Quand Pierre Laurent s’indigne de l’accueil de Marine Le Pen en Israël alors… qu’elle n’y a jamais été.

Plusieurs membres de LFI et du PCF se sont vus refuser le droit de se rendre en Israël. Concrètement, les députés LFI Clémentine Autain, Michel Larive, Danièle Obono et Muriel Ressiguier, les députés européens Pascal Durand (EELV) et Patrick Le Hyaric (PCF), mais aussi le sénateur et secrétaire national du PCF Pierre Laurent, souhaitaient se rendre en Israël la semaine prochaine pour rencontrer le dirigeant palestinien Marwan Barghouti, membre du Fatah emprisonné depuis plus de quinze ans.

Mais le 13 novembre, les autorités israéliennes ont indiqué qu’elles refuseront l’entrée sur leur territoire à ces élus français, voyant d’un mauvais œil que l’on vienne soutenir un homme qu’Israël considère comme un terroriste.

La décision, si elle était maintenue, du gouvernement israélien de nous empêcher d’entrer sur le territoire est très grave. […] Nous avons prévu des rencontres en Palestine comme en Israël. Nous voulions aussi apporter notre solidarité à des gens qui se battent pour la liberté, des prisonniers politiques. […] Donc, c’est regrettable. Je rappelle que Israël a reçu en grande pompe Marine Le Pen au mois de juin dernier. J’ai du mal à comprendre pourquoi des parlementaires français, attachés eux à la relance du processus de paix entre Israël et la Palestine pourraient ne pas entrer sur le territoire palestinien.

Sauf qu’il y a un petit souci. Comparer le traitement qui leur est réservé par Israël à celui de Marine Le Pen, ça ne tient pas. Et ceci pour une seule raison : Marine Le Pen ne s’est jamais rendue en Israël. Jamais.

(…)