très grande nervosité lorsque les policiers l’ont arrêté. Il serait originaire d’Alès et c’est sa propre mère qui a alerté les secours.[…]

L’article complet sur francebleu.fr