Primaire à droite : François Fillon est en forte progression derrière Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, selon un sondage pour franceinfo

Je le dis depuis des semaines: ceux qui veulent se débarrasser de Juppé et sarkozy doivent voter Fillon. D’autant qu’il fait une très bonne campagne.

Que ce soit face à Juppé ou face à Sarkozy il bénéficiera d’un meilleur report de voix au second tour.Même si c’est un libéral un peu taré, je ne peux m’empêcher de lui trouver de la droiture, de l’honnêteté, du courage, et me rappeler qu’il fut séguiniste, ardent opposant à l’Europe de Maastrich…

Si il venait à être élu comme candidat de LR, ce serait un bon adversaire pour Marine Le Pen.


D’après un sondage Odoxa-Dentsu Consulting  pour franceinfo, révélé vendredi 11 novembre, François Fillon connaît une forte augmentation des intentions de vote au premier tour de la primaire de la droite. Après deux débats télévisés avec les autres candidats, l’ancien Premier ministre a gagné 9 points en un mois. Il devient ainsi le « troisième homme » avec 20% d’intentions de vote. Alain Juppé reste en tête avec 36% et Nicolas Sarkozy est stable  à 26%.

Fillon à 6 points de Sarkozy

Un trio de course semble donc désormais se former. Alain Juppé a perdu 7 points depuis la mi-octobre mais reste largement devant Nicolas Sarkozy. L’ancien président pourrait être le grand perdant de la progression de son ancien Premier ministre, François Fillon. Seuls 6 points séparent désormais les deux candidats. Le quatrième candidat, Bruno Le Maire, n’est crédité que de 8% d’intentions de vote.

Le sondage a été réalisé du 9 au 11 novembre, après le deuxième débat de la primaire, sur un échantillon de 2 838 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles 2 625 personnes inscrites sur les listes électorales et 554 personnes certaines de voter à la primaire. Il a été comparé à une enquête réalisée du 10 au 20 octobre sur un échantillon de 4 042 personnes. La notice de ce sondage peut être consultée à la Commission des sondages. La première diffusion de ce sondage a été effectuée sur le site Internet d’Odoxa et comporte toutes les précisions demandées par la loi.