Primaire PS à Marseille : Marie-Arlette Carlotti dénonce des échanges d’argent et des intimidations.

addendum :Samia Ghali remporte le premier tour des primaires socialistes à Marseille

La sénatrice Samia Ghali a créé la surprise en arrivant en tête (25,25 %) du premier tour des primaires citoyennes organisées, dimanche 13 octobre, par le Parti socialiste à Marseille. Le député Patrick Mennucci arrive en seconde position avec un retard de près de 1000 voix (20,65 %), selon les chiffres officiels.

La ministre aux personnes handicapées et à la lutte contre l’exclusion, Marie-Arlette Carlotti, pourtant donnée favorite par les sondages, accuse un retard de près de 200 voix sur M. Mennucci (19,52 %) et ne participera pas au deuxième tour de ces primaires, qui aura lieu dimanche 20 octobre.

20 minibus loués par Samia Ghali pour ramener des électeurs des quartiers nord ?

ghali voiture

Marie-Arlette Carlotti dénonce des échanges d’argent et des intimidations

Marie-Arlette Carlotti, candidate à la primaire socialiste pour les municipales à Marseille, dénonce un premier tour qui a vu selon elle : « le fonctionnement à plein régime du clientélisme« .Samia Ghali, autre candidate, aurait affrété des mini-bus pour emmener des électeurs jusqu’aux bureaux de vote

« Comme tout le monde a pu le constater, nous avons assisté au cours de cette journée à un fonctionnement à plein régime du clientélisme. Personne n’avait vu jusqu’à présent ce système fonctionner avec une telle puissance, avec un tel sentiment d’impunité, à la vue de tous, avec des dizaines de mini bus qui sillonnent la ville, avec des échanges d’argent, des intimidations,le tout avec une organisation que je qualifierai de paramilitaire ».

Voir :

————————

Primaire PS : des personnes n’ont pas pu voter à La Calade


La situation n’a pas encore été éclaircie au bureau de la Calade où les sympathisants PS éprouvent de grandes difficultés pour voter. Il semblerait que les données des listes électorales ne coïncident pas avec les informations inscrites sur les cartes d’identité des votants.

D’autre part, une président de bureau a démissionné, ce qui ne permet pas aux élections de se dérouler correctement.