Florian Philippot empêché de prendre la parole à science po

Liberté d’expression, démocratie… des notions difficiles à comprendre pour des gens de gauche.


Plusieurs dizaines d’étudiants de Sciences Po ont empêché mardi soir la tenue, dans l’enceinte de l’école à Paris, d’une conférence à laquelle était invité le numéro 2 du FN Florian Philippot, a-t-on appris de sources concordantes.

« Une quarantaine d’étudiants ont organisé un sit-in en fin de journée dans le hall principal et devant un amphithéâtre de l’école d’études politiques », a indiqué à l’AFP Benjamin Duhamel, organisateur de ce « Grand Oral », un rendez-vous politique animé par trois associations étudiantes.

L’événement qui devait débuter à 19 heures a été empêché par un sitting. Un groupe d’étudiants s’est assis devant les portes de l’amphithéâtre pour en bloquer l’accès. Ils scandaient des slogans anti-FN et antifas, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

Le vice-président du Front national devait débattre sur le thème de « l’Europe face à la mondialisation », a ajouté l’organisateur, qui a déploré que « des étudiants de groupuscules d’extrême gauche aient empêché 500 personnes d’assister à ce débat (…) au nom d’un combat contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie que par ailleurs nous respectons ».

Florian Philippot « devait rencontrer des étudiants pendant deux heures, dans le cadre d’un débat contradictoire – un échange de 30 minutes était prévu avec Matthias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, puis 30 minutes Continuer la lecture de Florian Philippot empêché de prendre la parole à science po

Mauvais score de Juppé : les médias accusent la fachosphère et « les trolls de Poutine »

Grâce à sa puissante armée de trolls, le Kremlin aurait aidé François Fillon, ami de Vladimir Poutine, à remporter le premier tour de la primaire. Notamment en déstabilisant Juppé sur internet.

L’Obs

Primaire de la droite : face à « Ali » Juppé, la fachosphère vote Fillon. Plusieurs sites d’extrême droite appellent à « voter massivement » pour François Fillon face à Alain Juppé. Un soutien qui n’est pas sans arrière-pensée.

L’Obs

«Ali Juppé» : le camp Juppé dénonce les calomnies de la fachosphère Continuer la lecture de Mauvais score de Juppé : les médias accusent la fachosphère et « les trolls de Poutine »

Délation : l’observatoire du FN de Libé appelle à la « vigilance citoyenne » et veut des « lanceurs d’alertes »

Voici le message que l’on trouve en bas des articles publiés par l’Oeil sur le Front,  (ici, ici, ici ou encore ici par exemple)

C’est la troisième jambe de notre observatoire des droites extrêmes. Si les contenus journalistiques et les productions de chercheurs en constituent la matière première, nous comptons aussi sur les contributions de «vigies citoyennes» pour être nos lanceurs d’alertes au plus près du terrain. Vous vivez dans un territoire où le FN est au pouvoir ou en progression, dans une ville où la fusion droite extrême-extrême droite n’est pas (que) de la théorie politique ? Contactez-nous, racontez-nous.

Source

Les agriculteurs américains reviennent du « tout-OGM »

Le rendement des cultures américaines ne serait pas meilleur qu’en Europe.
La chute des prix des céréales rend ces semences moins intéressantes.

Il y a comme un vent de fronde au royaume des OGM. Plombés par la baisse des prix céréaliers, certains agriculteurs américains se demandent s’ils ont toujours intérêt à cultiver des organismes génétiquement modifiés, qui leur coûtent jusqu’à deux fois plus cher à planter que des semences classiques. Loin des préoccupations européennes sur la santé publique et la biodiversité, le débat sur les OGM qui est en train de naître aux Etats-Unis tient donc à un tout autre aspect : le retour sur investissement.

La période n’est effectivement pas propice aux dépenses inutiles : depuis quelques années, le monde consomme moins de maïs, de soja et de blé qu’il n’en produit. Conséquence : le prix du maïs a fondu de moitié depuis son pic de 2012, passant brutalement de 8 à 4 dollars le boisseau. C’est aussi le cas du soja, dont les prix ont chuté de 46 % sur trois ans. Il y a peu de raisons de penser que les prix remontent en flèche au cours des cinq prochaines années, prévient le ministère de l’Agriculture. Les revenus des agriculteurs s’en ressentent : ils ont chuté de 42 % en trois ans (2013-2016), selon le ministère.

Le coût des semences OGM a pris le chemin inverse. Il ne cesse

Continuer la lecture de Les agriculteurs américains reviennent du « tout-OGM »

« A partir de ce jour, je vote FN » : sur les réseaux sociaux, des sarkozystes déçus appellent à voter Marine Le Pen

Certains soutiens de Nicolas Sarkozy affichent sur les réseaux sociaux leur refus de voter pour François Fillon ou Alain Juppé au second tour de la primaire à droite. Pour eux, l’espoir s’incarne maintenant du côté du FN.

Ils ont déjà découpé de rage leur carte d’adhérent Les Républicains. Se tourneraient-ils désormais vers le Front national ? Après la cuisante défaite de Nicolas Sarkozy au premier tour de la primaire à droite, certains partisans de l’ancien président de la République affichent maintenant une tout autre couleur politique sur les réseaux sociaux.

« Je voterai Marine Le Pen à la présidentielle et je quitte les Républicains »,explique un militant, quelques heures après les résultats du scrutin, sur unepage Facebook de soutien à Nicolas Sarkozy, très loin néanmoins de représenter l’ensemble de ses électeurs. « Je vais voir ce que racontent Marine (Le Pen) et Marion (Maréchal-Le Pen) », abonde un autre.

En dépit du soutien affiché de l’ancien patron des Républicains à François Fillon, des électeurs semblent bien décidés à ne pas suivre la voie tracée par leur mentor. Nicolas Sarkozy, le soir de sa défaite, le 20 novembre, a pourtant demandé expressément à ses électeurs « de ne pas jamais emprunter la voie des extrêmes, la France mérite tellement mieux que le choix du pire ».

Franceinfo passe en revue certains messages de ces militants déçus, postés sur Facebook et Twitter.

« Désormais je voterai Marine que je trouve très bien »

L’un – François Fillon – est accusé de traîtrise pour avoir prétendument encouragé l’Elysée à « taper sur Sarkozy ». L’autre – Alain Juppé – de s’être payé leur champion avec des voix de la gauche. Pour une partie des inconditionnels de l’ancien chef de l’Etat, pas question de voter au second tour de la primaire à droite pour ces deux « félons ».

Si des fidèles sarkozystes appellent de leurs voeux une « candidature libre de Nicolas Sarkozy » dans une pétition, d’autres indiquent sans détour qu’ils se tourneront vers le Front national en 2017.

Des transfuges qui peuvent, en partie, s’expliquer par la perméabilité de certains thèmes du candidat défait avec ceux du parti d’extrême droite. Devancé dans les sondages par Alain Juppé avant le premier tour de la primaire à droite, Nicolas Sarkozy a fait de l’identité et de l’immigration la principale trame de sa campagne.

« Que ce soit Fillon ou Juppé, ils feront une politique de gauche »

Continuer la lecture de « A partir de ce jour, je vote FN » : sur les réseaux sociaux, des sarkozystes déçus appellent à voter Marine Le Pen

Zemmour: « Fillon, candidat rêvé et inespéré de la gauche »

L’analyse de Zemmour est celle que nous faisons depuis des semaines.
Fillon recrée un clivage droite gauche. Il est celui que la gauche va pouvoir insulter et faire passer pour un méchant réactionnaire mangeur d’enfant.
La candidature de Fillon va obliger Marine Le Pen à revenir à un discours libéral-conservateur- que porte Marion maréchal Le Pen- afin de ne pas perdre sa base qui risque de partir dés le premier tour chez Fillon.
Marine Le Pen a la chance de pouvoir marcher sur deux jambes: la droite conservatrice avec Marion et la gauche chevènementiste avec Philippot. Il serait temps qu’elle arrête de marcher à cloche pied.

François Hollande : Le Parquet ouvre une enquête après la fuite d’un document « confidentiel défense »

Dans un article paru le 24 août dernier, les journalistes du Monde, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, relataient un entretien avec le chef de l’Etat à l’Élysée, en août 2013, au cours duquel ils affirment avoir consulté un document estampillé «confidentiel défense».

CxzaqZEXgAEnOqm

 

 

 

 

 

 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête après la fuite d’un document «confidentiel défense» sur un projet de frappes françaises en Syrie en 2013, obtenu par des journalistes du Monde dans le cadre d’entretiens à l’Élysée avec François Hollande, a indiqué ce lundi une source judiciaire. Continuer la lecture de François Hollande : Le Parquet ouvre une enquête après la fuite d’un document « confidentiel défense »

Nicolas bay: Le FN défend un Etat qui joue tout son rôle,mais rien que son rôle et permet la liberté d’entreprendre. »

Le FN a intérêt à parler comme ça, sinon il va se faire plumer par Fillon dés le premier tour.
Philippot va devoir revoir son logiciel chevènementiste.

« Ali Juppé » : les juppéistes dénoncent une « campagne nauséabonde de diffamation » sur les réseaux sociaux

Les accointances de juppé avec les frères musulmans sont avérées


Comment expliquer l’effondrement du maire de Bordeaux dans la dernière ligne droite de la primaire des Républicains? Les juppéistes ont une première explication. Invités à commenter ce lundi dans les matinales le score décevant d’Alain Juppé, arrivé loin derrière François Fillon, Jean-Pierre Raffarin et Valérie Pécresse ont tous deux dénoncé la déferlante ordurière orchestrée sur les réseaux sociaux par l’extrême droite et certains soutiens sarkozystes pour miner la campagne de celui qui fut longtemps le chouchou des sondages.

Sur France Inter, la présidente LR de la région Ile-de-France, qui avait abandonné François Fillon pour se rallier à Alain Juppé, s’en est pris « à la campagne nauséabonde de diffamation sur ses relations avec l’islamisme ». « On lui a reproché des compromissions avec l’islamisme et ça, ça a été un fil rouge de la campagne sur les réseaux sociaux, un fil rouge délétère qui a miné une partie de sa campagne », assure l’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur.

Au même moment sur BFMTV, l’ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin se désolait qu’Alain Juppé ait été « victime de fausses accusations parfois graves » tandis que François Fillon avait lui été « protégé ».

(…) Huffington Post

Strasbourg : quatre hommes arrêtés pour terrorisme

Les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont mené une opération antiterroriste dans la nuit de samedi à dimanche, dans le cadre d’une enquête ouverte il y a quelques jours.

[…] « Des éléments sérieux rendaient nécessaires ces interpellations », a précisé une source proche de l’enquête. Les quatre personnes interpellées étaient toujours en garde à vue dimanche soir, a confirmé une source judiciaire. Ces arrestations ont été conduites par les hommes de la DGSI dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte il y a quelques jours au parquet antiterroriste, a précisé la source judiciaire. […]

Le Point