L’Occident s’est complètement trompé en Syrie, on le dit enfin !

Entretien avec Frédéric Pichon

Dans un éditorial du Point daté du 26 juin dernier, Franz-Olivier Giesbert, révèle, s’appuyant sur des travaux d’expert, qu’en Syrie, seuls les rebelles djihadistes ont pu perpétrer l’attaque chimique de Ghoutta. Il accuse ouvertement le Monde, le gouvernement français et les services secrets américains d’avoir montré du doigt, sans preuves, le régime d’Assad, pour justifier les frappes à venir. Cet éditorial aurait dû l’effet d’une bombe, non ?

Si FOG, qui connaît tout le monde à Paris, écrit cela, c’est que désormais, ce thème commence à faire consensus : on peut en parler. Mais cela illustre comment fonctionne notre système médiatique. Les informations ne sortent que quand le système lui-même l’autorise. Et toujours en différé. A présent, cela n’intéresse plus personne. Il s’agit pourtant d’une véritable forfaiture. Fin août dernier, nous avons assisté à une campagne internationale qui, en France, s’est traduite par un vrai déchaînement de la part de certains journaux. En particulier Le Monde, dont la ligne fut incroyablement partisane, comme elle le fut récemment lors de la crise ukrainienne. Le problème c’est qu’en France, c’est ce journal qui donne le la.

A la fin du mois d’Août 2013, il était très difficile d’aller en sens contraire. J’ai été très sollicité à cette époque : j’ai remarqué que les médias étrangers étaient beaucoup plus disposés à accueillir un discours prudent. En France, je me souviens très bien que le fait même de ne pas acquiescer, d’attendre des preuves, de résister à l’emballement médiatique dont on voyait bien qu’il faisait les affaires du gouvernement était suspect. C’était pourtant la seule position tenable pour le chercheur que je suis et cela aurait du être le cas pour la presse.

Vous-même en aviez la confirmation depuis bien longtemps ?

Je vous avoue que sur le moment et jusqu’à maintenant, je n’ai évidemment aucune preuve. C’est plutôt un réflexe méthodologique qui m’a incité à la prudence. Et puis, ce n’était pas Lire la suite

Et maintenant, le ramadan…(maj)

Addendum: Comme l’explique Pierre Cassen le ramadan n’est pas un jeûne… c’est l’occasion pour les musulmans de se gaver comme… des porcs.

Le ramadan (mois du « jeûne ») se prépare à la Goutte d’or

Texte de Pierre Cassen pour Boulevard Voltaire

Manuel Valls avait souhaité la qualification de l’Algérie, c’est fait. Une bonne partie de la nuit, nos compatriotes ont eu droit au lot habituel de scènes d’hystérie collective, d’actes de vandalismes, de voitures brûlées et de milliers de drapeaux algériens revanchards. Mais pas de répit, dès le lendemain, nous serons confrontés à une autre nouvelle coutume attendrissante : le ramadan, qui va durer un mois.

Apero-Saucisson-Anti-Ramadan-723x1024Précisons d’abord que ce quatrième pilier de l’islam n’a rien d’un jeûne. S’il est interdit de manger et boire (et faire l’amour) du lever au coucher du soleil, rien ne s’oppose à ce qu’ensuite, on compense cette frustration par des gueuletons orgiaques, qui se traduisent par une prise de poids conséquente chez beaucoup de « jeûneurs ».

Naturellement, les médecins constatent les ravages de telles pratiques. Ne pas boire dans la journée est une mise en danger, se gaver avant de dormir est une aberration médicale nuisant à la santé.

Dans les pays musulmans, cette tradition a des conséquences catastrophiques. L’Institut des Etudes Sociales sur le monde arabe, dans une étude couvrant plusieurs pays et s’étalant sur plusieurs années, donnait quelques chiffres révélateurs. 73,30 % de productivité en moins, accidents de la route et vols multipliés par trois, augmentation des maladies de 27 %, des crimes de sang de 50 %, etc. Un désastre.

Selon le Figaro, 70 % des disciples d’Allah vivant en France pratiqueraient ce rituel. A la RATP, dans un dépôt comprenant une forte présence musulmane, la direction a fourni aux syndicats quelques chiffres liés aux conséquences de cette pratique dans l’entreprise, en 2013 : + 26,5% de maladie, + 137,5% d’accident de travail par rapport à l’année dernière. Ces chiffres particulièrement élevés auront occasionné 48 services non-couverts contre 27 en juillet 2012 soit 45% de plus et 93 services supprimés contre 24 l’année dernière soit 4 fois plus.

Chacun constate, dans le quotidien, le rôle de flicage du ramadan, qui permet aux plus radicaux des musulmans de contrôler la soumission au dogme des plus modérés. Danger pour le malheureux qui ose braver les lois d’Allah. Danger aussi pour le mécréant provocateur qui, en cette période, ose boire un café, ou, pire encore, manger un sandwich au jambon. Dans les pays musulmans, des mouvements se mettent en place, comme au Maroc, pour réclamer, au nom des droits individuels, la possibilité de ne pas suivre le ramadan. Ils sont en général sévèrement réprimés.

Pourtant, tous les ans, nous avons droit à des titres élogieux, dans la presse bien-pensante, Libération en tête, sur cette pratique obscurantiste et moyenâgeuse. Lire la suite

Michel veut faire la fête avec les Algériens, il se fait insulter car Français (RMC)

Quand il s’agit de Michel qui se fait insulter par Rachid, les journalistes demandent à ne pas faire d’amalgame :  » faut pas généraliser ».
En revanche quand c’est Rachid qui se fait insulter par Michel, les journalistes s’interrogent sur le racisme des français dans des émissions spéciales sur la montée de l’intolérance et les bons résultats du FN.

Bienvenue dans un monde de dingue.

Zemmour Vs Domenach: Ça se dispute. (vidéo)

Il n’y a pas de patriotisme dans le sport, il n’y a que du chauvinisme. C’est agaçant de voir que l’on mélange de plus en plus ces deux notions qui sont pourtant à l’opposé l’une de l’autre. Que les propagandistes immigrationistes demandent à Benzema ou à un supporter de l’équipe de France d’aller se faire trouer la peau sur un champ de bataille pour l’honneur de la France… et on verra si ces crétins sont patriotes.

Incroyable que l’on puisse donner autant d’importance à un jeu de baballe. C’est accablant de bêtise.
Les immigrationistes obsédés par les races pensent qu’ils peuvent manipuler les français avec la victoire de l’équipe de France. Mais ces abrutis ne comprendront jamais que les français mesurent les effets de l’immigration aux nombres de mosquées que l’on construit, au nombre de voiles, de burqa et de barbus dans les rues, au nombre de revendications ethnico-religieuses, au nombre d’emplois perdus par le dumping social, au nombre d’insulte qu’ils subissent, au nombres d’allocations qu’ils financent; et non pas au nombre de but que pourrait marquer Benzema dans une coupe du Monde.

Cécile Duflot découvre la vie réelle en prenant le RER D….

Hi,hi,hi… il y a quand même des bonnes nouvelles : le légume sec de la gauche bobo se fait taper son larfeuille dans le RER D.

Match Algérie-Allemagne: Lyon va renforcer son dispositif policier

Pour éviter au maximum que les incidents de la nuit dernière, après le match Algérie-Russie, ne se reproduisent à Lyon, un effectif encore renforcé de policiers sera déployé dans la ville lundi soir, pour le match de 8e de finale Algérie-Allemagne.

1310045Le dispositif policier mis en place lundi à Lyon pour le 8ème de finale de la Coupe du monde de football Algérie-Allemagne sera encore renforcé, après les incidents qui ont suivi jeudi, les scènes de liesse des supporters, a indiqué le directeur départemental de la sécurité publique du Rhône, Albert Doutre.

Plus de policiers que pour le 14 juillet

Plus de 500 policiers et militaires, dont quatre unités mobiles, devraient être mobilisés pour cette rencontre, soit plus que pour les traditionnels derbys à hauts risques entre les équipes de football de Lyon et Saint-Etienne, ou pour les soirées du Nouvel An et du 14 juillet, a indiqué Albert Doutre à des journalistes. « Nous n’avons jamais déployé une telle force depuis les émeutes urbaines de 2010 à Lyon », a précisé le responsable policier.

Revenant sur les incidents de la nuit précédente, le DDSP a indiqué qu’ils avaient fait 7 blessés parmi les forces de l’ordre (4 CRS et 3 policiers), dont un atteint par un pavé lancé par le passager d’un scooter. Quatre personnes ont été interpellées pour des incendies de poubelles ou des jets de projectiles sur les policiers. Deux se trouvaient encore en garde à vue vendredi soir.

Des mortiers retrouvés dans une épicerie

Par ailleurs, la police avaient interpellé avant le match deux gérants d’une épicerie, dans Lire la suite

Carcassonne : 70 Supporters algériens attaquent 12 paras du 3e RPIMa et leurs épouses

Vendredi, à 1 h 15, une grosse bagarre a éclaté place Davilla entre soixante-dix supporters et des paras du 3e RPIMa…

 

Sitôt la qualification de l’Algérie acquise pour les 8es de finale de la Coupe du monde de football au Brésil, après son match nul (1-1) face à la Russie, jeudi soir, les supporters des ‘Fennecs’ ont manifesté bruyamment leur joie en défilant dans les rues de Carcassonne, klaxons tonitruants et drapeaux déployés dans des cortèges de voitures. Il était alors minuit passé…

Place Carnot, pas moins de 130 véhicules auraient été comptabilisés par les forces de l’ordre. Plus de 150 voitures au plus fort de la soirée… Une joie légitime, qui a pourtant viré au pugilat à hauteur de la place Davilla, entre une douzaine de jeunes parachutistes du ’3′ qui passaient, selon nos informations, une soirée avec leurs compagnes au restaurant de L’art de Vivre, et près d’une centaine de supporters de l’Algérie.

D’après nos renseignements, c’est vers 1 h 15 que ce déchaînement de violences a débuté. Les ‘paras’ étaient alors devant le restaurant, lorsqu’un échange de menaces et d’insultes a fusé de part et d’autre. Un premier épisode verbal, très rapidement suivi par des échanges de coups. « Tout s’est passé très vite lorsqu’un militaire a été fauché par un véhicule. Là, plusieurs voitures du cortège se sont arrêtées et leurs occupants (une soixantaine, Ndlr) ont commencé à encercler les ‘paras’. Avant de s’en prendre au mobilier de la terrasse extérieure du restaurant pour le jeter contre les vitrines et l’éclairage de la façade, ainsi que sur les militaires », témoigne un des responsables de L’art de Vivre.

Des barres de fer et des battes de base-ball auraient même été utilisées lors de la correction infligée aux ‘paras’. « J’ai appelé la police et ils sont rapidement intervenus. Mais ils n’étaient pas assez nombreux (ils n’étaient que quatorze fonctionnaires pour gérer la situation, Ndlr) ». Sept plaintes déposées par les victimes… Au final, six soldats ont été plus ou moins légèrement blessés (arcade, nez, pommette, etc…) et transportés aux urgences, d’où ils ont pu sortir depuis.

En parallèle, les fonctionnaires de police sont parvenus à identifier le véhicule qui avait fauché l’un des ‘paras’ avant que la bagarre n’éclate. Interpellé, ce Carcassonnais de 19 ans, résidant à Ozanam, a été interpellé à 1 h 45, et placé en garde à vue. Remis en liberté, il sera jugé devant le tribunal correctionnel le 3 octobre. Hier après-midi, les responsables du restaurant de la place Davilla et les six militaires blessés ont déposé plainte au poste de police. Une enquête est actuellement en cours.

L’indépendant

Saint-Seurin-sur-l’Isle (33) : Un homme de 80 ans frappé et laissé pour mort

Les résidents de la maison de retraite des Mille-Fleurs à Saint-Seurin-sur-l’Isle, en Gironde, sont sous le choc. Un vieil homme a été agressé le 16 juin par deux adolescents, âgés de 16 et 19 ans et écroués jeudi soir, rapporte le journal Sud-Ouest.

Les faits sont sordides. Cet homme de 80 ans a ouvert la porte de son pavillon, situé dans un parc arboré, lorsque deux jeunes ont sonné le lundi 16 juin. Les ados ont tout de suite fait preuve de beaucoup de violence. Munis d’une arme de poing, ils ont obligé l’homme à s’agenouiller et lui ont volé sa carte bancaire, le code et les clés de sa voiture. Les jeunes ont ensuite forcé l’octogénaire à monter à bord du véhicule et l’ont conduit jusqu’en Dordogne, où ils ont effectué un retrait à un distributeur de billets.

Mais le calvaire du vieil homme ne s’est pas arrêté là. Sur le chemin du retour, les agresseurs lui ont assené un violent coup de poing au visage, alors qu’il tentait simplement de lever la tête. Inanimé, l’octogénaire a été abandonné au bord de la rivière l’Isle, à Pizou, et laissé pour mort.

C’est le lendemain que le vieil homme a été retrouvé, en état d’hypothermie. Transporté à l’hôpital, il a retrouvé ses esprits et pu raconter sa mésaventure aux gendarmes.

Les suspects ont été retrouvés mardi, en début de soirée, grâce à une autre affaire similaire survenue le 23 juin. Les individus ont été interpellés à Saint-Seurin-sur-l’Isle, par les gendarmes de la compagnie de Libourne. Placés en garde à vue, ils ont finalement reconnu les faits.

La Dépêche

Jean-Marie Le Guen a minoré de 700 000 euros son patrimoine

D’après des informations recueillies par Mediapart, le secrétaire d’État Jean-Marie Le Guen a initialement « sous-déclaré » son patrimoine d’environ 700 000 euros à la Haute Autorité pour la transparence de la vie politique. Mediapart révèle qu’il devrait subir un redressement fiscal sur son impôt sur la fortune, qui pourrait atteindre 50 000 euros rien que sur l’année 2013.

Médiapart

Se souvenir :

- Jean-Marie Le Guen était un proche de DSK et de Cambadélis. Il fut lui aussi concerné par le scandale de la MNEF.

Jean-Marie Le Guen annonce sa mise en examen

-