Procès contre la mosquée de Mantes-la-Ville : le maire (FN) perd en appel

Nouvelle condamnation pour le maire (FN) de Mantes-la-Ville. La cour administrative d’appel de Versailles vient de le condamner à verser 2 000 € à l’association des musulmans de Mantes-sud pour avoir tenté de bloquer la construction de la mosquée des Merisiers. Les magistrats ont suivi l’avis du rapporteur public qui, le 9 novembre dernier, réclamait la condamnation de la municipalité.

Avant l’ouverture du lieu de culte en 2016, le maire Cyril Nauth avait utilisé son droit de préemption le 22 juillet 2015 pour s’opposer à la vente de l’ancienne trésorerie à l’association musulmane. Il avait également refusé d’accorder le permis de construire. (…)