Entre Martine et Marine, quelle est la plus républicaine ? (vidéo)

Martine Aubry est en colère. On raconte des choses à son sujet. Des choses pas sympas. Des rumeurs. Ce n’est pas bien les rumeurs. Et Martine a bien l’intention de se battre contre la rumeur. Elle a raison. Garder la tête haute, tordre le coup aux ragots, laver son honneur, Martine s’est lancée dans un combat noble et courageux. Bravo.
Cependant je suis méfiant. Je me dis qu’il ne faudrait pas qu’à l’occasion de cette lessive purificatrice, la lavandière lilloise nous prenne pour des buses.
Et pour commencer qu’elle n’essaie pas de nous faire croire que c’est l’extrême droite qui est à l’origine des attaques contre son mari. Ce serait faire peu de cas de la vérité, et une socialiste ne peut pas se permettre de jouer à cache cache avec la vérité. C’est sacrée la vérité pour la gauche. Alors Martine Aubry serait bien avisée de reconnaitre que la première à avoir désigné Maître Brochen comme étant l’avocat des islamistes, est l’inquisitrice de gauche, Caroline Fourest (1). La même Caroline Fourest qui fut invitée en décembre 2010 à prendre la parole à la convention du PS sur l’Égalité, convention à laquelle participait Martine.(2)
Faisons donc confiance à la première dame du PS pour porter plainte en diffamation contre la vigilante journaliste.

Et puis Martine est lucide. Elle a conscience que le grand ménage qu’elle entreprend sur le net ne pourra jamais effacer les traces indélébiles de sa politique communautariste et clientéliste en faveur de la communauté musulmane. Les exemples sont nombreux. Le travail s’annonce herculéen. Un véritable palmarès anti-laïque a gommer de la mémoire des électeurs. Un chapelet de reniements à biffer. Un rosaire d’apostasies républicaines à abolir ! … la tâche est irréalisable (3).

La République incantatoire et de façade du PS

L’une des questions qui se pose aujourd’hui est de savoir si le PS et Martine Aubry vont pouvoir continuer à se faire passer pour ce qu’ils ne sont plus. A savoir des gens de gauche et des républicains (4). Car reconnaissons le, ils ne sont aujourd’hui que l’incarnation d’une gauche dégoulinante de moraline, une gauche largement étrangère aux valeurs républicaines, mais qui, sans aucune pudeur et avec un aplomb de petit juge, ordonne selon ses propres critères les bons républicains d’un côté et les fachos de l’autre.

Le bon républicain étant évidemment un européiste convaincu, un multiculturaliste militant, un immigrationniste acharné et un libre échangiste engagé.

Les autres, ceux qui n’adhèrent pas au dogme, ceux qui sont pour la patrie, pour la nation, la lutte contre l’immigration, le protectionnisme, l’assimilation ; sont à ranger dans le camps des fachos, des « extrêmes droites », des suppôts de satan.

Cette classification se faisant bien sûr avec la complicité des média, petites mains serviles d’un système avachi sur le divan de ses certitudes, qui ne sont là que pour enfoncer le clou du mensonge et de la propagande dans le cerveau disponible de leur public engourdi par des années de conditionnement.

Pour prendre conscience du double discours de la gauche et de sa duplicité, il suffit de voir comment le président PS de la région Nord-Pas-de-Calais, Daniel Percheron, foule aux pieds les idées républicaines au profit d’un communautarisme échevelé. Et n’en déplaise à ceux qui font dans l’antifascisme de carnaval, la seule à se battre contre les dérives de ce système de plus en plus malsain, c’est Marine Le Pen lors des Commissions permanentes du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais.

Ces vidéos, que jamais les média nationaux ne diffuseront, attestent des convictions de la patronne du FN. On est donc en droit de se demander de qui, entre Martine Aubry et Marine Le Pen, est la plus républicaine ?

Philippe Eymery propose un amendement à un projet de délibération portant sur un projet européen qui fait des « communautés ethniques » un acteur de la vie politique nationale. Il dénonce logiquement cette grave atteinte à nos valeurs républicaines et anticommunautaristes.


4-07-11 – 2 – Collusion PS-UMP pour limiter le… par FN-Nord-Pas-de-Calais

Marine Le Pen présente un amendement à un projet de délibération relative à un chantier d’insertion pour les jeunes. Cet amendement réclame que ces emplois soient réservés aux jeunes français, et accessoirement européens, qui résident dans la région.


05/07/10 – 3 – Marine Le Pen et la… par FN-Nord-Pas-de-Calais

Marine Le Pen réagit à la fermeture définitive d’un nouveau commerce français à Roubaix, pour cause de harcèlement très ciblé, qui fait suite à de nombreux autres, toujours appartenant à des français de souche. Elle pointe le racisme anti-français, seule forme de racisme contre laquelle n’interviennent jamais les associations « anti-racistes » apointées par le Système.


31-01-11 – 2 – Marine Le Pen sur le racisme… par FN-Nord-Pas-de-Calais

Jérôme Cortier

(1)http://ripostelaique.com/rumeurs-dextreme-droite-contre-lavocat-des-islamistes-cetait-fourest.html

voir aussi: http://ripostelaique.com/fourest-enfonce-aubry-brochen-et-confirme-les-ecrits-de-riposte-laique.html


Documentaire laicité l 'état se voile la face 1 par DOCUMENTAIREROOTS

(2) On notera au passage qu’un journaliste qui participe à un congrès de droite c’est une compromission. Un journaliste de gauche qui participe à un congrès d’un parti de gauche c’est une contribution.

(3) Le site Riposte laïque a consacré de nombreux articles à Martine Aubry:

http://ripostelaique.com/martine-aubry-epouse-brochen-se-plaint-des-rumeurs-nous-persistons-et-nous-signons.html

http://ripostelaique.com/pour-une-france-islamisee-votez-martine-aubry-brochen-nee-delors-bande-dessinee.html

(4) http://fr.novopress.info/90772/martine-aubry-une-dhimmi-entretien-avec-pierre-cassen-de-riposte-laique-audio/

Nigel Farage: petit florilège de ses attaques verbales au parlement Européen. (vidéo)

Nigel Paul Farage est une personnalité politique britannique, leader du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP) de 2006 à 2009. Il est également député européen et co-président du groupe Europe libertés démocratie (ELD) avec Francesco Speroni, depuis le 1er juillet 2009.

Eurosceptique, il dit défendre les « valeurs de démocratie pour les nations », et s’est opposé à l’adoption d’une constitution européenne en invoquant le « non respect des votes des peuples européens » (notamment français, irlandais et néerlandais), ainsi que l’absence de référendums pour l’immense majorité des pays européens.

Et quand Nigel Farage doit prendre la parole au parlement européen il y va avec sa sulfateuse sous le bras. Il suffit qu’il s’approche d’un peu trop prêt d’un micro, pour voir les petits ronds de cuir de l’assemblée européenne se jeter la tête la première sous leur bureau… parce que quand on lui en fait trop à Nigel, il ne correctionne plus, il dynamite, il disperse, il ventile.

Nigel explose Nicolas Sarkozy


Nigel Farage interpelle Nicolas Sarkozy par kevinz1985

Je veux que vous soyez tous virés !


Je veux que vous soyez tous virés ! – Nigel Farage par kevinz1985

Les Bons à rien de Bruxelles:

Nigel Farage fait pâlir Van Rompuy et Barroso qui savent maintenant que leur fin est proche :

La prison économique des nations


La prison économique des nations | N. Farage par kevinz1985

Et maintenant l’Italie: c’est l’euro qui agonise (vidéo)

Le Tsunami de la crise arrive sur les côtes italiennes. L’Italie est prise pour cible par les marchés:

« Un véritable vent de panique souffle sur le secteur financier provoqué par l’envolée des taux italiens et espagnols sur le marché obligataire, qui laisse entrevoir une contagion de la crise de la dette grecque à d’autre pays européens », a expliqué Guillaume Garabédian, gérant d’actions chez Meeschaert gestion privée.


L'italie entre dans la danse : cible des marchés… par elouvrier

De la guerre civile en temps de paix ! (vidéo)

La France connait depuis de nombreuses années des troubles intérieurs dont la fréquence, l’intensité et la gravité n’ont fait qu’augmenter dans le temps. Certains y voient les prémisses d’une guerre civile. Cette hypothèse m’a toujours semblé outrancière. Jusqu’ici je considérais ce discours comme inutilement anxiogène et reprochais à ceux qui le tenaient de faire dans la surenchère.
Mais je dois avouer que les évènements récents ont grandement entamé mes certitudes :

Quand des individus munis de mortiers, de barres de fer, et de divers projectiles attaquent à plusieurs reprises un commissariat.(1)

Quand des racailles en cagoule organisent des contrôles d’identité sur des citoyens.(2)

Quand des maffieux mettent en place des barrages à l’entrée d’une cité afin de pouvoir fouiller les véhicules qui y pénètrent. (3)

Quand une trentaine de personnes prennent d’assaut et saccagent les bureaux de la protection judiciaire.(4)

Quand des compagnies entières de CRS ne passent pas une nuit sans affronter des bandes armées dans plusieurs endroits de France.(5)

Quand un maire de gauche en vient à demander l’intervention de l’armée et que les quartiers de sa commune ne peuvent être surveillés que par hélicoptère afin d’éviter des affrontements au sol. (6)

Quand des trains de marchandises qui passent aux abords d’une ville de France sont attaqués depuis 3 ans par des délinquants.(7)

Quand des pompiers se font agresser dans leur caserne (8) etc…N’est-il pas légitime de se demander si ce pays n’est pas entré dans une phase de guerre civile ?

D’autant que l’on voit mal comment les choses pourraient aller autrement. Entre le blabla incantatoire d’un président au cerveau aussi consistant qu’une tête de playmobil, et les fadaises chichiteuses d’un Parti Socialiste aux pratiques aussi maffieuses que celles des racailles citées ci-dessus (9)… toutes les conditions sont réunies pour que ces troubles se généralisent et entrainent la France dans une véritable guerre civile.

Après avoir abandonné sa souveraineté économique et financière à la banque centrale européenne, l’État français est en train de perdre l’un de ses pouvoirs régaliens le plus important : la sécurité intérieure et le maintien de l’ordre public.
Combien de temps l’État français, va-t-il supporter de voir ses représentants, assurant un service public, attaqués par des barbares, sans réagir ?
Car, bien davantage que des fait divers qui feraient diversion comme le prêchait Bourdieu à ses ouailles gauchistes, les évènements qui se déroulent tous les jours sur le territoire national sont des faits de sociétés dont les conséquences politiques risquent de s’avérer désastreuses pour la sauvegarde de notre pays.
N’en déplaise au tandem Joffrin-Fourest, républicains autoproclamés et fantassins à la solde de l’oligarchie, Marine Le Pen (10) a raison quand elle dit que l’État a peur et qu’il serait temps que cette peur change de camp.
Mais elle souligne qu’il y a des préalables idéologiques et psychologiques à une remise à l’endroit du système sécuritaire :
– En finir avec le relativisme bon enfant qui veut qu’un délinquant vaut un policier
– Accepter que les délinquants endossent tous les risques de leurs actes.
En clair : sortir de la peur de la bavure et du syndrome Malik Oussékine.

Sans cela, avec 5 millions de chômeurs, une immigration de peuplement de plus en plus forte, un pouvoir politique amputé de ses pouvoirs au profit d’une bureaucratie européenne totalitaire et une situation économique qui ressemble de plus en plus à la banqueroute…. notre pays court tout droit à sa perte.


Marine Le Pen: je n'ai pas peur de la bavure. par prechi-precha
Jérôme Cortier.

(1)http://www.20minutes.fr/article/752283/commissariat-attaque-jeunes-champigny

(2)http://www.defrancisation.com/champigny-sur-marne-des-dealers-encagoules-font-controles-identite/

(3)http://www.fdesouche.com/223236-marseille-un-camion-de-lait-%C2%ABfouille%C2%BB-a-lentree-dune-cite-par-des-%C2%ABjeunes%C2%BB/comment-page-3

(4)http://www.ladepeche.fr/article/2011/07/06/1122873-labege-un-commando-saccage-la-protection-judiciaire.html

(5)http://www.leparisien.fr/essonne-91/nouveaux-affrontements-aux-tarterets-03-07-2011-1518593.php

(6)http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/06/03/le-maire-de-sevran-demande-a-l-etat-d-intervenir-contre-les-violences-dans-sa-commune_1531267_3224.html

(7) http://www.prechi-precha.fr/2011/07/08/marseille-un-train-attaque-a-la-barre-de-fer/

(8)http://www.lepoint.fr/societe/des-pompiers-agresses-dans-leur-caserne-a-marseille-10-07-2011-1351201_23.php

(9)http://www.dailymotion.com/video/xjsp93_ps-et-grand-banditisme-montebourg-recidive_news

(10)http://www.prechi-precha.fr/2010/10/19/marine-le-pen-a-toulouse-entretien-video/

La révolte des intellectuels contre le Système

Les philosophes à la quête du sens

Dans les années 1950, la majorité des philosophes étaient marxistes ; ils sont devenus droits-de-l’hommistes dans les années 1970/1980. Aujourd’hui, beaucoup de philosophes sont des critiques acerbes de la modernité et portent souvent la parole d’un retour à la tradition. C’est le cas de Jean-François Mattéi, auteur de La Barbarie intérieure et du Procès de l’Europe. C’est le cas de Philippe Nemo, auteur de La Régression intellectuelle de la France. Chantal Delsol dénonce, elle, L’Age du renoncement. Et avec une grande rage littéraire l’écrivain Richard Millet dénonce La Fatigue du sens et l’horizontalité du monde. Un pamphlet philosophique éloigné de toute bien-pensance et frappé du sceau de la radicalité.

Le grand retour des frontières

Dans la novlangue contemporaine le mot frontières était devenu tabou : on n’en parlait pas, si ce n’est pour les… supprimer. Régis Debray a brisé le tabou en publiant un Eloge des frontières. L’éloge des frontières, c’est aussi le fil rouge du livre fulgurant d’Hervé Juvin : Le Renversement du monde. L’économiste et anthropologue rejoint ainsi le philosophe. L’un et l’autre chez Gallimard.



La réhabilitation du protectionnisme

Face à la grande menace industrielle, le vieux gaulliste Jean-Noël Jeanneney avait publié, en 1978, Pour un nouveau protectionnisme. En forme de chant de cygne car depuis la fin des années 1970, c’est le libre-échange qui donne le tempo. Parvenant même à faire censurer le Prix Nobel Maurice Allais (photo ci-dessus). Cette époque de censure est révolue : des économistes osent aujourd’hui s’afficher protectionnistes : Jacques Sapir et Jean-Luc Gréau ont rejoint Gérard Dussouy, théoricien de la mondialité, et Alain Chauvet (Un autre monde : Protectionnisme contre prédation).

Sociologues et géographes portent un regard critique sur l’immigration

Le géographe Christophe Guilly a jeté un pavé dans la mare avec ses Fractures françaises. Il y montre l’ampleur des fractures ethniques. Fractures ethniques qui ne sont pas forcément sociales : car on est plus riche (monétairement parlant, en tout cas) en Seine-Saint–Denis que dans la Creuse. De son côté, Malika Sorel tient Le langage de vérité [sur] Immigration, Intégration. Dans les mêmes perspectives que Michèle Tribalat (de l’INED) dans Les Yeux grands fermés (L’Immigration en France) ou Hugues Lagrange dans Le déni des cultures.

Le grand retour de la géopolitique

Chaque année le festival de géopolitique de Grenoble, organisé par Pascal Gauchon et Jean-Marc Huissoud, marque le retour des intellectuels vers les préoccupations de puissance : Aymeric Chauprade, auteur de Chronique du choc des civilisations, peut y croiser Pascal Boniface, auteur de Atlas du monde global et pourfendeur des Intellectuels faussaires. Hors champ, on ne saurait oublier le général Desportes, ancien directeur de l’Ecole de guerre et critique des guerres américaines. Ni Alain Soral, qui ne veut pas seulement Comprendre l’empire mais le combattre. Ni Christian Harbulot, théoricien de la guerre économique. Ni François-Bernard Huyghe, lumineux médiologue.


Le dévoilement de l’art « contemporain »

L’art « contemporain » a plus… d’un siècle. Il est plus que… centenaire ! Il est né dans les années 1890 et trône dans les musées depuis l’Urinoir de Duchamp en 1917 ! Mais les critiques de l’art « contemporain » sont de plus en plus nombreuses et acerbes. Jean-Philippe Domecq annonce que « l’art du contemporain est terminé ». Ces artistes sans art sont aussi critiqués par Jean Clair, académicien et ancien directeur du Musée Picasso, dans L’hiver de la culture et Dialogue avec les morts. Sans oublier les charges argumentées d’Aude de Kerros (L’art caché), de Christine Sourgins (Les mirages de l’art contemporain), de Jean-Louis Harouel (La grande falsification de l’art contemporain) ou d’Alain Paucard (Manuel de résistance à l’art contemporain).

La dénonciation des oligarchies

Il y a dix ans, les « oligarques » désignaient des dirigeants russes plus ou moins mafieux qui s’enrichissaient sur les ruines de l’ex-Union soviétique. Aujourd’hui, la critique des oligarchies a franchi le mur de l’ex-« rideau de fer ». Apôtre de la démocratie directe, Yvan Blot publie L’Oligarchie au pouvoir. Il se trouve en compagnie d’Alain Cotta dénonçant Le Règne des oligarchies et d’Hervé Kempf qui publie, au Seuil, L’Oligarchie, ça suffit, vive la démocratie. Et le libéral Vincent Bénard, directeur de l’Institut Hayek, dénonce les « oligarchismes ». Un point de vue que reprend d’une autre manière, l’anthropologue Paul Jorion dans Le Capitalisme à l’agonie. Ainsi cinq auteurs, partant de cinq points de vue différents, convergent dans la même critique. A la place des oligarques, on s’inquiéterait !

Les neurosciences contre la télévision et les pédagogies nouvelles

Des milliers d’études scientifiques ont établi la malfaisance de la télévision sur la santé (obésité, maladies cardio-vasculaires) et le développement intellectuel en particulier des jeunes enfants. Avec TV lobotomie, Michel Desmurget en fait un point sans concession, frappant au cœur l’instrument central de contrôle des esprits.
Les neurosciences offrent aussi des arguments décisifs contre les pédagogies dites « nouvelles » dont les ravages dans l’éducation sont constamment dénoncés, notamment par Laurent Lafforgue, médaille Fields.

Un bouillonnement fécond

Ce qui est frappant dans ce nouveau paysage intellectuel, c’est la diversité de ceux qui le composent. Il y a les établis et les marginaux : ceux qui ont pignon sur rue chez Gallimard et au Seuil, et ceux qui publient leurs livres à la limite de l’autoédition. Qu’importe, les uns et les autres rencontrent le succès grâce à Amazon notamment.
Il y a ceux qui viennent des rives de la gauche et du marxisme et ceux qui s’assument réactionnaires. Il y a des libéraux lucides et des lecteurs de Krisis. Il y a des catholiques, des laïcs et des panthéistes. Il y a ceux qui sortent de trente ans de bien-pensance et ceux qui luttent depuis trente ans contre la bien-pensance. Il y a aussi tous ceux qui viennent de nulle part mais qui respectent les faits.

Le pouvoir des oligarques et l’ordre politiquement correct (mondialiste, « antiraciste », libre-échangiste, en rupture avec les traditions) sont placés sous un triple feu : les mouvements populistes, la blogosphère dissidente et les intellectuels en rupture. Gageons que les événements qui viennent les feront converger !

NKM propose la préférence aux immigrés (vidéo)

Avec des adversaires de cet acabit Marine Le Pen peut dormir tranquille. L’héritière politique NKM, ministre du « Pas grand chose » à ses heures perdues, fait le tour des média, tambour battant, pour dire que le Fn il est caca.
Accueillie par les journalistes avec une complaisance que l’on ne voyez même pas en Union Soviétique, l’écolo-bobo laisse filer de son panier percé quelques boulettes qui en disent long sur la marchandise avariée qu’elle trimballe.
Voilà ce qu’elle a déclaré lors d’une émission du matin:

On a aujourd’hui 25% de la population d’origine immigrée qui est en situation de chômage, la priorité c’est de leur trouver un boulot à eux


nathalie kosciusko-morizet pour la préférence… par elouvrier

Voir aussi: Nathalie Kosciusko-Morizet se fait bâcher par Zemmour et Naulleau

De Thilo Sarrazin et de l’immigration en Allemagne (vidéo)

Thilo Sarrazin (né le 12 février 1945 à Gera, Allemagne) est un politicien socialiste (SPD), économiste et banquier allemand. Il était membre du directoire de la Deutsche Bundesbank depuis le 1er mai 2009. Il a quitté le directoire de la Deutsche Bundesbank le 1er octobre 2010, révoqué après le tollé déclenché par la parution d’un ouvrage critique sur l’immigration et les musulmans.

Son livre « Deutschland schafft sich ab »(L’Allemagne court à sa perte) est le livre politique le plus vendu de la décennie en Allemagne.

Un peu partout en Europe, les conséquences d’une immigration incontrôlée inquiètent les peuples.
Et comme on peut le constater dans ce reportage de la télévision allemande ARD, les questions que soulèvent le multiculturalisme et toutes ses dérives sont loin d’être négligeables. Certaines informations de ce document vidéo font échos aux propos tenus par Malika Sorel (1):

(1) Interview de Malika Sorel: Immigration/intégration, le langage de la vérité (vidéo)

Voir aussi: David Cameron : Non au multiculturalisme, Oui à la britishness (britannicité)

Marseille: Un train attaqué à la barre de fer/Addendum-(vidéo)

Après les contrôles des camions de la banque Alimentaire (1), à Marseille on attaque les trains de marchandises avec des barres de fer. Et cela depuis 2008…
Tout va bien… dormez tranquille.

Un syndicaliste interrogé en 2008 indiquait que « deux attaques de ce genre » se produisait chaque mois

Une dizaine d’individus masqués ont bloqué un TER hier soir vers 22h à hauteur du quartier Ruisseau Mirabeau au Nord de Marseille en plaçant des caddies en travers de la voie. Ils ont d’abord tenté de pénétrer dans le train de passager, en vain. Les malfaiteurs ont ensuite ouvert les wagons d’un train de marchandises, mais n’auraient pas récupéré de butin selon la police.

Des attaques similaires se reproduisent régulièrement dans ce secteur. En juin 2008, du matériel informatique avait été dérobé et plusieurs trains de marchandises avaient été stoppés les mois précédents. Un syndicaliste interrogé en 2008 indiquait que « deux attaques de ce genre » se produisait chaque mois. Depuis, la SNCF et la police avaient pris des mesures permettant de limiter le phénomène.

source

Addendum:


Marseille : un braquage digne du Far West par BFMTV

(1) http://www.rmc.fr/editorial/168488/marseille-dans-les-cites-les-choufs-guettent-les-flics/

Viande halal imposée aux salariés d’Air France

Ce tract distribué cette semaine par la CFDT aux salariés d’Air France dénonce un véritable apartheid religieux dans les cantines du personnel à Orly et à Roissy : « la restauration serait 100% Halal au T2F et le T2E serait réservé aux autres ».

Le tout avec l’accord de la CGT, le syndicat majoritaire, qui a expliqué « agressivement » que servir des repas halal « ne gênerait pas les non musulmans, qui ne le savent pas, car cela ne change pas le goût ». La CFDT voit là une violation de la laïcité et une dérive communautariste dangereuse qui pourrait s’avérer, à terme, « une vraie bombe à retardement » !

15_11_laicite_ou_communautarisme

Après la Grèce, maintenant le Portugal !

La dégradation de la note du Portugal par Moody’s, ainsi que les difficultés du plan de sauvetage grec ont relancé l’anxiété sur les marchés financiers, ainsi que la spéculation.

Durant la crise grecque, beaucoup de spécialistes de la spécialité nous ont expliqué l’exceptionnalité de la situation grecque. Un pays de cigales réfractaires à l’impôt, un système de corruption généralisé et des gouvernements qui ont « triché » en arrangeant leurs comptes, une église orthodoxe toujours influente. Tout n’était pas faux dans cette description peu généreuse du pays. Mais avec la dégradation de la note du Portugal par l’agence Moody’s intervenue le 6 juillet, on comprend surtout que, comme certains économistes – Jacques Sapir, Jean-Michel Quatrepoint, Jean-Luc Gréau – l’avaient prédit dès 2008, la dette souveraine va provoquer les mêmes mouvements spéculatifs que la crise des subprimes. Hier mercredi 6 juillet, la dégradation de la note du Portugal a coïncidé avec l’information selon laquelle les autorités grecques ne parvenaient pas à finaliser le plan de sauvetage avec le FMI et l’Union européenne.

Comment Moody’s justifie-t-elle sa décision de classer le Portugal parmi les investissements spéculatifs, en baissant sa note de quatre crans ? Par le fait que le Portugal risque d’avoir besoin d’un second plan d’assistance financière. Un jugement qui peut étonner puisque le premier plan d’aide – de 78 milliards d’euros – vient à peine d’être bouclé. Bien entendu, la décision de Moody’s a provoque les cris d’orfraie de Barroso et d’autres dignitaires européens : « Nous regrettons profondément la décision d’une agence de notation d’abaisser la note portugaise. Nous regrettons ce fait, nous regrettons aussi la méthodologie choisie et la date choisie. » Au fait, un effort de mémoire : n’est-ce pas Nicolas Sarkozy qui avait dénoncé les agences de notation et leur rôle néfaste dans la crise ? N’était-il pas question de créer une agence européenne pour enrayer ces mécanismes délétères pour l’économie européenne déclenchés par ces mêmes agences? Pourquoi ce volet de la régulation des marchés financiers a-t-il disparu de l’agenda du G20 comme de celui de l’Union européenne ?

En réalité, les agences de notation financière témoignent surtout de l’irréalisme des plans de sortie de crise: comment penser que le Portugal, la Grèce, mais aussi l’Irlande, l’Italie, la Belgique ou même la France (dont l’écart de taux d’emprunt s’est écarté de 0,55% avec celui de l’Allemagne) peuvent rétablir l’équilibre de leurs finances par des plans d’austérité qui pèsent sur leurs recettes ? D’autant que comme l’euro reste fort, leurs entreprises n’améliorent pas leur compétitivité et le déficit commercial s’ajoute au déficit budgétaire. C’est d’ailleurs ce que constate Patrick Artus, de Natixis, dans une note récente : « si le pays n’a pas une capacité de croissance de qualité suffisante, parallèlement, ses finances publiques seront impossibles à redresser, et il aura un besoin impossible à satisfaire d’endettement extérieur. C’est ici qu’est la déficience des plans de soutien européens : ils ne s’occupent pas de la croissance. » L’analyse, très pertinente, oublie cependant de préciser que si l’Union européenne ne se soucie pas de la croissance, c’est que celle-ci ne fait pas partie de la feuille de route de la Banque centrale européenne, ce qui est une aberration qui a fait polémique dès le référendum de Maastricht. C’est d’ailleurs ce que soulignent de plus en plus d’économistes libéraux, comme Augustin Landier et David Thesmar dans une tribune publiée par le quotidien Les Echos, qui appellent à lever les tabous de ce qu’ils nomment « le consensus de Bruxelles ».

Ceci étant, les agences de notation ne sont pas seulement « objectives » : elles contribuent activement à des mouvements spéculatifs sur la dette. Derrière Moody’s et Fitsch, des milliers de spéculateurs parient sur l’effondrement ou le redressement de chaque pays dans la tourmente. Le malheur des Portugais ou des Grecs fait les bénéfices de ceux qui prêtent de l’argent à leur états à des taux usuraires : plus de 16% pour les prêts à deux ans sur la dette portugaise!

Source

Addendum:Les étranges arguments des « socialistes » marseillais pour justifier le système Guérini ! ( vidéo )

Addendum:
7 Juillet 2011

Eric Zemmour se paye avec justesse la maffia socialiste.

Première publication 23 Juin 2011

Ainsi le Parti Socialiste organise des « primaires » pour désigner son « champion » à la présidentielle de 2012… et se targue de pratiquer « la démocratie politique » tout en donnant des leçons aux autres, absolument imperméables à ce concept dont, eux, les socialistes, seraient les chantres éclairés.

L’ennui, c’est que tout cela n’est que mensonge et manipulation.

Notons d’abord que le PS va s’octroyer, gracieusement, des locaux publics pour organiser sa mascarade électorale privée… Ainsi se viole une fois de plus le principe laïque de séparation de l’Etat et de toutes les idéologies et organisations partisanes… Gageons que d’autres sauront s’en souvenir pour revendiquer, à leur tour, cette mise à disposition gratuite de l’espace public territorial !

Mais il y a mieux : en demandant à chaque votant de voter après avoir signé une charte des « valeurs de gauche », le PS organise, de fait, un fichage politique des citoyens qui se déplaceront… et, en contrôlant les noms de ceux qui vont voter (et de ceux qui ne vont pas venir voter), le PS ciblera parfaitement ceux et celles qui, dans chaque commune, auront accompli cette démarche… Ce qui lui sera bien utile pour lister les noms des agents municipaux et territoriaux « obéissants » travaillant dans les mairies, Conseils Généraux et Régions dominés par le PS… pour avoir connaissance des « bons » associatifs qui se seront déplacés (et des autres…), pour bien vérifier si les petites combines clientélistes ont une bonne efficacité…

Certes, les « électeurs » peuvent biaiser, prendre une posture convenue selon la commune concernée, faire semblant de… Il reste que tout ceci sent le « flicage » stalinien et annonce de futures pressions qui nieront l’exercice libre et secret du vote de chacun.

Car il ne faut pas prendre pour « argent comptant » la promesse faite par les responsables socialistes de « brûler » les listes électorales utilisées… C’est vrai qu’il n’y a pas de photocopieurs dans les mairies et que relever les noms au fur et à mesure du vote est impossible !

Mais c’est surtout vrai que les méthodes utilisées par les responsables socialistes pour le fonctionnement de leur propre parti sont tellement des « méthodes de voyous » qu’on ne peut que ne pas croire aux engagements « moraux » de ces gens.

La preuve ? Mais elle vient de l’aire marseillaise et des déclarations mêmes de ses dirigeants socialistes !

Depuis la mise en examen de Mme Andrieux, députée et ex-vice présidente de Région, pour avoir dilapidé l’argent public en versant des subventions à des associations-bidons destinées à lui procurer les « votes des quartiers sensibles » marseillais, on sait que le clientélisme électoral est une constante des pratiques des socialistes des Bouches du Rhône… (1)

Depuis la vaste enquête menée par la police et la justice à l’encontre d’Alexandre Guérini, (2) frère du Président socialiste du Conseil Général des Bouches du Rhône, pour toutes sortes de trafics et de blanchiment d’argent, on sait que le sieur Jean Noël Guérini lui-même est dans l’œil du cyclone… (3), ce qui montre, à l’évidence, que l’intérêt public n’est pas le premier souci de ce personnage…et qu’il a tendance à confondre les « affaires publiques » avec « les affaires » tout court.

Mais depuis la lecture attentive de l’article paru dans « Libération.fr » cité ci-dessous (4), on sait, de l’aveu même des dirigeants socialistes de Marseille que ce parti y est pourri totalement dans sa constitution comme dans son fonctionnement.

Qu’apprenons-nous, en effet :

Que ce qui caractérise le militant socialiste marseillais, c’est qu’il n’existe pas, que tout est manipulé (noms, adresses, pseudo-cotisations, rattachement à une section,…), que les noms recensés font apparaître une large majorité d’employés du département et des mairies annexes, que le clientélisme (c’est à dire l’octroi de logements, d’emplois, de subventions…) est une seconde nature…

Que, dans leur grande « naïveté » (ou tout simplement pour essayer de se blanchir), les responsables locaux font remonter la situation… à Gaston Defferre, dont les dirigeants actuels ne seraient que de pâles copies, mais des copies « perverties » car exclusives sur leur pré carré ! Les magouilles et autres manipulations auraient donc une authenticité « historique »!

Lisez : « «Depuis une dizaine d’années, nos pratiques se sont nettement améliorées. Mais il ne faut pas perdre de vue que la plupart des responsables en place sont des enfants de Gaston Defferre. Ce système, ce n’est pas Jean-Noël qui l’a inventé. Il le tient de Gaston.» C’est l’actuel secrétaire fédéral qui parle, JD Ciot, fraîchement « démissionné » du conseil général pour « garder » la fédération.

«Sous Gaston, nous avions un système clientéliste partagé. Il y avait des logements, des emplois et des subventions dont les élus se partageaient la distribution. Ce n’est peut-être pas bien, mais au moins c’était collectif. Jean-Noël Guérini et son frère Alexandre ont fait remonter tout cela au niveau du cabinet du conseil général et le clientélisme est devenu très concentré.» C’est Patrick Menucci, l’apparatchik maire des 1er et 7ème arrondissements, «Ségolin » pour tous ceux qui se souviennent de son attachement indéfectible à Ségolène Royal en 2007, qui l’affirme!

Faut-il commenter le caractère putride de ce marigot politicien où grenouillent des individus qui n’ont rien à faire d’un mandat public, sinon de s’en servir comme d’un sésame pour une carrière politicienne qui efface leur médiocrité et leur absence de moralité ?

Et c’est à des gens comme cela qu’il faudrait se fier quand ils affirment, la main sur le cœur, qu’ils respecteront les électeurs venant à leurs primaires ?

Et c’est à des gens comme cela qu’il faudrait se fier quand ils affirment vouloir prendre en compte les intérêts premiers des citoyens de France ?

Et c’est à des gens comme cela qu’il faudrait faire confiance pour conduire notre pays à travers les difficultés et les obstacles du monde d’aujourd’hui, et lui assurer sa place dans la modernité tout en sauvegardant les valeurs historiques de notre République ?

« Mais tout ceci n’est propre qu’à Marseille » ….

J’entends l’objection, et je laisse le secrétaire fédéral conclure : «Nous sommes prêts à expérimenter pour que cette fédération devienne un modèle, prévient Jean-David Ciot, mais il faudra penser à mettre cela en place dans les autres fédérations organisées elles aussi autour de grands élus.».

Marseille n’est pas une exception…

C’est même la règle !

Empédoclatès (riposte laïque)

1 – http://actu.orange.fr/une/subventions-de-la-region-paca-la-deputee-ps-sylvie-andrieux-mise-en-examen_21739.html
2 – http://www.laprovence.com/article/region/coup-de-filet-dans-laffaire-des-dechets-huit-gardes-a-vue-dont-alexandre-guerini
3 – http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/06/21/01016-20110621ARTFIG0…
4 – http://www.liberation.fr/politiques/01012344041-solferino-ausculte-l-occulte-ps-marseillais

Interview de Malika Sorel: Immigration/intégration, le langage de la vérité (vidéo)

Malika Sorel est membre du Haut Conseil à l’intégration. En 2007, elle publie le Puzzle de l’intégration, un premier coup de semonce contre la cléricature de la bien-pensance. Quelques petits prêtres du politiquement correct sont secoués par les tirs de l’assaillante, mais le gros de la troupe est loin d’avoir capitulé. Alors en 2011 Malika Sorel décide de leur administrer une deuxième salve: Immigration/ Intégration: le langage de vérité.

L’attaque est tranchante. Efficace. Imparable…

Première partie:
durée: 18 mn

Je consacre une partie de mon livre aux média. Ce sont de véritables faiseurs de roi. Depuis de nombreuses décennies ce sont eux qui choisissent un chercheur plutôt qu’un autre. Ce sont eux qui décident ce qu’il convient de dire ou pas… Mais il y a aussi une autre donnée à prendre en compte. Il s’agit de nos grands organismes de recherche. La plupart des chercheurs qui y travaillent, ne sont pas des chercheurs mais des militants. Ils n’hésitent pas à accommoder les chiffres à la conclusion qu’ils ont préétabli.
On a un monde de la recherche qui favorise les chercheurs militants dont la parole accrédite les thèses que l’on nous sert depuis plus de 30 ans.


malikasorel1 par prechi-precha

Seconde partie:
durée: 16 mn


En ayant accepté une immigration de plus en plus importante, nous devons faire face aujourd’hui à de véritables diaspora. Ce sont aujourd’hui des peuples qui se reconstituent sur les terres d’accueil, avec leurs propres modes de fonctionnement, leur propres référents culturels et sociaux. C’est ce qui empêche un certain nombre d’enfants de se construire dans une otique d’insertion. Parce que si vous n’êtes pas capable d’intérioriser les normes collectives de la France, il n’y a aucune chance pour que vous soyez reconnus un jour comme français.
Sur l’immigration familiale, il est urgent d’établir des critères sérieux. Aujourd’hui quelqu’un qui n’a pas de travail, et qui ne bénéficie que de la solidarité nationale pour vivre, peut faire venir sa famille en France.
Les sociétés européennes marchent sur la tête


malikasorel2 par prechi-precha

Télécharger l'interview (pdf)

Voir aussi:

– La France a-t- elle besoin de l’immigration ?

Le blog de Malika Sorel


Et aussi une interview de Malika Sorel de 2007, à l’occasion de la sortie de son livre: Le puzzle de l’intégration.

Présentation/ la pénalisation du débat public / les problèmes d’intégration: la faute à la République ?.

Durée: 11 mn

[dewplayer:http://luette.free.fr/spip/IMG/mp3/msintro.mp3]


B/ Halte à pénitence !

Durée: 20 mn

[dewplayer:http://luette.free.fr/spip/IMG/mp3/mspartie1.mp3]


C/ La discrimination positive: quelles conséquences ?

Durée: 18 mn

[dewplayer:http://luette.free.fr/spip/IMG/mp3/mspartie2.mp3]


D/ Identité et insertion.

Durée: 18 mn

[dewplayer:http://luette.free.fr/spip/IMG/mp3/mspartie3.mp3]

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

GB: les jeunes Britanniques prioritaires pour l’emploi devant les immigrés

Qui dira que l’immigration ne pèse pas à la baisse sur les salaires…. même les britanniques commencent à prendre des dispositions… à quand la France ?

Addendum:

Zemmour réagit à la préférence nationale que semble vouloir instaurer la Grande-Bretagne.


Eric Zemmour : "Grande-Bretagne/France : le… par rtl-fr

Première publication le 2 Juillet 2011.

Le ministre britannique du Travail a appelé vendredi les entreprises à employer en priorité les jeunes chômeurs britanniques, avant les travailleurs immigrés au Royaume-Uni, dans un discours à Madrid.

Plus de la moitié des nouveaux emplois créés au Royaume-Uni depuis l’arrivée au pouvoir de la coalition libérale-conservatrice en mai 2010 ont été pourvus par des étrangers, a reconnu le ministre Iain Duncan Smith, lors d’une conférence devant une fondation de recherche sociale espagnole près de Madrid.

Selon les statistiques officielles, ce sont 87% des 400.000 nouveaux emplois créés pendant la première année au pouvoir de la coalition libérale-démocrate, qui sont allés à des travailleurs immigrés.

Pour réduire le taux « douloureusement élevé » du chômage chez les jeunes, le gouvernement s’est engagé à renforcer les contrôles sur l’immigration, a rappelé le ministre.

Les entreprises ont en effet tendance à recruter des migrants, moins regardants sur leurs conditions de salaire et de travail.

« Le gouvernement ne peut pas tout faire tout seul », a souligné le ministre du travail. « Si nous travaillons d’arrache pied à réduire la dépendance à l’Etat providence et à remettre les jeunes sur le marché du travail, nous avons aussi besoin d’entreprises qui leur donnent une chance, et qui ne se reposent pas seulement sur les travailleurs étrangers ».

Ses déclarations font écho à une phrase de l’ancien Premier ministre travailliste Gordon Brown en 2007 sur « les emplois britanniques pour les travailleurs britanniques ».

Gordon Brown avait été critiqué, alors que les chiffres montraient que 80% des emplois créés sous mandat travailliste étaient pourvus par des travailleurs immigrés.

Selon une copie de son discours parvenue à l’AFP, M. Smith a promis de « réformer l’Etat-providence pour que le travail paie, et pour ramener les gens au travail ».

« Et nous durcissons les sanctions contre ceux qui refusent d’accepter un emploi disponible » a-t-il ajouté.

Le contrôle de l’immigration est « indispensable » pour éviter de « laisser une nouvelle génération tomber dans la dépendance et le désespoir », a estimé le ministre.

Le taux de chômage des 16-24 ans était de 19,3% selon les dernières statistiques publiées sur les trois mois terminés en avril. Le taux de chômage au Royaume-Uni au sens du Bureau international du travail s’est stabilisé à 7,7% sur cette période.

Source

Voir aussi sur Prêchi-Prêcha:
David Cameron : Non au multiculturalisme, Oui à la britishness (britannicité)

la Zique de Prêchi et la Zique de Prêcha

Sans la moindre concertation, Prêchi et Prêcha ont tous les deux choisi de partager avec vous deux duos.

Prêchi a choisi cette semaine la chanson  » l’herbe tendre » interprétée par Michel Simon et Serge Gainsbourg (extrait du film de Jean Renoir, une partie de Campagne)

Pour Prêcha, son choix s’est porté sur Neil Hannon (The Divine Comedy) and Thomas Walsh (Pugwash) qui interprètent la chanson Meeting Mr Miandad

Vous pouvez retrouver les Ziques de Prêchi et Prêcha de la semaine précédente dans la colonne de droite en page d’accueil.

revue de presse et commentaires sur l'actualité