Prières de rue: Quand LR (Ex-UMP) dénonçait les outrances de Marine Le Pen.

En 2010 Marine Le Pen était la seule à dénoncer les prières de rue musulmanes. Pour les avoir comparé à une occupation, elle fut poursuivie en justice. À l’époque toute la classe politico-médiatique la désigna comme le diable. Les premiers qui sonnèrent la charge furent les membres de l’UMP et du gouvernement Fillon.