Procés stalinien : À Nevers un élu FN est accusé de racisme. (Maj: réaction de M.Le Pen)

Addendum 23 Nov 2014. (Première diffusion 19 nov 2014)

Marine Le Pen apporte son soutien à Christophe Gaillard, élu FN de Nevers

(…) A Tracy-sur-Loire, Marine Le Pen a apporté son soutien à l’élu FN de Nevers : « Ça ne marche plus, ce discours de diabolisation, qui fait du FN un parti raciste… Les Français ne l’écoutent plus. Ce que je trouve étonnant, c’est l’indignation à géométrie variable. En 2012, le Cran (Conseil représentatif des associations noires de France) déplorait que “Miss France soit aussi blanche que la neige de fin d’année déposée sur les clochers de notre France éternelle”. Personne ne s’est ému de cette déclaration ! 95 % des Français sont d’accord avec Christophe Gaillard. Dont moi »

Le JDC

Christophe Gaillard est l’unique élu FN d’opposition à la mairie de Nevers. À l’occasion d’un conseil municipal, il a eu la mauvaise idée de porter un jugement sur l’affiche d’un film financé par les contribuables de Nevers et sur laquelle figure des jeunes noirs avec comme titre »La relève c’est nous ».
Il n’en fallut pas davantage pour que la gôche hurle au raaaciiiisme.

Voilà les pièces à convictions, à vous de juger:

L’affiche en question: ( qui confirme Le Grand remplacement)

FJYCYtU

Ci-dessous l’article du journal local qui n’a pas trouvé nécessaire de se servir de l’affiche comme élément d’illustration.
Le journaliste y relate les propos jugés « racistes »: (attention c’est violent âmes sensibles s’abstenir)

 » Si on avait mis que des blancs sur cette affiche, on aurait dû faire machine arrière »  » L’affiche montre des personnes de couleur noire en disant: la relève c’est nous. c’est une provocation »

cliquer sur l'image pour l'agrandir
cliquer sur l’image pour l’agrandir

Bien sûr la chasse aux sorcières a été lancée. Le pauvre garçon s’est retrouvé en très peu de temps avec toute la meute des staliniens du Front de gauche à ses trousses.

Voilà le reportage de France 3 consacré à cette nouvelle affaire Dreyfus