Propagande racialiste : Quand l’Etat stigmatise le blanc et fait la promotion du métissage. (Maj: les autres clips sont du même tonneau)

06 Octobre 2018

Comme il fallait s’y attendre aucun film de la campagne contre les violences sexistes n’échappe à la propagande racialiste.

Pour le régime Big Other la société multi-raciale et multi-cuturelle n’existe que si on peut donner le beau rôle aux divers . Dans le cas contraire on tait les violences dont il se rendent régulièrement coupables ou on les fait purement et simplement disparaître du scénario comme c’est le cas dans le clip sur les violences au sein de la famille. Une famille hétérosexuelle, blanche et de civilisation occidentale, évidemment :


02 Octobre 2018

Dans les films français le couple que forment un noir et une blanche est toujours sympa. Le métissage c’est l’osmose, l’épanouissement du divers, la transfiguration des races… en un mot: c’est cool.

Si le film en question vise à traiter des violences faites aux femmes, le noir n’y jouera jamais le rôle du violeur. L’armée d’occupation mentale l’interdit. Et n’essayer même pas de l’imaginer, vous risqueriez de finir devant la 10ème chambre pour racisme.

En revanche il est vivement recommandé « aux réalisateurs »   propagandistes de Big Other de choisir l’homme blanc pour interpréter le rôle du salaud. Car c’est bien connu : le mâle blanc est un gros con, un pervers, un barbare et un abruti. Quand il s’assoit dans le métro face à une jeune fille, le mâle blanc se frotte les couilles et attend le moment propice pour sauter sur sa proie et la violer. Les commissariats français regorgent de ce genre de spécimen.

Heureusement il existe des couples métissés pour sauver ce pays des phallocrates consanguins blancs, …. beaucoup trop blancs….

Après la fiction de u régime immigrationiste et anti-blanc, voilà la réalité des violences en France:

dans les clips actuellement diffusés à la télévision :

Ce témoignage, d’une femme, à Nantes :

Ou bien encore ce reportage :

Ou encore celui ci :