Pourquoi nous quittons le MRC de Chevènement et appelons à voter Marine Le Pen

Tribune libre de Pascal Olivier (MRC)

Nous sommes quelques uns à avoir claqué la porte du MRC après y avoir milité de huit à dix ans.

Notre dernier congrès en juin 2010 avait pris l’engagement de soutenir un candidat républicain. En soutenant François Hollande le bébé Jospin-Delors, le MRC se renie. Jean-Pierre Chevènement avait déclaré que Hollande ferait un bon président par temps calme. C’est probablement cette pensée qui a inspiré à Jean-Luc-Mélenchon son célèbre «capitaine de pédalo». Bref, nous attendions un Clemenceau pour affronter le tsunami qui vient et nous voilà à la remorque d’un Deschanel qui s’est empressé de rassurer la City.

(…)J’ai tenu bon tout ce temps parce que je pense qu’on peut plus facilement espérer une rédemption à la bêtise et à l’irénisme de la gauche (quand elle est sincère) qu’aux calculs froids et cyniques de la droite. JPC ne veut pas voir qu’un Mohamed Merah n’a fait que remplir son devoir religieux – il aura probablement sa rue dans une capitale arabe comme Khaled Kalkal a sa rue au Caire. Il a éliminé des traîtres à la oumma, des supposés musulmans qui avaient le tort de servir dans une armée de mécréants, la nôtre. Il a rempli son devoir religieux en tuant des juifs. En faisant cela il n’a fait qu’imiter le « beau modèle », Mahomet, et contribuer à accélérer le jour du jugement dernier. Il ne peut y avoir de jugement dernier avant que le dernier juif ait été exterminé, comme il est écrit dans le livre le plus saint et le plus fiable de l’islam après le Coran, les Hadith-s de Bouchari. Aujourd’hui l’extermination des juifs est réclamée par la tête de proue de l’islam mondial, le prédicateur Al-Qaradawi. « Si l’islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivait Xavier Ternisien. C’est ce partisan de la solution finale qui honore de sa présence le rassemblement annuel de l’UOIF au Bourget et qui a rassemblé deux millions de personnes sur la place Tahrir. Comparer cela avec Action directe, comme l’a fait le Che, il fallait oser ! De même il avait relativisé le terrorisme islamique en parlant de terrorisme chrétien à propos de la Fraction armée rouge (bande à Baader) ! Dans le même registre, comparaison n’est pas raison, JPC veut voir dans l’hiver islamiste qui prend tout naturellement la suite du printemps arabe une sorte de démocratie islamique un peu comme une démocratie chrétienne, un MRP ! 71% de salafistes et de frères musulmans en Egypte comparés au MRP ! Pauvres coptes ! Pauvres femmes !

En décembre dernier quand j’ai senti que le Che commençait à mettre en sourdine ses convictions pour pouvoir rallier la fausse gauche, je lui ai adressé une supplique. Je l’ai publié dans «Riposte Laïque» où la culture du débat est reine parce que je ne pouvais plus le faire sur le blog de JPC, mon compte ayant été supprimé depuis le mois de mai par le même censeur évoqué plus haut. Même le camarade Elie Arié, ancien secrétaire national aux questions de santé, a vu son commentaire censuré quand il a osé émettre une critique sur Ségolène Royal.

Notre fédération des Hauts-de-Seine a souffert de quelque chose à la croisée du népotisme, du mépris de classe et d’un élitisme mal pensé. Des militants bien implantés localement et élus ont dû céder leur place à des parachutés, de jeunes diplômés ambitieux appartenant à la cour du Che. Le témoignage de Malek Boutih sur les cadres du PS est transposable au MRC. C’est ainsi que notre fédération a perdu son siège de conseiller régional, l’ambitieux ayant préféré rallier les Verts pour assurer ses arrières. Bis repetita, nous avons un parachuté pour les prochaines législatives, le chérubin qui a servi de porte parole à JPC durant sa courte campagne, le fameux censeur dont on parlait plus haut. On peut le voir sur son blog prendre la pose à côté de l’inquiétante Martine Aubry. Je me rappelle que c’est un commentaire faisant le rapprochement entre Christine Lagarde et Martine Aubry qui m’interdit définitivement le blog du Che. Dans sa déclaration de candidature il a déjà remisé son appartenance au MRC en se présentant comme le «candidat du PS et de la gauche» (sic). Le pharisien finira au PS avec la suffisance du parvenu et l’intransigeance du converti. Il a pour habitude d’arborer fièrement sa formation HEC. Eh oui, nous avions Edith Cresson et Rachida Dati sorties de ce BTS-force-de-vente pour happy few, nous avons maintenant Julien Landfried !

Marine avait clairement affiché son intention de gouverner avec Jean-Pierre Chevènement. Il lui opposa une fin de non recevoir.(…)

Lire le texte entier sur Riposte Laïque