Présidentielle 2017 : Sarkozy voit un second tour Macron-Le Pen

Sarkozy imagine un scénario que je prévois depuis un an. Cependant , contrairement aux doux rêve de sarkozy, je ne pense pas que ce dernier puisse revenir. En revanche le reste du déroulement qu’envisage l’ancien président se tient.

Si la gauche explose et que le candidat LR n’est pas au second tour de la présidentielle,  à l’issus des législatives le FN peut entrer en force au parlement et LR peut devenir majoritaire à l’assemblée.

Cette configuration entrainerait alors une cohabitation avec Macron. Ce scénario à de grandes chances de se réaliser. Sauf que ces derniers temps on sent le vent tourner pour Fillon. Et je ne serais pas étonné si Macron se mettait dans les jours qui viennent à dégringoler.

Quoi qu’il en soit si Marine le Pen ne gagne pas l’élection présidentielle il faut qu’au minimum elle se qualifie pour le second tour et qu’à cette occasion son score soit au dessus des 40%.
C’est à cette seule condition qu’il y aura alors une vraie recomposition politique….


Le suspense autour du premier tour de l’élection présidentielle est plus fort que jamais. À trois semaine du premier tour du scrutin, la plupart des sondages pronostiquent un duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Alors que certains fillonistes évoquent « un vote caché » pour le candidat de la droite, Nicolas Sarkozy envisage également l’élimination de son ancien premier ministre.

Pour l’ancien chef de l’État, éliminé au premier tour de la primaire de la droite et du centre, François Fillon réalisera un score « entre 19 et 20%« , rapporte Le Canard Enchaîné dans son édition du mercredi 5 avril. Selon l’hebdomadaire satirique, Nicolas Sarkozy pense que Marine Le Pen atteindra les 30%. La présidente du Front national, toujours d’après l’ancien chef de l’État, arriverait ainsi première devant Emmanuel Macron, qui rassemblerait 22% des électeurs. Quant à Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon, ils seraient au coude à coude à 12% chacun.

Dans une telle hypothèse, Nicolas Sarkozy aurait déjà tout prévu : « Je serai le premier à appeler à voter Macron contre Le Pen, aurait-il déclaré. Et comme Fillon sera mort, je serai prêt à prendre immédiatement la tête de la droite pour mener la campagne des législatives. Car on peut les gagner ces législatives« . Si c’était le cas, la France renouerait avec la cohabitation, censée être évitée depuis la réforme du quinquennat. Et le Canard Enchaîné d’imaginer Sarkozy à Matignon. « Il faudra prendre ses responsabilités », a-t-il confié à des proches récemment.

RTL