« Ne pas supporter de voir un drapeau algérien, c’est une forme de racisme ! » (Bourdin/RMC)

Dans Bourdin & Co, un message d’un auditeur répond à Jean-Jacques Bourdin qui, un peu avant, avait fait l’amalgame entre entre supporters algériens et supporters portugais.

« Dites clairement les choses ! Vous ne supportez pas qu’il y ait un drapeau algérien brandi dans les rues françaises ! » – Jean-Jacques Bourdin

Un commentaire sur Fdesouche qui résume ce que je pense:

T’as raison boudin, les français sont racisses et ça ne date
pas d’hier, d’ailleurs en 40 ils ne supportaient déjà pas le drapeau allemand…
c’est te dire…

Et il y en avait même qui se permettaient d’abattre l’un ou
l’autre envahisseur… on les appelait des résistants, ci ce n’est pas
malheureux, quelle époque… Il y en a qui prétendent que cette horrible époque revient
car ils disent aussi que les mêmes causes provoquent toujours les mêmes effets…

Si j’étais toi, je foutrait le camp… en al-chierie par
exemple.

Algérie-Allemagne : 25.000 hommes mobilisés pour la sécurité en France

Vous apprécierez le mot « trouble » que le journaliste emploie avec prudence. Et puis il y a aussi cette phrase ambiguë qui cherche à nous faire croire que ce ne sont pas vraiment des supporters algériens qui ont saccagé les rues de France et de Navarre:  Depuis le début de la coupe du Monde, des casseurs se prétendant supporters algériens se sont illustrés partout sur le territoire

Au Figaro on maitrise l’art de la litote. À moins que cela ne témoigne d’une profonde lâcheté.

——–

Après les troubles de jeudi, lors du match Algérie-Russie, le ministère de l’Intérieur a peaufiné un dispositif musclé pour dissuader les éventuels trublions de gâcher la fête lors de cette nouvelle rencontre.
mondial-algerie-violences-2712684-jpg_2353652Le ministère de l’Intérieur met la dernière main à son dispositif de sécurité dans les villes, à l’occasion du match, ce lundi, entre l’Allemagne et l’Algérie. Après les troubles occasionnés par des supporters algériens, jeudi dernier, Le Figaro est en mesure de révéler que pas moins de 25.000 hommes seront mobilisés par Beauvau pour encadrer les rassemblements spontanés dans les communes après le match qui suivra d’ailleurs la rencontre entre la France et le Nigéria.

La quinzaine d’unités des forces mobiles mobilisée est passée à une vingtaine. «Ce n’est pas le soir de la Saint-Sylvestre et ses 50.000 hommes sur le terrain, mais l’affaire est prise au sérieux», assure un haut fonctionnaire de la Sécurité publique à Paris. Il confirme que des moyens lourds de maintien de l’ordre seront également mis à disposition, dont des canons à eau et des hélicoptères pour l’identification de nuit des éventuels fauteurs de troubles.

Canons à eau et bateau-pompe

C’est que les précédentes séquences ont été des plus violentes: policiers blessés, saccages, caillassages, incendies de véhicules par dizaines, notamment jeudi dernier, à l’occasion du match Algérie-Russie. Des incidents qualifiés vendredi «d’insupportables» par le premier ministre, Manuel Valls.

Depuis le début de la coupe du Monde, des casseurs se prétendant supporters algériens se sont illustrés partout sur le territoire: Marseille, Roubaix, Creil, Clamart, dans les Hauts-de-Seine, Guyancourt et Élancourt, dans les Yvelines, Mulhouse, Lille, Maubeuge, Lyon, Vaulx-en-Velin, Saint-Priest, Grenoble et plusieurs villes voisines.

Pour le match de ce lundi, la préfecture des Bourches-du-Rhône, a requis deux compagnies de CRS, en plus des 300 policiers locaux en tenue mobilisables. Un bateau-pompe sera même mis en veille pour éteindre les éventuels incendies, en souvenir des incidents de 2009, quand les supporters algériens avaient offert à Marseille un petit soir d’émeute, lors, d’un Égypte-Algérie, brûlant notamment six bateaux sur le Vieux port.

Contrôle des sacs

À Paris, comme dans de nombreuses villes de France, la municipalité a renoncé a mettre Lire la suite

Dette publique : plus 45,5 milliards d’euros en trois mois

La dette publique brute de la France a augmenté de 45,5 milliards d’euros entre le dernier trimestre 2013 et le premier trimestre 2014, pour atteindre 1985,9 milliards d’euros à fin mars, a annoncé l’Insee aujourd’hui.

480x280-ct

La dette publique brute, calculée selon les critères du traité de Maastricht, représente 93,6% du produit intérieur brut de la France (PIB), en hausse de 1,8 point par rapport au quatrième trimestre 2013, précise l’Institut national de la statistique et des études économiques dans un communiqué.

Dans ses dernières prévisions, le gouvernement avait déjà annoncé que la dette publique de la France monterait jusqu’à 95,1% du PIB cette année et ne refluerait pas avant 2016.

Pour le premier trimestre, c’est la contribution de l’Etat à la dette qui représente la plus grande augmentation (+43,3 milliards d’euros). Vient ensuite la contribution des administrations de sécurité sociale (+4,6 milliards) alors que la contribution des administrations publiques locales, au contraire, baisse de 2,1 milliards d’euros.

EIIL: création d’un « califat islamique »

Et pendant que des zozos font mumuse avec la baballe…les frontières du moyen orient sont en train de se redessiner de façon très, très inquiétantes. Le vieux plan américain de balkanisation du moyen orient se met en place….pas de quoi se réjouir.

———

Les jihadistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), engagés dans le combat en Syrie et en Irak, ont annoncé ce dimanche le rétablissement du califat, le régime politique islamique disparu il y a près d’un siècle.

Dans un enregistrement audio diffusé sur internet, l’EIIL, qui se fait appeler désormais « Etat islamique », a également désigné son chef Abou Bakr Al-Baghdadi comme « calife » et donc « chef des musulmans partout » dans le monde.

Le calife désigne depuis la mort du prophète Mahomet son successeur comme « émir des croyants » dans le monde musulman, mais le califat a disparu avec le démantèlement de l’Empire ottoman il y a près d’un siècle. « Lors d’une réunion, la choura (conseil) de l’Etat Lire la suite

Football Algerie : Il n’y a pas un pays qui accepterait ce que nous subissons

La suppression de la double nationalité ne serait pas forcément un bonne chose. Si on leur demande de choisir entre l’une et l’autre ils auront toujours plus d’avantage à garder la nationalité française… sans devenir des français.

——

[...] Lors du Grand Rendez-vous (Europe 1, i>TELE, Le Monde) la présidente du Front national a vu dans ces incidents et dans les précautions policières prévues pour la rencontre Algérie-Allemagne, lundi, « la démonstration de l’échec total de la politique de l’immigration et le refus exprimé, par un certain nombre de binationaux de l’assimilation ».

« Il faut choisir, être français ou être autre chose », a-t-elle ajouté.

 

Il faut en finir avec la double nationalité et en finir avec l’immigration.

Le Figaro


Le Grand Rendez-Vous avec Marine Le Pen (Partie 1) par Europe1fr


Le Grand Rendez-Vous avec Marine Le Pen (Partie… par Europe1fr


Le Grand Rendez-Vous avec Marine Le Pen (Partie 3) par Europe1fr

Drépanocytose : la carte de France du Grand Remplacement mise à jour

La drépanocytose est une maladie génétique qui ne concerne quasi-exclusivement que les populations extra-européennes : elle ne touche essentiellement que les personnes originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord. (source)

Les chiffres (officiels) du dépistage  permettent de dévoiler une partie des fameuses « statistiques ethniques » toujours interdites en France. En effet, du fait des particularités ethniques de la maladie, le dépistage en  France métropolitaine ne concerne que les enfants à risque en raison de l’origine de leurs parents (il est par exemple systématique chez tous les enfants naissant en Guadeloupe, Martinique, Guyane, à la Réunion, à Mayotte).

Les données disponibles permettent ainsi d’appréhender dans toute son ampleur la réalité de la substitution démographique actuellement en cours (c’est aussi la raison pour laquelle certaines associations demandent un dépistage universel (aussi inutile que coûteux) afin d’éviter « la stigmatisation » [voir cet article] (la drépanocytose est parfois appelée « la maladie des Noirs » [source]) .

Comment comprendre la carte : en Ile-de-France, en 2012, 65,5 des nouveaux-nés ont été dépistés, car considérés comme « à risque ». Signification : en 2012, en Ile-de-France, 65,5% des nouveaux-nés avaient un ou deux parents « originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord ». Ce chiffre s’élevait à 60 % en 2010 et à 54% en 2005.

voir la suite sur Fdesouche

LL3dMLg

 

Ramadan, le dilemme des joueurs musulmans (itélé)

Encore une fois l’équipe de baballe de la Fraonce a de la chance, car face au Nigéria son effectif musulman reste encore en infériorité numérique.

Comment les footballeurs de confession musulmane vont gérer le ramadan ? La question se pose pour quelques joueurs encore en lice dans le mondial brésilien, notamment en équipe de France. Car le jeûne peut avoir des conséquences sur les performances des athlètes.

itélé

L’Occident s’est complètement trompé en Syrie, on le dit enfin !

Entretien avec Frédéric Pichon

Dans un éditorial du Point daté du 26 juin dernier, Franz-Olivier Giesbert, révèle, s’appuyant sur des travaux d’expert, qu’en Syrie, seuls les rebelles djihadistes ont pu perpétrer l’attaque chimique de Ghoutta. Il accuse ouvertement le Monde, le gouvernement français et les services secrets américains d’avoir montré du doigt, sans preuves, le régime d’Assad, pour justifier les frappes à venir. Cet éditorial aurait dû l’effet d’une bombe, non ?

Si FOG, qui connaît tout le monde à Paris, écrit cela, c’est que désormais, ce thème commence à faire consensus : on peut en parler. Mais cela illustre comment fonctionne notre système médiatique. Les informations ne sortent que quand le système lui-même l’autorise. Et toujours en différé. A présent, cela n’intéresse plus personne. Il s’agit pourtant d’une véritable forfaiture. Fin août dernier, nous avons assisté à une campagne internationale qui, en France, s’est traduite par un vrai déchaînement de la part de certains journaux. En particulier Le Monde, dont la ligne fut incroyablement partisane, comme elle le fut récemment lors de la crise ukrainienne. Le problème c’est qu’en France, c’est ce journal qui donne le la.

A la fin du mois d’Août 2013, il était très difficile d’aller en sens contraire. J’ai été très sollicité à cette époque : j’ai remarqué que les médias étrangers étaient beaucoup plus disposés à accueillir un discours prudent. En France, je me souviens très bien que le fait même de ne pas acquiescer, d’attendre des preuves, de résister à l’emballement médiatique dont on voyait bien qu’il faisait les affaires du gouvernement était suspect. C’était pourtant la seule position tenable pour le chercheur que je suis et cela aurait du être le cas pour la presse.

Vous-même en aviez la confirmation depuis bien longtemps ?

Je vous avoue que sur le moment et jusqu’à maintenant, je n’ai évidemment aucune preuve. C’est plutôt un réflexe méthodologique qui m’a incité à la prudence. Et puis, ce n’était pas Lire la suite

Et maintenant, le ramadan…(maj)

Addendum: Comme l’explique Pierre Cassen le ramadan n’est pas un jeûne… c’est l’occasion pour les musulmans de se gaver comme… des porcs.

Le ramadan (mois du « jeûne ») se prépare à la Goutte d’or

Texte de Pierre Cassen pour Boulevard Voltaire

Manuel Valls avait souhaité la qualification de l’Algérie, c’est fait. Une bonne partie de la nuit, nos compatriotes ont eu droit au lot habituel de scènes d’hystérie collective, d’actes de vandalismes, de voitures brûlées et de milliers de drapeaux algériens revanchards. Mais pas de répit, dès le lendemain, nous serons confrontés à une autre nouvelle coutume attendrissante : le ramadan, qui va durer un mois.

Apero-Saucisson-Anti-Ramadan-723x1024Précisons d’abord que ce quatrième pilier de l’islam n’a rien d’un jeûne. S’il est interdit de manger et boire (et faire l’amour) du lever au coucher du soleil, rien ne s’oppose à ce qu’ensuite, on compense cette frustration par des gueuletons orgiaques, qui se traduisent par une prise de poids conséquente chez beaucoup de « jeûneurs ».

Naturellement, les médecins constatent les ravages de telles pratiques. Ne pas boire dans la journée est une mise en danger, se gaver avant de dormir est une aberration médicale nuisant à la santé.

Dans les pays musulmans, cette tradition a des conséquences catastrophiques. L’Institut des Etudes Sociales sur le monde arabe, dans une étude couvrant plusieurs pays et s’étalant sur plusieurs années, donnait quelques chiffres révélateurs. 73,30 % de productivité en moins, accidents de la route et vols multipliés par trois, augmentation des maladies de 27 %, des crimes de sang de 50 %, etc. Un désastre.

Selon le Figaro, 70 % des disciples d’Allah vivant en France pratiqueraient ce rituel. A la RATP, dans un dépôt comprenant une forte présence musulmane, la direction a fourni aux syndicats quelques chiffres liés aux conséquences de cette pratique dans l’entreprise, en 2013 : + 26,5% de maladie, + 137,5% d’accident de travail par rapport à l’année dernière. Ces chiffres particulièrement élevés auront occasionné 48 services non-couverts contre 27 en juillet 2012 soit 45% de plus et 93 services supprimés contre 24 l’année dernière soit 4 fois plus.

Chacun constate, dans le quotidien, le rôle de flicage du ramadan, qui permet aux plus radicaux des musulmans de contrôler la soumission au dogme des plus modérés. Danger pour le malheureux qui ose braver les lois d’Allah. Danger aussi pour le mécréant provocateur qui, en cette période, ose boire un café, ou, pire encore, manger un sandwich au jambon. Dans les pays musulmans, des mouvements se mettent en place, comme au Maroc, pour réclamer, au nom des droits individuels, la possibilité de ne pas suivre le ramadan. Ils sont en général sévèrement réprimés.

Pourtant, tous les ans, nous avons droit à des titres élogieux, dans la presse bien-pensante, Libération en tête, sur cette pratique obscurantiste et moyenâgeuse. Lire la suite