L’Union européenne assume : la loi El Khomri, c’est elle

– Jean-Claude Juncker a déclaré que «la réforme du droit du travail voulue et imposée par le gouvernement Valls est le minimum de ce qu’il faut faire».Pour Coralie Delaume, l’économie de notre pays est depuis longtemps l’application des orientations de l’Union européenne.


Coralie Delaume est journaliste. Elle a notamment publié Europe. Les Etats désunis (Michalon, 2014). Découvrez ses chroniques sur son blog.


La loi El Khomri est un produit d’importation made in Union européenne (voir explications détaillées ici). Les «Grandes orientations de politique économique» (GOPÉ), dont l’existence est posée par les traités, et le «Programme national de réformes» (PNR), qui s’inscrit lui-même dans le cadre de la stratégie Europe 2020 «pour une croissance économique intelligente, durable et inclusive» (tsoin-tsoin), prescrivent à de nombreux pays et depuis longtemps le malthusianisme budgétaire et la modération salariale.

Dans même temps, la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union (CJUE), n’a de cesse de promouvoir l’ordre concurrentiel et la dérégulation. Surtout, au travers d’arrêts à l’impact décisif mais mal connus du grand public, tels, par exemple, les arrêts Laval et Viking de 2007, elle œuvre à saper le droit du travail dans les pays membres, et à affaiblir la capacité de négociation des salariés dans les conflits sociaux.

Continuer la lecture de L’Union européenne assume : la loi El Khomri, c’est elle

La CGT bloque l’impression des journaux qui refusent de publier une tribune de Philippe Martinez

La presse mondialiste et immigrationiste s’insurge contre les méthodes dictatoriales de la CGT. C’est l’hôpital qui se moque de la charité.


Comme tous les quotidiens nationaux, l’Opinion est interdit de parution, ce jeudi 26 mai 2016. Une date qui restera comme un de ces moments où l’on peut avoir honte de ce qu’est devenue l’action syndicale. La CGT a en effet décidé de bloquer l’impression des journaux qui avaient refusé de publier sous la contrainte un tract appelant le gouvernement à retirer la loi Travail. Cette intrusion scandaleuse du syndicat dans les contenus des médias doit être dénoncée comme une déplorable atteinte à la démocratie. […]

L’Opinion

Petit rappel à la CGT et Mélenchon:

Najat Vallaud-Belkacem prise à partie sur l’intégration de l’arabe dans les programmes scolaires

Le PS est un drame pour la France!


Lors de la séance des «Questions au Gouvernement», la ministre de l’Education Nationale a réagi mercredi à une question de la députée Les Républicains Annie Genevard lui reprochant l’«introduction des langues communautaires» en France.

Polémique sur l’apprentissage de la langue arabe. Mercredi, lors de la séance des Questions au gouvernement, la députée LR Annie Genevard a reproché à la ministre de l’Education nationale d’ajouter l’apprentissage de l’arabe dans les programmes scolaires, au même titre que l’espagnol ou l’allemand. […]

LCP.fr

« Pas de pagaille » en 2010 ? La grosse amnésie de Nicolas Sarkozy

« Chienlit », « prise d’otages » : alors que le conflit autour de la réforme du code du travail se tend, avec des blocages de raffineries et de dépôts d’essence, le vocabulaire utilisé par les hommes politiques, notamment d’opposition, se durcit également. Et certains, à l’instar de Nicolas Sarkozy, vont même plus loin, en se lançant dans des comparaisons, quitte à quelque peu revisiter le passé.

L’ex-chef de l’Etat et patron des Républicains a ainsi lancé, mercredi 25 mai, en marge d’un meeting :

« On tourne la page de la retraite à 60 ans, ce qui n’était pas facile […]. Pas de pagaille, pas de violences, pas de 49.3… Aujourd’hui, la loi El Khomri, c’est rien. Grâce à ce rien, on a le 49.3 et, grâce à ce rien, on a l’anarchie. Voilà la différence entre un quinquennat et un autre. »

Nicolas Sarkozy fait donc un comparatif entre la réforme des retraites de 2010 et le projet de loi travail. Mais sa mémoire semble lui faire quelque peu défaut.

72 policiers blessés, 2 254 interpellations

Continuer la lecture de « Pas de pagaille » en 2010 ? La grosse amnésie de Nicolas Sarkozy