Valls dévoile la plaque de la mosquée de Strasbourg… écrite exclusivement en arabe !

« Il y a des images qui en disent plus que de long discours », c’est ce que devrait se dire le sarkozyste en devenir, manuel Valls.  À l’occasion de l’inauguration de la mosquée de Strasbourg le ministre de l’intérieur a insisté sur la nécessité de construite l’Islam de France. Quand il a dévoilé au public la plaque de la mosquée, celle-ci était écrite en arabe !

Le changement c’est vraiment maintenant ?

Suède : L’État souverain se met au régime, dévalue sa monnaie et retrouve une économie prospère. (vidéo)

La Suède est le parfait contre-exemple du discours de propagande qui affirme qu’un petit pays ne peut pas s’en sortir tous seul dans la compétition mondiale.

Ce pays, qui compte à peine 9 millions d’habitants, a fait le choix de refuser l’euro. Et alors que nous empilons les plans d’austérité et que nous nous apprêtons à perdre notre souveraineté budgétaire, l’État Suédois a dévalué librement sa monnaie de 20%. Une décision qui a relancé ses exportations et rétabli sa balance commerciale.
Dans le même temps, le gouvernement a fait maigrir le mammouth de la fonction publique, reclassé intelligemment ses effectifs et supprimé un grand nombre de subvention versées à des associations inutiles. (1)

Résultat de l’opération : le retour à une économie saine et prospère.(2)

Ça ressemble au programme d’un rassemblement patriote comme nous en rêvons… mais c’est malheurusement à milles lieues de l’horizon que s’est fixé notre gouvernement normal.

 

 


(1) Ces sacrifices sont possibles parce que l’État a su conserver sa souveraineté monétaire. Ce n’est d’ailleurs pas ce point qui intéresse le journaliste. Il semble plus séduit par la réduction du nombre d’hôpitaux et la mise en place d’une école à la carte soumise à la concurrence. Des décisions que je trouvent personnellement dangereuses. Mais nous sommes entrés dans une ère de propagande, alors le journaliste nous sert la vision libérale de l’oligarchie qui vise à préparer la population au tour de vis de l’austérité.

(2) Voir aussi: Pendant ce temps, en Suède, on baisse les impôts des retraités

Mensonges médiatiques, mensonges historiques : L’Algérie vue par Le Monde en 2012

Le conformisme, l’inculture et l’absence de tout regard critique ne cessent de progresser dans les médias. A partir du moment où une affirmation est politiquement ou historiquement correcte les journalistes se croient tout permis : à-peu-près et invraisemblances s’accumulent. Les faits n’interviennent plus, seule compte l’idéologie. Voici un décryptage d’un article du Monde. Le très rigoureux Pierre Milloz y compare ce qu’il a connu de l’Algérie et ce qu’en dit Le Monde.
Polémia.

Traitant d’une récente exposition sur l’Algérie, Le Monde évoque dans son numéro du 20 septembre dernier, sous la signature de Catherine Simon, « les tombereaux de morts “indigènes” que 130 années de colonisation ont laissés derrière elles ».

Des tombereaux… J’ai couru au dictionnaire Larousse : « Caisse montée sur deux roues, servant au transport des matériaux et se déchargeant par basculement ». Mme Catherine Simon ne dit pas où se faisait le basculement, mais son lecteur est invité à le deviner : la mer, sans doute, ou pis encore les charniers, bien sûr.

Et moi qui ai passé les trente premières années de ma vie en Algérie, et qui n’étais pas au courant ! Et mes grands-parents ne m’en ont jamais parlé ! Bien que leur ancienneté remontât aux années 1880, ils ne devaient pas être au courant non plus. Et pas davantage mes parents. Il est vrai qu’ils n’ont guère quitté Alger et que les services secrets massacraient sans doute plus facilement ailleurs que dans les grandes villes.

Pourtant l’expérience de mes beaux-parents plaide en sens contraire : ils ont vécu la plus grande partie de leur vie dans des petites villes « de l’intérieur », comme on disait, et il semble que durant toutes ces années ils n’aient pas davantage remarqué les hécatombes méthodiques d’ « indigènes ». Les tombereaux étaient assurément nombreux et chargés et pourtant malgré les carnages la population augmentait rapidement de 3.750.000 en 1886 à 9.730.000 en 1954.

Si l’on interrogeait Mme Simon elle expliquerait sans doute que les tueries et les tombereaux qui en évacuaient les résultats constituaient un phénomène propre au bled. Continuer la lecture de Mensonges médiatiques, mensonges historiques : L’Algérie vue par Le Monde en 2012

Immigration : le député PS René Dosière veut limiter l’immigration.

Dans son dernier ouvrage, «L’Etat au régime», le député socialiste de l’Aisne René Dosière propose des pistes de réforme pour faire maigrir l’Etat et réduire les dépenses publiques. Et face aux excès générés par l’aide médicale d’Etat dispensée aux clandestins, René Dosière appelle à « limiter l’immigration ».
Oui, vous avez bien lu : limiter l’immigration. Certes on n’en est pas à l’arrêt de l’immigration, mais ne boudons pas notre plaisir, c’est un premier pas franchit vers une politique de raison… et vers le changement.

Cette proposition, qui va faire rugir de colère nos vertueux immigrationnistes, confirme que l’immigration est loin d’être une richesse pour la France.
On se demande comment vont faire les média et les militants anti-racistes pour lutter contre les « fascistes » si même des députés socialistes se mettent à parler comme Marine Le Pen.

Extrait de l’Entretien de René Dozière dans le Cri du Contribuable.

«Les organismes de Sécurité sociale devraient impérativement être équilibrés» écrivez-vous. Etes-vous d’accord avec la suppression du forfait AME de 30 € par le ministre de la Santé Marisol Touraine ?

L’AME (aide médicale d’Etat) est une disposition qui s’applique aux clandestins, qui n’ont aucune couverture, pour des raisons humanitaires. Leur état de santé doit parfois faire l’objet d’une prise en charge médicale.

Le rapport du comité d’évaluation sur l’AME, réalisé par le député Goasguen, montre que ce système ne fonctionne pas. Son budget explose. Mais le problème est d’avantage celui du dysfonctionnement entre les caisses de Sécurité sociale.

Ceux qui reçoivent l’AME n’ont rien du tout, donc je ne suis pas contre une participation des contribuables. Il faut réorganiser l’organisation de l’AME pour mieux maîtriser les choses.

Il faut aussi limiter l’immigration. Mais comment empêcher les gens de risquer leur vie pour venir s’installer clandestinement chez nous ? Il vaut mieux les renvoyer chez eux lorsque nous constatons leur présence. Le problème dépasse de beaucoup l’AME.

Saint-Etienne : le Maroc devient propriétaire de la mosquée du Soleil.

Et encore un établissement musulman construit sur notre territoire national qui devient la propriété d’un pays étranger !(1) L’avenir religieux, culturel et politique de ce qu’il est encore convenu d’appeler la France s’annonce radieux !

Baptisée Mohammed VI en hommage au roi du Maroc, la grande mosquée de Saint-Etienne est passée, ce mois-ci, dans l’escarcelle de son généreux mécène.Après avoir bénéficié de larges subsides du souverain (plus de 4 millions d’euros), l’établissement a été cédé au patrimoine du ministère des Affaires islamiques marocain.

«Nous cherchions un bienfaiteur institutionnel, explique Aldo Oumoudan, conseiller du rectorat et chargé de communication pour le centre culturel marocain. C’est nous qui avons fait la demande, pas eux. Nous avons chiffré notre budget de fonctionnement annuel à 500 000 euros. Il nous est impossible de le financer sans ressources extérieures. Il faudrait que chaque fidèle verse 150 euros par mois à vie. Grâce à la cession, nous bénéficierons de subventions».
Une première en France qui suscite l’interrogation. «En tant que personnes privées, nous nous réjouissons de voir un lieu de culte permettre aux fidèles de pratiquer leur foi, mais en tant qu’élus, nous sommes inquiets de cette décision qui semble semer le trouble, y compris dans la communauté musulmane, a expliqué, lundi soir en conseil, Gaël Perdriau, président de l’Union pour l’Avenir des Stéphanois. Nous avons besoin de construire un Islam de France et non un Islam en France, il nous semble donc indispensable de clarifier cette situation, afin de comprendre l’étendue exacte des prérogatives accordées au royaume du Maroc, notamment en ce qui concerne la pratique du culte, et ce afin de dissiper tous les malentendus qui pourraient voir le jour».

Source : la gazette de la Loire

(1) voir
Strasbourg : Création d’une faculté libre de théologie islamique pilotée par l’État turc
L’islam en France : Paris sous influence étrangère

Béziers : Guillaume Vouzellaud (FN) agressé, hier soir, en centre-ville

Agressé, hier soir, aux alentours de 19 h, à la sortie de sa permanence en plein centre-ville de Béziers, Guillaume Vouzellaud (FN) se repose actuellement chez sa compagne France Jamet, dans le Montpelliérain.

Guillaume Vouzellaud (FN) a été agressé en raison de son appartenance politique. Cet acte peut donc venir d’un adversaire (Gauche/Droite) ou des racailles de la diversité qui se sentent très certainement menacées par le score que font les patriotes à Béziers.

Est-ce que cette agression  fera autant de bruit que l’affaire Montebourg-Pulvar ? NON. Si l’agressé avait été du PS, de l’UMP, du Front de gauche, ou des verts,  la chorale médiatique entonnerait déjà l’opéra des indignés.

Mais Guillaume Vouzellaud n’est pas une bonne victime. Il n’appartient pas au bon camp. Ni journaliste bobo ni politicien de la gôche morale, Guillaume Vouzellaud (FN) n’a pas de relais au sein de la caste. Il peut bien se faire massacrer pour son appartenance à un parti démocratique et légal, personne ne viendra pleurer sur sa dépouille.

Pire même. Aux yeux de la gauche cette agression est assimilable à un acte de résistance.  Et dans la résistance tous les moyens sont bons. Que ce soit ceux de la terreur ou des fascistes les plus endurcis, cela n’a pas d’importance. Les agresseurs sont au service de la dictature du Bien, ils sont les bons, ils sont de… gauche ?!?

Article du Midi Libre:

Il était aux environs de 19 h, hier soir, quand le secrétaire départemental du Front National, Guillaume Vouzellaud, candidat aux dernières élections législatives sur la circonscription de Béziers, a été agressé par deux individus qui l’attendaient à la sortie de sa permanence, au 11 avenue Jean-Moulin.

Frappé à la tête, peut-être à l’aide d’un objet contondant, il souffre également d’une fracture de l’humérus et de multiples contusions.(…)

Midi Libre

Rappel:
Continuer la lecture de Béziers : Guillaume Vouzellaud (FN) agressé, hier soir, en centre-ville

Le président du parlement européen sur l’islam: « Nous devons fusionner nos valeurs et nos opinions »

Face aux dignitaires musulmans Martin Schulz condamne le film anti-islam qu’il présente comme une humiliation blasphématoire. Et il affirme que la civilisation européenne et la civilisation islamique doivent fusionner.

interview de Martin Schulz

L’islam et les valeurs occidentales ne sont pas incompatibles.

Grenoble: 2 hommes tués dans une rixe (Maj)

Addendum :

Nous sommes rassurés de savoir que Manuel Valls est ému.

« banlieue sensible de Grenoble », »mauvais regard », « petit frère », « couteau« , « pioche« , c’est bon, on a compris !

Deux jeunes hommes sans histoires de 20 et de 21 ans ont été tués à l’arme blanche lors d’une rixe vendredi soir à la Villeneuve, banlieue sensible de Grenoble.

La première victime, que les secours ont tenté de réanimer en vain, était décédée après avoir reçu plusieurs coups de couteau dont l’un mortel au thorax. L’autre victime, un jeune homme de 20 ans dont le pronostic vital était engagé lors de son transfert à l’hôpital, est décédée ce samedi matin, a indiqué un responsable de la police.

Les deux victimes, étudiantes et sans problèmes selon les voisins, n’étaient pas défavorablement connues des services de police. Les deux hommes, amis d’enfance selon des voisins, étaient dans un parc de la Villeneuve, à Echirolles, lorsqu’un groupe de personnes à pied et à scooter a « fondu » sur eux vers 21h00, leur assénant de nombreux coups de couteau et de pioche, a indiqué la police. Des douilles d’arme à feu non létale, provenant probablement d’un pistolet à grenaille, ont également été retrouvées sur place.

Des témoins évoquent deux disputes

Selon des voisins, une dispute aurait éclaté plus tôt entre le petit frère d’une des victimes à la sortie du lycée en raison « d’un mauvais regard ».

Cette piste est étudiée par la police, qui estime toutefois qu’il est encore trop tôt pour la confirmer. Une dispute à quelques mètres du lieu du drame avait par ailleurs éclaté dès 20h00 dans ce même quartier, mais les policiers de la brigade spécialisée n’avaient constaté aucune victime sur place. « On peut penser raisonnablement qu’il y a un lien entre les deux disputes. Le rapport de force lors de cette première rixe était plus équilibré et puis sans doute que des personnes ont décidé de revenir en force », selon la police.

Une personne, considérée comme un témoin privilégié, était entendue ce matin à l’hôtel de police de Grenoble. Aucune autre interpellation n’a eu lieu. Un cordon de sécurité a du être installé hier soir aux urgences de l’hôpital après l’arrivée des familles des victimes et de leurs amis, très remontés, a précisé la même source qui souligne toutefois « l’extrême dignité » dont font preuve les familles.

source : Le Figaro

Jean-Luc Gréau : L’union monétaire est rompue (vidéo)

Info lu sur le blog Fortune

“Tandis que le Nord transfère de l’argent public de façon massive vers le Sud pour garantir les dettes des pays du Sud, l’épargne du Sud va, elle, se réfugier au Nord.”

“L’Union monétaire est rompue malgré la survivance de son instrument de transaction : l’Euro.” Jean-Luc Gréau – Xerfi Canal

 

Extraits de l’article de Jean-Luc Gréau dans Causeur du 24 septembre :

L’euro, c’est fini ! L’Union monétaire a déjà éclaté de facto.

INVRAISEMBLABLE, mais vrai : il se trouve encore des économistes pour annoncer à l’Europe des lendemains qui chantent. Le Vieux Continent, nous disent-ils, ne tardera pas à retrouver sa vigueur et sa prospérité, tenant enfin les promesses de l’Agenda de Lisbonne de 2000, aux  termes duquel l’Europe devait être en 2010 la région exemplaire pour le reste du monde par sa prospérité, son taux d’éducation, sa capacité d’innovation.

[…]

Cependant, cet optimisme de rigueur dans le cénacle libéral n’a pas encore contaminé la direction de la Banque centrale de Francfort. L’un de ses membres, Jörg Asmussen, a énoncé les termes du dilemme qui étreint les dirigeants de la BCE : « Les marchés font le pari de la désintégration de la zone. Un tel risque systémique est dramatique et, pour la Banque centrale européenne, inacceptable. » Plus clairement encore,

la BCE n’a guère le choix : soit elle inaugure une politique de rachat massif des dettes publiques des pays en détresse, en contradiction violente avec ses statuts et en opposition à la volonté du pays le plus puissant de la zone, soit elle laisse éclater la zone monétaire placée sous sa juridiction.

[…]

Le deuxième élément, plus discret, tient au fait que les nouveaux emprunts émis pour financer les dettes souveraines ne sont plus souscrits que par les banques du pays concerné, espagnoles, portugaises, italiennes (mais aussi françaises). Cette « renationalisation » des dettes publiques est involontaire. Elle s’explique par le fait que les banques entendent bien échapper aux imbroglios des finances publiques des autres États que les leurs, tout en faisant le pari que leurs Trésors publics respectifs (encore financés par leurs soins avec l’argent récolté au préalable aux guichets de la Banque de Francfort) Continuer la lecture de Jean-Luc Gréau : L’union monétaire est rompue (vidéo)

Strasbourg : Valls comble les musulmans en annonçant l’abrogation de la loi de 1905

Valls vient de dire qu’il souhaitait étendre à la France tout entière le régime de Concordat qui régit l’Alsac-Moselle. On s’en doutait mais ça va mieux en le disant l

Les discours de nos dirigeants sont de plus en plus clairs sur l’islam. Robert Albaredes, dès février 2012, avait déjà dénoncé l’imposture de Hollande qui, quand il clamait qu’il mettrait l’article 1 de la loi de 1905 dans la Constitution, faisait le premier pas destiné à supprimer la fameuse loi de 1905 dont la particularité est l’article 2, jeté aux oubliettes.

En effet, l’article 1:

« La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public » est le fondement des revendications islamiques, (voile, kami, halal, prières dans les rues, mosquées…) et n’a de sens que s’il est accompagné de l’article 2 :

La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes. Pourront toutefois être inscrites auxdits budgets les dépenses relatives à des services d’aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons.
Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des dispositions énoncées à l’article 3.

Pour pouvoir, comme vient de le dire publiquement Valls, financer, sur fonds public, la formation des imams, il n’y a pas d’autre solution que de supprimer l’article 2.

Et en avant pour le financement totalement public des mosquées, entre autres !

C’est consternant, parce qu’il y a bien d’autre solutions.

La toute première ce serait que pour faire un véritable islam de France (et non une France en islam) Continuer la lecture de Strasbourg : Valls comble les musulmans en annonçant l’abrogation de la loi de 1905

Chine-Japon, la guerre se prépare ? (vidéos : Eric Zemmour & Edouard Pflimlin)

Ce devait être un jour de paix, de réconciliation. Le jeudi 27 septembre, la Chine et le Japon allaient célébrer le 40ème anniversaire de la normalisation de leurs relations diplomatiques. L’affaire des cailloux Diayou/Senkaku qui n’en finit plus d’envenimer les relations entre les états a tout gâché : « en raison de la situation actuelle, la partie chinoise a décidé que la réception de commémoration du 40è anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques sera repoussée jusqu’à nouvel ordre », a déclaré un dirigeant de l’Association du Peuple chinois pour l’Amitié avec l’Etranger sous couvert d’anonymat.

Ces propos ont été confirmé par un diplomate nippon : « la Chine a informé la partie japonaise », a-t-il confié à l’AFP.
On pourrait n’y voir qu’un simple détail, mais plusieurs indices semblent bien prouver que la Chine est décidé à pousser très loin la démonstration de force.

 

source et suite: Marianne 2


"La Chronique d'Eric Zemmour" : Chine-Japon, la… par rtl-fr

 

Pour aller un peu plus loin

“Le Japon et le défi russo-chinois”, Emmanuel Lincot et Edouard Pflimlin (www.fenetreeurope.com). Vidéo enregistrée le 23 février 2012

 

Depuis la fin de la Guerre Froide, les relations entre le Japon et l’Inde se sont considérablement transformées, tant sur le plan économique que sur le plan militaire. Ce rapprochement stratégique est-il orienté contre les objectifs chinois ? Le rapprochement entre Japonais et Américains est-il lié aux contentieux insulaires tant vis-à-vis des Russes que des Chinois ?

 

Le Japon et le défi russo-chinois par realpolitiktv

Source : Réalpolitik

Racisme anti-blanc : «Casse-toi de là, sale Français. T’es pas chez toi ici, casse toi !» (vidéo)

Comment décrire l’état d’esprit qui est celui, actuel, de Michel del Burgo ? Colère ? Dégoût ? Incompréhension ? C’est un peu tout à la fois. Mardi soir, vers 18 h 30, le grand chef cuisinier qui s’apprête à ouvrir un restaurant de grand prestige à Carcassonne a été victime d’une agression qu’il ne s’explique pas. Et qui le rend malade. Il raconte.

«Je sortais de mon établissement et me rendais en centre-ville en voiture en passant par le quartier la Conte. Je me suis arrêté à hauteur du bureau de tabac, de l’autre côté de la chaussée, pour répondre à un appel téléphonique…

Tandis que je discutais, j’ai entendu des cris : «casse-toi de là, sale Français. T’es pas chez toi ici, casse toi !», raconte-t-il.

«Sur le moment, ajoute-t-il, je n’ai pas pris ces invectives pour moi». Et de poursuivre sa conversation… «Tout d’un coup, une pierre est venue briser la vitre latérale du véhicule utilitaire, un petit camion frigo. Et puis une seconde a fait exploser le pare-brise», raconte Michel Del Burgo qui n’a eu d’autre choix que de démarrer et partir.

(…)

C’est sans rapport évidemment, mais hier les propos de Jean-François Copé portant sur le «racisme anti-français» ont suscité de vifs débats. Ici, manifestement, il ne s’agit pas de mots, mais de faits.

La Dépêche

Racisme anti-blanc : « On traite ma fille de sale blanche, de boule de sperme, de lavabo, de sale blonde » (RMC)

Eric Brunet débat avec Gilles-William Goldnadel et Benjamin Abtan (SOS racisme) du racisme anti-blanc. Des auditeurs racontent comment ils ont été confrontés à ce racisme.
Continuer la lecture de Racisme anti-blanc : «Casse-toi de là, sale Français. T’es pas chez toi ici, casse toi !» (vidéo)

L’ Allemagne, la Finlande et les Pays Bas se liguent contre les surendettés dont la France (vidéo)

La France a une balance commerciale déficitaire. Ses comptes publics sont dans le rouge depuis de nombreuses années. Les caisses sont vides, et la dette, ainsi que ses intérêts, ne cessent de grandir. Elle représente plus de 90% du PIB. Le taux de chômage a atteint des records historiques : 10% selon les chiffres officiels, 15% officieusement. La croissance est de 0%, la France va donc tout droit vers une récession durable. Le gouvernement n’a plus aucune marge de manœuvre. Il augmente les impôts et pressurise les salariés, consommateurs et entreprises. Plus de frontière, plus de monnaie, plus de pouvoir législatif et demain plus de pouvoir budgétaire, le peuple français n’est donc plus un peuple souverain. Le président qui siège à la tête de cet État n’en est pas un. De Gaulle était un capitaine à la barre, Hollande est un noyé sur une planche à la dérive. De Gaulle était un président de la République, Hollande n’est qu’un résident de l’a-république.

Mais les média et les hommes politiques ont confectionné un monde en trompe l’œil. Ce pseudo-président a nommé un gouvernement factice, qui, à défaut d’avoir du courage, fait des grands moulinets avec ses petits bras pour maintenir l’espoir des crédules et autres godiches qu’il va les sortir de la crise.
Or seuls les dupes sont abusés. Car nous savons aujourd’hui que cette crise n’est pas une crise. Ce n’est pas un accident de parcours, mais bien l’achèvement d’un processus. Nous assistons tous les jours à l’organisation d’un système politique auquel nous devons nous soumettre et dans lequel ceux qui se croient encore libre n’auront demain plus rien à dire. Notre vote ne nous appartient déjà plus. Nous ne sommes plus une société mais nous formons une foule. Et les foules ça se manipule.
Les forts d’Europe l’ont compris. Bien que touchés par la crise, l’Allemagne, la Finlande, et les Pas-Bas restent les seuls États à pouvoir agir. Ils mènent la valse. Et l’Allemagne ne veut plus danser avec François Hollande, un sous fifre nain qui lui arrive à peine aux genoux.
Notre résident de l’a-république n’est devenu qu’un artefact, prié de bien vouloir tenir le mur comme un adolescent encore impubère.

D’où l’arrogance du communiqué qu’ont rédigé en commun l’Allemagne, la Finlande, et les Pas-Bas. Un communiqué dans lequel on apprend que le trio s’engageraient à garantir la dette des États au travers du MES, (Mécanisme européen de stabilité) mais avec un détail assez ironique : l’« aspect non rétroactif » ! En langage clair : ils ne garantirons que les dettes futures…

L’ Allemagne, la Finlande, et les Pas-Bas se liguent et tracent le chemin à suivre vers une Europe fédérale sous leur emprise. Pour la France dépouillée, ruinée, sans arme… c’est marche ou crève.

Nicolas Doze : « L’Allemagne veut-elle véritablement sortir de l’euro ? »

Message à tous ceux qui ont voté pour ces gens là…. vous l’avez voulu, vous l’avez eu, aujourd’hui on l’a dans le cul !

Racisme anti-blanc : Florilèges de témoignages à l’attention d’ Anne Hidalgo (vidéos)

Si la droite la plus bête du Monde peut se vanter d’avoir comme chef de file Jean-françois Copé, la gauche la plus manipulatrice de l’univers peut s’honorer de compter dans ses rangs Anne Hidalgo.
Incarnation du stalinisme bobo, l’élue parisienne est parvenue en une semaine à montrer l’étendu de son sectarisme et de sa bêtise idéologique.
Elle s’est d’abord ridiculisée en affirmant que le FN a soutenu l’occupation allemande. Damned ! Ce parti, n’ayant été crée qu’en 1972, n’a pas pu siéger aux côtés de tous les ministres socialistes du gouvernement de Vichy. Et n’en déplaise aux affabulateurs de gauche, Jean-Marie Le Pen, qui à l’époque n’était qu’un adolescent, n’a jamais été décoré comme le fut François Mitterrand de la Francisque
Anne Hidalgo devrait comprendre une bonne fois pour toute que la propagande des années 70 ne fonctionne plus. Il est fini le temps où le PS pouvait enfumer le péquin moyen en affirmant des contre-vérités historiques. L’inversion accusatoire a eu son heure de gloire mais ne convainc plus que quelques militants congestionnés du bulbe.

Après des déclarations aussi hasardeuses, on aurait pu penser que la précieuse ridicule aurait opéré un replis discret et silencieux, loin du tintamarre médiatique, au fond d’une tanière en Sibérie. Il n’en fut rien.
Courageuse et n’étant pas femme à se taire, Anne Hidalgo a décidé qu’il serait bon que la terre entière sache la subtilité de ses réflexions en matière de racisme anti-Blanc. L’irrésistible bécassine s’est donc lancé dans le vide, sans parachute et a jugé qu’il est très grave… de parler de racisme anti-blanc!

On aura rarement entendu argument plus stupide. Si Anne Hidalgo ne veut pas entendre parler de chose grave, qu’elle s’installe sur un nuage au pays des bisounours, ainsi elle sera épargnée par le tragique du réel.
Car de toute évidence Anne Hidalgo a rarement eu l’occasion de croiser des français victimes du multiculturalisme que la gauche et la droite leur ont imposé.

Nous lui proposons donc une séance de rattrapage. D’abord on l’invite à prendre connaissance de l’étude de l’INSEE qui dévoile que 18% de français avouent avoir été victimes de racisme anti-blanc.
On lui conseille ensuite de lire le livre de tarik-yildiz : « Le racisme anti-blanc. Ne pas en parler : un déni de réalité ».
Et pour finir, la conseillère municipale de Paris peut également regarder les vidéos qui suivent, ainsi elle ne prendra pas le risque de traverser une cité où elle pourrait y entendre des choses graves.

Voir aussi:

Pourquoi l’antiracisme est devenu une idéologie totalitaire (Radio Courtoisie)
http://www.prechi-precha.fr/2012/09/02/pourquoi-lantiracisme-est-devenu-une-ideologie-totalitaire-radio-courtoisie/

revue de presse et commentaires sur l'actualité