GMT : comment les USA vont continuer de dépecer l’Europe…(Alain de Benoist)

Alors que François Hollande vient tout juste d’annoncer, depuis les États-Unis, une accélération des négociations concernant le Grand marché transatlantique (GMT), Alain de Benoist revient pour Boulevard Voltaire sur les conséquences dramatiques d’un tel Traité…

498936724Le GMT, gigantesque zone de libre-échange entre l’Europe et les États-Unis, est le grand projet du moment. Mais les médias n’en parlent que fort peu. Pourquoi ?

Parce que l’opinion est tenue à l’écart, et que les négociations se déroulent à huis-clos. C’est pourtant une affaire énorme.

Il s’agit en effet de mettre en place, en procédant à une déréglementation généralisée, une immense zone de libre-échange, correspondant à un marché de plus de 800 millions de consommateurs, à la moitié du PIB mondial et à 40 % des échanges mondiaux. Le projet porte le nom de « Partenariat transatlantique de commerce et d’investissements ». S’ajoutant au « Partenariat transpacifique » également lancé en 2011 par les États-Unis, il vise à créer la plus grande zone de libre-échange du monde grâce à une vaste union économique et commerciale préludant à une « nouvelle gouvernance » commune aux deux continents.

En créant une sorte d’OTAN économique, l’objectif des Américains est d’enlever aux autres nations la maîtrise de leurs échanges commerciaux au bénéfice de multinationales largement contrôlées par leurs élites financières. Parallèlement, ils veulent contenir la montée en puissance de la Chine, aujourd’hui devenue la première puissance exportatrice mondiale. La création d’un grand marché transatlantique leur offrirait un partenaire stratégique susceptible de faire tomber les dernières places fortes industrielles européennes. Elle permettrait de démanteler l’Union européenne au profit d’une union économique intercontinentale, c’est-à-dire d’arrimer définitivement l’Europe à un grand ensemble « océanique » la coupant de sa partie orientale et de tout lien avec la Russie.

Ces négociations se font à haut niveau, sans que les gouvernements concernés aient leur mot à dire. Nouvelle défaite du personnel politique ? Lire la suite

Théorie du genre : Entretien avec Yann Carrière, docteur en psychologie (Vidéo)

Le mot fascisme est galvaudé. Pour décrire la théorie du Genre le mot totalitaire nous semble plus adapté. Mis à part cette approximation sémantique, l’exposé d’Yann Carrière fait preuve d’une très grande clarté et démolit toutes les manipulations féministes et progressistes. Il met en relation l’idéologie du genre et la volonté de destruction de l’identité en général, en soulignant la finalité du projet, qui est en fait le projet moderne d’asservissement global de l’humanité par la dénaturation de la personne humaine.

Mark Eyskens : « Il faudrait faire entrer chaque année 2 millions d’immigrés en Europe »

Nous, on appelle cela le Grand Remplacement.

———————————

Face au vieillissement démographique, Mark Eyskens prône l’immigration de masse, mais sélective. Il est l’un des «grands sages» de la Belgique (ancien Premier ministre de Belgique, membre du Conseil de l’Europe, député belge, ministre d’État).
image0011Il faut que les gens comprennent : l’immigration est peut-être un problème mais le manque d’immigration est encore plus un problème.

Je le dis souvent à mon ami Herman Van Rompuy (président du Conseil européen), l’Europe devrait mettre en place une immigration sélective comme le font les États-Unis depuis longtemps. Il faudrait faire entrer chaque année 2 millions d’immigrés en Europe pour combler les déficits.

Quand j’explique ça lors d’une conférence, j’entends toujours un cri d’horreur traverser la salle. Pourtant, regardons les choses en face. Aujourd’hui, un habitant sur cinq en Flandre est immigré. À Bruxelles, ce sont deux habitants sur trois. Et en Wallonie, un habitant sur quatre. Donc notre société est multiculturelle, déjà aujourd’hui. Ce qu’il faut réaliser, c’est passer de la multiculturalité à l’interculturalité.

J’ajoute que l’immigration devra aller de pair avec l’émigration. Nos jeunes, brillants diplômés, doivent pouvoir partir travailler à l’étranger. J’entends bien les parents et grands-parents se récrier en disant qu’ils veulent avoir leurs petits-enfants près d’eux, et non en Californie ou que sais-je.

Notre monde est devenu un village. Il faut le voir et l’accepter. Et les vieux nationalismes du XIXe et du XXe siècle sont des concepts totalement obsolètes.

Il est normal qu’on aime d’abord sa famille, sa commune, sa région, son pays et l’Europe qui est aussi notre patrie. Mais ce sont des loyautés déconnectées des conceptions d’ethnies et de races.

Les États-Unis ont réussi leur multiculturalité. Plusieurs nationalités s’y côtoient et ils se sentent tous parfaitement américains. Nous ne ferons pas le melting-pot américain en Europe mais un saladier bien mélangé, avec plusieurs couches, et beaucoup de mayonnaise.

Avenir.net

 

 

Menaces sur les comptes bancaires, suite : vers des faillites préventives ?

Par Philippe Herlin – Chercheur en finance / Membre de l’équipe rédactionnelle de Goldbroker.com

Nous avions évoqué il y a un mois dans cet article les menaces pesant sur les comptes bancaires après les prises de position inquiétantes de l’Union européenne, du FMI et du Comité de Bâle, l’instance chargée d’élaborer les normes prudentielles pour les banques. Voici un nouvel élément à verser au dossier : la déclaration de la française Danièle Nouy, présidente du mécanisme de supervision bancaire européen (placé sous l’autorité de la BCE), chargé d’effectuer les stress-tests bancaires dans le courant de cette année et dont les résultats seront annoncés en novembre.

Oui bien sûr, les stress-tests bancaires réalisés jusqu’ici par l’Union européenne n’ont été qu’une vaste blague, les banques irlandaises et Dexia les avaient brillamment passés peu de temps avant de se déclarer en faillite. Mais cette fois le ton a l’air de changer. Dans une interview au Financial Times sur la santé du système bancaire européen, Danièle Nouy affirme en effet tranquillement : « Nous devons admettre que certaines banques n’ont pas d’avenir ». Tout simplement. Elle ajoute ensuite qu’elle ne croit pas à des fusions de banques bien portantes avec d’autres plus fragiles, et qu’il faudra donc procéder à la faillite organisée de ces établissements.

Le message a le mérite d’être clair. Ces paroles martiales indiqueraient-elles un changement de point de vue du superviseur bancaire ?

Formulons une hypothèse : les stress-tests bancaires seraient cette fois utilisés pour détecter les banques les plus malades et les déclarer en faillite avant même qu’elles puissent le faire elles-mêmes et ainsi alerter les déposants et propager la panique.

D’autant que, comme nous l’avions dit, une autre personnalité éminente (Sabine Lautenschläger, vice-présidente de la Bundesbank et candidate au directoire de la BCE), a récemment déclaré que la zone euro devait être capable de définir en l’espace d’un week-end un plan de restructuration d’une banque en péril. Ainsi, avant même que les difficultés d’une banque soient vraiment connues et médiatisées, la faillite serait prononcée par le superviseur bancaire, et les comptes des déposants ponctionnés, le tout en 48 heures, conformément au nouveau mode de règlement des crises bancaires que fait avancer l’Union européenne. Ce serait en quelque sorte la « faillite préventive » (comme George Busch avait ses « guerres préventives »).

Ce changement de ton explique-t-il l’agitation qui règne en ce moment en Italie ? Comme s’il fallait Lire la suite

Citation du Jour : L’Obsolescence de l’homme ou le sentiment de la douce dictature.

guntheranders

« En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur.

L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. »

Extrait de L’Obsolescence de l’homme de Gunter anders

Florian Philippot réagit au nouveau sondage favorable au Front National BFM TV

Les zozos de l’oligarchie socialo-kleptomane n’ont rien d’autre à faire que de rédiger des guides anti-FN ?. Marrant aussi de voir le gros Galut avouer que la dévaluation c’est bien mais… au niveau européen. Comme nous vous le disions il y a quelques mois, à l’approche des élections européennes, l’UMPS va nous vendre des recettes qu’il dénonçait hier. Sauf que là encore ils font la même erreur que celle de Montebourg et de son chien fidèle Todd. En effet il est impossible de dévaluer l’euro car la BCE (indépendante) est contre, que l’Allemagne est contre, que sa constitution l’interdit, et qu’il faut que tous les pays européens votent en faveur d’une dévaluation. Autant dire que c’est une opération impossible…. on est vraiment dans TinTin au pays des soviets.

Viviane Reding : « Les Britanniques sont trop ignorants au sujet de l’Europe pour que l’on organise un référendum »

Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne, a déclaré que le débat sur l’Europe en Grande Bretagne a été si « déformé » que les gens ne peuvent pas prendre une « décision éclairée » quant à savoir s’il faut ou non rester dans l’Union européenne.

Mme Reding qui se vantait que 70 pour cent des lois du Royaume-Uni sont maintenant promulguées à Bruxelles, a également stigmatisé la volonté de David Cameron de réduire l’immigration en provenance de l’Europe, en disant que c’était incompatible avec l’appartenance à l’UE.

S’exprimant lors d’un événement parrainé par l’UE à Londres et qualifié de « Dialogue Citoyen », Mme Reding a accusé les politiciens et les médias britanniques de tant dénaturer l’UE qu’il est désormais impossible de tenir un référendum équitable sur l’appartenance de la Grande-Bretagne à l’UE.

« Vous êtes sur le point d’avoir à prendre peut-être une décision nationale ? » a-t-elle dit. « Est-ce que les gens à qui on va demander de voter savent sur quoi ils vont voter ? »

«Le fait est que, très souvent , je vois que la vérité est présentée de façon complètement déformée. Comment voulez-vous alors que les gens prennent une décision éclairée ? Ils ne le peuvent tout simplement pas ».

Le ministre pour l’Europe David Lidington a critiqué ces commentaires, en rappelant que les points de vue favorables à l’UE reçoivent une large diffusion au Royaume-Uni, y compris sur la BBC.
Il a ajouté : « Il est très dangereux de commencer à faire des hypothèses sur ce qui rend une personne qualifiée pour voter. »

Pawel Sidlicki, du « think tank » Open Europe , a déclaré quant à lui : « Mme Reding Lire la suite

Marine Le Pen sur la rumeur du « 9-3″ : « moi je crois que c’est vrai »

Voir sur ce sujet : Marine Le Pen sur France Inter : « l’État demande à des petites villes ou aux campagnes de faire de la place pour les demandeurs d’asile », la preuve !

De passage dans la Sarthe le 10 février, Marine Le Pen a été interrogée par France 3 Pays de Loire au sujet de cette « rumeur‘…. et elle met une grosse baffe dans sa gueule à un journaliste chien-chien de l’UMPSFDGVERT en lui donnant au passage une leçon de journalisme.

Si [la rumeur] est vraie, c’est bien … Oui c’est bien … parce que si on ne le fait pas vous ne le feriez pas … Voilà la réalité … vous voyez à quoi on sert. Nous, c’est notre rôle.

La réalité, vous le savez très bien, il y a des demandeurs d’asile qui sont envoyés, vous le savez … il n’y a pas une augmentation comme cela brutale dans certaines villes de l’immigration, comme ça par le fait du hasard, ça n’existe pas, cela ne se voit nulle part.

Qu’il existe des centres d’accueil qui envoient dans un certain nombre de villes des demandeurs d’asile parce qu’ils n’arrivent plus à les loger, ça c’est une réalité, ça c’est vrai.

Est-ce que c’est le cas au Mans ? Si Monsieur Noguès le dit, c’est que cela doit être vrai. Pourquoi il inventerait cela ?

Le chevalier Montebourg à l’assaut de l’euro (Zemmour/RTL)

Montebourg est un fumiste, à l’image de Todd. Ils font du blabla. Ils sont la dose minimale que le système s’autorise. Leurs analyses pourtant très faibles peuvent subjuguer. Mais elles ne sont jamais abouties. Et si Montebourg devait au bout de la logique qu’il préconise, il faudrait qu’il rejoigne le FN.
Montebourg c’est une posture. Un épouvantail. Il se rêve en rival de Valls pour la prochaine présidentielle. Il se place sur la ligne de départ comme le souverainiste qui manque à la gauche. Chevènement, autrement plus intelligent et pertinent, s’y est cassé les dents….


Le chevalier Montebourg à l'assaut de l'euro par rtl-fr

Arnaud Montebourg et le double discours souverainiste de la gauche !