Agression “homophobe” à Nice : le racisme antifrançais comme vrai motif ?

Lu sur Novopresse

agressionraphael-photo-500x644Plusieurs médias régionaux et nationaux se sont émus, à juste titre, de l’agression dont ont été victimes deux jeunes homosexuels dans la nuit de samedi à dimanche à Nice.

Si l’agression a immédiatement été présentée comme homophobe, il semble que la réalité soit un peu plus complexe. En effet, dans le poignant témoignage diffusé sur sa page Facebook par l’une des deux victimes (photos de la victime ci-dessus) mais aussi dans un entretien vidéo réalisé par Nice Matin on apprend qu’avant de porter le premier coup (après avoir demandé une cigarette, approche qui en soit signe déjà un peu le crime) l’agresseur principal aurait demandé ”Français ou Tchétchène ?”, et c’est après confirmation de la nationalité française de la future victime que les violences ont débuté.

Pourtant, jusqu’ici aucun média ne s’est intéressé à cela, alors que les déclarations sont très claires. Il semble évident que le racisme antifrançais des agresseurs a été au moins aussi déterminant dans cette attaque que leur “homophobie”, laquelle n’est en tout cas pas le déclencheur des violences à proprement parler.

Sur Facebook toujours, on peut lire que le relai médiatique a été assuré par le Centre LGBT (subventionné par le maire UMP de Nice Christian Estrosi) et un commentateur se félicite de ce relais, semblant presque se réjouir de l’agression, en écrivant  : “C’est très bien, il faut casser le temps médiatique de la manif pour tous”. Désinformation ? Récupération ? Amalgame ? Oui, tout y est !

Philippe Vardon (président du mouvement local Nissa Rebela et de l’association Les Identitaires), qui s’est particulièrement Continuer la lecture de Agression “homophobe” à Nice : le racisme antifrançais comme vrai motif ?

Marine Le Pen : Nous sommes les seuls à défendre une démocratie absolue.

« J’ai le sentiment que cette grande manifestation, qui, au départ, était apolitique, est en train d’être largement reprise en mains par l’UMP, ainsi que son égérie Mme Barjot »

Le président de la république joue avec de la nitroglycérine. C’est un fauteur de troubles. Il n’a pas de cap, il ne sait pas où il emmène les français. Moi je suis attachée au processus démocratique, et c’est la raison pour laquelle j’ai dit que face à cette situation, face à la rupture de confiance en la politique économique et sociale, face à la rupture de confiance à l’égard des hommes il faut dissoudre l’assemblée nationale et changer un mode de scrutin pour le rendre réellement démocratique… et il faut redonner la parole au peuple.

rappel : La loi Taubira dite mariage pour tous est passée à cause de sénateurs UMP

Mensonge et manipulation d’état : Les photos trafiquées de la manif du 24 mars

La Préfecture de Police a grossièrement falsifié les images aériennes de la Manif pour Tous ! Ne comptez pas sur les média complices pour en parler. Faites donc tourner cette enquête, elle mérite de faire le buzz..

– – – – – – – – – – – – – –

Un blogueur le soupçonnait, Technikart s’interrogeait sur les méthodes de la Préfecture de police de Paris, cette vidéo réalisée par TProd prouve, grâce au concours de spécialistes de l’image, qu’elle a bien fait retoucher les images aériennes du cortège de la Manif pour Tous du 24 mars 2013 afin de minorer son succès. Pour rappel, Nouvelles de France a estimé l’affluence à ce rassemblement à 890 000 manifestants, les organisateurs à 1 400 000 participants, la police à 300 000 personnes.

Cliquer pour Voir la Vidéo

Zemmour : la comparaison avec le 6 fevrier 1934 est scandaleuse (France 3)

S’ils veulent se faire entendre dans le tintamarre des revendications communautaires, et sauver le peu qui leur reste, les jeunes catholiques devront s’affranchir du principe de citoyenneté et mettre en avant leur appartenance religieuse. Il n’y a rien de réjouissant à cela. Le communautarisme porte en lui les germes de la guerre civile. Nous allons donc vers le pire.
Cette situation nous la devons à la gauche. En imposant le relativisme, en favorisant le multiculturalisme, en privilégiant le différencialisme post-moderne, en faisant entrer en masse des immigrés sourds à la culture de leur pays d’accueil, la gauche a mis fin aux principes qui régissaient jusqu’ici la république. Elle leur a préféré l’individualisme hédoniste et le consensus post-soixante huitard. S’étant emparée du magistère de la bonne parole et s’affichant comme le parti du Bien, la gauche a imposé un corset intellectuel et idéologique à la France. Toute forme d’opposition à la marche du mondialisme, à l’immigration invasion, à l’acculturation, au grand remplacement, est dès lors devenu interdite. Le clergé médiatique, en bon prescripteur de la gauche morale, s’est chargé de désigner les plus récalcitrants comme des fascistes et des réactionnaires.

Or aujourd’hui une partie de la jeunesse semble vouloir en finir avec le nouvel évangile des attardés de soixante huit. Est-ce une rébellion ?. Non, c’est mieux : c’est une réaction. Cette jeunesse puise dans un passé qui lui était jusqu’ici interdit, se tourne vers une identité qui lui était défendue, se penche du côté d’une tradition qu’on lui avait ordonné de mépriser. Cette jeunesse, espérons-le, sera celle qui déculottera les gros culs et autres gras du bide de la génération 68, devenus en 40 ans, de vulgaires notables souriant sur les ruines fumantes de leur sacro-sainte modernité.

Mariage pour tous : «La plupart des manifestants de la manif pour tous ont une tête de nazi» Sihem Souid (Cabinet de Taubira)

Silhem Souid n’en est pas à sa première saloperie… la conseillère de Christiane Taubira au ministère de la justice est une habituée du genre. Ne rigolez pas, ces tarés vous gouvernent !

En ce qui concerne Macé Scaron, c’est un écrivain raté devenu journaliste raté. Protégé par le petit milieu branché de l’édition Parisienne, il conserve sa place au sein des média malgré les nombreux plagiat dont il s’est rendu coupable pour écrire ses articles et ses livres que personne ne lit.

Voir l’article :

Plagiat: Macé-Scaron le journaliste aussi…

 

Nouveau : la BCE donne pouvoir à la France de battre monnaie

Voilà une information qui fait polémique sur internet. Je vous la livre. Pour les uns il s’agit d’une interprétation un peu rapide de deux articles de la presse économique allemande et d’un édito du prix nobel Krugman. Pour les autres c’est la preuve que les banques françaises Crédit Agricole, Société Générale, et BNP Paris Bas sont au bord de la rupture, et que la BCE sous la pression d’un nouveau cataclysme préfèrerait contourner les règles de l’Europe et laisser la banque de France imprimer des billets en euro afin de re-capitaliser ces banques avec une monnaie de singe.

Le pire avec ce genre d’info c’est qu’il y a autant de vrai que de faux. Quoi qu’il en soit nous  nous enfonçons dans la dictature des banques et des états kleptomanes.

A lire pour compléter :

La France a-t-elle à nouveau sa propre sa monnaie ? la dernière rumeur

STEP et TCN

– – – – – – – – – – – – – –

Mais que se passe-t-il ? Voici que notre Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), vient en catimini, il y a quelques jours, de donner à un pays de la zone euro le droit de battre lui-même monnaie. Et qui plus est de façon quasi “illimitée” (le mot à la mode pour la finance internationale).

Mais attention, pas à Chypre, pas à la Grèce, pas à l’Espagne, pas au Portugal, pas à l’Irlande, pas à l’Italie. Non, à la France. À nous tout seuls ! Et, attention encore, pas dans n’importe quelle monnaie, pas en francs. Non, en euros sonnants et trébuchants (c’est le cas de le dire, comme on va le voir).


Certains observateurs avisés y ont (ironiquement) vu un signe plutôt positif. Paul Krugman, prix Nobel (forcément, un prix Nobel !) :« La France a de nouveau sa propre monnaie. »

Figurez-vous, je ne suis pas prix Nobel (du moins pas encore), mais je serais presque d’accord avec l’éditorialiste nobelisé du New York Times : enfin un retour aux monnaies nationales dans l’Union européenne !

Sauf que, hum, toujours en euros, pas dans tous les pays membres… Vous seriez aspirant prix Nobel, vous vous demanderiez doctement tout ce que cela cache, n’est-ce pas ?

Les “économistes” entrent en scène

Eh bien, les Nouvelles économiques allemandes — Deutsche Wirtschafts Nachrichten (DWN) [1] — ont, elles, des idées bien plus vicieuses, bien plus perverses sur la question : « Cette action doit empêcher qu’une banque française ne s’écroule. »

Les DWN indiquent qu’une banque française serait particulièrement dans le collimateur, mais sans que son nom soit officiellement indiqué. Les DWN citent trois banques françaises systémiques (BNP Paribas, Société générale, Crédit agricole), avec mention particulière pour le Crédit agricole (qui a terminé l’année 2012 dans le rouge).

Quelques économistes de forums ont au contraire voulu y voir un camouflet…  pour « les tenants de la sortie de l’euro » : « Leur principal argument [celui des europhobes, ndlr] s’effondre : la BCE se comporte comme la BdF [Banque de France] et on peut maintenant jouer sur la monnaie sans qu’en plus cela entraîne forcément une dévaluation. »

Bon, ok, façon très originale de voir (ces savants tout de même !). Mais donner tout pouvoir monétaire apparent à un pays membre contredit pourtant sérieusement les règlements européens. Et si une institution comme la BCE viole ainsi ses propres prérogatives, c’est qu’il y a forcément anguille tortueuse sous roche.

L’offense du Sud à l’Allemagne

Un petit péril en la demeure à propos de la défaillance prévisible d’une banque française systémique, par exemple ? Une urgence Continuer la lecture de Nouveau : la BCE donne pouvoir à la France de battre monnaie

Nicolas Doze : Encore des impôts, c’est maintenant !

« En 2014, il n’y aura aucune autre augmentation d’impôts », assurait François Hollande il y a trois semaines. Sauf qu’il manque 20 milliards pour ramener le déficit public à 2,9% l’année prochaine. « François Hollande, effectivement, avait dit ça et tout le monde l’a compris comme ‘les impôts, c’est fini’. Il avait ajouté juste après ‘au niveau de l’État’ »

« Incidents » de la manif pour tous : ce qu’il s’est passé (vidéo)

Les média complices et la gauche stalino-bobo qui a tous les pouvoirs dans ce pays voient des fascistes partout. C’est curieux mais moi j’en vois nulle part. Sur les images qui suivent on voit le service de sécurité empêcher quelques éléments de faire le coup de poing comme dans toute manif un peu sérieuse. On voit de la provoc rigolote ( CRS en banlieue…Hihihi…) et des arrestations de manifestants par des CRS toujours à la botte du pouvoir qu’il soit de droite ou de gauche. Ces veaux de CRS iront même jusqu’à pousser des jeunes hommes et des jeunes filles assez inoffensifs dans les couloirs du métro pour plus tard les asperger de gaz lacrimo. J’ai quelques manifs derrière moi, mais des CRS aussi crétins j’en ai rarement croisé.
Voilà à quoi se résume ce que les média et la gauche nous présentent comme des débordements fascistes. Avec cette histoire de mariage homosexuel la gauche montre une nouvelle fois son vrai visage: un parti sectaire, usant du terrorisme intellectuel, du mensonge, de l’amalgame et de la haine de soit…. nous avons la gauche la plus orwellienne de la cinquième république qui considère qu’une idée différente ne peut être qu’une idée d’extrêêêêêmmme DRouaaaaaaattte.

On aimerait voir autant de force déployée quand des clandestins manifestent avec le soutien des associations collabos et payées par nos impôts, quand la gauche pro-palestinienne défile avec le Hamas en criant des slogans antisémites , quand les islamistes prient dans la rue, quand la CGT et ses fonctionnaires empêchent les gens de circuler librement dans leur pays…etc… etc…

– – – – – – –

Attention les images que vous allez voir constituent la preuve qu’il existe en France des phalanges fascistes. Et quand on a un oeil avisé d’expert (comme peut l’avoir caroline fourest), on détecte des éléments nazis. La marche sur Rome de Mussolini en 22 c’est une promenade de scout à côté des images que vous allez voir…

Après Zazie dans le métro, voilà gazage dans le métro

Nigel Farage : «L’Union européenne est le nouveau communisme»

«(…) Il est ô combien ironique de voir le Premier ministre russe commenter vos actions et dire : « Je ne peux que les comparer aux décisions prises par les autorités soviétiques. Cette Union européenne est le nouveau communisme. Son pouvoir est sans limite. Elle crée une marée de misères humaines. Plus tôt elle sera balayée, mieux ce sera. »

A remarquer le petit sourire narquois du pédophile vert et euro-fasciste, cohn bendit

Revoir l’intervention de l’ancien dissident de l’URSS :
Union Européenne : nouvelle URSS de l’Ouest

Mariage pour tous : Marion Maréchal-Le Pen dénonce les méthodes de barbouze du gouvernement à l’Assemblée Nationale

Excellente intervention de la député Marion Maréchal-Le Pen. Elle balance dur la petite. Si tous nos crétins chevelus de 23 ans avaient autant d’audace, on pourrait fonder quelques espoirs dans l’avenir. A écouter et faire tourner.


Marion Maréchal Le Pen à l'Assemblée Nationale… par _romegas

Pourquoi l’or chute ?

Notons qu’à l’été 2008 quelques  mouvements erratiques sur l’or  avaient précédés la faillite de Lehmann Brothers qui a entrainé la divergence des taux dans la zone euro. Si on devait être dans même genre de configuration, avec un évènement bancaire dans d’ici à quelques mois qui entrainerait une divergence des taux dans la zone euro, la France serait très sévèrement touchée.

La mer se retire toujours avant un tsunami

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Lu sur le blog Hashtable

En France, on a tout compris : ce que le peuple veut, ce sont des déclarations de patrimoine des ministres et l’autorisation pour les homosexuels de se marier. Le reste, l’économie, le chômage, les impôts, les banques en faillite, tout ça, le peuple n’en veut pas. Il a la téléréalité et Nabila pour l’occuper, alors pas question de se prendre la tête sur ce que fabriquent la Chine ou les marchés boursiers. Conséquence logique mais dommage pour vous : ce billet ne parlera pas de la fortune de la ministre Delaunay.

Que voulez-vous, savoir que la brave ministre qui s’ennuyait est multimillionnaire est, finalement, sans intérêt. Qu’il y ait des contribuables qui, fort naïfs, découvrent ébahis qu’elle a tant gagné d’argent que ça alors qu’elle a toujours largement pioché dans leurs poches, c’est quelque chose qui ne surprend pas lorsqu’on la met en rapport avec l’état dans lequel est le pays.

Soyons clair : c’est la catastrophe. Je l’indiquais dans un précédent billet, la faillite est autant morale que financière, et les chocs soubresauts de moralisation ridicules qu’impulse mollement Hollande à coup de déclarations télévisuelles ternes n’y changeront absolument rien. D’ailleurs, le prochain fusible probable de ce gouvernement de clowns, Moscovici, a dû reconnaître du bout des lèvres que les impôts et prélèvements allaient encore augmenter un tantinet : eh oui, à cause de toute cette tempête d’ultra-libéralisme qui décime des familles et tue des petits chevaux, l’État va encore accroître sa pression fiscale. Il était temps : à 56.9% du PIB de dépense publique et à 46.5% de prélèvements, on a frôlé la surchauffe capitaliste libre-échangiste et l’étiolement de l’État. L’Austérité Qui N’Existe Pas va donc encore s’abattre sur le peuple pendant que l’élite s’occupera de produire des papiers amusants sur son patrimoine (un unique âne ici, quelques sous-bocks et un paquet de clopes ).

La France est très clairement partie en sucette. Les ministres ont abandonné toute prétention à la compétence et la ligne politique de Hollande et de son gouvernement, si tant est qu’il y en ait encore une, ressemble plus à une nouille aux flasques enroulés décroissants qu’à une quelconque direction ferme empruntée vaille que vaille et par conviction. Le pari est lancé sur le nombre de mois qui s’écouleront avant l’explosion finale, caractérisée par une série de mesures chypriotes (saisie sur les comptes, fermetures bancaires, blocage des capitaux, …).

Et pendant que les médias sont tous, gros micros mous tendus aux quatre vents, occupés par de palpitantes questions sociétales, les gouvernements qui ont un peu de bon sens continuent de placer leurs pions pour les prochains événements mondiaux. Au premier rang de ceux-ci, on retrouve bien évidemment la Chine dont j’avais déjà évoqué les manœuvres sur l’or. Pour rappel, je notais que l’Empire du Milieu était lancé (ainsi que, dans une moindre mesure, la Russie et l’Inde) dans un achat d’or tous azimuts. Son appétit n’a pas changé, les positions de sa banque centrale restant définitivement à l’achat. Parallèlement, on se souvient que le pays avait ouvert des lignes de swap direct avec, notamment, le Japon, lui permettant d’échanger des biens et services sans plus passer par le dollar.

Il semble que les Chinois continuent donc d’assoir, tranquillement mais sûrement, leur monnaie comme remplaçant possible Continuer la lecture de Pourquoi l’or chute ?

«Nous assistons à un changement de peuple et de civilisation » [discours de R. Camus à Dourdan ]

 

 

(…) Nous sommes dans l’histoire. Nous sommes plongés en elle, emportés par elle. Nous n’avons sur elle aucune maîtrise. Nous ne voyons pas ce qui arrive.

Nous voyons tous la crise, le chômage, la pauvreté qui croît, le pays qui s’abîme et s’enlaidit à vue d’œil, la prolétarisation qui se répand, économique, culturelle, morale et spirituelle.

J’entendais à la télévision un passant pris au hasard, dans la rue, et qui disait, comme énonçant une évidence et sans craindre qu’on puisse le contredire : « Le plus important, c’est tout de même l’économie ». Eh bien moi j’ose le contredire. (…)

Certes le bien-être des citoyens est capital, mais il n’est pas exclusivement économique. Ce sont les peuples et les nations sortis de l’histoire, abrutis, hébétés, qui ne se soucient plus que d’économie.

(…) Je ne nierai pas l’impérieuse nécessité de lutter contre l’américanisation de la société, mais franchement, dans l’urgence dramatique où nous sommes, je ne pense pas que ce soit le premier et le plus grave de nos soucis.

Le plus grave de nos soucis, c’est le changement de peuple. Le peuple qui a fait ce pays, qui a écrit la plus grande part de son histoire, commence à s’en effacer, à telle enseigne qu’en de certaines parties du territoire, déjà, il est à peine visible et il n’a pas droit de cité.

On voit déjà qu’aux États-Unis la politique des deux grands partis, et notamment sur l’immigration, dépend entièrement des immigrés eux-mêmes, qui se sont rendus indispensables à toute majorité, à toute espérance de gouverner et de rester au pouvoir.

Nous avons vu en France Terra Nova théoriser, en somme, la fameuse boutade de Brecht —« ne serait-il pas Continuer la lecture de «Nous assistons à un changement de peuple et de civilisation » [discours de R. Camus à Dourdan ]

Revue de presse et commentaires sur l'actualité