Le policier Xavier Jugelé, 37 ans, 248ème victime du terrorisme islamique en France depuis 2015

Xavier Jugelé. Né en 1980, gardien de la paix depuis six ans, considéré comme un policier « volontaire et engagé », « serviable » et « bon vivant » selon ses collègues, parti deux fois en Grèce pour sécuriser les migrants, le policier faisait une petite pause dans le fourgon du service avec son collègue Cédric, un sous-brigadier de 35 ans, lorsque Karim Cheurfi a garé son Audi à la hauteur du véhicule, avant d’ouvrir le feu à l’arme automatique à travers la carrosserie, tuant Xavier et touchant sérieusement Cédric ; sans doute le tireur n’avait-il pas vu approcher quatre autres collègues en patrouille, qui ont aussitôt ouvert le feu, empêchant probablement un massacre dans le quartier (le tireur disposait également d’un fusil à pompe).

Xavier Jugelé allait être muté au mois de mai. Pacsé, sans enfant, il laisse derrière lui un concubin. Et des collègues sous le choc, qui détesteront aller au boulot, demain, la peur au ventre. Comme S., qui voudrait que tout cela ne soit qu’un « cauchemar ». Une colère et une tristesse avec laquelle le gouvernement issu des urnes au lendemain du deuxième tour de l’élection présidentielle devra obligatoirement traiter.

(…)Marianne