Pessac (33) : Un quart de la population serait musulman

C’est un journaliste du Sud-Ouest qui a révélé ce chiffre. Dans un article intitulé « Pessac : une mosquée au cœur de la ville », Jean-François Renaut indique que « désormais, les environ 15 000 musulmans pessacais possèdent un lieu à eux ».

Si l’auteur de l’article ne donne pas la source de cette information, c’est un chiffre très important, puisque cette ville proche de Bordeaux compte 62 500 habitants, ce qui ferait un total de 24% !

Cet article, par ailleurs très complaisant, ne donne aucune information sur les deux acteurs clefs de ce lieu de culte. Abdourahmane Ridouane (président du Rassemblement des musulmans de Pessac) et l’imam Mohamed Barry.

Pourtant ces deux hommes sont loin d’être des « modérés ». Continuer la lecture de Pessac (33) : Un quart de la population serait musulman

L’AIDE MÉDICALE D’ETAT VA AUGMENTER DE 108 MILLIONS D’EUROS EN 2018

Quand on sait que des français ne peuvent même plus se soigner….

Présenté aujourd’hui par le gouvernement, le projet de loi de Finance (PLF) 2018 – qui définit le montant des dépenses et recettes de l’Etat – détaille notamment les contours de la future aide médicale d’Etat (AME). Cette dernière permet la prise en charge médicale des personnes en situation irrégulière et résidant en France depuis plus de trois mois. L’AME, dont les ressources sont “faibles” précise Bercy, voit ainsi son enveloppe augmentée de 108 millions d’euros pour répondre “à un objectif humanitaire et sanitaire”. Une revalorisation qui permet de “financer la hausse tendancielle de la dépense”, c’est à dire l’augmentation du nombre de bénéficiaires. L’afflux de réfugiés dans l’Hexagone explique sans doute cette hausse. Au total, le budget de l’AME s’élèvera à 910 millions d’euros, contre 815 millions d’euros en 2017. Soit une augmentation de 13%.

En parallèle, le PLF prévoit un “renforcement” des dispositifs de contrôle et de lutte contre la fraude, sans plus de précision. Continuer la lecture de L’AIDE MÉDICALE D’ETAT VA AUGMENTER DE 108 MILLIONS D’EUROS EN 2018

Philippot reproche aux députés FN d’avoir applaudi Valls dénonçant les liens entre France Insoumise et l’islamisme

Les attaques de Philippot sont assez minables. Il est plein de haine et de mauvaise foi.S’il était encore en poste au FN il serait le premier à dire que la France Insoumise est une boutique composée d’islamogauchistes.

Florian Philippot reproche aux députés FN (Sébastien Chenu, Bruno Bilde et José Evrard) d’avoir applaudi une attaque de Manuel Valls contre France Insoumise

Jean Messiha (FN) : « Personne n’est obligé de venir chez nous ! »

FRANCE (NOVOpress) :L’énarque Jean Messiha, porte-parole des Horaces, ce groupe de hauts fonctionnaires proches du Front national, a accordé un entretien au magazine Monde & Vie sur la « question identitaire ». « Il faut commencer par dire et par être ce que nous sommes, explique-t-il. Il faut écouter ce cri du tréfonds des âges : “Deviens ce que tu es“, “Connais-toi toi-même“. On peut résumer l’évolution de la situation migratoire et identitaire de manière très simple. Dans les années 50, on disait aux personnes qui venaient en France : “Devenez ce que nous sommes.“C’était l’époque de l’assimilation. En 1980, sous couvert d’antiracisme on a abandonné cette notion au profit de l’intégration que j’appelle de première génération, qui dit aux immigrés : “Restez ce que vous êtes.“ À partir des années 2000, on assiste à l’intégration de deuxième génération, qui est une gradation de la première par laquelle on dit aux immigrés : “Devenons ce que vous êtes.“ »

En conséquence, Continuer la lecture de Jean Messiha (FN) : « Personne n’est obligé de venir chez nous ! »

« Salauds de Français, cochons de Gaulois », par François Bousquet

L’historiquement correct a encore frappé sous la forme d’une Histoire mondiale de la France. Métissée, collaborative, abracadabrantesque, hénaurme et ubuesque. C’est d’ailleurs le Père Ubu, dit Père Boucheron – docteur en patahistoire et professeur au Collège de France –, qui l’a signée. Le résultat, c’est que la France n’est vraiment pas belle à voir. Mais, Dieu merci, les migrants l’ont toujours sauvée.

C’est un peu dans cet esprit d’ouverture inconditionnelle qu’a été conçue l’Histoire mondiale de la France, véritable blockbuster éditorial sorti en début d’année moyennant le concours de 122 « historien-ne-s ». 100 000 exemplaires vendus, un pavé de 1 360 grammes, 800 pages austères découpées en 146 chapitres polémiques et autant de dates aussi fantaisistes qu’arbitraires, l’Histoire mondiale de la France a battu tous les records.

Patrick BoucheronSon maître d’œuvre, Patrick Boucheron [ci-contre], professeur au Collège de France, est un Bisounours de l’espèce savante, morose et révisionniste, figure emblématique du Nouvel Ordre moral. Bon écrivain, cédant parfois à la tentation du maniérisme, il ne se prive pas d’exhorter son lecteur à « dépayser l’émotion de l’appartenance et accueillir l’étrange familiarité du lointain » (p. 8 sq.). Le reste du temps, il adopte le registre humide et dévot des confiteor d’autrefois dans lequel il excelle. Mea maxima culpa ! C’est là, comme l’a énergiquement rappelé Patrice Gueniffey dans Le Point (20 avril 2017), une « conception de l’histoire de France culpabilisante et honteuse, visant à l’expiation : bref, le discours pétainiste appelant les Français à se repentir ». […]

[…] Toujours est-il que, selon Sartre, « abattre un Européen c’est Continuer la lecture de « Salauds de Français, cochons de Gaulois », par François Bousquet

Le stupéfiant reportage sur l’« indispensable » trafic de drogue en Seine-Saint-Denis

FRANCE (NOVOpress) : « 93 : l’indispensable industrie du shit »: tel est en effet le titre de Complément d’enquête diffusé sur France 2 le 14 septembre dernier. Indispensable, le trafic de drogue ? A ceux qui en vivent, oui, et donc à l’Etat, qui, en fermant les yeux, évite… l’explosion sociale ! Car selon les auteurs de ce reportage, le trafic du cannabis, son « business », estimé à un milliard d’euros de chiffre d’affaires pour le seul « neuf-trois » (autrefois connu sous le nom de Seine-Saint-Denis), y ferait vivre 100 000 personnes !

« Sans l’argent du trafic, certaines familles ne pourraient pas vivre », expose tranquillement le vice-procureur du tribunal de Bobigny.

Exemple avec Tarik, « une petite main, un “charbonneur” : dans son hall d’immeuble, c’est lui qui vend aux clients leurs barrettes de hachisch. Payé à la journée, il n’a bien sûr ni congés payés ni cotisations retraite. Mais son salaire atteint 2 000 euros par mois. Deux mille euros en cash, impossibles à déposer à la banque. Alors, Tarik dépense, et il paie tout en liquide. Des petites coupures dilapidées dans les centres commerciaux du secteur. Loyer, voiture, courses au supermarché, vêtements »

Bruno Bilde (FN) propose l’expulsion des fichés S étrangers : refus de la majorité LREM et des islamo-gauchistes de la France si soumise !

José Evrard, fut membre du parti communiste avant de devenir député FN du Pas-de-Calais, à l’Assemblée Nationale :

Revue de presse et commentaires sur l'actualité