Les conséquences inattendues de la crise chypriote (J.Sapir)

« Promenades d’un économiste solitaire » par Jacques Sapir*

La crise de l’Euro est aujourd’hui passée dans une phase qualitativement supérieure. C’est ce que l’on peut constater à la lecture du dernier numéro de la très officielle revue Europe’s World . C’est aussi l’une des leçons de la crise chypriote. Dans ce numéro, réalisé bien avant que cette crise n’éclate, Paul de Grauwe, économiste qui dirige l’European Institute à la London School of Economics, défend la mutualisation des dettes  tandis que Kurt J. Lauke, le Président du Conseil Économique de la CDU allemande, souligne que les différentes options aujourd’hui présentes pour sauver l’Euro ont toutes un prix , qu’il soit politique ou économique. Enfin, des articles regardent les conséquences, et même la désirabilité d’un éclatement de la zone Euro. Cette conjonction ‘une réflexion de plus en plus désabusée et d’une crise constitue bien un événement marquant dans le processus d’éclatement de la zone Euro.

 Il est aujourd’hui patent que la crise chypriote a fait sauter le tabou d’une ponction sur les comptes bancaires. L’idée que Chypre constituait un cas exceptionnel, ce qu’a répété le Président Français François Hollande lors de sont interview jeudi 28 mars à la télévision, est morte et bien morte.

Klaas Knot, membre du Conseil de la BCE, a ainsi déclaré vendredi 29 mars  son accord de principe avec la déclaration très controversée de Jeroen Dijsselbloem le Président de l’Eurogroupe . Cette nouvelle doctrine découle directement des pressions allemandes. La Chancelière, Madame Angela Merkel, a saisi l’occasion de la crise chypriote pour indiquer clairement qu’il n’était pas question que le contribuable allemand continue de payer . D’où cette nouvelle doctrine qui veut que désormais, un pays en crise financière paye lui-même une large part de son plan de sauvetage. C’est une position que l’on peut parfaitement comprendre quand on connaît la situation de l’Allemagne, et en particulier la chute spectaculaire de la démographie allemande. Mais cette décision introduit un changement capital dans la gestion de la crise de la zone Euro. Elle porte en elle en réalité la fin de la zone Euro et ceci pour deux raisons.

D’une part, si l’on peut comprendre que l’on mette à contributions les actionnaires d’une banque, toucher aux déposants est largement contre-productif en raison des effets de panique (le « bank run ») que cela risque de provoquer. Cette mesure met à mal la relation de confiance entre la banque et son client, relation qui est l’essence même de l’activité bancaire. Cette rupture de la confiance fera sentir ses effets dans des pays déjà exposés à la crise, au Portugal, en Espagne et en Italie. Ceci entraînera une aggravation rapide de la crise dans les prochains mois.

D’autre part, si l’Allemagne ne veut plus payer et veut forcer les pays en crise à financer eux-mêmes les plans de sauvetage, cela va conduire à une aggravation rapide de la crise dans ces pays et, en fin de compte, ne leur laissera pas d’autre alternative qu’une sortie de l’Euro.

Cette crise se révèle ainsi non pas comme un épisode mineur, liée à un nouveau problème dans un minuscule pays de la Continuer la lecture de Les conséquences inattendues de la crise chypriote (J.Sapir)

Allemagne : le parti eurosceptique séduit de plus en plus.(vidéo)

Addendum 15 avril :

Vous remarquerez que ce parti est automatiquement désigné par le journaliste comme populiste.

Mené par l’économiste Bernd Lucke, désormais officiellement « porte-parole », mais aussi par l’ancien journaliste du quotidien conservateur FAZ Konrad Adam ou l’ancien « patron des patrons » Hans-Olaf Henkel, le parti réclame la fin progressive de l’euro.

Dans son programme, AfD entend imposer une sortie de l’Allemagne de la zone euro si une nouvelle participation financière de l’Allemagne au « sauvetage de la zone euro » était demandée. Les participants au congrès ont tenté, dans l’immédiat, de rejeter toute accusation de lien avec le populisme et l’extrême-droite. « Nous devons regarder l’accusation de populisme comme une récompense », a cependant affirmé Konrad Adam en justifiant : « la démocratie est une organisation populiste, car c’est le peuple qui a le dernier mot. »

Un nouvel acteur décisif lors du scrutin de septembre

AfD pourrait bien, s’il parvient à présenter des candidats lors des élections fédérales du 22 septembre prochain, bousculer les lignes. Selon plusieurs sondages, près d’un quart des Allemands pourraient voter pour lui, ce qui en ferait le deuxième ou le troisième parti du pays. Un récent sondage a cependant indiqué que 7 % des Allemands voulaient fermement voter pour lui, ce qui lui permettrait d’entrer au Bundestag et de jouer un rôle non négligeable dans cette enceinte décisive pour le règlement de la crise européenne. A priori, il prendrait des électeurs à tous les partis traditionnels.

Le Pen : « Taubira est dangereuse pour la République et la sécurité des Français »

Marine Le Pen a affirmé dimanche que l’évasion spectaculaire d’un braqueur à Sequedin (Nord) était la « conséquence directe du gaucho-laxisme » de la ministre de la Justice Christiane Taubira, accusée d’être une « femme dangereuse pour la République » dont elle demande la démission « depuis longtemps ».

L’évasion minutieusement préparée de Redoine Faïd est la « conséquence directe du gaucho-laxisme que je dénonce en toutes circonstances », a dit la présidente du Front national lors d’une conférence de presse à Balma, près de Toulouse.

« Un spécialiste avait dit que la politique de Mme Taubira agissait comme hormone de croissance de la déliquance et de l’insécurité et il avait parfaitement raison de le dire », a-t-elle poursuivi, citant l’arrêt des « fouilles aléatoires des cellules » ou des « fouilles systématiques à la sortie des parloirs ».

« L’action de Mme Taubira est pitoyable, cette femme est dangereuse pour la République, elle est dangereuse pour la sécurité des Français, il est temps que le gouvernement s’en rende compte », a accusé Mme Le Pen. […]

Le Point

La vérité sur la LGBT : Christophe témoigne du totalitarisme de ce groupuscule communautariste

Les associations communautaristes financées par les barons du PS, et qui furent les seules a avoir été reçues par le gouvernement, sont de véritables officines staliniennes. Elles profitent de l’argent public pour mener leurs actions, trainer en justice des opposants, et employer des permanents qui ont parfois plusieurs casquettes militantes. Il serait temps de supprimer toute aide publique à ses structures politiques déguisées en association pour le Bien. Elle ne sont en rien représentatives des homosexuels… d’ailleurs comme le prouve Christophe, ils sont plus nombreux a en souffrir qu’a en tirer des profits pour leur cause contre l’homophobie qui reste une cause juste et légitime.

De la ligue des droits de l’homme en passant par SOS Racisme, Ni putes Ni soumise, LGBT…. la gauche a toujours instrumentalisé les mouvements sociétaux.

Manif pour tous : Nuit agitée devant le sénat (màj)

Plusieurs milliers d’opposants au mariage homosexuel manifestaient vendredi soir à Paris après le vote au Sénat du projet de loi. « Passage en force, déni de démocratie ! » : 7 500 manifestants, selon les organisateurs, étaient une nouvelle fois descendus dans la rue pour protester contre le projet de loi Taubira, adopté quelques heures plus tôt par les sénateurs. (…)

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Mariage pour tous, le projet de loi adopté par le Sénat (vidéo)

Frigide Barjot découvre que l’eau mouille. Et oui les socialopes n’ont aucune parole… et très peu de courage. Ils se foutent des principes démocratiques. Et sont capables de faire passer une loi comme celle sur le mariage homosexuel à la hussarde.
Elle est tellement indignée frigide qu’elle en vient à manquer de lucidité. La preuve : sur BFM elle déclare penser à manifester aux cotés de l’édenté stalinien, Mélenchon. Cocasse et un peu ubuesque.
Les plus risibles sont les zozos de l’ump qui craignent une guerre civile. Ils sont bons à l’UMP. Ils prévoient les français en guerre civile contre le mariage gay… mais n’envisagent aucune manifestation contre l’immigration massive, le remplacement ethnique, la folie de l’euro… etc ….
On rappellera qu’on peut revenir sur une loi, pas sur un changement de peuple. Pour l’instant l’UMP ne s’est pas engagé à revenir sur le mariage gay ( contrairement à MLP), et en matière d’immigration… ils ont fait pire que la gauche.
Enfin heureusement que riposte laïque et Resistance républicaine appellent eux aussi à prendre la rue le 5 Mai… les revendications seront exhaustives : famille, immigration, laïcité, austérité…

Quelques heures plus tôt, le gouvernement avait annoncé que le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, adopté vendredi par le Sénat, reviendra à l’Assemblée nationale dès le mercredi 17 avril. Une accélération du calendrier -le retour du texte n’était pas prévu avant le 20 mai- qui provoque la fureur des opposants.

Les anti annoncent une « guerre civile »

« C’est une honte. Les Français ne veulent pas de ce projet de loi et que font-ils? Ils accélèrent », a déclaré Frigide Barjot, alors que son mouvement, La Manif pour tous, a appelé à manifester dans la soirée à proximité du Sénat, tout comme le mouvement Civitas. « Le président de la République a décidé de nous guillotiner. Si ce (vendredi) soir il fuse des ‘Hollande démission’, contrairement aux autres fois je n’empêcherais pas les slogans », a-t-elle ajouté.

De son côté, le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, a estimé que « le président de la Continuer la lecture de Mariage pour tous, le projet de loi adopté par le Sénat (vidéo)

Baby Loup veut quitter Chanteloup-les-Vignes

Dans l’affaire Baby Loup les islamistes n’ont pas seulement remporté une victoire juridique… mais aussi politique et morale. Voilà l’exemple de ce qui attend la France si l’état continue à créer des enclaves musulmanes dans le pays.

merci à Chariaphobe pour sa vigilance.

– – – – – – – – –

Les salariés de Baby Loup, victimes de pressions après l’affaire de la nounou voilée, veulent partir. La crèche pourrait déménager à Conflans.

«C’est un déchirement, il y a même eu des larmes au moment du vote », raconte un membre du conseil d’administration de la crèche associative Baby Loup de Chanteloup-les-Vignes. Implanté au cœur de la cité sensible de la Noé, ce service unique en France, qui accueille les enfants de mères seules, travaillant souvent en horaires décalés et occupant des emplois précaires, pourrait déménager à Conflans-Sainte-Honorine.

Cette hypothèse a été étudiée vendredi dernier afin de répondre au souhait des salariés de la crèche qui évoquent des pressions de la part d’habitants.

Certains employés pensent que leur vie est menacée

La situation est en effet tendue après la récente annulation par la Cour de cassation du licenciement d’une salariée de l’établissement qui refusait d’ôter son voile sur son lieu de travail. « Les 23 employés n’en peuvent plus et certains estiment que leur vie est menacée, explique l’un des dirigeants de Baby Loup. Nous nous sommes rangés derrière leur volonté. Il a même été envisagé de saborder la crèche. Un déménagement peut permettre de repartir sur de nouvelles bases. » Les 120 familles qui utilisent le service ont été informées de cette possibilité.

La majorité municipale, mise devant le fait accompli, se dit surprise. « Je peux percevoir le sentiment d’insécurité des Continuer la lecture de Baby Loup veut quitter Chanteloup-les-Vignes

La consommation des ménages passe dans le rouge (vidéo)

Addendum 14 avril:


L'effondrement de la consommation prive la… par BFMTV

La consommation était le dernier moteur en marche de l’avion france. Il vient de s’éteindre. La descente va s’accélérer. Les hommes politiques sont restés prisonniers pendant trente ans du dogme keynésien qui dit que : « la consommation tire la croissance  et l’épargne c’est pas cool. ».  On voit le résultat. Un état qui vit à crédit, une industrie moribonde, un commerce extérieur à l’encéphalogramme plat, et une consommation qui passe sous terre. Les keynesiens font comme s’il y avait encore des frontières.  Or le consommateur français qui achète à crédit des produits manufacturés provenant des quatre coins du monde, n’apporte rien à l’économie française… donc à la croissance. Seuls les profits de notre industrie et l’épargne pourront nous permettre d’investir, et de créer de l’emploi.

Que les français se rendent compte du caractère absurde de cette société de consommation pourrait ressembler à une bonne nouvelle. Mais il n’en est rien. Que les français arrêtent de consommer pour épargner et investir plus tard, serait là aussi un signe de lucidité retrouvée. Mais Non ! les français arrêtent de consommer parce qu’ils doivent faire face à une pression à la baisse sur leurs salaires, à une inflation qui ne dit pas son nom, et à des impôts qui les étouffent…

Crise bancaire : Bruxelles vise les dépôts supérieurs à 100.000 euros

Et bien voilà, c’est officiel, Bruxelles se donne le droit de piller les déposants en cas de crise bancaire. Après avoir renfloué les banques avec l’argent du contribuable, on va les sauver avec notre épargne. On vous avez prévenu. Même si les commissaires européens prétendent que jamais au grand jamais ils ne taxeront les petits déposants, il serait fou de les croire. Leurs précautions verbales ne doivent tromper personne. C’est de l’enfumage. Comme la garantie bancaire… aujourd’hui c’est une certitude : ce sont des escrocs qui vous gouvernent.

– – – – – – – – – – –

Le projet de directive européenne sur la résolution des crises bancaires est soumis aux ministres des Finances de l’UE, réunis à Dublin. Le texte envisage de mettre à contribution les dépôts supérieurs à 100.000 euros en cas de sauvetage.

L’Europe est pressée de recoller les pots cassés de la crise chypriote. L’union bancaire, dotée d’une vraie gardienne avec la Banque centrale européenne (BCE), d’une procédure unique de liquidation des banques et d’une garantie systématique des petits déposants, pourrait voir le jour d’ici deux ans et non plus en 2018, d’après un calendrier discuté vendredi à Dublin par les vingt-sept ministres des Finances.

L’improvisation du sauvetage chypriote et la révolte des petits déposants de l’île ont déjà convaincu Bruxelles d’accélérer son calendrier: «Nous voulons une mobilisation forte et rapide afin d’adopter les textes dont nous avons urgemment besoin», explique auFigaro Michel Barnier, commissaire européen en charge des banques. C’est lui qui, avec son collègue Olli Rehn, a mis l’objectif 2015 sur la table des ministres. Des trois piliers de la construction seule la «supervision unique» des 6000 banques de la zone euro est en voie d’être achevée, avec avril 2014 pour échéance.

«Bail-in» ou «bail-out»

Dans le renflouement des États de l’euro et de leurs banques, le cas chypriote ne restera pas comme un modèle. Mais il a brisé un tabou: les plus gros déposants vont être pour la première fois contraints d’éponger le passif de leur banque. «Chypre restera un cas exceptionnel, assure Michel Barnier. Mais a l’avenir, il se peut qu’en dernier ressort les clients qui ont plus de 100.000 euros en dépôt soient appelés à contribuer au sauvetage de leur banque. Cela se fera en connaissance de cause et se trouvera codifié. Ce qui est en revanche exclu, c’est que le contribuable européen y aille encore de sa poche». Continuer la lecture de Crise bancaire : Bruxelles vise les dépôts supérieurs à 100.000 euros

Ziad Takieddine accuse Nicolas Sarkozy d’avoir perçu des financements occultes du Qatar

FRANCE 24 diffuse un document exclusif dans lequel l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine accuse le président sortant Nicolas Sarkozy d’avoir perçu des financements occultes du Qatar, notamment lors de la fameuse affaire des infirmières bulgares détenues en Libye.


Exclusif F24 : Takieddine accuse Sarkozy d… par france24

via Fdesouche

Fier comme un ministre fauché !

François Fillon comme Najat Vallaud-Belkacem nous expliquent qu’ils sont fauchés. Ces numéros de comédiens tentant de jouer les pauvres est la pire insulte que les élus puissent faire au peuple français.

Un billet d’humeur de Charles Sannat.

Voilà, la mode est désormais au grand déballage patrimonial des membres de notre « gouverne-ment ». Cela est indigne et ne sert pas à grand-chose. La moralisation n’a rien à voir avec l’exhibition. La vie privée doit-être préservée. Cela n’empêche nullement le pôle financier du Tribunal de Paris par exemple d’avoir en charge, lui, directement le contrôle du patrimoine des élus. Mais ne rêvons pas trop.

Le concours du plus fauché des Ministres !

Fillon se précipite au JT de France 2 pour nous expliquer qu’après 5 ans de poste de Premier Ministre payé 15 000 euros par mois (logé, nourri, blanchi et voiture de fonction) il n’a pas mis un sou de côté. En gérant comme ça ses finances personnelles il ne faut surtout pas lui laisser gérer la France. Alors il est fier Fillon car il est fauché.

De l’autre côté de l’UMP, Copé, lui, va attendre la loi pour publier quoi que ce soit. Il faut dire qu’être riche en France en ce moment c’est mal vu. Voyons, il faut jouer le fauché. Alors que la réussite est positive et que si Monsieur Copé a créé un beau patrimoine à force de travail et d’économie il doit en être fier.

Je suis inquiet pour Najat Vallaud-Belkacem

Là je frémis pour elle mais surtout pour sa famille. Elle va se retrouver dans une situation financière dramatique très prochainement. Il faut vite le lui dire et lui expliquer. La Pauvre ! Elle risque l’expulsion.

Ma chère Najat, vous devez savoir qu’en France il y a plein d’impôts, notamment sur le revenu. En cherchant un peu, j’ai vu que depuis que vous êtes au gouverne-ment, vous gagnez 12 697€/mois. Aucun procès d’intention de ma part, c’est normal vu le travail que vous fournissez pour la collectivité. Mais Najat, voyons, cela veut dire que vous gagnez plus de 150 000 euros par an ! Vous savez, cela vous classe parmi les français les plus riches – ce qui n’empêche nullement d’être socialiste – et cela va vous coûter cher, très cher en impôts, surtout que votre époux Monsieur Vallaud qui travaille comme conseiller chez Montebourg n’est pas non plus au smic.

Bref, Najat, vous avez dit dans les médias que vous n’aviez rien, que vous étiez locataire et que vous aviez péniblement mis 25 Continuer la lecture de Fier comme un ministre fauché !

Affaire Cahuzac : Moscovici aurait su en décembre, Hollande et Ayrault dans la confidence.

Le ministre de l’Economie Pierre Moscovici avait envoyé une mission secrète en Suisse et connaissait depuis décembre 2012 l’existence du compte suisse de l’ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, écrit aujourd’hui Valeurs actuelles.

Selon l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, l’équipe d’une quinzaine de fonctionnaires, notamment de la Direction nationale d’enquêtes fiscales, a agi de façon parfaitement légale et n’a eu aucune difficulté à obtenir la confirmation recherchée.

Dans ces conditions, « la démarche de Pierre Moscovici, qui consiste, le 24 janvier, à demander aux autorités helvétiques si Jérôme Cahuzac disposait d’un compte à l’UBS entre 2006 et 2012 avait quelque chose de surréaliste », écrit Valeurs actuelles. […]

Source : Valeurs Actuelles

– – – – – – – – – – – – – – – –

Sous couvert d’anonymat – Le message est violent et frontal. Mais sans grande révélation. Une sorte d’édito. Dans les Inrockuptibles du 10 avril, un « membre d’un cabinet ministériel » signe une tribune totalement « off the record ». Une tribune sobrement titrée :  »Sidération ».

Ce conseiller y accuse « François Hollande, comme Jean-Marc Ayrault, comme Pierre Moscovici » d’avoir su pour Jérôme Cahuzac. « Tous savaient », écrit-il.

Très critique, l’auteur, qui signe sous un pseudonyme, parle également à la fin de cette tribune-brulot de l’intervention de François Hollande le 3 avril.

Et  qualifie le chef de l’Etat de « chef de clan » et de « mafieux ».

Morceaux choisis :

>> Affaire Cahuzac

Tous savaient. Dès le 5 décembre, jour de la révélation de l’enregistrement par Mediapart.

Quiconque avait une seule fois entendu la voix de M. Cahuzac ne pouvait douter. […]

Tout le monde savait. Dans les couloirs du pouvoir, il suffisait d’ouvrir les oreilles. Nul besoin d’une note de la DCRI.

>> « Hollande comme Ayraut comme Moscovici » Continuer la lecture de Affaire Cahuzac : Moscovici aurait su en décembre, Hollande et Ayrault dans la confidence.

Rhône-Alpes : deux hommes tentent de s’immoler par le feu

Pendant les affaires les français ne cessent pas de souffrir. L’immolation est devenue un signe des temps. Si on nous avait dit qu’un jour des français se foutraient le feu par dizaine, on ne l’aurait jamais cru.

– – – – – – – – –

Deux immolations se sont produites dans la région Rhône-Alpes ce jeudi. Deux terribles événements sans liens apparents qui se sont déroulés à plusieurs kilomètres de distance et qui ont fait trois blessés à L’Arbresle (Rhône) et à Brégnier-Cordon, près de Bugey (Ain).

Il est 13h40 ce jeudi à L’Arbresle lorsque le drame se produit.

 La petite mairie de ce village du Beaujolais vient tout juste de rouvrir ses portes après la pause déjeuner. Un homme se présente à l’accueil et demande à rencontrer le maire, Pierre-Jean Zannettacci, selon le quotidien régional «Le Progrès». Mais il ne laisse pas le temps à l’élu de répondre à sa demande. Il s’asperge d’essence et s’enflamme dans le hall de la mairie.

Un gendarme se brûle en lui portant secours Continuer la lecture de Rhône-Alpes : deux hommes tentent de s’immoler par le feu

Mort du sociologue Raymond Boudon

Totalement ignoré des média (il n’est passé à la télévision française que deux fois en 40 ans). Largement occulté et combattu par l’université et ses profs gauchiasses, le meilleur sociologue de France (autrement plus intéressant et plus scientifique que le faux rebelle marxiste, Pierre Bourdieu) vient de mourir  à l’age de 79 ans.

Personne d’autre que Boudon n’a su décrire les ravages intellectuels et moraux qu’allait produire sur la société la pensée relativiste dominante. Raymond Boudon était libéral, un peu comme l’était raymond Aron. Il était de le sociologue de l’individu, de la raison, du savoir. Avec Boudon, on avait l’impression que la sociologie pouvait être une science….si on avait écouté Raymond Boudon, on ne serait pas dans la mouise dans laquelle nous sommes!.

Contre l’idée reçue qui tend à imputer le politiquement correct à la tyrannie de la majorité, il résulte en réalité de la tyrannie des minorités. On le vérifie à ce que, sur bien des sujets, le politiquement correct heurte l’opinion. Car il est le fait davantage des minorités actives et des groupes d’influence que de l’opinion. Et si cet effet paraît plus puissant en France que dans des démocraties voisines, c’est en raison surtout de la structure du pouvoir politique.

Raymond Boudon in La sociologie comme science

Il y a un an il avait accordé un entretien au  site enquête et débat. Ses propos sur la question de l’inégalité des chances résonne de façon prophétique quand on sait ce qu’est devenue l’école :


Raymond Boudon : l’inégalité des chances par enquete-debat


Raymond Boudon : l’inégalité des chances (2/2) par enquete-debat

Revue de presse et commentaires sur l'actualité