Philippe Béchade : « Ce n’est pas l’euro, c’est le modèle social européen qui éclate ! » (vidéo)

La crise est une aubaine pour les européïstes. Elle leur donne l’occasion de briser les Nations, les peuples et leur modèle social. On l’a souvent écrit : si le gouvernement choisit de sauver l’euro il devra organiser la fin du modèle social français. Cette solution se fera sans le consentement du peuple, au prix d’un chômage endémique et d’une précarité de plus en plus en grande. L’Europe fédérale sera une réalité et l’euro pourra peut-être survivre. Au nom de leur délire idéologique, et en raison de leur irresponsabilité passé, présente et future, nous allons payé le prix le plus fort…

« Pour maintenir la zone euro une et entière, comme on ne peut pas s’ajuster par la devise, on va s’ajuster par les salaires, qui chutent de façon abyssale en Espagne et qui commencent à chuter également en Italie, on s’ajuste par la baisse des retraites, on s’ajuste par la baisse des prestations chômage… En fait, l’euro se maintient mais le pouvoir d’achat des Européens s’effondre. Est-ce que c’est ça le résultat auquel on veut parvenir ? »