U ne enquête ouverte après un viol filmé et diffusé sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur Fdesouche

Les deux « jeunes » en question.

CX01AgJWQAApuF6

Le parquet d’Evry (Essonne) a ouvert dimanche une enquête en flagrance après la mise en ligne sur les réseaux sociaux d’une vidéo de viol. Sur les images, deux individus abusent d’une jeune femme et lui font subir des actes dégradants. La justice a commencé à vérifier les faits et tente d’identifier les présumés violeurs.

Ce sont des internautes qui ont été les premiers à s’indigner de cette vidéo dimanche soir et à réclamer sa suppression. Certains ont alerté le compte Twitter de la police nationale. Les images ont surtout été visionnées sur Facebook, mais la vidéo aurait d’abord été publiée par ses auteurs sur l’application de partage de photos et de vidéos Snapchat.

(…) C’est désormais la Sûreté départementale de l’Essonne qui est saisie de l’affaire et travaille à l’identification des deux suspects à partir de leurs comptes Facebook. La plateforme de signalement Pharos de la police nationale, autrement dit la sous-direction de lutte contre la cybercriminalité, est co-saisie des faits.

L’enquête ne devrait pas être trop compliquée. Quelques clics suffisent pour retrouver leurs « alias », leurs photos, et supposer qu’ils sont connus des services de police et de la justice : sur sa page Facebook, l’un des suspects présumés affirme, vidéo à l’appui, que son bracelet électronique lui a été retiré le 10 novembre dernier.

France Info

Angers. Pas si calme, la nuit de la Saint-Sylvestre

Voir aussi:

Alors que nous sommes en état d’urgence il y a eu plus de 800 incendies de voitures.

Le Mans (72) : meurtre au couteau, aucune interpellation


 

Les pompiers sont intervenus une trentaine de fois en Anjou. Ils ont été accueillis par des jets de pierre à La Roseraie.

« C’était la guerre! » Cet habitant du quartier populaire de La Roseraie, à Angers, exagère un peu, de son propre aveu. Mais il a bien assisté, dans la nuit du passage à la nouvelle année, à des scènes de dégradations et de violence en bas de chez lui, avenue Jean-XXIII.

Épaves de voitures brûlées

Ce vendredi 1er janvier, les rues portent encore les stigmates d’un réveillon incandescent. Les épaves de voitures brûlées n’ont pas encore été enlevées. Au pied du 16 bis de l’avenue papale, un camping-car carbonisé a noirci la façade de l’immeuble où des habitants ont été temporairement évacués. On a sans doute frôlé plus grave : le propriétaire avait laissé dans son habitat sur roues les bonbonnes d’oxygène alimentant son appareil d’assistance respiratoire. Elles ont été extraites du brasier in extremis.

Tranquille comme une nuit de Saint-Sylvestre en Anjou ? Pas exactement ce qu’ont vécu les sapeurs pompiers. Ainsi, ils sont intervenus une trentaine de fois dans tout le département. Pour beaucoup de feux de poubelles et quelques feux de voitures.

Situation tendue avec les pompiers

A La Roseraie, la situation s’est légèrement tendue. Leur arrivée a été accueillie par des jets de pierre. Appuyés par les spots lumineux de Continuer la lecture de Angers. Pas si calme, la nuit de la Saint-Sylvestre

Abdelnasser, Yliesse, Nabil et Nassim volent quatre fois le même magasin

On « savait pourquoi on y allait, on voulait prendre de l’argent. » Dans le box, en cette fin d’année 2015, seul Abdelnasser A. assume tout ce qui lui est reproché. Soit s’en être pris, à quatre reprises, au même magasin, le Dia de Poussan, en mars 2014.
À ses côtés, les frères Nabil et Yliesse D. et Nassim M. contestent quasiment en chœur leur participation aux faits, selon les degrés de participation. À l’unisson, ils expliquent avoir rencontré le cerveau dans un hôtel de Saint-Jean-de-Védas où ils séjournaient. Et n’avoir pas été au courant des visées d’Abdelnasser A. lorsque ce dernier les a covoiturés au magasin Dia.

Source

Sorties scolaires à Méru : les mères voilées ont eu gain de cause

5410981_2f273d9c-af11-11e5-a5ed-00151780182c-1_545x460_autocrop

Clap de fin pour les treize mères voilées de Méru. A l’issue d’un an et demi de procédure, la justice leur a donné raison. Le tribunal administratif d’Amiens (Somme) vient d’annuler une directive émanant de l’inspecteur académique datant de décembre 2013. Cette note interdisait aux mamans de Méru qui portaient le hidjab voire le jilbab (NDLR : longue robe couvrant les cheveux et le corps sauf les mains et les pieds) d’accompagner les enfants lors des sorties scolaires.

A l’époque, Emmanuel Roy, le directeur académique de l’Oise (Dasen), estimait que ces accompagnatrices devaient faire preuve de neutralité religieuse lors des sorties à la piscine, au cinéma ou à la médiathèque comme tout personnel de l’Education nationale. Une décision qui, étrangement, était restée circonscrite à la ville de Méru.

 

Le tribunal administratif d’Amiens a estimé que cet inspecteur académique « a entaché sa décision d’erreurs de droit ». Autrement dit, elle est illégale. « Mon prédécesseur avait sans doute fait une erreur d’interprétation », admet Jacky Crépin, le nouveau Dasen, pas vraiment surpris par cette décision de justice.

 

« Nous avons toutes obtenu gain de cause sur la note administrative d’Emmanuel Roy et c’est ce que nous voulions, se réjouit Rabah Chatar, porte-parole des mères voilées. S’il y avait eu dialogue dès le départ, si on nous avait reçues correctement à l’inspection, on n’en serait pas arrivé là. L’affaire a commencé en novembre 2013 et nous avons cherché à dialoguer avant de saisir le tribunal administratif en mai 2014. »

Aujourd’hui, la situation s’est apaisée. Il semblerait toutefois que Continuer la lecture de Sorties scolaires à Méru : les mères voilées ont eu gain de cause

La population du 93 continue d’augmenter

Rappel:

En 2013, l’indice de fécondité s’élève à 2,46 enfants par femme, soit le niveau le plus élevé de tous les départements de France métropolitaine.

La Seine-Saint-Denis est aussi le département français comptant le plus d’immigrés en 2009 avec 27,4 % soit 415 593 sur une population de 1 515 983 (dont 21,9 % nés hors de l’Europe), ou de personnes issues de l’immigration. En 2005, 57 % des moins de 18 ans étaient d’origine étrangère et 64,9 % des enfants nés en 2011 en Seine-Saint-Denis, soit 18’411 sur 28’362, ont au moins un parent né à l’étranger (quelle que soit sa nationalité). Les parents nés en France comprennent les parents nés dans les collectivités d’outre-mer (COM)4.

Source


 

La population légale au 1er janvier 2016 en Seine-Saint-Denis est encore une fois en nette progression par rapport à l’an passé.

Selon les données publiées jeudi par l’Insee (institut national de la statistique et des études économiques), le département compte 1 565 222 habitants, c’est 0,87 % de plus qu’au 1er janvier 2015, soit 13 483 administrés supplémentaires : plus que l’équivalent d’une commune comme Villetaneuse !

Le 93 est le 3e département le plus peuplé d’Ile-de-France, après Paris et les Hauts-de-Seine. Sur 5 ans, le nombre d’habitants y a bondi de 3,1 %, c’est au-delà de la moyenne régionale (+ 2,6 %). C’est en Seine-et-Marne que la population augmente le plus sur 5 ans avec une progression de 4,7 %….

Saint-Denis reste la commune la plus peuplée du 93 avec 110 480 âmes, c’est toujours la troisième ville d’Ile-de-France après Paris et Boulogne (Hauts-de-Seine), Montreuil arrive en 5e position derrière Argenteuil (Val-d’Oise).

Source

L’hôpital évacué le jour du Réveillon à la suite de dégradations volontaires

La mise en évidence de dégradations volontaires contre le circuit électrique du bâtiment a forcé le préfet à ordonner l’évacuation du CHU, la sécurité des lieux et des patients n’étant plus assurée.

Les patients et le personnel de l’hôpital de Millau se souviendront longtemps du passage de 2015 à 2016.

Jeudi matin, à 9 h 30, une des inspections des équipements programmées régulièrement a révélé des dégradations contre les installations électriques du bâtiment, dégradations dont l’ampleur et la nature restent inconnues, le préfet de l’Aveyron, Louis Laugier, ayant choisi de ne pas s’exprimer à ce sujet, afin, a-t-il dit, «de ne pas donner d’idées à certaines personnes». Compte tenu de cette situation, décision fut prise de procéder à des vérifications générales encore plus poussées tout au long de la journée, qui ont mis en évidence d’autres problèmes techniques du même ordre (un dommage majeur a d’ailleurs été signalé vers 16 h 30).

Continuer la lecture de L’hôpital évacué le jour du Réveillon à la suite de dégradations volontaires

Turquie : Erdogan cite l’Allemagne nazie d’Hitler comme exemple de régime présidentiel

Le président turc, favorable à l’extension de ses prérogatives, a cité l’Allemagne nazie comme un exemple de régime présidentiel efficace.

4355395_3_46c6_francois-hollande-et-le-premier-ministre-turc_1ff26ecc441ed7786625a162d5114fa8

Le président islamo-conservateur turc, Recep Tayyip Erdogan, a évoqué l’Allemagne nazie d’Adolf Hitler pour défendre le système présidentiel fort qu’il veut instaurer en Turquie. « Dans un système unitaire [comme la Turquie] un système présidentiel peut parfaitement exister. Il y a actuellement des exemples dans le monde et aussi des exemples dans l’histoire. Vous en verrez l’exemple dans l’Allemagne d’Hitler », a-t-il dit à des journalistes jeudi 31 décembre, de retour d’une visite de travail en Arabie Saoudite, cité par les journaux.

Via Fdesouche

Valence : Le conducteur maghrébin criait « Allah Akbar » et possédait des images de propagande djihadistes

18H30 : Alex Perrin, procureur de la République de Valence a confié ce soir au Dauphiné Libéré : « Des images de propagande djihadiste ont été retrouvées dans le matériel informatique du conducteur en garde à vue ». Ce matériel a été saisi par les enquêteurs du SRPJ de Lyon lors de la perquisition de son domicile à Bron. Par ailleurs, M. Perrin a indiqué : « Lors de sa première audition, ce samedi après-midi à l’hôpital, l’homme a encore affirmé avoir eu la volonté de passer à l’acte violent contre les militaires »

Continuer la lecture de Valence : Le conducteur maghrébin criait « Allah Akbar » et possédait des images de propagande djihadistes