Pierre cassen: Manuel Valls ne fait que de l’esbroufe. (vidéo)

Avec l’élection de François Hollande, nous avons compris que tout ce qui s’était déroulé sous l’ère Sarkozy relevait de l’anormal. Depuis six mois, éreintés par des années de mensonges sournois, nous découvrons, émerveillés et sereins, l’horizon souriant, cool et sympa de la Normalie.

En Normalie il y a un président normal, un gouvernement normal, les évènements y sont normaux, les gens y discutent normalement, c’est le royaume détendu et paisible du Normal.

Quand des citoyens multinormaux, adeptes de la philosophie salafiste, défilent dans Paris en criant « Mort au Juifs » et en priant au pied d’une compagnie de CRS immobiles, c’est normal.

Quand un gouvernement, qui s’est fait élire sur la croissance, mène une politique d’austérité, c’est normal.

Quand un ministre de l’intérieur enchaine les inaugurations d’établissements cultuels en portant sur la tête un signe religieux, c’est normal.

Un jour viendra où le président Normal désignera une femme au poste de ministre de l’intérieur de la Normalie. Ce jour-là, les citoyens multinormaux pourront être fiers de vivre dans un pays où une élue d’une république normalement laïque peut inaugurer une mosquée avec un voile sur la tête. Ce sera là le vrai changement normal.

Comme vous le voyez, les raisons de nous réjouir de vivre en Normalie sont trop nombreuses pour que nous en fassions ici l’étalage.
Mais ne nous cachons pas la vérité. Tout irait normalement bien dans le meilleur des mondes normaux, sans l’existence d’une poche de résistance à la Normalie. En effet, des ligues fascisto-néo-nazi-réac se sont emparées d’internet pour répandre d’infâmes informations afin de mettre en péril le fragile édifice du vivre ensemble.
Selon eux, la religion d’amour et de paix que Normal Ier et tous ses prédécesseurs ont importé à bas prix, menacerait l’harmonie originelle de la Normalie.

Pour en savoir davantage sur ce qui motive ces fous de l’anormalité nous avons voulu interroger l’un de leurs représentants, Pierre Cassen. Rédacteur du nauséabond journal en Ligne Riposte Laïque, c’est un assassin du bonheur normal.