Triplement du budget pour accueillir les clandestins entrés illégalement : 120 millions d’euros

Claude Goasguen déplore le manque d’anticipation du gouvernement actuel, alors que Mayotte, nouveau département français, devrait faire gonfler le nombre de bénéficiaires de l’AME. « J’ai demandé les chiffres pour Mayotte, la Guyane, la Seine-Saint-Denis, et je n’ai eu qu’un silence gêné », affirme-t-il. Le ministère assure de son côté lui avoir « répondu de façon totalement transparente ».

Le député s’inquiète aussi de l’enveloppe consacrée aux crédits d’urgence pour les étrangers en situation irrégulière entrés sur le territoire il y a moins de 3 mois. Celle-ci est passée de 40 millions d’euros, dans la loi de finances de 2013, à 120 millions d’euros prévus pour 2014.

Le quotidien du médecin

Les gendarmes à court d’essence et d’équipements

Le directeur général de la gendarmerie nationale a averti être « en difficulté » pour régler les factures de son administration.

Impreza

Entendu devant les commissions de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale et du Sénat, le général Denis Favier, récemment nommé directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), a poussé, selon l’expression du député Daniel Boisserie, un «cri d’alarme» lors de ces auditions à propos du projet de budget 2014.

En cause, des contraintes budgétaires qui mettent la gendarmerie en difficulté pour assurer ses missions : «Aucune commande de véhicules n’a pu être passée pour le moment alors que ces moyens sont des outils de travail quotidien, aucune commande d’ordinateurs n’a pu être réalisée pour la deuxième année consécutive. Nous sommes également en difficulté pour assurer les paiements sur des lignes incontournables, par exemple les dépenses d’énergie pour lesquelles il manque aujourd’hui 16 millions d’euros. Je ne serai plus en capacité de payer ces factures à la fin du mois d’octobre… Aussi, pour continuer d’assurer le bon fonctionnement des Continuer la lecture de Les gendarmes à court d’essence et d’équipements

Impôts : Vers une “jacquerie fiscale” ?

L’UMP a beau jeu de reprocher au gouvernement son matraquage fiscal.On rappellera à ces amnésiques que sous Sarkozy il a été crée plus de 14 taxes supplémentaires et que l’écotaxe, alias « impôt Borloo » est une des avancées du Grenelle de l’environnement de 2007. Donc voir Juppé, Xavier Bertrand ou valérie Precresse s’enflammer contre cette taxe, ça fait sourire…

Marseille : l’insécurité vue par le préfecture (édifiant)

Le site Nations Presse Info publie un document de la Préfecture de police des Bouches-du-Rhône. Il nous renseigne sur ce qui se passe dans les cités à Marseille.

Problèmes répertoriés:

– Un gros trafic de produits stupéfiants

– Contrôle identités dans la cité par les jeunes.

– Un salafisme qui vit du trafic et une mosquée où on y prêche l’intégrisme. Les petites filles de 6 ans qui fréquentent l’école coranique qui se trouve dans la mosquée portent le voile intégral.

– Chantage au travail, chantage au gardiennage…

– Présence et trafic d’armes.

note-prefecture-marseille-470x665

Contre la propagande des média mensonge : La réalité des chiffres face aux « constats » du Nouvel Obs

Tribune libre d’Anthonin pour Fdesouche

Le Nouvel Obs a repris l’intervention de Florian Philippot dans l’émission Salut les Terriens sur canal+ pour tenter de démonter ses arguments en écrivant un article « les 9 mensonges du FN révélés ». Il est assez surprenant de lire des réponses hors sujet et mêlant un peu tout.

Fdesoushe a répondu aux questions que pose le Nouvel obs avec une argumentation sourcée auprès d’intervenants (prix nobel d’économie, directrice de recherche INED…), de sites officiels (INSEE, HCI, ministère de l’intérieur etc) et de médias reconnus.

Il est important de rappeler que c’est l’immigration massive qui est pointée et non l’individu en lui même, bénéficiaire d’une politique pro immigration.

diversite

 Question/réponse du Nouvel Obs

1. Les immigrés « nous envahissent » ? Faux, ils sont nécessaires à notre démographie et juste en nombre suffisant. Ils étaient 267.000 en 2011 pour 200.000 Français qui quittent notre territoire chaque année.

Argument sourcé de Fdesouche

La question porte sur un envahissement et non sur une nécessité. Dès lors qu’un peuple a besoin d’apport extérieur pour développer sa démographie, c’est un signe de dépérissement et d’extinction comme l’a très bien décrit hervé Juvin dans France culture.

L’exemple donné en réponse fait allusion aux Français quittant le territoire. Or, la définition de Français aujourd’hui ne correspond plus à des personnes de culture française ! Selon le ministère de l’intérieur :

2.370.779 étrangers ont acquis la nationalité française entre 1995 et 2012. Soit une moyenne de 139.457 naturalisations/an.

En outre, le taux de fécondité atteint en 2012 le nombre de 2 enfants par femme, chiffre le plus élevé depuis 30 ans. Le taux minimum pour un maintien démographique étant de 2,1, la France aurait dû voir sa population baisser. Or, elle est passée de 55,57 millions en 1982 (date du déclin de la fécondité) à 65,58 millions en 2013 selon l’INSEE, soit une augmentation de 10 millions d’habitants.

En 2010, 18% des naissances en France étaient le fait de mères étrangères. Rien qu’en Ile de France, 60% des naissances auraient nécessité  un dépistage à la Drépanocytose, maladie touchant principalement les personnes  « originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord.

Même si la médecine a permis de rallonger la durée de vie, l’immigration a donc une part considérable sur la démographie française. Michèle Tribalat, spécialiste de la démographie à l’INED, rappelait que moins de 5% des jeunes sont d’origine européenne à Mantes-la-Jolie. Cette même directrice de recherche révélait devant une commission nationale sur le droit à la nationalité que 12 millions de personnes d’origines étrangères (sur deux générations) étaient présentes sur le territoire français en 2008, soit un habitant sur cinq.

Il faut donc être d’une grande vigilance sur le vocabulaire utilisé et les chiffres démontrent que le nombre d’étrangers et le nombre de français ayant acquis la nationalité française est considérable. Les chiffres de la drépanocytose démontre que les franciliens « d’origine » seront minoritaire en une génération.

Question/réponse du Nouvel Obs

2. Les immigrés n’ont « jamais été aussi nombreux » ? Faux, ils étaient 7% de la population en 1981, ils ne sont plus que 6% aujourd’hui.

Argument sourcé de Fdesouche

Là encore, les chiffres sont faussés et c’est l’étude de l’’INSEE (lien dans la question) qui démontre les confusions : des enfants nés en France de parents étrangers ont été comptés comme français et les méthodes statistiques ont changé deux fois entre 1990 et 1999. Sachant que les définitions évoluent et que les enfants nés de parents immigrés eux même nés en France sont comptabilisés comme français.

Le Haut Conseil à l’Intégration rappelle dans son dernier rapport qu’un habitant sur cinq est immigré ou descendant d’immigré, soit 11,5 millions de personnes.

Les chiffres cités dans la première question démontrent qu’il y a bien une immigration massivement présente en France et ce depuis une période récente dans l’histoire de France.

Les immigrationnistes n’ont pas peur de se donnent eux mêmes des bâtons pour se faire battre, car, par ignorance ou à dessein, ils ne savent pas que les pourcentages respectifs s’appliquent à une base (population) qui a augmenté:

Population 1981: 54 028 630 (dont 7% c’est 3 782 004,1)
Population 2013: 65 586 000 (dont 6% c’est 3 935 160,0)

C’est à dire 153 155,9 immigrés de plus (et je ne parle pas de la confusion immigré/étranger qui ne sont pas synonymes, car un immigré (natif d’un autre pays que France), reste un immigré même naturalisé français, conformément aux critères INSEE)

Question/réponse du Nouvel Obs

3. Les expulsions « ont ralenti » sous François Hollande ? Faux, il y a eu 38.000 reconduites à la frontière en 2012 avec Manuel Valls et 8000 chaque année seulement sous François Mitterrand.

Argument sourcé de Fdesouche Continuer la lecture de Contre la propagande des média mensonge : La réalité des chiffres face aux « constats » du Nouvel Obs

Défense : la DGA flirte avec la cessation de paiements

D’ici à 2019, il va manquer chaque année 2 milliards pour payer toutes les factures. Au moindre gel de crédit, la DGA basculerait en cessation de paiements.

presentation_dga

Pour ceux qui ne seraient pas encore convaincus, les récentes déclarations du délégué général pour l’armement confirment la situation d’extrême tension du budget militaire. Lors de son audition devant la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat dans le cadre de l’examen du projet de loi de programmation 2014-2019, Laurent Collet-Billon a été clair : le report de charges du programme 146 (celui qui concerne les équipements) flirte avec la ligne rouge.

« Sous l’hypothèse des ressources prévues […], le report de charges du P146 sera stabilisé durant la nouvelle LPM à son niveau de fin 2013, prévu à environ 2 milliards d’euros, ce qui n’est pas rien en regard des environ 10 milliards d’euros de dépenses annuelles, les ressources prévues ne permettant pas de le résorber. Il n’y a donc pas de marges pour gérer des aléas sur les ressources », a-t-il déclaré.

En clair, cela signifie que, chaque année d’ici à 2019, il manquera toujours 2 milliards d’euros pour régler les factures reçues ou non encore reçues mais correspondant à des prestations réalisées. A noter que ce chiffre ne concerne que le seul programme 146 : si l’on extrapole à l’ensemble du ministère, le report de charges atteint 3 milliards.

Même si la DGA a l’habitude de jongler avec sa trésorerie, c’est sans doute la première fois qu’une loi de programmation militaire va démarrer avec un tel niveau de report de charges. A 2 milliards, cela passe encore. «  Les intérêts moratoires payés aux industriels restent maîtrisés et on privilégie les paiements aux PME ou aux sous-traitants les plus fragiles », assure-t-on aux « Echos ». Plus riches, les grands maîtres d’œuvre comme Thales, Dassault ou DCNS peuvent­ faire preuve d’une certaine patience avant d’être payés.

Des fins de mois stressantes Continuer la lecture de Défense : la DGA flirte avec la cessation de paiements

Ecotaxe: Manuel Valls fait tirer sur les manifestants. Bilan: une main arrachée et un manifestant entre la vie et la mort (vidéo)

Un manifestant qui participait à l’action contre le portique écotaxe de Pont-de-Buis (Finistère) a eu la main arrachée, a constaté l’AFP. Un autre aurait été gravement blessé au cou par un tir de flashball, son prognostic vital est engagé, avance Ouest France. La préfecture du Finistère parle de son côté de deux blessés du côté des manifestants sans donner plus de détails.
 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Force de l’ordre et détracteurs de l’écotaxe se livrent à des scènes qui s’apparentent à de la guérilla autour du portique toujours protégé par les gendarmes mobiles, affirme l’AFP, avec des jets de projectiles d’un côté et des répliques à la bombe lacrymogène de l’autre.

Le Figaro,

 

Quand Eric Woerth offrait ses faveurs fiscales… à la CGT

Lu sur Capital

Il semblerait qu’Eric Woerth était une sorte de spécialiste du dégrèvement fiscal lorsqu’il était ministre de Nicolas Sarkozy. En 2007, il avait en effet annulé une dette fiscale de 694.373 euros due par le comité d’établissement régional (CER) de la SNCF de Lyon, contrôlé par la CGT. C’est le même syndicat qui vient d’être condamné par le tribunal correctionnel de Lyon à 50.000 euros d’amende pour avoir tapé dans la caisse de ce CER de la SNCF.

Le CER avait fait l’objet d’un contrôle fiscal sur ses exercices 2002 à 2004, au terme duquel les agents de Bercy avaient relevé que l’établissement avait oublié de payer la TVA sur les activités de restauration collective des cheminots, en d’autres termes les cantines de la région lyonnaise. La direction des impôts avait donc redressé l’institution gérée par la CGT, la somme étant exigible en décembre 2007.

2010-07-08T184442Z_01_APAE6671G2K00_RTROPTP_3_OFRTP-FRANCE-WOERTH-SYNDICATS-20100708  Un document interne du Groupe Alpha, le cabinet comptable proche de la CGT qui officie pour le compte du CER de la SNCF, atteste qu’Eric Woerth avait envoyé une lettre aux services fiscaux recommandant l’abandon définitif des redressements… Et le ministre avait fait preuve de cette largesse à l’égard de la centrale de Montreuil, fin 2007, alors que les négociations du gouvernement avec les syndicats sur la réforme des retraites des cheminots étaient au cœur de l’actualité.

Ce n’est pas la seule affaire de dégrèvement fiscal dans laquelle est impliqué l’ex ministre. Continuer la lecture de Quand Eric Woerth offrait ses faveurs fiscales… à la CGT

Les gendarmes vont-ils finir l’année au chômage technique et sans chauffage à cause du gel des budgets ?

Entretien avec Quentin Michaud

Selon des parlementaires de l’opposition qui ont auditionné Denis Favier, le directeur général de la gendarmerie nationale, le gel des crédits se fait ressentir chez les gendarmes qui connaissent des difficultés à payer carburant et loyers.

846690_des-gendarmes

Atlantico : Selon un communiqué du collectif de la Droite populaire, la gendarmerie nationale n’a plus les moyens de régler ses loyers aux collectivités territoriales. Selon ces parlementaires, bon nombre de ces logements sont insalubres et faute d’argent, des familles doivent vivre sans chauffage. Quelles difficultés rencontre actuellement la gendarmerie ? Les gendarmes vont-ils connaître une fin d’année difficile au chômage technique et sans chauffage à cause du gel des budgets ?

Quentin Michaud : Ces problèmes ne sont pas nouveaux. La gendarmerie a toujours été un mauvais payeur. Elle hérite de problèmes de gestion financière de longue date. Elle a toujours eu du mal à payer ses loyers, ses GAV (gendarmes adjoints volontaires recrutés sur deux ans renouvelables rémunérés entre 820 et 904 euros net par mois). Il y a toujours eu des locaux insalubres à rénover car la gendarmerie ne consacre pas de budget à l’entretien des locaux. Aujourd’hui, avec les crédits qui fondent, ces problèmes sont encore plus mis en valeur.

On n’est pas encore au stade où on ne peut pas rémunérer les gendarmes mais il est vrai qu’il y a des problèmes pour chauffer certaines casernes. Il est vrai que les gendarmes craignent d’avoir des problèmes dans le versement de leur salaire.

La gendarmerie n’est pas passée sur Louvois, le logiciel de gestion de paie des militaires. La gendarmerie utilise aujourd’hui un moyen basique de versement des soldes de ces gendarmes. Pour autant, on n’est pas non plus au bord de la cessation de paiements.

Atlantico : Les gendarmes déclarent assurer les urgences mais faire moins de prévention. Le gel du budget de la gendarmerie menace-t-il la sécurité des Français ? Continuer la lecture de Les gendarmes vont-ils finir l’année au chômage technique et sans chauffage à cause du gel des budgets ?

Les Femen attaquent Marine Le Pen lors d’un déplacement en Bretagne. (Vidéo + Itw)

Addendum :

À l’occasion d’un déplacement à Fougère Marine Le Pen a été agressée par des Femen. Mais cette petite provocation a fait Pschiit !!!! Lors de son interview de Marine Le Pen la  journaliste de France 3 ne l’a même pas évoqué. L’augmentation du chômage et l’attaque de l’agroalimentaire française par l’UE sont des sujets bien plus importants que les préoccupations sociétales de quelques amazones hystériques et mal baisées.

La chute de l’agroalimentaire en Bretagne aura des conséquences aussi graves que la fermeture des mines dans le Nord

BXfqcHqCUAA_wN3femen tweet MLP

Ça se dispute – Zemmour VS Domenach : Leonarda, droit du sol, taxes à 75%, PEL/PEA (vidéo)

A 5’50 – Zemmour: « Je ne veux plus d’immigration, même régulée »

A 6’25 – Zemmour :   »La survie aujourd’hui, le refus du suicide, c’est justement de refuser l’invasion qui est en cours et qui est le Grand Remplacement, cher à Renaud Camus, voilà ce que nous sommes en train de vivre, donc le suicide c’est d’accepter ce Grand Remplacement »

A 0’37 – Zemmour: « Ce ne sont pas les étrangers qui ont fait la France, c’est la France qui a fait ces étrangers et qui leur a donné la chance d’être Français »

A 1’19 – Zemmour: « A Rome ils ne font plus comme les Romains, ils font comme au Mali, en Algérie, au Maroc, il n’y a qu’à se balader dans toute la France, on voit aux vêtements, on voit aux prénoms, on voit au mode de vie, donc aujourd’hui ça défait la France »

 

Travailleurs Low Coast : Après avoir licencié 800 personnes il y a 2 semaines, Gad embauche des Roumains

Pendant que près de 900 salariés de Gad redoutent de perdre leur emplois à Lampaul-Guimiliau, Saint-Martin-des-Champs ou Saint-Nazaire, l’entreprise embauche des intérimaires roumains à Josselin, dans le Morbihan. Une tendance à l’emploi de main d’oeuvre étrangère, de plus en plus forte en France.

Les agences financent le transport et les logements. La différence se fait sur les charges sociales. Selon un représentant d’une agence d’intérim roumaine joint au téléphone : « Pour un euro de salaire versé, avec les charges patronales cela correspond à 1,8 euros en Roumanie, 2,1 en France ».

 

(…) France3 Bretagne

 

Une loi sur le détachement de travailleurs de l’UE

Le recours à une main d’oeuvre étrangère est rendue possible par une loi de 1996 sur le détachement de travailleurs d’un pays de l’Union européenne vers un autre, mais parfois les agences d’intérims étrangères ne respectent pas totalement le droit du travail.
Gad SAS à Josselin, emploie ainsi des intérimaires roumains, alors que le groupe est en train de se séparer de plusieurs de ses sites. Ceux de Lampaul-Guimiliau et Saint-Martin-des-Champs dans le Finistère, ainsi que celui de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique, avec près de 890 suppressions d’emplois.

Revue de presse et commentaires sur l'actualité