Philippines : Création d’une région musulmane semi-autonome pour mettre fin à la rébellion

Un accord est en voie d’achèvement entre le gouvernement philippin et le Front moro islamique de libération (MILF) pour mettre fin aux violences des séparatistes musulmans sur l’île de Mindanano qui compte quelque 4 millions de musulmans (pour une population de plus de 20 millions d’habitants). La guérilla a fait plus de 150.000 morts depuis 1978 et abouti au déplacement de centaines de milliers de personnes.

Le MILF, qui compte quelque 12.000 combattants, réclamait à l’origine un Etat musulman indépendant dans le tiers sud des Philippines, pays majoritairement catholique.

«Cet accord cadre ouvre la voie à une paix durable à Mindanao», a déclaré le président, faisant référence à la région du sud de l’archipel, base du Front moro islamique de libération (MILF), le principal groupe de la rébellion musulmane. «Il amène tous les anciens groupes sécessionnistes en son sein. Le MILF ne réclame plus un Etat séparé», a-t-il ajouté.

L’accord prévoit la création d’une région musulmane semi-autonome dans une partie de l’île de Mindanano, qui est une des zones les plus fertiles et riches en matières premières de l’archipel. Des décennies de violences et de troubles en ont fait cependant une des régions les plus pauvres des Philippines. Le gouvernement maintiendra son contrôle dans les domaines de la défense, la sécurité, les politiques étrangère et monétaire.

Pour entrer en vigueur, l’accord doit être avalisé par la population des Philippines.

TDG