Plus de porc à Pantin, ni de viande non halal

Il a pris sa retraite à 58 ans, le jour de l’ouverture de la chasse. Le temps n’était pas mauvais. L’un de ses derniers clients lui a fait la surprise de déboucher une bouteille de champagne à la boutique. Une autre lui est tombée dans les bras en pleurant. C’était il y a tout juste cinq mois, le 25 septembre 2011, après quarante-quatre années de boucherie, et Yves Béguin veut croire que c’est par attachement à sa bonne viande : « Quand je suis parti, les gens ont congelé des paupiettes. »

A Pantin (Seine-Saint-Denis), M. Béguin était le dernier de sa lignée. De celle qu’il appelle, avec son parler fort et son accent natal d’Etricourt (Somme), les « traditionnels ». Comprendre, les bouchers qui ne sont pas « halal ».

Depuis son départ, cette commune de 52 000 habitants de la petite couronne parisienne n’a, pour la viande à la coupe, plus que des boucheries musulmanes. Et à commencer par le maire, Bertrand Kern (PS), qui l’a « obligé à faire un an de plus », M. Béguin sait que ça en a chagriné plus d’un.

Source: le Monde