Le gouvernement veut faciliter les démarches des candidats à la naturalisation.

Alors que le figaro nous apprend que le nombre d’étrangers ayant acquis la nationalité française est reparti à la hausse depuis un an avec une augmentation de 14% des naturalisations, ( chiffres du ministère de l’Intérieur), Le Monde révèle que le gouvernement veut accélérer la machine administrative à fabriquer de « nouveaux français ». Pour les socialistes, ils représentent  surtout une masse de nouveaux électeurs….

Le grand remplacement s’accélère.

manuel-valls-enerve

– – – – – – – – –

« La naturalisation doit devenir l’aboutissement d’un processus d’intégration réussi et doit être facilitée pour ceux qui le souhaitent et le méritent. Cela sans transiger avec nos principes et nos valeurs, ni brader notre nationalité. »

Dix mois après la publication de la circulaire du 18 octobre 2012 qui assouplissait les conditions d’accès à la nationalité française, le ministre de l’intérieur devait présenter, mercredi 28 août, en conseil des ministres, deux décrets les facilitant davantage. Objectif : rompre avec le mouvement de baisse (de 30% à 40%) du nombre de naturalisations enclenché par son prédécesseur, Claude Guéant – près de 100 000 par an au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy, 46 000 en 2012. […]

Pour l’atteindre, le premier décret prévoit d’assouplir encore les modalités de contrôle linguistique. […] Il prévoit aussi de supprimer la référence au «niveau de fin d’études primaires» pour le test lié aux connaissances en histoire et en culture générale. Elle sera remplacée par un «niveau de connaissances minimales » des institutions, des symboles républicains et de la place de la France dans le monde. […]

Le Monde

La BBC censure une vidéo montrant des rebelles syriens forçant un prisonnier à commettre un attentat suicide

La BBC vient de censurer un article et une vidéo montrant les rebelles de l’ASL en train de forcer un prisonnier à commettre un attentat suicide, sans doute parce que cela ne collait pas très bien avec l’image de « courageux combattants de la démocratie » qu’il convient de leur accoler.

La vidéo, dont une copie peut être vue ici ou (la version originale de la BBC a été supprimée), montre des rebelles de l’Armée syrienne Libre préparant une bombe qui est chargé sur l’arrière d’un camion pour exploser à un poste de contrôle du gouvernement dans la ville d’Alep.

Le reportage montre comment les rebelles ont réquisitionné un appartement appartenant à un capitaine de la police syrienne. On voit les rebelles se moquant des photos de famille du capitaine de police et batifolant joyeusement dans sa piscine.

La vidéo montre ensuite un prisonnier qui, selon les rebelles, appartiendrait à une milice pro-gouvernementale (shabbiyas). Ecchymoses et autres séquelles de torture sur son corps sont expliquées comme ayant été causées par ceux qui l’avaient capturé avant qu’il ne soit pris en charge par les rebelles qui eux, font mine de bien le traiter, lui offrant une cigarette et lui proposant une douche.

Ensuite, les rebelles lui affirment qu’il va faire l’objet d’un échange de prisonniers. Le prisonnier a les yeux bandés et on lui dit de conduire un camion vers un poste de contrôle du gouvernement.
« Ce qu’il ne sait pas, c’est que le camion est celui qui a été chargé de 300 kilos d’explosifs au début du film », affirme le narrateur.
Le clip montre ensuite les rebelles revenant déçus après qu’il se soit avéré que le détonateur à Continuer la lecture de La BBC censure une vidéo montrant des rebelles syriens forçant un prisonnier à commettre un attentat suicide

Syrie/Marine Le Pen: Hollande choisit les islamistes.

Bravo ! nos soldats n’ont pas à aller se faire tuer pour des islamistes ou les beaux yeux d’Obama.

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

marine-le-pen-photoFrançois Hollande a indiqué sa détermination à engager la France dans une intervention militaire américaine en Syrie qui s’avère désormais plus que probable, et imminente.

C’est une décision précipitée, fondée sur des supputations (« Tout porte à croire » que c’est le régime qui a commis cet acte, selon ses propres termes) alors que la lumière n’a pas encore été faite sur les attaques chimiques commises en Syrie. Il y a quelques semaines, Carla Del Ponte, membre de la commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie, indiquait elle-même que les rebelles utilisaient de telles armes. L’expérience du passé aurait pourtant dû le faire réfléchir : chacun se souvient des manipulations américaines au sujet des armes de destruction massive en Irak qui en réalité n’existaient pas.

C’est une décision qui inféode une nouvelle fois gravement la France aux Etats-Unis. Manifestement, François Hollande a choisi d’obéir aux injonctions américaines d’intervenir en Syrie, et de continuer à saper l’indépendance de notre pays, comme Nicolas Sarkozy l’avait fait lui aussi en choisissant d’intervenir en Libye. On est loin du refus salutaire de la France, en 2003, de s’engager auprès des Américains en Irak. On est loin d’une diplomatie forte et autonome, respectueuse du droit international.
Mais c’est surtout une décision qui sera très lourde de conséquences dramatiques.
D’abord parce qu’il s’agit, en attaquant le régime syrien, de soutenir des rebelles islamistes ; François Hollande a d’ailleurs annoncé son intention de les armer davantage.

Là encore, l’expérience du passé ne semble servir à rien : Nicolas Sarkozy avait commis la même erreur en Libye, en contribuant à mettre au pouvoir les rebelles islamistes, avec les conséquences terribles que l’on sait aujourd’hui. La charia, la persécution des chrétiens de Syrie, voici ce Continuer la lecture de Syrie/Marine Le Pen: Hollande choisit les islamistes.

Tabassés sur le quai du RER D pour une cigarette

Cesson, gare RER D, samedi 17 août. Les images de vidéosurveillance montrent clairement Sébastien et Joseph (en tee-shirt blanc) s’en prendre violemment à Léa (en short) et à David en le frappant à coups de pied et de poing, l’étranglant et lui fracturant les deux mâchoires. Sur le quai, presqu’aucun voyageur ne s’est interposé.

9788

Islam de France : Augmentation de la radicalisation parmi les militaires français

Le mercredi 19 juin 2013 ont eu lieu les 5èmes Rencontres Parlementaires de la Sécurité nationale. Elles étaient présidées par Jean-Jacques URVOAS, Président de la Commission des Lois de l’Assemblée Nationale.

Par Jérôme Saiz.

Réunis au mois de juin dernier à l’occasion des cinquièmes rencontres parlementaires de la sécurité nationale, l’ensemble des services de renseignement français était à l’unissons pour dresser le portrait de la profession aujourd’hui. Entre adaptation aux évolutions technologiques, nouveaux fronts, radicalisation et départs massifs à destination des zones
de combat syriennes, les services sont désormais confrontés à de nouvelles pratiques et doivent faire répondre à de nouveaux impératifs.
(…)
Pourtant les services ne peuvent pas faire l’impasse : ils doivent évidemment être présents sur les réseaux. Et désormais en particulier pour faire face au phénomène d’auto-radicalisation sur Internet.
Leurs cibles sont alors « des jeunes souvent déstructurés, ayant vécu pour l’essentiel dans un environnement violent avec accès aux armes, qui vivent dans le virtuel et passent très rapidement à l’acte « 
(Patrick Calvar, DCRI).
Difficulté supplémentaire : ces jeunes peuvent parfaitement être inconnus des services de police au moment de leur passage à l’acte. Ce phénomène est nouveau et les services estiment ne pas disposer à ce jour des moyens nécessaires pour le traiter efficacement. « Il est difficile d’agir, et souvent impossible de réprimer les administrateurs des sites de recrutement. Entre autre parce que le délit d’association de malfaiteurs en relation avec Continuer la lecture de Islam de France : Augmentation de la radicalisation parmi les militaires français

Quand des islamistes syriens étaient arrêtés en Turquie avec du gaz sarin

Les autorités turques ont arrêté douze membres présumés du Front al Nosra, un groupe rebelle syrien lié à Al Qaïda en Irak, qui planifiaient des attentats en Turquie et étaient en possession de gaz sarin, rapportent jeudi des médias turcs.

 

Ces informations n’ont pas été immédiatement confirmées de source officielle.

Les douze suspects ont été arrêtés à Adana, une ville du sud de la Turquie située à une centaine de kilomètres de la frontière syrienne, écrivent les journaux turcs Taraf, Cumhuriyet et Aksam.

La police a saisi au cours de la perquisition deux kilos de gaz sarin et des armes lourdes, ajoutent-ils sans citer leurs sources.

Les membres présumés du Front al Nosra préparaient un attentat de grande ampleur et on été inculpés par un tribunal de la ville, selon les journaux.

Les Echos

Le Front al Nosra déjà évoqué dans un reportage sur les islamistes en Syrie (JT F2 / 28.05.2013)

Syrie : « Une diplomatie de cowboys » (vidéo)

Florian Philippot, vice-président du FN, a dénoncé ce matin une « diplomatie de cowboys » dans les menaces occidentales d’intervention militaire en Syrie après un usage d’armes chimiques par Damas jugé « indéniable » par Washington.

« Bien sûr que les images sont choquantes », a commenté sur i>TELE le bras droit de Marine Le Pen à propos de l’attaque qui aurait fait plus de 1000 morts dans la Ghouta orientale mercredi. « Mais on ne peut décider une intervention militaire sur une image alors qu’on ne sait rien », avec « des preuves en sable », a argumenté le dirigeant frontiste. […]

Si l’Occident intervient, « on se met en dehors de la légalité internationale, en dehors de l’ONU, on va aider des rebelles dominés par les islamistes radicaux », qui vont « menacer les femmes, les chrétiens, les Alaouites qui sont quand même 2 millions et seront immédiatement victimes de massacres », a averti M. Philippot. « Je ne veux pas être complice de cela ». « Il ne faut pas mettre au pouvoir les tortionnaires des chrétiens ou des Alaouites », a-t-il insisté. […]

Olivier Delamarche : « On a totalement oublié notre problème de dette »

« La Chine est assise entre deux chaises, d’un côté elle doit monter les taux pour maîtriser la bulle immobilière, de l’autre si elle monte les taux elle ralentit son économie. En Espagne, il n’y a que Mr Rajoy qui voit une amélioration, le coût de la crise immobilière sera probablement de 400 milliards d’euros.  Mr Bernanke  ne ralentira pas son quantitative easing. Les taux sont maintenus artificiellement bas. »

« Si on continue avec les mêmes, la France sera un Marseille géant » (Philippot/RMC)

Au micro d’Alain Marschall, Florian Philippot répond aux questions de sécurité et d’actualité. Il ironise sur Jean-Luc Mélenchon, qui compare Valls à l’extrême-droite.

« Valls, à une talonnette près, c’est Sarkozy ! » – Florian Philippot

« Mélenchon, à chaque fois qu’il y a un piège, il tombe dedans. […] Je vais finir par me demander si ce n’est pas un militant caché du Front National ! Un militant masqué, patriote… Tout ce qu’il faut faire pour nous aider, il le fait ! Pour nous mettre au centre de gravité de la vie politique française, il le fait ! Grâce à lui, on a la Une du JDD. Grâce à lui on parle de nos propositions. […] Encore une fois merci Jean-Luc Mélenchon, il se tire lui-même une balle dans le pied mais il nous fait beaucoup de bien. » – Florian Philippot

François Hollande : Le désastre annoncé des fausses prévisions économiques

Voir en complément : BFM Business : Marine Le Pen a été la seule a avoir eu raison sur les prévisions de croissance. Les autres ont menti (vidéo)

– – – – – – – – – – – –

Voici une chronique de BFM TV qui fait froid dans le dos. Emmanuel Lechypre nous dresse un portrait inquiétant concernant la réalité des chiffres de l’économie française.

François Hollande ne serait pas seulement nul en géographie, notre cher président est également un véritable cancre en économie. Après avoir parlé de Macédonie au lieu de Macédoine, le chef de l’état est maintenant ciblé par les spécialistes économiques.

En effet, la bulle spéculative des promesses faites en 2012 sont sur le point de voler en éclat. L’effet politique des annonces miracles n’aura pas duré suffisamment longtemps, en effet la croissance ne sera pas au rendez-vous cette année.

C’est désormais une certitude et ce n’est que le début !

Une nouvelle qui fait l’effet d’une douche froide pour le contribuable, l’indice de croissance pour le bilan 2013 ne dépassera pas les 1 %. Un chiffre bien loin des 1,7 % annoncés par François Hollande. Emmanuel Lechypre de BFM TV met directement en cause les prévisions de Continuer la lecture de François Hollande : Le désastre annoncé des fausses prévisions économiques

Croissance française: gare à l’affichage!

En se focalisant sur la croissance du PIB au 2e trimestre, on peut se réjouir de la sortie de récession de l’économie française. Mais l’emploi a continué de se dégrader tout comme la production. Et l’investissement des entreprises, indispensable pour relancer l’activité et faire baisser le chômage, est orienté à la baisse.

On trouve tout, dans les statistiques. Ce qui peut donner lieu à des interprétations contradictoires. Ainsi, l’augmentation de 0,5% du PIB (produit intérieur brut) en France au 2e trimestre 2013 annoncée par l’Insee le 14 août a été copieusement saluée et abondamment commentée dans les médias après que Pierre Moscovici, ministre de l’Economie, se soit réjoui de ce «très net rebond» qui «confirme la sortie de récession de l’économie française».

Le PIB progresse mais l’emploi continue de se dégrader

Toutefois, le même jour, cet institut produisait une autre estimation qui, toujours sur le 2e trimestre, indiquait un nouveau recul de l’emploi de 0,2% dans les secteurs marchands non agricoles, soit un repli trois fois supérieur à celui observé au 1er  trimestre. Pas de quoi pavoiser: sur un an, d’après le ministère du Travail, 118.200 emplois salariés ont encore été perdus.

La fameuse sortie de récession au deuxième trimestre n’aura donc pas permis d’inverser la tendance. Rappelons que, en France métropolitaine, près de 3,28 millions de personnes étaient inscrites fin juin comme demandeurs d’emplois, soit 11,2% de plus qu’un an plus tôt.

Ainsi, selon que l’on considère la statistique du PIB ou celle de l’emploi, publiées le même jour, on aura une vision bien différente de la situation de l’économie française. Cette divergence s’explique: pour que l’emploi redémarre, il faut d’abord que l’activité reprenne. La progression du PIB semblerait donc annoncer de prochaines tendances plus favorables pour l’emploi, et on pourrait espérer être entré dans un cercle vertueux.

Pas de rebond de la production Continuer la lecture de Croissance française: gare à l’affichage!

Valls chasse sur les terres du FN, juge Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon accuse François Hollande de pratiquer une politique de droite et de plonger la France dans la déprime et son ministre de l’Intérieur Manuel Valls de chasser sur les terres du Front national.

Ri7Méluche-accepter-le-voile-islamique

François Delapierre, proche du président du Parti de gauche, avait déjà reproché à l’homme fort du gouvernement d’incarner « l’extrême droite du mouvement socialiste ».

Prié de préciser le sens de cette formule, Jean-Luc Mélenchon lève toute ambiguïté : « Madame Le Pen est à deux doigts de gagner son pari. Non seulement, elle a séduit la plus grande partie de la droite mais elle a aussi contaminé Manuel Valls. »

« Or, c’est lui qui donne le ton au gouvernement. Voyez comment il a pollué une partie de l’été avec la question du voile. Les musulmans dans notre pays font l’objet d’une stigmatisation insupportable. »

« Lui a décidé de manière cynique d’utiliser cette situation malsaine pour installer son Continuer la lecture de Valls chasse sur les terres du FN, juge Mélenchon

Le FMI et Olli Rehn aux entreprises espagnoles: ‘Réduisez les salaires de 10%!’

Le journal espagnol El Pais rapporte qu’Olli Rehn, le commissaire européen aux Affaires Economiques et Monétaires, a appuyé une recommandation du Fonds Monétaire International (FMI) qui suggère que les entreprises espagnoles réduisent les salaires de leurs employés de 10% pour augmenter leur compétitivité et réduire le taux de chômage.

« Je ne sous-estime pas le défi politique que représente l’émergence d’un large consensus politique et social sur une méthode d’ajustement économiquement optimale. Est-ce que cela ne mériterait pas cependant qu’on l’essaye, au nom de ces millions de jeunes Espagnols qui se trouvent actuellement sans emploi ? », écrit Rehn sur son blog.

Le gouvernement espagnol s’est prononcé contre cette idée, et selon le journal, les syndicats et les partis d’opposition ont exprimé leur indignation.

Certains ont rappelé que le salaire mensuel d’Olli Rehn dépassait le salaire médian annuel espagnol, et que Christine Lagarde, la patronne du FMI, s’était octroyé une augmentation de salaire de 11% lors de son arrivée au FMI.

 

Sur son blog, le groupe Economistas Frente a la Crisis (Economistes contre la crise) a Continuer la lecture de Le FMI et Olli Rehn aux entreprises espagnoles: ‘Réduisez les salaires de 10%!’

Cachez cette démographie que je ne saurais voir !

Texte de Michel Geoffroy pour Polémia

L’été est propice aux annonces sur lesquelles l’oligarchie ne souhaite pas trop insister. Les vacanciers ont en effet la tête ou l’écran ailleurs : ils ne risquent pas de trop réfléchir au soleil… Ainsi en va-t-il de la publication, peu commentée, des dernières prévisions de la population mondiale par les Nations unies (« Perspectives de la population mondiale : révision de 2012 », «  Le Monde » du 27 juillet 2013). M.G.


Or que montre cette étude ? Que contrairement à ce que l’on nous assène depuis la fin du XXe siècle, la tendance à la croissance de la population mondiale ne diminue pas. Elle pourrait atteindre 10,9 milliards en 2100 selon les hypothèses médianes. Et cela fait même deux fois depuis 2010 que l’ONU doit revoir à la hausse ses projections.

Retour vers le futur

Rappelons-nous : à la fin des années 1970 commence à se répandre, dans l’opinion occidentale et en France notamment grâce aux travaux d’un certain nombre d’historiens et de démographes, le constat inquiétant de la chute de la fécondité de la population européenne et de ses conséquences inéluctables.

En 1973, Jean Raspail avait publié chez Robert Laffont son roman prophétique : Le Camp des saints. Pierre Chaunu et Georges Suffert publient chez Gallimard  La Peste blanche en 1976, ouvrage au titre significatif. Le 12 mai 1975, l’hebdomadaire Le Point fait la une avec « La population blanche s’effondre ». Et le Figaro Magazine fera une nouvelle fois scandale chez les bien-pensants avec son numéro sur l’islamisation de la France, présentant en première page une Marianne voilée, le 26 octobre 1985.

Les experts à la rescousse : les démographes cathodiques

Face à ce mouvement – qui se traduit aussi par d’incontestables succès de librairie – vont apparaître comme par enchantement de gentils spécialistes médiatiques et parfois aussi, hélas, des démographes cathodiques, pour nous persuader de ne pas nous inquiéter.

Non : la diminution du taux de fécondité serait « normale » car elle résulterait naturellement du développement économique et de l’amélioration de l’espérance de vie. D’ailleurs la Continuer la lecture de Cachez cette démographie que je ne saurais voir !

Une vague de démolition d’églises menace le patrimoine

Article de l’hebdo Le Point  lu via Fortune

Il y a en France quelque 45.000 églises, la plupart non classées. Face au coût de leur entretien, les maires choisissent de les abattre.

aglise11

C’est, en entrant dans la nef, le silence saisissant d’un patrimoine menacé : l’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné (Maine-et-Loire) résiste à une vague de démolitions lancées par des maires – cinq déjà détruites à travers la France depuis le début de l’année. “Toute la nef devrait disparaître“, dit Benoît Patier, 51 ans, président de l’Association de sauvegarde de l’église Sainte-Gemmes-d’Andigné, montrant l’imposante nef de quatre travées promise à la destruction.

Le maire, Jean-Claude Taulnay, qui n’a pas souhaité être interviewé, veut détruire cette nef bâtie il y a 148 ans en tuffeau, pierre de taille tendre de la région, et la remplacer par un bâtiment circulaire en béton coiffé d’un toit en zinc. Il estime toute restauration trop onéreuse pour ce village de 1.500 habitants.

“Restaurer l’église coûterait entre 1,2 et 1,5 million d’euros”, explique M. Patier, citant des devis de cabinets indépendants. “Le projet du maire coûte 2,7 millions d’euros : garder l’église coûterait deux fois moins cher.”

“On ne comprend pas”, dit Christian Boullais, 72 ans, vice-président de l’association.

45 000 églises en France

La maquette, présentée à la mairie, montre une structure moderne accolée à l’ancien clocher. Mais, conscient de la qualité de l’église, l’État a réagi : une instance de classement a été entamée, gelant toute démolition pendant un an. “Le maire nous menace maintenant d’un procès”, dit à l’AFP la chef du patrimoine au ministère de la Culture, Isabelle Maréchal. L’État fait néanmoins valoir qu’il ne peut tout classer. Il y a en France 45 000 églises paroissiales, dont 35 % bâties au XIXe siècle, dans leur immense majorité non classées. “Des maires tirent à tort la conclusion qu’ils peuvent démolir”, explique Isabelle Maréchal. Or, depuis la loi de séparation de l’Église et de l’État, en 1905, l’entretien des bâtiments revient aux communes.

Ces dernières soulignent qu’elles n’en ont parfois plus les moyens et que seulement 4,5 % des Français vont à l’église le dimanche, la pratique religieuse étant en forte baisse en France depuis les années 1970.

De leur côté, les évêques veulent éviter tout affrontement. “Ils ferment les yeux sur le patrimoine pour acheter une forme de paix sociale”, dit à l’AFP Maxime Cumenel, de l’Observatoire du patrimoine religieux.

Le Maine-et-Loire en première ligne Continuer la lecture de Une vague de démolition d’églises menace le patrimoine

Lyon : «Orange mécanique» dans le TGV, pas de prison pour les voyous

Quatre copains de la banlieue parisienne voyageant sans billet vers Montpellier ont semé samedi la zizanie dans toute une rame de TGV. Malheur à ceux qui dans le wagon ont émis quelques protestations. Sous l’effet du cannabis, de la toute-puissance mais aussi de l’alcool, les garçons de vingt ans déjà connus pour des incivilités ont vite réglé le problème à leur façon.

Baladeur arraché des oreilles d’un passager, termes orduriers adressés à une femme et même une gifle envoyée à une jeune fille. Quand les contrôleurs ont montré le bout de leurs casquettes ils ont été accueillis avec une bordée d’injures et de menaces. Face à une situation ne pouvant qu’empirer la décision initiale d’effectuer une exfiltration en gare de Nîmes a été abandonnée et c’est tout le TGV qui a été détourné sur Lyon.

L’interpellation par les agents de la PAF (Police aux frontières) ne s’est faite sans heurts et la garde à vue n’a pas été non plus un long fleuve tranquille. Avec au final des condamnations pour violence allant de 1 à 3 mois de prison sans maintien en détention donc aménageables.

Le Progrès

revue de presse et commentaires sur l'actualité