Colonisation de l’Algérie : rappel historique avec daniel Lefeuvre. (vidéo)

Profitez-en, une émission sur l’Algérie sans la présence du commis d’État et historien hémiplégique de la gauche bien-pensante, Benjamin stora, c’est rare. Rare aussi la parole de l’Historien Daniel Lefeuvre.

« C’est la colonisation française qui a supprimé l’esclavage dans toutes ses colonies »

Daniel Lefeuvre est l’auteur de Pour en Finir avec la repentance.

Youtube censure le film « Scandale à la RATP : des musulmans refusent de conduire un bus après une femme ! » (Maj)

ADDENDUM : Message de Riposte Laïque

Victoire : YouTube a rétabli notre vidéo sur la RATP !

Bonjour,

comme vous l’avez peut-être vu, YouTube a rétabli notre vidéo sur la RATP.

https://www.youtube.com/watch?v=O_-ENQrnlDU

Et cela, moins de 4 heures après la mise en ligne de mon article dénonçant cette censure et demandant à nos lecteurs de contacter Google France pour protester.

L’attachée de presse de Google France m’a dit qu’en 4 heures, elle avait reçu 100 mails de protestation !

Tout est bien qui finit bien.

Joyeux Noël et bonne année !

La police de la pensée a du boulot on dirait. Voilà le message de nos camarades de Riposte Laïque.

Jeudi 20 décembre 2012, YouTube vient de censurer notre vidéo « Scandale à la RATP : des musulmans refusent de conduire un bus après une femme ! », mise en ligne le 14 décembre dernier, qui se trouvait ici :


https://www.youtube.com/watch?v=O_-ENQrnlDU

Dans cette vidéo, déjà vue par plus de 51.000 personnes, des femmes machinistes chauffeurs travaillant à la RATP témoignent de la grave détérioration des conditions de travail, causée par certains de leurs collègues musulmans, qui les insultent, les menacent, les maltraitent depuis des années. (1)

Continuer la lecture de Youtube censure le film « Scandale à la RATP : des musulmans refusent de conduire un bus après une femme ! » (Maj)

Racisme anti-français /FNJ : Charlotte licenciée pour avoir témoigné ? (vidéo)

Le FNJ a lancé récemment une campagne contre le racisme Anti-Français. Trois vidéos ont été mises en ligne sur internet. Sur chacune de ces vidéos on voit des jeunes français témoigner sur les agressions qu’ils ont subi. L’une de ces victimes se nomme Charlotte. Or la vidéo du témoignage de Charlotte a disparu.

Qu’est-il arrivé à cette vidéo ?. Pourquoi a-t-elle été supprimée ? La jeune Charlotte aurait-elle été obligée de se censurer.

Le journal minute nous donne la réponse :

Les journalistes sont totalement passés à côté d’un joli scandale impliquant pressions patronales, intimidation, entrave à la liberté d’expression et harcèlement « citoyen. »

En effet, pas un mot n’a été écrit ou prononcé sur le fait qu’une des vidéos de la campagne du FNJ – celle de la jeune Charlotte – a été retirée du site. Ap­paremment, de vigilants confrères auraient reconnu la voix de la jeune femme, qui travaillerait dans un grand hebdomadaire national.

Dénoncée par ses collègues, elle a été convoquée par ses em­ployeurs qui ont très vite mis les points sur les « i », lui intimant no­tamment l’ordre de retirer son té­moignage. Des sources (très) pro­ches de son entreprise affirment que, dans les couloirs – et dans son dos – on la traite désormais de « salope » et de « facho. »

Sa souffran­ce, son statut de « victime du racisme » ? « Tout le monde s’en fout, c’est pris comme un simple prétexte pour faire monter l’extrême droite ». La malheureuse, n’ayant pas de CDI, serait déjà sur le départ.

Imagine-t-on le scandale si un salarié pré­caire, d’origine immigrée, su­bissait des pressions de son em­ployeur et la vindicte de ses con­frères, simplement pour avoir osé ra­conter sa souffrance dans le ca­dre d’une campagne antiraciste ?
Évidemment– nos confrères sont décidément distraits – après cette amusante polémique, pas un article n’a été consacré au fond du problème, soit l’important sujet de société posé par l’irruption en Fran­ce d’un racisme anti-Français… Du grand travail de journaliste !

La vidéo a été remise en ligne.  Charlotte ne risque plus rien, elle est au chômage….
Continuer la lecture de Racisme anti-français /FNJ : Charlotte licenciée pour avoir témoigné ? (vidéo)

Alain de Benoist : L’idéologie du genre contre le sexe (radio)

Le Dimanche 9 décembre la webradio Méridien Zéro recevait Alain de Benoist pour évoquer avec lui la thématique du dernier numéro de la revue Eléments, “L’idéologie du genre contre le sexe”.

1h00 d’ intelligence et de pensée non conforme à la doxa. Et c’est gratuit. Pas mal non ?

 

Écouter l’émission

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Manifestation mariage pour tous: « Bite dans le cul ou pas, on veut l’égalité des droits. » (photos)

Du temps de l’Union Soviétique, l’enfant était idéalisé et servait à la propagande du régime, comme le montre l’affiche ci-dessous.

Le moins que l’on puisse dire est que ce genre de pratique n’a pas quitté l’esprit dérangé des militants de gauche. Cette photo prise dans le cortège de la manifestation en faveur du « mariage pour tous » risque de ne pas rassurer les gens qui doutent de l’adoption des enfants par des couples homosexuels. D’autant que les mots inscrits sur la pancarte lui donne une dimension pédophile franchement détestable….mais c’est de gauche alors…..

Bite dans le cul ou pas, on veut l’égalité des droits.

cliquer sur la photo pour agrandir
cliquer sur la photo pour agrandir

Le gouvernement invente la colocalisation, plus smart que la délocalisation (Maj)

Addendum: Le traître à la France n’est pas Depardieu mais Jean-Marc Ayrault, la preuve

Un coup de gueule de Pierre Jovanovic sur son blog (du 17 au 21 décembre 2012) :

« Depardieu n’est pas le seul a être parti à l’étranger : BFM s’acharne sur lui mais oublie étrangement Yannick Noah. Etonnant, non ? Mais Noah a fait campagne pour Hollande, donc ils le laissent en paix. La paix pour services rendus. Mais là n’est pas le point. Le vrai point se trouve dans cette brève de 20 Minutes de vendredi dernier et je vous ai fait une photo afin que vous puissiez juger sur pièces, car franchement là on frise la folie furieuse.

Mr Ayrault va au Maroc et vante les mérites de la délocalisation, je n’invente rien. Admirez les gens du service de presse de Matignon qui ont fignolé un nouveau mot, « colocalisation » !  Si, si… Alors qui est le vrai traître ? Pour moi, il n’y a pas de discussion, c’est bien le Premier Ministre, celui qui va brader les emplois des Français au Maroc et cela au nom de la France !!! Il lui reste encore l’Algérie, la Tunisie, le Cameroun, le Vietnam, etc. à visiter.

Allez Industriels français, délocalisez vos emplois au Maroc pour faire plaisir à Mr Ayrault.

 

– – – – – – – – – – – – –

Addendum 19 décembre 2012:
On ne dit plus délocalisation mais colocalisation Par Charles Sannat

Comme vous le savez, je me délecte de la « Novlangue » utilisée par nos « zhommes » politiques. Aujourd’hui, j’ai fait une découverte absolument extraordinaire, totalement sensationnelle.
Alors soyez informé qu’à partir d’aujourd’hui vous n’avez plus le droit en « Hollandie » de prononcer le mot « délocalisation ». Il vient officiellement d’être banni au profit du terme (accrochez-vous bien car cela vaut son pesant de cacahouètes) « colocalisation ».

(…)

Donc selon la nouvelle doctrine en vigueur en Hollandie, lorsqu’une usine française ferme, que l’on vire les gars qui y bossent, et que l’on transfère en Chine, cela est une délocalisation et c’est pô bien. Lorsqu’une usine française ferme, que l’on vire les gars qui y bossent, et que l’on transfère au Maroc, cela est une colocalisation, et ça c’est bien, c’est super, c’est génial, et c’est extra…

Alors naïvement je me pose une question. Comment un gouvernement socialiste peut-il théoriser l’acceptation de délocalisations, voire les amplifier ou les encourager… (pardon, je me suis trompé, il faut dire colocalisation) et dans le même temps dire publiquement que la lutte contre le chômage est une priorité gouvernementale ?

Car il ne faut pas se leurrer, les emplois qui partiront au Maroc ou ailleurs, que ce soit des délocalisations, des colocalisations ou autres imbécilités linguistiques et conceptuelles de cabinets ministériels, auront les mêmes conséquences. Une perte d’emploi ici, contre une création d’emploi là-bas, et peu importe le lieu du « là-bas ».

Lire la suite de la chronique de Charles Sannat

– – – – – – – – – – – –

Première publication 18 décembre 2012.

Renault a fermé une grande partie de ses usines en France pour en ouvrir au Maroc et en Algérie. Cette industrialisation des pays du Maghreb se fait avec l’assentiment et le concours du gouvernement français.
Mais attention, on ne doit pas parler de délocalisation. La novlangue s’est enrichi d’un nouveau mot pour désigner ce phénomène : la Colocalisation industrielle.

C’est Jean-Marc Ayrault qui lors de son récent voyage au Maroc a employé pour la première fois ce vocabulaire. Il parle bien notre premier sinistre, il est capable d’employer le mot minable et… colocalisation industrielle.

On ne voit pas bien en quoi la colocalisation est différente de la délocalisation. Mais c’est sans doute parce qu’on n’est pas aussi savant que ceux qui nous  gouvernement. Continuer la lecture de Le gouvernement invente la colocalisation, plus smart que la délocalisation (Maj)

Le nombre d’exilés fiscaux atteint des records

Addendum 18 décembre 2012:

30 à 50 % d’augmentation de demande pour partir.

Première publication 11 décembre 2012

Il n’y a pas que Gérard Depardieu à avoir franchi la frontière ces derniers jours pour des raisons fiscales. Ils seront 5000 cette année à avoir quitté la France pour payer moins d’impôts en 2013 selon les estimations de Bercy.

La fuite de nos entreprises, de nos capitaux et de nos talents atteint aujourd’hui une ampleur sans précédent. Comme l’a montré le récent colloque de Génération entreprise, groupe réunissant plus de 80 députés issus du secteur privé, les chiffres sont alarmants : on estime que 5.000 contribuables seront partis dans l’année qui vient, selon un chiffrage réalisé par le croisement de données de Bercy, de cabinets d’avocats fiscalistes, de banquiers, d’assureurs, d’entrepreneurs… C’est 5 fois plus qu’il y a un an !

La France se vide de son sang entrepreneurial, il faut stopper au plus vite l’hémorragie ! Continuer la lecture de Le nombre d’exilés fiscaux atteint des records

Management de l’islam à la STIB (Transport en commun Bruxellois)

A la suite de l’article À la RATP, les barbus refusent de conduire un bus si une femme les a précédés (vidéo) notre lecteur belge Aliènor nous a signalé que 90% de la STIB était composée de musulmans. Nous avons trouvé un article qui fait le point sur le management de l’islam au sein de cette société de transport en commun Bruxelloise. Bien que l’auteur de cet article prenne  toutes les précautions qui sont d’usage dans le monde des beni-oui-oui, on constate que  l’islamisation de l’Europe est une réalité.

Merci encore à Aliènor.

Lu sur Alter Echos

L’auteur relève par exemple la constitution de groupes ethnoreligieux (musulmans et non-musulmans) dans les réfectoires qui développent mutuellement des stratégies d’évitement. Des lieux de prière, pendant les pauses, feraient l’objet de négociations officieuses entre la direction et les travailleurs musulmans. Ainsi, les salles de détente ou de repos, les vestiaires et même des véhicules en fin de trajet sont parfois transformés discrètement en lieux de prière.

« Les travailleurs allochtones ne font pas de la question de la prière une revendication explicite, ce qui n’en constitue pas moins une pratique réelle sur le terrain tandis que la direction de la Stib dicte la règle, mais ferme les yeux sur son exécution, cet aménagement garantit une paix sociale à la Stib et assure un certain bien-être au travail aux conducteurs arabo-musulmans », décode Lamghari.

Le repas halal dans les cantines n’est pas non plus une revendication, du moment qu’il existe un repas de substitution ou la possibilité d’apporter son propre repas. Mais l’un des plus gros soucis de personnel à la Stib se pose visiblement pendant le jeûne du Ramadan, une période de forte demande de congés ou avec un fort taux d’absentéisme motivé par des certificats médicaux. Problème ignoré par le passé, le Ramadan fait maintenant l’objet d’une attention particulière du management de l’entreprise pour coordonner les équipes et il semble qu’une solution pragmatique ait été trouvée : le chef d’équipe demande aux Maghrébins de venir travailler pendant les congés de Noël et de Nouvel An tandis que les Belges font pareil pour la fête du mouton.

Mais tout n’est pas seulement une question de congés car les dirigeants s’inquiètent aussi d’une possible pression communautaire des musulmans pratiquants envers les travailleurs musulmans non pratiquants car certains employés seraient contraints de se cacher pour boire ou manger pendant cette période.

Les « barbus »

Plus inquiétant encore, le livre analyse les problèmes liés au rapport à la femme de certains travailleurs dans l’entreprise. Il faut savoir que depuis 2006, sous la pression du pouvoir politique, la Stib travaille sur la question de la diversité et l’axe principal de cet effort se rapporte au souci d’augmenter la présence des femmes au sein de l’entreprise.

Mais certains travailleurs arabo-musulmans invoquent des arguments religieux pour garder une distance avec les femmes en refusant par exemple de donner la poignée de main à une collègue ou de refuser qu’une femme soit à la conduite d’un bus.

L’auteur limite ce genre de problème à un groupe de travailleurs « barbus » musulmans fondamentalistes. Continuer la lecture de Management de l’islam à la STIB (Transport en commun Bruxellois)

Belgique : le parti ISLAM admet vouloir imposer la charia (vidéo)

« Je pense qu’un musulman doit être vraiment fidèle à ses croyances. Tout musulman – un milliard et demi de musulmans sur la planète, savent très bien que si on embrasse l’islam, on embrasse aussi tout ce qui va avec, c’est-à-dire le coran, la tradition prophétique, et l’exemple de la biographie du prophète. Moi en tant que musulman, je peux pas être contre le coran, c’est un non-sens. » – Redouane Ahrouch

Poste de veille

Saint-Ouen : des consignes policières pour ne pas intervenir dans les cités (vidéo)

La police des polices enquête après la diffusion le 25 novembre dernier sur TF1 d’un reportage sur le trafic de drogue à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis où des policiers en patrouille déclaraient ne pas avoir le droit de pénétrer dans une cité cernée par des guetteurs et des dealers.

Selon les informations du Parisien, le sommet de l’État a été choqué par ces images tournées à la caméra cachée aux abords de la cité Emile Cordon, devenue depuis plusieurs mois un point de deal important de la ville. Le quartier est classé en Zone de sécurité prioritaire.

L’Inspection générale des services cherche à retrouver et à interroger les deux CRS filmés qui ont déclaré : « On a des consignes » pour ne pas entrer dans la cité. « Il faut que les dealers puissent continuer de vivre, et il faut que les habitants soient rassurés. » Un des deux agents estime même qu’il n’y a pas de volonté que le trafic s’arrête.

Suite et source : Le Figaro

 

 

Toulouse. Exécuté à la Kalachnikov à la sortie d’une station-service

La ville de Toulous va-t-elle finir par ressembler à Marseille. ?. Les faits qui s’y déroulent me pousse à le croire.

Nordine Belkacemi avait 32 ans. Quand les secours, alertés à 1 h 10, sont arrivés sur place, il était en sang, toujours au volant, le corps criblé par une quinzaine d’impacts de balle. Ses blessures étaient particulièrement graves avec, notamment, deux balles dans la tête. Il a été immédiatement transporté aux urgences de l’hôpital Purpan situé à moins de 300 mètres mais malgré leurs efforts, les médecins n’ont pas pu le sauver. Nordine Belkacemi, père de famille, est mort peu après 3 heures, alors que les policiers poursuivaient leurs constatations autour de sa voiture criblée de balles. Les spécialistes de l’identité judiciaire ont retrouvé sur place 27 douilles de gros calibre.
(…)
Motivé par quoi ? La question paraît essentielle. Nordine Belkacemi travaillait au Room 157, une discothèque connue de l’agglomération toulousaine. L’ex-Villa Garden a été reprise en juin pour Kamel Touat, un gérant qui avait pris ses distances avec l’établissement après une affaire de violence qui avait entraîné la fermeture de la discothèque pendant un mois et demi.

revue de presse et commentaires sur l'actualité