Fil Info,  Politique

Pour Hamon (PS), le droit de vote des étrangers est non négociable

Le ministre délégué chargé de l’Economie solidaire, Benoît Hamon, a affirmé ce samedi que l’engagement de François Hollande en faveur du droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales n’était «pas ouvert à la négociation».

«Il est des symboles dont l’impact sur la cohésion sociale est bien plus important que les quelques milliards du budget de l’Etat».

Les variations autour de la promesse n°50 du candidat Hollande, véritable arlésienne de la gauche depuis 1981, n’en finissent plus. Alors que Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, exprimait publiquement ses «doutes» il y a à peine quatre jours, son collègue en charge de l’Economie sociale et solidaire, Benoît Hamon affirme ce samedi que l’engagement de François Hollande en faveur du droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales n’est «pas ouvert à la négociation». […]

L’octroi du droit de vote aux étrangers pour les élections locales est un véritable casse-tête pour l’exécutif, celui-ci ne disposant pas d’une majorité suffisante pour le faire adopter.

Le Parisien

One comment on “Pour Hamon (PS), le droit de vote des étrangers est non négociable

  1. Cherchez où et par qui Hamon a été élu…