Propagande et Manipulation: Dans Plus belle la vie Kevin va tomber amoureux de Fatiha, ado voilée victime d’islamophobie

Les gens qui suivent cette série subissent une propagande d’État effroyable. Beaucoup pensent que Plus Belle la Vie s’inspire du réel. C’est faux. Si c’était le cas, les scénaristes auraient mis en scène l’antisémitisme et la francophobie d’un grand nombre de musulmans, la folie communautariste des juifs, et la souffrance qu’éprouvent les français de souche face à la destruction de la civilisation dont ils sont les héritiers.
Or il n’en est rien. Plus belle la vie est l’inverse du réel. Cette série impose les dogmes de l’époque auquel doivent se soumettre le français les plus récalcitrants.

Jamais dans l’histoire de ce pays nous avons eu des programmes audiovisuels aussi politiquement orienté et clairement propagandistes.
Il serait temps d’ouvrir les yeux.


 

Une fois encore, le feuilleton de France 3 s’inspire de l’actualité. Mercredi 25, Kevin va tomber amoureux de Fatiha, une ado qui porte le voile. De quoi nourrir le débat autour de la question des pratiques religieuses et du radicalisme.

Cette intrigue sera traitée sur le ton « de la comédie et de la bienveillance », prévient Christine Coutin, conseillère des programmes de France 3. Pour évoquer la question des préjugés liés à la religion, Plus belle la vie introduit, à partir de cette semaine, le personnage de Fatiha, incarné par la comédienne Nadia Zeddam.

Cette lycéenne d’origine kurde porte le voile en dehors du lycée et du Mistral. Et c’est parce qu’elle arbore ce signe distinctif religieux que Fatiha va être agressée. Fort heureusement, Kevin Belesta (Théo Bertrand) volera au secours de la jeune fille. « Il va avoir un coup de foudre pour elle, et une histoire d’amour à la Roméo et Juliette va naître entre eux », révèle Christine Coutin.

Les événements de janvier dernier ont-ils inspiré les auteurs du feuilleton ? La réponse est non. « Nous avons imaginé cette intrigue, il y a au moins six mois, explique la conseillère des programmes. Mais le thème était déjà dans l’air du temps. » En 2007, était apparu le personnage de Djamila, la cousine de Samia et Malik, une étudiante algérienne voilée. Un personnage qui avait soulevé le débat entre les héros de Plus belle la vie.

Cette fois, le feuilleton va plus loin. À travers cette romance entre Kevin et Fatiha, sera aussi abordé le départ en Syrie de jeunes Français convertis. La mère de Kevin, Laetitia, pensera que son fils va basculer dans le radicalisme. Réalité ou fantasme ? À suivre…

Télé Star