Grande-Bretagne : Nigel Farage reste à la tête de l’Ukip

(…) »Comme promis, Nigel Farage a remis officiellement sa démission en tant que leader de l’Ukip au parti. Elle a été refusée à l’unanimité par les membres du comité (…) Sur ces bases, Nigel Farage a retiré sa démission et reste président de l’Ukip », a expliqué le président du comité, Steve Crowther, dans un communiqué. Il a souligné que, suite à la réélection du Premier ministre conservateur David Cameron, la campagne pour un référendum sur l’appartenance à l’Union européenne avait de fait « déjà commencé » et que l’Ukip avait « du coup besoin de sa meilleure équipe avec Nigel à sa tête ».(…)

source

La raison délirante de l’Europe, un nouveau fascisme mou ?

Il est temps d’ouvrir les yeux : les autorités qui se trouvent à la tête de l’Europe incarnent un fascisme nouveau. Ce fascisme, ce n’est plus celui, manifeste et assumé, qui a fait du XXsiècle l’un des grands siècles de la laideur politique ; il s’agit plutôt d’un fascisme mou et retors, dissimulant ses intentions mauvaises derrière un langage qui se voudrait de raison. Mais la raison que manifestent tous ceux qui, aujourd’hui, se trouvent forcés de discuter avec le Premier ministre grec, Aléxis Tsípras, est en réalité une raison délirante. Elle l’est sur plusieurs plans.

Premièrement, la raison européenne est délirante sur le plan politique : chaque nouveau geste posé par les autorités de l’Europe (ainsi, en dernier lieu, celui du directeur de la Banque centrale, Mario Draghi) affiche davantage le mépris des principes sur lesquels elle se prétend fondée par ailleurs. En proclamant que les traités européens sont soustraits à tout vote démocratique, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, ne l’avait pas caché : la démocratie, en Europe, n’est qu’un mot vide. Qu’il ait pointé une réalité juridique (il est vrai que les traités sont négociés entre Etats et non entre populations) n’empêchait pas moins qu’il s’agissait là d’une déclaration de renégat. Non, l’Europe ne vous appartient pas, peuples d’Europe – pas plus qu’elle n’appartient aux gouvernements que vous avez élus, si ceux-ci ne marchent pas au rythme que nous souhaitons lui voir adopter. Tel était le message que Juncker souhaitait faire passer – et qui a été entendu.

Deuxièmement, la raison européenne est délirante du point de vue économique : ce que les Lire la suite

La loi sur l’asile, nouvelle fabrique de clandestins

Vu et lu sur Fdesouche

La loi sur la demande d’asile ne refera pas de la France le grand pays des droits de l’homme.

A l’heure où les naufrages s’enchaînent en Méditerranée, où des demandeurs d’asile se noient en masse avant d’avoir pu demander protection en Europe, ce texte – en discussion au Sénat à compter de lundi 11 mai – assimile plus que jamais le demandeur à un migrant économique déguisé.

La commission des lois du Sénat a beaucoup retravaillé le texte voté à l’Assemblée nationale Lire la suite

Réforme du collège : « Une véritable déconstruction de notre culture » pour l’historien Dimitri Casali (AUDIO)

Pour l’historien Dimitri Casali, « des aspects fondateurs de la République française » sont placés au second plan par la réforme du collège portée par Najat Vallaud-Belkacem. Il estime que la ministre de l’Education nationale est influencée par « des idéologues empreints d’idées suixante-huitardes ».

La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem s’attire les foudres des enseignants et des historiens par sa réforme du collège, notamment avec ses propositions de modifications des programmes d’histoire.

Interview de Dimitri Casali sur Sud Radio

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

« Là, vraiment, c’est grave, estime l’historien Dimitri Casali, invité de Sud Radio. Nous assistons à une véritable déconstruction de notre culture en rendant certains thèmes obligatoires et d’autres facultatifs. Il faut être aveugle pour ne pas constater que la part belle est faite à l’islam, l’esclavage, la traite négrière et la colonisation au détriment de valeurs constitutives que sont l’humanisme de Montaigne ou l’esprit des Lumières. Que serait la France sans ces valeurs essentielles de notre République ? »


« La ministre est aveuglée par une garde rapprochée de pédagogues avec leurs idées d’arrière-garde »

Pour le spécialiste de l’enseignement, notamment auteur de Qui a gagné Waterloo ? (Editions Flammarion), « la rue de Grenelle est occupée par des idéologues, d’anciens marxistes empreints d’idées soixante-huitardes. Ils ne voient pas qu’ils creusent la fracture entre Français qui n’ont jamais été aussi divisés. Ils sèment la honte et la détestation de soi au sein de chaque Français. Ce n’est pas comme ça que nous construirons l’avenir. »

« La ministre est aveuglée par une garde rapprochée de pédagogues avec leurs idées d’arrière-garde, poursuit Dimitri Casali. Il faut rendre obligatoire les thèmes fondateurs de la nation française que sont l’humanisme de Montaigne et les Lumières. Il faut insister sur les belles pages de l’histoire de France et non pas seulement sur les pages noires et sombres. Il y aussi une vue d’économie, mais il y a sans doute beaucoup d’idéologie derrière. Selon eux, il faut faire des enfants des citoyens du monde avant d’en faire des citoyens français. Là, je pense qu’ils ont totalement faux. En faisant cela, en rendant l’Islam obligatoire et l’Eglise chrétienne au Moyen-Age optionnelle, ils font le jeu du FN. »

Sud Radio

Le tribunal administratif de Montpellier rejette la demande du CRI contre Robert Ménard (Audio RTL)

Comme l’a prouvée l’enquête il n’y a jamais eu de fichage à Béziers, et Ménard ne l’a jamais prétendu. Les média et les socialistes se sont une nouvelle fois adonné à leurs jeux favoris: le mensonge et la diffamation.


Fichage à Béziers : une association déboutée contre Robert Ménard

Article Métro News

REBOND – La Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI) avait demandé l’interdiction du fichage des enfants musulmans de Béziers. Mais le tribunal de Montpellier a considéré que « l’existence d’un tel fichage n’a pas été démontrée », d’après RTL.

— La fenotte enragée ن (@fenotteenragee) 11 Mai 2015

Rien ne prouve l’existence d’un fichage des enfants musulmans à Béziers. La requête est donc rejetée. D’après RTL, c’est la position que tient le tribunal administratif de Montpellier, ce lundi, sur la polémique autour du maire de Béziers (Hérault), Robert Ménard.

Le tribunal avait été saisi en urgence vendredi dernier, par la Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI). Elle demandait l’interdiction du fichage des enfants de la commune de Béziers. Ce fichage avait été révélé par Robert Ménard lui-même, au cours de l’émission de télévision Mots Croisés sur France 2, lundi dernier.

« L’existence de ces fichiers n’est pas démontrée »

Il avait indiqué qu’il fichait les enfants des écoles de sa ville en fonction de leur prénom pour connaître leurs origines et leur religion. Il s’était ensuite rétracté, mais une enquête préliminaire avait été ouverte, le mardi, pour vérifier l’existence, l’ampleur et le caractère informatisé de ces pratiques.

Alors que cette enquête est toujours en cours, RTL a annoncé que le tribunal administratif a rejeté la demande de la CRI. Il a rappelé le droit pour toute personne de ne faire l’objet d’aucun recueil d’information fondé sur l’appartenance religieuse. Mais il a constaté « que l’existence sous forme matérielle ou informatique de ces fichiers n’était pas démontrée ».

Algérie : un salafiste appelle à fermer les rares églises en activité pour répondre à la « fermeture des mosquées » en Europe

Après s’être attaqué aux écrivains et intellectuels, le salafiste algérien Abdelfettah Hamadache s’en prend aux églises. Il appelle à fermer les rares lieux de culte chrétiens encore en activité dans le pays.

Dans un communiqué diffusé sur son mur Facebook, Abdelfettah Hamadache, dirigeant d’un parti non reconnu, demande à «transformer les églises Notre d’Afrique d’Alger, Santa Cruze d’Oran et Saint-Augustin d’Annaba en mosquées». L’homme, qui a demandé notamment à mener campagne contre les bars et maisons closes en Algérie, justifie sa position par le fait que l’existence de ces lieux de culte est un rappel «de la campagne croisée des Français » qui «avaient détruit» des milliers de mosquées durant la colonisation.

Pis, l’imam, qui se dit un envoyé du Dieu, explique que «la fermeture» de ces églises « vise à répondre à la campagne de fermeture des mosquées » en Europe.

Ce n’est pas la première fois que Hamadache utilise ce langage de haine. Avec la complicité de chaînes de télévision et de certains journaux arabophones, notamment Echorouk, il avait promis de mener une campagne pour la fermeture de « de débauche». Il voulait fermer «les bars et maisons closes» qui seraient implantées un peu partout dans le pays.

Plus tard, l’extrémiste wahhabite a demandé à «exécuter» l’écrivain et Lire la suite

Hollande préfère les Antilles à Moscou

Les crétins qui persistent à voter UMPS se rendent-ils compte qu’ils sont en train d’hypothéquer l’avenir de notre pays?


 

En tournée dans les Antilles, Hollande a brillé par on absence aux commémorations Russes de la fin de la seconde guerre mondiale. Une fois de plus, il fait l’unanimité contre lui et démontre sa capacité à être à côté de la plaque

Alors que François Hollande fait la tournée des Antilles, un peu pour le boulot, un peu pour la détente, la Russie fête en grande pompe les 70 ans de la victoire sur le IIIe Reich. La France était représentée par Laurent Fabius, qui a limité sa présence au minimum, soit un dépôt de gerbes en mémoire des victimes du nazisme. Cette absence à un événement à très forte charge symbolique lui a valu une volée de bois vert de la part de notre classe politique, toutes tendances confondues. Florilège :

L’absence de la France aux commémorations du 9 mai à Moscou sera perçue comme une offense au peuple russe, qui fut saigné à blanc. Pas digne. Florian Philippot

 

Le refus de François Hollande de se rendre aux cérémonies à Moscou est une honte et une faute, Nicolas Dupont-Aignan

 

L’absence de Hollande est un affront diplomatique autant qu’historique Jean-Luc Mélenchon.

La meilleure analyse nous vient de Jacques Myard, député UMP des Yvelines : « Ce refus de se rendre à Moscou est de la part de François Hollande une insulte à l’Histoire ! Faire le voyage de Moscou avant d’aller à Cuba aurait été empreint d’une certaine symbolique historique unissant deux peuples qui se libèrent de la gangue du communisme et n’aurait en rien été perçu comme un changement dans la position actuelle de Paris sur la crise ukrainienne »

Comme toujours conscient des enjeux réels et symboliques, Hollande s’est donc envolé vendredi pour l’un des déplacements les plus longs depuis le début de son mandat. Il a emmené avec lui le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, son ami Jean-Pierre Bel (ex-président du Sénat) et quatre ministres femmes.
Vous avez dit séminaire d’entreprise aux frais de la Princesse ?


Officiellement, la tournée antillaise est destinée à préparer la conférence mondiale sur le climat, répondre aux revendications sur les « réparations » de l’esclavage et positionner la France sur le futur marché cubain. Officieusement, le Président est là pour lancer sa campagne électorale et profiter de l’accueil plus chaleureux que lui réservent nos compatriotes des Antilles.
Comme l’a souligné un conseiller de l’Élysée :

Une main, un selfie, un bisou, ça fait trois voix

Vous avez bien compris : trois voix, c’est plus important que la place de la France dans le monde…

Balkans : la Macédoine dénonce une attaque terroriste venue «d’un pays voisin» (le Kosovo)

Nous allons regretter ce que nous avons fait au Kosovo…


Un accrochage sanglant a eu lieu samedi entre la police macédonienne et des assaillants retranchés dans un quartier musulman. La Macédoine évoque une attaque terroriste pilotée depuis le Kosovo voisin. L’inquiétude est à son comble dans les Balkans.

Cinq policiers de Macédoine, une des républiques issues de l’éclatement de l’ex-Yougoslavie, ont été tués et une trentaine de policiers ont été blessées samedi dans des accrochages avec un «groupe armé venu d’un pays voisin», qui pourrait être le Kosovo, même si ce pays n’est pas officiellement nommé.

Les affrontements auraient également fait un nombre indéterminé de victimes du côté des «terroristes», selon la terminologie macédonienne. La presse locale parle de cinq morts.

«Cinq policiers ont été tués dans des échanges de tirs avec des terroristes», a ainsi déclaré la ministre macédonienne de l’Intérieur Gordana Jankuloska. Les accrochages ont eu lieu dans un quartier albanais musulman de la ville de Kumanovo, située au nord du pays, à la frontière avec le Kosovo, pays dont l’écrasante majorité de la population est musulmane albanaise alors que l’ex-république yougoslave de Macédoine compte 2,1 millions d’habitants à majorité slave orthodoxe. […]

Les incidents de Kumanovo éclatent après que le 21 avril un groupe armé d’Albanais venus du Kosovo a brièvement pris possession d’un petit commissariat de police à la frontière nord de la Macédoine, réclamant la création d’un État albanais sur le territoire de cette ex-république yougoslave.

La Serbie, elle aussi voisine du nord de la Macédoine, a aussitôt annoncé qu’elle renforçait ses troupes à cette frontière. Belgrade a eu son propre conflit (1998-99) avec Lire la suite

Taubira ? « Elle va nous dire combien de fois qu’elle est noire et qu’il y a eu l’esclavage? »

L’ancien magistrat Philippe Bilger, qui se définit comme réactionnaire », a rédigé pour le site du Figaro une tribune incisive à l’encontre de Christiane Taubira.

FIGAROVOX/HUMEUR – Dans un entretien à Paris Match, la garde des Sceaux compare sa situation à celle de Roger Salengro, poussé au suicide en 1936 après une série d’attaques racistes. Pour Philippe Bilger, la comparaison est indécente et ne vise qu’à faire oublier l’échec de sa politique pénale.

On va entendre parler longtemps du racisme et de l’antisémitisme par Christiane Taubira?

Elle va nous dire combien de fois qu’elle est noire et qu’il y a eu l’esclavage? (…)

Christiane Taubira est un très mauvais ministre. Intelligente et capable d’introspection, elle le sent car, sinon, s’abandonnerait-elle avec une telle impudeur, une indécence aussi suffisante, à cette revendication compassionnelle qui la conduit jusqu’au délire? A ce paroxysme d’émotion qui ne vise qu’à brouiller les pistes et à interdire à la raison de la juger à la fois flamboyante et calamiteuse?

De la même manière que son dogmatisme compassionnel et unilatéral fait des ravages parce qu’il a rendu sa politique pénale hémiplégique, par contagion elle voudrait nous faire pleurer sur elle.

Lire ses propos dans Paris Match relève d’un exercice qui laisse pantois. (…) Lire la suite

Roubaix : une famille raconte son calvaire (Màj: leur voiture incendiée cette nuit en représailles; ils doivent fuir)

10/05/2015

Une famille de Roubaix est la cible depuis un an du harcèlement d’une bande de délinquants mineurs. Après avoir médiatisé son affaire, leur voiture a été encore brûlée, dans la nuit de samedi à dimanche. Il vont être relogés en urgence dans un hôtel par la ville. […]

Alertés par du bruit, des voisins ont pu empêcher les flammes de se déclarer. « On est cloîtrés chez nous, on ne sort plus », a déclaré, terrorisée, la mère de famille sur France 3 NPDC. N’ayant pas les moyens de déménager, ils craignent en effet un nouveau cambriolage. La police leur a conseillé de fuir.

Selon La Voix du Nord, l’adjointe au maire chargée du logement leur a proposé, ce dimanche, de financer un hébergement d’urgence en hôtel, en attendant une solution à long terme. Ils doivent être reçus, ce mardi, par le maire (UMP) Guillaume Delbar. La commission d’attribution des logements de Roubaix doit se tenir dans un mois.

Source


 

Ils sont venus pour camper dans le hall de la mairie de Roubaix. Pancartes à l’appui, cette famille est venue dénoncer les incivilités, violences, cambriolages dont elle est victime depuis un an. Quatre plaintes et une main courante ont été déposées. Ils veulent, disent-ils, briser l’omerta.

« On n’avait déjà pas grand chose. Alors là, on n’a vraiment plus rien. Ma mère nous a prêté une télé qui a plus de 30 ans. C’est tout ce qu’il reste dans la maison ! ». Une pancarte de revendications autour du cou, Philippe Godefroy a les larmes aux yeux. Le timbre pincé de ceux qui se retiennent de pleurer. La présence de ses enfants y joue beaucoup. La pudeur également. Car rien ne les prédestinait à s’exhiber ainsi dans le hall de la mairie de Roubaix.

Ce que ce couple de Roubaisiens décrit ressemble à un véritable calvaire. « Nous avons emménagé rue Desaix, dans le quartier du Pile, début avril 2014, explique ce père de famille. Les ennuis ont commencé immédiatement ». Quelques jours à peine après leur installation, deux pneus de leur AX sont crevés par une main anonyme et noctambule. Rebelote quelques jours plus tard. Les quatre pneus, cette fois-ci. « À peine le temps de les changer qu’ils étaient déjà crevés. Comme je me lève de bonne heure pour aller travailler, j’ai pris la décision de garer ma voiture un peu plus loin dans la rue. Le 29 avril, vers 4h15, en sortant de chez moi, j’ai tout de suite compris ». L’odeur caractéristique qui flotte dans l’air ne lui laisse guère de doutes. Sa petite Citroën, la seule de la famille, a été incendiée. Une plainte a été déposée. L’enquête est toujours en cours au sein de la sûreté urbaine de Roubaix.

Pneus crevés, voiture incendiée, porte défoncée, deux cambriolages

La suite, c’est une triste litanie d’incivilités, d’insultes ou de moqueries difficiles à expliquer. […] Un soir, quelqu’un a donné un violent coup de pied dans ma porte d’entrée. Ça a créé un énorme trou. Ils ont cassé les fenêtres. On se fait insulter. On nous a même jeté des œufs pourris sur notre devanture. Et quand je suis sorti pour voir d’où venait cette odeur, on se foutait de notre gu… ».

Le pire, selon eux, c’est que des incivilités, à Roubaix, on s’en accommode. « On vit avec, reconnaît Vanessa, sa compagne. Le pire, c’est pour les enfants. Ils s’inquiètent pour nous. Quand ils partent à l’école, ils se demandent ce qui peut encore nous arriver. Mais ils sont compréhensifs. C’est une force d’avoir des enfants comme ça. On leur a tout volé mais ils ne réclament rien ».

La situation a dérapé une première fois, le 8 mars. « Nous avons été cambriolés par des individus qui sont entrés par l’arrière de la maison. Ils ont volé une télé et les consoles de jeux des enfants. Dans l’après-midi du 1er mai, nouveau cambriolage. Ils ont défoncé la porte de devant. Là, en notre absence, ils nous ont littéralement pillés. C’est clair, on n’a plus rien. Ils ont été jusqu’à voler les jouets des enfants, notre box internet ou une télécommande qui ne fonctionne plus ».

Philippe n’accuse personne. Mais il pointe du doigt, ces attroupements répétés devant son domicile. Ces scènes de deal où on exhibe des billets de 500 euros. « Alors que je bosse pour 1200 euros par mois, comment faire comprendre la valeur travail à mes enfants ? »

Pour le commissariat de Roubaix, si la rue Desaix est dans le collimateur « comme d’autres Lire la suite

Épinay : ils se battent à coups de machette

Bienvenue dans la France multiculturelle…


Deux personnes blessées à la machette, dont une dans un état toujours extrêmement grave ce dimanche. C’est le bilan de la rixe entre trois voisins qui a eu lieu samedi, vers 20 heures, à Épinay-sur-Seine. La bagarre a éclaté avenue d’Enghien. La victime la plus grièvement touchée a été transportée à l’hôpital Beaujon, à Clichy (Hauts-de-Seine) et son pronostic vital est toujours engagé ce dimanche.

 On ignore pour l’heure les raisons qui ont poussé ces voisins à se battre à l’arme blanche. Le commissariat local est chargé de l’enquête.

Cournon (Puy-de-Dôme) : un centre culturel islamique en projet sur un terrain de 2.300 m2

Le compromis de vente vient d’être signé. Les membres de l’association Culture et ouverture vont continuer leur appel aux dons. But ? Construire un centre culturel islamique.

C’est une étape clé dans un projet qui intéresse les musulmans du sud de l’agglomération clermontoise, de Cournon à Orcet en passant par Pont-du-Château, Lempdes ou les Martres-de-Veyre. Début mars, l’association Culture et ouverture a acquis une maison de 110 m2 et un terrain de 2.300 m2 au n°85 avenue d’Aubière, dans la zone industrielle de Cournon-d’Auvergne.

Le but ? Y implanter le futur centre culturel islamique de Cournon-d’Auvergne, où trônera une mosquée flambant neuve : la deuxième à Cournon. « Il y a bien une petite mosquée dans le bourg, mais elle est trop petite. On souhaitait disposer d’un endroit pour partager la culture musulmane », explique El Hadj Ahmiedi, président de l’association Culture et ouverture.

Pendant quatre ans, les membres de l’association se sont démenés pour trouver les fonds nécessaires – 269.000 € – à cette opération immobilière. « On a fait beaucoup de réunions publiques pour expliquer le projet, on a fait appel aux dons, on a fait du porte-à-porte, on s’est déplacés en Allemagne, Hollande ou Belgique ».

La deuxième phase du projet va pouvoir débuter : la construction. « On va lancer les appels aux dons pour la construction. On espère que les travaux seront terminés au plus tard dans trois ans », ambitionne El Hadj Ahmiedi. Mais les fidèles pourront fréquenter le site très bientôt. « On a acheté un chapiteau amélioré pour les accueillir. Reste à l’installer. »

Le projet, ambitieux, ne se limite pas à la construction d’une seule mosquée. « Il y aura des salles de cours pour apprendre l’arabe, des cours de soutien scolaire, d’alphabétisation, un salon de thé », détaille El Hadj Ahmiedi.

Expliquer, s’ouvrir : ce sont les maîtres mots de ce professeur de mathématiques et de Lire la suite

Trahison, déni de l’identité française : ce que révèle l’affaire des statistiques de M. Ménard

L’affaire des supposées fiches du valeureux M. Ménard est-elle autre chose que l’inattendu événement mettant au grand jour la longue trahison de la classe politique à l’égard de sa mission ? Article de l’Abbé Guy Pagès.

La récente polémique sur les statistiques ethniques participe d’un évident et volontaire aveuglement, aussi vrai qu’éclate à la vue de quiconque se promène dans la plupart des rues de nos grandes villes ou devant la porte d’entrée de nos services sociaux la présence massive d’allogènes…

L’interdiction de statistiques à leur sujet est coupable non seulement au regard des sciences de la sociologie et des statistiques, mais encore à l’égard de l’avenir politique de notre nation, lequel ne saurait être justement pensé si tous les éléments composant son actualité ne sont pas considérés…

Et, en l’occurrence, la présence massive de musulmans implique nécessairement un changement à plus ou moins court terme de la vie quotidienne des Français. Ne pas en tenir compte alors même que l’on est censé s’occuper de la gestion de son avenir peut-il être autre chose qu’une trahison du mandat politique reçu ?

Car, en effet, qui peut encore ignorer que l’islam est en soi un projet de civilisation déjà constitué ? Pourquoi continuer à ne pas vouloir entendre ce qu’enseigne au grand jour Lire la suite

L’invasion du Texas ?

La fusillade intervenue le 3 mai au Texas à l’occasion d’un concours de caricatures visant le prophète Mahomet a éclipsé la controverse, mais cette dernière a fini par se frayer un chemin jusqu’au Pentagone à l’occasion d’une conférence de presse du secrétaire à la défense américain, Ashton Carter, jeudi 7 mai. Interrogé, ce dernier a assuré d’un « non » mi-amusé mi-sérieux, que l’Etat fédéral américain n’avait pas pour intention de prendre le contrôle du Lone Star State.

Au début du mois de mars, l’armée fait part de son projet d’effectuer une série de manœuvres baptisée Jade Helm 15 dans le sud des États-Unis, du 15 juillet au 15 septembre impliquant notamment les forces spéciales, bérets verts et Navy SEALS. Les États concernés apparaissent sur une carte qui ne tarde pas à enclencher la mobilisation d’amateurs de théories du complot. Sur le document en question, le Texas, l’Utah ainsi que le sud de la Californie sont catalogués comme zones « hostiles ». Il n’en faut pas plus pour les esprits les moins bien disposés à l’égard du président Barack Obama pour agiter le fantasme de l’imposition de la loi martiale.

Intentions « hostiles » de l’armée fédérale

Après une semaine de rumeurs, le porte-parole du commandement des opérations spéciales de l’armée, Mark Lastoria, prend la peine le 21 mars de démentir toute intention d’invasion du Texas. Peine perdue, un mois plus tard, il fait face à un rassemblement d’une centaine de personnes remontées dans la petite ville de Bastrop où des exercices sont prévus, au sud-est d’Austin, convaincues des intentions elles aussi « hostiles » de l’armée fédérale.

D’autant qu’aux inquiétudes soulevées par la carte s’ajoute désormais une autre certitude tout aussi fantasmatique. Celle que la fermeture de certains magasins de la chaîne de grande distribution Wal-Mart masque la transformation de ces derniers en centre de distribution de nourriture, une fois les soldats maîtres du terrain, voire le creusement de réseaux de tunnels visant à faciliter cette forfaiture.

Le 28 avril, le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott entre en scène. Au lieud’appuyer les démentis officiels, ainsi que ceux de Wal-Mart, l’ancien attorney general de l’Etat, élu en novembre, annonce qu’il va déployer la garde nationale du Texas à l’occasion de Jade Helm 15. Objectif : contrôler les manœuvres de l’armée afin de vérifier que ces dernières n’empiètent pas sur les droits civiques des Texans.

Chuck Norris s’en mêle

Lire la suite

Avec une mosquée dans une ancienne église, l’Islande fait polémique à la Biennale de Venise

Encore un exemple qui prouve que l’art contemporain est seulement là pour détruire la civilisation européenne.


«Dans l’église, une (vraie) mosquée », titre le Corriere della Serra. A la Biennale d’art contemporain de Venise, le pavillon islandais fait polémique en installant une mosquée dans une église désaffectée, qui a été utilisée comme lieu de culte par des musulmans.

Cette installation originale et provocatrice de l’artiste suisse Christoph Büchel, intitulée La Moschea, se trouve dans l’ancienne église de Santa-Maria della Misericordia, que son propriétaire privé a loué à l’Islande.

«Une exposition, un lieu d’art et rien d’autre»

Très vite, des musulmans de l’agglomération sont venus prier dans le pavillon, et se sont félicités de l’initiative, y voyant une promotion de la tolérance et du dialogue entre culture et religion. Mais elle a provoqué des critiques et des inquiétudes à la Municipalité et à la Préfecture.

Le comité pour l’ordre et la sécurité publique de la Préfecture, réuni vendredi soir, a aussi émis des réserves sur le maintien de cette installation. «Nous avons demandé que le pavillon soit seulement une exposition, un lieu d’art et rien d’autre», a expliqué au quotidien Corriere della Sera le commissaire Vittorio Zappalorto. Une autre préoccupation est la sécurité, cette installation pouvant être potentiellement la cible d’islamophobes ou au contraires d’intégristes musulmans.

«Le problème est que les installations ne doivent jamais se transformer en réalité»

Christoph Büchel voulait pointer du doigt le fait qu’il n’y a pas de mosquée dans le centre historique de la Cité des Doges, où l’influence de l’islam a été prégnante dans le passé. Dans la communauté musulmane, on aimerait bien qu’après la Biennale, l’installation devienne une mosquée permanente.

Le président de la Vénétie, Luca Zaia, a jugé «évident qu’il s’agit d’une provocation» de Büchel, mais «le problème, a-t-il ajouté, est que les installations ne doivent jamais se transformer en réalité». «Le vrai sujet concernant cette mosquée n’est pas celui de la liberté de culte, mais du respect des règles» d’une manifestation artistique internationale comme la Biennale, a-t-il observé.

Les nazis ont fait du sexe avec vos grand-mères et c’est pour ça que vous avez des cheveux blonds

Dans l’émission La nouvelle édition un pseudo-humoriste (dont j’ai oublié le nom mais je m’en fous puisqu’il est nul) sous-entend que les français blonds sont des français de nazis. ah, ah, ah, qu’est-ce-qu’ils sont décalés sur Canal+, que c’est drôle et inventif…
Imaginons un instant que cette blague soit dirigée contre une autre catégorie de la population…
À partir de 3mn5O

Lire également l’article de notre camarade Caroline Alamachère de Riposte Laïque qui a eu la chance d’assister à l’enregistrement de la Nouvelle Édition et d’apprécier comme il se doit l’esprit Canal+ : Invitée par Canal, j’apprends que les blonds Français sont des enfants de nazis