Quand La Nouvelle République fait la promotion d’une conférence de Hani Ramadan à Poitiers

Qu’est ce qui selon vous séduit le plus les journalistes de Poitiers :

– L’occupation pacifique du toit de la mosquée en construction pour demander un référendum sur l’immigration ?
ou
– la venue à Poitiers d’un prédicateur des frères musulmans qui prône la lapidation et la Charia ?

Et bien si l’on en croit la lecture du journal bien nommé la Nouvelle République (islamique?), ses journalistes sont déjà prêts à vivre sous la Charia puisqu’ils font la promotion de Hani ramadan, le frère de tariq, pour qui la lapidation est une mesure dissuasive (1). Rappelons que ces mêmes journalistes n’ont pas eu de mots assez durs pour condamner l’action des identitaires. Il semble donc qu’ils aient choisi leur camp:

– Annonce du cycle de conférences avec Hani Ramadan, l’homme de la lapidation, dans La Nouvelle République du 10 novembre 2012 :

[…] Ce dimanche après-midi, à l’initiative d’un ensemble de musulmans de la ville, avec l’appui de l’association Abchir, un cycle de conférences sur l’islam sera donné à la salle des fêtes de la Hune à Saint-Benoît. « Cela n’a pas de rapport direct avec les événements de la mosquée, cet événement était envisagé depuis plusieurs mois, précise le président d’Abchir, Abdelmajid Amzil, à l’origine nous voulions organiser une journée sur le monde arabo-musulman mais après les incidents de la mosquée nous avons décidé de réorienter un peu le sujet, nous disant qu’il y avait forcément un malentendu. Mais dans l’ensemble, je crois qu’à Poitiers on vit bien ensemble. »

Quatre conférenciers (Mouhammed Badjarafil, Nassima Prudor, Hassan Iquioussen et Hani Ramadan) sont attendus à la tribune. […]

– Compte-rendu dans La Nouvelle République du 12 novembre : « Quand l’islam souvre aux autres »

Voir Riposte Laïque (compte-rendu de la conférence)

 

(1)