Paris : Alain Finkielkraut pris à partie par des « Gilets jaunes » pro-palestinien et antisionistes aux cris de « la France est à nous »

La gauche mélenchoniste, l’extrême gauche indigéniste, les islamopithèques et les dieudonnistes en action….. La preuve encore une fois que la gauche est porteuse du pire antisémitisme. Cela fait une semaine non-stop que les politiques de ce pays expliquent que la recrudescence de l’antisémitisme en France est due à « la montée de l’extrême-droite » : c’est encore une fois tout un argumentaire qui se casse la gueule.
Un gilet jaune s’enfile si facilement qu’il donne une légitimité à n’importe quel islamo-gauchiste. Doit-on continuer à faire semblant de trouver quelque chose de prometteur dans ce mouvement?. Une chose est sûre : la foule est bête et dangereuse.


«Barre-toi !», «sale merde», «rentre chez toi», lui ont-ils crié, alors qu’ils le croisaient rue Campagne-Première, dans le XIVe arrondissement de Paris. «Elle est à nous la France», a poursuivi un «gilet jaune». Les forces de l’ordre sont rapidement intervenues.